Avertir le modérateur

24/02/2013

De l'effroi de savoir la famille Moulin-Fournier enlevée, dont quatre jeunes enfants séparés de leurs parents, au Cameroun, depuis six jours.

images.jpegPour la famille Moulin-Fournier.


Un ministre, Kader Arif, a annoncé en plein débat parlementaire ce jeudi que les sept otages français enlevés au Cameroun mardi dernier avaient été libérés et retrouvés, suite à une fausse nouvelle venue d'Afrique. Il a été lynché par les médias, par la presse, et a été la risée de tous les moqueurs...

Pourtant il n'a fait que relayer la joie d'un pays entier, heureux d'apprendre une formidable nouvelle. Il n'a fait que prendre part au soulagement de tous les français angoissés en pensant au sort horrible de ces quatre jeunes enfants séparés de leurs parents et détenus par un groupe terroriste. La nouvelle s'est répandue sur toutes les radios, avant même que l'annonce Kader Arif lui-même, puisqu'on tenait cette information de l'armée locale.images-1.jpeg

Je pense en tout cas ici à cette famille enlevée là-bas, à ces quatre enfants, et je sais que partout en France, des personnes prient, demandent, oeuvrent en silence, pensant très fort à ces sept personnes. Nous demandons que leurs vies soient épargnées et qu'il ne leur soit fait aucun mal.

Cette famille française vivait au Cameroun depuis deux ans et les quatre enfants étaient scolarisés sur place, à Yaoundé, quatre garçons de 5, 8, 10 et 12 ans.

images-3.jpegJe souhaite très fort et du plus que je peux que cette famille soit sauvée et revienne embrasser leurs proches restés en France. Je souhaite que leurs ravisseurs se ravisent et les libèrent afin de montrer que la paix et la clémence sont des vertus que demande le Créateur, celui pour lequel ils n'hésitent pas à se battre jusqu'à leur dernier souffle. Dieu ne demande à personne de torturer ni de tuer en son nom, ni d'enlever des enfants. Alors, avant que le châtiment céleste ne s'abatte sur des personnes criminelles ou allant le devenir, qu'elles reviennent à la raison humaine de respecter la vie d'autrui et l'harmonie d'une famille innocente.

Chloé Laroche___________images.jpeg6a00d8341bf94953ef01675f86bfbe970b.jpg

 

20/02/2013

L'école est pour tous, à quelques exceptions près... avec les moyens et personnels manquants. Mon témoignage de maman citoyenne gardant les yeux ouverts.

école,grenoble,école primaire,négligence,parent,citoyen,enfant,souffrance,scolarité,enseignement,rased,professeur,violence,abus,négligence,école publique,honte,punition,récréation,Bonsoir à tous et toutes,


L'année passée, au moment où Monsieur Sarkozy, encore Président, disait : "L'école est pour tous et doit s'adresser à tous les enfants", je vivais l'exclusion de l'école publique avec mon fils qui allait avoir sept ans.

L'exclusion d'un bon élève par le dégoût de l'école publique...école,école publique,rythmes scolaires,parent,enfant,citoyen,iufm,professeur,instituteur,violence,négligence,récréation,actualité,politique,école privée,niveau scolaire,ennui,punition,abus,exclusion,départ,déception,rased,grenoble,enseignement,ministre éducation,honte,peur,parole,écoute,classe,scolaire,décision,changement d'école,radiation,année scolaire,cp,élève,justice,règlement

Quand on oblige un enfant à recopier le règlement de l'école à l'écart de tous, (pas le résumé mais celui qui s'adresse aux adultes), parce qu'il avait parlé à la cantine. Quand on laisse la violence s'installer dans la cour de l'école, au point que mon fils a vu son pantalon baissé et que la honte a été mise sur lui quand on a laissé croire que c'est lui qui montrait ses fesses... Quand un directeur prend à partie un enfant devant tous alors qu'il est déjà exclu par les autres. Quand les professeurs des écoles, n'ayant plus d'aides dans leur classe (Rased), laissent de côté un bon élève -qui du coup s'ennuie- pour s'occuper des nombreux enfants en difficulté de leur classe. Quand on abandonne un élève dans l'école alors que toute la classe part finaliser un projet de construction à l'extérieur, comme c'est arrivé pour mon fils, le jour où il a dû recopier le règlement de l'école, sans même le comprendre.9417629-petite-fille-triste-les-larmes-aux-yeux.jpg

Mon fils est sorti de son école de la Villeneuve avant les vacances de février 2012 en pleurant et en disant qu'il ne voulait plus jamais retourner à l'école. Ce même enfant qui demandait à l'âge de deux ans d'aller à l'école et à trois ans d'apprendre à lire et écrire ! 

J'avais demandé depuis quelques temps de rencontrer la psychologue, proposant aussi un changement de classe pour mon fils, mais le temps a manqué à cette professionnelle et l'eau a coulé sous le pont de l'ennui, laissant le champ libre à la déception grandissant dans le coeur de mon fils.

11429439-garcon-debout-devant-un-tableau-noir-avec-bulle-de-pensee.jpgDernièrement, une conseillère familiale m'a confié son opinion que les parents devaient rester en retrait de l'école et de ce qui s'y passe, et qu'ils n'ont pas à s'opposer aux décisions et comportements du corps enseignant ni à donner leur opinion.

Je pense au contraire que nous sommes citoyens et qu'en tant que citoyens et parents, nous avons la responsabilité de prendre conscience d'un malaise existant au sein de l'école quand notre enfant souffre d'un état de fait. Si nous constatons des violences se poursuivant en cours de récréation, sans qu'un adulte n'intervienne -par faute bien sûr de manque de personnel-, si nous constatons que notre enfant est tombé et que personne ne nous a prévenu jusqu'au soir, laissant une plaie au crâne sans soins, prétextant qu'aujourd'hui, on ne doit rien soigner ni désinfecter, il est de notre devoir de parents d'agir et de signaler. Ce dernier fait s'est passé dans une école privée et il est véridique.14733387-retour-a-l-39-ecole-belle-carte-avec-les-maple-leafs-de-illustration.jpg


J'ai changé mon fils d'école et, au retour des vacances de février 2012, il a été reçu dans un nouvel établissement, dans une école privée accessible financièrement (je ne paye que quatre-vingt euros par mois). Il est arrivé dans une classe qui l'a très bien accepté ; mon fils a été accueilli par une maîtresse qui a su le rassurer sur l'école et sur le fait de pouvoir s'ouvrir de ses éventuelles difficultés avec d'autres enfants aux enseignants. Pouvoir accueillir la parole de l'enfant sans qu'il ait peur d'être puni, comme mon fils le vivait dans l'école précédente, et arrêter de punir tout le monde quand on préfère ne pas désigner un coupable. Quand on nous force à avaler de la terre comme mon fils en CP l'a vécu et qu'on est puni comme celui qui nous a humilié, parce que cela arrange le corps enseignant, c'est extrêmement injuste et destructeur.12668173-triste-larme-pleurer-d-39-un-il-d-39-un-enfant.jpg

Mon fils a rejoint une classe qui avait son niveau, avec beaucoup d'enfants ayant de l'énergie à revendre mais avec de l'avance pour la plupart. Il aime à nouveau l'école et a d'excellentes notes en CE1. Mais je dois dire que j'ai été amère d'entendre à propos de l'école publique qu'elle "existait pour tous", au moment où mon fils l'a quittée. Je pense que ce ne sont pas les rythmes scolaires qui sont à changer, mais plutôt l'encadrement des enfants, le nombre de personnel qualifié pouvant seconder les professeurs des écoles, les Rased à recruter en nombre, la formation IUFM des maîtres à remettre en route et des aides spéciales à mettre en place pour les enfants n'arrivant pas à apprendre à lire et à écrire.13208405-retour-a-la-carte-du-frere-mignon-et-soeur-de-l-39-age-ecole-primaire-a-pied-de-l-39-arret-de-bus-sc.jpg

Chloé LAROCHE13169775-les-enfants-des-ecoles-a-enseignement.jpg15831191-des-enfants-heureux-ensemble-sur-la-terre.jpg

 

16/02/2013

Lettre à la pilule contraceptive pour les femmes et les hommes responsables et intelligents de leur corps et de celui de leur compagne.

pilule,médicament,troisième génération,quatrième génération,seconde génération,médecine,danger,femme,avortement,grossesse,contraceptif,planning familial,phlébite,dépression,obésité,surpoids,diabète,cancer du sein,médecin,gynécologue,jasmine,adépal,stédiril,pharmacie,industrie,foie,thrombose,caillot,âge,féminisme,libération,sexe,amour,couple,mariage,abstinence,relation sexuelle,faire l'amour,décèsMadame la Pilule,


Durant beaucoup d'années je t'ai prise, sachant que tu étais aussi un médicament.pilule,médicament,troisième génération,quatrième génération,seconde génération,médecine,danger,femme,avortement,grossesse,contraceptif,planning familial,phlébite,dépression,obésité,surpoids,diabète,cancer du sein,médecin,gynécologue,jasmine,adépal,stédiril,pharmacie,industrie,foie,thrombose,caillot,âge,féminisme,libération,sexe,amour,couple,mariage,abstinence,relation sexuelle,faire l'amour,décès

Un jour, alors que j'avais dix-huit ans et que j'allais voir une gynécologue pour lui dire : "Je suis avec un homme depuis six mois et nous n'avons pas encore vécu l'acte d'amour." Elle m'a de suite prescrit une pilule, me croyant arrivée d'une autre planète, pauvre demeurée retardataire.

Aujourd'hui, j'ai 46 ans et du recul sur le sujet. Je sais que toi, la pilule, a sauvé beaucoup de femmes d'une grossesse non désirée et du vécu d'un avortement très souvent destructeur psychiquement.

Mais contrairement à de nombreuses personnes t'avalant sans lire la notice, je lisais tous tes méfaits et je me disais que l'homme est bien lâche de laisser sa compagne prendre autant de risques sans réagir et sans s'insurger.

pilule,médicament,troisième génération,quatrième génération,seconde génération,médecine,danger,femme,avortement,grossesse,contraceptif,planning familial,phlébite,dépression,obésité,surpoids,diabète,cancer du sein,médecin,gynécologue,jasmine,adépal,stédiril,pharmacie,industrie,foie,thrombose,caillot,âge,féminisme,libération,sexe,amour,couple,mariage,abstinence,relation sexuelle,faire l'amour,décèsEn effet, ayant testé la pilule de première génération (Stédiril), deuxième génération (Adépal) et troisième génération (Jasmine)... j'ai lu les notices de chacune.

Elles se valent toutes, avec tous les risques encourus, que je connaissais bien en les ayant lus.

Vous, les hommes qui n'avez jamais lu la notice d'une pilule... notice que vos dames prennent bien soin de vous cacher, écoutez ceci !

Adépal, pilule de seconde génération, dite non-nocive actuellement,

présente les mises en garde suivantes  :

-risques d'accidents thrombo-emboliques artériels (en particulier infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral, s'accentuant avec l'âge -notamment à partir de 35 ans- et avec l'usage du tabac).

-survenue selon certains facteurs, notamment en cas de surpoids (... mais la pilule faisant parfois grossir, c'est un cercle vicieux !!) : de phlébite ou embolie pulmonaire.

pilule,médicament,troisième génération,quatrième génération,seconde génération,médecine,danger,femme,avortement,grossesse,contraceptif,planning familial,phlébite,dépression,obésité,surpoids,diabète,cancer du sein,médecin,gynécologue,jasmine,adépal,stédiril,pharmacie,industrie,foie,thrombose,caillot,âge,féminisme,libération,sexe,amour,couple,mariage,abstinence,relation sexuelle,faire l'amour,décèsIl est bien indiqué sur ta notice, 

chère pilule Adépal : "L'utilisation de tout contraceptif estroprogestatif est associé à un risque thrombo-embolique veineux, se manifestant notamment par l'apparition d'une phlébite (formation d'un caillot dans une veine) pouvant évoluer vers une embolie pulmonaire (migration d'un caillot dans les poumons). Ces effets indésirables graves restent néanmoins rares. Ils surviennent le plus fréquemment dans la première année d'utilisation des contraceptifs estroprogestatifs."

À ajouter : En cas de dépression, prévenir le médecin... La pilule favoriserait donc parfois la dépression... Tiens donc !pilule,médicament,troisième génération,quatrième génération,seconde génération,médecine,danger,femme,avortement,grossesse,contraceptif,planning familial,phlébite,dépression,obésité,surpoids,diabète,cancer du sein,médecin,gynécologue,jasmine,adépal,stédiril,pharmacie,industrie,foie,thrombose,caillot,âge,féminisme,libération,sexe,amour,couple,mariage,abstinence,relation sexuelle,faire l'amour,décès

Dans le cadre de la prise de Jasmine, voici ce qu'on lit  :

"En cas de survenue ou d'aggravation d'une des pathologies mentionnées ci-dessous, consultez le médecin :

-cancer du sein chez un parent proche

-affection du foie ou de la vésicule biliaire

-diabète

-dépression (idem avec Adépal, deuxième génération)

-épilepsie

-gonflement de la face

-urticaire associé à des difficultés à respirer,

etc."pilule,médicament,troisième génération,quatrième génération,seconde génération,médecine,danger,femme,avortement,grossesse,contraceptif,planning familial,phlébite,dépression,obésité,surpoids,diabète,cancer du sein,médecin,gynécologue,jasmine,adépal,stédiril,pharmacie,industrie,foie,thrombose,caillot,âge,féminisme,libération,sexe,amour,couple,mariage,abstinence,relation sexuelle,faire l'amour,décès


Donc, si je résume, la femme a été libérée soi-disant en prenant la pilule, évitant de tomber enceinte, dans les années soixante. Mais on peut aussi dire que l'homme s'est lâchement dé-responsabilisé en évitant de voir la vérité en face de ce médicament pris par sa compagne pour lui épargner à lui-même et au couple la prise de préservatifs et autres contraceptifs.

Cette ronde infernale dure depuis cinquante ans, où la femme fait semblant de ne pas savoir les risques qu'elle prend, alors qu'ils sont indiqués sur toutes les notices.... et qu'elle se réveille en 2013, ainsi que l'homme tout étonné, devant la réalité d'une pilule qui peut tuer, rendre malade, handicapée, et dépressive, plus obèse parfois.

pilule,médicament,troisième génération,quatrième génération,seconde génération,médecine,danger,femme,avortement,grossesse,contraceptif,planning familial,phlébite,dépression,obésité,surpoids,diabète,cancer du sein,médecin,gynécologue,jasmine,adépal,stédiril,pharmacie,industrie,foie,thrombose,caillot,âge,féminisme,libération,sexe,amour,couple,mariage,abstinence,relation sexuelle,faire l'amour,décèsEt après on nous dit que la femme est devenue l'égale de l'homme et que parfois même, elle va trop loin. Mais si l'homme se réveillait et arrivait à comprendre que tant qu'il n'aura pas de règles tous les mois, tant qu'il ne prendra pas lui aussi la petite pilule journalière, tant qu'il ne vivra pas les affres de l'accouchement, tant qu'il ne vivra pas les métamorphoses journalières des hormones féminines et les souffrances de la ménopause, il ne sera pas l'égal de la femme, et alors le monde tournera toujours aussi peu rond.pilule,médicament,troisième génération,quatrième génération,seconde génération,médecine,danger,femme,avortement,grossesse,contraceptif,planning familial,phlébite,dépression,obésité,surpoids,diabète,cancer du sein,médecin,gynécologue,jasmine,adépal,stédiril,pharmacie,industrie,foie,thrombose,caillot,âge,féminisme,libération,sexe,amour,couple,mariage,abstinence,relation sexuelle,faire l'amour,décès

Adieu, madame la pilule.

Que les jeunes filles apprennent à te domestiquer, que les médecins apprennent à te dompter, que les hommes apprennent à t'échanger avec d'autres contraceptifs existant, que les femmes lisent tes notices et prennent leurs responsabilités entières et réelles.

Chloé Laroche

________________________________________________pilule,médicament,troisième génération,quatrième génération,seconde génération,médecine,danger,femme,avortement,grossesse,contraceptif,planning familial,phlébite,dépression,obésité,surpoids,diabète,cancer du sein,médecin,gynécologue,jasmine,adépal,stédiril,pharmacie,industrie,foie,thrombose,caillot,âge,féminisme,libération,sexe,amour,couple,mariage,abstinence,relation sexuelle,faire l'amour,décès


Lire ceci :


http://www.lemonde.fr/sante/article/2012/12/14/ces-vies-brisees-par-la-pilule_1806522_1651302.html


http://www.avep-asso.org/


Nota bene :

deux dessins et photos proviennent du site suivant (4ème et 6ème) : http://aujardindesroses.centerblog.net


 

 

 

05/02/2013

Pour Nafissatou Diallo. "Moche comme un cul", c'est la pire des insultes d'être comparée à l'endroit du rut. À l'attention de Sophie de Menthon et de Franck Tanguy, de RMC Info.

"Moche comme un cul"_______ poème écrit pour Nafissatou Diallo

 


Belle Nafissatouimages.jpeg

Franck Tanguy a dit de vous

"Moche comme un cul"

Il se retrouve à la rue

Morveux et sans un sou

 

sosoSC06130___.JPGBelle Nafissatou

Sophie de Menthon a de vous

Que vous viviez un truc fou...

Ce dont vous vous seriez passée

Elle a parlé de "conte de fées"

 

Belle Nafissatoufranck_tanguy_02857___.JPG

Vous ne savez ni lire ni écrire

Vous avez connu le pire

Ils ont dit que vous n'étiez "Rien"

Quelle bande de vauriens

 

images-3.jpegBelle Nafissatou

"Moche comme un cul"

C'est la pire des insultes

D'être comparée à l'endroit du rut

Quelle bande de faux culs

 

Belle Nafissatou

Être noire ne permet pas

Qu'on vous compare au trou

Sombre et obscur du cul

Terrible sentence de goujats

 

Belle Nafissatouterre-colere-300474.jpg

Rien ne permettait cette honte

La rumeur des ondes monte

Qui va virer ces deux pontes

Éloignant ces bruits fous

 

Unknown-1.jpegBelle Nafissatou

Et si nous pardonnions 

À ces deux Grandes Gueules

L'oubli est le plus grand don

Qu'on puisse faire aux doux

 

Belle NafissatouUnknown.jpeg

Sur Rmc ils les ont virés 

Pour vous avoir insultée

Mais ils font tout pour l'expression

Pour la liberté de parlerimages-4.jpeg

 

Belle Nafissatou

Alors au final, qu'ils assument 

Que leurs émissions se consument

En Grandes Gueules et en sondages

Jusqu'au bout du voyage

 

images-1.jpegBelle Nafissatou

Oui, vous êtes belle et charmante nue

Et si certains ne parlent que de votre cul

C'est qu'ils sont pauvres dans leur coeur

N'ayant que médiocrité en goût.

 

Chloé Laroche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu