Avertir le modérateur

01/12/2015

Ma verte lettre ouverte pour la COP 21, en tant que citoyenne d'un monde en marche et en évolution.

Bonsoir à tous et toutes,cop 21,mnei,grenoble,écologie,tri, compost,humanité,espoir,repli,planète,signature,solidarité,maison de la nature,grenoble,politique,avenir,changement,voiture,futur,pollution,pesticides,bio,vie,choix,décision,monde,réunion,planétaire,lucidité,rené char,usines,polluant,découverte,enfant,foi,croire,faillite,isolement,solitude,déception,

 

En cette période cruciale de la COP 21, j'avais envie de réfléchir avec vous qui me lisez.

Je connais une personne qui ne sort plus de chez lui, pour ne plus polluer, et aussi parce que la société lui semble devenue trop compliquée, parce que paradoxale (exemple : il faut consommer mais ne pas polluer).

cop 21,mnei,grenoble,écologie,tri, compost,humanité,espoir,repli,planète,signature,solidarité,maison de la nature,grenoble,politique,avenir,changement,voiture,futur,pollution,pesticides,bio,vie,choix,décision,monde,réunion,planétaire,lucidité,rené char,usines,polluant,découverte,enfant,foi,croire,faillite,isolement,solitude,déception,Cet ami m'a dit  : "Tu te rends compte, certains font des choix de vie écoeurants, sans se soucier du monde, de la planète." Je lui ai dit à cet ami qui ne sort plus du tout : "Mais laisse faire les personnes qui font ces choix que tu dénigres, et vis. Tu as des capacités, c'est dommage de les enfermer. Tu as ton rôle de colibri à jouer dans ce monde, chacun à sa façon, en apportant ta goutte d'eau pour éteindre l'incendie et faire que d'autres aient envie d'apporter leur jarre, leur gobelet, leur verre, leur seau... afin d'arrêter la catastrophe." 

Cette façon qu'il a de se refermer parce qu'il est en définitive trop honnête, trop pur, trop intègre... devant le monde qui va à sa perte, avec sa lucidité d'observateur externe de la société... me pousse à réfléchir à la phrase de René CHAR : "La lucidité est la blessure la plus rapprochée du soleil." cop 21,mnei,grenoble,écologie,tri, compost,humanité,espoir,repli,planète,signature,solidarité,maison de la nature,grenoble,politique,avenir,changement,voiture,futur,pollution,pesticides,bio,vie,choix,décision,monde,réunion,planétaire,lucidité,rené char,usines,polluant,découverte,enfant,foi,croire,faillite,isolement,solitude,déception,

Lorsqu'on est lucide, on peut en effet ressembler à Icare : trop s'approcher de la vérité pure, de cette vérité qui nous terrasse et nous enlève nos ailes. Pour avancer dans notre monde et trouver des solutions pour l'avenir, il faut garder un certain espoir, un certain idéal positif, ne pas tout voir en noir ou en négatif. Nous devons garder l'innocence de l'enfant qui grandit en regardant le soleil mais pas trop et en avançant avec l'astre dans le dos vers un ailleurs inconnu mais merveilleux. 


Je crois qu'il faut bien réfléchir au fait que le monde tel qu'il est va poursuivre, avec des choses que nous ne maîtrisons plus : les usines, les polluants, les pesticides, les voitures non électriques, le nucléaire, l'industrie alimentaire, les cosmétiques, etc. Tout cela peut s'améliorer, aurait pu déjà s'améliorer, mais gardons espoir que certains éléments peuvent trouver substitutions. Exemple pour les voitures électriques, que nous rêvons de voir trôner dans le futur afin d'arrêter essence et 
gasoil. cop 21,mnei,grenoble,écologie,tri, compost,humanité,espoir,repli,planète,signature,solidarité,maison de la nature,grenoble,politique,avenir,changement,voiture,futur,pollution,pesticides,bio,vie,choix,décision,monde,réunion,planétaire,lucidité,rené char,usines,polluant,découverte,enfant,foi,croire,faillite,isolement,solitude,déception,

J'ai pensé aussi à ce que nous pouvons faire dans le cadre de la COP 21, à ce que je peux faire. Je trie mes déchets familiaux depuis des années mais voilà, je n'avais pas démarré le compost. Maintenant, je l'ai fait. En plus, cela fait des économies pour ma mairie car ce sont des déchets en moins à traiter dans les poubelles. On peut le faire en appartement ou même si on a quelques mètres carrés de verdure ou de jardin. Et ce qui vient de la terre revient à la terre. Dans un cycle naturel de compostage et de partage avec d'autres personnes faisant des jardins, si nous sommes en appartement. 

Lorsque j'habitais la Villeneuve, j'ai été effarée de voir qu'un concierge disait à tous de ne pas trier, que cela ne servait à rien. Et beaucoup l'écoutaient par flemme, par non envie de trier, par manque de conviction. Il ne faut pas écouter ce genre de discours. Chacun peut évoluer au moment où il a envie de le faire, au moment où il prend conscience de son petit rôle dans l'univers, d'un grand rôle finalement.

cop 21,mnei,grenoble,écologie,tri, compost,humanité,espoir,repli,planète,signature,solidarité,maison de la nature,grenoble,politique,avenir,changement,voiture,futur,pollution,pesticides,bio,vie,choix,décision,monde,réunion,planétaire,lucidité,rené char,usines,polluant,découverte,enfant,foi,croire,faillite,isolement,solitude,déception,Chacun peut acheter des pommes de terre bios en sachant que les pommes de terre "normales" sont traitées cinq fois, avec forcément des polluants introduits dans la pomme de terre... Ceci est idem pour les pommes et les salades. Chacun peut acheter du lait bio (moins cher à Leclerc) afin de préserver ses enfants des antibiotiques données aux vaches "normales". 

Chacun peut co-voiturer lorsqu'il a un trajet en voiture à faire, s'inscrire sur un site et proposer des places dans sa voiture ou bien voyager dans la voiture de quelqu'un d'autre. 

Chacun peut respecter aussi la consommation de l'autre et éviter de critiquer à tout va ce que l'autre a envie d'acheter, ce que l'autre a envie de donner, d'échanger. Tout cela est un choix personnel et ce serait une ingérence d'obliger chacun à consommer ou à ne pas consommer suivant un critère commun. 

Ce que j'aime personnellement, c'est consommer en allant chez Emmaüs ou Ozanam ou bien à la Remise, qui sont des communautés vivant de récupérations, car je sais en achetant chez eux que je donne une seconde vie à des objets, de la vaisselle, des vêtements,  des livres, etc... qui auraient été jetés et qui apportent de l'argent à ces communautés de réinsertion.cop 21,mnei,grenoble,écologie,tri, compost,humanité,espoir,repli,planète,signature,solidarité,maison de la nature,grenoble,politique,avenir,changement,voiture,futur,pollution,pesticides,bio,vie,choix,décision,monde,réunion,planétaire,lucidité,rené char,usines,polluant,découverte,enfant,foi,croire,faillite,isolement,solitude,déception,

Ceci s'appelle l'économie solidaire !

Je suis heureuse de la faire fonctionner et ainsi -aussi- de trouver mon équilibre budgétaire dans la famille que je dois assumer seule, en maman solo ayant un seul salaire et un jeune enfant encore à charge, sans pension du papa malheureusement décédé. La CAF ne me donne pas d'allocations familiales depuis que mes deux grandes filles ont dépassé la majorité, alors que des familles gagnant plus que moi, mais ayant deux ou trois enfants, vont toucher les allocations familiales. Lorsque l'État se plaint de n'avoir plus d'argent mais qu'Il continue à s'aveugler sur des choix de politique familiale plaisant aux plus aisés mais contribuant à enfoncer les plus pauvres, dont les familles mono-parentales avec un seul enfant... comment ne pas se poser de questions sur la lucidité des dirigeants de notre pays. 

La lucidité restant la blessure la plus rapprochée du soleil, je vais aller me détendre sur la plage de mes rêves et vous inviter à ma prochaine signature qui sera organisée le samedi 19 décembre à Grenoble, à la Médiathèque de la Maison de la Nature et de l'Environnement (MNEI), entre 15 h et 18 h, à l'adresse : n° 5 place Bir Hakeim, afin de vous faire découvrir mon dernier livre : "Solidarité Puissance Toi". Des extraits de mon livre seront lus et un goûter partagé aura lieu vers 16 h 30.

J'espère que cet ami dont j'ai parlé plus haut sera présent ce jour-là afin que vous lui redonniez la confiance en l'humanité. 

 

Chloé LAROCHEcop 21,mnei,grenoble,écologie,tri, compost,humanité,espoir,repli,planète,signature,solidarité,maison de la nature,grenoble,politique,avenir,changement,voiture,futur,pollution,pesticides,bio,vie,choix,décision,monde,réunion,planétaire,lucidité,rené char,usines,polluant,découverte,enfant,foi,croire,faillite,isolement,solitude,déception,cop 21,mnei,grenoble,écologie,tri, compost,humanité,espoir,repli,planète,signature,solidarité,maison de la nature,grenoble,politique,avenir,changement,voiture,futur,pollution,pesticides,bio,vie,choix,décision,monde,réunion,planétaire,lucidité,rené char,usines,polluant,découverte,enfant,foi,croire,faillite,isolement,solitude,déception,

 

 

 

 

 

 

31/01/2010

Dans notre coeur, le centre de réinsertion Ozanam à Vaulnaveys-le-Bas, brocante hebdomadaire permanente près de Grenoble.

defaultKqDLcB.jpegBonsoir à tous et toutes,imagesa8aTC4.jpeg

Je souhaiterais vous parler ce soir du centre de réinsertion d'Ozanam et de sa brocante permanente se trouvant à Vaulnaveys-le-Bas dans l’Isère.

Ce centre s’apparente à l’esprit d’Emmaüs mais il offre un accompagnement supplémentaire aux personnes en détresse accueillies, grâce à l’aide d’éducateurs spécialisés qui apportent un projet de réinsertion à chacune de ces personnes.Copie de imm017_19A.jpg

imagesCQICit.jpegCe centre accueille depuis 1973 des personnes en détresse, en désintoxication ou dans une rupture sociale totale et propose une réinsertion par l’emploi dans le cadre d’une activité du réemploi. Mais Ozanam fonctionne comme brocante depuis déjà cinquante ans !

lop02146.jpgUn objet qu’on réemploit, c’est un objet récupéré et parfois réparé, embelli, amélioré... qu’on peut remettre en vente à un prix modique... pouvant satisfaire les revenus les plus modestes. C'est ce que propose Ozanam.

Dans le cadre de cette réinsertion par l’emploi, il y a à Ozanam des ateliers de récupération où les personnes aidées dans le centre viennent travailler, ainsi que des ateliers d’espaces verts, des activités de récupération de meubles et objets réutilisables et l’activité vente au magasin.BCP031-11.jpg

Un jour dans mon métier d’ambulancier, j’ai emmené un homme dans ce centre.resize_S84811_Tagora_P154911.jpg
J’ai écrit ce texte pour lui et pour Ozanam :

bxp26172.jpgEn revenant sur ma ville de départ après un voyage vers Mégève, le bureau m’a envoyée à l’Hôpital psychiatrique de Grenoble pour transporter un patient. 

Je suis donc allée le chercher dans un des multiples pavillons de cet Hôpital. Le monsieur en question rentrait chez lui après une hospitalisation. Il était assez jeune, les cheveux en bataille, avec une barbichette et une moustache à la cosaque.

L’infirmière a fermé la porte à clé derrière moi en attendant qu’il réunisse ses affaires. Un patient s’est approché de moi en me disant :
-C’est bien que vous l’emmeniez. Comme ça, il n’aura pas à prendre le bus.”

Mon patient est revenu avec son sac. Il était ému de partir. Un jeune qui était là lui a dit : “Tu t’en vas mais tu restes dans notre coeur, dans notre tête.”imagesTfWByE.jpeg

77661.jpgDans ma voiture ambulance, pendant le trajet, je le sentais perdu. Il pleurait doucement. J’ai alors engagé la conversation.

-Je suis russe,” m’a-t-il dit. “Je ne parle pas bien le français.”

Malgré tout, il a eu envie de me parler de lui. J’ai appris qu’il était dans la région depuis un an, recueilli dans un système ressemblant à celui d’Emmaüs : le centre d’Ozanam. Il semblait désemparé, avec beaucoup de soucis dans sa vie personnelle et peu d’argent de surcroît pour équilibrer sa liberté et revendiquer son indépendance.

imagesI8fk9h.jpegEn le déposant à la communauté, je lui ai souhaité bonne chance sur la route de la vie. Il m’a quittée avec un sourire triste, mais un sourire tout de même.INGHDYRM0033.jpg

_____________ J’aime aller dans ce lieu et mon fils adore y aller depuis l’âge de trois ans, comme s'il entrait à chaque fois dans la caverne d'Ali Baba. Il chine comme moi, trouve des livres, des cassettes vidéos, des jeux épuisés dans le commerce, de jolis pulls et de beaux verres décorés dans lesquels il aime boire.

imagesi7xICo.jpegimagesXntUo5.jpegMa fille adoptive Julia aime aussi cet endroit et regarde ce lieu avec des yeux curieux, de cette curiosité que possèdent les enfants venus d'ailleurs, avec cet émerveillement sur un seul objet trouvé et emporté avec soin au domicile, tel un livre dont le titre attire les rêves ou comme une peluche qui rend les nuits douces.

tb737113.jpgMoi, j’y ai trouvé de la vaisselle à partir de dix centimes d’euros, une machine à laver (à partir de 80 euros), des étendages, un caddy, des livres, des cassettes audio, des disques vinyls, une chaîne hifi, des meubles, un divan, deux lampes, des chaussures, des vêtements, des couvertures, des poupées de collection, des tableaux, un tapis et... un très bon accueil de la part des personnes réinsérées et de celles qui encadrent la vente au magasin.imageshwS5fy.jpegimagesgUjvDo.jpegimagesto7rkw.jpeg

imagespxyWPj.jpeg___________ J’aime faire découvrir ce lieu à des amis car plus il sera connu et plus des gens penseront à garder leurs objets pour venir les donner à Ozanam au lieu de les jeter. Et plus des gens viendront acheter à Ozanam pour redonner vie à des objets et des meubles qui ont une âme et du vécu.imageshTrYQp.jpeg

imagesscucBT.jpegLe magasin est ouvert au public les samedis et mercredis de 10 h à 18 h. Il se situe au n° 200 de l'avenue de Vaulnaveys à Vaulnaveys-le-Bas, entre Uriage et Vizille. Le mail du centre Ozanam est : imagesAhW4aA.jpegozanam.vaulnaveys@wanadoo.fr

Leur téléphone est le : 04 76 89 17 84

Chloé Laroche

__________________ P.-S. ajouté le 25 décembre 2010 :

J'ai promis à l'équipe d'Ozanam... (qui ont été contents de mon article pour eux)...
de donner les coordonnées de leur site.
Le voici : http://ozanam-grenoble.com. Heureux Noël à tous, aux responsables et à tous les bénévoles et résidents.
Chloé

imagesJyNf7D.jpegch0002.jpg

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu