Avertir le modérateur

20/11/2013

Lettre à un homme qui ne croit pas au chiffre de la mort des Juifs durant la Seconde Guerre mondiale.

Henri,


Je m'adresse à toi qui a osé l'autre jour démentir le chiffre de six millions de juifs exterminés par les Nazis.

Pour toi, ce chiffre est une manipulation pour faire croire aux foules ce qu'on sait aujourd'hui des abominations d'Hitler.

Tu as essayé de démontrer à ton cercle d'amis que ce chiffre n'a pas été vérifié, qu'il a été parachuté pour rendre crédible une réalité qui ne te parle pas.

Pour toi, le livre n'existe pas non plus. Tu n'aimes pas les livres. Lorsque tu ouvres un livre, tu as l'impression qu'il entre dans ton esprit et qu'il prend ton âme.

Comme pour ce chiffre de six millions de juifs gazés, exterminés, écartelés, torturés, fusillés : tu refuses à tout prix qu'il entre dans ta conscience, dans ton réel. 

Et s'il n'y en avait eu que trois millions, que deux millions, qu'un million.... serait-ce moins grave, moins abject, moins terrifiant ?

Je n'aime pas qu'on puisse débattre d'une réalité aussi sordide, aussi horrible. On peut tout dire sur tout. On peut nier jusqu'à l'existence d'un être humain. On peut nier jusqu'à l'âme, comme on l'a fait pour les femmes durant des millénaires, lesquelles étaient sensées naître sans âme ni réflexion.

On peut nier sans avoir vu, mais le souvenir de l'Histoire est bien présent dans nos mémoires transmises. Faut-il que les derniers témoins meurent pour qu'on brûle leurs souffrances, leur calvaire ?

Faut-il que le temps efface leurs regards sur les corps décharnés, sur les montagnes de chaussures, sur les milliers de lunettes, de cheveux, de jouets d'enfants ?

Certains ont dit qu'aucune destruction massive n'aurait été effectuée, que personne n'en a la preuve et que ces montagnes d'affaires et de vêtements provenaient de morts, de personnes malades mais non de tués.

Alors lisez donc cela ; attention, c'est insoutenable, insupportable...

"Souvent, le gaz n'arrivait pas en temps voulu. Les victimes devaient alors attendre assez longtemps dans la chambre à gaz. On entendait les cris de très loin. Souvent, les SS se livraient aussi à des excès particulièrement sadiques. C'est ainsi que des enfants furent fusillés dans les bras de leurs mères juste devant la chambre à gaz, ou jetés contre le mur. Quand l'un des arrivants disait un seul mot contre les SS, il était fusillé sur place. La plupart du temps de tels excès n'avaient lieu que lorsque des officiers supérieurs étaient présents. Lorsque la chambre à gaz était trop remplie, on jetait souvent des enfants qui ne pouvaient plus y entrer par-dessus la tête de ceux qui s'y trouvaient déjà. Du fait de la compression, d'autres victimes étaient tuées par piétinement. Les SS nous répétaient souvent qu'ils ne laisseraient pas survivre un seul témoin."

 

Lisez, s'il vous plaît, le document de ce témoin survivant en entier :

http://www.phdn.org/histgen/documents/paisikovic.html

 

La colère monte dans mon coeur et comme le dirait un ange... tout le bleu du ciel pleure dans nos yeux, à la lecture d'horreur de cet homme qui a été obligé de faire ce terrible travail de destruction des personnes gazées.

Henri, lorsque tu auras fini de dire que tout est manipulé, que les médias racontent des sornettes, que les journalistes sont achetés, que les livres d'Histoire sont emplis de mensonges, que la Seconde Guerre n'est pas celle dont on se souvient, que le soleil n'est pas le soleil et que personne n'a marché sur la lune... alors tu seras mort, mais tu auras été transparent à ton propre coeur, à ton âme, à travers cette réalité que tu n'as pas palpée.


Chloé Laroche





 

Commentaires

merci de prendre le temps de nous faire part que des gens tel que ce monsieur existe, il devrait être transparent. Mais que d'horreurs commises, et nous devons nous en souvenir pour que tous ces êtres humains n'aient pas péri pour rien.

Écrit par : Jo | 20/11/2013

merci Jo !

Écrit par : Chloé LAROCHE | 27/11/2013

Lettre reçue du PHDN que j'ai cité dans mon article :

Bonsoir,

Je vous remercie de l'intérêt que vous portez à
PHDN et suis touché que vous puissiez en utiliser
le contenu dans de telles circonstances. PHDN
contient de nombreuses ressources documentaires
sur le génocide des Juifs dont le destinataire de
votre texte pourrait tirer profit.

Bien cordialement,

Gilles Karmasyn
http://www.phdn.org/

Écrit par : Chloé LAROCHE | 28/11/2013

Être négationniste ou révisionniste, quel qu’en soit le sujet (Shoah, esclavage, engagisme, génocides, etc.) fait partie d'un schéma bien évidemment détestable mais qui demeure funestement si répandu : cela se nomme le Paradoxe de Moore.
"Il pleut dehors et pourtant je ne crois pas qu'il pleut."
Croire ce que l'on croit ou bien ouvrir les yeux sur les faits et l'évidence qu'il est absurde de nier ?

Écrit par : MATTHIEU | 08/12/2013

Bonjour
Ma grand-mère paternel ( famille juive )arrêté par la Gestapo à Nantes , torturé ( amputation des doigts , dénoncé par ces voisins rue Paul Bellamy en 1942 , est revenue dans sa rue et dans son appartement volé ... après libération de Nantes et les mêmes voisins toujours là !!! Pas de médaille du courage ... trop à reconstruire pour elle ... une femme formidablement cultivé, belle et digne ,malgré les horreurs ... Elle m'a élevé dans le respect avec bonté sur le regard de la vie ...Nous sommes des milliers d'humains de toutes races ou religions.. des générations avec des traumatismes , alors témoignons pour les jeunes générations présentes ou à venir ... Regarder les suites sur la Bosnie ... Les charniers ... Les enfants issus des viols ... En Afrique c'est la même chose ... Des millions d'humains sacrifiés ... Les horreurs banalisés au quotidien ... internet , télé réalité show ou là < les enfants jouent à la guerre par des simulations de jeux vidéo ... et les parents ne sont pas en reste ... immatures ...violents > à qui profite tout cela ? N'ayons pas la mémoire courte quant la réalité est à nos portes et dans le quotidien...en France

Écrit par : Marie | 14/12/2013

Merci Marie pour ce beau témoignage et ce poignant récit que vous faites pour votre Grand-Mère. Vous avez raison dans tous vos propos. Fortes pensées à vous et pour elle.

Merci Matthieu pour votre analyse toujours aussi pointue et riche.

Écrit par : Laroche Chloé | 18/12/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu