Avertir le modérateur

09/11/2017

VIOLENCE INSTITUTIONNELLE - Phobie Scolaire - Je partage avec vous le texte d'Agnès GUILLAUBY ainsi que les références du livre et site de l'association PHOBIE SCOLAIRE.

Bonjour à tous et toutes,

phobie scolaire,déscolarisation,enseignement obligatoire,instruction,mal-être,maladie,maux physiques,association,maux de ventre,temps,durée,mdph,handicap,isolement,parent,angoisse,peur,signalement,institutions,violence,menace,incompréhension,jugement,exclusion,désespoir,injustice,solitude,enfant,jeune,souffrance,cned,solution,cmp,pédo-psychiatre,psychiatrie,médecine,médecin,psy,refus,troubles anxieux,insomnie,espoir,soutien,facebook,groupe fermé,livre,témoignage,guillauby,éducation nationale,académie

 

Il existe aujourd'hui pour de nombreux parents en désarroi, avec un jeune en souffrance psychique, une association :  "Phobie Scolaire" qui a une page Facebook sur laquelle les parents peuvent s'entraider et être soutenus, afin de mieux accompagner leur enfant. Voici ci-dessous leur livre que vous pouvez commander pour vous aider.

Il y a aussi un site de l'association :

http://www.phobiescolaire.org/

phobie scolaire,déscolarisation,troubles anxieux,éducation,éducation nationale,peurs,mdph,handicap,parent,enfant,jeune,maux de ventre,douleurs,refus scolaire,violence institutionnelle,guillauby,association phobie scolaire,pasad,pai,aide éducative,signalement,enquête sociale,menace,académie,inspecteur,cned,solutions,cmp,pédo-psychiatre,médecin,maison des adolescent,solenn,angoisse,désespoir,idées suicide,repli,isolement,communication,espoir,facebook,groupe fermé,soutien,psychologie,témoignage,injustice,tristesse,santé,inconnu,diagnostic,temps,patience,écoute,pathologie,moderne,collége,primaire,lycée,

Et je partage aussi avec vous ce texte lu dans le groupe fermé du groupe Facebook officiel de Phobie Scolaire. Avec la permission de l'auteure, je vous le transmets ci-après.

Bonne lecture à tous et un grand courage aux parents en difficulté.

Chloé LAROCHE

 

--------------------------------------------------------------

 

VIOLENCE INSTITUTIONNELLE☀️

 

Texte et réflexions d'Agnès GUILLAUBY,

(retransmis du groupe Facebook de Parents d'enfants souffrant de Phobie Scolaire)

 

 

Tous les parents que nous sommes accompagnons nos enfants et nos ados lors de leurs consultations, parfois dans des cabinets privés et bien souvent à l’hôpital ou dans un CMP.

À la lecture de tous les témoignages sur le Facebook de l’association, je remarque que nombre de parents se sentent incompris, désemparés, parfois agressés par des commentaires faits par les médecins ou les thérapeutes, sans parler des réactions du corps enseignant, mais ça, c’est encore un autre débat. Nous en faisons souvent les frais.

En tant que parents, nous sollicitons ces services de soins pour nos enfants afin de les aider à se sortir de cette situation de blocage et d’enfermement qu’est la phobie scolaire ainsi que les autres troubles qui y sont associés. Nous-même venons chercher de l’aide, un soutien afin d’aider nos enfants à retrouver leur bien-être perdu.

Le problème auquel nous sommes souvent confrontés est celui d’une forme de violence institutionnelle à peine visible mais bien présente et dont nos enfants pâtissent et nous avec.

Qu’entend-on par violence institutionnelle ?

C’est une violence invisible mais bien là. Par violence on se réfère le plus souvent à des atteintes qui supposent un contact physique. On parle aussi de plus en plus des violences psychologiques, celles que l’on peut subir au sein d’un groupe d’individus, familiale, professionnel ou plus malheureusement à l’école. Nos enfants en savent quelque chose. Toutefois, on reste très silencieux sur la question des violences provoquées par l’institution.

Par institution on désigne là un organisme créé par l’Etat pour servir l’organisation de la société par l’éducation, le soin, la justice, la culture etc... On parle donc d’un groupe d’individus organisés régis par un système dispensant un enseignement, des soins ou d’autres choses visant à procurer du mieux-être et améliorer la condition des gens. Ce ne sont plus des actions isolées. La plupart des institutions auxquelles je fais allusion ont été créées dans un but de service. Lorsque je parle de service, il ne s’agit pas d’une relation d’assujettissement mais d’une relation de réciprocité.

Je sollicite un soin, on m'apporte une réponse et une solution en fonction du problème soulevé, également en fonction des moyens pouvant être mis en œuvre.

Le domaine du soin nous concerne directement étant donné la situation de souffrance de nos enfants.

Dans bien des cas, cela fonctionne plutôt bien. Là où ça déraille et où commence la violence institutionnelle, c’est lorsque à l’issue d’une consultation, d’une demande d’aide, on en ressort plus brisés qu’on y est arrivé, c’est lorsqu'on a le sentiment d’être stigmatisé par la personne même qui est sensée vous apporter de l’aide par une attitude de mépris ou de refus. C’est lorsqu’au lieu de vous apporter une aide humaine, on vous oppose un fonctionnement institutionnel rigide ou obsolète.

Je citerais les propos de Jacques Pain, professeur des sciences de l’éducation : "L’institution, omniprésente dans notre société, règle et prédéfinit l’objet et le comportement des personnes. Les violences institutionnelles, à dimension pénale ou « infra-invisible » ne sont pas le fait des seules personnes. Elles sont toujours liées, en totalité ou en partie à l’institution elle-même et à ses dysfonctionnements de "personne morale"… Enfin, il faut dire que la plupart des violences institutionnelles ne se font pas à l’insu des personnes. Tout ou partie du personnel est au courant et les tolère, pour des raisons ou des intérêts personnels de « maintenance »."

Voilà en substance ce qui nous arrive, une incompréhension, des incompétences qui se retranchent derrière des principes institutionnels de fonctionnement, un manque d’écoute pour cause d’agendas de consultations overbookés, des jugements de valeurs, des consultations de pédopsychiatrie faites par des masses d’internes plein de bonnes volontés mais peu rodés à affronter la complexité de certaines situations.

Pendant ce temps, nous parents, nous nous débattons seuls avec nos enfants, l’institution parfois rajoute des problèmes aux problèmes en faisant des signalements en dépit du bon sens, en préconisant des solutions inadaptées, en générant des situations encore plus anxiogènes pour nos enfants. Dans la somme des difficultés générées par la violence institutionnelle, il y a aussi le manque d’écoute du patient à qui on répond par des « il faut » « y’a qu’à ». Nouvelle incantation thérapeutique ? On est aussi confrontés à des petites affaires d’égo ou d’orgueil, je ne sais pas trop comment appeler ça, lorsque le médecin référent n’admet pas que le patient puisse ne pas être satisfait de la qualité de soins et fait tout pour le dissuader de changer d’établissement pour se soigner ailleurs.

Le résultat de cette violence institutionnelle subit par nos enfants et nous les parents, c’est qu’un temps précieux est perdu, beaucoup d’énergie et d’argent. Nos enfants se trouvent en grande situation de vulnérabilité et nous aussi par la force des choses.

Si je me permets d’écrire ce texte, c’est pour vous encourager à garder le cap et ne pas vous laisser démonter par ces atteintes. On lit souvent sur la page Facebook de l’association qu’il faut laisser souffler nos enfants. C’est tout à fait vrai mais on s’oublie soi-même. Je pense à l’aune de l’expérience qu’en pleine tourmente il faut se poser, s’accorder un temps de recul lorsqu’on se sent dépossédé de ses propos, pas écoutés voir méprisés. Au fond de chacun d’entre nous on sait ce qu’il faut faire et ce qui est juste pour nos enfants et pour faire la part des choses il faut, dans l’ouragan trouver l’œil du cyclone (image parlante par les temps qui courent).

Reprendre des forces, c’est important aussi pour se réapproprier sa dignité de parents meurtrie par ces institutions qui peuvent parfois être maltraitantes, dire ce qu’on pense et assumer le désaccord quand on sent que l’angle de soins, les solutions proposées ne conviennent pas à notre enfant, ne pas perdre de vu que souvent certains soignants jouent et entretiennent un certain conflit de loyauté en nous car à la base nous les respectons et leur faisons confiance puisqu’on les sollicite.

Fort heureusement, le tableau n’est pas tout noir, il y a aussi des gens à l’écoute compétents qui n’abordent pas la pratique du soin dans un rapport de domination mais de réelle collaboration avec pour seule visée, l’intérêt de nos enfants.

Voilà la somme des réflexions dont je voulais vous faire part et ce, non pas pour dénoncer les institutions mais mettre en lumière ce problème de violence institutionnelle afin que chaque parent que vous êtes ne se braque pas contre le système mais sache en repérer les dysfonctionnements et surtout ne pas en être victime. Faites confiance à vos sentiments et votre bon sens.


Texte d'Agnès GUILLAUBY

 

-------------------------------------phobie scolaire,déscolarisation,enseignement obligatoire,instruction,mal-être,maladie,maux physiques,association,maux de ventre,temps,durée,mdph,handicap,isolement,parent,angoisse,peur,signalement,institutions,violence,menace,incompréhension,jugement,exclusion,désespoir,injustice,solitude,enfant,jeune,souffrance,cned,solution,cmp,pédo-psychiatre,psychiatrie,médecine,médecin,psy,refus,troubles anxieux,insomnie,espoir,soutien,facebook,groupe fermé,livre,témoignage,guillauby,éducation nationale,académiephobie scolaire,déscolarisation,enseignement obligatoire,instruction,mal-être,maladie,maux physiques,association,maux de ventre,temps,durée,mdph,handicap,isolement,parent,angoisse,peur,signalement,institutions,violence,menace,incompréhension,jugement,exclusion,désespoir,injustice,solitude,enfant,jeune,souffrance,cned,solution,cmp,pédo-psychiatre,psychiatrie,médecine,médecin,psy,refus,troubles anxieux,insomnie,espoir,soutien,facebook,groupe fermé,livre,témoignage,guillauby,éducation nationale,académiephobie scolaire,déscolarisation,enseignement obligatoire,instruction,mal-être,maladie,maux physiques,association,maux de ventre,temps,durée,mdph,handicap,isolement,parent,angoisse,peur,signalement,institutions,violence,menace,incompréhension,jugement,exclusion,désespoir,injustice,solitude,enfant,jeune,souffrance,cned,solution,cmp,pédo-psychiatre,psychiatrie,médecine,médecin,psy,refus,troubles anxieux,insomnie,espoir,soutien,facebook,groupe fermé,livre,témoignage,guillauby,éducation nationale,académiephobie scolaire,déscolarisation,enseignement obligatoire,instruction,mal-être,maladie,maux physiques,association,maux de ventre,temps,durée,mdph,handicap,isolement,parent,angoisse,peur,signalement,institutions,violence,menace,incompréhension,jugement,exclusion,désespoir,injustice,solitude,enfant,jeune,souffrance,cned,solution,cmp,pédo-psychiatre,psychiatrie,médecine,médecin,psy,refus,troubles anxieux,insomnie,espoir,soutien,facebook,groupe fermé,livre,témoignage,guillauby,éducation nationale,académie

phobie scolaire

phobie scolaire

 

 

 

 

 

01/04/2014

Le bonheur, c'est quoi ? Celui de la planète ? Se garder, se réserver, fuir... ou s'engager et tout donner ? La Terre a besoin de toi, de moi, de vous et aussi de la politique.

bonheur,écologie,politique,valls,science,progrès,sens,vie,terre,planète,grenoble,roms,expulsion,trêve hibernale,sdf,pauvreté,crise,argent,richesse,générosité,brunet,radio rmc,gouvernement,hollande,ogm

Article dédié tout particulièrement à

Cécile Duflot, José Bové

et Pascal Canfin______


Bonjour à tous et toutes,

 

Nous sommes sur terre mais que savons-nous du bonheur ? De ce bonheur de quitter la terre en ayant suffisamment aimé, en ayant donné ce qu'on pouvait donner, en ayant conservé les acquis de la terre au lieu de dilapider, en ayant tout fait pour donner une planète vivable à nos enfants et au futur, en n'écoutant pas nos intérêts personnels égotiques ni notre souhait de fuite et de recul quant à nos engagements profonds  ?

Aujourd'hui, Monsieur Brunet sur Radio RMC a déclaré :

"Super, formidable, les écologistes nous quittent car Monsieur Valls arrive au pouvoir. Magnifique, sans eux, on va pouvoir étudier les OGM à tout va, expérimenter les gaz de schistes, faire jouer le progrès au maximum... Plus personne pour arrêter tout ça !"bonheur,écologie,politique,valls,science,progrès,sens,vie,terre,planète,grenoble,roms,expulsion,trêve hibernale,sdf,pauvreté,crise,argent,richesse,générosité,brunet,radio rmc,gouvernement,hollande,ogm

C'est cela le bonheur, c'est cela l'avancée de la civilisation ? Aller de l'avant en expérimentant tout et n'importe quoi, en risquant de générer de nouveaux cancers et de nouvelles distorsions chez nos enfants, lesquels sont nourris de plus en plus aux végétaux transformés, au lait de vache bourré d'antibiotiques, à la viande alimentée aux hormones, aux salades enduites d'insecticides, aux OGM inclus dans les plats, dans les céréales et dans les yaourts à notre insu ?

C'est cela le bonheur et l'exercice de l'intelligence humaine ? Gaspiller à tout va alors que nous pourrions déjà travailler sur l'économie d'énergie au lieu d'en chercher de nouvelles dont on ne sait pas où elles nous mèneront ? 

bonheur,écologie,politique,valls,science,progrès,sens,vie,terre,planète,grenoble,roms,expulsion,trêve hibernale,sdf,pauvreté,crise,argent,richesse,générosité,brunet,radio rmc,gouvernement,hollande,ogmC'est cela le bonheur et la maturité politique ?

Quitter le gouvernement parce qu'il y a un nouveau Premier ministre. Je ne félicite pas les écologistes du Gouvernement qui ont fait cela aujourd'hui, laissant le champ libre à des pratiques de recherche de progrès alimentant toujours les mêmes : les plus gros, ceux qui donnent de la voix et du pognon, les industries qui marchent virtuellement et au réel sur l'existence et la santé des populations.

Le bonheur, c'est de rester coûte que coûte sur le bateau, c'est de rester petit et près de l'humain, c'est d'avoir réussi à gagner la Mairie de Grenoble pour en faire une commune écologiste, c'est de lutter contre la montée du racisme, c'est d'aller aider les familles Roms qui galèrent avec des gamins dans les rues, à Paris, à Fontaine, et ailleurs.bonheur,écologie,politique,valls,science,progrès,sens,vie,terre,planète,grenoble,roms,expulsion,trêve hibernale,sdf,pauvreté,crise,argent,richesse,générosité,brunet,radio rmc,gouvernement,hollande,ogm

Le bonheur, c'est d'avoir des enfants quand le ciel décide de vous les envoyer, en sachant qu'ils apportent avec eux sous l'aile une baguette de pain, c'est de donner sa chance à la vie au mépris de l'égoïsme et de la carrière absolue, c'est de laisser le choix à la femme qui a décidé de ne pas être mère mais de lui dire qu'un jour, au fil des années et des différents avortements, elle pleurera (peut-être) d'être toute seule et de se retrouver avec les mains desséchées, sans tendresse à partager.bonheur,écologie,politique,valls,science,progrès,sens,vie,terre,planète,grenoble,roms,expulsion,trêve hibernale,sdf,pauvreté,crise,argent,richesse,générosité,brunet,radio rmc,gouvernement,hollande,ogm

Le bonheur, c'est de dire à cette femme de quatre-vingt sept ans, qui regarde son coffre-fort bien plein et qui ne vit que pour cela... :

"Regardez là-bas, de l'autre côté de la mer, il y a des peuples qui meurent de faim, donnez-leur par "Action contre la faim".... Et regarde là-bas, de l'autre côté de ton quartier, en France, aujourd'hui, il y aura des familles pauvres expulsées à la fin de la trêve hivernale... Donne, donne, donnez.... !!"

bonheur,écologie,politique,valls,science,progrès,sens,vie,terre,planète,grenoble,roms,expulsion,trêve hibernale,sdf,pauvreté,crise,argent,richesse,générosité,brunet,radio rmc,gouvernement,hollande,ogm,cécile duflot,josé bové,pascal canfin,déception,Le bonheur, c'est de contrer le malheur avec son coeur et ses forces de vie, c'est de surmonter les épreuves et de savoir accepter les cadeaux de la vie, c'est de ne pas être plus fier que sa propre destinée au point de refuser un ministère au mépris de la Terre qui demande que nous soyons présents pour elle, à tous les postes de l'Humain...

Cette dernière phrase, ainsi que l'ensemble de cet article, est dédié aux Écologistes qui viennent de refuser un super ministère offert par Manuel Valls... et en plus en menaçant d'exclure ceux des leurs qui accepteraient cette offre ! Cette pratique et menace d'exclusion se dessine à mes yeux comme une manifestation sectaire et désobligeante pour tous les sympathisants Verts de France. Le bonheur est dans le pré mais pas dans celui des Verts !

Chloé LAROCHE


https://fr.news.yahoo.com/écologistes-deelv-refusent-participer-au-gouvernement-valls-182906429.html

10/01/2013

Pauvre monde, pauvre justice, aveuglée par son propre jugement, alors même que chaque chambre avait des verrous, que l'appartement avait la porte d'entrée munie de verrous extérieurs...

20130106_150127.jpgHEUREUSE ANNÉE 2013_____famille séquestrée,saint-nazaire,actualité,voeux 2013,séquestration,privé de liberté,enfermement,sous emprise,violence morale,peur,menace,mort,suicide,folie,psychiatrie,terreur,enfant,maltraitance,négligence,services sociaux,juge,justice,2013,espoir,amour,résilience,foyer,famille,souvenir,privé d'école,déscolarisation,école,signalement,psychologue,voisins,silence,mutisme,monde,france,souhait,force,courage,douleur,souffrance,violence conjugale,contrainte,prison,police,compassion

et que plus jamais....

__________________________

 


Je souhaite à tous mes lecteurs, qui viennent entre 350 et 500 par jour lire mes articles, tout le courage nécessaire pour surmonter les épreuves de leur vie, toute la force pour poursuivre leur chemin, toute l'espérance pour penser librement aux lendemains et tout l'espoir de croire encore en l'avenir et au présent.

Je souhaite que plus jamais l'on ne découvre une famille de quatre enfants comme celle d'aujourd'hui à Saint-Nazaire, séquestrée par un père délirant et fou, avec des enfants prostrés dans leur chambre, enfermés à double-tour, avec une mère sous emprise.famille séquestrée,saint-nazaine,actualité,voeux 2013,séquestration,privé de liberté,enfermement,sous emprise,violence morale,peur,menace,mort,suicide,folie,psychiatrie,terreur,enfant,maltraitance,négligence,services sociaux,juge,justice,2013,espoir,amour,résilience,foyer,famille,souvenir,privé d'école,déscolarisation,école,signalement,psychologue,voisins,silence,mutisme,monde,france,souhait,force,courage,douleur,souffrance

Je souhaite que le monde ouvre ses yeux et ses oreilles devant le malheur et ne dise pas, comme je l'ai entendu aujourd'hui, paroles venues des observateurs officiels : "Il n'y a pas eu violence sexuelle... Les enfants n'étaient pas battus, et il n'y a pas eu véritablement séquestration." En fait, tout allait bien...

Pauvre monde, pauvre justice, aveuglée par son propre jugement, alors même que chaque chambre avait des verrous, que l'appartement avait la porte d'entrée munie de verrous extérieurs ! Faut-il être violé pour souffrir, être battu pour être reconnu dans sa souffrance ? Non, être enfermé, privé de sa liberté, privé de sortir, privé d'aller à l'école, privé de contacts extérieurs, privé de dignité, privé de tout... C'est une violence immense. Je sais ce que c'est... 

famille séquestrée,saint-nazaine,actualité,voeux 2013,séquestration,privé de liberté,enfermement,sous emprise,violence morale,peur,menace,mort,suicide,folie,psychiatrie,terreur,enfant,maltraitance,négligence,services sociaux,juge,justice,2013,espoir,amour,résilience,foyer,famille,souvenir,privé d'école,déscolarisation,école,signalement,psychologue,voisins,silence,mutisme,monde,france,souhait,force,courage,douleur,souffranceMais par pitié, que le monde arrête de se voiler la face, de culpabiliser les victimes à chaque fois que c'est possible, allant jusqu'à reprocher à ceux qui sont enfermés de n'avoir rien fait pour partir, pour s'en sortir, comme cette femme enfermée par son père en Autriche durant des années. Elle en a entendu sur son parcours, des personnes bien-pensantes qui croient pouvoir juger, qui croient pouvoir salir ceux qui ont tant souffert d'enfermement, de mépris, de dénigrement de leur propre vie, de négation de leur existence.

Je souhaite que ces quatre enfants retrouvent le fil de leur vie et que cette épouse se sorte de cet enfer, en se reconstruisant loin d'un époux malade et fou.
famille séquestrée,saint-nazaire,actualité,voeux 2013,séquestration,privé de liberté,enfermement,sous emprise,violence morale,peur,menace,mort,suicide,folie,psychiatrie,terreur,enfant,maltraitance,négligence,services sociaux,juge,justice,2013,espoir,amour,résilience,foyer,famille,souvenir,privé d'école,déscolarisation,école,signalement,psychologue,voisins,silence,mutisme,monde,france,souhait,force,courage,douleur,souffrance

Je pense par ailleurs du même fait à mes frères et soeur et je leur souhaite tout le bonheur du monde pour la suite de leur existence, sachant le début de leur vie et connaissant les chaînes que nous avons dû ôter de nos enfances respectives.famille séquestrée,saint-nazaine,actualité,voeux 2013,séquestration,privé de liberté,enfermement,sous emprise,violence morale,peur,menace,mort,suicide,folie,psychiatrie,terreur,enfant,maltraitance,négligence,services sociaux,juge,justice,2013,espoir,amour,résilience,foyer,famille,souvenir,privé d'école,déscolarisation,école,signalement,psychologue,voisins,silence,mutisme,monde,france,souhait,force,courage,douleur,souffrance

Et j'ose espérer en cette nouvelle année que tous les verrous du monde s'ouvriront pour laisser sortir tous les enfants enfermés, pour libérer chaque famille prise sous le joug d'un parent fou.

Et que plus jamais non plus.... plus jamais un enfant ne soit tué par le désespoir d'un papa ne supportant pas la séparation ni la vie présente familiale, comme on l'a vu en cette fin et début d'année, au moins cinq fois dans l'actualité.

Que les parents en souffrance consultent et demandent de l'aide... mais par pitié, ne partez pas avec eux au ciel ainsi. Les enfants sont venus pour vivre, pas pour mourir par le désespoir des parents.


Chloé Laroche

_______________________________famille séquestrée,saint-nazaire,actualité,voeux 2013,séquestration,privé de liberté,enfermement,sous emprise,violence morale,peur,menace,mort,suicide,folie,psychiatrie,terreur,enfant,maltraitance,négligence,services sociaux,juge,justice,2013,espoir,amour,résilience,foyer,famille,souvenir,privé d'école,déscolarisation,école,signalement,psychologue,voisins,silence,mutisme,monde,france,souhait,force,courage,douleur,souffrance


 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu