Avertir le modérateur

09/10/2009

Je signe aussi le communiqué commun contre les charters des migrants afghans expulsés vers leur pays. Je m'élève contre la politique de non reconnaissance du droit d'asile de personnes étrangères en danger dans leur pays, réfugiées ici.

 

charterhonte_150.jpg

Communiqué commun (33 organisations) : Après Calais, les autorités franco-britanniques préparent un charter pour Kaboul.

07.10.09

Voir le reportage

Voir l'article

 

 

___________________________________________________________________images-10.jpeg

05.10.09

"Un « charter » franco-britannique serait prévu pour le 6 octobre à destination de Kaboul. Alors que les conditions humanitaires et de sécurité ne cessent de se dégrader en Afghanistan, que les ONG comme le Secrétaire général des Nations unies se déclarent particulièrement préoccupés par la situation, la France et la Grande-Bretagne tentent, comme au mois de novembre 2008, une opération conjointe. L’Afghanistan est un pays en guerre. Il est inacceptable d’y renvoyer ceux qui s’en sont enfuis à la recherche d’une protection en Europe.

En France, le ministère de l’Immigration se moque des décisions des tribunaux de différentes régions qui ont remis en liberté 130 des 138 Afghans qui avaient été interpellés le 22 septembre, en vue de leur éloignement, lors de la « fermeture » spectaculaire de la plus grande « jungle » de Calais. Ces juridictions ont mis en évidence l’inanité de cette opération médiatique et ont rappelé le respect du droit et des libertés fondamentales des personnes. Plusieurs tribunaux administratifs ont par ailleurs annulé des arrêtés de reconduite à la frontière au motif du non-respect du droit de demander l’asile.

Le gouvernement n’en a cure et reste enfermé dans sa rhétorique de l’« appel d’air », selon laquelle Afghans, Erythréens, Irakiens, Iraniens, Soudanais, etc. ne viendraient pas en Europe pour sauver leur vie et leurs libertés, mais pour des raisons d’agrément et de confort : les rafles actuelles seraient supposées porter des messages dissuasifs dans les pays d’origine. C’est ainsi que sont pris en otages des Afghans du Calaisis pour tenter de dissuader leurs compatriotes victimes des violences au pays.

Les « opérations de nettoyage » se poursuivent et plus d’une cinquantaine d’Afghans ont été à nouveau placés en rétention la semaine dernière. Les « charters conjoints », qui sont contraires au principe d’interdiction des expulsions collectives, conduisent à des pratiques arbitraires, discriminatoires et inhumaines, au mépris des droits fondamentaux des personnes.

Nous appelons instamment les autorités françaises et britanniques à renoncer à tout projet d’expulsion vers l’Afghanistan et insistons sur la nécessaire mobilisation de tous pour empêcher cette expulsion collective qui mettrait sérieusement en danger la vie de ces exilés.

Nous réaffirmons qu’il est urgent de rendre son sens au droit d’asile en Europe en prévoyant un mécanisme permettant à tout réfugié de solliciter une protection dans le pays de son choix. En l’attente, la France peut, et doit, suspendre l’application du règlement de Dublin afin d’accueillir sur son sol les personnes qui continueront à fuir les conflits pour trouver refuge en Europe."

Le 5 octobre 2009

 

*Organisations signataires :
ACAT France (Action des chrétiens contre la torture), ADDE (Avocats pour la défense des droits des étrangers), ANAFE (Association nationale d’assistance aux frontières pour les étrangers), APSR (Association d’Accueil aux médecins et Personnels de Santé Réfugiés en France), Association Primo Levi, Auberge des migrants (Calais), CAAR (Comité d’aide aux réfugiés – Bois-Colombes), Calais Migrant Solidarity, C’SUR (Calais), Cimade, Collectif Migrants (Dunkerque), Collectif Solidarité Migrants (Angres), Collectif de soutien des exilés (Paris), COMEDE (Comité médical d’aide aux exilés), ELENA (European Legal Network on Asylum), Emmaüs-France, Fédération de l’Entraide Protestante, Flandre Terre Solidaire, GAS (Groupe Accueil et Solidarité), GISTI (Groupe d’information et de soutien des immigrés), Itinérance (Cherbourg), LDH (Ligue des droits de l’homme), MRAP (Mouvement contre la racisme et pour l’amitié entre les peuples), PCF (Parti communiste français), RESF (Réseau Education sans frontières), SAF (Syndicat des avocats de France), SALAM (Calais), SALAM (Dunkerque), Secours catholique, Syndicat de la magistrature (SM), Terre d’errance (Norrent-Fontes), Terre d’Errance (Steenvoorde), Toits du Monde (Poitiers), Un Archet pour la Paix (Chloé Laroche),


Contacts presse :

 


Voir à ce sujet le site du Réseau d'Éducation sans frontières : http://www.educationsansfrontieres.org

 

 

Commentaires

Bonjour à tous et toutes,

BONNE JOURNÉE DE LA GENTILLESSE... où les faux gentils abondent alors que d'autres se battent pour les Droits de l'Homme et de l'Enfant... Un vrai gentil ne doit pas tout accepter mais savoir dire non à ce qui heurte sa conscience et la dignité humaine !! Voir plus bas....

En cette journée donc de la gentillesse que je vous souhaite très fructueuse en sourires et en actes solidaires... je vous envoie cette action à faire d'urgence pour une maman en voie d'expulsion de France... Elle a des enfants ici et un mari !!!!!!!!! Je ne comprends pas ce qu'il se passe dans la tête des personnes qui osent engager cela envers cette femme.

Voici l'appel de RESF et les actions à faire, à lire plus bas....

C'EST URGENT, SVP !! Il faut écrire, écrire au Préfet, écrire aux adresses mails données plus bas, s'il vous plaît.

COMMUNIQUÉ RESF :

"Les Droits de l’enfant une fois de plus foulés aux pieds par une expulsion :
Une mère de famille sera-t-elle contrainte d’abandonner ses enfants, dont l’un est gravement malade ?

Bayarmaa AGVAANDORJ est en rétention depuis le 2 novembre. Une situation sur laquelle nous avons été alertée tardivement.

Elle est aujourd’hui au CRA de Lesquin. Son recours au tribunal administratif a été rejeté et elle a été présentée au consulat de Mongolie ce matin.
Il y a donc une urgence extrême à se mobiliser pour cette mère de famille mongole dont l’expulsion laisserait dans une situation de détresse son mari et deux enfants dont l’un est gravement malade. A vos fax et à vos mails, en vous inspirant du message ci-dessous et en gardant la mesure et le respect des personnes qui donnent à votre démarche de solidarité tout l’efficacité que nous en espérons !
Merci d’avance."

Monsieur le Préfet,

Nous avons appris avec la plus grande inquiétude le placement en rétention d’une mère de famille de nationalité mongole dont la reconduite à la frontière laisserait dans la détresse son compagnon et ses enfants, dont l’un est gravement malade.

Nous vous appelons à un réexamen bienveillant et urgent de cette situation dramatique.

Mme Bayarmaa AGVAANDORJ a été placé en rétention à Cergy Pontoise le 2 novembre 2009 sur un arrêté de reconduite à la frontière pris par M. le Préfet du Val d’Oise. Elle a été transférée ensuite au CRA de Lesquin dans le Nord. Le 6 novembre, le tribunal administratif a considéré cette décision comme conforme à la législation.

Pour autant, le cas de cette femme justifierait pleinement une mesure de libération, ne serait-ce que par souci humanitaire : Bayarmaa est mariée à un monsieur de nationalité mongole. Le couple vit en France depuis déjà 5 ans. Ses deux enfants vivent avec eux en région parisienne, à Montreuil, et sont scolarisés à l'Ecole Jules Ferry, 36, rue Jules ferry, 93170 Bagnolet. L’insertion de cette famille, qui compte de nombreux amis sur Montreuil et Bagnolet, est avérée.

Surtout, une expulsion serait un drame pour des enfants, déjà durement secoués par la vie. Leur fille Ochirkham BYAMBA OCHIR, est née le 05 janvier 2000 et et est scolarisée à l'école Jules Ferry depuis le 2 septembre 2008. Leur fils, Jangar BYAMBA OCHIR, est né le 13.10.2003 et est inscrit sur les registres de l'école depuis le 5 mars 2007. Mais ce dernier est gravement malade et présente une pathologie respiratoire et dermatologiques chroniques, nécessitant un traitement et des contrôles médicaux réguliers.

Dans l’attente d’une décision positive de votre part, nous vous prions d’accepter l’assurance de nos sincères salutations.

Nom
Prénom
Adresse

A adresser à :

Préfecture du Val d’Oise (signataire de l’APRF) :
Fax : 01 30 32 51 85

à :
paul-henri.trolle@val-doise.pref.gouv.fr préfet
martine.thory@val-doise.pref.gouv.fr Directrice Libertés publiques
pierre.lambert@val-doise.pref.gouv.fr Secrétaire général
annick.cappelle@val-doise.pref.gouv.fr Responsable Services Etrangers

Pour la préfecture du Nord (en charge de la rétention) :
Fax : 03 20 57 08 02
jean-michel.berard@nord.pref.gouv.fr préfet
salvador.perez@nord.pref.gouv.fr secrétaire général

Ministère de l’immigration :
Fax ministère : 01 77 72 61 30 et 01 77 72 62 00 Standard 01 77 72 61 00
Ministre eric.besson@iminidco.gouv.fr
sp.besson@iminidco.gouv.fr
Secrétaire général secretariat.general@iminidco.gouv.fr
Directeur de cabinet : christian.decharriere@iminidco.gouv.fr
Directeur adjoint du Cabinet : frank.supplisson@iminidco.gouv.fr
Conseillère en communication laure.frugier@iminidco.gouv.fr
Conseillère en charge des relations avec le monde associatif, social et culturel laura.kwiatowski@iminidco.gouv.fr

Elysée :
fax : 01 47 42 24 65
http://www.elysee.fr/ecrire/index.html
GUEANT
LOUVRIER
Maxime Tandonnet (conseiller immigration) maxime.tandonnet@elysee.fr

______________________________________________

Écrit par : Chloé Laroche | 13/11/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu