Avertir le modérateur

21/01/2010

Super Nanny était un ange pour des milliers de parents désespérés et demandeurs d'aide dans l'éducation de leurs enfants souvent terribles et ingérables. De l'autorité en douceur. Des limites et des règles pour l'harmonie.

imagesUS33MV.jpegBonsoir à tous et toutes,

article_super_n.jpgSuper Nanny s’est éteinte dans la nuit de mardi à mercredi des suites d’un cancer au poumon. Elle s’appelait Cathy Sarraï et elle avait 47 ans.images.jpeg

J’adorais ses émissions sur l’éducation dans lesquelles elle arrivait au sein de familles débordées par le comportement de leurs enfants turbulents, sots, grossiers, terribles, en souffrance et sans limites ni règles.

Cathy apportait un cadre, une sécurisation à l’enfant en lui rendant le respect des parents. Le respect du parent pour son enfant, c’est se responsabiliser en tant qu’éducateur fiable et en tant qu’adulte qui sait mettre des limites de façon claire et sans violence. C'est savoir partager avec son enfant des moments de calme et d'échange où la tendresse et l'amour peuvent s'exprimer.

INGSEYFS0129.jpgSuper Nanny apportait de la douceur ferme et de la fermeté douce, réapprenant à certains parents à lire une histoire à leur enfant le soir, à prendre les repas tous ensemble à des heures raisonnables, à ne plus laisser la télévision garder les enfants, à coucher les enfants assez tôt afin de respecter leur important besoin de sommeil. Elle réapprenait aussi aux parents à parler aux enfants et à leur dire ce qu’ils attendent d’eux clairement ; par exemple elle conseillait de parler à un enfant avant une sortie ou avant de rentrer dans un magasin en fixant la conduite et en réglant par avance les possibles débordements.

28.jpgElle disait aux familles qu’il est impensable de laisser un enfant lever la main sur sa mère, ce qu’elle constatait souvent dans nombre de familles visitées. Apprendre à se faire respecter pour que l’enfant se respecte lui-même et grandisse dans un univers familial où tout n’est pas permis. Accepter de pouvoir punir son enfant et de l’entendre pleurer sans céder. Pour ne pas qu’il devienne un tyran ou un monstre, ce que l’on peut remarquer dans certains comportements d’enfants filmés avant que Super Nanny n’intervienne dans ces familles désespérées. Certains parents étaient à bout, certaines mamans n’en peuvent plus.

Se dire qu’apprendre à un enfant à obéir, ce n’est pas ringard et que obéir veut d’abord dire écouter. Trop de méthodes éducatives ont laissé à l’enfant la place de l’enfant-roi, ce qui laisse à ce dernier une liberté d’action angoissante. En effet, l’enfant n’est plus à sa place et se sent insécurisé devant des parents qui ne savent pas mettre de limites et ne savent plus se faire respecter.42.jpg

Un petit enfant un jour répondit “ta gueule” à Super Nanny avec un doigt d’honneur en prime. Elle resta calme mais fut complètement stupéfaite devant cet enfant qui se détachait dans la voiture, en présence d’une maman qui ne réagissait même plus, tant la situation la dépassait.

Le père et la mère d’un enfant ne doivent pas démissionner de leur rôle. Éduquer est un travail quotidien. Il faut être patient car il faut redire les choses, reposer les règles, rappeler, s’en tenir à ce qu’on a dit, ne pas céder. Bien souvent, les adultes sont fatigués et l’enfant saura tester les parents pour voir s’ils tiennent bon dans leurs exigences.

23.jpgCertains enfants peuvent se placer aux postes de commande de la maison et faire régner un climat de terreur, ne se couchant pas, criant, hurlant, insultant, tapant. Mais les parents doivent réagir et ne pas le laisser poursuivre ainsi, quitte à consulter un psychologue et même aller parler tous ensemble devant un professionnel pour exprimer chacun ses difficultés et remettre les choses à plat devant une personne extérieure à la famille. Les Centres Médico-Psychologiques sont habilités à faire ce genre de rencontres familiales et en plus, c’est gratuit.

J’ai gardé et je garderai en mémoire le fameux 1, 2, 3 dit tout haut à l’enfant pour lui laisser le temps d’obéir à une demande parentale. Au bout des trois chiffres, si l’enfant n’avait pas bougé... il était placé devant son choix délibéré de désobéir et était donc puni. La punition pouvait être de rester un quart d’heure dans la chambre ou bien de rester un moment sur une chaise sans bouger.imagesvXVgEO.jpeg

Je rends hommage par cet article à Cathy Sarraï et je pense à sa famille et à tous les enfants qui la pleurent depuis son départ, ainsi qu’à toutes les familles qu’elle a aidées lors de son émission sur M6. Que cette femme généreuse et admirable, qui avait un si grand coeur, repose en paix.

images36hf8g.jpegChloé Laroche21.jpg

25/12/2009

J'écris à un adolescent qui frappe sa mère. À tous les adolescents qui frappent et terrorisent leurs parents.

gs343077.jpgLettre à un adolescent qui frappe sa mère,



Je viens te parler et tout d’abord te souhaiter un joyeux Noël.1780153.jpg

Ta mère a encore appelé le numéro vert “Jeunes Violence Écoute” mais tu ne le sais pas. Tu ne vois pas ses larmes et son désespoir.

Le numéro de Jeunes Violence Écoute est le 0 800 20 22 23.

Là-bas, ils reçoivent près de 650 appels par an de parents dans le cas de ta mère. Certains se font gifler, d’autres insultés tous les jours par leur fille, leur fils. Certains parents sont menacés de mort.images.jpeg

Toi, cette semaine, tu as poussé ta mère contre un mur et je ne répèterai pas ici ce que tu lui as dit.

Pourquoi cette haine, cette violence ? Pourquoi la laisser envahir ton coeur jusqu’à humilier ta mère, jusqu’à arracher le cordon comme on coupe un arbre qui nous embarrasse.

ks110392.jpgLe cordon de ta naissance existe ; il vit, même coupé par des ciseaux ; le lien physique et affectif existe et ta mère sera toujours ta mère, celle qui t’a donné la vie, celle qui t’a allaité, celle qui est allée travailler pour te nourrir, celle qui a passé cent nuits blanches, celle qui a eu peur de te perdre quand tu étais très malade, celle qui t’a toujours protégé de tous les dangers.bn267037.jpgbxp32798.jpg

Tu n’es pas devenu cet homme qui veut le pouvoir dans la maison et faire ce qu’il veut, au mépris des personnes autour ?!

Tu n’es pas devenu cette ombre qui insulte et méprise, qui domine avec sa force et qui terrifie son entourage ?!

Tu n’es pas devenu le crocodile qui te faisait peur tout petit, le requin qui croque tout ce qu’il trouve même si on dit de lui parfois qu’il est inoffensif... pour sauver ce qu’il reste de gentil en lui ?IS543-033.jpg

Ta mère va en être réduite à porter plainte un jour contre toi, même si elle ne l’a pas encore fait, par amour et... parce qu’elle pardonne tout.

Tu le sais et tu en joues. Tu joues de sa peur. Tu joues de ta force. Afin d’obtenir ce que tu veux. Afin de régner en maître.



k0045393.jpgMais tu as encore besoin de limites et tu en demandes. Tu as besoin qu’on puisse s’opposer à toi et... te laisser tout faire n’est pas la solution. Tu as besoin de tierces personnes qui pourraient venir aider ta mère : éducateurs, justice, juge des enfants, police, psychologues, amis, famille.

Ta mère a attendu longtemps dans le désarroi, trop longtemps. Elle est en dépression. Plusieurs fois, tu aurais pu devenir orphelin car elle a eu envie de mettre fin à ses jours. Voir son enfant nous battre ou nous menacer de mort, nous insulter des pires mots comme “va te faire enc”... est insupportable pour une maman.images2H85dq.jpeg

Aujourd’hui, les enfants ont grandi en étant gâtés par la technologie, en étant gâtés par leurs parents qui offrent tant, en étant pris dans une communauté sociale qui mêle l’abondance d’une société de consommation avec la peur des lendemains sans travail, avec la peur d’une terre qui se réchauffe et d’un futur imprécis, incertain.

BCP043-60.jpgQuand le sol se dérobe sous nos pieds et dans nos têtes, on peut être tenté de se défouler sur nos proches... mais ce n’est pas la solution, n’est-ce-pas ?!

Si tu mettais un peu d’amour dans tes gestes, dans tes mots... si tu voyais ta mère comme celle qui t’a donné la vie et t’a élevé... Et pas comme une femme que tu détestes parce que tu te prends pour l’homme de la maison, que tu n’es pas.ispi052097.jpg

Si tu prenais tes peurs, tes angoisses, tes envies de frapper... et que tu les mettais en un autre endroit que sur ta mère ? Tu pourrais aller faire de la boxe, des arts martiaux, apprendre une discipline, un ordre de vie, des limites naturelles enseignées. Tu pourrais aller courir, écrire des mots sur un cahier et le jeter dans la rivière... pour que personne ne reçoive ta haine, sauf l’univers.KS95587.jpg

Je vais te laisser et t’offrir quelques textes d’adolescents comme toi qui ont écrit dans le livre : “Poèmes d’adolescents / Avec ces quelques mots qui enfantent le jour” (Pédagogie Frénet-1974).BCP043-61.jpg

En ce jour où des enfants pleurent de faim et de misère, où des sans-abris dorment dans leur voiture ou dans la rue et pleurent ceux qui sont morts avant eux (265 sans-abris morts en 2008), en ce jour où des parents orphelins pleurent leur enfant décédé de maladie ou d’accident et regardent tristement le sapin planté sur la tombe...

Promets-moi de mettre ton énergie et ton envie de tout casser... à des causes justes... et non contre ta mère.

Chloé Laroche

imagesESoqva.jpeg__________________

“Il fait froid dans mon coeur comme il fait froid en hiver.
Un singe tremble dans la neige.

Il gèlera dans mon coeur comme il gèlera en hiver.
Un singe tombera dans la neige.

Un singe MOURRA dans la neige.”

(Marie-Odile, classe de troisième)


__________________

“Il s’abat des oiseaux sur toutes les vitres
Le sang gicle à chaque giboulée.
Il fait froid au-dehors
Et mon coeur est glacé
de cent mille averses
Qui m’inondent d’une grande tristesse.
Pas une larme de soleil
Pour déchirer un ciel impitoyable.
Les oiseaux meurent par milliers
Et s’abattent à jamais
Sur des vitres mouillées
Par le sang des années.”

Marie-Claire (classe de seconde)adolescent,violence,parent,mère solo,jeunes violence écoute,numéro vert parent battu,haine,insultes,éducation,société,noël,consommation

___________________

“Le jour où les voitures reposeront
en tas
Leurs roues tournant en vain
Nous courrons le long
des autoroutes vides
Criant, hurlant, chantant,
Fort, fort, fort.”

Olivier (classe de Première)

_____________________images0Xhlkh.jpeg

“Je rechercherai parmi les brumes du désert une voix humaine
J’écouterai à l’aube de l’humanité, la plainte d’un clavier
Je chanterai le délire d’une étoile éteinte par la foudre des hommes
Je maudirai les canons et leurs bruits sourds aux oreilles de Dieu
Je renierai les fleurs enflammées par le poison du coeur
Je serai hanté par l’arme de la mort dansla nuit souveraine
Je rechercherai l’homme de la mer et sa prière tintant aux larmes du soleil
Je pleurerai sur la tombe désemparée de la paix
J’adopterai l’enfant semé dans la terre du malheur
J’aimerai la mer et son visage doux comme l’amour
Je trouverai l’Homme errant dans la vie comme la bougie éclairant le jour
J’implorerai la voix chantant l’espoir d’un monde meilleur
J’adorerai le soleil comme une idole
Je haïrai le sang lâche.”

Anne-Marie (classe de Troisième)

_____________________________________________________________________________________________________

______________________________________________________________   JOYEUX NOËL À TOUS !! Chloéadolescent,violence,parent,mère solo,jeunes violence écoute,numéro vert parent battu,haine,insultes,éducation,société,noël,consommation


Copie de -22-.JPG

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu