La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

22/04/2009

Ma lettre ouverte à Monsieur le Ministre de l’Immigration pour Vassili KOCHKADZE, atteint par l'hépatite C et menacé d'expulsion vers la Géorgie.

wef003.jpgLETTRE OUVERTE à Monsieur le Ministre de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité Nationale et du Co-Développement.


Objet : Demande de ne pas expulser Vassili KOCHKADZE en Géorgie.

_________________________________________________________AA035484.jpg


Monsieur le Ministre Éric BESSON,

Sous couvert de Monsieur le Préfet de la Somme et de la Picardie,

 

Je me permets de solliciter votre attention sur le cas de Monsieur et Madame KOCHKADZE.

Voici un rappel des faits : Vassili KOCHKAZE, né le 16 mars 1979, et Choréna KOCHKAZE, son épouse, ont fui la GEORGIE pour arriver en France le 13 mai 2002 afin de solliciter une demande d’asile politique, leurs vies étant menacées en cas de retour… En effet, en avril 2000, Vassili KOCHKAZE a été arrêté, battu et gravement blessé par un coup de couteau à la poitrine nécessitant une hospitalisation, parce que son père était un militant politique. La demande d’asile politique a été rejetée tout comme les recours. Vassili est maintenant atteint de l’hépatite C. Leur fille Anano est née, en France, le 15 novembre 2002. Leur fils David, né le 16 octobre 1998 en GEORGIE les a rejoints le 17 septembre 2004.e003114.jpg


Arrêté, alors qu’il sortait de la prison d’Amiens, lundi 20 avril 2009 au matin, Vassili KOCHKADZE vient d’être placé au Centre de Rétention de Mesnil Amelot pour une possible expulsion en GEORGIE. Il reste que son arrestation après qu’il ait purgé sa peine, le risque d’une expulsion parce qu’il est déjà placé en Centre de Rétention, sans qu’il puisse revoir sa famille, constituent une réponse inhumaine aux actes républicains que devraient se donner un service d’Etat, car la « double peine » est maintenant abolie, semble-t-il…

De plus, la Préfecture de la Somme sait juridiquement :

images.jpeg- Que Vassili KOCHKADZE est en grande difficulté de santé : il est atteint d’une hépatite de type C. Il est consulté régulièrement par le Docteur CAPRON du Centre Hospitalier Nord d’Amiens.
- Qu’il ressort d’une jurisprudence établie que l’hépatite C ne peut être soignée en Géorgie : « tribunal administratif de Rouen, ord. Juge des référés, 18 dec.2006 –M.M.BASAEV ; N°06-02993 + ord. Juge des référés, 12 jan.2007- M. Zaza GOGUADZE; N°6-03260 + Juge délégué, M. Zourabe KASSOIANE ; N°7-00076 (R.07-025) + ord. Juge des référés, 13 mars 2007- M. Mamouka BROAIN. ; N°07DA01169 Cour Adm.d’Appel de Douai, M.Ura TELOIAN déc.2007…».


Une possible expulsion est totalement insupportable pour Vassili KOCHKADZE car l’absence de traitement peut amener des conséquences d’une exceptionnelle gravité, à savoir le risque d’évolution vers une cirrhose du foie à moyen terme. C’est pourquoi je me permets de vous interpeller, Monsieur le Ministre, car je souhaite qu’un regard bienveillant et humain puisse être apporté à Vassili KOCHKADZE en le libérant au plus vite et en faisant en sorte qu’il puisse se soigner décemment à Amiens.200385377-001.jpg


K30-403835.jpgEn outre, il est insoutenable pour Vassili KOCHKAZE, ayant fui la GEORGIE en 2002, de se voir expulser : il est marié avec Choréna et a deux enfants dont la petite Anano, je vous le rappelle, est née en France et a six ans.

Je vous prie, Monsieur le Ministre, de bien vouloir considérer ma demande et agréer l'expression de mon attachement aux Droits de l’Homme ainsi que l’expression respectueuse de mes salutations républicaines.

Chloé LAROCHE

 

Fait à Grenoble, le 22 avril 2009.

 

 

________________ VOUS POUVEZ VOUS AUSSI ÉCRIRE POUR CETTE FAMILLE, EN REPRODUISANT CETTE LETTRE ET EN L'ENVOYANT AUX ADRESSES MAILS SUIVANTES :

 

A la préfecture d’Amiens par courriel :

 

courrier@somme.pref.gouv.fr 

lena.cojan@interieur.gouv.fr




- Aux Ministères de l’Immigration, Élysée, Matignon, Affaires étrangères :

patrick.stefanini@iminidco.gouv.fr

thierry.coudert@iminidco.gouv.fr

guillaume.larrive@iminidco.gouv.fr

sabrina.belkhiri-fadel@iminidco.gouv.fr

geoffroy.didier@iminidco.gouv.fr

g@larrive.com

maxime.tandonnet@elysee.fr

claude.gueant@elysee.fr

emmanuelle.mignon@elysee.fr

david.martinon@elysee.fr

franck.louvrier@elysee.fr

jean-paul.faugere@premier-ministre.gouv.fr

antoine.gosset-grainville@premier-ministre.gouv.fr

igor.mitrofanoff@premier-ministre.gouv.fr

myriam.levy@premier-ministre.gouv.fr

brigitte.collet@diplomatie.gouv.fr

olivier.serot-almeras@diplomatie.gouv.fr

'patrice.champion@diplomatie.gouv.fr

pierre.thenard@diplomatie.gouv.fr




________ POUR PLUS D'INFOS :

 

Réseau Education Sans Frontières de la Somme, BP80713, 80007 AMIENS cdx 01,

Contacts tel 06 31 91 08 07,

Permanences Hebdomadaires : Tous les mercredis à 17h30, salle Dewailly à Amiens

 

_________ et bien sûr : http://www.educationsansfrontieres.org

Commentaires

je veu que

Écrit par : behloule | 07/08/2009

Répondre à ce commentaire

bon voila je suis rentrè en france avril 2006 tombè malade conduit en soin intenssif opèrè par la suite d une valve mecanique je suis reconue par la coterep travailleurs handicapè la prefecteur ma delivrè une carte de sèjour d un an a la quel j ai trouvè du travail avec la mairie de paris et depuis je suis avec il y as 3ans a mon renouvlement de sèjour la prefecteure ma refusè le renouvlement je loue actuellement un grand studio ainssi que j ai refè ma vie ici en france permis de conduire un prèt a la banque et en plus le traitement que je prend n es pas disponible et se jour je suis encore malade j etè hospitalisè il y as une semain mon etat nessisite un traitement regulier et faute de cela pouras nuire ma vie je reste monsieur a votre disposition merci

Écrit par : dali amar | 21/09/2009

Répondre à ce commentaire

Monsieur Dali Amar,

J'ai bien reçu votre demande mais il faudrait l'envoyer au Ministère suivant, si vous voulez être sûr qu'elle soit lue par le Ministre de l'IMMIGRATION, Monsieur Éric BESSON.

Voici l'email du Ministre Éric BESSON :
eric.besson@iminidco.gouv.fr

Voici l'adresse pour une lettre :
Ministère de l’Immigration / 101, rue de Grenelle 75323 Paris Cedex 07.

J'espère que tout s'arrangera pour vous et que vous pourrez vous soigner.
Cordialement,

Chloé Laroche

Écrit par : Chloé Laroche | 21/09/2009

Répondre à ce commentaire

Bonjour,

qu en est il pour Mr Kochkadze?
Y a t il du nouveau?

Écrit par : Fan | 07/10/2009

Répondre à ce commentaire

Fan,

Malheureusement, les nouvelles sont mauvaises. Mr Kochkadze a été expulsé en septembre 2009.

Voici ci-après l'article du Réseau d'Éducation Sans Frontières.

Il y a une pétition en cours = taper le lien suivant :
http://www.educationsansfrontieres.org/article22937.html

__________________________________

P1312 - Pétition pour le retour de Vassili KOCHKADZE

Vassili KOCHKADZE doit revenir en France, auprès de son épouse et de ses 2 enfants scolarisés à Amiens


"Monsieur le Ministre de l’immigration, de l’Identité Nationale et du co-développement,

Monsieur le Préfet de la Somme et de la Picardie,



Je, soussigné(e), demande le retour en France de Vassili KOCHKADZE, père de famille. En effet, j’ai appris son arrestation mardi 22 septembre 2009, puis son expulsion, sans qu’il puisse faire valoir ses Droits (CIMADE et avocat dans le cadre de son recours non encore examiné). Cette expulsion est terriblement inhumaine : arracher un père de famille, malade de surcroît, est une humiliation dont personne ne se remet, le conjoint, les enfants, moins que tout autre… Qui pourra dire leur souffrance ?

Pourtant la France est signataire de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, convention qui veille à ce que les enfants ne soient pas séparés de leurs parents.

Pour mémoire, la famille KOCHKADZE a fui la GEORGIE en 2002, avec David, leur premier fils, après que Vassili ait été victime d’un coup de couteau à la poitrine faisant suite à ses activités politiques citoyennes. Anano, leur second enfant est née en France. Vassili n’a plus de famille en GEORGIE, ses propres parents ont également rejoint la France et sont régularisés, tout comme son frère… Vassili venait de purger une peine, mais l’expulser (double peine) est profondément injuste…De plus Vassili est gravement malade, une maladie (hépatite C) considérée par les médecins de l’Hôpital d’Amiens, tout comme une jurisprudence établie par la Cour d’appel de Douai, impossible à soigner en GEORGIE.

Séparer brutalement un père de ses enfants, un homme de son épouse, bafouer ses droits puisqu’il n’a pas eu la possibilité de se défendre juste avant son expulsion en GEORGIE, constituent à mes yeux, des méthodes non démocratiques…

C'est donc la raison pour laquelle je sollicite votre bienveillance de permettre le retour, en France, de Vassili KOCHKADZE auprès de son épouse et de ses 2 enfants.


Dans l'espoir d'une issue positive, je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet, l’expression de mon attachement au respect des Droits de l’Homme."



Réseau Education Sans Frontières de la Somme


Avec le soutien de : Ligue des Droits de l’Homme, SUD-Education, FCPE, Léo-Lagrange, Entraide Protestante, FSU, CGT-Education, SGEN-CFDT, UNSA-Education,Union départementale CGT, Union syndicale "Solidaires", UNEF, l'ASMA, l’Union pour la Dignité des Chômeurs, ATTAC, Confédération Paysanne, Ligue de l'Enseignement, Mouvement de la Paix, Compagnie de théâtre « Charnière », Femmes Solidaires, Association « Vie Brisée », Association de lutte contre l’illettrisme« CARDAN », Espéranto 80, Femmes en Mouvement, Compagnie de théâtre « Les BEN’ARTS », Coordination des Artistes et Intermittents du Spectacle en Lutte en Picardie, les CEMEA de Picardie, Etudiants Musulmans de France, Fédération Syndicale Etudiante, Journal « ch’Fakir », la CIMADE, SUD-Santé Sociaux, Association d’Ethno-Psychanalyse, Association « Faites de la résistance », Nouvelle Afrique

Contacts : tel 06 31 91 08 07, E-mail : resfsomme@gmail.com, Site : www.educationsansfrontieres.org

Écrit par : Chloé Laroche | 07/10/2009

Répondre à ce commentaire

monsier le ministere je vous ecris ce courrier afin de vous temoigner mon desespoir et ma preoccupation face a lasituation des habitants d.haiti en effet ma cousine sherline laguerre a perdu son mari sa maison et vi actuellement dans la rue livree a elle meme comprenez toute mon inquietude et mon desarroi de savoir ma cousine dans une tellle situation sachez que je suis fier detre francaise de vrive dans un pays avec des valeursaussi louable et universelles que notres republique ainsi je peux que me sentir concerne par cette tragedie et je sais que vous meme etres touche c.est pour cela que moi madane clanette laguerre vous demande de m.occorder le droit de faire venir ma cousine en france en securitee je vousremercie par avance du temps que vous prendrez pourcette lettre etd.etudier ma demande et vous prie monsieur le ministre d.agreer ames salitation les plus distinguees

Écrit par : laguerre | 21/03/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour je m'apelle BAIZ LHOUSSAINE MAROCAINE JE VOUS ECRIS POUR SAVOIR EST CE QUE J'AI LE DROIT OU NON POUR REJOINDRE MES ENFANT ET MA FEMME QUI VIVENT EN FRANCE ET MALGRE LES DEUX DOSSIERS DE REGROUPEMENT FAMILIAL QU'ON A DEPOSER AUPRES DE LA PREFECTURE D'ALBI LA REPONSE EST NEGATIVE POUR INSUFISANCE DE RESSOURCES S'IL VOUS PLAIS JE VOUS PRIE DE BIEN VOULOIR INTERVENIR AUPRES DES SERVICES CONCERNES POUR TROUVER UNE SOLLUTION A NOTRE PROBLEME POUR VIVRE A COTE DES MES ENFANTS ET MA FEMME CAR ELLE N'A PAS LES MOYENS POUR VENIR AU MAROC AVEC TROIS ENFANTS A CHARGES MERCI POUR VOTRE COMPRHENSION

Écrit par : BAIZ | 26/03/2010

Répondre à ce commentaire

Monsieur Baiz Lhoussaine, j'ai bien reçu votre lettre et lu votre demande mais il faudrait voir cela en priorité avec les autorités de votre pays au Maroc et réessayer la demande pour venir en France avec l'appui d'un avocat. Je vais téléphoner à la Préfecture d'Albi dès lundi pour en savoir plus et demander quels sont les recours possibles pour que vous viviez avec votre famille. J'ai aussi trois questions : pourquoi êtes-vous au Maroc alors que vous avez des enfants et une femme en France ? Est-ce vous qui êtes parti ? Ou bien elle qui est venue en France ? Cordialement, Chloé Laroche

Écrit par : Chloé Laroche | 28/03/2010

Répondre à ce commentaire

Madame Laguerre, j'ai bien eu votre message adressé au Ministère pour votre cousine et j'ai fait une recherche pour vous. Voici des éléments :

Vous êtes Haïtien et souhaitez venir en France :
Pour un bref séjour :
vous aurez besoin d’un visa de court séjour d’une validité de trois mois
pour ce visa, il vous faut justifier la disposition d’une somme d’argent suffisante pour votre séjour ainsi qu’une attestation d’accueil fournie pour les personnes qui vous accueillent en France.
Attention ! - l’obtention de ce visa est de plus en plus difficile. L’ambassade de France en Haïti peut refuser votre demande de visa et le rendez-vous nécessaire à l’ambassade nécessite parfois un délai de plusieurs mois. Du côté français les conditions d’obtention du certificat d’accueil se sont durcies ces dernières années.
2. Pour vous marier :
Au vu de la loi Française, le fait de se marier avec une personne française ne donne pas automatiquement le droit de résider en France.
Si le mariage a eu lieu sous le régime haïtien, il faut faire valider le mariage auprès du consulat et, ensuite, faire une demande de regroupement familial (liste des démarches pour un mariage en Haïti. Attention, ce document n'est pas officiel et date de plus d'un an, il vous donnera simplement quelques indications). Cependant, le délai pour faire valoir ce droit de regroupement familial est passé à deux ans suites aux dernières dispositions de la Loi Sarkozy de 2006 (loi CESEDA). Par ailleurs, le fait d'avoir un enfant avec une personne Française sur le sol Français permet ,en principe, de résider en France et d'obtenir assez rapidement une carte de séjour.
Si vous souhaitez vous marier en France avec un(e) français(e), il vous faut faire une demande de visa pour la France (voir rubrique "venir en France pour un bref séjour") et faire le mariage en France. Votre conjoint devra se renseigner au préalable dans une mairie française sur les documents administratifs nécessaires pour le mariage. Suite au mariage, une carte de séjour est en principe délivrée. Celle-ci permet de vivre et travailler légalement en France. Après un délai de quatre ans, il vous est possible de faire une demande d’acquisition de la nationalité française. Les dispositions pour l’obtention de la nationalité par mariage se sont elles aussi durcies depuis la Loi Sarkozy de 2006.
3. Rejoindre un membre de votre famille :
Cette disposition consiste à faire une demande de regroupement familial.
Ce regroupement familial concerne les enfants ou le conjoint de la personne qui vit en France. Cette personne doit posséder un titre de séjour en règle depuis au moins dix-huit mois.
Les démarches et la réglementation de ce dispositif sont assez compliquées. Le site du gouvernement français fournit tous les détails.
4. Pour étudier ou pour travailler :
Vous êtes Français et souhaitez :

1. Adopter un enfant Haïtien

Les étapes en France :
Agrément : à obtenir auprès du Conseil Général du lieu de résidence des parents adoptants. C'est une procédure instruite par le service d'aide à l'enfance de chaque Conseil Général (celui où les parents adoptants résident). Les parents adoptants ont plusieurs entretiens psychologiques et psychiatriques. Légalement, l'instruction dure au plus 9 mois, mais, dans les faits, cela dure souvent entre 1 et 2 ans selon les départements.
Dossier complet : à légaliser par le Ministère des Affaires Etrangères, et à surlégaliser par le consulat d'Haïti. La surlégalisation a consisté à l'apposition de tampons et de signatures.
Envoi des pièces à la MAI (Mission de l'Adoption Internationale). La liste exhaustive est sur le site internet de la MAI, page Haïti (attention, cette liste peut être mise à jour de temps en temps). Cette liste est propre au pays choisi pour l'adoption.

Les étapes en Haïti :
Prendre un contact avec une crèche en Haïti. Il existe une liste de crèches agréées, mais celle-ci n'est pas forcément remise à jour. Lorsque la crêche vous accepte, envoi du dossier complet à la crêche en 4 exemplaires.
La crêche (avec l'aide de son avocat) se charge de suivre toutes les étapes de l'instruction locale, soit essentiellement l'instruction à l'IBERS (Institut du Bien Etre et de la Recherche Sociale), au Tribunal, au Parquet, au Ministère de la Justice, au Ministère des Affaires Etrangères, aux Archives Nationales, au Ministère de l'Intérieur, au Bureau de l'Immigration et à l'Ambassade de France.
L'ambassade de France délivre le Visa de l'enfant.

Il faut, bien sûr, être très prudent quant aux délais de la procédure en Haïti : un minimum d'un an, mais le contexte local ou la particularité du dossier, font que ce délai peut atteindre 2 ou 3 ans. Ces délais s'ajoutent évidemment à ceux pour l'obtention de l'agrément et le montage du dossier complet auprès de la crèche.

2. faire venir en France votre famille qui est haïtienne : voir plus haut

3. se marier avec un(e) haïtien(ne) : voir plus haut.

4. aller vivre en Haïti / faire un séjour en Haïti
Actuellement, le visa pour les français qui souhaitent se rendre en Haïti n’est pas obligatoire. Il vous suffit donc d’avoir un passeport valide 6 mois après la date du retour.
Mais attention, en octobre 2002, les autorités ont officiellement rétabli l’obligation de visa d’entrée pour les pays n’ayant pas signé d’accord d’exemption de visa avec Haïti. C’est notamment le cas de la France. Depuis cette date, les visas d’entrée sont délivrés gratuitement à l’aéroport international de Port-au-Prince. Les autorités haïtiennes ayant indiqué qu’elles pourraient être amenées, à l’avenir, à rendre le visa payant et à réclamer qu’il soit sollicité à l’avance auprès de représentations consulaires et diplomatiques haïtiennes, il est vivement recommandé de se renseigner auprès de ces dernières, avant le départ, sur les dispositions en vigueur concernant les conditions d’entrée et de séjour dans le pays.
Une taxe d’aéroport de 30 dollars américains est obligatoire pour tous les voyageurs au départ de l’aéroport international Toussain Louverture de Port-au-Prince. Cette taxe n’est payable qu’en dollars américains, à l’exclusion de toute autre devise.
Attention : Les voyageurs qui transitent par un aéroport américain pour se rendre en Haïti doivent se tenir informés de la législation concernant les conditions d’entrée aux Etats-Unis dans le cadre du programme d’exemption de visa (consultables sur ce même site dans la rubrique "Entrée/Séjour" de la fiche Etats-Unis).



Adresses utiles :

Ambassade de France en Haïti : 52, Rue Capois - BP. 1312 - Port Au Prince
Tel. : (509) 222.09.51 - Fax : (509) 223.56.75 / contact@ambafrance-ht.org

HACOMS : Société en France qui peut vous aider dans vos démarches administratives en Haïti : http://www.hacoms-services.com/

Écrit par : Chloé Laroche | 28/03/2010

Répondre à ce commentaire

--------------------------------------------------------------------------------

Monsieur le ministre,



J’ai l’honneur de solliciter votre haute bienveillance de bien vouloir me soutenir et m’aider pour pouvoir obtenir mon visa qui m’autorise le passage en France, mon pays natal.



Je porte à votre connaissance que je suis une jeune fille native de France le, 30/06/1986 et dont le père s’appelle EL KHALLAY BOUCHTA, souscrit sous un N° de sécurité sociale : 1455899350217 27, domicilié à Guidicelli Antoine Villa Cruciata 20215 Voscovato Haute Corse.



Monsieur le ministre, permettez-moi de vous ajouter que je me trouve au Maroc dès l’âge de quatre ans. Après le décès de ma mère, ma grand-mère qui vient de mourir a prohibé mon retour en France en compagnie de mon père qui a fait tout son effort de me ramener à mon pays natal pour que je puisse bénéficier de mes droits légaux.



Permettez-moi de vous signaler, monsieur, que j'ai écrit une demande à monsieur le président de la république française que son chef de cabinet m'a répondu en faisant part de ma demande à votre service plus particulièrement compétent en signalant la référence: SCP/UT/C071659.



Or, j’ai demandé un visa auprès des services consulaires de Rabat deux fois sans réponses favorables.



Dans l’attente de votre réponse, et dans l’espoir que vous puissiez m’aider de trouver une solution à mon problème, sachant que c'est ma troisième demande veuillez agréer, Monsieur le ministre , l’assurance de mes sentiments et salutations les plus appropriés.







Signé par :

AMAL EL KHALLAY





--------------------------------------------------------------------------------


N.B. Je vous ai écrit le 25juin 2009 .

Adresse: Lot; GDADRA, rue 43. n* 80. JORF EL MELHA . 16003

tel.212675004764.

Pièces à rappeler



- Assurance Maladie Numéro: 1 45 58 99 350 217 27

- Acte de naissance Numéro: NA/1986/893

Écrit par : amal el khallay | 06/09/2010

Répondre à ce commentaire

Amal,

J'ai lu votre commentaire mais il faudrait que vous écriviez directement au Ministère car le Ministre ne lira pas votre demande ici... à moins qu'il lise régulièrement mon blog... mais je ne pense pas.

Si quelqu'un a une idée pour faire suivre votre demande correctement, qu'il se présente ou écrive ici.

Je vous souhaite tout plein de courage.

Chloé L

Écrit par : Chloé Laroche | 06/09/2010

Répondre à ce commentaire

J'aimerais vous remercier pour les informations,comme adresse et mail du ministre de l'immigration.car j'avais besoins de ses informations pour ecrire au ministre,une foi de plus merci.N'auriez-vous pas un moyen pour envoyer un message a tf1?merci de bien vouloir me les envoyer par mail svp merci

Écrit par : azema | 07/09/2010

Répondre à ce commentaire

Azema, merci pour votre commentaire. Voici l'adresse de TF1 :
http://www.tf1.fr.

Adresse postale : 1 quai Point du Jour 92100 Boulogne Billancourt

Écrit par : Chloé Laroche | 07/09/2010

Répondre à ce commentaire

Voici l'adresse pour une lettre au Ministère de l'Immigration :

Ministère de l'Immigration, de l'Intégration, de l'Identité nationale et du Développement solidaire 101, rue de Grenelle 75323 Paris cedex 07 ...

Écrit par : Chloé Laroche | 07/09/2010

Répondre à ce commentaire

Voilà même plus d'infos pour vous et un contact par mail supplémentaire :

Contacts :
Laurence DEGLAIN
Ministère de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale
et du développement solidaire
Service de l’asile
Département des réfugiés et de l’accueil des demandeurs d’asile
Tél. : 01 72 71 65 46
email : laurence.deglain@immigration-integration.gouv.fr

Écrit par : Chloé Laroche | 07/09/2010

Répondre à ce commentaire

ROGMEANU George-Stelian
Adresse:
MM. MARTINE LIGNIERES-CASSOU
MAIRIE DE PAU
PLACE ROYALE
64000 PAU (PPYRENEES-ATLANTIQUES)
Tel : 06.25.94.05.32
Email : rogest@hotmail.fr

Madame , Monsieur

Je suis d'origine Roumaine.
Je suis entré en France le 18 novembre 2000
Je suis maintenant établi sur 64000 PAU (PYRENEES-ATLANTIQUES), à l'adresse sus mentionnée, depuis le 01/07/2010.
Je n'ai jamais rencontré de probléme avec la justice et la police dans ma vie, jamais de allcol et de produits stupefiantes.
Je suis: honnéte, sincére, avec une bonne conduite morale, éthique et je suis fiert de moi.
Je reste sur le territoire de la République Française en respectant les régles, et respectueux de tous les citoyens du territoire de la République.
J'essaye de m'intégrer professionnellement, en contactant différents employeurs.
Je parle couramment Français, je comprend bien la langue Française.
Je reste fidéle avec vous et vous promet que je resterais toujours , comme d' habitude irréprochable.
Je veux exister auprés de la préfécture de 64000 PAU (PYRENEES-ATLANTIQUES).
Je ne veux plus étre un émigré qui vit dans la clandestinité; comme avant 2007.
Etant membre de la communauté de l'Union Européenne, je demande à Madame, Monsieur le Préfét de bien vouloir faire reconnaitre ma situation sur le territoire Français 64000(PAU).
Je vous écris tout ça car lorsque je fais mes demarches administratives dans la ville, et précédemment sur tout la France, je ne suis pas pris au sérieux, alors que je connais mes droits.
Dans les systémes administratifs et sociaux et par tout ou je suis allé on me dit toujours parce que les Roumains nous sommes soumis ("punit ! ") jusqu'a 2015 et que " je n'ai pas aucunes droits ! " Jé ne mérite pas ça ! SIL VOUS PLAIT.

Je depose a la Caisse de Allocation Familiales (CAF) de 34000 Montpellier une demande de Revenu de solidarite Active (RSA) 2009

PAR LA CAF DE 74 107 ANNEMASSE (HAUTES-SAVOYS) ET PAL LA CAF DE PAU (PYRENEES-ATLANTIQUES); JE SUIS INFORME QUE JE TOUCHE DE PRESTATION RSA (REVENU SOLIDARITE ACTIVE), DEPUIS 01.01.2009 34000 MONTPELLIER (HERAULT), MAIS JE NE L'AI JAMAIS RECU. AUSSI JE VOUS DEMANDE QUI LE RECOIT. C'EST POUR CA QUE J'AI CLOTURE MES DEUX COMPTES BANCAIRES.

La Caisse de Allocation Familiale (CAF), et le Revenu de Solidarité Active (RSA) me donnerait le droit d'étre demandeur d'emploi(ANPE-ASSEDIC et différentes associations de stages et formations).
De plus cela me donnerait la possibilité de circuler avec tarife réduit pour contacter des employeurs dans la région.
Cela me permettrai aussi d' avoir mon propre logement et de un contrat de insertion .
Mon numéro d' allocataire est : GD02 1361757 34000 MONTPELLIER (HERAULT)
G22 0610462 CAF DU 12000 ALBI (TARN)
0536027 CAF DU 64000 PAU (PYRENEES-ATLANTIQUES).

JE CARTE VITALE CMU + COMPLEMENTAIRE ET CARTE DE SANTE EUROPEENNE, AVEC LES JUSTIFICATIFS CORRESPONDANTS.

MON N° SECURITE SOCIALE : 168119911405159

JE SUIS LICENCIE. JE FOURNIS TOUTS LES DOCUMENTS NECESSAIRES POUR LES DEUX DEMANDES CI-MENTIONNÉ A LA (CAF-CPAM) MONTPELLIER :

-CARTE DE IDENTITÉ
-PASSEPORT
-ACTE DE NAISSANCE
-DIPLOMES (4)
-CARTE DE ALLOCATAIRE CAF ( depuis 05.04.2008 )
-DES ATTESTATIONS DE DOMICILIATION (depuis Mars 2008)
-CARTE VITALE ET CARTE EUROPEENNE DE SANTE
-RIB (ACTUAL CLOTURE)
-FICHES DE PAYE
-CONTRAT DE TRAVAIL REMUNERE
AFIN DE TROUVER UNE SOLUTION FAVORABLE A MA SITUATION, N'AYANT JAMAIS, AUCUNE RESSOURCE (sauf les trois mois où j'ai travaillé).

EN ESPERANT D'AVOIR UNE REPONSE POSITIVE DE VOTRE PART.
JE ME TIENS A VOTRE DISPOSITION, JE VOUS PRIE D'AGREER MES SINCERES SALUTATIONS RESPECTUEUSES.

ROGMEANU George-stelian
64000 PAU
Tel : 06.25.94.05.32
E-mail : rogest@hotmail.fr

Écrit par : ROGMEANU | 20/11/2010

Répondre à ce commentaire

bjr je sui mdm rahma sadkawi j'ai envoyer mon dossier pour ms le ministre de l’immigration le 19.04.2010 et j'ai pas reçu une raiponce jusqu’à mnt et cé urgent pour moisil vou plai merci de me répandre le plus possible merci infiniment mon adresse 35 rue de sidi salem bizerte tunis 7000

Écrit par : rahma sadkawi | 02/01/2011

Répondre à ce commentaire

bjr je sui mdm rahma sadkawi j'ai envoyer mon dossier pour ms le ministre de l’immigration le 19.04.2010 et j'ai pas reçu une raiponce jusqu’à mnt et cé urgent pour moisil vou plai merci de me répandre le plus possible merci infiniment mon adresse 35 rue de sidi salem bizerte tunis 7000 @ nouredinesaguer@live.fr

Écrit par : rahma sadkawi | 02/01/2011

Répondre à ce commentaire

bonjour je suis victime d un mariage gris et jai prevenu la prefecture mais malgrè ca parcequ on un enfant français la prefecture a renouveller le titre de sèjour de mon futur ex mari il m a abondonnè enceinte il n a jamais rien assumè ni pour moi ni pour la petite coment je fais pour defendre mes droits et les droits de ma petite merçi

Écrit par : kamelia | 25/02/2011

Répondre à ce commentaire

Donc chère Madame, vous avez vu juste, qu'elle "honte" pour la France (oui ... face à la décision de Monsieur Frédéric Mitterrand, Ministre de la Culture, ...

Écrit par : gite de france languedoc roussillon | 02/06/2011

Répondre à ce commentaire

Quelle décision, dites-moi ...... ?

Écrit par : Chloé Laroche | 03/06/2011

Répondre à ce commentaire

bonne jour je vous remercier boucau avoir farcé mi message .

et je de monde dieu protège toute les familles ,et que la France donne une

chance a tousse merci et bon courages .

Écrit par : kara m | 26/07/2011

Répondre à ce commentaire

Kasserine (Tunisie) le : 25 aout 2011



Bonjour ,

De nationalité tunisienne,Je suis bloqué en Tunisie après avoir fait l'objet de la reconduite à la frontière mis en exécution
le 28 mai 2011.

Agé de 47 ans , salarié sans papiers (contrat CDI).

Je suis entré en France pour une 1ère fois en septembre 1999 sous couvert d'un visa "étudiant", bénéficiant de deux titres de séjours étudiant d'un an et cela jusqu'au 2001.

J'ai commencé à travailler en 2000 avec plusieurs CDD successifs , après transformé en CDI.

Et comme tout devoir de citoyen je paye mes impôts tout les années, voire taxe d'habitation .

Ayant un casier judiciaire vierge , ni polygame, ni une personne qui considère une menace pour l'ordre public

et vivait en France depuis plus de 10 ans exerçant depuis presque autant d'années une activité professionnelle déclarée de 2000 à 2011.

Laissant derrière moi :argent à la banque , chèque de travail non encaissé , papier de congés payé(1400e), déclaration de revenu...

Durant toutes ces années, avec mes bulletins de salaire qui attestent la régularité de mon emploi ,( avec toutes les retenues sociales ; cotisation...)

je me suis rejeté sans tenir compte aux années travaillées ..

Autrement dit ces années de cotisation partent en fumée ...!!

J'ai tous les documents justifiés ma vie professionnelle et les années de mon existence en France.

Je ne manquerai pas de vous faire envoyer certains documents ( contrat , avis d'imposition, déclaration unique d'embauche, fiches de paie,

diplôme français, fiche de retraite...).

Je vous remercie de bien vouloir tenir en considération ma présente,en souhaitant votre intervention dans les brefs délais.

Cordialement.

Écrit par : GUESMI | 25/08/2011

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu