Avertir le modérateur

16/03/2011

Prendre sa revanche sur la vie, c'est le sujet du film "La ligne droite". Mes propos sur la survivance, sur la résilience et la force de se battre. Comment vivre avec ses handicaps et ses deuils ?

 

267799-147057-jpg_155810_434x276.jpg

Bonjour à tous et toutes,19638872.jpg-c_80_80_0-f_jpg-q_x-20110117_030412.jpg

 

Quand on devient aveugle ou qu'on l'est depuis la naissance, comment imagine-t-on courir et dépasser ses limites physiques ?

 

Le coureur non-voyant Aladji Ba l'a fait, alors qu'il est privé de sa vue depuis l'âge de cinq ans : il est devenu champion de France du 400 mètres non-voyants.images-2.jpeg

 

Il joue dans le film "La ligne droite" son propre rôle et on peut voir à la fin de la projection la vraie compétition tournée en une seule fois dans le Stade de France, moment impressionnant où l'acteur principal qui joue le rôle de Yannick remporte la victoire.

 

images-1.jpegQuand on vit des épreuves, on se dit qu'il faut aller de l'avant, embrasser la vie car sinon…. "le mauvais sort nous rattrape", cette mauvaise destinée qui fait que la vie nous est tombée dessus. La boxeuse Aya Cissoko dit que la vie est plus dure que la boxe car "on ne voit pas venir les coups".

 

Aya Cissoko, fille d'émigrés maliens, a perdu son papa et sa petite soeur dans le terrible incendie criminel du 22, rue de Tlemcen, dans la nuit du jeudi 27 au vendredi 28 novembre 1986. Quelques mois plus tard, elle perdait un autre petit frère. Aya a pourtant été championne en boxe et malgré des blessures graves, elle continue à se battre et poursuit des études, écrivant aussi un livre qui vient de sortir : "Danbé".015022011181557000000aya-cissoko.jpg

 

C'est une revanche sur la vie que de courir et de se battre pour de nouvelles performances, que d'aller de l'avant. Aya dit qu'il faut s'arranger pour "que nos drames ne nous empêchent pas d'avancer".

 

Car il y a le monde des vivants et celui des morts. Les vivants ont encore leur chemin à parcourir et, par respect pour ceux qui sont partis,…. ils doivent rester debout et partager, aimer, donner.

 

Unknown.jpeg

Poursuivre sa route, comme le fait Dorine Bourneton, seule survivante d'un accident d'avion à l'âge de 16 ans : elle est devenue depuis le drame qu'elle a vécu la première pilote handicapée. Elle a créé aussi une entreprise destinée à aider des personnes handicapées. Elle se bat avec son sourire et fait partager cette envie de vivre extraordinaire à tous ceux qui croisent son chemin.

Je pense aussi à Patrick Dupond qui est danseur étoile, astre dont la lumière s'est éteinte lors d'un grave accident en l'an 2000 où il a subi près de 135 fractures. Sa main était arrachée, il était scalpé à la tête…. Il ne devait plus jamais danser et là, aujourd'hui, il entreprend une tournée mondiale avec sa compagne Leïla Da Rocha, avec un spectacle qui s'appelle "FUSION".26301-patrick-dupond-et-leila-da-rocha-156x133-1.jpg

 

Unknown-1.jpegIl a la foi, cette foi en l'humain qui est capable de rebondir, de s'accrocher à une étoile pour atteindre le but accessible de l'impossible.

 

Le film "La ligne droite" réalisé par Régis Wargnier évoque et traduit tous ces destins d'accidents et de handicaps, tous ces coups qu'envoie la vie, dans ses deuils et ses fractures.

 

19638905.jpg-rx_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20110117_031922.jpgC'est un film extraordinaire et émouvant qui montre qu'à certains moments de son existence, on arrive à tout lâcher pour aller jusqu'au bout de son désespoir, comme lorsque l'héroïne jouée par Rachida Brakni quitte tout et conduit la voiture jusqu'à l'océan car on la prive de voir son fils de sept ans.k0585662.jpg

 

J'ai fait la même chose quelques semaines après le décès de ma fille. Je suis allée voir la mer et là, j'ai vu le monde, l'infini… m'emporter dans sa danse, dans la ronde interminable où la vie te frappe et te cingle jusque dans ta chair arrachée de douleur… pour atterrir un jour tout au fond de ton âme et te dire : "Reste vivante et  finis ton chemin avec tout cet amour dans le coeur".

 

Quand on perd son enfant, on est comme handicapé, on ressent un arrachement dans les tripes, un vide immense, un vertige au coeur de la vie, comme si on était en haut au paradis et en même temps là sur la terre, écartelé par un sentiment fort de culpabilité d'être encore vivant alors que la chair de notre chair ne vit plus.19638874.jpg-c_80_80_0-f_jpg-q_x-20110117_030413.jpg

 

Il nous faut vivre dans l'humilité de notre chemin et vivre quoi qu'il arrive et quoiqu'il nous arrivera encore, porter témoignage des survivants pour que les vivants gardent le courage comme au Japon, de poursuivre leur route et de se battre pour reconstruire une vie détruite.ca_4_6.jpg

 

P1030676.JPGChloé LAROCHEimages-1.jpeg

 

 

Commentaires

Coucou, je pense que tu as tout dit.
Même si l'on est abattu par une nouvelle, que l'on a plus rien, le corps et l'esprit ont la force de nous faire nous relever et repartir dans la vie. Avec plus ou moins de facilité, plus ou moins de temps mais c'est comme ça!
Merci pour cette soirée et cet article !

Écrit par : Laura | 16/03/2011

Merci beaucoup, Laura !

Écrit par : Chloé Laroche | 18/03/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu