Avertir le modérateur

17/04/2009

Dans une gare de l'Ain, Miao LIN, un futur père de famille est menotté par les agents de la PAF sous les yeux horrifiés de sa compagne en état de choc.

1241993-1.jpgJe souhaite vous faire connaître le sort d'un jeune arrivé en France en 2003, Miao LIN. Sa compagne attend un bébé et Miao est un heureux futur papa. Il s'est très bien intégré en France. Il souhaite y vivre et y travailler. Il fait tout dans ce sens-là, mais malheureusement tout le monde n'est pas de cet avis.200392248-001.jpg

En effet, il attend de connaître le sort qui lui sera réservé depuis qu'il a été emmené dans un camp de rétention, menotté sous les yeux apeurés de sa compagne.

Je partage aujourd'hui avec vous le texte envoyé par le réseau d'Éducation sans Frontières (voir ci-après), en espérant que vous serez touchés, révoltés, retournés par cette situation révoltante et que vous irez signer nombreux la pétition sur le site www.educationsansfrontieres.org .... et pourquoi pas... envoyer fax et mails aux adresses données ci-dessous.

Je souhaite à Miao LIN de ne pas être expulsé vers la Chine, où il n'a plus aucune attache, ses parents étant ici en France.

dds_63.jpgJe lui souhaite de pouvoir regarder naître son enfant et de pouvoir l'élever avec sa compagne.SB10065545IW-001.jpg

Je souhaite aux autorités françaises de se souvenir encore et toujours que chaque enfant du monde a le DROIT de grandir auprès de ses deux parents.

Chloé Laroche

_________________________________1715003.jpg

 

"Miao Lin : jeunesse volée, bientôt bâillonné et attaché au siège d’un avion ?"  

TEXTE DU SITE www.educationsansfrontieres.org
du Mercredi 15 avril 2009.

 

"Le 31 mars, Miao est arrêté à la faveur d'un contrôle d'identité. En gare de Bellegarde sur Valserine (01), les agents de la PAF se font un malin plaisir de menotter ce futur père de famille sous les yeux horrifiés de sa compagne en état de choc. Miao fait partie de la vague d'arrestation des "18 de Paris" autrement dit du 1er avril offert par Eric Besson.

A partir de là, la situation se dégrade très vite : en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, aucun juge ne trouve à redire de l'étroitesse des lois, la légalité de la procédure est confirmée. L'une après l'autre, les voies de droit se ferment.

Plus de mille signatures sont recueillies dans les 48 heures. Régis Guyot (préfet de l'Ain, auteur de l'APRF pris contre Miao) a manifestement mieux à faire que de répondre aux nombreuses et pertinentes interventions émanant d'élus PS, Verts, PC (des conseillers d'arrondissements aux parlementaires compétents en passant par les vices-présidents de région et les maires : chacun-e s'est mobilisé-e).

"Culture du résultat"

Encore retenu au centre Satolas (Lyon), plus rien ne s'oppose à ce que, à tout instant, Miao soit placé dans un avion.

Il est urgent de faire entendre la voix des citoyens comme des élus et de libérer Miao.

Il est urgent d'obtenir l'abrogation de cette ignoble décision prescrivant la reconduite de Miao en Chine, conséquence directe du "culture du résultat" si cher aux préfets soumis aux impératifs du chiffre.

"Jeunesse sans-papiers, jeunesse volée"

Miao LIN, 23 ans, vit à Paris, sans papiers. En 2003, Miao est venu retrouver ses parents en France. Miao a été scolarisé dès son arrivée. Remarqué pour son assiduité, Miao est soutenu par ses professeurs. Son mérite est salué de tous. Après une année d'adaptation et deux CAP, toujours sans titre de séjour et pour autant dans l'obligation d'aider sa famille, à l'été 2008 Miao trouve du travail dans la restauration.

Enthousiaste, autonome, Miao s'est toujours acharné à travailler – beaucoup, tout le temps. Famille, corps enseignant, amis : Miao fait l'unanimité.

Sa compagne attend un enfant de lui. Un artisan des métiers du bois se démène pour pouvoir l'embaucher. Miao n'a plus d'attaches en Chine, il n'est du reste jamais allé à Pékin. Le renvoyer brisera sa famille et sa vie si chèrement construite en France."


Contacts :
Lucille Prado 06 65 64 86 72
Muriel Carpentier 06 30 91 27 81


Liens
http://www.educationsansfrontieres.org/?article18790
http://www.educationsansfrontieres.org/?article19098
http://www.educationsansfrontieres.org/?article18765
http://www.educationsansfrontieres.org/?article18820
http://www.educationsansfrontieres.org/?article18821


Actions d'envoi de fax et mails:


Le texte de la pétition http://resf.info/P1112 ou le modèle de fax dans l'appel à fax/mail peuvent servir de modèle dans vos courriers adressés:

A la préfecture de l'Ain, préfet Monsieur Régis GUYOT pour obtenir l'abrogation de l'APRF

Fax: 04 74 23 26 56

Mail: regis.guyot@ain.pref.gouv.fr

et Françoise GUILLERMIN /
Mail: francoise.guillermin@ain.pref.gouv.fr (même fax)

A la préfecture de Paris, préfet Monsieur Michel GAUDIN pour obtenir la régularisation :

Fax: 01 53 71 67 23

Mail: prefpol.dpg-etrangers-secretariat@interieur.gouv.fr

Au MIIIN (Ministère de l'immigration, de l'intégration et de l'identité nationale ...) Fax ministère : 01 77 72 61 30 et 01 77 72 62 00

Standard 01 77 72 61 00

Secrétaire général:  secretariat.general@iminidco.gouv.fr (pensez à modifier l'en-tête de votre courrier).
Secrétaire général : patrick.stefanini@iminidco.gouv.fr
Conseillère en communication: laure.frugier@iminidco.gouv.fr

____________________________

07/03/2009

Expulsé deux mois avant la naissance de son enfant français ! Abdulkadir a un CDI en France et est parfaitement intégré. Je vous transmets l'action proposée par le Mouvement des Amoureux au Ban Public.

images-7.jpegCe blog a été visité 40 000 fois depuis sa création en avril 2008.

 

 

 

 

Bonsoir à tous et toutes,

Abdulkadir a un CDI en France et est parfaitement intégré mais l'État français veut faire du chiffre en expulsions et a décidé que cet homme d'origine turque ne serait pas là pour voir son enfant naître. Je suis scandalisée et je vous transmets l'action proposée par le Mouvement des Amoureux au Ban Public ainsi que la pétition que je vous invite à signer nombreux.3432-23.jpg

Chloé Laroche

--------------------------------------------------------------------------images-3.jpeg

 

Texte transmis par le Mouvement des Amoureux au Ban Public :

 

"Monsieur Abdulkadir A, de nationalité turque, a été interpellé le week end dernier. Ne disposant pas de titre de séjour, il a reçu un arrêté de reconduite à la frontière et a été placé au centre de rétention lundi 2 mars, son expulsion devant intervenir rapidement.

 

images.jpegPourtant, Abdulkadir mène une relation amoureuse avec Mlle Ingrid J., française, depuis près de deux ans. Ingrid est actuellement enceinte de plus de sept mois, la naissance de leur enfant est prévue pour le 30 avril prochain. Abdulkadir dispose d'un contrat de travail à durée indéterminée en qualité de fondeur et est parfaitement intégré au sein de la société française.

 

Comment peut-on séparer une femme enceinte du père de l'enfant qu'elle porte ? Comment peut-on empêcher qu'un père soit présent au moment de la naissance de son enfant ? En tant que parent d'enfant français, Abdulkadir ne serait plus expulsable du territoire français et aurait droit automatiquement à un titre de séjour. Son expulsion précipitée deux mois avant la naissance de son enfant n'en est que plus injuste et inhumaine.2647-40.jpg

 

2596-18.jpgNous, signataires de la pétition, exigeons la libération immédiate d'Abdulkadir afin qu'il puisse continuer à vivre auprès de sa compagne, l'accompagner dans les dernières semaines de grossesse et qu'il puisse avoir le bonheur de voir naître son enfant.

 

Nous demandons sa régularisation au nom du droit au respect de la vie familiale garanti par l'article 8 de la Convention européenne des droits de l'homme."

 

Texte transmis par le Mouvement des Amoureux au Ban Public.

----------------------------------------------------

P.-S. : De la part de Chloé LAROCHE, créatrice de ce blog :

Allez SVP signer nombreux la pétition sur le site du Mouvement des Amoureux au Ban Public : 

http://amoureuxauban.net

 

 

___________ URGENT !!

 

 Ecrivez au Préfet de l'Isère pour demander la régularisation d'Abdulkadir et pour exprimer votre indignation !!!

Préfecture de l'Isère  (adresse - fax - mail) :

PREFECTURE DE L'ISERE

 12, place de Verdun  B.P.1046  

38 021 GRENOBLE Cedex 1

Fax : 04 76 44 68 00 

 

Préfet : albert.dupuy@isere.pref.gouv.fr

cabinet@isere.pref.gouv.fr

Service des étrangers : etrangers-public@isere.pref.gouv.fr

 

"Voici un exemple de texte que vous pouvez envoyer au préfet. Si vous l'envoyez par mail, ne mettez pas le nom d'Abdulkadir dans le titre pour éviter les filtres." (recommandation du Mouvement des Amoureux au Ban Public)

 

Monsieur le Préfet,

 

Je vous écris pour vous demander de réexaminer la situation de Monsieur Abdulkadir ASLAN, de nationalité turque, contre lequel vous avez notifié un arrêté de reconduite à la fontière le lundi 2 mars. Ce monsieur est actuellement retenu au centre de rétention de Lyon Saint Exupéry.

 

Monsieur Abdulkadir ASLAN mène une relation amoureuse avec Mlle Ingrid JOURDAIN, française, depuis près de deux ans. Ingrid est actuellement enceinte de plus de sept mois, la naissance de leur enfant est prévue pour le 30 avril prochain (il a fait une reconnaissance anticipée de cet enfantil y a déjà plusieurs mois). Monsieur Abdulkadir ASLAN dispose d'un contrat de travail à durée indéterminée en qualité de fondeur et est parfaitement intégré au sein de la société française.

 

En tant que parent d'enfant français, Abdulkadir ne serait plus expulsable du territoire français et aurait droit automatiquement à un titre de séjour. Son expulsion précipitée deux mois avant la naissance de son enfant n'en est que plus injuste et inhumaine.

 

Nous vous demandons d'abroger l'arrêté de reconuite à la frontière afin que Monsieur Abdulkadir ASLAN puisse continuer à vivre auprès de sa compagne, l'accompagner dans les dernières semaines de grossesse et qu'il puisse avoir le bonheur de voir naître son enfant. "

 

Texte proposé par le Mouvement des Amoureux au Ban Public.

 

___________________________________

 

images-8.jpeg"Se marier, vivre en couple et fonder une famille sont des droits fondamentaux garantis par la Constitution et les Conventions internationales protectrices des droits de l'homme. 

 

En France pourtant, des milliers de couples mixtes sont privés de ces droits ou doivent, pour y accéder, lever de nombreux obstacles et subir bien des humiliations. En effet, le durcissement continu des lois sur l'immigration et des pratiques administratives produit des situations inadmissibles : multiplication des procédures d'opposition à mariage, difficultés pour obtenir la transcription des unions célébrées à l'étranger, multiplication des refus de visa ou de titres de séjour, éloignement des étrangers en situation irrégulière mariés ou sur le point de se marier à des français, enquêtes de police sur la communauté de vie ne respectant pas les règles élémentaires de déontologie, d'objectivité et de respect des personnes auditionnées, non reconnaissance du droit au séjour des couples mixtes vivant hors mariage.... images-5.jpeg

 

A l'initiative de la CIMADE, des collectifs de couples mixtes se sont réunis au sein du mouvement des « Amoureux au ban public » pour assurer la défense collective du droit à une vie familiale...".

 

 

images-1.jpegVisitez le site des Amoureux au Ban Public : http://amoureuxauban.net

 

Signez aussi l'appel des amoureux sur ce site.

 

Contact  : coordination@amoureuxauban.net

 

 

 

 

06/09/2008

Ils s'aiment et pourtant... Ma révolte pour les couples dont l'un est étranger et que la France empêche de rester, de rester auprès de son conjoint, de sa famille, de ses enfants.

1358334994.jpgILS S'AIMENT ET POURTANT_________________________

 

Bonjour !

 

 

Je vous avais parlé dans un article précédent des couples mixtes mis au ban public. 

Et du site qu'ils ont créé : http://www.amoureuxauban.net

 

Voici des exemples cités sur leur site qui me font bondir et me révolter. Comme je ne veux pas être la seule à bondir, je vous donne ces témoignages :

 

 ... Ziad, marocain, est reconduit à  la frontière. Le même jour, Patricia,  une Française avec laquelle il vivait  en concubinage depuis 3 ans, accouche de leur enfant français.  ... 

 

Après le décès de son conjoint français, Élisabeth, béninoise,  reçoit une mesure d’expulsion.  La préfecture lui reproche de ne plus avoir de vie commune avec son mari. ... !!! 1441715159.jpg

 

Gilbert, ivoirien, et Louise,  française, ne peuvent pas vivre  normalement. Ils sont mariés depuis 3 ans, mais la préfecture persiste  à refuser un titre de séjour à Gilbert. 

 

2122437419.jpg... Laurence, camerounaise, est  arrêtée par la police à son domicile.  Patrice, un Français avec lequel elle  est mariée depuis presque trois ans,  la voit partir menottée. Le lendemain, Laurence est expulsée. ... 

 

Sophie, française, et Hamid,  marocain, n’ont pas pu se marier.  Prévenus par le maire, les gendarmes ont interpellé Hamid qui a été expulsé quelques jours avant la  date prévue pour leur mariage.  Sophie était enceinte de trois mois. ... 

 

Samira, tunisienne, et Amin, français, n’arrivent pas à faire  reconnaître leur mariage célébré  en Tunisie. Cela fait deux ans qu’ils  attendent la délivrance du livret  de famille français et sont sans nouvelle de leur dossier. ... 

 

... Lydia, jeune algérienne âgée de 11 ans n’a pas été autorisée à  accompagner sa mère en France.  Cette dernière, mariée à un Français,  a obtenu un visa pour la France  mais le consulat refuse par contre  de donner un visa à l’enfant.  

 

1846355278.jpgILS S'AIMENT ET POURTANT.......

 

Ils vivent dans un pays, la France, qui refuse à un homme d'être présent à l'accouchement de son enfant et de vivre avec sa compagne, tout cela pour remplir des quotas de mesures d'expulsions.

 

Quel est ce pays où nous vivons dans lequel cette femme africaine, Laurence, est renvoyée dans son pays alors qu'elle est mariée depuis trois ans avec un français ?

 

Le Pen, s'il était passé, aurait fait tout cela, on s'en doute. Mais il n'est pas passé.

Poutant la France trépasse de honte, du non-respect des Droits élémentaires de l'Homme : ceux de pouvoir réunir sa famille, vivre avec ses enfants, vivre avec son mari ou sa femme, voir grandir ses enfants.

 

Un jour, il y aura des procès faits par ces enfants-là, issus d'un couple dont l'un était étranger, et ils porteront plainte contre l'État français qui les aura privés de leur parent, de leur père, de leur mère... de leur droit intrinsèque d'avoir une enfance vécue avec leur famille.

 

Je vous invite à aller lire à ce sujet le commentaire d'un certain Bernard qui a réagi à mon article récent sur les Justes et ceux qui défendent les étrangers menacés d'expulsion. Je remercie cet homme pour ce commentaire laissé sur mon blog et je pense qu'il a raison sur la suite de ce qui va arriver dans le futur.

 

Je vous invite aussi à aller visiter le site cité plus haut : http://www.amoureuxauban.net

ainsi que le site d'Éducation sans Frontières

et celui de la Cimade.

 

Il y a des pétitions sur ces sites, des actions à faire, des manifestations.

 

Pour ne pas rester les bras croisés à regarder l'amour se déliter, 

à regarder les familles être écartelées,

à regarder les Droits de l'Homme bafoués et malmenés.

 

Sincèrement vôtre,

 

Chloé Laroche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu