Avertir le modérateur

25/04/2014

Lettre ouverte d'une ambulancière et conductrice de taxi conventionné par la Sécurité Sociale.

Depuis le 1er avril, la Sécurité Sociale impose à tous les ambulanciers et taxis -conventionnés pour le transport sanitaire- une nouvelle loi... Vous pensez que c'est un poisson d'avril ? Hé bien non, c'est une véritable obligation qui demande que les bons de transport soit datés d'avant le jour du transport.

Beaucoup de patients se rendent à l'hôpital pour une consultation ou bien pour des traitements réguliers et ne vont pas nécessairement chez leur médecin traitant avant, donc les médecins des Hôpitaux, des Cliniques et des cabinets privés, se retrouvent à devoir antidater les bons de transport, pour satisfaire à cette nouvelle loi de la Sécurité Sociale. Ou bien faut-il encore creuser le trou de la Sécu en se rendant chez son médecin juste pour obtenir un bon de transport afin d'être transportés ultérieurement ?

Dans les Mapad et dans les EHPAD, des personnes âgées sont transportées vers des spécialistes le jour-même. Les médecins de ces établissements de longs séjours médicalisés doivent pouvoir dater la prescription de transport du jour du trajet, comme l'ensemble des médecins, sans devoir se casser la tête pour la date de prescription du transport et sans devoir prendre le risque d'être dans l'illégalité, en antidatant le bon de transport, face à l'ambulancier ou face au conducteur de taxi qui attend le précieux sésame payant son travail.

C'est encore une personne bien à l'abri dans son bureau qui a créé cette nouvelle obligation, des fois que notre métier sur la route et auprès des patients ne serait pas assez difficile !

Il faudra donc vérifier que notre bon de transport ne soit pas daté du jour du transport de chaque patient... En plus des reproches qu'on nous fait lorsque nous faisons les entrées dans les hôpitaux. C'est nous qui faisons les papiers d'entrée dans les établissements hospitaliers et comme nous sommes prioritaires, nous passons devant les patients qui attendent leur tour. Nous essuyons parfois les invectives de certains patients qui ne sont pas contents après nous.

Et nous qui avons déjà un planning fou à respecter, qui faisons des centaines de kilomètres par jour, qui accompagnons avec dévouement des dizaines de patients chaque semaine, qui évitons chaque jour une somme  astronomique d'accidents, parfois mortels... nous écoutons ces reproches  avec désolation et tristesse, car nous ne méritons pas ce manque de considération.

C'est comme lorsqu'on entend les critiques de la presse et des médias qui nous jettent la pierre lors d'escroqueries par des patrons d'ambulances véreux. Cela arrive malheureusement parfois que des patrons facturent des transports fictifs ou bien trichent sur les facturations, ce qui jette l'opprobre sur notre profession déjà peu valorisée. On dit ensuite de nous que les ambulanciers privés et les taxis conventionnés creusent le trou de la Sécurité Sociale, alors que nous rendons service à des milliers de personnes atteintes par le cancer, la sclérose en plaques, le handicap avec pathologies lourdes, l'insuffisance rénale grave entraînant la dialyse, et tellement d'autres maladies graves... en les transportant avec tout le professionnalisme que nous avons acquis. 

Je peux témoigner que toutes les personnes que je transporte souffrent de malaises, de vertiges, de fatigue intense, de multiples symptômes et ne pourraient en aucun cas conduire une voiture, même si à première vue, elles se tiennent debout, pour la plupart. 

Tous les patients me remercient pour mon écoute, ma conduite souple, la sécurité routière que je respecte et mon dévouement. Ils sont reconnaissants de ce passage agréable entre leur domicile et le lieu de leur traitement.

Je transmets tous les compliments reçus à l'ensemble de la profession qui mérite les mêmes compliments et retours positifs sur un métier qui demande abnégation, adaptabilité, conscience professionnelle et aussi solidité morale et robustesse physique  lorsqu'on considère les heures effectuées chaque semaine, les kilomètres parcourus, les accidents évités et les patients satisfaits et réconfortés.

Notre profession mériterait d'être valorisée, reconnue, respectée et que nous soyons rattachés, en ce qui concerne les ambulanciers et conducteurs de taxis médicalisés et conventionnés Sécu, au Ministère de la Santé et non à celui du Transport. En effet, nous ne transportons pas des colis mais des personnes humaines  envers lesquelles nous avons l'obligation de surveiller l'état de santé, lors de la prise en charge et aussi lors du transport. C'est pour cela que tous les taxis, depuis 1995, ont l'obligation de passer le PSC1 : la formation "Prévention et secours civiques de niveau 1", équivalent à l'ancien Brevet de Secourisme.

D'autre part, au vu du nombre de kilomètres effectués chaque jour et considérant que nous avons en charge des vies humaines, qui demandent parfois qu'on puisse arriver au plus vite sur le lieu du traitement ou de l'hospitalisation, il serait souhaitable que nous puissions bénéficier d'une faveur de vingt pour cent sur la vitesse autorisée, car lorsque en ville, sur une grande ligne droite, on se fait prendre à soixante kilomètres à l'heure, avec amende, alors que nous avions à bord une personne âgée qui se sentait mal, handicapée et avec une grosse pathologie, c'est tout de même terrible que l'ambulancier récolte du mal pour le bien qu'il a fait, en accompagnant au mieux la personne qu'il transporte.

Je transmets cette lettre au Ministre des Transports et au Directeur Général de la Sécurité Sociale.

Chloé Laroche

(titulaire depuis 2003 du Certificat de Capacité Professionnelle du Conducteur de Taxi (CCPCT), plus titulaire du diplôme d'Ambulancier (CCA), en outre : ambulancière depuis 2002 et taxi depuis 2003, dans un poste aujourd'hui alliant les deux métiers)


________________________________

À lire pour info :


http://www.formation-ambulancier.fr

http://www.officiel-taxi.fr/formation/formation-p4-r42.html

http://www.sante.gouv.fr/ambulancier,10828.html



12/03/2010

J'écris en hommage au policier dans le coma, attaqué avec des pierres au cours d'un contrôle routier à Épernay, dans la Marne.

"Après avoir été victime d'un jet de pierre lors d'un contrôle routier à Epernay (Marne), un policier est toujours plongé dans un coma artificiel. Agé de 50 ans, ce gradé a fait plusieurs malaises avant d'être hospitalisé. Atteint d'un traumatisme crânien, il a été plongé dans un coma artificiel, son état s'étant brusquement dégradé ces dernières heures."

Le 10 Mars 2010.policier,police,violence,silence,coma,vie,mort,brutalité,contrôle routier,poème,taire,ange,combat,actualité,peur,métier difficile,révolte,injustice,deuil,tristesse,hommage,attaque,justice,suicide,malaise,vocation,sacrifice,pensées,famille,force de l'ordre,autorité,droitimages5T7MzN.jpeg

______________________________________________________________________________________________________________________

 

imagesynCaaS.jpeg________________ J'ÉCRIS POUR CE POLICIER CAR IL NE PEUT PLUS S'EXPRIMER.

IL FAISAIT SON TRAVAIL ET IL A PAYÉ DE SA SANTÉ POUR DES P'TITS CONS QUI NE SAVENT PAS QUOI FAIRE DE LA LEUR.

J'AI ÉCRIT CE POÈME POUR QU'IL REVIENNE À LA VIE, AFIN QU'IL POURSUIVE SON CHEMIN.

CAR LES MOTS ONT LA MAGIE DES RÊVES ET LA FORCE DE LA VIE.

___________________________________________________________________________________________________

 

  policier,police,violence,silence,coma,vie,mort,brutalité,contrôle routier,poème,taire,ange,combat,actualité,peur,métier difficile,révolte,injustice,deuil,tristesse,hommage,attaque,justice,suicide,malaise,vocation,sacrifice,pensées,famille,force de l'ordre,autorité,droitPris pour cible _______________


Quand je me terre
Loin de mes congénères
Le silence arrive comme loup
Et j'écoute le bruit des houxdefault5ZtQXq.jpeg

Quand je me tais
Le coeur secret
Que je n'ai rien à dire
C'est qu'il n'y a plus à sourire


imagesVeovZN.jpeg

Alors je déchire les cordes
Des violons muets en hordes
Et ils jouent à nouveau
Des symphonies sur l'eau


Puis je prends ma pirogue
Et j'écoute le long bug
Celui du monde qui gémit
À force de retenir ses cris

policier,police,violence,silence,coma,vie,mort,brutalité,contrôle routier,poème,taire,ange,combat,actualité,peur,métier difficile,révolte,injustice,deuil,tristesse,hommage,attaque,justice,suicide,malaise,vocation,sacrifice,pensées,famille,force de l'ordre,autorité,droit


Finalement je reviens
À la vie qui jamais ne s'éteint
Avec des envies d'échanges
De mots d'anges....

imagesd4eZ45.jpeg


Dits par ceux qui ne se taisent pas
Car se taire, c'est replier ses ailes


Mais j'ai été pris pour cible

Policier innocent au cielpolicier,police,violence,silence,coma,vie,mort,brutalité,contrôle routier,poème,taire,ange,combat,actualité,peur,métier difficile,révolte,injustice,deuil,tristesse,hommage,attaque,justice,suicide,malaise,vocation,sacrifice,pensées,famille,force de l'ordre,autorité,droit


Reviendrai-je du coma vivant

Dans lequel mon destin m'a plongé impuissant

Par la faute d'une arme de haine et d'horreur

Utilisée par des êtres humains sans coeur.


Chloé Laroche___________policier,police,violence,silence,coma,vie,mort,brutalité,contrôle routier,poème,taire,ange,combat,actualité,peur,métier difficile,révolte,injustice,deuil,tristesse,hommage,attaque,justice,suicide,malaise,vocation,sacrifice,pensées,famille,force de l'ordre,autorité,droit
policier,police,violence,silence,coma,vie,mort,brutalité,contrôle routier,poème,taire,ange,combat,actualité,peur,métier difficile,révolte,injustice,deuil,tristesse,hommage,attaque,justice,suicide,malaise,vocation,sacrifice,pensées,famille,force de l'ordre,autorité,droit

 



Je vous annonce que ce policier est sorti du coma depuis et qu'il est vivant. ________________________________________________________________

images1Tqk5h.jpegCOMMENTAIRES de nombreux policiers :

 

Madame,
Au nom du "blog de police", un groupe de discussion sur la réalité du métier des forces de l'ordre sur Facebook, qui regroupe près de 5000 policiers :
Merci de ce très beau texte.
Tout simplement.

Ecrit par : Marc Louboutin | 12.03.2010

________________________________________________________________

Merci pour lui, très beau poème et qui réchauffe le coeur de voir que des gens nous apportent leur soutien...

Ecrit par : Sébastien GRELLET | 12.03.2010

________________________________________________________________imagesQsfzFb.jpeg

Merci infiniment pour ce très beau texte, puisse-t-il un jour le lire lui-même !
Merci pour tout.

Ecrit par : Laëtitia BOULEAU | 12.03.2010
________________________________________________________________


Merci à toi pour ce texte magnifique.

Claude

Ecrit par : sousbrigadier | 12.03.2010

________________________________

 

RÉPONSE DE CHLOÉ LAROCHE :

imagesRZbykc.jpeg

Merci à tous les policiers qui m'ont envoyé plein de messages de remerciements pour mon texte. Le métier de policier est loin d'être facile et il ne faut pas oublier que les policiers rendent service à chacun de nous car ils sont très souvent dans l'aide aux autres plutôt que dans la répression... dans laquelle la population les imagine. Ils sont près de ceux qui subissent des violences, ils protègent les victimes et défendent les lois. Alors, que ce policier dans le coma ne soit pas mort du silence de ceux qui se taisent ou ont la haine.

Amicalement à tous, Chloé Laroche


12.03.2010

________________________________________________________________

Un grand MERCI pour le soutien moral que vous nous apportez.
Olivier, Gardien de la Paix (ou plutot de ce qu'il en reste...)

Ecrit par : SAKESYN Olivier | 12.03.2010
________________________________________________________________images9y27Vx.jpeg

Au nom de tous mes collègues, je tiens à vous remercier Madame de ce joli poème qui réchauffe le coeur et qui nous touche particulièrement

Ecrit par : BERTHAULT | 12.03.2010

________________________________________________________________

Merci pour ce joli texte, et merci pour votre soutien, policier et papa comme ce collègue, nous avons besoin du soutien des citoyens pour lutter contre cette délinquance de plus en plus violente à notre égard... En espérant que l'état de santé de notre frère d'arme se stabilise... Et que la justice soit rendue sans état d'âme avec ce type de voyou !!!

Ecrit par : benoît | 12.03.2010
________________________________________________________________

Belle écriture, un souffle d'espoir, un sourire .. sur un sujet si grave !
Merci à vous

Ecrit par : cat | 12.03.2010
imagesVM8sY0.jpeg________________________________________________________________


Merci beaucoup Madame, pour notre collègue. Si seulement plus de citoyens exemplaires comme vous êtes nous soutiendraient nous serions plus fort dans notre combat qui est avant tout d'assurer la sécurite de nos citoyens, merci encore.

Ecrit par : Tony perus | 12.03.2010

________________________________________________________________


Merci à toi, de penser à notre collégue, il en a besoin de cette chaleur humaine et de penser à nous par la même occasion. Je pense aussi à son épouse, ses enfants, ses parents. Et aux miens, si nous étions dans la même posture. J'aime ce métier, mais de plus en plus, je sens l'amertume me gagner face à cette bande d'incapables, incapables de gérer la sécurité de leurs "policiers", policiers qui leur font des tapis rouges lors de leur déplacement, alors que ceux-ci ne veulent pas voir " du bleu ". Vivement le changement! c'est vous civils, citoyens qui feront le changement en réagissant ainsi, en soutenant notre métier ingrat.
Merci Chloésf_n7z8427.jpg.

Ecrit par : ludo | 12.03.2010

________________________________________________________________

25/12/2009

J'écris à un adolescent qui frappe sa mère. À tous les adolescents qui frappent et terrorisent leurs parents.

gs343077.jpgLettre à un adolescent qui frappe sa mère,



Je viens te parler et tout d’abord te souhaiter un joyeux Noël.1780153.jpg

Ta mère a encore appelé le numéro vert “Jeunes Violence Écoute” mais tu ne le sais pas. Tu ne vois pas ses larmes et son désespoir.

Le numéro de Jeunes Violence Écoute est le 0 800 20 22 23.

Là-bas, ils reçoivent près de 650 appels par an de parents dans le cas de ta mère. Certains se font gifler, d’autres insultés tous les jours par leur fille, leur fils. Certains parents sont menacés de mort.images.jpeg

Toi, cette semaine, tu as poussé ta mère contre un mur et je ne répèterai pas ici ce que tu lui as dit.

Pourquoi cette haine, cette violence ? Pourquoi la laisser envahir ton coeur jusqu’à humilier ta mère, jusqu’à arracher le cordon comme on coupe un arbre qui nous embarrasse.

ks110392.jpgLe cordon de ta naissance existe ; il vit, même coupé par des ciseaux ; le lien physique et affectif existe et ta mère sera toujours ta mère, celle qui t’a donné la vie, celle qui t’a allaité, celle qui est allée travailler pour te nourrir, celle qui a passé cent nuits blanches, celle qui a eu peur de te perdre quand tu étais très malade, celle qui t’a toujours protégé de tous les dangers.bn267037.jpgbxp32798.jpg

Tu n’es pas devenu cet homme qui veut le pouvoir dans la maison et faire ce qu’il veut, au mépris des personnes autour ?!

Tu n’es pas devenu cette ombre qui insulte et méprise, qui domine avec sa force et qui terrifie son entourage ?!

Tu n’es pas devenu le crocodile qui te faisait peur tout petit, le requin qui croque tout ce qu’il trouve même si on dit de lui parfois qu’il est inoffensif... pour sauver ce qu’il reste de gentil en lui ?IS543-033.jpg

Ta mère va en être réduite à porter plainte un jour contre toi, même si elle ne l’a pas encore fait, par amour et... parce qu’elle pardonne tout.

Tu le sais et tu en joues. Tu joues de sa peur. Tu joues de ta force. Afin d’obtenir ce que tu veux. Afin de régner en maître.



k0045393.jpgMais tu as encore besoin de limites et tu en demandes. Tu as besoin qu’on puisse s’opposer à toi et... te laisser tout faire n’est pas la solution. Tu as besoin de tierces personnes qui pourraient venir aider ta mère : éducateurs, justice, juge des enfants, police, psychologues, amis, famille.

Ta mère a attendu longtemps dans le désarroi, trop longtemps. Elle est en dépression. Plusieurs fois, tu aurais pu devenir orphelin car elle a eu envie de mettre fin à ses jours. Voir son enfant nous battre ou nous menacer de mort, nous insulter des pires mots comme “va te faire enc”... est insupportable pour une maman.images2H85dq.jpeg

Aujourd’hui, les enfants ont grandi en étant gâtés par la technologie, en étant gâtés par leurs parents qui offrent tant, en étant pris dans une communauté sociale qui mêle l’abondance d’une société de consommation avec la peur des lendemains sans travail, avec la peur d’une terre qui se réchauffe et d’un futur imprécis, incertain.

BCP043-60.jpgQuand le sol se dérobe sous nos pieds et dans nos têtes, on peut être tenté de se défouler sur nos proches... mais ce n’est pas la solution, n’est-ce-pas ?!

Si tu mettais un peu d’amour dans tes gestes, dans tes mots... si tu voyais ta mère comme celle qui t’a donné la vie et t’a élevé... Et pas comme une femme que tu détestes parce que tu te prends pour l’homme de la maison, que tu n’es pas.ispi052097.jpg

Si tu prenais tes peurs, tes angoisses, tes envies de frapper... et que tu les mettais en un autre endroit que sur ta mère ? Tu pourrais aller faire de la boxe, des arts martiaux, apprendre une discipline, un ordre de vie, des limites naturelles enseignées. Tu pourrais aller courir, écrire des mots sur un cahier et le jeter dans la rivière... pour que personne ne reçoive ta haine, sauf l’univers.KS95587.jpg

Je vais te laisser et t’offrir quelques textes d’adolescents comme toi qui ont écrit dans le livre : “Poèmes d’adolescents / Avec ces quelques mots qui enfantent le jour” (Pédagogie Frénet-1974).BCP043-61.jpg

En ce jour où des enfants pleurent de faim et de misère, où des sans-abris dorment dans leur voiture ou dans la rue et pleurent ceux qui sont morts avant eux (265 sans-abris morts en 2008), en ce jour où des parents orphelins pleurent leur enfant décédé de maladie ou d’accident et regardent tristement le sapin planté sur la tombe...

Promets-moi de mettre ton énergie et ton envie de tout casser... à des causes justes... et non contre ta mère.

Chloé Laroche

imagesESoqva.jpeg__________________

“Il fait froid dans mon coeur comme il fait froid en hiver.
Un singe tremble dans la neige.

Il gèlera dans mon coeur comme il gèlera en hiver.
Un singe tombera dans la neige.

Un singe MOURRA dans la neige.”

(Marie-Odile, classe de troisième)


__________________

“Il s’abat des oiseaux sur toutes les vitres
Le sang gicle à chaque giboulée.
Il fait froid au-dehors
Et mon coeur est glacé
de cent mille averses
Qui m’inondent d’une grande tristesse.
Pas une larme de soleil
Pour déchirer un ciel impitoyable.
Les oiseaux meurent par milliers
Et s’abattent à jamais
Sur des vitres mouillées
Par le sang des années.”

Marie-Claire (classe de seconde)adolescent,violence,parent,mère solo,jeunes violence écoute,numéro vert parent battu,haine,insultes,éducation,société,noël,consommation

___________________

“Le jour où les voitures reposeront
en tas
Leurs roues tournant en vain
Nous courrons le long
des autoroutes vides
Criant, hurlant, chantant,
Fort, fort, fort.”

Olivier (classe de Première)

_____________________images0Xhlkh.jpeg

“Je rechercherai parmi les brumes du désert une voix humaine
J’écouterai à l’aube de l’humanité, la plainte d’un clavier
Je chanterai le délire d’une étoile éteinte par la foudre des hommes
Je maudirai les canons et leurs bruits sourds aux oreilles de Dieu
Je renierai les fleurs enflammées par le poison du coeur
Je serai hanté par l’arme de la mort dansla nuit souveraine
Je rechercherai l’homme de la mer et sa prière tintant aux larmes du soleil
Je pleurerai sur la tombe désemparée de la paix
J’adopterai l’enfant semé dans la terre du malheur
J’aimerai la mer et son visage doux comme l’amour
Je trouverai l’Homme errant dans la vie comme la bougie éclairant le jour
J’implorerai la voix chantant l’espoir d’un monde meilleur
J’adorerai le soleil comme une idole
Je haïrai le sang lâche.”

Anne-Marie (classe de Troisième)

_____________________________________________________________________________________________________

______________________________________________________________   JOYEUX NOËL À TOUS !! Chloéadolescent,violence,parent,mère solo,jeunes violence écoute,numéro vert parent battu,haine,insultes,éducation,société,noël,consommation


Copie de -22-.JPG

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu