Avertir le modérateur

01/04/2011

Mon rapport de la conférence du Professeur PLAUCHU à l'occasion de la Semaine pour les alternatives contre les Pesticides. Dangerosité des produits chimiques qui ont envahi notre quotidien.

P1040299.JPGP1040351.JPGBonjour à tous et toutes,

 

Ce mardi soir, j'étais présente à la conférence de Monsieur PLAUCHU, Maître de conférence à l'Université Pierre Mendès-France de Grenoble, dans le cadre de la Semaine pour les alternatives aux pesticides, du 20 au 30 mars.P1040351.JPG

Nous étions accueillis par la boutique de commerce équitable Soli'Gren qui se trouve au 5, rue André Maginot à Grenoble.

Nous avons tout d'abord visionné le documentaire : "Pesticides… non merci !", produit par Adabio.

Quand j'ai vu ce documentaire et que j'ai entendu le Professeur Plauchu, j'ai été révoltée, horrifiée, de tant de méfaits sur l'humain, de tant de voiles devant les yeux, de tant de cordons ombilicaux souillés par des produits chimiques déjà implantés dans la vie du foetus.

P1040334.JPGSavez-vous, vous qui me lisez, qu'une étude a prouvé que près de 250 produits chimiques ont été découverts dans le cordon ombilical des bébés, dont de nombreux produits cancérigènes.

Le Professeur Plauchu a été très ému de nous dire qu'aujourd'hui, il voit des étudiants qui ont un cancer à l'âge de vingt ans…. ce qu'on ne voyait pas avant. Les asthmes, les allergies, les cancers…. que nous constatons en nombre…. proviennent de notre environnement et de tous les produits malsains et invisibles que nous inhalons ou respirons. Cependant, l'État tarde à reconnaître cet état de fait et à prendre les mesures nécessaires... comme d'interdire certains produits dangereux commercialisés, comme des bombes insecticides ou bien les pesticides dont nos légumes et nos fruits sont recouverts.P1040332.JPG

Il nous a révélé qu'on découvrait dans les analyses du Rhône des traces de pilules contraceptives et de médicaments en tous genres. Certains médicaments ne font qu'un passage dans notre corps et sont intégralement rejetés, polluant le reste du monde avec des effets terribles pour d'autres organismes.

P1040349.JPGDans le documentaire "Pesticides, non merci", nous avons découvert combien les agriculteurs biologiques sont mal accueillis par les autres agriculteurs et mis à la marge. Ils se trouvent isolés et mal défendus par l'État français, alors qu'en Allemagne par exemple, on demande un quota précis d'agriculture biologique.P1040349.JPG

Pourtant, ces agriculteurs biologiques apportent l'espoir d'une terre vivante, sans produits polluant la terre et l'eau. Savez-vous que le monde paysan traditionnel comprend le plus d'infertilité ? Pourquoi ? À cause des produits très nocifs qu'ils utilisent sur leurs légumes, leurs céréales et leurs fruits.

P1040345.JPGLe professeur Plauchu a bien mis l'accent que ce sont les consommateurs qui par leurs choix et leurs achats feront changer et basculer le monde de l'agriculture. Chaque consommateur, chaque commune, chaque habitant de notre pays... se doit de réfléchir pour savoir vers où diriger ses efforts pour la Terre et les populations futures.

À Rennes, par exemple, la commune a décidé de tenter l'herbe sur les trottoirs, de cesser tout désherbage, et les habitants sont autorisés à faire pousser des plantes au pied des murs. Il est beau de voir que la nature reprend ses droits et que le béton recule.

À Grenoble, le service de la Voirie et la DDE tentent de réduire des deux tiers l'emploi des désherbants, expérimentant de nouvelles pratiques naturelles pour éradiquer les parasites et remettant au goût du jour les machines-glissières à couper l'herbe sur le bord des autoroutes ainsi que les appareils à fil manuels.P1040328.JPG

Vous retrouverez ces témoignages et de multiples interventions dans cette vidéo "Pesticides, non merci" que vous pouvez vous procurer à Soligren et dans les boutiques de commerce équitable. 

Vous pouvez aussi commander ce film à : http://www.mdrgf.org/news/news030206_CDEFilmPestos.html

P1040335.JPGCe film a été réalisé avec le soutien du Conseil Général Isère, de la région Rhone Alpes et de l’Adabio.

Plus vous serez à l'avoir visionné et à le faire connaître à vos familles et amis, plus le monde prendra conscience du changement qui devient obligatoire dans ses choix d'achats et de vie.

J'adresse mes profonds respects au Professeur Plauchu qui fait partie de ceux qui se battent pour éduquer les humains à regarder le monde avec des yeux grands ouverts.

Chloé LAROCHEP1040254.JPGP1040276 - copie.JPG19640217.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110119_105537.jpgP1040242.JPG


__________________________________

 

 

__________"PESTICIDES, NON MERCI !" :


Voici un résumé du documentaire "Pesticides, non merci" produit par Adabio, que nous pouvons chacun et chacune se procurer dans le commerce alternatif (voir mon article), afin de se documenter et de réfléchir sur les dangers qui nous entourent.

« Dès son réveil, du fait de l'environnement dans lequel il va évoluer, un enfant commence une journée à risques pour sa santé. L'eau, l'air, les aliments, les pratiques domestiques ou professionnelles sont pour lui autant de sources d'agressions par des produits chimiques. Leurs effets sont discrets car souvent cumulatifs et combinés pour se révéler par des "Maladies de civilisation", cancers, troubles hormonaux, malformations, perturbations endocriniennes, baisse de la fertilité masculine... Ces indicateurs sont des signaux d'alarme qui mettent en cause les "progrès" technologiques, en particulier les pesticides chimiques.

Ce documentaire a pour objectif d'interpeller tous les acteurs du quotidien et du futur, les consommateurs, les citoyens, les professionnels, mais aussi les collectivités et les élus. Il fait un état des lieux, non exhaustif, avec des témoignages de scientifiques, d'acteurs économiques, de responsables, pour poser les problèmes et pour proposer à chacun quelques alternatives. Dans ce cadre, les situations liées aux produits "phytosanitaires" dans l'agriculture, dans la gestion des espaces verts et dans le jardinage domestique sont plus particulièrement abordées ».

Vous pouvez commander ce film à http://www.mdrgf.org/news/news030206_CDEFilmPestos.html

(Film réalisé avec le soutien du Conseil Général Isère, de la région Rhone Alpes et de l’Adabio.)

"On retrouve dans ce documentaire des scientifiques (GE Séralini auteur de : «Génétiquement incorrect » , JF Narbonne co-auteur avec Noël Mamère de « Toxiques affaire » …), politiques (Corinne Lepage, ministre de l’Environnement), médecins (G. Barbier, auteur de « La société cancérigène »), agriculteurs (A. Pochon, auteur des « sillons de la colère »), responsables d’espaces verts, écologistes (F. Veillerette, auteur de « Pesticides, le piège se referme ») et bien d’autres, qui témoignent ici pour dénoncer les méfaits des pesticides et pour promouvoir des méthodes alternatives respectueuses de l’Homme et de son environnement."

 

___________ Pour aller plus loin :

 

http://www.pesticides-non-merci.com/fraises-pesticides.html

 

 

"FRAISES ET RÉSIDUS DE PESTICIDES :

Les fruits sont très traités aux pesticides: ainsi les fraises souvent poussées sous serres sont traitées avec de nombreux fongicides (pour tuer les champignons).

En 2000 les analyses de la DGCCRF montraient que les  2/3 des fraises contenaient des résidus de pesticides et 15% dépassaient les LMR

Voici quelques unes des molécules les plus fréquemment détectées dans les fraises et leurs effets sur la santé:

 

Molécules

Effets sur la santé (source US-EPA, CIRC et UE)

Cyproconazole

Cancérigène probable et toxique de la reproduction

Procymidone

Cancérigène probable et perturbateur endocrinien

Hexythiazox

Cancérigène possible

Carbendazime

Suspecté d’être mutagène et perturbateur endocrinien

 

Source pour les molécules: programme de surveillance – contrôle des denrées alimentaire en Suisse, service de protection de la consommation – 2004.

(http://www.pesticides-non-merci.com/fraises-pesticides.html)

________________________________________

 

"SALADES ET RÉSIDUS DE PESTICIDES =

Les salades font parties des aliments les plus contaminés par les résidus de pesticides.

 

Voici quelques unes des molécules les plus fréquemment détectées dans les salades et leurs effets sur la santé:

 

Molécules

Effets sur la santé (source US-EPA, CIRC et UE)

Chlorothalonil

Cancérigène possible

Iprodione

Suspecté d’être cancérigène et perturbateur endocrinien

Procymidone

Cancérigène probable et perturbateur endocrinien

Vinclozoline

Cancérigène possible, perturbateur endocrinien et reprotoxique probable

Deltamethrine

Perturbateur endocrinien

Propyzamide

Cancérigène probable et suspecté d’être reprotoxique


Sources pour les molécules: DGCCRF - 2000

________________________

 

http://www.mdrgf.org/news/news241108_raisin_supermarche_pesticides.html =

« Cette situation est inacceptable. La contamination des raisins par des substances préoccupantes est massive. » déclare F. Veillerette, Président du MDRGF et administrateur du réseau PAN-Europe. « Les pouvoirs publics doivent prendre leurs responsabilités par rapport aux situations d’illégalité que nous avons mises en lumière. Nous demandons au gouvernement français de soutenir la  position de la Commission Environnement du Parlement européen qui appelle  à l’exclusion des substances classées CMR ou perturbatrices endocriniennes afin que le consommateur ne les retrouve plus dans ses aliments.

Nous appelons également les chaînes de supermarché à tout mettre en œuvre pour baisser les niveaux de résidus de pesticides dans leurs produits en appliquant des standards plus exigeants à leurs fournisseurs que ceux prévus par la loi » ajoute-t-il.

 

 

Commentaires

c'est un plaisir à lire !

Écrit par : ACF Poker | 09/05/2011

Merci Mr Poker ! Pour vos commentaires très flatteurs !
Recevez mes meilleures salutations.
Chloé Laroche

Écrit par : Chloé Laroche | 10/05/2011

Je dois dire que j'étais loin de connaître tout cela.
Merci pour ce magnifique billet !

Serge

Écrit par : île de ré | 04/07/2011

Je suis d'accord avec vous. Il est de plus en plus prouvé que certaines cultures peuvent être faites sans pesticides. Les débats sur le biologique prennent de plus en plus d'ampleur et c'est avec des initiatives comme les votre que le débat avance et que l'opinion prend conscience des enjeux.

Écrit par : gameduell avis fr belote | 23/07/2011

Le plan Ecophyto 2018 initié par le Grenelle de l'Environnement a pour objectif de réduire de 50% l'utilisation des pesticides en agriculture et utilisations para-agricoles, comme le désherbage chimiques des bords des routes, par exemple. Ce qu'ils ne disent pas, c'est que ces mesures ne sont pas contraignantes et que, au dernier moment, la seule ligne qui aurait pu être décisive a été changée par ceci : "... toute alternative respectueuse de l'environnement doit être adoptée, partout où cela est en mesure d'être appliquée...". Cela signifie que si on estime que cela n'est pas en mesure d'être appliqué, rien n'est fait. Qui sera le juge ???

Écrit par : MATHIEU | 26/10/2011

Dzieki za ciekawy blog

Écrit par : Aboppelarbota | 07/12/2011

Merci de soutenir Emmanuel Giboulot, le viticulteur bio qui passera la semaine prochaine au tribunal correctionnel pour avoir refusé d'utiliser un pesticide !

Merci de le soutenir en signant sur

http://ipsn.eu/petition/viticulteur

http://ipsn.eu/petition/viticulteur.php

http://www.youtube.com/watch?v=C6eV7YvPxEc

https://www.facebook.com/emmanuelviticulteurbioprison

Écrit par : Chloé LAROCHE | 19/02/2014

Je vous félicite pour votre critique. c'est un vrai boulot d'écriture. Poursuivez

Écrit par : serrurier paris 14 | 21/07/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu