Avertir le modérateur

30/08/2009

Chama rentre en CP mais n'aura peut-être plus son père près de lui pour la rentrée de tous les enfants français. Son papa est vivant, alors pourquoi pleurerait-il ? Pourquoi son père doit-il être expulsé de France après avoir élevé son fils tout seul ?!?

Bonjour à tous et toutes,

____________________________

tc_dads_009539.jpgSix ans que ce papa élève seul son enfant et on voudrait l'expulser, laissant seul ce petit garçon qui a besoin de son père !?! Mais où va-t-on ?? Dans quel État j'erre ? Pauvres humains qui expulsent d'autres humains rien que pour faire du chiffre !!

_____________________________

nan0010.jpg

Je suis révoltée et scandalisée par ce que vivent nombre de familles démembrées. Cet été a été marqué par nombre de batailles pour aider des familles menacées d'expulsion ou de déchirement. Certains combats ont pu sauver des pères et des mères finalement acceptés en France mais d'autres expulsions n'ont pu être évitées.images-2.jpeg

Vous pouvez vous rendre sur le site suivant et vous constaterez par vous -même : http://www.educationsansfrontieres.org

images-3.jpegChama est un petit garçon de six ans et il entre en CP. Cependant, son papa vient d'être enfermé sous prétexte qu'il est angolais et sans-papiers, ce qui ne l'a pas empêché d'élever son fils seul et d'honorer son rôle de père. Chama est né en France en 2003 et son pays de naissance voudrait renvoyer son père, celui qui s'occupe de lui avec sérieux et amour depuis sa naissance !?!

_____________________________________

images-1.jpeg

Pourquoi la France créerait-elle des orphelins alors que le destin a laissé un père à son fils. Bien vivants tous les deux, ils ont le droit de pouvoir vivre ensemble et de pouvoir vivre cet amour filial que nul sur cette terre ne saurait séparer.

_______________________________________

images-4.jpegSoyez donc nombreux à écrire la lettre donnée ci-dessous (proposée par le Réseau d'Éducation Sans Frontières) et à envoyer au Préfet de Saint-Denis, par fax ou mail. Vous pouvez aussi signer la pétition créée pour M. ABEL GABRIEL Joao et son fils Chama.

___________________

Chloé LAROCHE

 

images.jpeg________________________________ Envoyé par le Réseau d'Éducation Sans Frontières :tc_dads_009639.jpg

"URGENT : FAXEZ MAILEZ POUR DEMANDER LA LIBÉRATION DE M. ABEL GABRIEL Joao RETENU AU CRA DE BOBIGNY. SON ENFANT SE RETROUVE SEUL A QUELQUES JOURS DE LA RENTRÉE."

Préfecture de Seine-Saint-Denis : 

nacer.meddah@seine-saint-denis.pref.gouv.fr 
courrier@seine-saint-denis.pref.gouv.fr
Fax :  01 48 30 22 88

Contact RESF - Malika Chemmah : 06 03 69 91 30

 

Signer la pétition

 

Modèle de lettre

 

 

A Monsieur Nacer MEDDAH,

Préfet de Seine Saint-Denis

Préfecture de la Seine-Saint-Denis

1, Esplanade Jean Moulin

93007 Bobigny Cedex

 

Saint-Denis, le 29 août 2009,

 

"Monsieur le Préfet,

 

Priverez-vous Chama Dieumerci, âgé de six ans, de sa rentrée scolaire, du soutien affectif et financier de son père ?

Arrêté le mercredi 26 août 2009 à Roissy, son papa, Monsieur Joao ABEL GABRIEL, ressortissant angolais, né le 24 août 1965 (n° étranger : 7503512525) a été placé au CRA de Bobigny le même jour.

Vendredi 28 août il a été présenté devant le juge des libertés qui a décidé de son maintien en rétention.

Il est arrivé en France en 2002 et vit à Saint-Denis de façon ininterrompue depuis 7 ans. En 2003, il a été débouté du droit d’asile et n’a depuis pas fait d’autres demandes de régularisation, non pas par négligence, au contraire il s’en souciait beaucoup, mais parce qu’il a été plus ou moins mal conseillé

M. ABEL GABRIEL se trouve dans un état d’angoisse extrême car arraché brutalement à son fils qu’il élève seul et de manière exemplaire depuis plusieurs années. Vous conviendrez comme moi que la place d’un père n’est pas en rétention mais auprès de son enfant et encore davantage à quelques jours de la rentrée scolaire.

Que diront parents et enseignants aux camarades de Chama Dieumerci devant sa chaise laissée vide ?

Parce que je pense également que « le maintien de l’unité familiale est une règle immuable, générale, plus encore qu’un droit, qui s’applique à toutes les familles », c’est avec confiance et détermination que je vous demande de procéder à la libération, à l’abrogation de l’APRF pris à l’ encontre de M. ABEL GABRIEL et à sa régularisation pour raisons humanitaires et à mettre tout en œuvre pour qu’il retrouve son fils au plus vite.

Recevez, Monsieur le Préfet, l’expression de mes sentiments citoyens les plus déterminés."

Votre signature__

______________________________________________

Commentaires

Bonsoir - vous pouvez aider Chama Dieumerci en vous associant à l'action lancée par le site http://www.dieumerci.fr - merci

Ecrit par : Thierry | 31.08.2009

 

____________________

 

Merci beaucoup Thierry. J'y vais tout de suite. De gros bisous pour Chama.
Chloé

Ecrit par : Chloé Laroche | 31.08.2009

 

____________________

Communiqué Resf / Après la conférence de M. Besson :

Le 4 septembre 2009 /
APRES LA CONFERENCE DE PRESSE DE M. BESSON__

"Les déclarations d’Eric Besson lors de sa conférence de presse du 3 septembre appellent quelques commentaires.
Il assure que « les parents [emprisonnés en CRA] sont libres de choisir d’amener ou pas leur enfants dans un centre de rétention ou de les confier à l’extérieur » et qu’il « ne suffit pas que l'on entre en France, que l'on inscrive son enfant à l'école pour qu'il y ait protection (ndlr: régularisation) des parents ». Arrogance, vulgarité, démagogie, M. Besson a vite appris de ses nouveaux amis. On dirait du Frédéric Lefèbvre !
Sur le fond, son discours oscille entre inconsistance et monstruosité. Il est stupéfiant d’entendre un ministre tenir des propos d’une telle légèreté sur les questions dont il a la charge. Ramener la véritable odyssée qu’est le parcours de nombre d’immigrés à de vagues formules simplistes (« Il ne suffit pas que l’on entre en France ») témoigne d’une inculture inquiétante. Ce sont des vies entières, des enfants, mais aussi un travail, un logement, des années de présence, une famille souvent que le ministre traite avec tant de désinvolture.
La « liberté » qu’accorde M. Besson aux parents de faire enfermer leurs enfants avec eux ou de les « confier à l’extérieur » (à qui ? A l’assistance publique ?) est une imbécillité ou une monstruosité. Probablement les deux. M. Besson s’imagine-t-il que c’est quand la police débarque à 7 h du matin, arrache les enfants du lit, menotte les parents, qu’on a la « liberté » d’abandonner ses enfants ?
En d’autres temps, les possédants, les bien-pensants et les parvenus soupçonnaient les milieux populaires de faire des enfants pour vivre des allocations familiales. M. Besson renouvelle le genre en les accusant d’utiliser leurs enfants pour obtenir des papiers. Le style, c’est l’homme. Il ne suffit pas d’énoncer des platitudes pour justifier des infamies."

Allez voir le site : http://www.educationsansfrontieres.org

Ecrit par : Chloé Laroche | 06.09.2009

 

____________________________________Le 9/09/09 : LE PÈRE DE CHAMA EST ENFIN LIBRE !!!!

 

Une heureuse nouvelle pour Chama et son papa, pour tous ceux qui les ont défendus et aidés :

le père Chama est enfin LIBRE depuis le 9 / 09 / 09.
Puisse-t-il être régularisé sur un long terme et vivre avec son fils une longue vie heureuse en France !!

Chloé

Ecrit par : Chloé Laroche | 11.09.2009

 

08/03/2009

En cette journée de la Femme, mobilisons-nous pour que la compagne de M. Omer AHMETOVIC garde son mari auprès d'elle, avec trois enfants à élever, dont deux qui ont des problèmes de santé.

Bonsoir à tous et toutes,

 

200116233-001.jpgAujourd'hui, le monde rend hommage aux femmes. C'est la journée de la Femme.

Ce jour a été créé pour mettre un coup de projecteur sur les problèmes que rencontre encore la femme aujourd'hui et pour donner la parole aux femmes.

Je n'attends pas ce jour pour parler et dénoncer, ce dont vous vous êtes déjà aperçu sur ce blog.200297028-001.jpg

 

px265079.jpg

 

 

 

Aujourd'hui, je pense avec vous aux femmes mutilées, excisées plus précisément, dans le monde entier. Une opération horrible que subissent des petites filles, des jeunes femmes... dans d'horribles souffrances, afin qu'elles ne puissent jamais entrer dans le monde du plaisir et de la découverte de leur corps. Elles souffrent durant toute leur vie de cette blessure profonde faite dans leur chair, dans leur intimité.

200375500-001.jpg

SB10065474DI-001.jpg

Aujourd'hui, je pense aux femmes qui doivent élever seules leurs enfants, parce que leur conjoint est parti ou qu'il est décédé.

Je pense à celles dont le conjoint est dépendant de l'alcool. Elles aiment cet homme qui est à jeun quelquefois. Elles aiment cet homme-là, et pour le garder, elles acceptent les conduites excessives, les insultes, les mauvais traitements, les coups, les humiliations... faits par cet homme ayant bu, avec parfois le mélange avec des médicaments qui entraîne crises de violence et disputes conjugales, ainsi que des mauvais traitements faits aux enfants. Ces femmes doivent se faire aider de leur côté, aller voir des groupes de soutien, parler de leur situation... car elles vivent un accompagnement très lourd au quotidien d'un conjoint malade et elles doivent se demander aussi ce qui dans leur propre vie et leur enfance les a conduit à nouer leur vie avec une personne atteinte d'alcoolisme... et à rester au mépris de leurs enfants et de leur intégrité à elle, de leur propre respect.

SB10065706C-001.jpgL'amour ne demande pas qu'on soit crucifiées, crucifiés sur la croix du sacrifice à l'autre, mettant des sparadraps sur les coups et pardonnant à tour de bras... pour recommencer à recevoir des coups et des injures jour après jour. 

L'amour ne demande pas qu'on soit voilées à la demande de notre mari, des pieds à la tête, ne montrant que les yeux sous une immense cape noire enveloppant notre corps des pieds à la tête.

L'amour ne demande pas qu'on baisse la tête devant l'autorité masculine, celle d'un compagnon, d'un mari qui veut de nous ce que nous ne pouvons ou ne voulons pas lui donner. Le "devoir conjugal" est révolu depuis peu de temps. Peu de temps, car un homme de près de 70 ans m'a dit qu'il y a à peine 50 ans, il exigeait de sa femme de vingt ans l'acte sexuel, même si elle n'en avait pas l'envie ni le désir. Il m'a dit avoir honte aujourd'hui de ce qu'il a fait, mais il a en réalité violé sa compagne, sous couvert de bonne conscience puisqu'à l'époque, la femme devait à TOUT PRIX satisfaire son mari.pr26616.jpg

 

SB10065375A-001.jpg

 

 

 

Je vais arrêter là... mais je voudrais que vous m'aidiez à aider une femme, la compagne d'un père de trois enfants... menacé d'expulsion vers la Bosnie. Voici le texte ci-dessous que j'ai reçu aujourd'hui du Réseau d'Éducation sans Frontières.

Merci de m'avoir lue ce soir.

SB10063671N-001.jpgLa souffrance des Femmes est comme celle des dauphins qui se meurent de tristesse dans des bassins enfermés. La femme a besoin de rires, de respect, de fleurs, de délicatesse, de tact, d'écoute, de mots doux, de temps, de douceur, de sourires d'enfants, de couleurs, de neige et de soleil, d'espace et de soutien, d'harmonie et de paix, de racines et de découverte, de joie et de bonheur.

Chloé LAROCHE

 

_________________________

 

 

TROIS ENFANTS A NOUVEAU SEPARES DE LEUR PERE ?

IL FAUT ARRETER CA !!

 

"M. Omer AHMETOVIC devrait être expulsé vers la Bosnie le 11 mars une nouvelle fois ! L'OFPRA a rendu une réponse négative à sa demande d'asile. Par ailleurs, à la suite des 15 premiers jours de sa rétention, M. Ahmetovic a été représenté le 7 mars devant le Juge de la Liberté et de la Détention qui a confirmé son maintien en rétention jusqu'au 11 mars, date à laquelle il serait reconduit en Bosnie. 
Monsieur Omer AHMETOVIC, papa de trois enfants est actuellement au Centre de Rétention de Geispolsheim (Bas-Rhin).
 
Monsieur AHMETOVIC s’était fait expulser une première fois en novembre 2008 vers la Bosnie, laissant à Strasbourg sa compagne et leurs trois enfants. Ne pouvant vivre loin de sa famille, il a décidé de venir les rejoindre ; il est arrivé le 18 février 2009 à Strasbourg et s’est fait arrêter par la police de l’air et des frontières dès son arrivée. 
 
La France s’apprête donc à séparer une nouvelle fois cette famille. Cette situation est intolérable. 
 
En effet Monsieur AHMETOVIC est en France depuis le milieu des années 80, sa compagne est née en Bosnie mais est arrivée très tôt en Italie où elle a un titre de séjour. C’est là que le couple s’est rencontré et a décidé de venir en France où se trouve une grande partie de la famille de Monsieur AHMETOVIC, notamment ses frères et sœurs qui ont un titre de séjour en France. Elle comme lui n’ont plus de lien avec Leur pays d’origine qu’ils ont chacun quitté il y a plusieurs décennies.
 
De cette union sont nés trois enfants, les deux aînés âgés de 7 et 10 ans, le plus jeune d’à peine 2 ans. Les deux aînés scolarisés dans une école primaire de la ville de Strasbourg sont atteints de surdité bilatérale très grave qui nécessite un suivi par une institution spécialisée, un appareillage important et des séances régulières en orthophonie. La mère des enfants a fait une demande de titre de séjour ici en France notamment eu égard aux problèmes de santé des deux aînés. 

La maman des enfants fait tout ce qu’elle peut pour aider ses enfants. Après avoir vécu seule avec ses enfants en camping-car en plein hiver elle est maintenant hébergée provisoirement en appartement. Malgré des conditions de vie difficiles elle est parvenue à scolariser ses enfants, permettre une socialisation au plus jeune dans le cadre d’un établissement de la petite enfance de Strasbourg et prendre des cours de français. Néanmoins elle a besoin de son compagnon pour continuer à élever ses enfants. Les enfants sont en train de se stabiliser, une nouvelle expulsion du père ou un renvoi de la famille mettrait en réel péril ce début de stabilité. 
 
Pour réagir auprès de la préfecture du Bas-Rhin et demander la libération de Monsieur AHMETOVIC,  adresser mail et fax à Monsieur Jean-Marc REBIERE, Préfet du Bas-Rhin

Pétition en ligne :
http://www.educationsansfrontieres.org/?article18302#sp18...
 
par mail
 
raphael.lemehaute@bas-rhin.pref.gouv.fr
pierre.ory@bas-rhin.pref.gouv.fr
infos@bas-rhin.pref.gouv.fr
secretaire-general@bas-rhin.pref.gouv.fr 
 
par fax 
03/88/21/61/ 55 (fax du secrétaire général)
03/88/21/62/ 16 (fax de la préfecture)
03/88/21/68/ 07 (fax du sous-préfet)
Quand on n’a pas de fax : http://www.alliance mca.net/faxgratuit.
 
Et envoyer fax et mail au ministère de l’immigration :
 
Ministre de l’immigration
Fax ministère : 01 77 72 61 30 et 01 77 72 62 00  Standard 01 77 72 61 00
Secrétaire général secretariat.general@iminidco.gouv..fr
Secrétaire général : patrick.stefanini@iminidco.gouv.fr
fax :  01 77 72 61 30 et 01 77 72 62 00 
Ministre eric.besson@iminidco.gouv.fr
 
 
Contact sur ce dossier :
resf.67@laposte.net
06 66 95 18 70

 

Commentaires

Bonjour, 


Nous sommes une jeune association -SOS LES MAMANS- , qui a pour objet de défendre les droits des mères et de leurs enfants auprès des institutions françaises et de faire entendre la voix des mères au même titre que les associations de défense des droits des pères. Nous estimons que si la voix d’un parent est « légitime » la voix de l’autre parent doit l’être aussi.

Face à des décisions judiciaires parfois incompréhensibles, et face à la violence conjugale ou la pédo-criminalité, nous souhaitons dorénavant agir et dénoncer certaines dérives révélées par de nombreux témoignages de mamans. Ils font état d’une justice familiale qui s’éloigne parfois d’une notion essentielle qui doit être pourtant le fondement de ses ordonnances : statuer dans « l’intérêt supérieur de l’enfant ». Ces dérives sont évoquées sur notre site www.soslesmamans.com et dans notre charte qui résume l'ensemble de nos alertes, aux instances et médias .

Merci d’en témoigner si vous êtes concernées ou de nous contacter pour de plus amples informations

L’équipe d’SOS les MAMANS

Contact: postmaster@soslesmamans.com 
Site: www.soslesmamans.com

Ecrit par : maman | 12.03.2009

------------------------------------------

Bonjour madame je suis une femme algérienne entrée en France avec un visa long séjour suite a un mariage avec un homme qui s'est avéré très violent , cet homme me faisait du chantage par apport au papiers et m'obligé au pire des perversions j'ai porté plainte pour violences conjugales et viol cette dernière a était classé sans suite , motif pas de témoin lors des viols!!!!! mon ex mari avec qui je suis séparé a demandé un divorce pour faute sa fait 2ans que ca dur , il se fait passé pour victime et m'accuse d'être venu pour les papiers de plus il a écrit a la préfecture ,de ce fait j'ai reçu un OQTF validé par le TA le motif était que les algériennes ne bénéficie pas de loi sur les violences conjugales, actuellement je vit en concubinage avec un autre français et je suis enceinte de 4 mois et mon copain a fait une reconnaissance anticipé et j'ai très peur 'être expulsé dans cet état , ca serai terrible pour moi car ma famille en Algérie n'est même pas au courant et dans un pays musulman c un drame , j'aime beaucoup mon copain et je ne veut pas être séparé de lui , beaucoup de gens me disent que des que mon bébé sera au monde je serai expulsé et le bébé restera avec son père ,c horrible de faire cela a une mère . je ne comprend pas pourquoi mon ex mari a tout les droits, sous prétexte que il a la nationalité française, de toute les façons il en était conscient car il me répétait souvent tu n'est qu'une arabe ici tu n'a aucun droit et il avait raison. je ne veut etre séparé de mon bebe de quel droit on me le prend , c moi la victime dans l'histoire

Ecrit par : leila | 12.03.2009

__________________________________

Bonjour Leila. Je suis très touchée par votre histoire, ce calvaire que vous vivez, cette angoisse alors que vous portez un enfant. C'est inadmissible que vous puissiez vivre tout cela sans que personne ne vous aide. Je vais faire un article sur vous, si vous êtes d'accord, et de toute manière, vous ne serez pas expulsée ainsi, car le Réseau d'Éducation sans frontières ne vous laissera pas dans cette situation. Il faut les contacter et leur demander leur soutien. Le Réseau existe dans chaque ville de France et il y a des rencontres chaque mois. Leur site est :http://www.educationsansfrontieres.org
Leila, ne perdez pas espoir. Restez sereine pour l'enfant que vous portez. Nous allons vous aider. Plein de pensées pour vous, Chloé

Ecrit par : Chloé Laroche | 13.03.2009

___________________________________

Merci à "SOS LES MAMANS" pour votre présentation laissée ci-dessus. Je suis allée visiter votre site et j'ai signé la pétition pour Maryse, qui risque la prison pour avoir protégé son fils. Je ferai un article pour elle et pour vous dans très peu de temps. La solidarité est importante. C'est elle qui fait avancer les choses. Cordialement,

Chloé Laroche

Ecrit par : Chloé Laroche | 13.03.2009

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu