Avertir le modérateur

30/12/2012

Lettre au Président HOLLANDE et au Ministre Manuel VALLS pour défendre les Roms, les pères expulsés, un jeune hémiplégique expulsé et de jeunes étrangers en danger de retour dans leur pays.


immigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidaritéMonsieur le Président François HOLLANDE,

Monsieur le Ministre Manuel VALLS,

 


J'ai l'honneur de vous écrire pour vous dire que je suis profondément déçue par votre politique de l'Immigration.immigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidarité

Pendant le Gouvernement de Monsieur Sarkozy, je me suis indignée et ai souvent écrit pour des familles expulsées de France, dont on arrachait si souvent pour se faire les enfants exclus de France aux bancs de leur école, comme cela s'est passé à l'école du Jardin de Ville de Grenoble, ma ville, et dans bien d'autres écoles, au pays des Droits de l'Homme et bien entendu des Droits de l'Enfant.

immigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidaritéSans parler des pères expulsés alors que leurs enfants nés en France pleuraient l'absence d'un père... Combien de fois ai-je répété au cours de mes articles dans "Chloé défend les pères expulsés" que mon fils a perdu son papa à cause d'un cancer à l'âge de quarante-sept ans... qu'il le pleure à cause de la mort, cause inéluctable... mais ces enfants qui pleurent et sont privés de leur père ne sont frappés du destin que par la cause de certains hommes politiques, aux terribles mains guidées par des lois iniques et inhumaines.

immigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidaritéAujourd'hui, après avoir voté pour vous en ayant l'espoir que les étrangers présents sur le sol français et ayant des enfants scolarisés en France ne se verront plus jamais inquiétés, que les camps de Roms ne seront plus jamais expulsés sans relogement décent, que des jeunes mineurs ne seront pas renvoyés dans leur pays avec la mise en danger pour beaucoup que ce renvoi leur apporte... Je suis déçue donc de voir que la même politique d'immigration s'est mise en place, que les Roms se voient expulsés de lieux en lieux, qu'ils sont comme Marie et Joseph rejetés par tous avant d'avoir été accueillis à la marge de la société, dans une étable, que des enfants Roms à Grenoble errent dans les rues et ne sont pas scolarisés, qu'à Fontaine, on a relogé douze personnes dans 25 mètres carré, qu'une femme enceinte Rom a accouché et a été renvoyée avec son bébé au bout de trois jours à peine dans son campement, que les pouvoirs locaux grenoblois répondent : "On ne peut s'occuper de toute la misère du monde". immigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidarité

Il est facile de jeter la pierre à un campement de Roms et à cette population qui "fait peur". Quand on veut noyer son chien, on l'accuse de la rage. C'est ce qui s'est passé pour l'évacuation du camp de Roms à La Tronche, près de l'Hôpital. Les habitants se sont plaint et au final, le camp a été expulsé lamentablement. Les associations avaient commencé un travail d'insertion avec eux et d'aide aux enfants. Après, chaque famille ayant été disséminée, le travail n'a pu être poursuivi, au détriment d'un grand nombre de petits Roms.

immigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidaritéJe souhaite vous dire et vous signaler que lorsque la population d'un quartier a envie d'accueillir les Roms comme des êtres humains normaux, cela se passe très bien ; les Roms sont respectueux et renvoient une image d'harmonie et de respect des consignes et des quartiers. Personne ne déplore de vols et de cambriolages, car chacun a fait un pas vers l'autre. Cela s'est passé cet automne au quartier des Granges d'Échirolles, avec un témoignage d'une habitante, Cheryl Pereira, qui un jour, recevant un tract horrible de médisances sur le campement de Roms basé près d'Alpexpo, entre Grenoble et Échirolles, a décidé de s'occuper d'eux et de renverser l'opinion, en regardant avec ses propres voisins chaque Rom à travers un oeil empli d'humanité et de respect envers des êtres humains vivant dans des conditions terribles, sous des tentes, par toutes conditions atmosphériques.immigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidarité

Un collectif s'est monté pour venir en aide à ces Roms, les emmenant chez le médecin, leur apportant couvertures et vêtements, consolidant leurs tentes, trouvant gâteaux et repas chauds. Il y avait une soixantaine de personnes, dont beaucoup de femmes et d'enfants. Ils avaient froid, craignaient les rats. Des enfants marchaient en sandalettes, les pieds tout mouillés.


immigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidarité,sarkozyEt puis, ils ont été évacués vers un gymnase de Grenoble. Le collectif s'est relayé pour servir des repas chauds, trouvant de multiples idées pour venir en aide aux Roms. Lorsque soudain, honteusement, les familles ont été évacuées du gymnase. Certaines, ayant des enfants mineurs, sont parties en foyer, les autres dans la rue... Le collectif continue de soutenir ces familles, interpelant sans relâche les autorités.

Ce collectif se nomme :

«Collectif citoyen des habitants des Granges et d’Echirolles, soutien aux gens de l’ex-Yougoslavie, atterris sous des tentes sur les terrains d’Alpexpo».

immigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidaritéJe viens d'apprendre par ailleurs que vous avez refusé la demande d'un jeune handicapé de onze ans de pouvoir revenir sur le sol français, expulsé sous le gouvernement de Monsieur Sarkozy. Il se nomme Blendon Gashi et a été expulsé vers le Kosovo avec son frère jumeau et ses parents en janvier dernier par ordre de Monsieur Guéant. Depuis, Monsieur Ayrault refuse son retour, malgré que cette expulsion ait empêché une opération très importante prévue pour le petit garçon, devant traiter les conséquences de son hémiplégie.immigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidarité

Cet enfant était scolarisé avec son frère à Châlons-en-Champagne. De quel droit arrache-t-on des enfants à une classe, à une école, à un traitement médical, à la France devenue leur pays ? De quel droit respectez-vous fidèlement la décision ignominieuse de Monsieur Guéant ? De quel droit refusez-vous d'octroyer des visas à ces enfants, à cette famille déjà assez marquée par le sort ?

immigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidaritéComment avez-vous pu en outre enfermer le jeune Ahmed Sohail, 23 ans, et ordonner contre lui un avis d'expulsion pour le 30 décembre ? Ce jeune a vu ses parents assassinés au Pakistan. Il a pu être sauvé en venant en France, à l'âge de quinze ans, où il se trouve depuis donc huit années. S'il retourne là-bas, il sera enfermé. Il faudrait qu'une personne verse trois cent euros pour qu'il soit libéré. Mais là-bas, il ne connaît plus personne. Il a manqué son CAP de plombier à cause de tous ces déboires, à cause de l'absence de papiers, à cause surtout du rejet de notre pays. Pourtant, aujourd'hui, il ne connaît qu'une langue, le français.immigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidarité

De plus, à cette date du 30 décembre, un papa cap-verdien, Monsieur Ribeiro, doit aussi être expulsé de Marignane alors qu'il vit en France depuis douze ans et qu'il a un enfant, un fils qui n'a pas vu son papa depuis septembre, celui-ci étant enfermé en camp de rétention pour étrangers. Cet enfant est scolarisé en CP, il est né en France et va être privé d'un père vivant à quatre mille kilomètres de lui.

Je vous parle de l'actualité, du présent des expulsions. Malheureusement, il y en a eu de nombreuses autres depuis votre élection. Cela me déçoit tellement, me remplit de larmes...

immigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidaritéJe vous fais cette lettre car je me suis engagée personnellement dans la cause de la défense des étrangers, accueillant successivement chez moi trois jeunes filles africaines, placées par des juges français chez moi et par la Sauvegarde de l'Enfance et l'ASE. J'ai vu leur détresse, j'ai entendu leur histoire, très douloureuse pour chacune, avec des viols, le meurtre d'un père pour l'une devant ses yeux, un avortement suite à un viol pour l'autre. Je reconnais les efforts des associations et du Gouvernement français pour elles et pour grand nombre d'étrangers, mais par pitié, ne renvoyez pas de papas, ne séparez pas les familles, n'enlevez pas les enfants de leur école, ne démembrez pas les familles, ne rejetez pas de France les étrangers mineurs, les lycéens, les jeunes vivant depuis des années sur notre sol.immigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidarité



J'ai recueillie en 2003 une jeune béninoise. Je viens d'obtenir pour elle seulement ce mois-ci, au bout de presque dix années de combat, une carte d'identité et la nationalité française. C'est un grand bonheur pour cette enfant devenue ma fille. Je remercie pour cela le Gouvernement français, le Tribunal de Grenoble, dont Monsieur Parra, la Préfecture et la Mairie de Grenoble.

Je vous prie, Monsieur le Président, Monsieur Manuel Valls, d'accéder à mes demandes indiquées ci-dessus et de faire revenir le jeune Blendon Gashi, ainsi que de ne pas expulser le jeune Ahmed Sohail ni le papa cap-verdien, Monsieur Ribeiro. Je vous remercie aussi de ne plus expulser de pères de famille et de ne plus séparer de familles, au nom des Droits de l'Enfant et de l'Homme.

Veuillez agréer, Monsieur le Président et Monsieur le Ministre, l'expression de mes sentiments distingués, respectueux et courtois.


Chloé LAROCHE______________________________________immigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidaritéimmigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidarité

immigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidarité 




ARTICLES À LIRE  (en rapport avec mon article) :


http://www.rue89.com/2012/11/09/pourquoi-nous-avons-aide-les-roms-en-bas-de-chez-nous-echirolles-236889

http://www.educationsansfrontieres.org/article45489.html?var_confirm=92zdxktX

http://www.educationsansfrontieres.org/article45335.html

 

_____________________ Si vous voulez les aidez, lisez ceci et écrivez..... SIGNEZ les pétitions :



1/ Vol prévu à Roissy pour Ahmed SOHAIL jeune ressortissant pakistanais de 23 ans arrivé en France à l'âge de 15 ans.

Ses parents, victimes de persécutions, et sans doute assassinés depuis, avaient fait le pari de lui donner une chance en le confiant à un passeur.

Il s'est retrouvé à 15 ans, errant dans les rues de Paris. Balloté de foyer en foyer pour mineurs étrangers, il fugue à plusieurs reprises. Pris en charge par l’ASE en 2006, il tente de se reconstruire dans une famille d’accueil. A 18 ans, il bénéficie d’un contrat “jeune majeur” passé avec l’ASE et obtient un titre de séjour « étudiant » jusqu’à 21 ans. Mais au terme de ce contrat, plus d’accompagnement social, plus de logement.

Il trouve un patron disposé à l’embaucher comme plombier. Il demande le changement du statut étudiant au statut salarié. Mais la Préfecture de Seine-Saint-Denis fait traîner les choses, plus d’un an, tant et si bien que le patron, lassé, renonce à employer Ahmed qui se retrouve sans emploi et sans papiers ! Résultat... une OQTF de mai 2011. Ahmed travaille, comme plombier (il a un CAP), comme maçon, ou électricien. Il est hébergé chez des compatriotes, à qui il verse régulièrement un loyer. Il a des amis, ses éducateurs se souviennent de lui et témoignent en sa faveur.

Il est en rétention depuis plus d’un mois, depuis le 21 novembre 2012 et il devrait être monté de force dans un avion le 30 décembre à destination d’un pays où personne ne l’attend.

 

Préfet de police de Paris : Bernard BOUCAULT

Fax : 01 53 73 67 23
mail : prefpol.dpg-etrangers-secretariat@interieur.gouv.fr

 

 

2/ Expulsion programmée à Marignane pour M. Ribeiro

Depuis le 3 septembre, M. Ribeiro, cap-verdien, père d’un enfant français scolarisé en CP n’aura connu que l’enfermement : .garde à vue + rétention (25 jours) + rétention (20 jours) + prison (2 mois) + rétention (25 jours), il vient d’apprendre qu’il sera expulsé demain 30 décembre.

Dangereux criminel, ou étranger contre lequel la machine à expulser s’acharne ? Le 18 octobre, après 44 jours au CRA de Marseille, veille de sa fin de période de rétention, M. Ribeiro a refusé l’embarquement à l’aéroport de Marignane.  

Le TGI d'Aix en Provence l’a condamné à 2 mois de prison ferme, qui l’ont conduit à la  prison des Baumettes pour "s’être soustrait à une mesure de reconduite à la frontière". Le 6 décembre, jour de sa « libération », 4 policiers l’ont cueilli directement à la prison pour le ramener  au centre de rétention.

M. Ribeiro vit en France depuis 12 ans, il a déjà eu une carte de séjour, dont le renouvellement lui a été refusé suite au verdict du juge des affaires familiales considérant que depuis sa séparation avec sa femme, il n’assurait pas convenablement l’éducation de son fils, E. Depuis, son ex-compagne a écrit au juge pour expliquer les dégâts que causerait une expulsion. Un père peu présent dans l’éducation de son fils, ce n’est pas pareil qu’un père banni à 4000 km!. Et pendant que la justice délibère, pendant que le préfet prend ses arrêtés d’expulsions, pendant que la police trimbale Mr Ribeiro de cellule en cellule, ce petit garçon n’a vu son père qu’au travers d’un parloir depuis 4 mois, ne l’a pas vu à Noël et si nous n’arrivons pas à faire revenir M. le Préfet sur sa décision, ne le verra plus.

Pourtant, le 18 janvier, M. Ribeiro doit repasser devant le juge des affaires familiales, et prétendre à nouveau à une carte de séjour pour parent d’enfant français. Pourtant, la pétition lancée par le RESF a recueilli plus de 1000 signatures. Pourtant, M. Charroux, député de la circonscription de Martigues, a écrit au Préfet pour attirer son attention sur cette situation. Pourtant une délégation du RESF et de la LDH a été reçue à la sous-préfecture d’Istres pour demander la libération de Mr Ribeiro.

Demain, M Ribeiro doit passer à 10 h 30 devant un Juge qui pourrait décider de sa mise en liberté.  ! Quelques heures plus tôt, il aura été conduit  à l’aéroport

 

Préfecture des Bouches du Rhône : Standard 04 84 35 40 00

Prefet 13 :  hugues.parant@bouches-du-rhone.pref.gouv.fr;

Secretariat general :  pref-secretariat-sg@bouches-du-rhone.gouv.fr;

Directeur de cabinet :  christophe.merlin@bouches-du-rhone.gouv.fr

Directeur service Immigration et intégration :  francis.izquierdo@bouches-du-rhone.gouv.fr

 

 

3/ Un père géorgien enfermé au CRA de Saint-Jacques de La Lande

Zviad SULADZE, géorgien, réside avec sa famille à Saint-Brieuc, il a été interpelé par la police à Rennes lors d’un contrôle routier le 18 décembre et conduit au Centre de Rétention Administrative de Saint-Jacques de La Lande

En France depuis 2004, il a demandé plusieurs fois l’asile et a sollicité sa régularisation, mais les réponses furent toujours négatives.

Il est père de 2 enfants, Olga 16 ans, venue rejoindre son père après le décès de sa mère il y a deux ans en Géorgie, et scolarisée au Sacré-Cœur, et un petit garçon de 21 mois d’un second mariage.

Le matin de Noël, la Police des frontières (PAF) est venue au domicile de la famille. Depuis, Olga et sa belle-mère vivent dans la crainte. Zviad est malade, il a un rendez-vous à l’hôpital de Saint-Brieuc le 15 janvier. Mais il peut être monté dans l’avion à tout moment.

 

Préfecture Ile et Vilaine : Tél: +33 2 99 02 10 35

Télécopie : +33 2 99 02 10 15

Préfet : michel.cadot@ille-et-vilaine.gouv.fr

Secrétaire général : claude.fleutiaux@ille-et-vilaine.gouv.fr

 

 

Préfecture des Côtes d’Armor (22) : Tél : +33 2 96 62 44 22

Fax : +33 2 96 62 05 75

Préfet : pierre.soubelet@cotes-darmor.gouv.fr

Tél : +33 2 96 62 43 88

Fax : +33 2 96 62 44 21


Téléphone :  +33 2 96 62 43 28

Fax : +33 2 96 62 43 28

 

Et là où se prennent les décisions :

A l'Elysée :

Secrétaire général : pierre-rene.lemas@elysee.fr

Directrice de cabinet : sylvie.hubac@elysee.fr

Directeur de cabinet adjoint : alain.zabulon@elysee.fr

Chef de cabinet : pierre.besnard@elysee.fr

Conseiller politique : aquilino.morelle@elysee.fr

Matignon : premier-ministre@cab.pm.gouv.fr

A l'Intérieur :

Conseiller yves.colmou@interieur.gouv.fr

Dircab adjoint renaud.vedel@interieur.gouv.fr

Dircab adjoint thomas.andrieu@interieur.gouv.fr

Conseiller immigration : raphael.sodini@interieur.gouv.fr

Chef de cabinet sec.chefcab@interieur.gouv.fr

 

 

NOUS EXIGEONS LE RETOUR DE BLENDON GASHI

Le 18 janvier 2012 au matin, Blendon GASHI, 10 ans, hémiplégique, était expulsé avec ses parents et son frère jumeau Blendi vers le Kosovo. Cela se passait sous Sarkozy et Guéant.

Interpellé sur ces faits inacceptables, le gouvernement Ayrault refuse de revenir sur la décision de son prédécesseur et l’entérine : la demande de visa de la mère de Blendi et Blendon pour ses fils et elle-même vient d’être rejetée par les services consulaires sur instruction du cabinet du ministre de l’Intérieur.

Ces faits déshonorent ceux qui les ordonnent, ne peuvent que bouleverser ceux qui les exécutent et font honte à ceux qui les laissent se commettre. Il faut réagir !

Nous exigeons le retour immédiat et sans délai de Blendon et de sa famille en France pour qu’il bénéficie des soins que son état impose.

Pour voir la liste des premiers signataires et signer : http://www.educationsansfrontieres.org/article45489.html?id_rubrique=

 

Commentaires

Youpii !! Monsieur RIBEIRO, va rester en France :

HERCULANO RIBEIRO NE SERA PAS EXPULSE_______________

Cela faisait quatre mois et dix jours qu’Herculano Ribeiro Da Silva Pinto, Capverdien en France depuis 12 ans, père d’un enfant français de six ans, était en rétention ou en prison parce que sans papiers. Voir ci-dessous CP RESF du 11 janvier 2013.
Victime d’une nouvelle tentative d’embarquement forcé pour le Cap-Vert via Lisbonne le 11 janvier dans l’après-midi, il avait été jeté à terre et tabassé sur le tarmac alors qu’il était menotté. Il avait réussi à ne pas embarquer. Ramené au Centre de rétention du Mesnil-Amelot, il avait été transféré à l’hôpital de Meaux sur décision du médecin du CRA.
Des irrégularités dans la procédure de transfert ayant été constatées, la Cimade introduisait un recours devant le JLD de Meaux, audiencé samedi 12 janvier qui libérait Herculano Ribeiro sur le champ, mettant ainsi un terme à quatre mois de privation de liberté et de menace immédiate d’expulsion. Il va retrouver son fils. Il a du travail, il doit pouvoir vivre légalement, il doit être régularisé.
Cette libération est aussi la victoire de la solidarité qui des militants LDH et RESF qui de l’aéroport de Marignane à celui de Roissy, du CRA de Marseille à celui du Mesnil-Amelot, de TGI en JLD a témoigné de ce que l’absence de rupture avec la politique de Sarkozy en matière d’immigration produit les mêmes effets dévastateurs et n’est pas plus acceptée. Ce qui était inadmissible sous Sarkozy le reste sous Hollande. Cela doit changer, la loi doit changer.

« Y a-t-il des lois en France qui autorisent à expulser un père de famille en abandonnant sa famille ? » Zviad SULADZE

En France depuis 2004, ce Georgien a demandé plusieurs fois l’asile et a sollicité sa régularisation, mais les réponses furent toujours négatives. Il est père de 2 enfants, Olga 16 ans, venue rejoindre son père en France après le décès de sa mère en 2010, aujourd'hui scolarisée en 3e au Collège Sacré-Cœur, et Nicolizi un petit garçon de 21 mois né d'une seconde union.

Malgré la mobilisation qui grossit chaque jour, la préfecture des Côtes d'Armor maintient enfermé ce père de famille en laissant seule une adolescente qui a déjà perdu sa mère. Pour faire face à cette situation, le Collège Sacré Coeur a pris en charge Olga à l'internat.

Une nouvelle demande de régularisation a été déposée fin décembre, mais le préfet exige un extrait de casier judiciaire avant de se prononcer. Un critère de plus dans une circulaire déjà très restrictive !

Zviad Suladze a été présenté vendredi 11 janvier pour la seconde fois devant le JLD. Au cours de cette audience, il lui a été reproché son refus de signer la fiche de renseignements pour le consulat et sa volonté affichée de ne pas vouloir rentrer en Géorgie. Il interroge le juge "Y a t-il des lois en France qui autorisent à expulser un père de famille en abandonnant sa famille ?". Le JLD répond qu'il n'a pas la compétence pour répondre à sa question...Le représentant de la Pref déclare alors qu'un laissez-passer sera délivré par les autorités géorgiennes le 15 janvier et que le vol interviendra avant le 20 janvier...Le JLD décide de prolonger la rétention de 20 jours.
Zviad Suladze fait appel de cette décision. Il a décidé d'entamer une grève de la faim et d'interrompre son traitement. Zviad Suladze est malade, il bénéficie d'un suivi médical régulier.

RESF 22 et RESF 35 appellent à un rassemblement devant le CRA de Rennes lundi 14 janvier à 12h30 pour demander la libération de Zviad Suladze, ainsi que celle de Clara K, une demandeuse d'asile congolaise du Nord Kivu, mariée à un réfugié angolais, dont l'expulsion est prévue le 15 janvier.

Écrit par : Chloé Laroche | 13/01/2013

Mais malheureusement, le 31 décembre, pendant les voeux du Président, Ahmed Sohail, dont je vous ai parlé dans mon article, a été expulsé vers le Pakistan_____ Ahmed a été expulsé au Pakistan où il risque sa vie..... Le changement ? Quel changement ????

Écrit par : Chloé Laroche | 13/01/2013

31/12/12 : vers 13H, les policiers du CRA demandent à Ahmed de rassembler ses affaires car ils l’emmènent à l’aéroport

14H15 : dernier message envoyé par Ahmed : "je suis fatigué. je ne sais pas si je vais arriver à refuser aujourd’hui. Je veux mourir ! 4 policiers vont m’emmener à Karachi ! Pourquoi pourquoi ???"

Écrit par : Chloé Laroche | 13/01/2013

Une famille entière expulsée alors que les enfants étaient scolarisés en France :

http://www.educationsansfrontieres.org/article45278.html

Écrit par : Chloé Laroche | 13/01/2013

Merci de lire les informations contenues dans ce lien :

http://www.educationsansfrontieres.org/article43937.html

Écrit par : Chloé Laroche | 26/02/2013

Tout a fait d'accord avec vous ma chere.

Écrit par : standard entreprise | 07/03/2013

Bonjour Monsieur le Ministre,
Je vous ai adressé, il y a quelques mois, un courrier concernant mon épouse d'origine Vietnamiène. Elle est marié avec moi depuis mai 2008, s'est investie dans le travail en France depuis novembre 2008. Elle est en règle, mais impossible d'obtenir, au minimum, une carte de séjour de 10 ans pour elle malgré sa volonté de s'intégrer et de faire au mieux pour apprendre notre langue. N'ayant reçu aucune réponse de votre ministère, je m'interroge. Au cas où celle-ci se serait égarée, voici mon adresse mail: marcel.cotte2@orange.fr et je suis fonctionnaire de la ville de Fontenay le Comte en Vendée 85200.
Avec mes respectueuse salutation monsieur le Ministre

Marcel COTTE

Écrit par : COTTE Marcel | 12/05/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu