Avertir le modérateur

19/08/2016

Partage pour mon demi-siècle de vie, au détour de mes 50 ans. Je raconte mon aventure avec deux enfants dans Grenoble, à travers Escape Game et Pokémon Go, puis dans le parc Paul Mistral.

-3.jpg

Ce jour-là du 12 août 2016,  je viens d'avoir cinquante ans, au bout d'un demi-siècle de vie, même si certains ne me donnent que quarante ans.  

Un ami m'a dit que cet anniversaire était forcément difficile à passer, mais pour quelqu'un qui sait depuis longtemps que la vie est précieuse car pouvant s'arrêter à tout moment, ce passage n'est pas si différent d'un autre. Et puis certaines personnes refusent de vieillir mais c'est ainsi,  et j'ai appris dans ma vie que l'acceptation était la première clé de la paix intérieure. De plus, je remercie pour le passé  vécu,  pour la protection des cieux sur mon chemin et l'évitement d'accidents graves. Je remercie pour mes quatre enfants, pour mes amis, pour les belles choses vécues et les orages, voire les tempêtes, traversés. Je remercie pour les radeaux qui m'ont sauvée de naufragés certains,  suite au décès de ma fille Océana ou suite à d'autres ouragans. 

Des joies viennent se greffer sur les volcans éteints et l'humain repart sur son chemin, devant la stupéfaction des anges ébahis. 

-10.jpg

Le surlendemain de ce virage banal mais plaisant de ma vie, j'ai vécu un voyage d'une journée avec mon fils et un copain à lui dans ma ville natale de Grenoble, journée que je souhaite partager avec vous.  Nous arrivons dans la vieille ville où je me gare juste devant le Karkadé, dans la rue Servan, devant ce restaurant qui accueille nombre d'artistes et de musiciens. J'y ai joué aussi il y a quelques années. J'aime beaucoup ce quartier qui révèle tant d'histoire et de secrets enfouis dans les murs et les pierres.

On traverse cette ville devenue sereine, comme le sont aussi Serres ou Gap, et on apprend avec stupeur qu'elles ont été les témoins de massacres et de destructions au fil des siècles.  Le Duc de Savoie avait fait détruire Gap, et... à Serres, bien avant le Nazisme, toute la communauté juive a été assassinée.

La destruction se vit aussi dans l'existence humaine. On n'est plus qu'une loque et pourtant, on se reconstruit,  on adopte des enfants,  on va de l'avant, on devient un phare pour d'autres naufragés.

-6.jpg

Avec mon fils et son copain,  nous avons vécu durant une heure un escape game,  cette expérience de sortir d'un lieu où l'on nous enferme,  et d'où l'on doit sortir grâce à des énigmes et des objets réunis que l'on doit rassembler en équipe. L'espace du jeu était très beau, asiatique,  avec une sorte de jardin zen, agrémenté de Bouddhas et d'objets très parlants.  

Dans la vie comme dans ce jeu,  on gagne à travailler avec les autres, à s'écouter, à s'épauler. Chacun apporte sa contribution et on se complète devant les énigmes. La solidarité,  c'est sortir de sa solitude pour rejoindre celle des autres, afin d'en faire un bouquet d'amitié et d'humanité. 

Et puis, lorsque à la seconde près,  nous avons réussi à sortir, après avoir ouvert toutes les serrures et les verrous, j'ai réalisé que la petite voix s'affichant à l'entrée de la première porte nous avait aidés à avancer. Comme la petite voix qui nous parle tout au long de notre vie.

Si on ne l'écoute pas, des portes restent fermées et des énigmes demeurent à jamais sans  solutions. Pour l'écouter,  il faut tout lâcher, lâcher prise et ouvrir ses yeux et son coeur.

-5.jpg

Puis nous avons traversé la ville en prenant la rue de la Paix. Au fond, nous apercevions les grilles ouvertes du Jardin des Plantes,  le jardin de mon enfance. Les enfants ont compris rapidement qu'ils pouvaient trouver des Pokémons avec leur portable et cela n'a pas été difficile de les faire marcher dans le Jardin, en regardant aussi les belles roses, les arbres anciens et les beautés naturelles de ce parc. Et puis, passant à gauche de la Mairie, nous avons rejoint le grand parc Paul Mistral. Et là,  au pied de la Tour Perret, je me suis apercue que nombre de personnes de tous âges chassaient les Pokémons. 

-8.jpg

Ce jeu est arrivé depuis peu dans la vie de nombreuses personnes. Le copain de mon fils, 12 ans, me raconte, devant mes questionnements : "Pokémon Go, cela permet de sortir du virtuel pour aller dans le réel. Cela permet de marcher, de voir d'autres dimensions réelles, de rencontrer d'autres personnes, de voir de multiples paysages, tout en récoltant des personnages virtuels sur son portable."

En posant des questions à un père de famille accompagné de ses enfants de 5, 6 et 8 ans, tous assis sous un grand arbre près de la Tour Perret, au coeur du Parc Paul Mistral, j'ai appris ainsi que pour eux, Pokémon Gô représentait les chemins partagés, le plaisir de poursuivre la même quête, le bonheur d'être ensemble, de partager des lieux et des personnages fictifs, fictifs mais peut-être bien vivants dans l'imaginaire de ces humains de tous âges.

Laissant un instant mes jeunes courir après les Pokémons, je me suis dirigée vers une aire de lecture installée dans le cadre de "l'Été Oh ! Parc". J'y ai découvert des oasis de lecture sous les arbres, espaces installés très accueillants. Une fillette s'était assise dans les branches d'un grand arbre pour lire. Des ouvrages étaient posés ça et là et je me glissais dans cet espace. J'ai été soudain attirée par la proposition d'écrire un texte et de le glisser dans une boîte de partage d'écrits.

l'été oh parc,grenoble,pokémon go,rencontre,échange,solidarité,lectire,création,livre,

 Voici donc pour vous en partage ce que j'ai écrit :

-7.jpgDe mon voyage immobile, je me sens libre tout au fond de mon âme accrochée aux racines d'un arbre aux multiples branches de joie et d'horizon infini.

Le voyage démarre tous les matins de ma vie, qui est un long sillage de courage, de rage et d'orages.

L'arbre me tend les bras avec paix et je regarde la lumière passer à travers la jupe fleurie d'une violoniste rousse.

 

Chloé LAROCHE

 

 

____________ 

Escape Game : Challenge the room, 10 rue Servan à Grenoble et 7, rue très-Cloîtres.

"L'été oh parc" : au Parc Paul Mistral de Grenoble, du 3 juillet au 21 août, chaque été.

 

 

 

06/06/2014

Grand concert de 400 enfants avec mon groupe à la Villeneuve de Grenoble. Les médias seront-ils présents pour parler du positif de ce quartier ?

villeneuve,grenoble,concert,enfants,violon,chloe laroche,les amis du violon solidaire,quartier,parc,musique,chanson française,clarinette,voix,chant,guitareJe vous convie tous à nous rejoindre ce 6 juin à partir de 14 h pour un grand concert, comme celui d'il y a deux ans, devant le collège en rond de la Villeneuve de Grenoble, dans le Parc Jean Verlhac.

J'y serai avec mon violon et mon groupe : les Amis du Violon Soli-Terre. Avec Louis Tomas à la guitare et voix et Marc Parisi à la clarinette.

Nous accompagnerons toutes les classes des écoles primaires de la Villeneuve, qui ont été dirigées toute l'année pour apprendre de magnifiques chants par Maximilien Barrot et Chantal Lévi-Alvares._____________________________________

https://www.facebook.com/pages/Les-Amis-du-Violon-Solidaire/262657990578636

__________________________

villeneuve,grenoble,concert,enfants,violon,chloe laroche,les amis du violon solidaire,quartier,parc,musique,chanson française,clarinette,voix,chant,guitare

Info passée sur Radio France Isère et sur le Petit Bulletin, ainsi que sur Ovs Grenoble : "on va sortir.com"___

___________________________


Mon article d'il y a deux ans :

 

la villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoisseDe belles choses se passent aussi dans le quartier de la Villeneuve de Grenoble, comme ce magnifique concert où j'ai accompagné avec mon trio Odyssée tous les enfants de la Villeneuve le 1er juin 2012 dans un spectacle en plein air émouvant et grandiose de chants du monde entier, orchestré par les intervenants musicaux du Conservatoire.la villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoisse

la villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoisseMonsieur Michel Destot, Maire de Grenoble, m'avait écrit après cet évènement ces quelques phrases que j'ai gardé précieusement :la villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoisse

la villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoisse"Petits et grands ont savouré à juste titre ce moment chaleureux, fraternel et chargé d'émotion, preuve s'il en était besoin du formidable pouvoir de la musique dont la magie transcende les peines et les différences. Je sais aujourd'hui combien vous êtes attachée à votre beau quartier, la Villeneuve, dont nous sommes fiers et heureux de fêter le quarantenaire."la villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoissela villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoisse

 

Chloé Larochela villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoissela villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoissela villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoissela villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoissela villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoissela villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoisse

 

 

 

 

04/04/2014

Je vous invite à mon concert solidaire pour soutenir le Muséum d'Histoire naturelle de Chambéry le 6 avril, concert intitulé "le Violon Rossignol".

1.jpgLe dimanche 6 avril 2014, à 15 h


je serai présente avec mon violon au


Muséum d'Histoire


Naturelle de Chambéryviolon,concert,muséum de chambéry,museum d'histoire naturelle,violon solo,carmen,chloé laroche,violoniste,solidarité,actulaité,sorties,isère,dauphiné,savoie,avril,2014,printemps,public,gratuit,animaux,animal,enfants,loisir,découverte,musée,louis tomas,chanteur,artiste,régional,local,france,animation,dimanche,duo


pour un concert en solo afin de soutenir les quatre bénévoles qui tiennent cet endroit unique à bout de bras et à bout de souffle aussi, recevant très peu d'aide, dans une indifférence désespérante.

Le violon deviendra "rossignol"

afin de redonner vie pour une après-midi à ce lieu fabuleux et riche en trésors de la nature.

Concert gratuit. Possibilités de dons au Muséum et à l'association du violon solidaire : "Un Archet pour la Paix".


__________________________________________________________P1160723.JPG

https://www.facebook.com/events/391746000962880/

https://www.facebook.com/pages/Les-Amis-du-Violon-Solidaire/262657990578636

_____________________________________________________________

Venez donc très nombreux au Muséum

ce dimanche pour le concert du Violon Rossignol !


VIOLON SOLO jouant Carmen de Bizet, le chant du Cygne, de l'Irlandais et musiques de l'Est et divers morceaux du monde entier, avec aussi de la chanson française.


Il y aura de plus et pour notre plus grande joie des chants avec Louis Tomas, chanteur talentueux de l'Isère,

 à la guitare, accompagnée de mon violon.violon,concert,muséum de chambéry,museum d'histoire naturelle,violon solo,carmen,chloé laroche,violoniste,solidarité,actulaité,sorties,isère,dauphiné,savoie,avril,2014,printemps,public,gratuit,animaux,animal,enfants,loisir,découverte,musée,louis tomas,chanteur,artiste,régional,local,france,animation,dimanche,duoviolon,concert,muséum de chambéry,museum d'histoire naturelle,violon solo,carmen,chloé laroche,violoniste,solidarité,actulaité,sorties,isère,dauphiné,savoie,avril,2014,printemps,public,gratuit,animaux,animal,enfants,loisir,découverte,musée,louis tomas,chanteur,artiste,régional,local,france,animation,dimanche,duoviolon,concert,muséum de chambéry,museum d'histoire naturelle,violon solo,carmen,chloé laroche,violoniste,solidarité,actulaité,sorties,isère,dauphiné,savoie,avril,2014,printemps,public,gratuit,animaux,animal,enfants,loisir,découverte,musée,louis tomas,chanteur,artiste,régional,local,france,animation,dimanche,duo


04/09/2012

La morale laïque accepte t-elle de voir séparer des familles, de voir pleurer des enfants, de voir expulser tous ces camps de roms dont la moitié sont des enfants ?

grenoble,roms,camps,démantèlement,expulsion,immigration,enfants,resf,education sans frontiere,politique,valls,gouvernement,gauche,hollande,élections,électeur,déception,associations,Bonsoir à tous et toutes,


Quelle bonne idée cette proposition de voir fleurir dans toutes les écoles l'apprentissage de la "morale laïque"... la remise en éducation des belles idées républicaines, comme la fraternité, la liberté, la solidarité, l'égalité.

Mais que les adultes donnent d'abord l'exemple, avant !!

Je n'irai pas par quatre chemins en disant que je suis extrêmement choquée après avoir pris connaissance de l'ensemble des faits établis au sein de cet article-enquête que je vous invite à parcourir aussi :

http://www.educationsansfrontieres.

org/article43937.html

Je suis extrêmement choquée d'entendre chaque jour sur les radios en conduisant mon taxi sanitaire que se déroulent des démantèlements de camps de roms quotidiennement. Certains camps se composaient pour la moitié d'enfants. On détruit les camps mais on ne donne pas de solutions. On les évacue mais on ne les reloge pas. On juge ces personnes, on dit d'elles qu'elles volent, qu'elles pillent, qu'elles sont malfaisantes. Mais on ne les regarde pas comme des êtres humains. 

Je passais chaque jour près de l'hôpital de Grenoble où se trouvait un camp de roms. Un matin, à 6 h, le 26 juillet, cet été, ils ont tous été expulsés de leur lieu d'accueil. Des enfants devaient être scolarisés, pris en charge par des associations. Depuis, elles les recherchent. C'est terrible. Avez-vous pensé au désarroi de ces familles, de ces enfants traqués par la vie, par la misère perpétuelle, par un destin d'éternels nomades ?grenoble,roms,camps,démantèlement,expulsion,morale laïque,immigration,enfants,resf,education sans frontiere,politique,manuel valls,gouvernement,gauche,hollande,élections,électeur,déception,associations,rentrée,actualité,honte,la tronche,mairie,racisme,nomade,errance,fuite,police,violence,rejet,société,injustice,tzigane,roumanie,france,isère,indignation,taxi sanitaire,témoin

Les maires se lavent les mains de tout cela en disant que ces camps sont insalubres et qu'on ne peut les laisser ainsi. Mais l'enfer est bien pavé de bonnes intentions. Et le diable se cache derrière les masques grimaçants de la bienséance et de la propreté urbaine.

La politique du nouveau Gouvernement me déçoit grandement concernant les roms et l'immigration.

L'espérance que j'avais placé en lui s'effondre. Nous sommes passés de Charybde en Scylla, du pire au pire nous sommes passés.

grenoble,roms,camps,la patate chaude,démantèlement,roms action,expulsion,morale laïque,immigration,enfants,resf,education sans frontiere,politique,manuel valls,gouvernement,gauche,hollande,élections,électeur,déception,associations,rentrée,actualité,honte,la tronche,mairie,racisme,nomade,errance,fuite,police,violence,rejet,société,injustice,tzigane,roumanie,france,isère,indignation,taxi sanitaire,témoinLa morale laïque réclamée par le Ministre de l'Éducation cette semaine dans les écoles devrait apprendre aux adultes qu'on ne peut déloger un enfant de son habitat, fusse-t-il délabré et insalubre, sans le reloger dans un logement décent.


Chloé LAROCHE

________________________


P.-S : merci de lire ces articles pour info :

http://fr.squat.net/2012/08/12/grenoble-la-mairie-de-la-tronche-na-jamais-autant-pue/

______________
http://collectif16septembre.wordpress.com/ 

(dont vidéo et photos)

 

 

20/01/2012

Ma lettre ouverte au Préfet d'Eure et Loir pour un papa géorgien expulsé hier en double peine, marié à une femme lourdement handicapée et père de deux garçons nés en France.

Je partage aujourd'hui avec vous ma lettre ouverte au Préfet d'Eure et Loir. Mon blog est lu chaque jour par de nombreux lecteurs, entre 400 et 500. J'écris pour atteindre le plus grand nombre et faire réagir et agir ceux qui me lisent. Afin que ce pays retrouve sa dignité, soyons des acteurs d'humanité !        

Chloé L


OBJET DE MA LETTRE

Demander le retour en France de David Kuridze.

_______________________________________________________________


Monsieur le Préfet d'Eure et Loir,

 

Hier jeudi, vous avez ordonné et laissé faire quelque chose de terrible puisque vous avez piétiné les Droits de l'enfant en expulsant un père de famille.

Un des premiers droits des enfants est de pouvoir vivre avec leurs parents. 

Mon fils a sept ans dans un mois et a été privé par la mort de son papa il y a quatre ans. C'est la vie qui a frappé mais là, c'est vous qui frappez, avec brutalité et inhumanité, en expulsant un papa géorgien vers son pays. C'est beaucoup de souffrance pour un enfant de se retrouver privé définitivement de l'un de ses parents.

David Kuridze venait de terminer une peine de prison et devait rentrer chez lui pour s'occuper de sa femme Lali, handicapée à 80 pour cent, et de ses deux enfants de neuf et dix ans.

Vous avez préféré appliquer la double peine alors que le Président s'était engagé en 2004 dans une opposition catégorique à cette mesure terrible, qui condamne deux fois la personne, une fois par la prison, la deuxième fois par l'expulsion du pays où il a fondé famille et vie durable.

Luka et Zaza, les deux fils de David, sont nés en France. Pourquoi devraient-ils payer tout cela par leur peine, leur souffrance d'enfants orphelins, leur déchirure.

Monsieur le Préfet, vous savez comme moi que Monsieur Guéant a dépassé ses objectifs d'expulsions de plus de cinq mille étrangers, alors pourquoi ne pas laisser ces deux enfants innocents auprès de leur père ?

Je vous rappelle que la Convention des Droits de l'Enfant signés en 1990 demande ceci aux États :


« Les États parties veillent à ce que l'enfant ne soit pas séparé de ses parents contre leur gré ».


 Monsieur le Préfet, je vous demande de faire revenir ce père en France afin qu'il puisse s'occuper de sa famille, de sa femme lourdement handicapée, de ses deux fils qui ont besoin de leur père pour construire une vie d'adulte saine et équilibrée.

Je vous fais confiance et m'adresse à votre esprit civique et humain.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Préfet, l'expression de mes sentiments républicains.

Chloé LAROCHE


david kuridze,géorgie,expulsion,handicap,famille,droits de l'enfant,enfants,orphelin,courbevoie,prefet eure et loir,lionel beffrey,immigration,mr gueant,chiffre,sarkozy,france,politique,cruauté,double peine,prison,école marcel achard,oqtf,resf,reseau education sans frontieres,pétition,père,papa,séparation,destin,injustice,convention des droits de l'enfant,Préfet des Hauts-de-Seine,____________________________________david kuridze,géorgie,expulsion,handicap,famille,droits de l'enfant,enfants,orphelin,courbevoie,prefet eure et loir,lionel beffrey,immigration,mr gueant,chiffre,sarkozy,france,politique,cruauté,double peine,prison,école marcel achard,oqtf,resf,reseau education sans frontieres,pétition,père,papa,séparation,destin,injustice,convention des droits de l'enfant,préfet des hauts-de-seine


PÉTITION pour David Kuridze :

http://www.educationsansfrontieres.org/article40515.html


POUR ÉCRIRE AU PRÉFET :

 

Pour dire fermement mais sans injure ni diffamation ce que vous pensez de leur attitude à ces très hauts fonctionnaires :

 

 


Préfet d'Eure et Loir :lionel.beffre@eure-et-loir.gouv.fr
Secrétaire de la Préfecture d'Eur et Loir : blaise.gourtay@eure-et-loir.gouv.fr 
Préfet des Hauts-de-Seine : pierre-andre.peyvel@hauts-de-seine.gouv.fr
Secrétaire général de la préf. des Hauts-de-Seine : didier.montchamp@hauts-de-seine.gouv.fr 
  

 


06/01/2012

Deux jeunes enfants nés en France voient leur père expulsé en Chine, dans un pays où ils seraient eux-mêmes étrangers. Appel urgent à agir pour cette famille. MR MO A ÉTÉ EXPULSÉ LE 7 JANVIER.

Article Urgent ______________ URGENCE URGENCE URGENCE URGENCE URGENCE URGENCE______________________________

monsieur mo,chine,expulsion,famille démembrée,resf,reseau education sans frontieres,politique,actualité,urgent,appel à faxer,écrire,indigner,s'indigner,immigration,camp de rétention,suicide,enfants,famille,chinois,étranger,40 jours de rétention,noël seul,préfet,arrachement,indignation,colère,pétition,aubervilliers

J'ai été alertée par la situation d'un jeune chinois de 28 ans, Monsieur Mo, qui est en France depuis l'âge de 18 ans.

Il est dans notre pays depuis dix ans et a eu deux enfants qui ont deux et trois ans, nés tous les deux en France : Félix et Soufia. monsieur mo,chine,expulsion,famille démembrée,resf,reseau education sans frontieres,politique,actualité,urgent,appel à faxer,écrire,indigner,s'indigner,immigration,camp de rétention,suicide,enfants,famille,chinois,étranger,40 jours de rétention,noël seul,préfet,arrachement,indignation,colère,pétition,aubervilliers

Changfeng s'est construit sur notre territoire depuis sa majorité, à une période fragilisée de la vie où il sortait de l'état d'enfance pour entrer dans le monde des adultes.

Il a été arraché à sa famille en décembre, à ses enfants et sa femme, pour être placé en centre de rétention et être expulsé vers la Chine, son pays de naissance.

monsieur mo,chine,expulsion,famille démembrée,resf,reseau education sans frontieres,politique,actualité,urgent,appel à faxer,écrire,indigner,s'indigner,immigration,camp de rétention,suicide,enfants,famille,chinois,étranger,40 jours de rétention,noël seul,préfet,arrachement,indignation,colère,pétition,aubervilliersIl devait être expulsé hier mais il a fait une tentative de suicide, devant l'issue dramatique de cet arrachement cruel.

Après quelques heures d'hospitalisation, il a été ramené très rapidement en Centre de rétention.

Il doit être expulsé ce dimanche.


Vous pouvez l'aider à rester en France en faxant le message suivant ou en écrivant à l'adresse mail donnée plus bas. Vous pouvez le personnaliser, mais en veillant à demeurer courtois dans vos propos :


Monsieur Changfeng MO est arrivé en France depuis dix ans. Il était alors âgé de 18 ans. Il y a fondé une famille. Ses jeunes enfants Félix, 3 ans, et Soufia, qui aura 2 ans en février, sont privés de leur père depuis 37 jours. Le petit Félix a "fêté" son anniversaire le 15 décembre sans son père. Félix et Soufia et leur mère Hongxia ont passé Noël dans l'angoisse.

Monsieur le Préfet, je vous demande de libérer immédiatement Monsieur MO afin qu'il retrouve sa famille au plus vite.

Je vous prie de croire, Monsieur le Préfet, à mes salutations respectueuses. 

Le 6 janvier 2012, à ...........

Signature
--------------------------------

 

Mail de la préfecture de police



 

prefpol.dpg-etrangers-secretariat@interieur.gouv.fr

 

Fax du cabinet du Préfet :  01 53 71 67 23 


_________________ Merci de votre aide pour aider cette famille à rester unie en France et sans être obligée de rentrer en Chine, car en Chine, les deux enfants seraient considérés comme des étrangers et seraient non scolarisés.monsieur mo,chine,expulsion,famille démembrée,resf,reseau education sans frontieres,politique,actualité,urgent,appel à faxer,écrire,indigner,s'indigner,immigration,camp de rétention,suicide,enfants,famille,chinois,étranger,40 jours de rétention,noël seul,préfet,arrachement,indignation,colère,pétition,aubervilliers


Chloé LAROCHE

________________________ 


______MR MO A ÉTÉ EXPULSÉ LE 7 JANVIER___________

VOICI LE LIEN VOUS PERMETTANT DE PROTESTER ET DE SIGNER LA PÉTITION CONCERNANT CETTE FAMILLE.

Merci de signer et de diffuser largement cette pétition.

http://www.educationsansfrontieres.org/?page=article&id_article=40591

monsieur mo,chine,expulsion,famille démembrée,resf,reseau education sans frontieres,politique,actualité,urgent,appel à faxer,écrire,indigner,s'indigner,immigration,camp de rétention,suicide,enfants,famille,chinois,étranger,40 jours de rétention,noël seul,préfet,arrachement,indignation,colère,pétition,aubervilliers

http://www.educationsansfrontieres.org/article40351.html

11/07/2009

"Les gens m'insultent dans la rue et m'agressent parce que je porte le niqab, voile intégral." Échanges et non violence sur le port du voile intégral, niqab et burqa.

PAA083000003.jpgBonjour à tous et toutes,

 

Lorsque j’ai écrit et mis en ligne mon article du 20 juin sur le niqab et la burqa, j’ai reçu beaucoup de commentaires de femmes portant le voile intégral ainsi que de maris et d’hommes les défendant.

Je redéfinis de suite les différents voiles, pour qu'il n'y ait pas de confusions. Le hidjab est le voile simple où l'on peut voir le visage de la femme. Le niqab est un voile intégral où l'on ne voit que les yeux. La burqa est un voile intégral où l'on ne voit rien même pas les yeux, protégés par un grillage.

Je ne suis pas raciste ni d'extrême-droite, bien au contraire. Je me suis toujours battue pour l'amitié et l'entraide entre les peuples, pour la compréhension des cultures et pour la tolérance. Mais je ne tolère pas le niqab ni la burga, comme je ne tolère pas l'excision. Comme je ne tolère pas la lapidation des femmes adultères. Comme je ne tolère pas les crimes d'honneur dans certains pays.IS787-560.jpg

On me venterait les mérites de l’excision, je n’accepterais pas le débat... Mais là, pour le voile intégral, je souhaite faire une mise au point et donner les arguments de celles qui le portent. Je voudrais aussi mettre sur le tapis la souffrance qu’elles ont à être insultée quotidiennement. On les traitent de "fantôme du Louvre", de "Belphégor". Mary m’a écrit : “Même si cela peut paraître fou à vos yeux puisque vous parlez de PSY, pensez-vous que je mérite toutes ces insultes que je subis depuis bientôt 6 ans ???? Répondez moi ouvertement ! Les gens m’insultent dans la rue de Bélfégor, de fantôme du Louvre, de toute autre chose méchante et irrespectueuse alors que je suis au marché ou dans la rue. Vous qui défendez si bien les femmes, vous trouvez ça juste et correct ???? Où est le bon comportement des francais, où est leur politesse??? Depuis les débats, les soeurs se font de plus en plus insulter et même agresser car les gens se disent : “L’État est avec nous, on peut les insulter, leur mettre la misère... Je trouve cela vraiment absurde et nous ne nous laisserons pas nous harceler verbalement par toutes ces insultes chaque jour de nos vies. Qu’en pensez-vous, est-ce normal qu’on souffre de ces méchancetés gratuites, dites-moi, vous qui voulez le bien pour votre prochain ???”

42-16280585.jpgJe condamne les insultes et les agressions que subissent ces femmes. Si une de ces musulmanes voilées en hijab (voile simple sur les cheveux), en niqab ou en burqa était agressée ou insultée devant moi, je prendrais sa défense sans hésitation, car vous ne méritez pas cela, Mary. Le problème est que, en poursuivant votre choix malgré la réaction de la société qui n’aime pas ce qui ressemble au passé de l’histoire (autrefois, seuls les bourreaux et les inquisiteurs avaient le visage caché), vous vous placez délibérément en martyrs de Dieu. Mais le hic est que Dieu ne vous demande pas de vous cacher. Le Coran ne demande qu’un voile et des habits décents, couvrant les parties provoquantes de la femme.

Les femmes qui m’ont écrit m’ont parlé de leur peur d’une loi contre le voile intégral, le niqab qu’elles portent (où seul leurs yeux sont vus), et m’ont révélé que si une loi passait, elles ne sortiraient plus. Elles pourraient se priver du monde, du soleil, de la lumière du jour et de la communication avec les autres humains pour un habit qui couvre leur visage. Myriam m’écrit ainsi : “Je suis très triste car là en ce moment ça fait polémique. Vous vous battez pour qu'on soit libre mais le problème si c’est interdit vous allez nous contraindre à ne plus sortir. Et oui si c’est interdit, je ne vais plus vouloir sortir me promener, profiter des belles choses que Dieu nous a donné.”CB011374.jpg

J’ai répondu à Myriam : Je suis désolée de savoir de votre bouche que si une loi passait, vous ne sortiriez plus. Martine Aubry a donc raison et je m'en doutais. Vous vous obligeriez à rester enfermée alors que vous êtes dans un pays où vous êtes libre, où vous avez le droit d'être musulmane, le droit de pratiquer votre religion, où vous avez des mosquées (celle de Lyon est très belle !). Pensez à vos soeurs terrorisées par les Talibans. Pourquoi fuir la France, comme dit Mary, ou vous empêcher de sortir et de vivre votre vie de créature de Dieu ? Dieu demande-t-il que les femmes renconcent à la vie ? À l'heure de notre mort, on nous demandera ce que nous avons fait, pas ce que nous avons porté comme habits. De toute façon, dans la tombe, on est tout nu. Les habits qui nous couvrent ne sont plus qu'illusion, n'est-ce pas ?!! Alors, Myriam, je vous en prie, pourquoi le Hijab ne vous satisfait pas ? Il est permis et restera permis... et c'est ce que le Coran demande.

42-16280578.jpgJe trouve cela excessif d’arriver à penser ne plus sortir si le niqab n’est pas autorisé, puisque le hidjab (voile simple couvrant les cheveux) est permis en France et est accepté généralement... sauf dans les écoles où une loi l’a interdit.

La photo de gauche montre une femme voilée du hidjab. Elle est entourée d'un voile mais montre son visage, ses yeux, son sourire. Elle ressemble à une humaine. Elle respecte la politesse et ne se cache pas. Elle respecte la pudeur demandée par l'Islam.

Mary m’a écrit ces mots : “J’ai fait ce choix parce que pour moi il était tellement beau de voir une femme aimer sa pudeur, se respecter et se préserver et parce que j’ai fait le choix de ne pas montrer mon corps à tous les hommes et quelle est la partie la plus belle du corps ? Le visage. Car je suis outrée de voir qu’aujourdhui on se sert du corps de la femme pour véhiculer des choses et pour faire de la propagande ... Pourquoi UTILISER une femme à moitié nue pour vendre des voitures parce que les premiers acheteurs sont des hommes, n’est ce pas ?”

Mais oui, Mary, je suis d’accord, et je suis la première à bondir de cela, de cette utilisation marchande du corps de la femme, mais ce n’est pas une raison pour se voiler la face. Se voiler le visage pour ne pas le montrer aux hommes autres que ton mari est excessif et dénote une certaine paranoïa, une peur profonde du monde extérieur qui t’oblige à te protéger entièrement.

u19987033.jpgImaginez que demain matin, je prenne mon taxi (je suis taxi spécialisée transportant des personnes à mobilité réduite) en portant le niqab (photo de gauche)... et pire, la burqa (voile intégral avec une grille sur les yeux). Mon employeur me licencierait sur le champ et mes clients me diraient : "Tu es devenue folle, Chloé." Pour moi, dans un sens, c'est comme si demain j'allais au travail avec un masque de Venise en clamant : "Je garde mon visage pour moi et mes proches." Ce serait pour moi une insulte aux autres êtres humains que je vais croiser et accompagner dans mon métier. Ce n'est pas pour ça que je m'habille de façon indécente ! Je suis féminine et je remercie Dieu de m'avoir donné les charmes d'une femme, la beauté de la création et des yeux, miroir de l'âme... yeux qui peuvent être vus par ceux que je croise et à qui je parle. C'est pour moi une politesse exquise et j'enlève aussi mes lunettes noires pour parler aux autres. Si un jour, je me retrouvais à porter la burqa ou le niqab, je courrais chez le psy... pour savoir et démonter ce qui m'a conduit à faire ce choix d'habit... de déguisement.k0384298.jpg

Abdelhakim est un mari qui m’a écrit pour sa femme : “Ma femme porte le sitar qui est une version de niqab avec un voile en plus sur les yeux. Elle le porte depuis l’âge de 16 ans, soit 3 ans avant mon mariage avec elle, son père n’était pas pour, mais il ne l’a pas combattu respectant son choix, et j’ai 3 enfants avec elle auquels elle donne beaucoup d amour et de tendresse et qui sont fous d’ elle, d’ailleurs à chaque fois qu’ils voient une femme en niqab dans la rue, ils se précipitent sur elle pour l’embrasser croyant qu’elle est leur mère, c’est rigolo à voir. Pour ma part le niqab n’est pas une obligation comme la prière ou le jeune du ramadan mais il est préférable et même fortement recommandé, surtout en cette époque où la femme est traquée du regard des pervers et utilisée comme objet de commerce où on la fait poser nue pour vendre un yaourt ou un shampoing, est-ce cela la dignité de la femme ?? Si ma femme décide de ne plus le porter je l’accepte et si elle le porte je l’accepte aussi ;  elle le fait pour son Seigneur et elle le fait pour se réserver exclusivement à moi et je suis très satisfait d’elle, de même je fais le maximum d’efforts pour la satisfaire et toujours lui apporter ce dont elle a besoin et je ne connais pas un frère dans mon entourage qui force sa femme à le porter, toutes le portent de leur plein gré et elle sont très épanouies, ma femme aussi aime beaucoup les vêtements, les bijoux et les parfums, et elle n’est pas voilée à la maison devant ses parents, ses frères et soeurs, ni même devant mon père car il n’y a aucun mal à cela.”

Mary m’expliquait aussi : “Je précise aussi que l’on ne porte pas la burqa chez nous dans la maison ni entre amies et qu’on embrasse nos enfants, qu’on les gâte de calins et de tendresse...”.

Toutes ces femmes ont essayé de me rassurer sur leur sort. L’une d’elle m’a même écrit que cela l’énervait un peu que je m’inquiète... Ce sont les mots de Oum Souleym :  “J'aurais préféré une parole franche, que l’on me dise : nous vous détestons comme vous êtes, plutôt que d’entendre : nous nous inquiétons pour vous, mes pauvres dames, vous avez choisi le voile intégral alors on va vous empêcher de vivre ! Car oui nous vivons, nous sortons nos liasses comme tout le monde pour se faire plaisir, nous payons des impôts, mais si vous nous interdisez notre liberté alors nous ne pourrons plus rien faire, nous serons soumises non pas à notre mari mais à l'État francais qui ne veut plus de nous dans la société.”PAA083000003.jpg

Non, Oum Souleym, je n'ai aucune haine et je ne déteste évidemment pas les femmes musulmanes. Je pense très fort à vos soeurs du Pakistan et d’Afghanistan, qui rêveraient de vivre la liberté de pouvoir montrer leur visage.

Talib m’a écrit : “Elle était libre et souriante ma soeur musulmane, et vous l'avez tuée en stigmatisant constamment les musulman(e)s ... Vous l'avez tuée parce qu'elle n'était pas soumise aux mêmes principes que vous, et parce qu'elle était musulmane donc différente.” Talib m’a donné ce lien : Marwa assassinée parce qu'elle portait un voile : http://www.islamophobie.net/art_read.php?ai=157

Je suis allée lire ce qui est arrivé à Marwa en Allemagne. Voici son histoire :

u12463800.jpg“L’histoire remonte à août 2008, lorsque Marwa a poursuivi en justice pour diffamation son assassin, Axel, un chômeur allemand de 28 ans après qu’il l’ait traitée de « terroriste » parce qu’elle portait le hijab (voile islamique). Mais mercredi dernier, Axel l’a poignardée à 18 reprises dans l'enceinte d'un tribunal allemand après que les juges ont annoncé qu’elle avait gagné le procès et qu’il devait payer 2800 euros d’amende pour les insultes qu’il lui avait adressées.

Marwa, une égyptienne de 32 ans, était l’épouse d’un universitaire égyptien, titulaire d’une bourse d’études en Allemagne. Son mari a également été blessé dans l’incident et se trouve maintenant hospitalisé dans un état critique, entre la vie et la mort.

Cette femme, Marwa El-Sherbini, âgée de 32 ans, était enceinte de son deuxième enfant lorsqu’elle a été poignardée.”

(Source : Global Voice)

-----------------------------------

 

e0000819.jpgMarwa portait le hijab et elle est morte

Cette maman portait un enfant et ils sont morts

De la folie d’un homme raciste et intolérant

Je suis dans un pays de liberté

Où on peut écrire son désaccord

Cela ne veut pas dire que j’insulte mes soeurs

Ni que j’approuve les violences faites

À Marwa et à sa famille

C’est un drame horrible

Et je souhaite qu’aucune autre femme

Ne subisse le même sort

Et ne soit insultée pour le port du voile.


Chloé LAROCHE

29/06/2009

Mon garçon est venu pour la plus grande joie de ses soeurs adoptives. Mon poème à mes enfants.

à Yourdine, Julia, Yacinthe et Océana______

bxp26695.jpgMES ENFANTS SONT MES AMOURS, MA CHAIR, MA BATAILLE

 

 

 

 

Mes enfants sont mes amours

Ma chair, ma bataille

Ils sont les étoiles

De mon ciel intérieur

Et quand les nuages arrivent

Ils sont le soleil et la lune

Réunis en un feu d'artifice

De bonheur et de joies

 

En sept ansM05-463697.jpg

Ils sont arrivés

Comme un nouveau printemps

Avec des coquelicots

Et des roses

Avec des sourires

Débarqués d'autres univers

D'orphelinats et de mon ventre aussi

 

73980169.jpgJ'étais en deuil

D'un autre enfant

Leur grande soeur

Petite fille de trente mois

Mon coeur était sous terre

Gros comme une larme

Telle un torrent perdu en mer

Mère orpheline d'Océana

 

Puis ma main s'est tenduek0751255.jpg

Vers deux âmes abandonnées

Sans parents, sans amour

Tristes, esseulées, sans espoir

Elles m'ont appelée Maman

Et je les ai accueillies

Dans ma vie retrouvée

De mère au coeur vivant

 

images-2.jpegJe leur ai donné ma vie

Sans plus penser à la mienne

Mais qu'y avait-il de plus beau

Que ce don, tout ce temps

Pour une enfant handicapée

Qui avait besoin de rassurance

Pour une enfant d'Afrique

Marquée par le sort et les larmes

 

Julia a connu la renaissanceimages-6.jpeg

En nous rejoignant en France

Après huit années en Roumanie

Sans parler, sans entendre

Yacinthe, elle, a vécu la solitude

D'un coeur sensible, le sien

Se battre sans la présence des siens

Survivre en voyant des horreurs

 

flr111.jpgJe les ai portées chaque nuit

Tous les jours dès leur arrivée

Dans mon coeur un avion

Les a déposées pour toujours

Mon amour pour elles

A fait refleurir la confiance

Elles se sont épanouies

Au fil de leur nouvelle vie

 

Jusqu'au jour sombre où j'ai dormiu19719105.jpg

Comme s'endormit la Belle au Bois dormant

De ne plus être une femme

De ne plus vivre ma propre vie

Jusqu'au jour où mon chemin

M'a parlé d'un enfant à porter

Un enfant de ma chair

Me portant la lumière

 

k0339386.jpgMon chemin m'a parlé

Du sens profond de ma vie

Porter un enfant

Comme on porte le monde

Tout au fond de ses cellules

Dans un chant infini

Mon garçon Yourdine est venu

Pour la plus grande joie de ses soeurs

 

Ils savent tous les troisimages-4.jpeg

Qu'ils ont une soeur aînée

Que son corps repose

Dans le petit jardin

D'une tombe fleurie

Ils savent que son amour

Leur a permis d'être réunis

Sur le chemin de ma vie

 

images-7.jpegNous allons ensemble

Sur les chemins verdoyants

Dans les tempêtes et les remous

Mais les mots sont là

Ils savent qu'aucun secret

Ne vient hanter notre présent

Ils savent que nos racines

Tiennent bon, du passé à l'avenir.

 

Le 29 Juin 2009.images-3.jpeg

 

Chloé Laroche

 

 

images-5.jpeg

 

 

 

 

 

 

 

 

22/03/2009

Arrêté à l’hôpital, expulsé vers Kinshasa, renvoyé vers Paris... Romano KANDA a un fils de vingt mois et une compagne qui a elle-même deux enfants. Histoire douloureuse de la politique d'immigration actuelle dont les expulsions ne se comptent plus.

 

 

arton17859-185b7.jpgBonjour à tous et toutes,accueil.jpg

À l'heure actuelle, Monsieur Romano Kanda  a dû rentrer du Congo où il n'a pas été accepté... et retrouver sa famille, du moins je l'espère. Adonaï, son fils de vingt mois, a dû être heureux de serrer dans ses petits bras son papa. Je souhaite que cette famille ne vive plus la peur et le déchirement de cette séparation forcée, que les enfants ne soient plus jamais séparés de cette manière que vous allez découvrir en lisant les articles ci-dessous, envoyés par le Réseau d'Éducation Sans Frontières.

Chloé Larochepe0062810.jpg

 

 

jp2006_0003589.jpg_______________________ Articles du RESF :

Source / auteur : http://www.educationsansfrontieres.org

 

Venu voir sa fille aux urgences... il est expulsé !

Récit d’une très mauvaise histoire :

 

"Monsieur Kanda, père de Famille de Thorigny en Seine et Marne arrêté le 18 mars aux urgences de l’hôpital alors qu’il était venu voir sa fille, a été expulsé ce matin à Kinshasa.

C’est à 9h ce matin alors que j’attendais avec sa compagne et leurs 3 enfants l’ouverture du tribunal de Meaux qu’il nous a appelé : Il était à la PAF de Roissy.

L’avion de Kinshasa décollait à 10h30, plus le temps de ne rien faire à part appeler préfecture et ministère pour essayer de bloquer le départ.

Voilà - je suis en colère, Romano est parti pour Kinshasa sans rien sans pouvoir dire, sans pouvoir dire au revoir à personne laissant son fils de 20 mois sa compagne et les deux enfants de celle-ci desemparés. 9 ans sur le sol francais ne suffisent plus, le droit à vivre en famille n’existe plus.

Maintenant il faut obtenir son retour immédiat.

ON NE PEUT LAISSER FAIRE ÇA."

B.C.

images.jpeg______________________________________BLD047984.jpg

Samedi 21 mars à 22 heures :

Complément au communiqué RESF pour Romano Kanda du samedi 21 mars à 18h14. 

 

“Arrivé à Kinshasa avec son escorte (combien de policiers ?) mais sans passeport et avec un vieux laissez-passer, Romano Kanda, ressortissant angolais, n’a pas été admis sur le territoire congolais. Retour à la case départ. Tout le monde a été remis dans l’avion à destination de Paris.

Il atterrit demain dimanche 22 mars à 6h00 au terminal 2C de l’aéroport Charles De Gaulle. Sa famille et une délégation du RESF seront là pour l’accueillir car personne n’envisage qu’après s’être comporté de façon aussi inhumaine et s’être ridiculisé de surcroît le ministère de l’expulsion minute ose continuer à le persécuter.jp2006_0003587.jpg

La presse est invitée à venir l’accueillir avec nous.”

 

00014606.jpg________________________________ TOUTE L'HISTOIRE :

 

Article précédent (communiqué du Réseau d’Éducation sans Frontières) du samedi 21 mars :

 

“Monsieur Besson doit être un ministre heureux : à l’heure où nous écrivons, Romano Kanda, ressortissant angolais vole vers Kinshasa, peut-être encore menotté, scotché à son siège et bâillonné. Son fils, Adonai (20 mois) reste en France. Bon voyage, papa !

 Romano vivait en France, en Seine et Marne, depuis neuf ans (2000). Il était établi avec Mimi, congolaise (RDC) en situation régulière et mère de deux enfants, Estelle 5 ans et Maxime 6 ans (enfant atteint d’un handicap mental) nés d’une première union.

 Le 18 mars dans la soirée, Mimi, a un geste malheureux : énervée par le bruit des enfants dans le studio où s’entasse la famille, elle donne un violent coup de balai à sa fille…Elle appelle aussitôt les secours qui, eux-mêmes appellent la police. L’enfant est hospitalisé. La gendarmerie place la mère en garde à vue, accompagnée des deux enfants restants. Informé, Romano abandonne son travail pour l’hôpital où se trouve Estelle. Les gendarmes lui demandent de venir chercher les enfants. Mais, coincé à l’hôpital, Romano ne peut s’exécuter immédiatement. Qu’à cela ne tienne, les gendarmes se déplacent à l’hôpital… l’arrêtent et l’expédient au Mesnil-Amelot. La classe !

 Une enfant à l’hôpital, les deux autres précairement hébergés chez la grand-mère, la mère en garde à vue, le père en rétention : sous la responsabilité de Monsieur Besson les services de l’Etat agissent au mieux de l’intérêt des enfants !

Mn_81a.jpg Romano Kanda devait être présenté au juge des libertés et de la détention ce matin, 21 mars, après 48 h de rétention. Sa femme et ses enfants accompagnés de militants du RESF l’y attendaient quand ils ont été informés par un coup de téléphone de Romano qu’il était à Roissy, en cours d’embarquement pour Kinshasa.

 Joint en urgence, le directeur-adjoint du cabinet de Monsieur Besson se renseignait auprès des préfectures responsables (Essonne et Seine-et-Marne) et, finalement, estimait que tout était pour le mieux. Pour un peu il se féliciterait de cette application sans faille des lois. Certes, il allait se renseigner sur les conditions de l’interpellation qui, peut-être, étaient un peu limites mais pour le reste l’Arrêté préfectoral de reconduite à la frontière a été validé par le tribunal administratif et la cour d’appel…  Tout baigne ! C’est jouer les Ponce-Pilate au petit-pied ! Les lois sont faites pour fabriquer des sans-papiers et pour les expulser, les tribunaux respectent les lois, les hauts-fonctionnaires appliquent les décisions des tribunaux et les saloperies se font en toute légalité pour le plus grand confort des belles âmes.

 Chez Besson, on a le plus grand respect du droit… à géométrie variable ! En effet, Romano Kanda n’a pas de passeport, la police a vainement perquisitionné (de quel droit ?) chez la grand-mère des enfants et chez la belle sœur pour le trouver. Romano n’a été présenté à aucun consulat, il a été expulsé vers la RDC avec un ancien laissez-passer… Une expulsion conduite dans des conditions suffisamment hasardeuses pour que, semble-t-il, la mention à expulser en moins de 48 heures (pour éviter le passage devant le juge des libertés) figure sur son dossier en préfecture !vols.jpg

 On ne peut pas laisser faire. Il faut exiger le retour sans délai de Romano Kanda, arrêté dans des conditions scandaleuses, expulsé à la va-vite et arraché à sa compagne et à ses enfants.”arton17859-185b7.jpg

 

 

 

20/03/2009

Aidons une famille géorgienne qui risque l'expulsion, alors que les deux enfants Mariam, 5 ans, et Tengiz, 7 ans, sont scolarisés en France et sont parfaitement intégrés depuis quatre ans. Ma lettre ouverte au Préfet de Paris.

 Grenoble, le 20 mars 2009.

 

images-3.jpegMonsieur le Préfet de Paris,

 

Je me permets, en tant que citoyenne soucieuse du bien-être des enfants accueillis sur le sol français, de solliciter votre attention et votre bienveillance.

Tamaz Amirian (n°7503668342), un père de famille "sans papier" de l'école Joseph de Maistre, a été arrêté le vendredi 27 février 2009 à l'occasion d'un contrôle de police. Il est actuellement au Centre de Rétention Administratif de Metz.

Ses deux enfants sont actuellement scolarisés dans les écoles primaires et maternelles, rue Joseph de Maistre dans le 18ème : Tenguiz son fils de 7 ans en CP et Mariam sa fille de 5 ans ½ en grande section de maternelle. Les deux enfants font par ailleurs l'objet d'un suivi pédopsychiatrique au niveau de l'école et au sein de l'IRAEC. 

Ils se sont parfaitement adaptés à leur nouvelle vie. Ils sont à présent parfaitement francophones. La maman parle un français à présent fort correct et s'occupe de personnes âgées.www.casafree.com.jpeg

Issus d'une minorité ethnique Yezide, ce père de famille a fui avec sa femme et ses deux enfants la Géorgie, où le jeune couple s'est trouvé en butte à une vendetta familiale.  Ils  sont arrivés en France en 2005. Les enfants sont nés à Moscou et n'ont jamais connu la Georgie. Leur retour forcé représente un vrai danger .

Que se passera t-il aussi pour la famille si Monsieur Tamaz est expulsé ?

Tous les efforts et sacrifices que ces parents ont réalisés depuis près de quatre ans pour protéger leurs enfants et leur offrir la meilleure éducation, la promesse d'un vie meilleure... seront mis à bas.

Que diront parents et enseignants aux camarades de Tenguiz et Mariam devant leurs chaises laissées vides ?

thumb_m-robe_jaune.jpgC’est pour cette raison –la protection de cette famille- et parce que la présence de Tamaz AMIRIAN  est auprès de ses enfants : Mariam et Tengiz, conformément à la Convention Internationale sur les Droits de l’Enfant (CIDE) adoptée par les Nations unies le 20 novembre 1989 et ratifiée par la France en août 1990 qui demande aux "Etats de veiller à ce qu’aucun enfant ne soit séparé de ses parents contre leur gré" (article 9), que je vous demande la libération et la régularisation de Monsieur Tamaz AMIRIAN.

Certaine que vous serez sensible à cette supplique, soyez assuré, Monsieur le Préfet, de mon attachement aux valeurs républicaines de mon pays, pays des Droits de l’Homme et au respect des Conventions signées.thumb_1186921321.jpg

Que cette famille puisse vivre à nouveau ensemble et réunie pour toujours.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Préfet, mes salutations distinguées.

Chloé Laroche, une citoyenne

 

images-5.jpeg

 

 

 

thumb_image%20drole%2012.jpg_______________________________ J'ai écrit la lettre ci-dessus après avoir reçu l'appel urgent

du Réseau D'Éducation sans Frontières. Le voici :

 

 

APPEL à fax/mail pour la libération de Tamaz Amirian en rétention en Moselle, loin de sa famille.

 

"Tamaz sera présenté demain (19.03.09) à midi à l’ambassade de Géorgie sise à Paris : LP or not LP. Il quittera le CRA de Metz tôt le matin. 

Il s’alimente peu. Moral en berne. Éloignement, absence de son épouse et de ses deux enfants, le fait de savoir qu’ils souffrent et sont dévastés par la peur, l’incompréhension, la perspective du pire sont autant d’explications. Vaines. Tout cela est accentué par la période présente qui correspond à un temps fort des Yézides qui célèbrent une forme de Pâques. Une fête en famille. La première durant laquelle ils seront séparés depuis leur fuite forcée de Georgie en 1995.

Toute la communauté scolaire Joseph de Maistre (Paris 18°) reste mobilisée : demain, poursuite des campagnes de signatures et de sensibilisation devant l’école et dans le quartier. Les élus Députés du 18e sont au créneau également.

Aidez nous à relayer notre demande de libération et de régularisation des deux parents auprès des Préfets de Moselle et de Paris. Pour que ce cauchemar cesse. Et que nos amis et leurs enfants puissent enfin trouver la paix, s’épanouir, grandir et contribuer en toute quiété."

 

A vos fax. A vos mails. Coordonnées :

 

Préfecture de  Police de Paris (M. MICHEL GAUDIN)

Fax du Cabinet du Préfet  : 01 53 71 67 23

Mail : prefpol.dpg-etrangers-secretariat@interieur.gouv.fr 

 

 

 et 

 

Mr le Préfet Bernard Niquet  : bernard.niquet@moselle.pref.gouv.fr

Secrétaire Général  :  jean-francis.treffel@moselle.pref.gouv.fr

Directrice de Cabinet du préfet  : sophie.wolfermann@moselle.pref.gouv.fr

Fax bureau du droit des étrangers : 03.87.34.85.10  / tél : 03.87.34.84.51.

 

________ Site du Réseau d'ÉDUCATION SANS FRONTIÈRES : http://www.educationsansfrontieres.org ____________

 

 

 

 

 

 

22/11/2008

Suite à l'expulsion de la famille Rrusta, j'ai honte d'appartenir à ce pays dans lequel des enfants sont traités comme des délinquants

Suite de mon article d'hier : "Appel urgent pour une famille devant être expulsée le 22 novembre, dont quatre enfants".

 

 

--------------------------- URGENT __________________________ Des nouvelles :

 

dorian_cleavenger-c-t.jpgBonsoir,

 

Je suis triste ce soir, honteuse d'habiter la France. Honteuse de pouvoir y rester alors que des familles sont expulsées dans des conditions ignobles par des personnes iniques, viles, infâmes. Des enfants qui sont nés en France... sont expulsés avec leur parents ou sans eux, comme pour cette maman malienne dont je vous donne l'explication plus bas.

 

Je suis meurtrie ce soir de voir que l'on peut continuer de dormir sans réagir aux atrocités qui se passent dans notre pays. Alors je vous demande, si vous avez conscience que ce qui se passe est grave, de réagir en écrivant, en envoyant des mails, en signant les pétitions du site Éducation Sans Frontières, en faisant connaître à vos amis ce qui se passe.

Chloé Laroche

Voici les faits, donnés par le site d'Éducation Sans Frontières :

 

"Comme vous verrez dans le message, la famille kosovare de Pau a été expulsée. On a fait intervenir Josiane Balasko (qu'on remercie), en vain. La bête voulait ses proies...

C'est maintenant une jeune mère malienne qu'Hortefeux veut à son tableau de chasse. Il est prévu de l'expulser demain... sans sa fillette de 5 ans.  On dit ce qu'on pense aux responsables, sans injures ni diffamation... 

 

Ce 22 novembre 2008 :

 

SEMAINE DE TOUTES LES HORREURS CHEZ HORTEFEUX___________________fee-lune-t.jpg

 

Le ministre de la rafle et du drapeau que d'aucuns donnent partant de sa fonction semble décidé à laisser sa trace dans le livre des records de l'expulsion crasseuse.

Ce matin le préfet des Pyrénées Atlantiques a fait expulser une famille kosovare au départ d'Hendaye. Les parents et les quatre enfants (10 ans, 8 ans, 4 ans et 16 mois) ont été montés dans l'avion fourgon cellulaire du ministère préposé aux expulsions. Le plus jeune des enfants avait été opéré des amygdales trois jours auparavant. La maman avait été hospitalisée peu avant pour des problèmes psychiatriques graves. Comme quelques autres, la préfecture de Pau a mis au point une procédure ultra-rapide d'expulsion qui permet de couper court au contrôle de la justice. Les services préparent l'affaire dans la discrétion, demandent les laissez passer, réservent l'avion et, le jour dit, fondent sur leur proie, expulsé le jour même ou le lendemain, ce qui permet de se dispenser du passage devant le juge des libertés et de la détention. Félicitations au préfet des Pyrénées Atlantiques, beau travail, six expulsions d'un coup, dont quatre enfants, le ministre va être content. Au mois d'août, la famille Sylejmani et ses  enfants avait été expulsée dans les mêmes conditions de secret.

 

On continue en Seine-et-Marne où Fatoumata Diarra, jeune Malienne, a été arrêtée hier au guichet de la préfecture de Melun. Sa fille, Sira à cinq ans, elle est née en France, elle est scolarisée en maternelle à Dammarie Les Lys (77). Sira a passé sa première nuit séparée de sa mère enfermée au Centre de Rétention de Plaisir (78).

Sa maman, Fatoumata Diarra, est d'origine malienne, travaille, a un logement et veut vivre en France. Elle a déposé plusieurs dossiers de demande de régularisation dont deux sont en cours : un dossier de demandeur d'asile et un dossier de régularisation par le travail. Fatoumata Diarra a été arrêtée le vendredi 21 novembre à la préfecture alors qu'elle venait déposer ce dossier !

Sira est accueillie par des voisins. Le traitement imposé à madame Diarra et à sa fille Sira est inhumain On ne peut pas séparer un enfant de sa mère, quelque soit le prétexte, cela ne peut être toléré ! Elle est née en France et y vit. Elle est chez elle ! Cette enfant, de plus, est exposée aux plus grands risques dans son pays.

Madame Fatoumata Diarra et sa fille doivent pouvoir continuer à vivre parmi nous et Sira doit pouvoir poursuivre sa scolarité avec ses camarades.

Nous exigeons sa libération et demandons à monsieur le préfet de Seine et Marne de lui accorder un titre de séjour avec possibilité de travailler.

La même  semaine, le ministre de l'identité nationale avait été amené à régulariser précipitamment une  jeune femme privée du droit au séjour au prétexte du décès de son enfant français,  en rejetant la faute sur le préfet du 92 et en regrettant de n'avoir pas été informé. « Salauds de préfets » insinuait-il….

Cette fois-ci il est informé !

Les horreurs, ça suffit ! Le festival Hortefeux doit prendre fin. Cet homme et sa politique sont dangereux. Pour les sans papiers qu'ils martyrisent. Mais aussi pour l'administration et la police à qui ils imposent des gestes que la conscience des fonctionnaires ne peut que réprouver. Il faut que cela s'arrête. M. Hortefeux doit être arrêté.

Fatoumata sera traduite devant le juge des libertés et de la détention du TGI de Versailles (5 place André Mignot, 78000 Versailles) demain dimanche 23 novembre à 9 heures. Le RESF appelle à venir la soutenir. Une conférence de presse aura lieu devant le tribunal en présence de  la sœur de Fatoumata, d'enseignants de l'école de l'enfant et de parents d'élèves.

 ange-1124625925-t.jpgPour tous ceux que ces pratiques révoltent :

Téléphone, fax et mail du préfet de Seine et Marne.

Tel : 01 64 71 77 77   Fax : 01 64 71 75 25

secdircab@seine-et-marne.pref.gouv.fr

michel.guillot@seine-et-marne.pref.gouv.fr

fax : 01 64 71 76 51

Service éloignement 77 : 01 64 71 79 20

Service des étrangers  fax : 01 64 71 78 64

 

Fax ministère Hortefeux : 01 77 72 61 30 et 01 77 72 62 00 - Standard 01 77 72 61 00

Secrétaire général  : secretariat.general@iminidco.gouv.fr

Conseiller du ministre : patrick.stefanini@iminidco.gouv.fr

Directeur de cabinet : thierry.coudert@iminidco.gouv.fr

Directeur-adjoint : guillaume.larrive@iminidco.gouv.fr

Conseillers techniques : sabrina.belkhiri-fadel@iminidco.gouv.fr  et geoffroy.didier@iminidco.gouv.fr

 à Matignon  :

http://www.premier-ministre.gouv.fr/acteurs/premier_minis...

Elysée : http://www.elysee.fr/ecrire/index.html

 

Chloé 

 

 

 

Action urgente pour un couple et leurs quatre enfants devant être expulsés ce soir ou demain par avion militaire. Pétition et courriers à faire.

Pau (64) : Pour le couple Rrusta et leur quatre enfants en Centre de Rétention -URGENT : expulsion ce soir ou 

demain !! ____________________images.jpeg

 

Nous demandons que Monsieur et Madame Rrusta-Berisha et leurs enfants soient libérés du centre de rétention d’Hendaye. Ce n’est pas la place pour une famille !  Nous demandons que la préfecture de Pau prenne acte de l’état de santé de Madame Rrusta-Berisha, et tienne compte des démarches administratives et juridiques faites et à venir pour protéger Madame Rrusta et toute sa famille.

 

images-2.jpeg__________“Comment accepter que des enfants soient traités comme des délinquants ? Comment accepter que des parents soient humiliés devant leurs enfants ? Comment accepter la violence faite à cette famille ? Nous ne pourrons jamais nous résigner, nous ne pourrons jamais oublier ces actes terribles et honteux commis dans le Pays des Droits de l'Homme.” (Isabelle) _____________________

 

20h00 ce soir :

 

"Pas de jld et requête en réfère rejeté. La famille sera expulsée ce soir ou demain par avion militaire !!

 

La deuxième "Opération Kossovo" de la préfecture de Pau n’a pas complètement réussi : la famille Rrusta n’a pas été expulsée hier, comme on peut supposer qu’elle aurait pu l’être.

 

La famille devrait être présentée samedi 22 novembre au juge des libertés et de la détention. Dès que l’heure est confirmée, un message d’information vous parviendra.

 

Monsieur ELVERT RRUSTA et Madame HASA BERISHA sont originaires de l’ex-Yougoslavie, de Serbie-Kosovo. Dès qu’ils ont pu, ils ont quitté cette région avec leurs trois enfants, Bleranda, née le 17 octobre 1998, Saranda, née le 31 juillet 2001 et Miranda, née le 24 février 2004, les visions d’horreur de la guerre les poursuivant malgré tout.

 

Réfugiés en France depuis le 31 mars 2007, ils ont cru pouvoir se reconstruire, oublier, tourner la page. Arblend naît en France le 3 juillet 2007, espoir d’une vie nouvelle.

 

Malgré toutes les démarches effectuées, leur situation, comme celles de beaucoup d’autres familles, reste extrêmement précaire, jusqu’à ce 20 novembre 2008, où la préfecture de Pau fait procéder à leur arrestation.

 

Les quatre enfants, âgés de 16 mois à 10 ans, sont emmenés avec leurs parents dans les locaux de la CRS 25 où ils resteront enfermés pendant des heures, alors que les enseignants, les parents des camarades de classe, les amis les cherchent vainement, appelant la préfecture, la police et la gendarmerie qui ont prétendu ne rien savoir !

 

Ce jeudi 20 novembre 2008, journée internationale des droits de l’enfant, journée commémorative de la signature par la France le 20 novembre 1989 de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, quatre enfants ont été arrêtés, quatre enfants ont vu leur mère partir d’urgence à l’hôpital, victime du nouveau traumatisme de cette arrestation, quatre enfants ont vécu dans la terreur de l’expulsion, car l’avion était prévu, l’expulsion devait se faire en catimini !

 

Nous demandons que Monsieur et Madame Rrusta-Berisha et leurs enfants soient libérés du centre de rétention d’Hendaye. Ce n’est pas la place pour une famille !

 

Nous demandons que la préfecture de Pau prenne acte de l’état de santé de Madame Rrusta-Berisha, et tienne compte des démarches administratives et juridiques faites et à venir pour protéger Madame Rrusta et toute sa famille."

 

Comité de Soutien 

 Ecoles Primaire et Maternelle

 Gaston Phoebus PAU

 

 

SIGNER LA PÉTITION :

 

________ http://www.educationsansfrontieres.org/article16612.htmlimages-1.jpeg

 

 

OU ÉCRIRE AU PRÉFET DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES :

philippe.rey@pyrenees-atlantiques.pref.gouv.fr

OU ENCORE ÉCRIRE AU SECRÉTARIAT DE MONSIEUR HORTEFEUX : 

secretariat.general@iminidco.gouv.fr

 

---------------------------------

 

Ma lettre au Ministre Monsieur HORTEFEUX :

 

Monsieur le Ministre,

 

J'ai l'honneur de vous demander et de vous supplier de bien vouloir arrêter l'expulsion de la famille RRUSTA, qui comprend quatre enfants âgés de 16 mois à 10 ans.

 

J'ai appris avec effroi qu'ils se trouvaient dans un centre de rétention avec leurs parents, en attendant leur expulsion.

 

Au lendemain de la Journée des Droits de l'Enfant, vous ne pouvez accepter de poursuivre leur expulsion vers leur pays.

 

Dans le pays des Droits de l'Homme, les droits humains sont bafoués et je suis révoltée. Ces enfants n'ont pu recevoir les messages de soutien de leurs camarades de classe. Ils vont être rejetés de France comme des criminels. Ces enfants ne sont pas pires que les vôtres. Ils sont juste nés dans un pays difficile, que leurs parents ont fui, en temps de guerre. L’un d’eux est même né en France.

 

Je vous demande donc d'être clément et d'écouter ma supplique, car c'est une famille entière que vous déchirez, que vous brisez dans leur espérance, dans leur protection, en les renvoyant de France.

 

Je vous prie, Monsieur le Ministre, de bien vouloir agréer mes salutations distinguées.

 

Madame Laroche Chloé 

 

 

 

 

13/09/2008

Une femme s’est tuée le jour de la rentrée scolaire au moment de la mesure d’expulsion de son logement. Elle avait 33 ans et trois enfants. Son cadet venait de rentrer en maternelle.

Bonsoir,

 

 

Mn_106b.jpgJe souhaite ce soir que vous sachiez que le jour de la rentrée, le 2 septembre, beaucoup de papas et de mamans ont eu la joie de voir rentrer leurs enfants à l’école.

Beaucoup d’enfants attendaient avec impatience de connaître leur nouvelle maîtresse, leurs nouveaux professeurs, leur nouvelle cour de récréation...

Mais trois enfants n’ont pas eu le bonheur de serrer dans leurs bras leur maman au retour de l’école.

Ils n’avaient plus de maison... et plus de maman.

Elle avait sauté. Morte. Détruite. Effacée. Ulcérée.

Elle s’appelait Morgane. Elle a sauté du quatrième étage et son agonie a duré après sa chute. L’huissier venait de sonner chez elle pour l’expulser de son logement HLM, à Istres.

Avant de sauter, elle a regardé la cour de l’école de son petit garçon de quatre ans qui venait de faire sa rentrée en maternelle.

Morgane était allongée sur le sol. Quelqu’un lui tenait la main.

C’est alors que tous ont entendu l’huissier qui se penchant une minute sur la balcon, a dit : “Allez, on continue, on commence par la cuisine.” Car une expulsion, c’est aussi un déménagement.

La personne n’est plus rien. La famille n’existe plus. Les affaires sont expulsées comme tout sens d’humanité.

Morgane avait une dette de dix mille euros de loyers impayés.

Cette femme de trente-trois ans s’est trouvée acculée dans un désespoir que même le regard de son petit dernier de dix-huit mois, galopant derrière elle, n’a pas pu retenir.Mn_115b.jpg

Ses deux jeunes enfants sont maintenant chez leurs grands-parents.

Combien d’enfants vont encore payer de leurs regards apeurés la triste condition de leurs parents expulsés ?

Combien d’enfants vont devoir rentrer à l’école avec la peur au ventre de ne pas retrouver leur mère, leur père, leur logement ?

Combien de mères, de pères... vont vivre l’humiliation et le désespoir de se voir retirer le minimum nécessaire pour élever leur famille : un toit, de quoi manger et dormir ?

Combien de mères, de pères... vont devoir penser à la mort, au suicide... pour s’évader de ce monde barbare qui les empêche de vivre... et parfois même retire la garde des enfants à des parents pauvres et sans revenus ? Car sans logement, la société a bonne conscience d’annoncer aux parents : “Vous n’avez plus rien, donc on vous retire tout.”

Cruelle vision de ces personnes (huissiers, juges, magistrats, etc...) qui, si ça se trouve, vont à la messe le dimanche, se regardent encore dans une glace sans broncher et embrassent leurs enfants le matin en leur disant : “Bonne journée, je vais travailler.”

Cruel travail que cet emploi qui consiste à ôter un toit à des humains. Cruel emploi qui consiste à enlever des murs les dessins d’enfants et à sortir les jouets et les petits lits.

À l’endroit où est tombée Morgane, une étoile saigne. Un ange pleure toutes les nuits à cet endroit. Trois enfants aussi sanglotent dans la nuit, doucement dans leur lit. Les enfants de Morgane.

Chaque année : plus de 100 000 décisions d’expulsions sont prises. Près de la moitié sont assorties d’un commandement de quitter les lieux. Plus de 20 000 autorisent le recours à la force publique aux fins de les exécuter. 10 000 expulsions réelles ont lieu au final chaque année.

En France, beaucoup d’associations et de personnes conscientes du problème et de la barbarie de ces pratiques luttent pour demander l’arrêt des expulsions.

Mn_33b.jpgJe le demande aussi, solennellement, pour Morgane et ses enfants : que les expulsions de logement soient interdites et que le droit d’avoir un toit soit une évidence pour chacun.

Chloé Laroche

 

________________________

 

Commentaires

Que Dieu te bénisse Chloé, ce témoignage me bouleverse, me prend aux tripes. Combien tu as raison en dénonçant notre société merdique où le respect de l'être humain n'existe plus, tout cela me révolte et me fait détester, haïr le monde politique qui a laissé faire et donné le "pouvoir" entre les mains mafieuses des pseudos financiers qui placent l'argent volé aux peuples dans des "paradis fiscaux": le monde à l'envers. N'ayez crainte, viendra un jour où nous nous révolterons contre ces puissances maléfiques qui font de nos vies de l'esclavage. Paix à l'âme de cette Mère qui n'en pouvait plus et je souhaite de tout coeur que ses enfants vengeront un tant soit peu leur Maman, ce jour viendra.......

Ecrit par : bruno | 14.09.2008

 

Merci Bruno pour ce que tu m'as écrit ce matin.... Oui, ce jour viendra. Chloé

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu