Avertir le modérateur

24/12/2015

Lettre ouverte à Madame SAUVAGE et ses filles, pour sa défense et la révision de son procès.

Sauvage, madame sauvage,suicide fils,meurtre mari,violences conjugales,légitime défense,filles violées,viol,coups,procès,prison,condamnation, pétition,justice,injustice,emprise morale,emprise mentale,femme sous emprise,enfant,mariage,coupe,drame,martyr,temps,souffrance,enfermement,inceste,

summerfield-336672__180.jpgMadame Sauvage,

 

Ce soir, vous allez passer la nuit de Noël en prison, loin de vos trois filles. Vous avez tué votre mari violent le lendemain du suicide de votre fils, le 9 septembre 2012. Ce dernier n'en pouvait plus de subir aussi les violences de votre mari défunt. Vous avez vécu l'enfer et vous, Madame Sauvage, avez eu cet éclair de lucidité de vous défendre enfin, après des années de souffrance et de violences conjugales.

La mort de votre fils a été terrible pour vous. Vous avez réalisé que tout cela devait s'arrêter et que rien ne servirait de courir à la police puisque cet homme alcoolique et vicieux vous séquestrait à la maison. Vous ne pouviez sortir, enfermée chez vous, et ce sont vos filles qui faisaient les courses et assuraient la subsistance. Ces filles terrifiées elles aussi, violées et battues depuis des années, sans pouvoir arrêter ce char infernal d'où personne ne pouvait descendre. 

Madame Sauvage, je souhaite que votre demande -et celle de vos filles- de sortir de prison, alors que vous y êtes depuis déjà trois ans, soit reçue et acceptée par la Justice. Celle-ci vient de vous condamner à dix années. Vous avez assez souffert et votre peine devient intolérable face à ces quarante-sept années de martyr que vous avez dû subir. 

Vous n'avez pu vous soustraire de l'emprise de cet homme et je le comprends, puisque ma mère a vécu la même chose. J'ai vécu cette chose de voir ma mère paralysée et incapable de nous défendre face aux violences verbales et physiques de notre père. Je pense que cela ressemble à l'hypnose que certains animaux exercent sur d'autres, comme les araignées paralysant leurs proies dans la peur et la toile de leurs desseins malheureux. 

Votre fils est aujourd'hui décédé et cela est terrible pour vous. C'est votre plus grande peine, insupportable. Je peux comprendre votre douleur, ayant moi-même perdu une petite fille en 1997, d'une maladie foudroyante. Quelle maman ne peut réagir comme vous l'avez fait ce 10 septembre, de voir ses enfants réduits à la mort face aux violences d'un homme malsain et mortifère ?  

Votre douleur a saisi la faux de la mort, arrêtant la main de cet homme levant encore ses crocs sur vous. Vous avez eu peur et vous avez dit NON ce 10 septembre, non à cette main qui vous terrorisait depuis presque un demi-siècle. Perdre un enfant est la plus terrible des douleurs, vous mettant en même temps un pied au ciel et un pied sur la terre, écartelée à jamais. On n'a plus rien à perdre, ayant déjà tout perdu. 

Vos filles et vous ont été entendues par la Justice mais pas écoutées, ni comprises. Les mots du Procureur Général prononcés pendant l'audience : qu'un "simple coup de poing" de votre mari ne méritait pas sa mort... balayait littéralement les quarante-sept années de supplices et de violences que vous avez subies, ainsi que la mort d'un jeune homme suicidé la veille de ce drame, votre fils. 

Je vous envoie toutes mes meilleures pensées de force et de courage ainsi qu'à vos filles et votre fils décédé. 

Puissiez-vous sortir vite de prison, où vous n'avez rien à y faire.

 

Chloé LAROCHE

 

______________________________

 

http://www.liberation.fr/societe/2014/10/28/dix-ans-de-prison-pour-une-femme-ayant-tue-son-mari-incestueux_1131295

 

PÉTITION :

http://www.mesopinions.com/petition/politique/reduire-peine-jacqueline-sauvage-tue-mari/13104

17/03/2014

Mon propos sur le film "The Box"... Pour que l'humanité soit sauvée, il faut arrêter d'appuyer sur le bouton et devenir altruiste, penser à tous les inconnus liés à nous indirectement.

the box,richard kelly,critique film,cinéma,cameron diaz,science fiction,mystère,boîte,pandore,ève,femme,faute,morale,famille,secret,testeur,test,humanité,altruisme,amour,mort autrui,inconnu,enfant,non-dit,terreur,libre arbitre,punition,acte,choix,responsabilité,lâcheté,crime,karma,justice,condamnation,planète,pollution,arme,trafic,drogue,châtiment,enfer,création,sens,profondeur,philosophie,réflexion,vie,mort,sacrifice


Ce soir sur France 4, les téléspectateurs ont pu revoir "The Box" de Richard Kelly, film qui fit polémique, par rapport à ceux qui ont dit ne rien comprendre à ce film, à d'autres qui ont pu écrire de lui qu'il était... (pardonnez-moi des termes rapportés)... "une grosse merde incompréhensible, à éviter ou à réserver aux pseudos intellos qui croient tout savoir" et à ceux qui ont su voir une profondeur et un sens à cette réalisation étonnante.the box,richard kelly,critique film,cinéma,cameron diaz,science fiction,mystère,boîte,pandore,ève,femme,faute,morale,famille,secret,testeur,test,humanité,altruisme,amour,mort autrui,inconnu,enfant,non-dit,terreur,libre arbitre,punition,acte,choix,responsabilité,lâcheté,crime,karma,justice,condamnation,planète,pollution,arme,trafic,drogue,châtiment,enfer,création,sens,profondeur,philosophie,réflexion,vie,mort,sacrifice

Je pense que ce film représente tout à fait ce que pourrait penser de nous une race extra-terrestre venue nous tester et nous condamnant à l'extermination pour ne pas avoir pu mettre de côté nos désirs égoïstes et les avoir fait passer avant l'attitude altruiste de considérer la vie d'autrui plus importante que l'argent, le profit et l'appât du gain.

Le grand Testeur, dans le film, dit de la race humaine que nous vivons dans des boîtes (nos maisons), que nous roulons dans des boîtes (nos voitures), pour aller travailler dans des boîtes et pour finir au terme de notre vie dans une boîte. Il a donc pris comme symbole la BOÎTE qu'il fait déposer devant la porte d'un couple. Boîte qui nous rappelle la boîte de Pandore mais aussi la pomme qu'Ève croque et dont elle tente Adam. 

the box,richard kelly,critique film,cinéma,cameron diaz,science fiction,mystère,boîte,pandore,ève,femme,faute,morale,famille,secret,testeur,test,humanité,altruisme,amour,mort autrui,inconnu,enfant,non-dit,terreur,libre arbitre,punition,acte,choix,responsabilité,lâcheté,crime,karma,justice,condamnation,planète,pollution,arme,trafic,drogue,châtiment,enfer,création,sens,profondeur,philosophie,réflexion,vie,mort,sacrificeMalheureusement, dans ce film, c'est toujours la femme, comme dans la Genèse, qui accepte d'appuyer sur le bouton de la boîte afin de gagner un million de dollards. Oui, mais contre quoi ? Contre la vie d'un être humain qui va inéluctablement mourir. Lorsque la femme appuie sur le bouton, on sent qu'elle le fait parce que l'homme n'appuie pas mais qu'il aurait bien envie et laisse faire sa femme. Ils sont donc tous les deux complices, sauf que l'homme en plus est lâche et irresponsable. Il pourrait empêcher sa femme d'appuyer sur ce bouton en lui disant : "Tu es folle ; en appuyant sur ce bouton, on va devenir riche, mais une personne va mourir."

À chaque fois donc, lorsque la femme appuie sur le bouton de la boîte, une autre femme meurt ailleurs... tuée par le mari, lequel n'a d'autre choix que de tuer sa femme pour sauver leur enfant, enfant que le Testeur a fait enlever, obligeant le mari à choisir entre sa compagne et leur enfant. La femme se sacrifie et accepte de mourir pour sauver son enfant et quelque part expier sa faute première. C'est un cercle vicieux et le Testeur dit bien que si l'humanité veut être sauvée, il faut arrêter d'accepter d'appuyer sur le bouton et choisir par libre arbitre l'altruisme.the box,richard kelly,critique film,cinéma,cameron diaz,science fiction,mystère,boîte,pandore,ève,femme,faute,morale,famille,secret,testeur,test,humanité,altruisme,amour,mort autrui,inconnu,enfant,non-dit,terreur,libre arbitre,punition,acte,choix,responsabilité,lâcheté,crime,karma,justice,condamnation,planète,pollution,arme,trafic,drogue,châtiment,enfer,création,sens,profondeur,philosophie,réflexion,vie,mort,sacrifice

Appuyer sur le bouton, c'est, pour une mère de famille, un père, mettre ses proches à l'abri du besoin, penser égoïstement à ses enfants, à son conjoint, en taisant à jamais la souffrance d'un autre être humain tué par le profit d'autrui, par la pollution, par le marché des armes, par celui des drogues dures, par les usines aux produits agressifs et mortifères, par les pesticides largués à grande échelle sur les cultures, par les aliments dénaturés, par les forêts qu'on coupe pour satisfaire certains marchés.

Face à la problématique de l'humain adulte qui essaye de se faire une place au soleil et de tirer profit à son avantage, on voit aussi l'Enfant qui s'interroge sur son propre avenir, lié à la planète Terre.the box,richard kelly,critique film,cinéma,cameron diaz,science fiction,mystère,boîte,pandore,ève,femme,faute,morale,famille,secret,testeur,test,humanité,altruisme,amour,mort autrui,inconnu,enfant,non-dit,terreur,libre arbitre,punition,acte,choix,responsabilité,lâcheté,crime,karma,justice,condamnation,planète,pollution,arme,trafic,drogue,châtiment,enfer,création,sens,profondeur,philosophie,réflexion,vie,mort,sacrifice

Derrière de nombreuses scènes du film, on voit nettement -par superposition d'un regard cherchant à l'arrière de cette toile cinématographique- toute la problématique de l'enfant témoin de l'angoisse qui monte dans le couple parental sans qu'on ne lui dise rien, cet enfant qui assiste à tout en secret, qui ne peut rien dire, qui ne comprend pas et qui au final devient sourd et aveugle, peut-être d'avoir trop vécu de non-dits.

Le père tue sa mère à la fin pour redonner la vue et l'ouïe à leur fils, afin que ce fils soit libéré mais c'est le père qui est finalement emmené par les policiers comme un criminel, laissant l'enfant seul avec lui-même et avec le Testeur. Le chef de famille paye le fait d'avoir laissé faire, d'avoir participé à la destruction d'autrui qui rejoint son propre lui-même, son propre couple et son propre enfant. Il comprend que tout est lié et qu'accepter une grosse somme d'argent contre la vie d'un autrui inconnu est terrible, car bien qu'inconnue, la personne qui a perdu la vie rejoint son propre destin, celui de cet homme.

the box,richard kelly,critique film,cinéma,cameron diaz,science fiction,mystère,boîte,pandore,ève,femme,faute,morale,famille,secret,testeur,test,humanité,altruisme,amour,mort autrui,inconnu,enfant,non-dit,terreur,libre arbitre,punition,acte,choix,responsabilité,lâcheté,crime,karma,justice,condamnation,planète,pollution,arme,trafic,drogue,châtiment,enfer,création,sens,profondeur,philosophie,réflexion,vie,mort,sacrificeL'humanité est mise en boîte dans ce film, dans une société où le matérialisme a pris le pas bien souvent sur l'altruisme. Il est à se demander si nous arriverons à réussir le test à grande échelle industrielle pour sauver des vies, nos vies, celles de chacun, et laisser une planète saine à nos enfants, pour qu'ils ne deviennent ni sourds, ni muets, ni aveugles, ni asphyxiés.

La réponse est dans mon précédent article, malheureusement... réaliste et pessimiste, mais avec l'espoir tout de même que des humains, -avec cet exemple des parents orphelins en Italie qui luttent contre la pollution de la Terre de Feu-... que des humains arrivent à refuser que le bouton continue d'être appuyé par des personnes avides et sans coeur qui n'en ont rien à faire que des enfants meurent et que des femmes et des hommes soient foudroyés de douleur devant la mort de leur enfant.the box,richard kelly,critique film,cinéma,cameron diaz,science fiction,mystère,boîte,pandore,ève,femme,faute,morale,famille,secret,testeur,test,humanité,altruisme,amour,mort autrui,inconnu,enfant,non-dit,terreur,libre arbitre,punition,acte,choix,responsabilité,lâcheté,crime,karma,justice,condamnation,planète,pollution,arme,trafic,drogue,châtiment,enfer,création,sens,profondeur,philosophie,réflexion,vie,mort,sacrifice

Ce film nous rappelle aussi que l'on peut se sentir bien dans sa vie, à l'aise matériellement, mais que si l'on passe à côté de ceux qui n'ont rien sans faire un acte de don et de générosité envers eux, alors la boîte se remplit d'obscurité et notre coeur se rétrécit aussi vite que les lumières de Noël s'éteignent après le luxe des cadeaux dépensés sans penser aux plus démunis. Les boîtes de cadeaux à la période des fêtes sont jolies et enrobées de beaux papiers. Mais si l'on donnait de l'argent pour les plus pauvres, pour les Restos du Coeur, pour le Secours Populaire, pour le Quart-Monde, pour au moins le quart du budget alloué à nos cadeaux, alors l'humanité s'en porterait mieux et l'altruisme grandirait pour éviter au grand Testeur de nous éliminer définitivement de notre belle planète.

the box,richard kelly,critique film,cinéma,cameron diaz,science fiction,mystère,boîte,pandore,ève,femme,faute,morale,famille,secret,testeur,test,humanité,altruisme,amour,mort autrui,inconnu,enfant,non-dit,terreur,libre arbitre,punition,acte,choix,responsabilité,lâcheté,crime,karma,justice,condamnation,planète,pollution,arme,trafic,drogue,châtiment,enfer,création,sens,profondeur,philosophie,réflexion,vie,mort,sacrifice

Chloé LAROCHE


 

the box,richard kelly,critique film,cinéma,cameron diaz,science fiction,mystère,boîte,pandore,ève,femme,faute,morale,famille,secret,testeur,test,humanité,altruisme,amour,mort autrui,inconnu,enfant,non-dit,terreur,libre arbitre,punition,acte,choix,responsabilité,lâcheté,crime,karma,justice,condamnation,planète,pollution,arme,trafic,drogue,châtiment,enfer,création,sens,profondeur,philosophie,réflexion,vie,mort,sacrifice


04/02/2014

Éthique, justice et morale en notre monde actuel... Réflexions sur les réseaux sociaux et l'actualité, sur les sanctions, la prison et les nouveaux justiciers. Pensées sur les deux jeunes revenus de Syrie.

fontaine,agression, handicapé,quatre jeunes,mineurs,chat,délit,justice,facebook,réseaux sociaux,grandes gueules,radio,médias,actualité,guerre,syrie,deux jeunes soldats,djihadiste,djihad,islamiste,secte,manipulation,victime,youtube,vidéo,violence,agression,justice,juge,tribunal,nouveau justicier,condamnation,amende,prison,peine,bande,terrorisme,peur,solidarité,entraide,peuple,compréhension,jugement,critique,radical,psychiatre,psychologie,morale,éthique,france,Bonjour à tous et toutes,


Hier, on apprenait que la vidéo d'un petit chat jeté à plusieurs reprises contre un mur était livré sur internet par un jeune de vingt-cinq ans... Cet individu est donc un homme déjà constitué, pas un jeune garçon.

Aujourd'hui, on apprend que quatre jeunes mineurs, de douze à seize ans, ont humilié un homme handicapé mental dans un parc de Fontaine, près de Grenoble.

J'écoute une radio nationale et qu'entends-je : "Des personnes ayant commis certains faits sont arrêtées grâce à l'intervention de membres inscrits sur les réseaux sociaux. Allons-nous vers la création de nouveaux justiciers sur les réseaux sociaux, de ceux qui n'hésitent pas à donner les noms de ceux qui font des choses qui déplaisent... Et sommes-nous tous appelés à SUBIR la dénonciation sur Facebook, sur Twitter ou ailleurs?"

Je me suis dit que l'animateur de cette radio devenait fou, tout simplement, ou complètement décalé, ou bien simplement inconscient.

Il défend visiblement par ses propos la notion de liberté et de protection des individus, même lorsque ceux-ci commettent des délits... En effet, les actes que j'ai cités tout au début de mon article s'appellent bien des DÉLITS, faits interdits par la loi.

L'acte de dénoncer n'est pas "dénoncer" au sens de ceux qui ont livré des personnes juives -lors de la Seconde guerre mondiale- à la déportation et à la haine nazie ; cette forme-là de dénonciation est condamnable car elle n'existait que pour nuire à autrui. Par contre, dénoncer les auteurs d'un délit est louable et tout à fait recommandable puisque cela vise à défendre les victimes d'un acte odieux et à arrêter les auteurs de ce fait afin qu'ils ne continuent pas dans cette voie.

Le jeune homme qui a jeté le petit chat avec haine et violence, avant de poster sa vidéo filmée sur internet, a pu être arrêté et a recueilli un an de prison ferme. Le seul problème : est-ce que la prison est une solution dans un cas comme le sien où il ne sait même pas pourquoi il a fait ça... N'aurait-il pas été préférable de lui donner trois cents heures d'intérêt général dans un refuge pour animaux ? Il aurait nettoyé les box des animaux et aurait appris beaucoup de choses sur la sensibilité de ces êtres. Avec un suivi psychiatrique obligatoire en parallèle, cela lui aurait permis de soigner son mal-être.

Notre société est prompte à juger sans se remettre en question et à mettre à la marge ceux qui dévient. Ainsi, lorsque deux adolescents partent en Syrie pour rejoindre l'armée djihadiste et les centaines d'européens déjà partis pour rallier la rébellion syrienne, on juge ces jeunes sans vergogne et sans essayer de comprendre ; on les met en garde-à-vue pour ensuite les punir sévèrement. Les deux lycéens pourraient être poursuivis pour "participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'actes de terrorisme et éventuellement être placés en détention provisoire". D'après certains journalistes, "malgré leur excuse de minorité, ils risquent dix ans de prison et 225 000 euros d'amende."

Ces deux lycéens ont quinze et seize ans. Pourquoi sont-ils partis là-bas ? Peut-être que leur sensibilité de jeunes a parlé dans cet acte perdu d'avance, dans un monde où nous sommes si impuissants devant les guerres et les violences vues à la télévision. Ils ont été tout simplement récupérés par des groupes islamiques oeuvrant en France, comme des adeptes sont récupérés par des sectes. On s'est servi de leur jeunesse, de leur naïveté et de leur désir de combattre pour la paix, la justice et pour de nouvelles valeurs de solidarité. Alors, maintenant que ces deux jeunes sont revenus, ce n'est sûrement pas eux qu'il faut juger, car ils ne sont que les victimes de manoeuvres manipulatrices servant à recruter de nouveaux soldats gratuits pour une cause floue et extrêmiste.

Quant aux réseaux sociaux et à Facebook, c'est très bien qu'il y ait à l'intérieur -comme inscrits et participants- des personnes aimant la justice et attentives à révéler tout ce qui pourrait être un délit, mais le mieux serait que les dirigeants de ces sites fassent le ménage en amont, lors de la parution de certaines pages, vidéos ou propagandes, ce qui n'est pas effectué, en vérité et à leurs grands torts.

Chloé Laroche

05/02/2013

Pour Nafissatou Diallo. "Moche comme un cul", c'est la pire des insultes d'être comparée à l'endroit du rut. À l'attention de Sophie de Menthon et de Franck Tanguy, de RMC Info.

"Moche comme un cul"_______ poème écrit pour Nafissatou Diallo

 


Belle Nafissatouimages.jpeg

Franck Tanguy a dit de vous

"Moche comme un cul"

Il se retrouve à la rue

Morveux et sans un sou

 

sosoSC06130___.JPGBelle Nafissatou

Sophie de Menthon a de vous

Que vous viviez un truc fou...

Ce dont vous vous seriez passée

Elle a parlé de "conte de fées"

 

Belle Nafissatoufranck_tanguy_02857___.JPG

Vous ne savez ni lire ni écrire

Vous avez connu le pire

Ils ont dit que vous n'étiez "Rien"

Quelle bande de vauriens

 

images-3.jpegBelle Nafissatou

"Moche comme un cul"

C'est la pire des insultes

D'être comparée à l'endroit du rut

Quelle bande de faux culs

 

Belle Nafissatou

Être noire ne permet pas

Qu'on vous compare au trou

Sombre et obscur du cul

Terrible sentence de goujats

 

Belle Nafissatouterre-colere-300474.jpg

Rien ne permettait cette honte

La rumeur des ondes monte

Qui va virer ces deux pontes

Éloignant ces bruits fous

 

Unknown-1.jpegBelle Nafissatou

Et si nous pardonnions 

À ces deux Grandes Gueules

L'oubli est le plus grand don

Qu'on puisse faire aux doux

 

Belle NafissatouUnknown.jpeg

Sur Rmc ils les ont virés 

Pour vous avoir insultée

Mais ils font tout pour l'expression

Pour la liberté de parlerimages-4.jpeg

 

Belle Nafissatou

Alors au final, qu'ils assument 

Que leurs émissions se consument

En Grandes Gueules et en sondages

Jusqu'au bout du voyage

 

images-1.jpegBelle Nafissatou

Oui, vous êtes belle et charmante nue

Et si certains ne parlent que de votre cul

C'est qu'ils sont pauvres dans leur coeur

N'ayant que médiocrité en goût.

 

Chloé Laroche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu