Avertir le modérateur

07/12/2010

Quand un chien vient apporter l'espoir à une maman endeuillée. Nouvelle de l'ange-chien. Dédiée à ma chienne Haka, tuée quand j'avais treize ans.

SI UN ÉDITEUR LISAIT CE TEXTE ET CE BLOG ET QU'IL AIT L'IDÉE DE RÉÉDITER CET OUVRAGE ET CES TEXTES, MERCI DE CONTACTER L'AUTEUR DU BLOG... QUI RECHERCHE UN ÉDITEUR POUR PLUSIEURS LIVRES...chloe.email@laposte.net. Merci d'avance !

Cette nouvelle est la septième du livre de Chloé LAROCHE : "les Semences de l'Après-Vie"_______________________________

 

 

1785616.jpgLe

Trésor

de

l’Ange-Chien

____________ Nouvelle n° 7 de Chloé LAROCHE


CE TEXTE EST PROTÉGÉ ET TOUS DROITS RÉSERVÉS





“Elle s’en est allée avant que d’être une femme
N’étant qu’un ange encore, le ciel a pris son âme.”

Victor Hugo





Sa vie n’avait plus aucun sens ; Benoît venait de perdre sa fille et errait dans les rues, tapant dans les murs, criant aux étoiles, s’arrêtant dans chaque bar.

On lui avait pris son bébé, son unique raison de vivre...

Elle était morte comme un cygne part au ciel ; elle avait chanté sa chanson préférée et avait dit à ses parents :

k0312646.jpg-Je vous aime ; je sais que je vais mourir car je suis très malade. Je vais partir dans un autre monde, un monde de lumière d’où je vous enverrai tout l’amour de l’univers... Je vois, comme je vous vois, le monde qui m’attend... Je vois un homme avec un chien... Il a une auréole autour de la tête et le chien me sourit avec ses yeux.”

Cette petite fille avait quatre ans et s’appelait Angélique ; elle était atteinte par une leucémie depuis de longs mois et savait que les médecins ne pourraient pas la sauver.

En entendant les paroles étranges prononcées par sa fille, Thérèse lui avait demandé :

-Comment est le chien que tu vois ?” ...

Angélique lui avait répondu :

-C’est un terrier noir russe, maman ; j’en ai vu un sur un livre comme lui !”1807450.jpg

A ces mots, la jeune mère pâlit, fondit en larmes et sortit de la chambre de sa fille ; elle alla frapper à la porte du bureau de la psychologue de l’hôpital ; celle-ci la fit asseoir et lui demanda ce qui se passait.

Thérèse répondit :

-Lorsque j’avais dix ans, mes grands-parents, qui m’ont élevée après le décès de ma mère, m’ont offert un jeune terrier noir russe ; je devais m’en occuper mais mon grand-père, qui était extrêmement sévère, l’a traumatisé par de mauvais traitements ; mon chien avait très peur de lui et faisait de plus en plus de bêtises ; il s’enfuyait à chaque fois qu’il le pouvait... J’aimais cet animal, madame, mais je ne pouvais rien faire pour changer le cours des choses !... Enfin, un été, alors que je rentrais de vacances, je n’ai plus retrouvé mon chien ; mon grand-père l’avait tué... d’un coup de couteau, m’a-t-il dit... comme ça, parce qu’il était devenu insupportable  ! Il m’a dit : “Il a poussé un cri horrible ; jamais je ne pourrais refaire cela...”. Madame, personne ne sait combien j’ai souffert et ce que le deuil d’un animal peut faire dans la tête d’un adolescent... Aujourd’hui ma fille va mourir et elle l’a vu, ce chien ! Elle l’a vu l’attendre de l’Autre côté... Mon chien vit... donc ma fille vivra et nous nous retrouverons tous. Oui, aujourd’hui j’ai un glaive planté dans le coeur, croisé avec un couteau... mais, comme si nous étions au jour de Pâques, je crie ma foi en la résurrection, cette vie qui existe après la mort.

k1024162-1.jpg-Madame, lui répondit la psychologue, si cela vous fait du bien de croire en tout ce que vous venez de me dire... alors je vous encourage à y croire !

-Mais madame, je ne vous demande pas de me dire si vous êtes d’accord pour que je continue à croire ce que je crois... Non, j’ai besoin que vous me compreniez vraiment, que vous me rejoigniez dans ce que j’éprouve, que vous éprouviez toutes ces émotions que je ressens...

-Madame, répliqua la psychologue, je suis là pour vous aider, non pour fusionner avec vous. Vous êtes seule là où vous êtes ; personne ne peut vous y rejoindre ! Tout ce que je peux vous dire, c’est : croyez en ce qui vous fait du bien... Le deuil que vous allez endurer et que vous commencez à percevoir est la chose la plus terrible qui puisse arriver à un être humain... et vous êtes trop bouleversée pour juger des choses clairement !

-En fait, madame, vous me dites que les fleurs se ferment au crépuscule... mais vous ne voulez pas savoir si elles s’ouvrent ou non à l’intérieur d’elles-mêmes, la nuit, lorsque tout est obscur ! Vous vous fichez que je crois à cela ou à autre chose... Merci de votre condescendance. Au revoir !”

IS1060.jpgThérèse sortit du bureau et alla respirer à l’entrée de l’hôpital. Son regard se perdit dans celui des passants affolés par la détresse qui se lisait sur son visage. Elle avait envie de les prendre un par un et de les secouer, comme elle aurait secoué Dieu, si elle l’avait eu en face d’elle... “Pourquoi me prendre ma fille ? “Dieu sait ce qu’il fait,”  m’a dit l’aumônier. Peut-être, mais est-ce Dieu qui fait cela ? Le veut-Il vraiment ? Voulait-Il la mort de tous ces petits rwandais, de tous ces petits algériens assassinés, de tous les enfants juifs déportés par les nazis, de tous les enfants cheyennes massacrés à Sand Creek ? Alors, pourquoi attribuer à Dieu un rôle qu’Il n’a peut-être pas... ?” Les questions se bousculaient dans la tête de Thérèse.

-Mon Dieu, j’aime tant ma fille... Je ne peux pas croire qu’elle va partir ! Là-haut, si Tu m’écoutes, envoie-moi un signe pour me prouver que Tu peux intervenir dans nos vies et que Tu peux protéger l’Amour.”

A ce moment-là, une petite fille apparut, au bout de la rue, tenant en laisse un chien... C’était un terrier noir russe !

Il s’échappa soudain, laissant sa jeune maîtresse stupéfaite.
-Trésor, viens ici tout de suite !”

Le chien s’était dirigé vers Thérèse et lui faisait une fête digne de tous les anges du ciel...IS065-087.jpg

La petite fille, étonnée, vint chercher Trésor et dit à la jeune femme :

-Jamais encore il n’avait fait une chose pareille ! Je ne comprends pas ! Excusez-moi pour lui !”.

Thérèse lui sourit et dit :

-Votre Trésor m’a donné le plus beau des signes du Ciel ! Il est venu vers moi pour que je sache vraiment qu’un de ses frères, que j’ai connu, est bien vivant dans l’Au-delà et qu’il faut que je fasse CONFIANCE, confiance en ce que je ne sais pas... pour ma fille qui va partir le rejoindre.”

Thérèse retourna alors au chevet de sa fille avec la paix de Dieu au fond du coeur et la conviction intérieure qu’Il se trouvait à leurs côtés, quoi qu’il se passe.

k0009923.jpgElle parla avec Benoît, son mari, mais celui-ci avait du mal à considérer Dieu comme un allié et un ami, dans cette lente agonie qu’ils vivaient tous. Il écoutait sa fille ; il entendait sa femme ; mais son coeur était déchiré par le chagrin.

Leur fille Angélique s’envola comme ils savaient qu’elle allait s’envoler.

Le coeur de Benoît éclata en mille morceaux... que Dieu ne put recoller malgré sa bonne volonté de Créateur.

Car Dieu ne peut pas recoller tous les morceaux...

Seul le Temps peut le faire, car le Temps est l’Amour que Dieu sème sans dire que c’est Lui qui sème.


Chloé LAROCHE

 

PS : lorsque j'étais adolescente, un proche a tué mon chien Fox-terrier dans le même descriptif que le chien tué dans ma nouvelle ;  beaucoup d'éléments autobiographiques se trouvent dans ce récit à travers le cheminement de l'acceptation dans la mort d'un enfant.k2533404.jpg

 

____________________________ Les photos choisies par l'auteur pour son article proviennent du site http://www.fotosearch.fr/photos-images/chiens.html avec des photos libres de droits.



Prends ma Confiance
Et que dans ta conscience
Elle soit ta Foi

(HAÏKU de Chloé L.)

 

________________________ Ce texte est protégé et ne doit pas être recopié ou utilisé sans l'accord de l'auteur.

Ouvrage déposé. ______________

"Les Semences de l'Après-vie" est l'ouvrage inspiré par l'amour infini que porte Chloé Laroche à sa fille Océana, envolée à l'âge de deux ans et demi vers l'Au-Delà. Elle a écrit 13 nouvelles dans ce livre qu'on ne trouve plus dans le commerce. C'est pour cela que Chloé a choisi de partager avec vous ces 13 nouvelles dans ses 13 prochains articles, ici sur son blog.... "Je souhaite par ce livre donner force et courage à toutes les personnes endeuillées et leur dire que la mort n'est pas véritable séparation ni trou noir du néant ; les êtres aimés disparus sont unis à nous pour la vie... qui ne finit pas."

(extrait de la 4ème de couverture du livre de Chloé Laroche)______________________________________


 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu