Avertir le modérateur

19/01/2014

Mon coup de chapeau au Père Fréchet, hommage à une personnalité de Grenoble authentique qui a gardé sa foi en la solidarité et en l'entraide envers ses frères cabossés et sans-abri.

jean_frechet.jpgBonsoir à tous et toutes,


Il y a des personnes qu'on ne peut oublier et qu'on ne doit pas oublier. Voici une personne qui nous a quittés il y a trois ans et dont je souhaite vous reparler, après un premier article écrit en mars 2011 en hommage à cette personnalité authentique.th-82.jpeg

Je viens vous entretenir en ce dimanche maussade de janvier du Père Jean Fréchet qui pendant des décennies sur Grenoble a aidé les sans-abris sur la paroisse Saint-Paul. Il y avait des caravanes pour les sans-domicile-fixe au pied de son église et des personnes par centaines défilaient pour venir chercher le vendredi matin du lait et à manger ainsi que des vêtements.

Il avait ouvert rue de Stalingrad un restaurant nommé le "51" où on mangeait pour 0 à 5 francs et où les musiciens comme moi animaient des soirées afin de réchauffer le coeur de tous les "cabossés" de la vie, comme le Père les appelait.th-84.jpeg

Le Père Fréchet, malgré toute cette générosité, a été parfois en conflit avec des habitants du quartier des Alliés qui auraient préféré un quartier "propre" et puis il a été agressé aussi et volé, mais il n'a jamais baissé les bras, a toujours pardonné. Il avait cette foi en l'humain et en la solidarité qui l'a conduit à rester en place et en amour de son prochain durant plus de quarante ans.

th-83.jpegIl écrivait et réunissait ses textes dans des recueils et des livres, dont il donnait le profit à son association, celle de Saint-Paul. Il nous a quittés il y a trois ans mais son âme est là, dans le coeur de tous ceux sur qui il a posé ses yeux de clairvoyant de l'infini.père fréchet,hommage,sans abris,paroisse saint paul,grenoble,exception,personnalité,écrivain,prêtre,curé,violoniste,entraide,accueil,bonté,bleu,blog,lecteurs,succès,amour,autrui,dimanche,actualités,mode,pauvreté,politique,détresse,cabossés,aide,soutien,noël,témoignage,le 51,restaurant solidaire,amitié,concert gratuit,sdf,pauvre,caravane,démunis,mort,manque,décès,paroisse,église,voisin,alliés,agression,solitude,algérie,guerre

J'étais sa violoniste, pas sa bonne (sourire), la violoniste du curé... et je me souviens qu'il disait : "Les sans-abris, ceux qui n'ont plus rien, les cabossés de la vie, il n'ont pas besoin seulement de manger, mais aussi de se divertir, de rire, de chanter, de sourire à la vie, d'avoir de la joie" et c'est pour cela qu'il s'entourait d'artistes.th-78.jpeg

À l'occasion de Noël, il organisait un grand repas gratuit pour toutes les familles dans le besoin et il nous demandait d'animer. Des jouets étaient donnés aux enfants. Un de ses plus gros chagrins a été le jour où l'un de ses protégés, un père de famille, s'est tué. Ce papa s'est suicidé le jour où les services sociaux venaient lui enlever ses enfants. Père Fréchet, toi qui es parti au Ciel, fais que la relève soit assurée sur terre après toi, par toutes ces personnes qui oeuvrent pour l'entraide, la compassion et l'engagement de tendre la main aux souffrants et aux cabossés de la vie.th-67.jpeg

père fréchet,hommage,sans abris,paroisse saint paul,grenoble,exception,personnalité,écrivain,prêtre,curé,violoniste,entraide,accueil,bonté,bleu,blog,lecteurs,succès,amour,autrui,dimanche,actualités,mode,pauvreté,politique,détresse,cabossés,aide,soutien,noël,témoignage,le 51,restaurant solidaire,amitié,concert gratuit,sdf,pauvre,caravane,démunis,mort,manque,décès,paroisse,église,voisin,alliés,agression,solitude,algérie,guerreNon, je ne t'ai pas oublié, je n'ai pas oublié quand tu as baptisé mes filles, ni lorsque tu as enterré ma fille Océana. Tu savais que si après je ne suis pas souvent revenue jouer pour toi, pour vous, c'est que mon violon avait trop de larmes dans le corps. Maintenant, il a repris du poil de la bête et j'ai eu un fils en 2005.

Chloé LAROCHEpère fréchet,hommage,sans abris,paroisse saint paul,grenoble,exception,personnalité,écrivain,prêtre,curé,violoniste,entraide,accueil,bonté,bleu,blog,lecteurs,succès,amour,autrui,dimanche,actualités,mode,pauvreté,politique,détresse,cabossés,aide,soutien,noël,témoignage,le 51,restaurant solidaire,amitié,concert gratuit,sdf,pauvre,caravane,démunis,mort,manque,décès,paroisse,église,voisin,alliés,agression,solitude,algérie,guerre

___________________________________________


Mon précédent article sur le Père :

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2011/03/18/le-...


Témoignage du Diocèse et biographie :

http://www.diocese-grenoble-vienne.fr/une_deces_frechet.html


LES PAROLES DU PÈRE JEAN FRÉCHET :

 

  • "L'Evangile c'est de la dynamite, c'est du feu."
  • "Mon rôle, c'est de maintenir le cap sur Jésus-Christ."
  • "L'Evangile, c'est mon combat, c'est le sel de la terre ; les pauvres c'est sacré."
  • "Un prêtre doit prendre des risques, se mouiller au nom du Christ."
  • "Il ne s'agit pas d'avoir de la religion mais bien de la foi."

 

Eléments de bibliographie

Voici quelques ouvrages écrits par le P. Fréchet (liste non exhaustive).

  • La vie dans les Terres froides
  • Vie, traditions, coutumes des Terres froides et du Dauphiné, Bellier, 2000
  • Déclarons la paix, préfacé par Jean-Paul II,  1986
  • La vie d'un enfant vaut tout l'or du monde
  • Ces jeunes de la fin de siècle
  • La guerre d'Algérie racontée aux jeunes et à mes neveux et nièces, dans la série Entre la foi et la colère, 2002

A Grenoble, le Père Fréchet a tendu la main chaque année en permanence et ceci depuis 1962.

 

Pour vous donner une idée de ses actions, voici quelques chiffres

pour l’année 2000 :

·        222 personnes logées dans 48 lieux de vie, dont 28 appartements.

·        400 familles secourues et aidées, soit environ 2000 personnes

en permanence.

·        56 "sans papiers" logés, nourris et défendus auprès des pouvoirs publics.

·        13 198 repas servis dans ses restaurants pour SDF.

·        2 fermes de réinsertion, des chantiers.

·        … et aussi 12 000 personnes soignées et aidées à l’hôpital

Jean Fréchet au Pérou !

 

 Hommages :

http://gemmani.fr/post/2011/03/17/Reaction-a-la-disparition-de-Jean-Frechet
 
http://www.micheldestot.fr/ville-grenoble/
hommage-au-pere-frechet/ 

PHOTOS : je remercie le site BING.COM ainsi que les blogs et sites m'ayant aimablement prêté leurs images. Il y a bien sûr ma collection personnelle et mes propres photos. Voyez aussi mes albums photos à droite de cette page.

 

18/03/2011

Le Père Fréchet était l'Abbé Pierre de l'Isère. Mon hommage à un homme qui considérait chaque homme cabossé comme une histoire sacrée.

images-7.jpegBonjour à tous et toutes,u24457337.jpg

Je viens dire adieu à un grand homme, le Père Fréchet, le prêtre des pauvres et des sans-abri en Isère. Il vient de décéder, après de nombreux mois de lutte contre la maladie.

Cet homme disait que "tout homme est une histoire sacrée" et avait un regard sur les êtres empli de tolérance et de lucidité mêlées. Il ajoutait à cette phrase… tout homme est une histoire sacrée …"même les cabossés de la vie".k0064030.jpg

Je l'ai rencontré à la fin de l'année 1994. J'étais une maman isolée avec une enfant de quatre mois, Océana. Je m'étais moi-même retrouvée sans domicile fixe durant six mois, après une séparation douloureuse. Des amis m'avaient hébergée puis on m'avait ensuite prêté un studio, avant que je ne retrouve un logement à mon nom.

Le Père Fréchet m'avait confié alors, sans connaître ma situation, la mission d'animer quelques fois le restaurant "le 51", ce lieu aux repas à moins d'un euro, qu'il avait ouvert rue de Stalingrad à Grenoble pour permettre aux plus pauvres de manger pour quelques francs. Avec mon violon et des amis musiciens que j'amenais avec moi, nous animions musicalement des soirées destinées aux personnes démunies dont le Père Fréchet s'occupait. Je n'étais donc pas la "bonne du curé" mais sa violoniste !

k0233241.jpgJe me souviens avoir animé avec mon violon la crèche vivante de décembre 1996 à sa paroisse, la paroisse Saint-Paul. Il y avait là tous les animaux de la ferme qu'il avait créée à Miribel-Lanchâtre, vâches, âne, agneaux, brebis... que l'on avait descendus à Grenoble pour l'occasion. L'abbé Pierre de l'Isère était fier de ce projet à la campagne destiné à réinsérer des personnes exclues de la société par des parcours difficiles, exclusion survenue après un chômage ou un divorce, un deuil ou d'autres épreuves de la vie. Le Père Fréchet aimait à répéter : "La misère est une insulte au Créateur" ou encore "Changeons nos regards et la vie jaillira."k1448972.jpg

Ce jour-là, il y eut une solidarité immense, avec beaucoup de vivres et de cadeaux apportés pour les enfants à l'occasion de Noël... dons offerts par de nombreuses personnes solidaires et soutenant l'oeuvre de la paroisse Saint Paul.

C'était ainsi chaque vendredi où le Père organisait une distribution de nourritures, de lait, de nombreuses denrées alimentaires et de vêtements.k0577121.jpg

Il m'avait demandé à plusieurs reprises d'animer les repas de Noël pour les plus démunis. Je me souviens de ces grandes tablées et de la joie de tous ceux qui y étaient présents, femmes, enfants, hommes. Je me souviens du sourire du Père Fréchet mais aussi de cet air grave qu'il avait. Il était tellement confronté à la situation désespérée de centaines de personnes… qui parfois l'ont trahi ou agressé. Il s'est fait voler, agresser, insulté…. mais comme tous ceux qui oeuvrent pour le bien, la tolérance, la solidarité et l'entraide… il a été malmené. Il a pourtant toujours gardé le courage de poursuivre et offrait des sermons si humains que des fidèles venaient de partout pour l'écouter, tant sa parole était humaine.

Il disait que les pauvres ont besoin d'aide alimentaire mais qu'ils ont aussi besoin de nourriture morale, de rencontres sociales et d'insertion solidaire.

k1697095.jpgEt puis un jour, ma fille a rejoint le ciel, à l'âge de deux ans et demi, en février 1997. C'est le père Fréchet qui a officié la messe de son départ. Il était bouleversé. L'église était pleine. Toutes les personnes que je connaissais au 51 étaient là, des sans-abri, des personnes à la rue ou dans des caravanes, des voisins de la paroisse, des voisines, des amis de partout. Tout le monde m'a embrassée et j'étais emportée par une vague d'amour immense mais qui n'a pas emporté mon chagrin et ma peine.

J'étais écroulée, détruite, et depuis, mon violon n'a plus jamais chanté pour les sans-abri de la Paroisse Saint Paul. Il est allé jouer sur d'autres chemins, pour d'autres coeurs, d'autres visages. Pour des visages de personnes âgées à l'hôpital par exemple.k1784230.jpg

k3075469.jpgEt puis un jour, sept ans plus tard, je suis allée le voir… et je lui ai demandé de baptiser mes deux filles adoptives… J'ai vu alors la lumière dans ses yeux. C'était en 2004…. J'attendais mon fils, j'étais enceinte de lui, et le Père Fréchet a vu la lumière de Noël dans mon coeur, la Nativité, le miracle de la vie qui revient.IS431-075.jpg

Il a baptisé mes filles du Bénin et de Roumanie. Le ciel m'avait rendu la vie, de l'espoir, du courage, beaucoup de courage.

Aujourd'hui, le Père Fréchet a rejoint Océana et le Ciel. Puisse-t-il aller parmi les Anges et les Saints et tous nous protéger. Puisse-t-il bénir son oeuvre, oeuvre reprise par le Secours Catholique, lequel poursuit sa mission d'accueil des plus pauvres.

J'ai découvert le texte que notre maire Michel DESTOT a écrit pour le départ du Père Fréchet sur son site. Je le partage avec vous ici, car ce texte m'a beaucoup plu, étant très fidèle à ce qu'était le Père Fréchet :

"Avec la disparition du Père Fréchet, les Grenoblois perdent aujourd'hui un frère en humanité aimé et respecté pour ses engagements comme pour la radicalité de ses convictions et de ses combats. Engagé sa vie durant "entre foi et colère", souvent indigné et rageur, toujours sincère et généreux, le Père Fréchet a consacré sa vie aux pauvres parmi les pauvres, aux paumés, et aux marginaux, ici et ailleurs dans le monde. Il bousculait, interpellait, rudoyait parfois ses interlocuteurs qu'il jugeait trop policés, trop prudents, trop raisonnables, trop résignés pour lui, qui professait que "tout homme, même le plus cabossé, était une histoire sacrée". Homme de passion, par sa ferveur, il les ramenait – il nous ramenait - sans cesse et sans concession à une exigence première : l'amour de l'autre, sans condition. Dans l'actualité sombre et tourmentée que nous traversons, le témoignage de cette vie accomplie donne sans aucun doute des raisons d'espérer et de poursuivre les combats entrepris." (Michel DESTOT)isp0802384.jpg

 

k2191706.jpgPère Fréchet, que mes meilleures pensées vous accompagnent dans votre dernière demeure.

Vous ne manquerez pas là-haut, j'en suis sûre, de recueillir quelques anges sans domicile fixe.

 

Chloé LAROCHE _____________________________________

 

 

Nota bene ____________________________ Les photos choisies par l'auteur pour son article proviennent du site http://www.fotosearch.fr avec des photos libres de droits. Seule la photo du Père Fréchet en haut à gauche provient d'une collection privée.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu