Avertir le modérateur

27/08/2016

Je suis d'accord avec le Conseil d'État concernant sa décision envers le burkini. Laissez les femmes s'habiller comme elles le souhaitent.

 

Amis lecteurs,burkini,conseil d'état,tolérance,politique,france,risée,monde,liberté,religion,signe,vêtement,pudeur,baignade,mer,plage,femme,homme,corps,nudité,choix,loi,amende,police,

 

Je suis d'accord avec le Conseil d'État et sa décision d'hier à propos du burkini, décision sage essayant de calmer le jeu et les esprits surchauffés à ce sujet.

J'en ai discuté aujourd'hui avec un ami qui est handicapé et a déjà beaucoup souffert. Il connait  par son épreuve d'AVC les priorités de la vie et de ce qui demeure essentiel. Il m'a dit : "Personne n'a à dire à une femme comment s'habiller. Tout cela est un faux problème. Il y a des choses plus graves à traiter." Je suis d'accord avec lui sur la liberté de s'habiller comme on veut. Nous sommes depuis ce débat national la risée de nombreux pays sur ce sujet. La liberté se trouve où lorsqu'on voit une femme avec burkini se faire arrêter sur la plage ?

burkini,conseil d'état,tolérance,politique,france,risée,monde,liberté,religion,signe,vêtement,pudeur,baignade,mer,plage,femme,homme,corps,nudité,choix,loi,amende,policeIl faut retrouver la paix de vivre ensemble, d'accepter que l'autre ne soit pas comme soi. Sinon, nous allons nous retrouver à nous regarder à couteaux tirés et des incidents comme celui d'hier se feront nombreux : un jeune homme s'est fait arracher sa croix en pleine rue.

Cette femme secouriste ci-dessous porte un burkini mais pourrait vous sauver la vie. Ce maillot de bains a un rapport avec la pudeur de la femme, pas avec son intégrité. Respectons cela et arrêtons les amalgames dangereux pouvant nous porter vers l'intolérance.  

Aujourd'hui, dans les Grandes Gueules sur la radio RMC, un animateur a osé dire : "Imaginez que j'agresse une femme portant le burkini parce qu'elle crée chez moi une agression directe par la vue de ce vêtement. Qui sera fautif ? Elle ou moi ? Hé bien, ce sera elle, car elle aura créé un désordre public."

Je lui réponds à cette Grande Gueule de RMC que ce sera lui le fautif et tous ceux qui montent en épingle toute cette histoire sur le burkini. La loi a déjà interdit la burqa, alors pourquoi ne pas laisser les femmes qui le souhaitent se baigner en étant couvertes ? Le burkini laisse voir le visage et la seule chose est que le corps est couvert, ainsi que les cheveux. Cela déplait-il aux messieurs de ne pouvoir voir le corps des femmes à leur aise et de dénigrer celles qui n'ont pas envie de se montrer ?

 

Chloé Laroche

___________________________________

 

LIEN :

 

http://www.huffingtonpost.fr/2016/08/14/burkini-australie-international_n_11507734.html

 
 
 

INTERNATIONAL – Alors que le débat sur le burkini agite l'opinion publique en France, avec deux maires ayant pris récemment un arrêté municipal l'interdisant sur leurs plages, un pays dans le monde a su particulièrement l'intégrer sur ses rivages: l'Australie.

Afin de permettre à ses coreligionnaires de pouvoir elles aussi s'adonner aux joies de la plage, tout en respectant leurs convictions, c'est une musulmane australienne qui avait ainsi inventé le "burkini" dès 2007, croisement entre le bikini sexy et la stricte burqa.

"Je la regardais jouer: elle portait un voile, une chemise longue et des pantalons. Et, par dessus tout, elle avait enfilé le maillot et la jupe de son équipe. Je me suis dit: 'Mon Dieu, on doit pouvoir faire quelque chose'": c'est en regardant sa nièce jouer au netball (sorte de basketball) qu'Aheda Zanetti avait décidé de concevoir elle-même une tenue qui serait à la fois pratique et "religieusement correcte".

"Un si grand nombre de filles et de femmes ne pouvaient pas pratiquer de nombreux sports, dont la natation... Il n'y avait rien de vraiment pratique pour elles... Le tissu, la conception... ça n'allait pas", expliquait la Libanaise d'origine.

Cette mère de quatre enfants, qui n'a jamais porté la burqa, avait d'abord conçu un haut qui reliait un voile à une chemise, avant de se lancer dans des tenues de sport plus complètes et de jeter son dévolu sur les maillots de bain.

Dans un pays où la plage est une véritable "culture", que ce soit pour le surf ou la simple baignade, il y avait "un vide qu'il fallait combler", selon Aheda Zanetti.

Des commandes dans le monde entier

La styliste crée alors le "burkini": un costume de bain en polyester, d'une rigoureuse couleur noire, qui enveloppe l'ensemble du corps, des cheveux jusqu'aux chevilles.

Et à l'époque, sa société "Ahiida", installée dans une banlieue de Sydney, reçoit alors des centaines de commandes, venues de toute l'Australie mais également de l'étranger. Neuf ans après, le succès est toujours au rendez-vous. "Maintenant, nous avons des ventes partout dans le monde, et quand ils (des pays) l'interdisent comme au Maroc, cela va quand même très bien pour moi, explique-t-elle à Newsweek. Les gens l'achètent juste pour chez eux."

En 2007, année coïncidant avec le centenaire des Surfeurs sauveteurs en mer d'Australie, Aheda Zanetti avait également sorti un burkini rouge et jaune, aux couleurs des sauveteurs.

Pour la jeune Mecca Laalaa (en photo ci-dessous), 20 ans, cela a été le déclencheur qui l'a convaincue de rejoindre le programme d'entraînement des maîtres-nageurs. "Ce que je portais pour nager m'empêcher de m'impliquer dans des activités nautiques... Pour moi, le burkini signifie que plus rien ne peut m'arrêter", témoignait-elle à l'époque.

burkini australie

Et le nouveau "maillot" avait reçu la bénédiction du mufti d'Australie, le cheikh Taj Aldin al-Hilali, dans un pays où les musulmans sont 300.000 sur une vingtaine de millions d'habitants.

En France, le 28 juillet, le maire Les Républicains de Cannes, David Lisnard, avait pris un arrêté disposant que "l'accès aux plages et à la baignade sont interdits à toute personne n'ayant pas une tenue correcte, respectueuse des bonnes mœurs et de la laïcité, respectant les règles d'hygiène et de sécurité des baignades adaptées au domaine public maritime". Une semaine plus tard, le maire, lui aussi LR, de Villeneuve-Loubet, Lionnel Luca, avait pris à son tour un arrêté interdisant la baignade en burkini sur les plages de sa commune.

14/05/2016

Ma critique sur le film "Ma Loute". Le réalisateur n'est pas si loin de la réalité du monde. Il nous amène à regarder derrière les apparences.

Chers lecteurs,

 

 

Ce soir, je suis allée voir le film : "Ma Loute". 

Je suis assez d'accord avec le commentaire lu après avoir vu ce film, un commentaire écrit par "Ener1" sur le site de Allociné : "Le scénario aurait pû être bien mais dès qu'ils commencent à bouffer de l'humain sanguinolent, non merci ... J'aurai sû, j'aurai pas venu ...".

Moi non plus, je ne serai pas venue si j'avais su. En même temps, lorsqu'on creuse un peu derrière les apparences trompeuses, les terreurs du film, les abominations et les excentricités montrées... on s'aperçoit que le réalisateur n'est pas si loin de la réalité du monde.

Un ami m'avait accompagnée pour visionner cette création cinématographique mais il a été loin de penser, au contraire de moi, que ce film montrait une certaine réalité, à tel point que devant le pied que tend la mère anthropophage à ses enfants, cela lui a paru tellement irréel que cela lui a paru aussi risible.

Mais c'est bien ce que montre ce film : qu'à force de penser que l'humanité n'est que belle et bonne, on en vient à faire du déni sur les horreurs réelles qui existent. Cet ami pensait que cela était tellement énorme que cela ne pouvait exister. Mais malheureusement, cela existe et tant de choses terribles ont existé. 

Bruno Dumont nous parle aussi d'inceste, par un frère et un père, sur une femme devenue hystérique et hyper sensible. Sa souffrance est tellement à fleur de peau et extrême qu'elle en est devenue  excentrique, à force d'être expansive. Sa fille, Billie, qui est née de ce viol incestueux, vit maintenant chez son oncle, lequel peut être aussi son père. Elle est attirée par le jeune criminel qui tue plein de personnes alentour et lui aussi semble attiré par elle.

Mais à un moment, cette jeune fille va voir arriver sur elle un déchainement inouï de violence et de coups, de la part de ce jeune qu'elle aime, nommé Ma Loute. Elle l'avait dit aux policiers : "Je suis une jeune fille déguisée en garçon."

Voilà ici le problème du Genre qu'on ne résoudra pas, puisque tous les journalistes de Cannes et les cinéphiles se demandent encore si Billie est une fille ou un garçon.

Mais le jeune Ma Loute, en la portant dans ses bras, pense sentir autre chose, faisant penser à des attributs masculins. C'est alors qu'il la frappe, en lui disant qu'elle l'avait trahi. C'est une scène terrible, comme le passage où la mère de Ma Loute frappe violemment avec une rame les personnes prises dans le filet et qui attendent d'être  mangées par cette famille anthropophage. La scène où les trois jeunes enfants mangent avec leur grand frère Ma Loute les restes humains est insoutenable.

Mais ce qui me choque, en lisant certains commentaires et notamment un article d'une journaliste à Cannes, c'est que des personnes portent aux nues l'histoire d'amour entre ces deux jeunes, entre Billie et Ma Loute, comme si cela transfigurait le film.

Parce que deux êtres s'aiment, alors on peut tout pardonner ? La fin montre bien cela : Billie découvre Ma Loute au bord de l'océan avec une autre jeune femme. Elle sait tout, mais elle ne dit rien. Elle ne dénonce pas... Pourquoi ? 

Peu-être parce que le film veut dire que ces deux jeunes sont deux victimes, victimes de leur milieu familial, victimes de leur enfance, victimes de la violence extrême.

Peut-être  parce que Ma Loute a sauvé Billie, sa mère et son oncle, en les emportant loin de ses parents avides de sang sur une charrette, trouvée ensuite par les policiers. Il a pris cette décision de courage ultime d'arrêter le massacre, de dire NON à une famille toxique et malsaine.

Tous les acteurs sont magnifiques dans leur rôle, les non-professionnels comme les professionnels. Le Commissaire Machin est troublant dans sa légèreté, se mettant à rouler sans problème, malgré son poids... à voler aussi. C'est par des scènes telles que celles-ci qu'on comprend que le réalisateur nous amène à regarder et voir derrière les apparences, à réfléchir sur notre façon de voir une personne obèse, une personne dite folle, une personne excentrique, une personne sans genre, une personne maladroite, une personne bossue, etc.

J'ai trouvé dans ce film beaucoup de sensibilité autant qu'une grande cruauté, qui me fait recommander de ne pas aller le voir si vous avez moins de seize ans ou si vous êtes d'une nature émotive et sensible.

 

Chloé LAROCHE

 

 

 

 

07/02/2016

Je raconte un parcours de trente minutes sur la route, avec un nombre insupportable d'incivilités au code de la route relevées. La prochaine fois, je donne les noms et les plaques, lol.

Bonjour à tous,

 

vsl,témoignage,ambulance,route,accident,code de la route,priorité,refus,feu rouge,incivilité,danger,mort,sécurité routière,professionnel route,prudence,précipitation,vitesse,coller,autoroute,témoin,vélo,grenoble,piéton,peur,intimidation,panneau,passage piéton,Hier samedi, je travaillais. En allant chercher un patient, j'ai fait un parcours de vingt-cinq kilomètres, entre Crolles et Grenoble. J'étais dans une voiture ambulance avec la croix bleue sur fond blanc.

 

J'ai rencontré sur mon parcours -sur route et autoroute plus ville -plusieurs incivilités que je souhaite vous conter car j'en suis restée pantoise et même choquée.vsl,témoignage,ambulance,route,accident,code de la route,priorité,refus,feu rouge,incivilité,danger,mort,sécurité routière,professionnel route,prudence,précipitation,vitesse,coller,autoroute,témoin,vélo,grenoble,piéton,peur,intimidation,panneau,passage piéton,

 

Je traverse toutd'abord une petite ville nommée Bernin. Je m'arrête à un passage piéton pour laisser passer un jeune sur une zone 30. Une moto fulmine derrière moi.

Quelques mètres après, je ralentis car il y a une priorité à droite. Le motard se met à hurler après moi en me doublant ensuite  rageusement. Je suis triste et déçue car je les aime bien les motards et je m'arrange toujours pour leur céder ou leur faciliter le passage, étant consciente de leur fragilité corporelle face à une voiture.

 

Puis une voiture juste à l'arrière me colle.

vsl,témoignage,ambulance,route,accident,code de la route,priorité,refus,feu rouge,incivilité,danger,mort,sécurité routière,professionnel route,prudence,précipitation,vitesse,coller,autoroute,témoin,vélo,grenoble,piéton,peur,intimidation,panneau,passage piéton,Je traverse le village en respectant la limitation de vitesse. Je sens l'automobiliste me coller derrière et se mettre en colère après moi. Manque de pot, je ralentis car à la sortie de Bernin, je respecte une priorité à droite, une priorité très dangereuse car on ne voit pas les voitures qui arrivent très vite par la droite. On est obligé de ralentir au maximum pour constater qu'une voiture arrive ou non. De nombreux accidents se produisent ici. Car tout le monde va vite, sans ralentir. 


Là, l'automobiliste klaxonne afin de me gronder sur mon ralentissement. J'ai envie de m'arrêter et de sortir pour lui dire ce que je pense. Mais je ne sors pas du véhicule, je poursuis ma route en pensant à ceux qui prennent des coups de tourne-vis ou de fusil pour avoir osé se défendre ou protester.vsl,témoignage,ambulance,route,accident,code de la route,priorité,refus,feu rouge,incivilité,danger,mort,sécurité routière,professionnel route,prudence,précipitation,vitesse,coller,autoroute,témoin,vélo,grenoble,piéton,peur,intimidation,panneau,passage piéton,

Plus loin, je vois une voiture déboiter devant moi, face à moi, afin de doubler un car, sans respecter le fait que j'arrive en face. On ne double pas lorsqu'il y a un obstacle si une voiture arrive en face, règle très importante mais oubliée de nombre d'automobilistes !!

vsl,témoignage,ambulance,route,accident,code de la route,priorité,refus,feu rouge,incivilité,danger,mort,sécurité routière,professionnel route,prudence,précipitation,vitesse,coller,autoroute,témoin,vélo,grenoble,piéton,peur,intimidation,panneau,passage piéton,Enfin, j'arrive sur l'autoroute. Il y a un obstacle sur la voie de droite, à cause du vent : une grande banderole vole. Je la contourne par la gauche en mettant mon clignotant. Une voiture noire de gros gabarit arrive en trombe derrière moi, à au moins deux cent kilomètres à l'heure. Elle m'oblige par son comportement à vite me garer à droite. J'ai horreur des personnes qui ne savent pas adapter leur vitesse aux évènements et qui collent les autres, jusqu'à les pousser sans ménagement.

Puis, je quitte l'autoroute et j'aborde un rond-point. Une personne me coupe la route en pénétrant cavalièrement devant moi sur le rond-point, tout en regardant son portable face à lui. vsl,témoignage,ambulance,route,accident,code de la route,priorité,refus,feu rouge,incivilité,danger,mort,sécurité routière,professionnel route,prudence,précipitation,vitesse,coller,autoroute,témoin,vélo,grenoble,piéton,peur,intimidation,panneau,passage piéton,

Plus loin, en plein centre ville, je vois un jeune taper un sms tout en roulant et en avançant comme un escargot mais sans voir ce qui se passe en plein carrefour.

Enfin, au carrefour suivant, je vois un automobiliste accélérer au feu rouge et traverser un grand carrefour à toute allure. 

vsl,témoignage,ambulance,route,accident,code de la route,priorité,refus,feu rouge,incivilité,danger,mort,sécurité routière,professionnel route,prudence,précipitation,vitesse,coller,autoroute,témoin,vélo,grenoble,piéton,peur,intimidation,panneau,passage piéton,J'arrive enfin vivante sur mon lieu de prise en charge. Mon patient m'attend et ne sait pas ce que j'ai vécu avant de pouvoir arriver. Et vous, savez-vous ce que j'endure sur la route durant les 45 heures que je vis sur la route chaque semaine ? Savez-vous ce que j' observe de la route chaque semaine sur Grenoble et les alentours ? Savez-vous combien d'accidents mortels j'évite chaque mois ?

vsl,témoignage,ambulance,route,accident,code de la route,priorité,refus,feu rouge,incivilité,danger,mort,sécurité routière,professionnel route,prudence,précipitation,vitesse,coller,autoroute,témoin,vélo,grenoble,piéton,peur,intimidation,panneau,passage piéton,Le pire, c'est le gars qui me coupe la route en plein carrefour, alors que j'ai le vert et que je traverse, que je freine pour éviter le choc, que je klaxonne et qu'il me sourit béatement en me narguant. 

vsl,témoignage,ambulance,route,accident,code de la route,priorité,refus,feu rouge,incivilité,danger,mort,sécurité routière,professionnel route,prudence,précipitation,vitesse,coller,autoroute,témoin,vélo,grenoble,piéton,peur,intimidation,panneau,passage piéton,Le pire, c'est le vélo qui arrive à toute trombe en plein Grenoble sur un passage piétons, alors que je viens de laisser passer des piétons et que ce cycliste se donne le droit des piétons en manquant se faire renverser, sur ce même passage piétons... car il est si rapide, alors que je viens de redémarrer ! Il risque sa peau et moi, je risque la prison.vsl,témoignage,ambulance,route,accident,code de la route,priorité,refus,feu rouge,incivilité,danger,mort,sécurité routière,professionnel route,prudence,précipitation,vitesse,coller,autoroute,témoin,vélo,grenoble,piéton,peur,intimidation,panneau,passage piéton,

Le pire, ce sont les personnes en voiture qui croient que parce qu'elles sont dans leurs droits ne regardent jamais dans leurs rétroviseurs, ne mettent jamais leur clignotants, ne tournent jamais la tête pour les angles morts et ne ralentissent jamais, même en ville. Elles sont tellement dans leur droit que si un gamin traverse devant eux, ils le renversent et s'enfuient en se disant : "Ce n'est pas de ma faute."

 

Chloé LAROCHEvsl,témoignage,ambulance,route,accident,code de la route,priorité,refus,feu rouge,incivilité,danger,mort,sécurité routière,professionnel route,prudence,précipitation,vitesse,coller,autoroute,témoin,vélo,grenoble,piéton,peur,intimidation,panneau,passage piéton,vsl,témoignage,ambulance,route,accident,code de la route,priorité,refus,feu rouge,incivilité,danger,mort,sécurité routière,professionnel route,prudence,précipitation,vitesse,coller,autoroute,témoin,vélo,grenoble,piéton,peur,intimidation,panneau,passage piéton,

 

 

 

 

 

vsl,témoignage,ambulance,route,accident,code de la route,priorité,refus,feu rouge,incivilité,danger,mort,sécurité routière,professionnel route,prudence,précipitation,vitesse,coller,autoroute,témoin,vélo,grenoble,piéton,peur,intimidation,panneau,passage piéton,

10/09/2014

J'écris pour cette famille de Moernach traversant l'enfer suite au crime commis par le fils aîné de quinze ans.... Mon propos sur la violence, les jeux vidéos, la vigilance des parents.


moernach,haut-rhin,famille,drame,deuil,jeune homme 15 ans,a tué sa soeur,fillette,11 ans,garçon dans un état grave,souffrance,folie,crime,jeux vidéos,violence,pegi,frère aîné,justice,procureur,police,parents,choc,couteau,dépendance,santé mentale,haine,amour,destruction,adolescent,frère,soeur,assassinat,examen,garde à vue,éducation,vigilance parentale,soirée,baby-sitter,confiance,méfiance,voisin,parrain,mort,âme,terreur,tristesse,france,souvenir,plus jamaisBonsoir à tous et à toutes,moernach,haut-rhin,famille,drame,deuil,jeune homme 15 ans,a tué sa soeur,fillette,11 ans,garçon dans un état grave,souffrance,folie,crime,jeux vidéos,violence,pegi,frère aîné,justice,procureur,police,parents,choc,couteau,dépendance,santé mentale,haine,amour,destruction,adolescent,frère,soeur,assassinat,examen,garde à vue,éducation,vigilance parentale,soirée,baby-sitter,confiance,méfiance,voisin,parrain,mort,âme,terreur,tristesse,france,souvenir,plus jamais

 

Je pense très fortement à cette petite fille assassinée par son frère de quinze ans, à son frère cadet de huit ans hospitalisé dans un état grave, poignardé lui aussi par ce frère aîné... et à leurs parents qui ont tout perdu, en une soirée d'enfer abominable, après avoir élevé ces trois enfants et fondé une famille.

La France entière a été secouée par ce drame et par la souffrance terrible de ces deux parents à qui des milliers de personnes pensent, depuis plusieurs jours, depuis cet horrible crime. 

L'adolescent jouait, d'après l'enquête, aux jeux vidéos, avec une dépendance déjà remarquée et un intérêt excessif pour eux. Il a pu basculer dans la folie et la déconnection du réel par la simple appartenance à des univers irréels dans lesquels il a trouvé la dualité et la schizophrénie d'une violence inouïe. Il a collé sa haine sur un personnage nommé "l'homme en noir" qui a décuplé sa force pour arriver à détruire toute sa famille, ne lui laissant aucune chance d'épargner l'amour des siens. moernach,haut-rhin,famille,drame,deuil,jeune homme 15 ans,a tué sa soeur,fillette,11 ans,garçon dans un état grave,souffrance,folie,crime,jeux vidéos,violence,pegi,frère aîné,justice,procureur,police,parents,choc,couteau,dépendance,santé mentale,haine,amour,destruction,adolescent,frère,soeur,assassinat,examen,garde à vue,éducation,vigilance parentale,soirée,baby-sitter,confiance,méfiance,voisin,parrain,mort,âme,terreur,tristesse,france,souvenir,plus jamais

De nombreuses familles pensent que les jeux vidéos, du moment que ce sont des jeux.... peuvent être visualisés par tous, et même par des petits de trois-quatre ans. Je le constate dans certaines familles autour de moi. 

Nous pouvons réfléchir, nous interroger et nous rappeler que les jeux vidéos possèdent des limites d'âge appelées PEGI, rarement respectées par les parents ou la famille proche, pensant faire de beaux cadeaux...

moernach,haut-rhin,famille,drame,deuil,jeune homme 15 ans,a tué sa soeur,fillette,11 ans,garçon dans un état grave,souffrance,folie,crime,jeux vidéos,violence,pegi,frère aîné,justice,procureur,police,parents,choc,couteau,dépendance,santé mentale,haine,amour,destruction,adolescent,frère,soeur,assassinat,examen,garde à vue,éducation,vigilance parentale,soirée,baby-sitter,confiance,méfiance,voisin,parrain,mort,âme,terreur,tristesse,france,souvenir,plus jamaisCadeaux empoisonnés d'une société de consommation qui distille la violence en injections brutales et sournoises. La violence est semée en abondance dans notre société à travers certains films, à travers des mangas et de nombreux jeux vidéos.

 

Lisez cet article, si vous ne l'avez déjà lu :

 http://www.midilibre.fr/2014/04/10/tu-tues-mon-frere-je-tue-papa-tu-tues-maman,846868.php 

 

La violence s'inscrit dans les cellules et se distille dans les cellules et la mémoire de la personne, d'autant plus chez des enfants en pleine structuration mentale.

Un père de famille, voyant que son fils adolescent commençait à devenir dépendant de certains jeux, ne lui laissa plus que deux heures le dimanche pour en faire et le protégea ainsi d'une mauvaise influence.

moernach,haut-rhin,famille,drame,deuil,jeune homme 15 ans,a tué sa soeur,fillette,11 ans,garçon dans un état grave,souffrance,folie,crime,jeux vidéos,violence,pegi,frère aîné,justice,procureur,police,parents,choc,couteau,dépendance,santé mentale,haine,amour,destruction,adolescent,frère,soeur,assassinat,examen,garde à vue,éducation,vigilance parentale,soirée,baby-sitter,confiance,méfiance,voisin,parrain,mort,âme,terreur,tristesse,france,souvenir,plus jamais

Mon fils, qui a neuf ans et demi, s'est vu proposer à l'école, sous le manteau et dans les premiers jours de la rentrée, un échange de jeux vidéos interdits aux moins de seize ans, échange proposé par un autre enfant d'une dizaine d'années...

La société devient violente, lorsque l'on voit aux actualités qu'un père de famille perd la vie pour avoir demandé que des jeunes fassent moins de bruit, quand on voit des jeunes de vingt ans massacrés par une bande, quand on voit une jeune joggueuse assassinée par un passant, quand on voit une famille entière terrorisée dans leur maison par une bande de cambrioleurs, n'hésitant pas à menacer un jeune enfant avec un couteau sous la gorge. 

La guerre est dans nos coeurs, à la porte de nos vies, avec toutes ces personnes partant se battre en Syrie, emmenant des jeunes gens dans des convictions extrémistes... La guerre n'est pas loin de nous, avec tous ces enfants, ces civils massacrés sous nos yeux impuissants. La guerre est dans tant de pays que nous ne pouvons aider. Mais la guerre est aussi ici, avec une lame de fond emportant nos illusions de paix et de tolérance.

Un enfant n'a pas à payer de sa vie pour la violence d'un autre, pour une guerre, pour un frère malade... Alors, que les parents soient vigilants et protègent leurs enfants du pire ! En évitant de  demander à un jeune homme de quinze ans d'être baby-sitter... lourde responsabilité pour un adolescent pouvant basculer dans la violence et la haine jalouse de ses frères et soeurs...

moernach,haut-rhin,famille,drame,deuil,jeune homme 15 ans,a tué sa soeur,fillette,11 ans,garçon dans un état grave,souffrance,folie,crime,jeux vidéos,violence,pegi,frère aîné,justice,procureur,police,parents,choc,couteau,dépendance,santé mentale,haine,amour,destruction,adolescent,frère,soeur,assassinat,examen,garde à vue,éducation,vigilance parentale,soirée,baby-sitter,confiance,méfiance,voisin,parrain,mort,âme,terreur,tristesse,france,souvenir,plus jamaisLes parents peuvent être vigilants aussi en respectant les limites d'âge inscrites sur les jeux vidéos, en faisant attention aux mangas, en surveillant les films regardés par leurs enfants et leurs jeunes, en refusant la télé et l'ordinateur dans les chambres, en parlant des réalités à leurs enfants afin de leur ouvrir les yeux et la raison, afin qu'ils soient conscients du danger de ces mondes dans lesquels ils pénètrent et qui pourraient les happer.

Je termine mon article avec toutes mes pensées pour cette famille, pour ces parents sous le choc, traumatisés dans leurs entrailles par la mort de leur fillette, par leur jeune fils dans un état grave et par les actes terribles de leur grand fils. La vie arrivera t-elle à mettre un semblant de baume sur une blessure aussi béante de douleur et aussi ouverte sur l'horreur ? Je demande aux Anges que leur jeune fils soit guéri et rétabli et que leur grand fils soit soigné et accompagné dans sa terrible et profonde souffrance.

Chloé LAROCHEmoernach,haut-rhin,famille,drame,deuil,jeune homme 15 ans,a tué sa soeur,fillette,11 ans,garçon dans un état grave,souffrance,folie,crime,jeux vidéos,violence,pegi,frère aîné,justice,procureur,police,parents,choc,couteau,dépendance,santé mentale,haine,amour,destruction,adolescent,frère,soeur,assassinat,examen,garde à vue,éducation,vigilance parentale,soirée,baby-sitter,confiance,méfiance,voisin,parrain,mort,âme,terreur,tristesse,france,souvenir,plus jamais


http://www.pegi.info/fr/index/id/65

 

 

 

 

 

01/04/2014

Pour Alexandre et Cyril, assassinés en 1986 à Montigny-lès-Metz. Parcours chaotique de la justice française. Contradictions... et plusieurs coupables. Hypothèse.

th-8.jpegDeux jeunes enfants ont été tués pour avoir énervé un adulte, Henri Leclaire, en 1986, à Montigny-lès-Metz.

Il faisait beau. Le soleil brillait, en ce dimanche de fin septembre. Ils avaient huit ans et faisaient du vélo. Ils s'appelaient Alexandre Beckrich et Cyril Beining.

Ils se sont approchés de bennes à papiers, d'un peu trop près, et cela a causé leur perte. Car Henri Leclaire veillait et gardait ces bennes comme la prunelle de ses yeux, préférant tuer deux enfants qui n'avaient qu'une idée en tête : jouer et découvrir le monde.

Au lieu d'appeler à l'aide pour les sauver, alors qu'ils étaient allongés à terre, tombés l'un après l'autre après avoir été malmenés par cet homme, ce dernier a pris une pierre et les a frappés à mort, avec une violence inouïe.

Depuis 1986, cet homme est en liberté, malgré des aveux précis et détaillés, et on a préféré enfermer un jeune de 16 ans qui a avoué sous la contrainte et la peur, Patrick Dils...

Rue89 avait eu accès au PV des aveux de cet homme, en 2009 déjà, et un article en avait fait état par le Nouvel Observateur, le 16/09/2009, exactement (voir lien donné ci-dessous).

Seulement, on a préféré tout mettre sur le dos de Francis Heaulme, surnommé le "routard du crime", après qu'on ait relâché Patrick Dils, innocenté après quinze années de prison.

Alors que la population française avait les yeux rivés dernièrement sur Patrick Heaulme et son nouveau procès -et sans qu'on nous parle jamais de Henri Leclaire-, on a appris par voie de presse que ce dernier, après le nouveau témoignage d'un témoin miracle, a avoué à nouveau son crime hier et a renoncé à la rétractation de ses premiers aveux.

Une autre rumeur dit que tout cela est faux, que Henri leclaire n'a pas avoué à nouveau, alors disons-le pour ces enfants : que la vérité soit faite, que l'assassin soit enfin puni et ... 

Alexandre et Cyril, reposez en paix.

Que plus jamais des enfants qui jouent dehors ne soient tués, comme en Algérie aussi, un crime horrible s'étant produit à Constantine, avec Haroun, 10 ans, et Ibrahim, 9 ans, qui ont été massacrés.

Sur Terre existe l'enfer que même le plus beau des paradis au ciel ne pourra effacer.

 

Chloé Larochepatrick dils,henri leclaire,francis heaulme,montigny-lès-metz,rue89,nouvel observateur,algérie,massacre constantine,deux enfants tués,innocent,justice,erreur judiciaire,aveux,reconstitution,juge,crime,france,police,jeune,adolescent,peur,avouer,garde à vue,pardon,vérité,temps,parent


_____________________ À lire par comparaison entre les articles, relation, rapport et réflexion sur les faits --------------------------- :

 

http://rue89.nouvelobs.com/2009/09/16/des-aveux-vieux-de-23-ans-relancent-laffaire-patrick-dils

_______________________________________________________


http://librespenseurs.unblog.fr/2013/03/12/affaire-des-deux-enfants-tues-a-constantine-deux-suspects-arretes/

_____________________________________________


http://forums.france2.fr/france2/Non-elucide/alexandre-meurtre-cyril-sujet_183_1.htm


----------------------------------------------------------


http://www.20minutes.fr/societe/1338705-montigny-les-metz-ce-dimanche-ensoleille-ou-cyril-et-alexandre-sont-morts

12/02/2014

Rappeler aux enfants de regarder les voitures aux passages piétons... Article écrit pour sauver un petit d'homme et rappeler aux automobilistes la prudence pour éviter le pire sur la route.

code route,danger enfant,prudence,ralentir,accident,voiture,conduite,mort,enfant,renverser,piéton,sécurité routière,enseignement,traverser route,voie publique,france,europe,proposition,idée,parent,école,anticiper,freiner,automobiliste,peur,passage piéton,vulnérabilité,chloé laroche,isère,souci,problème,vigilance,prévention routière,taxi,moteur,danger,violence,vitesse,moniteur,auto-école,police,gendarme,protectionBonjour à tous et toutes,


 Je propose de rappeler aux enfants de toujours regarder en traversant les routes ; car... si nos petits sont prioritaires sur les passages piétons, on oublie souvent que les automobilistes, eux, ne respectent pas forcément leur droit de s'arrêter pour les laisser passer.code route,danger enfant,prudence,ralentir,accident,voiture,conduite,mort,enfant,renverser,piéton,sécurité routière,enseignement,traverser route,voie publique,france,europe,proposition,idée,parent,école,anticiper,freiner,automobiliste,peur,passage piéton,vulnérabilité,chloé laroche,isère,souci,problème,vigilance,prévention routière,taxi,moteur,danger,violence,vitesse,moniteur,auto-école,police,gendarme,protection


Un enfant a été tué sur un passage piéton il y a un certain temps dans une petite ville de province, car une voiture s'est arrêtée mais pas celle qui était à gauche et qui, allant trop vite, a percuté l'enfant. La première voiture a regretté s'être arrêtée, se disant qu'elle aurait mieux fait de ne pas laisser passer l'enfant. Mais si la deuxième avait roulé au pas, aux abords du passage piéton, comme tout bon automobiliste, afin d'anticiper un éventuel passage d'enfant, alors, l'enfant aurait gardé la vie.code route,danger enfant,prudence,ralentir,accident,voiture,conduite,mort,enfant,renverser,piéton,sécurité routière,enseignement,traverser route,voie publique,france,europe,proposition,idée,parent,école,anticiper,freiner,automobiliste,peur,passage piéton,vulnérabilité,chloé laroche,isère,souci,problème,vigilance,prévention routière,taxi,moteur,danger,violence,vitesse,moniteur,auto-école,police,gendarme,protection

Il est nécessaire de rappeler aux enfants que la route est un endroit dangereux, qu'ils ne font pas le poids contre une voiture et que se faufiler en trottinette sur les routes, même celles de "quartiers calmes", est vraiment risqué pour eux.

Lorsqu'ils traversent au feu vert piétons, mais que les voitures qui tournent viennent d'avoir le vert et vont si vite qu'elles ne s'arrêtent pas pour les piétons, les enfants sont alors très vulnérables et fragiles.

code route,danger enfant,prudence,ralentir,accident,voiture,conduite,mort,enfant,renverser,piéton,sécurité routière,enseignement,traverser route,voie publique,france,europe,proposition,idée,parent,école,anticiper,freiner,automobiliste,peur,passage piéton,vulnérabilité,chloé laroche,isère,souci,problème,vigilance,prévention routière,taxi,moteur,danger,violence,vitesse,moniteur,auto-école,police,gendarme,protectionLes parents et les enseignants devraient toujours redire aux enfants qu'il faut regarder si les voitures s'arrêtent et les ont bien vus.

Un enfant n'est pas de grande taille et ne se voit pas ; il est trop tard à jamais quand l'accident mortel frappe. Le petit d'homme n'a pas non plus encore la perception de la vitesse des voitures qui arrivent à sa hauteur.

Chloé Laroche


_________ 

Une idée de livre, dès 3 ans

  • Une petite voiture toute en rondeur circule joyeusement sur les routes. Mais quand elle rencontre un passage piéton, un feu rouge, une ligne continue... elle devient très prudente. Une très bonne façon d’initier votre enfant à la sécurité routière et au code de la route.
  • Mon premier code de la route, éd. Seuil jeunesse, par Dedieu, 12,50 €.

20/10/2013

Suite n ° 2 des scoops de Chloé ... Méfait de chasseur, mort d'une cabrette, incivilités, sur la route, maladies nosocomiales, de l'ambition, ma nouvelle sélectionnée... par Short Édition.

Voici la suite numéro 2 de quelques scoops pour vous, petites infos et histoires vraies que je me fais un grand plaisir de partager avec vous chaque week-end... avec mes déductions et réflexions personnelles.

______________________________________


A-.


maladies nosocomiales,coupe icare,incivilité,police,contravention,citoyen,respect,déféquer,scoop,actualité,mort chevrette,saint hilaire du touvet,lumbin,chasseur,balle perdue,teckel,chien,histoire animal,framboise,témoignage,médecin,tact,intelligence,médecine,snack,café,hôpital,cafétéria,ambition,cécilia attias,vincent lespedes,livre,ouvrage,envie de vérité,écrivain,philosophe,priorité,accident,refus priorité,angle mort,route,sécurité routière,courtoisie,taxi,ambulance,Aujourd'hui, je vais vous raconter une très jolie histoire vraie, comme toutes les autres que je vous raconte...


Sur le plateau de Saint Hilaire du Touvet, vivait il y a quelque années une jeune cabrette. Elle était tombée en amour avec Saxo, un teckel plus âgé. 

Tous les deux partaient en promenade et aimaient se retrouver. Des promeneurs ont vu un jour une scène extraordinaire. La cabrette abaissait les branches d'un framboisier pour que son ami teckel mange quelques framboises.maladies nosocomiales,coupe icare,incivilité,police,contravention,citoyen,respect,déféquer,scoop,actualité,mort chevrette,saint hilaire du touvet,lumbin,chasseur,balle perdue,teckel,chien,histoire animal,framboise,témoignage,médecin,tact,intelligence,médecine,snack,café,hôpital,cafétéria,ambition,cécilia attias,vincent lespedes,livre,ouvrage,envie de vérité,écrivain,philosophe,priorité,accident,refus priorité,angle mort,route,sécurité routière,courtoisie,taxi,ambulance,

Et puis, un jour, un chasseur s'approchant de trop près de la maison des deux amis, a tiré sur la cabrette, d'une balle sûrement perdue. 

Elle est morte et le chasseur a été la risée du pays, à tel point qu'il a dû quitter le village et aller vivre ailleurs.

maladies nosocomiales,coupe icare,incivilité,police,contravention,citoyen,respect,déféquer,scoop,actualité,mort chevrette,saint hilaire du touvet,lumbin,chasseur,balle perdue,teckel,chien,histoire animal,framboise,témoignage,médecin,tact,intelligence,médecine,snack,café,hôpital,cafétéria,ambition,cécilia attias,vincent lespedes,livre,ouvrage,envie de vérité,écrivain,philosophe,priorité,accident,refus priorité,angle mort,route,sécurité routière,courtoisie,taxi,ambulance,Saxo se mit en boule dans un coin et fut tellement triste qu'il s'isolait sans avoir envie de sortir se promener.

Ce qu'on ne sait pas, c'est que deux petites filles ont été épargnées ce jour-là de la mort de la chevrette : elles avaient désobéi à leur mère et n'étaient pas sorties donner à manger aux bêtes, tout près de la chevrette. Elles auraient pu prendre la balle... 

La chevrette est restée dans le coeur de ses maîtres et du teckel Saxo qui l'a rejointe depuis au ciel.

__________________________________________

 

B-. 

 

maladies nosocomiales,coupe icare,incivilité,police,contravention,citoyen,respect,déféquer,scoop,actualité,mort chevrette,saint hilaire du touvet,lumbin,chasseur,balle perdue,teckel,chien,histoire animal,framboise,témoignage,médecin,tact,intelligence,médecine,snack,café,hôpital,cafétéria,ambition,cécilia attias,vincent lespedes,livre,ouvrage,envie de vérité,écrivain,philosophe,priorité,accident,refus priorité,angle mort,route,sécurité routière,courtoisie,taxi,ambulance,La Coupe Icare se déroule chaque année en Isère et cette année, nous fêtions les quarante années. Cette fête a attiré un nombre extraordinaire de visiteurs à Lumbin et à Saint Hilaire.

Un fait, mettant le doigt sur l'incivilité de certains visiteurs et citoyens de notre pays... a eu lieu. Un fait minime passé inaperçu mais qui dénote de la médiocrité de son auteur, une femme. 

Cette femme, en pleine Coupe Icare, a voulu assouvir un besoin naturel et pressant, plutôt en selles qu'en urine.

Elle s'est posé devant un trottoir, face à des maisons, sur la place du village. Là, un habitant l'a interpelée mais cela ne l'a pas gênée, d'où l'intervention des forces de l'ordre qui l'ont arrêtée net, manu militari.maladies nosocomiales,coupe icare,incivilité,police,contravention,citoyen,respect,déféquer,scoop,actualité,mort chevrette,saint hilaire du touvet,lumbin,chasseur,balle perdue,teckel,chien,histoire animal,framboise,témoignage,médecin,tact,intelligence,médecine,snack,café,hôpital,cafétéria,ambition,cécilia attias,vincent lespedes,livre,ouvrage,envie de vérité,écrivain,philosophe,priorité,accident,refus priorité,angle mort,route,sécurité routière,courtoisie,taxi,ambulance,

La Coupe avait débordé, coupe des incivilités notoires et invisibles.

Je suis à ce propos heureuse de partager avec vous un site que j'ai découvert et qui s'intitule :

http://www.incivilite.net/

"C’est le site des gens pour qui le savoir vivre en société compte encore au moins un peu et qui ont assisté ou ont été victimes du pire fléau de notre société actuelle :

l’incivilité.

Elle sévit partout et n’importe où, personne ne sait qui et où elle frappera... et surtout plus personne n’y échappe.

Quand il y a de la gêne, il n'y a pas de plaisir ! Alors, ne vous gênez pas non plus et balancez sur Incivilité.net toutes les incivilités dont vous avez été témoin ou victime...".

___________________________________________


C-. 

 

maladies nosocomiales,coupe icare,incivilité,police,contravention,citoyen,respect,déféquer,scoop,actualité,mort chevrette,saint hilaire du touvet,lumbin,chasseur,balle perdue,teckel,chien,histoire animal,framboise,témoignage,médecin,tact,intelligence,médecine,snack,café,hôpital,cafétéria,ambition,cécilia attias,vincent lespedes,livre,ouvrage,envie de vérité,écrivain,philosophe,priorité,accident,refus priorité,angle mort,route,sécurité routière,courtoisie,taxi,ambulance,
Pour poursuivre sur l'incivilité, j'ai vécu dans le cadre de mon métier de taxi-ambulance... un fait que je vais vous relater, entres autres faits que je rencontre par dizaines sur la route chaque jour.

Je roule et rencontre une intersection dans laquelle je prends un virage à gauche avec un stop pour ceux qui arrivent de droite. Un automobiliste passe devant moi sans respecter le stop. Je freine assez tôt pour l'éviter. Je rouspète. Il répond en rouspétant, sans gêne, et klaxonne. Pour lui, il avait le droit de passer et en avait le temps.maladies nosocomiales,coupe icare,incivilité,police,contravention,citoyen,respect,déféquer,scoop,actualité,mort chevrette,saint hilaire du touvet,lumbin,chasseur,balle perdue,teckel,chien,histoire animal,framboise,témoignage,médecin,tact,intelligence,médecine,snack,café,hôpital,cafétéria,ambition,cécilia attias,vincent lespedes,livre,ouvrage,envie de vérité,écrivain,philosophe,priorité,accident,refus priorité,angle mort,route,sécurité routière,courtoisie,taxi,ambulance,

Cela s'est passé entre Domène et Montbonnot. La première cause d'accident en Isère est le refus de priorité. Je vois tous les jours des personnes passant aux feux rouges et ne respectant pas les priorités à droite. Beaucoup aussi ne regardent pas en tournant la tête à gauche pour doubler sur l'autoroute, afin de pallier à l'angle mort.

C'est ainsi que l'autre jour, sur l'autoroute, une dame s'est rabattue sur moi alors que je doublais un camion. J'avais l'oeil sur elle et j'ai tout de suite klaxonné. Elle s'est remise à droite. Mais imaginez qu'elle soit sourde ou qu'elle écoute de la musique... 

_____________________________________________

 

D-. 

maladies nosocomiales,coupe icare,incivilité,police,contravention,citoyen,respect,déféquer,scoop,actualité,mort chevrette,saint hilaire du touvet,lumbin,chasseur,balle perdue,teckel,chien,histoire animal,framboise,témoignage,médecin,tact,intelligence,médecine,snack,café,hôpital,cafétéria,ambition,cécilia attias,vincent lespedes,livre,ouvrage,envie de vérité,écrivain,philosophe,priorité,accident,refus priorité,angle mort,route,sécurité routière,courtoisie,taxi,ambulance,Aux Abrets, il y a quelques jours, un accident grave a eu lieu à cause d'un homme qui consultait son portable. Du coup, la police a mis l'accent sur l'utilisation des portables en voiture.

J'en vois beaucoup qui se déportent sur la route car ils font un sms ou en lisent. La lecture de plusieurs mots demande de la concentration et empêche de se concentrer sur la route.maladies nosocomiales,coupe icare,incivilité,police,contravention,citoyen,respect,déféquer,scoop,actualité,mort chevrette,saint hilaire du touvet,lumbin,chasseur,balle perdue,teckel,chien,histoire animal,framboise,témoignage,médecin,tact,intelligence,médecine,snack,café,hôpital,cafétéria,ambition,cécilia attias,vincent lespedes,livre,ouvrage,envie de vérité,écrivain,philosophe,priorité,accident,refus priorité,angle mort,route,sécurité routière,courtoisie,taxi,ambulance,

Rappelez-vous aussi de bien avoir les deux mains sur le volant, car en cas de choc, avec un animal ou autre chose, ou en cas d'explosion d'un pneu... vous êtes à même de maîtriser votre véhicule, chose que vous ne pouvez faire d'une seule main...maladies nosocomiales,coupe icare,incivilité,police,contravention,citoyen,respect,déféquer,scoop,actualité,mort chevrette,saint hilaire du touvet,lumbin,chasseur,balle perdue,teckel,chien,histoire animal,framboise,témoignage,médecin,tact,intelligence,médecine,snack,café,hôpital,cafétéria,ambition,cécilia attias,vincent lespedes,livre,ouvrage,envie de vérité,écrivain,philosophe,priorité,accident,refus priorité,angle mort,route,sécurité routière,courtoisie,taxi,ambulance,

!!!!  !!!!!!!!Bonjour!!!!!!!!!!!!!!_____________________________________________________

 

E-. 

Les médecins n'ont pas toujours le tact nécessaire, ni l'intelligence du coeur chevillée au corps. Un patient vient consulter un spécialiste ; celui-ci le regarde et lui dit :

"Ce ne serait pas la maladie de Parkinson, par hasard ?"

(réel...)maladies nosocomiales,coupe icare,incivilité,police,contravention,citoyen,respect,déféquer,scoop,actualité,mort chevrette,saint hilaire du touvet,lumbin,chasseur,balle perdue,teckel,chien,histoire animal,framboise,témoignage,médecin,tact,intelligence,médecine,snack,café,hôpital,cafétéria,ambition,cécilia attias,vincent lespedes,livre,ouvrage,envie de vérité,écrivain,philosophe,priorité,accident,refus priorité,angle mort,route,sécurité routière,courtoisie,taxi,ambulance

 

___________________________________________________

 

F.-

maladies nosocomiales,coupe icare,incivilité,police,contravention,citoyen,respect,déféquer,scoop,actualité,mort chevrette,saint hilaire du touvet,lumbin,chasseur,balle perdue,teckel,chien,histoire animal,framboise,témoignage,médecin,tact,intelligence,médecine,snack,café,hôpital,cafétéria,ambition,cécilia attias,vincent lespedes,livre,ouvrage,envie de vérité,écrivain,philosophe,priorité,accident,refus priorité,angle mort,route,sécurité routière,courtoisie,taxi,ambulance,La notion AMBITION revient parmi nous, dans un pays où cette valeur est culpabilisante. 

Plusieurs auteurs reparlent de l'ambition dans des ouvrages florissants sur le marché.

Ainsi, Vincent LESPEDES vient de sortir : "L'ambition ou l'épopée de soi", aux éditions Flammarion.maladies nosocomiales,coupe icare,incivilité,police,contravention,citoyen,respect,déféquer,scoop,actualité,mort chevrette,saint hilaire du touvet,lumbin,chasseur,balle perdue,teckel,chien,histoire animal,framboise,témoignage,médecin,tact,intelligence,médecine,snack,café,hôpital,cafétéria,ambition,cécilia attias,vincent lespedes,livre,ouvrage,envie de vérité,écrivain,philosophe,priorité,accident,refus priorité,angle mort,route,sécurité routière,courtoisie,taxi,ambulance,

Cécilia ATTIAS, ancienne première Dame de France, laquelle vient de sortir son livre "Une envie de vérité", a dit : "Il est important d'être ambitieux... La France doit devenir un pays que l'on ne visite pas seulement, mais qui compte dans le monde."

maladies nosocomiales,coupe icare,incivilité,police,contravention,citoyen,respect,déféquer,scoop,actualité,mort chevrette,saint hilaire du touvet,lumbin,chasseur,balle perdue,teckel,chien,histoire animal,framboise,témoignage,médecin,tact,intelligence,médecine,snack,café,hôpital,cafétéria,ambition,cécilia attias,vincent lespedes,livre,ouvrage,envie de vérité,écrivain,philosophe,priorité,accident,refus priorité,angle mort,route,sécurité routière,courtoisie,taxi,ambulance,Elle répondait à cette enquête qui a eu lieu auprès de jeunes étrangers qui, en résumé, disaient ceci de notre pays :

"La France est un pays très cher, qui n'est pas ouvert, ou l'on ne parle que le français. Les français sont enfermés dans leurs propres vies. C'est un pays seulement à visiter."

maladies nosocomiales,coupe icare,incivilité,police,contravention,citoyen,respect,déféquer,scoop,actualité,mort chevrette,saint hilaire du touvet,lumbin,chasseur,balle perdue,teckel,chien,histoire animal,framboise,témoignage,médecin,tact,intelligence,médecine,snack,café,hôpital,cafétéria,ambition,cécilia attias,vincent lespedes,livre,ouvrage,envie de vérité,écrivain,philosophe,priorité,accident,refus priorité,angle mort,route,sécurité routière,courtoisie,taxi,ambulance,Pour en revenir au livre de Vincent LESPEDES, voici un extrait de sa quatrième de couverture :

"Qu’avons-nous fait de l’ambition ? Notre tabou. Selon la morale commune, elle aurait en effet une logique nuisible, car égoïste. Pourtant, dire d’une personne qu’elle est dénuée d’ambition semble bien peu flatteur. L’ambition aurait-elle donc aussi une part lumineuse, liée à une dynamique de réalisation de soi et à un désir d’entreprendre ? Contiendrait-elle un optimisme qui permet d’aller de l’avant et qui en fait une « folie » nécessaire ? Cet essai nous offre la première analyse philosophique, historique, sociale et psychologique du concept d’ambition, en évaluant son puissant pouvoir d’invention. Vincent Cespedes propose une exploration sans concessions des faces sombres de cette « passion au carré », puis démontre l’existence d’une ambition inspirante et humaniste qu’il faut reconnaître et transmettre. Par l’observation de nombreuses destinées — savants, artistes, chanteurs, sportifs, écrivains, navigateurs, philosophes, entrepreneurs, politiques —, l’auteur établit la distinction entre une ambition dévastatrice pour soi-même ou pour les autres, et une ambition créatrice, « expressive », qui porte un être et lui donne, par ses projets, une place d’exception."



maladies nosocomiales,coupe icare,incivilité,police,contravention,citoyen,respect,déféquer,scoop,actualité,mort chevrette,saint hilaire du touvet,lumbin,chasseur,balle perdue,teckel,chien,histoire animal,framboise,témoignage,médecin,tact,intelligence,médecine,snack,café,hôpital,cafétéria,ambition,cécilia attias,vincent lespedes,livre,ouvrage,envie de vérité,écrivain,philosophe,priorité,accident,refus priorité,angle mort,route,sécurité routière,courtoisie,taxi,ambulancePersonnellement, je vis l'ambition dans ma vie, cette ambition "inspirante et humaniste", qui fait que l'on peut rebondir, se reformer, changer de métier, trouver sa vocation, monter des projets, oeuvrer pour le bien des autres et de ses proches, changer en mieux comme on transforme le plomb en or.

D'ailleurs, je voudrais partager avec vous une bonne nouvelle sur mes écrits.

Je viens en effet de recevoir ceci :

"Félicitations Chloé Laroche !


Nous sommes heureux de vous annoncer que shortEdition a décidé de publier votre création : 
Le prêtre noir du Mont Saint-Michel.
Le moment est donc important : elle entre très officiellement dans la jeune histoire de la short Littérature. 
Elle est en lice pour le Prix Hiver 2014... et est même désormais en ligne. 

Vos amis peuvent aller voter pour votre nouvelle en allant sur ce lien :
http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/le-pretre-noir-du-mont-saint-michel 

... ainsi que pour votre poème récemment sélectionné : "Réalité posthume".
Lien : http://short-edition.com/oeuvre/poetik/realite-posthume


 

maladies nosocomiales,coupe icare,incivilité,police,contravention,citoyen,respect,déféquer,scoop,actualité,mort chevrette,saint hilaire du touvet,lumbin,chasseur,balle perdue,teckel,chien,histoire animal,framboise,témoignage,médecin,tact,intelligence,médecine,snack,café,hôpital,cafétéria,ambition,cécilia attias,vincent lespedes,livre,ouvrage,envie de vérité,écrivain,philosophe,priorité,accident,refus priorité,angle mort,route,sécurité routière,courtoisie,taxi,ambulancemaladies nosocomiales,coupe icare,incivilité,police,contravention,citoyen,respect,déféquer,scoop,actualité,mort chevrette,saint hilaire du touvet,lumbin,chasseur,balle perdue,teckel,chien,histoire animal,framboise,témoignage,médecin,tact,intelligence,médecine,snack,café,hôpital,cafétéria,ambition,cécilia attias,vincent lespedes,livre,ouvrage,envie de vérité,écrivain,philosophe,priorité,accident,refus priorité,angle mort,route,sécurité routière,courtoisie,taxi,ambulance


_____________________________________________________

G-.

 

maladies nosocomiales,coupe icare,incivilité,police,contravention,citoyen,respect,déféquer,scoop,actualité,mort chevrette,saint hilaire du touvet,lumbin,chasseur,balle perdue,teckel,chien,histoire animal,framboise,témoignage,médecin,tact,intelligence,médecine,snack,café,hôpital,cafétéria,ambition,cécilia attias,vincent lespedes,livre,ouvrage,envie de vérité,écrivain,philosophe,priorité,accident,refus priorité,angle mort,route,sécurité routière,courtoisie,taxi,ambulance,En allant au CHU de la Tronche, j'ai demandé à plusieurs des employés du snack dont je ne citerai pas le nom, café/cafétéria de l'établissement ouvert au public, aux patients et visiteurs... J'ai demandé aux employés du snack s'ils connaissaient l'existence des maladies nosocomiales. Ils m'ont répondu ne pas savoir... Étonnant, au sein d'un lieu hospitalier où les maladies nosocomiales (maladies attrapées à l'hôpital) tuent chaque année. On compte 450 000 infections par an, dont 10 000 décès chaque année en France, liées à ces maladies contractées à l'hôpital ou dans les cliniques.maladies nosocomiales,coupe icare,incivilité,police,contravention,citoyen,respect,déféquer,scoop,actualité,mort chevrette,saint hilaire du touvet,lumbin,chasseur,balle perdue,teckel,chien,histoire animal,framboise,témoignage,médecin,tact,intelligence,médecine,snack,café,hôpital,cafétéria,ambition,cécilia attias,vincent lespedes,livre,ouvrage,envie de vérité,écrivain,philosophe,priorité,accident,refus priorité,angle mort,route,sécurité routière,courtoisie,taxi,ambulance,

"Le risque de contracter une infection à l'hôpital est de 7% c'est à dire que sur 100 personnes hospitalisées, sept d'entre elles auront une infection nosocomiale. Ce chiffre varie en fonction du service dans lequel la personne hospitalisée se trouve. Il peut en effet atteindre 30% dans un service comme la réanimation."

 

 

L'accent a été mis sur l'hygiène et notamment sur celle des mains, depuis plusieurs années. 

 

maladies nosocomiales,coupe icare,incivilité,police,contravention,citoyen,respect,déféquer,scoop,actualité,mort chevrette,saint hilaire du touvet,lumbin,chasseur,balle perdue,teckel,chien,histoire animal,framboise,témoignage,médecin,tact,intelligence,médecine,snack,café,hôpital,cafétéria,ambition,cécilia attias,vincent lespedes,livre,ouvrage,envie de vérité,écrivain,philosophe,priorité,accident,refus priorité,angle mort,route,sécurité routière,courtoisie,taxi,ambulance,Aussi, suis-je très étonnée que dans un snack où l'on mange, il n'y ait pas un protocole d'hygiène accrue, concernant les maladies nosocomiales, et surtout une formation et des directives concernant les employés présents.

Voir à ce propos les articles et sites suivants :

 

http://www.sante.gouv.fr/les-infections-nosocomiales-recommandations-aux-etablissements-de-soins.html

 

http://www.lemonde.fr/societe/chat/2009/10/09/

comment-lutter-contre-les-infections-nosocomiales_1251910_3224.html

 

http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/guide_methodo_deces.pdf

 

______________________________________________

 

 

Bonne semaine à tous,

 

Chloé LAROCHE





21/04/2013

Pour les deux garçons qui dormaient dans la cave de leur père et belle-mère, dans la Seine-Saint-Denis.

Dix et douze ans

de larmes_________________

 

 

 

Vous dormiez à la cave

Deux garçons malheureux

Lamentable sort d'une famille

Sans repère ni mère

 

Sans repère ni mère 

Une belle-mère marâtre

Traitant son fils comme prince

Mais rejetant les deux autres

 

Mais rejetant les deux autres

Dix et douze ans de larmes

Dormant sur un matelas pourri

Ils ont été sauvés par l'aîné

 

Ils ont été sauvés par l'aîné

Qui est allé voir la police

Pour dénoncer la maltraitance

Les deux parents sous les verrous

 

Les deux parents sous les verrous

Plus de coups, plus d'humiliation

Les deux garçons vont enfin vivre

La vie gagne et le destin sourit

 

La vie gagne et le destin sourit 

Deux prisonniers de l'infâmie

Vous êtes libres de rire enfin

Libres de dormir dans un vrai lit

 

Libres de dormir dans un vrai lit

Sans recevoir de coups, sans pleurer

Vous avez été si courageux

Dix et douze ans de larmes.

 

Chloé Laroche



_________________________________________________________


http://www.lepoint.fr/societe/ils-faisaient-dormir-leurs-enfants-a-la-cave-21-04-2013-1657482_23.php

 

18/03/2013

Une famille en danger, renvoyée avec ses trois enfants en Albanie... Un jeune marocain en attente d'expulsion, alors qu'il poursuit ses études. Quel acharnement sur des innocents !

P1130863.JPGBonsoir à tous,


Ce soir, je suis indignée au plus haut point.

En effet, les évènements se durcissent quant aux familles expulsées et moi qui avais voté la gauche pour que plus jamais on n'expulse des enfants hors de France manu militari, écoliers ou lycées, ou encore des papas renvoyés de France sans leur famille... je déchante grandement et suis très déçue et horrifiée de ce que j'observe depuis l'année dernière, que ce soit envers des papas, mais aussi des mamans et des enfants scolarisés et même nés en France !images-1.jpeg

Je suis en relation avec le réseau Éducation sans Frontières et vous transmets parfois par mes articles depuis 2008 les appels et la détresse des familles expulsées ou enfermées en "camps de rétention".

Vous retrouverez mes articles sur le sujet dans les catégories : "Chloé défend les papas expulsés" et "Non aux expulsions et aux camps" (voir catégories à gauche de cette page).

Cette fois, c'est toute une famille, venue d'Albanie, qui a été expulsée de France le 14 mars. Je parle de Sélami et Améla MAXHURAJ, et de leurs trois enfants : Klévis, 12 ans, Ergy, 11 ans et Vonessa, 9 ans. Ils ont été chargés par la police dans deux voitures. Un avion les attendait pour les expulser vers l’Albanie. Discrètement et sans bruit.

1071171995.jpegIls risquent leur vie en Albanie, à cause de risques mafieux et d'histoires de vendetta, dont la maman a déjà été victime. Les trois enfants avaient trouvé en France depuis 2011 refuge et sécurité, bien qu'ils aient connu la vie dans la rue et à l'hôtel avec leurs parents, depuis leur arrivée dans notre pays. Ils parlent tous les trois très bien le français. Les deux garçons font du foot et Vonessa pratique la danse. Que vont-ils devenir, encore une fois transplantés, encore une fois exclus ?

Dernièrement, c'est un bébé de sept mois, Florina, qu'on a séparé de sa maman emprisonnée en camp de rétention. Elle l'allaitait encore. C'est intolérable. Que fait-on des Droits de l'Enfant dans notre pays ? Des droits des mamans, des parents ? Le 12 mars, la maman a été libérée, mais jusqu'à quand ??MM007.jpg

Je voudrais vous parler aussi d'un jeune homme de vingt ans d'origine marocaine, Taoufik Najem, qu'on risque d'expulser, alors que son frère a déjà été tué l'année passée dans son pays. Son père est en France depuis quarante ans. Pourtant Taoufik est emprisonné depuis le 8 mars en camp de rétention avant son expulsion imminente vers le Maroc. Il a obtenu son CAP Menuiserie en 2012 et poursuit vers un bac professionnel. Pourquoi le gouvernement français voudrait-il briser son avenir ?

Vous me lisez et peut-être voudriez-vous faire quelque chose pour ces familles.

Je vous propose d'aller voir le site d'Éducation sans frontières.org

et de lire les transmissions reçues par le réseau, transmissions que je vous livre ci-dessous. 

Ensuite, vous pourrez écrire aux différents emails du Gouvernement ou téléphoner pour défendre ces familles et protester.

Je vous en remercie par avance pour eux.

xbell0.jpgCar nous sommes des citoyens et nous avons le droit de dire que nous ne sommes pas d'accord, quand nous ne le sommes pas, dans un pays de liberté et protégeant les Droits de l'Homme... et ceux des Enfants.

Chloé LAROCHE


___________________________________

Infos

et transmissions de RESF  

(réseau Éducation sans frontières) :


 

LA VALLS DES EXPULSIONS

 

SE DANSE AVEC DES FAMILLES DEMEMBREES

 

 

 

"Expulsion en famille, les parents et les enfants sur un même vol commercial (et non sur un charter comme nous l’avions craint un moment pour la famille albanaise Maxhuraj expulsée le 13 mars sans que ni le ministère ni la préfecture coupables ne veuillent dire comment elle l’avait été), démembrement de familles, expulsion de lycéens en cours de scolarité, la palette des horreurs que le ministre Valls se plaît à mettre au service du président Hollande s’enrichit chaque jour.

 

Certes, comme le répètent Monsieur Valls et son cabinet, ces mesures sont légales, pour la bonne raison que ce gouvernement applique, et avec le zèle qu’on verra ci-dessous, des lois et des textes que le Parti socialiste avait vigoureusement dénoncés à leur promulgation. Etre dans la légalité n’a jamais empêché d’être dans l’odieux : l’esclavage, l’apartheid, la peine de mort, la torture ou, à une autre échelle, l’interdiction du vote des femmes ou l’interdiction de l’IVG, ont été des pratiques légales. Une légalité qu’il fallait respecter ou combattre ? Dans quel camp Valls aurait-il été ? Quand la loi organise des pratiques inhumaines ou odieuses, c’est la loi qu’il faut changer. Et, accessoirement, faire savoir à ceux qui l’appliquent avec zèle, l’estime dans laquelle on les tient."

 

 

 

 Pour faire savoir à qui de droit la haute estime dans laquelle sont tenus leurs agissements (les coordonnées des préfectures coupables figurent après chaque situation) :

 

A l'Elysée :

 

Secrétaire général : pierre-rene.lemas@elysee.fr

 

Directrice de cabinet : sylvie.hubac@elysee.fr

 

Directeur de cabinet adjoint : alain.zabulon@elysee.fr  

 

Chef de cabinet : pierre.besnard@elysee.fr  

 

Conseiller politique : aquilino.morelle@elysee.fr

 

A l'Intérieur :

 

Dircab  thierry.lataste@interieur.gouv.fr

 

Conseiller yves.colmou@interieur.gouv.fr

 

Dircab adjoint renaud.vedel@interieur.gouv.fr

 

Dircab adjoint thomas.andrieu@interieur.gouv.fr

 

Conseiller immigration : raphael.sodini@interieur.gouv.fr

 

Chef de cabinet sec.chefcab@interieur.gouv.fr

 

____________________________________________________________________

 


 

Florina, bébé de 7 mois arraché brutalement au sein maternel, Valls récidive !
Libérée sur décision préfectorale le 12 mars 2013

 

 

Il ne fait décidément pas bon d'être un bébé Rom de nos jours en France.... Florina n'a que 7 mois mais a connu déjà deux épisodes douloureux de séparation d'avec sa mère qui la nourrit au sein. Une première fois à la fin de l'année 2012 dans les mêmes circonstances : contrôlée à Gare du Nord, le préfet de police place la mère de Florina en rétention sur la base d'une Obligation de Quitter le Territoire Français en date de juillet 2012, soit antérieure à la naissance de sa fille. Depuis vendredi 8 mars, alors que nous célébrons la journée de la femme, Florina et sa mère Florentina souffrent de nouveau psychologiquement et physiquement de cette séparation arbitraire causée par une politique du chiffre qui consiste à expulser n'importe qui, n'importe comment, sans se soucier le moins du monde de l'intérêt supérieur de l'enfant qui doit pourtant prévaloir dans toutes les décisions administratives comme indiqué dans la Convention Internationale des droits de l'Enfant, ratifiée par la France. C'est d'ailleurs à ce titre que Florentina avait pu être libérée sur décision préfectorale, le 28 décembre dernier. Alors pourquoi trois mois après, les mêmes horreurs se reproduisent-elles contre cette maman et son bébé ? Florina refuse les biberons que lui donne son père depuis 3 jours. Remettre en liberté cette maman est une question de bon sens, rien de plus car il y va de sa santé et de celle de son enfant.

Pour féliciter les responsables de si glorieux faits : 
Préfet de police de Paris : Bernard BOUCAULT
Fax : 01 53 73 67 23
mail : prefpol.dpg-etrangers-secretariat@interieur.gouv.fr

A l'Elysée :
Secrétaire général : pierre-rene.lemas@elysee.fr
Directrice de cabinet : sylvie.hubac@elysee.fr
Directeur de cabinet adjoint : alain.zabulon@elysee.fr 
Chef de cabinet : pierre.besnard@elysee.fr
Conseiller politique : aquilino.morelle@elysee.fr

Matignon : premier-ministre@cab.pm.gouv.fr

A l'Intérieur :
Dircab thierry.lataste@interieur.gouv.fr
Conseiller yves.colmou@interieur.gouv.fr
Dircab adjoint renaud.vedel@interieur.gouv.fr
Dircab adjoint thomas.andrieu@interieur.gouv.fr
Conseiller immigration : raphael.sodini@interieur.gouv.fr
Chef de cabinet sec.chefcab@interieur.gouv.fr

mardi 12 mars 2013.

 

 

 

________________________________________________________________________________

 


 

Sans-papiers malgré lui, expulsé par Valls, la chaise de Taoufik restera vide lundi 18 mars au lycée Bartholdi (St-Denis) .

 


 

Taoufik NAJEM est scolarisé en classe de seconde TMA "Technicien Menuiserie Agenceur" au lycée Bartholdi et habite à la Courneuve avec son père qui réside  en France depuis 40 ans.

 

La première fois qu'il est entré en France, Taoufik n'avait que 12 ans. Il a été scolarisé à Drancy puis en raison de difficultés liées au logement, son père l'a renvoyé au Maroc. La situation du père stabilisée, il a pu revenir en France à l'âge de 15 ans et y vit depuis de manière continue. Il a obtenu son CAP "menuiserie" en juin dernier et poursuit ses études en vue d’obtenir un bac professionnel.

 

Enfermé à la prison pour étrangers de Vincennes depuis le 8 mars 2013 sur la base d'une obligation à quitter le territoire français délivrée contre lui en mai dernier, il risque d'être expulsé vers le Maroc dans les prochains jours. Seule la mobilisation citoyenne pourra empêcher qu’un jeune homme de 20 ans soit expulsé vers un pays où il ne souhaite pas retourner et où son frère ainé a été tué il y a un an.

 

Taoufik est décrit par le personnel du lycée comme un élève sérieux et assidu, loin du délinquant que Valls et ses exécutants essaient de nous décrire pour justifier ces reconduites arbitraires et iniques. Ainsi ses professeurs devront expliquer à leurs élèves, aux camarades de Taoufik dont beaucoup sont aussi nés ailleurs, pourquoi la France, pays des droits humains, expulse leur copain pour le seul fait qu'il n'a pas les bons papiers.

 

En France depuis 8 ans, Taoufik remplit pourtant les critères définis dans la circulaire du 28 novembre 2012. A quoi servent les promesses de réexaminer les dossiers antérieurs à la lumière de ce texte ? Quel danger un lycéen sans histoires  peut-il bien représenter pour la France ? Cette décision est d'autant plus absurde quand on sait que le métier auquel le conduiront ses études est en pénurie de main d’œuvre en France.

 

 Monsieur le Ministre, expliquez à ses camarades et ses professeurs où sont l'humanité et la nécessité de votre acte !

 

 

 

Pour sa libération :

 

Préfet de police de Paris : Bernard BOUCAULT

 

Fax : 01 53 73 67 23

 

mail : prefpol.dpg-etrangers-secretariat@interieur.gouv.fr

 

 

 

Pour l'annulation de son OQTF et sa régularisation :
Préfet 93: Christian LAMBERT

 

pref-secretariat-prefet@seine-saint-denis.gouv.fr

 

Fax secrétariat préfet : 01 41 60 58 07    
Directrice des étrangers : Arlette MAGNE

 

arlette.magne@seine-saint-denis.pref.gouv.fr

 

Fax : 01 41 60 56 63

 

Secrétaire général : Eric SPITZ

 

eric.spitz@seine-saint-denis.pref.gouv.fr

 

Fax : 01 41 60 59 28

 



26/01/2013

Une immense joie pour la libération de Florence CASSEZ... Mon article de 2009 pour elle et mon hommage pour son retour en France.

24.01-Florence-Cassez-sur-Europe-1-930620_scalewidth_630.jpg

Bonsoir à tous et toutes,

 

Je suis très heureuse et emplie de joie de savoir que Florence CASSEZ est rentrée en France, totalement innocentée par la justice mexicaine.

J'ai toujours été persuadée de son innocence et suis révoltée d'entendre depuis son retour des méchancetés et mensonges sur elle de la part de Français, qui doutent encore du fait qu'elle n'ait rien fait, disant qu'elle n'a pas été jugée et qu'il n'y a pas "de fumée sans feu"... La réalité est que Florence a été attrapée avec son ex-ami de l'époque et qu'elle a été accusée à tort ; la police a voulu faire une arrestation exemplaire au moment où des centaines d'enlèvements sévissaient au Mexique. Florence a été enfoncée par le Président de l'époque et par le chef de la Sécurité et de la Police, qui ont fait d'elle un bouc-émissaire.201301251861_zoom.jpg

Des Français disent qu'on fait "trop d'honneurs" à Florence Cassez, disant qu'elle n'est "ni une sainte ni une héroïne". Hé bien, essayez donc, Messieurs et Mesdames les critiqueurs, d'aller passer sept années de votre vie enfermés dans une prison du Mexique alors que vous êtes innocents. Auriez-vous tenu comme Florence, auriez-vous gardé le sourire qu'elle porte sur son visage, auriez-vous cette lumière qui sort de son coeur ?

fleurs_47.jpgEt vous qui avez jugé en direct hier Monsieur Jean-Jacques Bourdin pour avoir invité et questionné Florence Cassez, sur la radio RMC Info, merci de vous taire et de tourner sept fois la langue dans votre bouche qui mériterait de rester fermer à jamais, pour oser bafouer un journaliste de sa trempe parce qu'il donne la parole à Florence  à l'occasion de son retour en France et pour lui donner une chance de laver son honneur et de rétablir la vérité devant tous les Français.

Florence Cassez, je vous souhaite beaucoup de bonheur et de construire votre vie dans la résilience et l'apaisement de votre chemin. Pour moi, vous êtes une héroïne et je sais que vous continuerez le combat pour d'autres personnes enfermées et victimes comme vous, innocentes et gardées injustement en prison, dans le monde entier.


Chloé LAROCHE_______________________fond_ecran_fleurs_28_1024x768.jpg

 

MON ARTICLE DU 25 JUIN 2009 :


25/06/2009

Lettre ouverte de soutien à Florence Cassez, enfermée pour soixante ans au Mexique, alors qu'elle n'a fait qu'aimer un homme qui s'est avéré être un bandit.

flo_cafe.jpgFlorence Cassez,

J'ai entendu ce matin, dans l'émission de Jean-Jacques Bourdin, sur RMC, votre voix déchirant l'espace et le temps, nous annonçant que la décision du Mexique est de vous enfermer soixante ans et que cela équivaut pour vous à une mise à mort.images-6.jpeg

Vous êtes prise dans une tourmente sans mesure, comme un petit esquif emporté par le tumulte d'une tempête qui le dépasse. Les témoignages contre vous ne tiennent pas debout. Confondre une blonde et une rousse est énorme pour un témoin et nous ne parlerons pas de toutes les inepties du dossier d'accusation vous accablant. Des intérêts politiques, des réserves aussi entre grands personnages... créent l'oeil du cyclone dans lequel vous êtes prisonnière.

Les murs de votre prison ne sont rien au regard des murs de la conscience humaine, murs qui s'élèvent contre l'innocence, murs d'incohérences, murs d'impuissance, murs de soumission entre chefs d'états, murs de mensonges et d'intérêts inavouables des témoins et dites victimes.

images-3.jpegLe seul tort que vous avez eu a été d'aimer un homme peu recommandable, mais le saviez-vous ? Ce seul lien d'amour a fait que la police est venue vous chercher et vous a cuisinée dans une camionnette, afin de vous faire avouer. Aimer un homme peut ouvrir la porte sur l'inacceptable, sur d'autres portes comme celle qui s'est refermée derrière vous, à tout jamais, comme on vous l'a signifié.

Florence, je vous ai entendue désespérée ce matin et comment pouvez-vous être autrement, après cette sentence définitive. Mais je voudrais que vous gardiez espoir, car le monde évolue, les gens se battent pour vous... aussi, dans votre prison, gardez une fenêtre ouverte sur le monde invisible, celui qui a le pouvoir sur les choses de la vie et le destin. Votre esprit est une fenêtre ouverte sur le monde, sur ceux que vous aimez... et personne ne peut vous enlever la liberté de penser, de rêver, d'écrire, de croire, d'espérer encore.florence-cassez-oculto.jpg

Je vous embrasse très fort et place votre lien de site et votre pétition ici, afin de faire connaître à mes lecteurs ce combat à mener pour vous, chère Florence.banner_flo.jpg

Tenez bon. La force est en vous.

Chloé LAROCHE

 

Le lien de votre site : http://www.liberezflorencecassez.com

 



10/01/2013

Pauvre monde, pauvre justice, aveuglée par son propre jugement, alors même que chaque chambre avait des verrous, que l'appartement avait la porte d'entrée munie de verrous extérieurs...

20130106_150127.jpgHEUREUSE ANNÉE 2013_____famille séquestrée,saint-nazaire,actualité,voeux 2013,séquestration,privé de liberté,enfermement,sous emprise,violence morale,peur,menace,mort,suicide,folie,psychiatrie,terreur,enfant,maltraitance,négligence,services sociaux,juge,justice,2013,espoir,amour,résilience,foyer,famille,souvenir,privé d'école,déscolarisation,école,signalement,psychologue,voisins,silence,mutisme,monde,france,souhait,force,courage,douleur,souffrance,violence conjugale,contrainte,prison,police,compassion

et que plus jamais....

__________________________

 


Je souhaite à tous mes lecteurs, qui viennent entre 350 et 500 par jour lire mes articles, tout le courage nécessaire pour surmonter les épreuves de leur vie, toute la force pour poursuivre leur chemin, toute l'espérance pour penser librement aux lendemains et tout l'espoir de croire encore en l'avenir et au présent.

Je souhaite que plus jamais l'on ne découvre une famille de quatre enfants comme celle d'aujourd'hui à Saint-Nazaire, séquestrée par un père délirant et fou, avec des enfants prostrés dans leur chambre, enfermés à double-tour, avec une mère sous emprise.famille séquestrée,saint-nazaine,actualité,voeux 2013,séquestration,privé de liberté,enfermement,sous emprise,violence morale,peur,menace,mort,suicide,folie,psychiatrie,terreur,enfant,maltraitance,négligence,services sociaux,juge,justice,2013,espoir,amour,résilience,foyer,famille,souvenir,privé d'école,déscolarisation,école,signalement,psychologue,voisins,silence,mutisme,monde,france,souhait,force,courage,douleur,souffrance

Je souhaite que le monde ouvre ses yeux et ses oreilles devant le malheur et ne dise pas, comme je l'ai entendu aujourd'hui, paroles venues des observateurs officiels : "Il n'y a pas eu violence sexuelle... Les enfants n'étaient pas battus, et il n'y a pas eu véritablement séquestration." En fait, tout allait bien...

Pauvre monde, pauvre justice, aveuglée par son propre jugement, alors même que chaque chambre avait des verrous, que l'appartement avait la porte d'entrée munie de verrous extérieurs ! Faut-il être violé pour souffrir, être battu pour être reconnu dans sa souffrance ? Non, être enfermé, privé de sa liberté, privé de sortir, privé d'aller à l'école, privé de contacts extérieurs, privé de dignité, privé de tout... C'est une violence immense. Je sais ce que c'est... 

famille séquestrée,saint-nazaine,actualité,voeux 2013,séquestration,privé de liberté,enfermement,sous emprise,violence morale,peur,menace,mort,suicide,folie,psychiatrie,terreur,enfant,maltraitance,négligence,services sociaux,juge,justice,2013,espoir,amour,résilience,foyer,famille,souvenir,privé d'école,déscolarisation,école,signalement,psychologue,voisins,silence,mutisme,monde,france,souhait,force,courage,douleur,souffranceMais par pitié, que le monde arrête de se voiler la face, de culpabiliser les victimes à chaque fois que c'est possible, allant jusqu'à reprocher à ceux qui sont enfermés de n'avoir rien fait pour partir, pour s'en sortir, comme cette femme enfermée par son père en Autriche durant des années. Elle en a entendu sur son parcours, des personnes bien-pensantes qui croient pouvoir juger, qui croient pouvoir salir ceux qui ont tant souffert d'enfermement, de mépris, de dénigrement de leur propre vie, de négation de leur existence.

Je souhaite que ces quatre enfants retrouvent le fil de leur vie et que cette épouse se sorte de cet enfer, en se reconstruisant loin d'un époux malade et fou.
famille séquestrée,saint-nazaire,actualité,voeux 2013,séquestration,privé de liberté,enfermement,sous emprise,violence morale,peur,menace,mort,suicide,folie,psychiatrie,terreur,enfant,maltraitance,négligence,services sociaux,juge,justice,2013,espoir,amour,résilience,foyer,famille,souvenir,privé d'école,déscolarisation,école,signalement,psychologue,voisins,silence,mutisme,monde,france,souhait,force,courage,douleur,souffrance

Je pense par ailleurs du même fait à mes frères et soeur et je leur souhaite tout le bonheur du monde pour la suite de leur existence, sachant le début de leur vie et connaissant les chaînes que nous avons dû ôter de nos enfances respectives.famille séquestrée,saint-nazaine,actualité,voeux 2013,séquestration,privé de liberté,enfermement,sous emprise,violence morale,peur,menace,mort,suicide,folie,psychiatrie,terreur,enfant,maltraitance,négligence,services sociaux,juge,justice,2013,espoir,amour,résilience,foyer,famille,souvenir,privé d'école,déscolarisation,école,signalement,psychologue,voisins,silence,mutisme,monde,france,souhait,force,courage,douleur,souffrance

Et j'ose espérer en cette nouvelle année que tous les verrous du monde s'ouvriront pour laisser sortir tous les enfants enfermés, pour libérer chaque famille prise sous le joug d'un parent fou.

Et que plus jamais non plus.... plus jamais un enfant ne soit tué par le désespoir d'un papa ne supportant pas la séparation ni la vie présente familiale, comme on l'a vu en cette fin et début d'année, au moins cinq fois dans l'actualité.

Que les parents en souffrance consultent et demandent de l'aide... mais par pitié, ne partez pas avec eux au ciel ainsi. Les enfants sont venus pour vivre, pas pour mourir par le désespoir des parents.


Chloé Laroche

_______________________________famille séquestrée,saint-nazaire,actualité,voeux 2013,séquestration,privé de liberté,enfermement,sous emprise,violence morale,peur,menace,mort,suicide,folie,psychiatrie,terreur,enfant,maltraitance,négligence,services sociaux,juge,justice,2013,espoir,amour,résilience,foyer,famille,souvenir,privé d'école,déscolarisation,école,signalement,psychologue,voisins,silence,mutisme,monde,france,souhait,force,courage,douleur,souffrance


29/12/2012

Grande tristesse pour la jeune femme indienne décédée cette nuit, après avoir subi un viol collectif et jetée du bus en Inde le 16 décembre.

"Une nation n'est pas perdueinde,viol,viol collectif,femme décédée,indienne,crime,barre de fer,bus,jetée du bus,singapour,hôpital,politique,gouvernement indien,police,laxisme,cinéma,pauvre,kiné,étudiant,manifestation,violence,violence contre femmes,homme,sexe,violence sexuelle,new delhi,suicide,septicémie,médecin,vivre,vie,mort,tristesse,deuil,ange,au-delà,croire,espoir,femme,souffrance,droits femmes,monde,actualité,planète,info,mondial,indignation collective tant que les femmes gardent le moral. Mais si les femmes perdent courage, la nation s'éteint."

(paroles amérindiennes....)

___________________________________________

 

Bonjour à tous et toutes,

 

Une jeune femme, étudiante en kinésithérapie, a été violée en Inde, à New Delhi, le 16 décembre par cinq hommes, battue à coups de barre de fer et jetée du bus où elle était. Elle vient de décéder... Elle avait vingt-trois ans. Cette jeune fille voulait vivre, elle l'avait dit à sa mère, mais son état devait être au plus mal, après ce qu'elle a subi, plus jetée du bus.inde,viol,viol collectif,femme décédée,indienne,crime,barre de fer,bus,jetée du bus,singapour,hôpital,politique,gouvernement indien,police,laxisme,cinéma,pauvre,kiné,étudiant,manifestation,violence,violence contre femmes,homme,sexe,violence sexuelle,new delhi,suicide,septicémie,médecin,vivre,vie,mort,tristesse,deuil,ange,au-delà,croire,espoir,femme,souffrance,droits femmes,monde,actualité,planète,info,mondial,indignation collective

Ces hommes l'ont violée et aussi agressée sexuellement avec une barre de fer rouillée, lui perforant les intestins. Ses blessures et traumatismes étaient si graves que l'équipe importante en nombre qui s'est occupé d'elle n'a pu la sauver, à l'hôpital de Singapour. C'est un grand malheur. Ses parents sont pauvres et se sont privés pour offrir des études à leur fille. Ils l'adoraient et doivent être effondrés, au pire du pire des épreuves de la terre.

inde,viol,viol collectif,femme décédée,indienne,crime,barre de fer,bus,jetée du bus,singapour,hôpital,politique,gouvernement indien,police,laxisme,cinéma,pauvre,kiné,étudiant,manifestation,violence,violence contre femmes,homme,sexe,violence sexuelle,new delhi,suicide,septicémie,médecin,vivre,vie,mort,tristesse,deuil,ange,au-delà,croire,espoir,femme,souffrance,droits femmes,monde,actualité,planète,info,mondial,indignation collectiveCette jeune femme revenait du cinéma avec son ami. Elle y avait vu "L'Odyssée de Pi" et est tombée au cours de son voyage sur des hommes ivres, comme dans "Orange Mécanique", qui lui ont fait vivre les pires atrocités, au fond d'un bus qui ne s'est pas arrêté pendant près d'une heure.

L'Inde est soulevée ce matin et il y a des manifestations de partout. Certains parlent de rétablir la peine de mort contre ces hommes qui ont commis ces atrocités, tellement les indiens sont en colère.  Quatre-vingt-dix pour cent des violences graves le sont contre des femmes là-bas. 256.329 crimes violents ont été commis en 2011 en Inde... Faites le calcul pour trouver les quatre-vingt-dix pour cent concernant les femmes...

inde,viol,viol collectif,femme décédée,indienne,crime,barre de fer,bus,jetée du bus,singapour,hôpital,politique,gouvernement indien,police,laxisme,cinéma,pauvre,kiné,étudiant,manifestation,violence,violence contre femmes,homme,sexe,violence sexuelle,new delhi,suicide,septicémie,médecin,vivre,vie,mort,tristesse,deuil,ange,au-delà,croire,espoir,femme,souffrance,droits femmes,monde,actualité,planète,info,mondial,indignation collectiveCette semaine, en Inde, une écolière a subi un viol collectif avant d'être égorgée. Elle avait quinze ans...inde,viol,viol collectif,femme décédée,indienne,crime,barre de fer,bus,jetée du bus,singapour,hôpital,politique,gouvernement indien,police,laxisme,cinéma,pauvre,kiné,étudiant,manifestation,violence,violence contre femmes,homme,sexe,violence sexuelle,new delhi,suicide,septicémie,médecin,vivre,vie,mort,tristesse,deuil,ange,au-delà,croire,espoir,femme,souffrance,droits femmes,monde,actualité,planète,info,mondial,indignation collective

Une autre jeune fille indienne de dix-sept ans vient de se suicider, après avoir été violée par un groupe. Le policier lui a proposé de retirer sa plainte et d'accepter de se marier avec l'un des agresseurs.

J'envoie toutes mes condoléances à la famille de ces jeunes femmes. Je pense aussi à toutes celles dont on ne parle pas et dont on ne connaîtra jamais le sort effroyable.

inde,viol,viol collectif,femme décédée,indienne,crime,barre de fer,bus,jetée du bus,singapour,hôpital,politique,gouvernement indien,police,laxisme,cinéma,pauvre,kiné,étudiant,manifestation,violence,violence contre femmes,homme,sexe,violence sexuelle,new delhi,suicide,septicémie,médecin,vivre,vie,mort,tristesse,deuil,ange,au-delà,croire,espoir,femme,souffrance,droits femmes,monde,actualité,planète,info,mondial,indignation collectiveL'enfer étant sur terre, visiblement, j'espère pour ces victimes qu'elles trouveront paix et consolation dans un eden que j'espère après la mort. Puissent la lumière et les anges les accueillirent et soigner leurs blessures morales, sans jamais oublier d'envoyer du réconfort et de la force de vie à leurs parents.

Chloé LAROCHEinde,viol,viol collectif,femme décédée,indienne,crime,barre de fer,bus,jetée du bus,singapour,hôpital,politique,gouvernement indien,police,laxisme,cinéma,pauvre,kiné,étudiant,manifestation,violence,violence contre femmes,homme,sexe,violence sexuelle,new delhi,suicide,septicémie,médecin,vivre,vie,mort,tristesse,deuil,ange,au-delà,croire,espoir,femme,souffrance,droits femmes,monde,actualité,planète,info,mondial,indignation collectiveinde,viol,viol collectif,femme décédée,indienne,crime,barre de fer,bus,jetée du bus,singapour,hôpital,politique,gouvernement indien,police,laxisme,cinéma,pauvre,kiné,étudiant,manifestation,violence,violence contre femmes,homme,sexe,violence sexuelle,new delhi,suicide,septicémie,médecin,vivre,vie,mort,tristesse,deuil,ange,au-delà,croire,espoir,femme,souffrance,droits femmes,monde,actualité,planète,info,mondial,indignation collective

 

27/12/2012

Nuit de Noël, messe à la Villeneuve dans les quartiers d'une cité nommée Grenoble. Quand la nuit prend la terre et la guerre des pays, seul l'amour peut ramener le soleil.

k0034337.jpgBonsoir à tous et toutes,images-13.jpeg


Lundi soir, je me suis rendue avec mes enfants à la messe de veillée de Noël dans le quartier de la Villeneuve de Grenoble.

L'Espace 600, salle de spectacle et de théâtre de la Villeneuve, avait été réquisitionné et généreusement prêté pour cette rencontre inoubliable.

images-10.jpegInoubliable à mes yeux car cette messe fut un modèle d'humanisme et de rappel de diverses qualités humaines et laïques, comme l'hospitalité à l'étranger, la compassion pour la souffrance des hommes de toutes couleurs et de toutes origines, l'accueil aussi de la souffrance des endeuillés et des victimes des violences urbaines.

Le prêtre, Jean Deries, qui a choisi de vivre sa retraite dans ce quartier, a dit de belles paroles, ressemblant à l'église que j'aime, celle qui parle d'amour et d'accueil, de partage et de solidarité, celle qui crée des ponts et non des murs.

tlc8e1lr.jpgL'équipe de Malherbe et Villeneuve avait préparé des chants magnifiques avec une belle équipe de musiciens, agrémentés de diapositives, avec des mises en scènes avec  les enfants. Une tente avait été montée sur la scène pour rappeler que des personnes n'ont toujours pas de toit et que des familles expulsées vivent dans la rue. Le Père Deries n'a pas hésité à parler des Roms, des réfugiés expulsés par tous, qui ne trouvent refuge nul part, tel Marie et Joseph qui n'ont pas été reçus non plus dans la salle commune mais dans l'étable. Jésus avait été placé dans une mangeoire, premier berceau d'un bébé divin.images-12.jpeg

Cette messe a rappelé toutes les vertus de l'hospitalité envers les étrangers, de l'ouverture de notre pays aux réfugiés, et du fait de pouvoir les recevoir dans la dignité et sans rejet. 

images-3.jpegIl nous a été rappelé aussi que la marche blanche effectuée dans nos quartiers pour Sofiane et Kévin avait été la marche d'un peuple de paix et d'amour, de soutien aux familles endeuillées et de lutte contre la violence par un esprit de pardon et de non-violence voulue par les parents des deux jeunes assassinés.

Les évangiles ont été écrits, mais comme l'a dit si bien le prêtre ce soir de Noël, c'est à nous aujourd'hui de poursuivre leur écriture en vivant en témoins de lumière, en témoins de paix et d'amour.Conference-sur-la-fin-du-monde-vue-depuis-l-Antiquite_1_illustrationEtab.jpg

Je ne rapporte pas ici ces paroles seulement pour les chrétiens mais pour tous les hommes qui croient aux qualités et valeurs humaines. L'amour des autres, l'amour du bien et de l'honnêteté, ainsi que l'hospitalité et la solidarité, n'ont pas besoin d'étiquettes et de drapeaux religieux ou spirituels pour exister et se partager.

800px-Crèche_provençale.jpgCe sont des valeurs laïques, je dirais même républicaines et civiques, qui nous aident à faire vivre un quartier, une ville, un pays, une famille.

Pendant ce temps-là, à Notre-Dame de Paris, l'homélie disait ceci, prononcée par Monseigneur André Vingt-Trois :

"Comment oublier ce soir les peuples massacrés et dispersés par les guerres qui ensanglantent le globe... ? Comment oublier nos frères chrétiens d'Orient, soumis à des pressions diverses et, parfois, à la persécution ouverte ? Comment oublier les "laissés pour compte" de notre société, premières victimes de la crise économique, qui vivent d'expédients, refoulés sur les marges des rendements financiers ? Comment oublier enfin dans cette nuit où la sainte famille ne trouve pas de place dans la salle commune de l'auberge, les immigrés qui errent à travers nos pays opulents sans trouver de place dans nos nations, nos entreprises et nos foyers, nos esprits et nos coeurs ?

Non, la nuit n'est pas seulement symbolique, elle est bien réelle. L'humanité vit bien dans le pays de la mort, même si elle essaye de l'oublier."


images-11.jpegOui, l'humanité traverse des temps difficiles et très


douloureux. Des peuples entiers sont terrassés par la


guerre et la destruction, sans que d'autres ne puissent


intervenir, comme en Syrie. Cette impuissance est très


difficile et une colère sourde monte sur la planète


envers les peuples qui bloquent l'énergie de solidarité,


envers leurs gouvernants surtout, pour ne pas nommer


la Chine et la Russie.


u15025134.jpgLes jeunes aussi sont touchés par le


phénomène internet, nouveau loup sorti des


bois pour entrer dans l'ordinateur et dévorer


les innocents. Nombre de parents se trouvent


démunis face à ce phénomène grandissants et


les prédateurs sont nombreux à se saisir de ces nouvelles portes


d'entrée vers la chair fraîche.


La banalisation des fugues et de nouveaux comportements chez


nos jeunes font que même la police ne s'inquiètent plus de


disparitions d'adolescents, laissant faire la nature et refusant de


déployer les grands moyens, comme pour ces deux jeunes filles


disparues depuis trois semaines et dont les parents très inquiets


sont sans nouvelles. Cela m'a rappelé bien sûr ce que j'ai vécu en


juin 2009 lors d'une longue fugue de ma fille. Il a fallu que je


bataille pour que la police inscrive ma fille sur le fichier des


personnes disparues.


Voir mon article : http://sosmaman.20minutes-

blogs.fr/archive/2009/06/01/ma-fille-est-en-fugue-depuis-une-

semaine-mon-recit-de-maman.html


Je vous parle de ceci car Noël est le jour où les familles se


rassemblent, se retrouvent, et les parents de 


Camille Lauran, 16 ans, et Geneviève Euvrard, 17 ans...


n'ont pas eu cette joie. 42929448-4f5c-11e2-8edb-f21234471230-493x328.jpg


Je pense très fort à eux car je connais l'angoisse

des parents qui ne savent où se trouve leur

enfant et, en cette période des Fêtes, je leur

témoigne mon entière sympathie et toute l'espérance de

retrouver ces deux jeunes filles qui ont co-voituré du Puy-en-Velay jusqu'à

Toulouse... puis ont disparu totalement.


Il y a une semaine, leurs parents écrivaient au Procureur en ces

termes :

«Nous avions demandé à vos services de bien vouloir faire paraître leurs photos dans la presse nationale afin que la population puisse transmettre des indices aux enquêteurs. Vous avez refusé par deux fois. Faudrait-il que leurs noms apparaissent dans la rubrique nécrologique pour que vous accédiez à cette demande?»

amour.jpg


"La nuit n'est plus symbolique, elle est bien


réelle"... 


Heureusement, la nuit se termine un jour pour 

 

voir




apparaître l'aurore... Quand l'espoir apparaît, la nuit se




termine pour voir s'éloigner les cauchemars et venir le




soleil, pour voir naître l'enfant en nous comme une




nouvelle étoile pour toute l'année qui commence.

 


Chloé LAROCHE

 







 

08/11/2012

Abolir la prostitution, est-ce la solution ?

k10721184.jpgBonjour à tous et toutes,u15265930.jpg


Suite aux propos de la Ministre des Droits des Femmes, Madame Najat Vallaud-Belkacem, qui dit vouloir se donner avec le Gouvernement les moyens d'abolir totalement la prostitution, je réagis en disant qu'à force de tout vouloir régir et polisser, de vouloir éradiquer tout ce qui dépasse... on va vers une société où la cocotte minute va exploser.

Le directeur du Nid, association qui se bat contre la prostitution, a dit tout à l'heure sur Radio Rmc que faire l'amour contre de l'argent était impensable aujourd'hui et allait contre la dignité de la femme. k10301553.jpg

Si cette activité était véritablement reconnue et protégée comme un travail, un véritable emploi encadré par des lois et des règles, dans des lieux réservés et surveillés, comme en Suisse où les travailleurs du Sexe existent, il n'y aurait plus de possibilités de forcer des femmes à faire ceci, avec des proxénètes se nourrissant sur le dos de victimes forcées à se faire prendre.

Les proxénètes sont aujourd'hui protégés, ainsi que les réseaux mafieux... venus d'autres pays bien souvent. En Isère, la police sait que certaines filles sur le trottoir racolent et pourrait très facilement coffrer le proxénète qui les surveille à la vue de tous... Pourtant, ces jeunes femmes continuent d'oeuvrer en pleine campagne, sans protection et sans aide, offrant leur pudeur au regard des voitures qui s'arrêtent pour les embarquer.

k5646823.jpgJe pense que les prostituées aident la société à faire baisser le nombre de viols et à limiter le  débordement sexuel existant chez un certain nombre d'hommes. Je pense qu'elles font un travail généreux et qu'elles donnent de leur corps et de leur coeur à des personnes qui repartent soulagées, ayant recueilli un peu d'amour, de cet amour difficile à trouver parfois dans une société de solitude exponentielle.

Je pense aussi aux handicapés qui n'ont personne à aimer, fait découlant du fait que vu leur état, personne ne veut de ces êtres diminués. Si les travailleurs du Sexe étaient en place, il y aurait moins de souffrances et les choses seraient admises : le désir non assouvi durant des années est une torture morale pour nombre de personnes handicapées. Le travailleur du sexe pourrait apporter aussi des soins par des massages, de la tendresse, des caresses tout simplement.k4104742.jpg

k1928773.jpgIl faut beaucoup de coeur pour effectuer ce métier mais des personnes sont capables de cela, comme les professionnels de l'aide aux autres sont capables de laver le corps et les fesses de leurs patients (aide-soignants, infirmières, tierces personnes, etc).

Éradiquer la prostitution n'est pas la solution car cela serait source de grande frustration et de souffrances morales induisant une recrudescence de la violence sexuelle. Par contre, accentuer et organiser vraiment la lutte contre les réseaux mafieux, contre les proxénètes, contre le forçage des femmes à se prostituer, contre la pratique de leur prendre leurs papiers pour les obliger... Cela serait formidable !

Chloé Laroche

 

__________________________________________________________________


http://360.ch/blog/magazine/2007/02/travailleurs_du/

 

http://www.liberation.fr/societe/2012/06/24/najat-vallaud-belkacem-veut-faire-disparaitre-la-prostitution_828699

02/10/2012

La ville de Grenoble et celle d'Échirolles sont en deuil ce soir, bouleversées et peinées par la terrible mort de Kevin et Sofiane, assassinés dans un parc.

échirolles,grenoble,granges,villeneuve,assassinat,kevin,sofiane,marche blanche,paix,quartier,jeune,criminel,crime,police,politique,peur,angoisse,condoléances,famille,solidarité,dignité,courage,deuil,perte d'un enfant___________________________________échirolles,grenoble,granges,villeneuve,assassinat,kevin,sofiane,marche blanche,paix,quartier,jeune,criminel,crime,police,politique,peur,angoisse,condoléances,famille,solidarité,dignité,courage,deuil,perte d'un enfant


La ville de Grenoble et celle d'Échirolles, ainsi que les quartiers de la Villeneuve et des Granges, sont en deuil ce soir, bouleversés et peinés par la terrible mort de Kevin et Sofiane, tombés sous les coups d'une bande de jeunes à Échirolles, vendredi 28 septembre, dans le parc Maurice Thorez.échirolles,grenoble,granges,villeneuve,assassinat,kevin,sofiane,marche blanche,paix,quartier,jeune,criminel,crime,police,politique,peur,angoisse,condoléances,famille,solidarité,dignité,courage,deuil,perte d'un enfant

Ce soir, j'ai senti dans mon quartier de la Villeneuve  comme une odeur de terreur de savoir que deux jeunes pacificateurs de la cité d'à côté, brillants et travailleurs, ont quitté cette vie à cause de la haine de jeunes venus d'ici n'ayant pas hésité à frapper avec des marteaux, des pioches, des couteaux, sauvagement.

échirolles,grenoble,granges,villeneuve,assassinat,kevin,sofiane,marche blanche,paix,quartier,jeune,criminel,crime,police,politique,peur,angoisse,condoléances,famille,solidarité,dignité,courage,deuil,perte d'un enfantCe mardi, à 18 h, une marche blanche est organisée en mémoire de Kevin et Sofiane à partir du Lycée Marie-Curie à Échirolles. Cette marche où chacun viendra avec un tissu blanc témoignera de la volonté des parents de chacune des victimes de pacifier, de renoncer à la vengeance et d'appeler chacun à la raison et à la sagesse pour ne pas envenimer les choses.

Ces deux jeunes sont morts à 21 ans. Ils étaient beaux et avaient le coeur empli de projets et de rêves. On a pris leur vie comme si on était au coeur d'une guerre faite contre les colombes et les anges.échirolles,grenoble,granges,villeneuve,assassinat,kevin,sofiane,marche blanche,paix,quartier,jeune,criminel,crime,police,politique,peur,angoisse,condoléances,famille,solidarité,dignité,courage,deuil,perte d'un enfant

échirolles,grenoble,granges,villeneuve,assassinat,kevin,sofiane,marche blanche,paix,quartier,jeune,criminel,crime,police,politique,peur,angoisse,condoléances,famille,solidarité,dignité,courage,deuil,perte d'un enfantJ'adresse mes sincères condoléances aux parents de ces deux jeunes hommes,  parents qui sont restés dignes et nous ont donné à tous un véritable exemple de courage et de force.


 Chloé Laroche

________________________________________


J'ai créé un album photos d'hommage pour SOFIANE et  KÉVIN, que vous pouvez aller consulter en haut à droite de cette page :

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/album/tempete-sur-la-villeneuve-de-grenoble-2012/


____________________________

 Vous pouvez aussi lire cet article du témoignage d'un policier :

http://www.frederichelbert.com/20121003/le-massacre-de-kevin-et-sofiane-a-echirolles-recit-exclusif-dun-policier

04/09/2012

La morale laïque accepte t-elle de voir séparer des familles, de voir pleurer des enfants, de voir expulser tous ces camps de roms dont la moitié sont des enfants ?

grenoble,roms,camps,démantèlement,expulsion,immigration,enfants,resf,education sans frontiere,politique,valls,gouvernement,gauche,hollande,élections,électeur,déception,associations,Bonsoir à tous et toutes,


Quelle bonne idée cette proposition de voir fleurir dans toutes les écoles l'apprentissage de la "morale laïque"... la remise en éducation des belles idées républicaines, comme la fraternité, la liberté, la solidarité, l'égalité.

Mais que les adultes donnent d'abord l'exemple, avant !!

Je n'irai pas par quatre chemins en disant que je suis extrêmement choquée après avoir pris connaissance de l'ensemble des faits établis au sein de cet article-enquête que je vous invite à parcourir aussi :

http://www.educationsansfrontieres.

org/article43937.html

Je suis extrêmement choquée d'entendre chaque jour sur les radios en conduisant mon taxi sanitaire que se déroulent des démantèlements de camps de roms quotidiennement. Certains camps se composaient pour la moitié d'enfants. On détruit les camps mais on ne donne pas de solutions. On les évacue mais on ne les reloge pas. On juge ces personnes, on dit d'elles qu'elles volent, qu'elles pillent, qu'elles sont malfaisantes. Mais on ne les regarde pas comme des êtres humains. 

Je passais chaque jour près de l'hôpital de Grenoble où se trouvait un camp de roms. Un matin, à 6 h, le 26 juillet, cet été, ils ont tous été expulsés de leur lieu d'accueil. Des enfants devaient être scolarisés, pris en charge par des associations. Depuis, elles les recherchent. C'est terrible. Avez-vous pensé au désarroi de ces familles, de ces enfants traqués par la vie, par la misère perpétuelle, par un destin d'éternels nomades ?grenoble,roms,camps,démantèlement,expulsion,morale laïque,immigration,enfants,resf,education sans frontiere,politique,manuel valls,gouvernement,gauche,hollande,élections,électeur,déception,associations,rentrée,actualité,honte,la tronche,mairie,racisme,nomade,errance,fuite,police,violence,rejet,société,injustice,tzigane,roumanie,france,isère,indignation,taxi sanitaire,témoin

Les maires se lavent les mains de tout cela en disant que ces camps sont insalubres et qu'on ne peut les laisser ainsi. Mais l'enfer est bien pavé de bonnes intentions. Et le diable se cache derrière les masques grimaçants de la bienséance et de la propreté urbaine.

La politique du nouveau Gouvernement me déçoit grandement concernant les roms et l'immigration.

L'espérance que j'avais placé en lui s'effondre. Nous sommes passés de Charybde en Scylla, du pire au pire nous sommes passés.

grenoble,roms,camps,la patate chaude,démantèlement,roms action,expulsion,morale laïque,immigration,enfants,resf,education sans frontiere,politique,manuel valls,gouvernement,gauche,hollande,élections,électeur,déception,associations,rentrée,actualité,honte,la tronche,mairie,racisme,nomade,errance,fuite,police,violence,rejet,société,injustice,tzigane,roumanie,france,isère,indignation,taxi sanitaire,témoinLa morale laïque réclamée par le Ministre de l'Éducation cette semaine dans les écoles devrait apprendre aux adultes qu'on ne peut déloger un enfant de son habitat, fusse-t-il délabré et insalubre, sans le reloger dans un logement décent.


Chloé LAROCHE

________________________


P.-S : merci de lire ces articles pour info :

http://fr.squat.net/2012/08/12/grenoble-la-mairie-de-la-tronche-na-jamais-autant-pue/

______________
http://collectif16septembre.wordpress.com/ 

(dont vidéo et photos)

 

 

19/07/2012

Des voitures brûlent dans mon quartier de la Villeneuve, dans la discrétion de la presse et la peur de la population devant ce mutisme flagrant.

__________________________________________________

Bonsoir à tous et toutes,

 

On ne nous dit pas tout... 

la villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoissebien sûr pour ne pas affoler la population, mais dans mon quartier de la Villeneuve, de nombreuses voitures ont brûlé cette nuit et durant ces derniers jours

Il y a dix cars de CRS basés devant la clinique du Mail la nuit, à cinq cent mètres de chez moi, depuis le début de la semaine, mais personne ne vient empêcher les incendiaires d'agir.

Seuls les pompiers viennent pour éteindre les carcasses fumantes.

la villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoisseJe regrette qu'on ne nous ait pas averti de ne pas laisser nos voitures par ici.

J'ai pris un PV en juin pour m'être stationnée sur un trottoir dans mon parking, en bas de chez moi, à Villeneuve Sud. Un soir où je n'ai trouvé aucune place et durant une période où les travaux nous avaient mangé au moins sept places. Ce soir-là, comme souvent, je me suis interdit de me garer sur le grand parking d'à côté, devant le Centre de Santé... où tant de voitures brûlent et où ma voiture de travail a brûlé en 2010. 

la villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoisseC'est si injuste de prendre une contravention alors qu'on n'a pas le choix et qu'on ne peut se garer de façon sécurisante à certains endroits libres. Car on le sait, si on met son véhicule en ces mêmes endroits, on se le fait brûler à coup sûr. J'ai appelé la police pour me plaindre. Ils m'ont dit qu'on ne devait pas se garer à cheval sur un trottoir. Même si ce trottoir n'est jamais emprunté par personne... car il atterrit nulle part.

Il faut savoir que à la Villeneuve, on ne sait jamais si on va retrouver sa voiture le matin en partant au travail... alors Messieurs les policiers, je vous demande un peu de compassion et de mansuétude, s'il vous plaît... pour les habitants de ce quartier.

À l'heure où j'écris, dans la nuit, j'entends une explosion. Encore une voiture. Cela ne s'arrêtera donc jamais ? J'ai acheté ma voiture d'occasion avec un micro-crédit. Je ne peux pas me permettre aujourd'hui de la voir partir en fumée.

Et je pense ce soir à tous ceux qui ont déjà vécu ceci à la Villeneuve.

______________________________________

la villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoissePourtant, de belles choses se passent dans ce quartier, comme ce magnifique concert où j'ai accompagné avec mon trio Odyssée tous les enfants de la Villeneuve le 1er juin 2012 dans un spectacle en plein air émouvant et grandiose de chants du monde entier, orchestré par les intervenants musicaux du Conservatoire.la villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoisse

la villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoisseMonsieur Michel Destot, Maire de Grenoble, m'avait écrit après cet évènement ces quelques phrases que j'ai gardé précieusement :la villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoisse

la villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoisse"Petits et grands ont savouré à juste titre ce moment chaleureux, fraternel et chargé d'émotion, preuve s'il en était besoin du formidable pouvoir de la musique dont la magie transcende les peines et les différences. Je sais aujourd'hui combien vous êtes attachée à votre beau quartier, la Villeneuve, dont nous sommes fiers et heureux de fêter le quarantenaire."la villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoissela villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoisse

 

Chloé L.la villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoissela villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoissela villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoissela villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoissela villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoissela villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoisse

 

 

 

02/02/2012

La liberté sur la route, c'est quoi ?

code de la route,sécurité routière,accident,liberté,conduire,moniteur auto-école,conducteur,vigilance,permis,règle,cadre,respect,courtoisie,route,moto,piéton,handicap,deuil,mort,vie,paraplégique,choc,priorité à droite,stop,incivilité,feu rouge,tués,voiture,contrôle technique,permis à points,police,contrôle,rouler sans permis,chauffardLettre à une personne roulant sans règles

et au mépris du Code de la Route__________

Mon Propos sur la LIBERTÉ de CONDUIRE___


Tu dis que l'État porte atteinte à ta liberté en te prenant des points sur ton permis. Et tu t'élèves contre toutes les règles du Code de la Route, trop restrictives à ton goût. Tu voudrais que la vitesse autorisée sur route et autoroute soit plus élevée. Tu voudrais pouvoir passer aux feux rouges sans contrainte ni sanctions. Tu voudrais pouvoir renverser un piéton sans faire de prison ni payer de dommages à la victime. Tu voudrais pouvoir rouler avec une voiture sans contrôle technique ou sans assurance et parfois même, tu le fais. Le permis est pour toi un papier inutile et d'ailleurs souvent, tu ne l'as plus car il t'a été retiré.code de la route,sécurité routière,accident,liberté,conduire,moniteur auto-école,conducteur,vigilance,permis,règle,cadre,respect,courtoisie,route,moto,piéton,handicap,deuil,mort,vie,paraplégique,choc,priorité à droite,stop,incivilité,feu rouge,tués,voiture,contrôle technique,permis à points,police,contrôle,rouler sans permis,chauffard

Tu fais partie de ceux qui arrivent à grande vitesse derrière un autre véhicule, le collant pour le pousser afin qu'il aille plus vite, stressant les occupants par ton stress communicatif. 

Tu fais aussi partie de ceux qui coupent la route à ceux qui ont pris une voie de sortie d'autoroute. Tu n'hésites pas à couper la ligne de dissuasion afin de t'introduire sur cette voie par la gauche, en dernière minute, surprenant les autres véhicules et risquant de provoquer un choc grave.

code de la route,sécurité routière,accident,liberté,conduire,moniteur auto-école,conducteur,vigilance,permis,règle,cadre,respect,courtoisie,route,moto,piéton,handicap,deuil,mort,vie,paraplégique,choc,priorité à droite,stop,incivilité,feu rouge,tués,voiture,contrôle technique,permis à points,police,contrôle,rouler sans permis,chauffardJe te vois aussi ne pas respecter les feux rouges, traversant un carrefour à grande vitesse, au mépris des autres usagers. 

Tu trouves ta liberté dans le fait d'empiéter sur celle des autres, mais es-tu vraiment libre dans ta tête ? Si un jour tu renverses un enfant, comment pourras-tu demeurer libre et serein jusqu'au dernier jour de ton existence ?

Si un jour, tu tuais une mère de famille et ses enfants dans la voiture qui passera au feu vert et croisera ta trajectoire assassine, seras-tu libre d'être ce que tu es aujourd'hui ? Si un jour, parce que tu ne respectes pas une priorité à droite en passant à une vitesse élevée et renversant une moto, pourras-tu continuer ta vie sainement et libre de toute entrave de culpabilité ?code de la route,sécurité routière,accident,liberté,conduire,moniteur auto-école,conducteur,vigilance,permis,règle,cadre,respect,courtoisie,route,moto,piéton,handicap,deuil,mort,vie,paraplégique,choc,priorité à droite,stop,incivilité,feu rouge,tués,voiture,contrôle technique,permis à points,police,contrôle,rouler sans permis,chauffard

Les règles qui ont été mises en vigueur sont là pour notre sécurité à tous et nous donnent un cadre afin que chacun soit libre d'aller et venir comme bon lui semble et en gardant la vie ainsi que la liberté de se mouvoir. C'est toute la logique du Code de la Route existant pour notre protection et celle des autres, évitant aussi que notre voiture ne devienne une arme dangereuse par un mauvais comportement de conduite. 

code de la route,sécurité routière,accident,liberté,conduire,moniteur auto-école,conducteur,vigilance,permis,règle,cadre,respect,courtoisie,route,moto,piéton,handicap,deuil,mort,vie,paraplégique,choc,priorité à droite,stop,incivilité,feu rouge,tués,voiture,contrôle technique,permis à points,police,contrôle,rouler sans permis,chauffardIl faut savoir qu'une personne rendue handicapée dans un accident de voiture a perdu la majeure capacité de se déplacer, de se mouvoir, de conduire, de vivre normalement. Elle a perdu une grande partie de cette liberté si chère à tous les valides. Parfois, ce handicap provient de la simple erreur d'un autre automobiliste qui allait trop vite ou n'a pas respecté un stop ou une priorité. 

code de la route,sécurité routière,accident,liberté,conduire,moniteur auto-école,conducteur,vigilance,permis,règle,cadre,respect,courtoisie,route,moto,piéton,handicap,deuil,mort,vie,paraplégique,choc,priorité à droite,stop,incivilité,feu rouge,tués,voiture,contrôle technique,permis à points,police,contrôle,rouler sans permis,chauffardParfois aussi, nous mettons en danger nos propres occupants et parfois nos enfants. Je pense à cette maman qui a vu son jeune fils gravement atteint et aujourd'hui handicapé lourd car elle n'a pas respecté une priorité à droite. La voiture la heurtant a enlevé à son fils toute chance de vivre normalement. Il est aujourd'hui comme un légume, inerte et souffrant de multiples maux, avec un handicap mental le privant de tout apprentissage et de toute communication, et cette mère pleure tous les jours.code de la route,sécurité routière,accident,liberté,conduire,moniteur auto-école,conducteur,vigilance,permis,règle,cadre,respect,courtoisie,route,moto,piéton,handicap,deuil,mort,vie,paraplégique,choc,priorité à droite,stop,incivilité,feu rouge,tués,voiture,contrôle technique,permis à points,police,contrôle,rouler sans permis,chauffard

Peut-être était-elle pressée. Peut-être n'a-t'elle pas ralenti à l'approche de l'intersection... Comme chacun devrait le faire prudemment. Sur la route, il ne faut jamais déroger aux règles même si on a des impératifs d'horaires. Il vaut mieux arriver vivant en retard... que mort... à l'heure.

code de la route,sécurité routière,accident,liberté,conduire,moniteur auto-école,conducteur,vigilance,permis,règle,cadre,respect,courtoisie,route,moto,piéton,handicap,deuil,mort,vie,paraplégique,choc,priorité à droite,stop,incivilité,feu rouge,tués,voiture,contrôle technique,permis à points,police,contrôle,rouler sans permis,chauffardBien sûr, on peut me rétorquer que quand notre heure arrive, la mort nous attend au carrefour... Que le destin frappe et nous donne les erreurs qui font notre destinée. Mais nous sommes aussi maîtres de notre chemin et de notre volant, par l'attention et la vigilance que nous pouvons déployer en conduisant.

Aujourd'hui, j'étais dans un véhicule et notre conducteur nous a sauvé par deux fois d'un accident grave, incidents causés par deux automobilistes sans gêne et roulant à grande vitesse, coupant pour l'un un virage et pour l'autre sortant d'une voie privée sans regarder ni s'arrêter avant de d'engager sur la voie où nous nous trouvions. Ces personnes vivent dans leur espace de liberté, sortant du cadre et obligeant les autres à piler brutalement afin de ne pas rentrer dans leur champ de danger potentiel. Le choc à chaque fois aurait été terrible si notre conducteur n'avait pas réagi en nous protégeant dans la seconde.

code de la route,sécurité routière,accident,liberté,conduire,moniteur auto-école,conducteur,vigilance,permis,règle,cadre,respect,courtoisie,route,moto,piéton,handicap,deuil,mort,vie,paraplégique,choc,priorité à droite,stop,incivilité,feu rouge,tués,voiture,contrôle technique,permis à points,police,contrôle,rouler sans permis,chauffardLa conduite d'une voiture est comme celle de notre vie. Si on est présent et attentif aux autres, si on ne vit pas juste pour soi mais en se considérant en interaction avec le monde et les êtres le peuplant, alors on choisit délibérément d'honorer les règles d'une vie commune. Dans le cadre de la conduite, on respectera dans le même esprit les règles du Code de la Route, alliées à la courtoisie et à la protection des autres usagers.

La liberté n'a pas de prix, surtout celle de laisser la vie aux autres ainsi que la faculté de se déplacer et de se mouvoir, sans handicap ni perte d'un être cher.code de la route,sécurité routière,accident,liberté,conduire,moniteur auto-école,conducteur,vigilance,permis,règle,cadre,respect,courtoisie,route,moto,piéton,handicap,deuil,mort,vie,paraplégique,choc,priorité à droite,stop,incivilité,feu rouge,tués,voiture,contrôle technique,permis à points,police,contrôle,rouler sans permis,chauffard


Chloé LAROCHE


P.S. : je rappelle que tous mes articles sur la Sécurité Routière peuvent être lus en cliquant à gauche dans la catégorie "Appel à la bonne conduite sur la route".

À la fin de tous les articles de cette catégorie, vous devez cliquer sur "voir toutes les notes" pour lire la suite des articles.

------------------------------------------------------------------------


 

Conduite intérieure. Toi qui conduis, sais-tu conduire les autres sans les mener au mur ?

 

images-5.jpegToi qui conduis

Sais-tu te conduire

Dans le flot de la vie

Dans le flot de la circulation ?

Circulation urbaine

Ou circulation cardiaque

Flot continuimages-9.jpeg

 

Toi qui conduis

Sais-tu te conduire

Au volant de ta vie

Respect d'autrui

À l'abord des carrefours

Écrases-tu ton frère

Sur les clous du présent

 

images-13.jpegToi qui conduis

Sais-tu te conduire

À travers les artères de ta ville

Et la vie a-t-elle le prix

Que tu mets dans les feux rouges grillés

Et les stops évincés...

Pauses d'une existence survoltée

 

images-3.jpegToi qui conduis

Sais-tu conduire les autres

Sans les mener au mur

Sans qu'ils supplient

Ton arrêt total

Immobilisation d'une violence larvée

Dans les mains de ton volant

 

images-14.jpegToi qui conduis

N'oublie pas

Que ta vie

Que chaque vie

Est accrochée à un fil

Non pas le fil de la vitesseimages-2.jpeg

Mais le sens obligatoire 

De la vigilance

Rond-point où chaque véhicule

Laisse passer l'oxygène

De la vie qui dure

De la vie qu'on n'écrase pas

De la vie qui respire

 

Chloé Laroche

 

 

 





 

 

 

 

07/01/2012

Je mets mes lecteurs à l'honneur... Un bouquet de vos commentaires. Entre témoignages et indignation, colère et espoir. De la vie de chacun à l'existence des peuples.

commentaires lecteurs,actualité,blog,chloé laroche,injustice,colère,droit d'expression,liberté de parole,franc-parlé,dire,parler,manifester,s'indigner,poésie,condoléances,compassion,amour des autres,universel,monde,planète,écologie,villemin,police,ambulancier,moto,leschiera,corse,famille,charnolé,douzet,victimes,témoignages familles,adoption difficile,mort d'un enfant,deuil,douleur,empathieBonjour à tous et toutes !

 

Cela fait bientôt quatre ans que j'écris ce blog. Chaque jour, vous venez me lire nombreux, jusqu'à 500 parfois. Vous réagissez, m'écrivez, témoignez, remerciez, contrez, aimez ce que j'écris... 

 

Alors voici quelques uns de vos commentaires. À chaque fois, je mets le lien de l'article qui correspond au commentaire, en dessous des commentaires en rapport.

 

Merci à vous tous et aussi à tous ceux que je n'ai pas cités.

 

Chloé Laroche

 

 

______________________________________________________________________

 

 

commentaires lecteurs,actualité,blog,chloé laroche,injustice,colère,droit d'expression,liberté de parole,franc-parlé,dire,parler,manifester,s'indigner,poésie,condoléances,compassion,amour des autres,universel,monde,planète,écologie,villemin,police,ambulancier,moto,leschiera,corse,famille,charnolé,douzet,victimes,témoignages familles,adoption difficile,mort d'un enfant,deuil,douleur,empathieUne goutte de pluie, c’est une larme qui coule sur la joue d’un ange !

Bravo Chloé, on ne saurait mieux exprimer la détresse de cette jeune femme, et votre hommage est à la mesure de son sacrifice. 

 

Hélas, elle a emporté dans la nuit de l'oubli un petit être qui n'a pas eu sa chance.
Puissent les Anges, s'ils existent, le prendre dans leurs bras salvateurs !
Mais comme le jour renaît de la nuit qui le précède, 

faisons confiance au jour qui se lève !commentaires lecteurs,actualité,blog,chloé laroche,injustice,colère,droit d'expression,liberté de parole,franc-parlé,dire,parler,manifester,s'indigner,poésie,condoléances,compassion,amour des autres,universel,monde,planète,écologie,villemin,police,ambulancier,moto,leschiera,corse,famille,charnolé,douzet,victimes,témoignages familles,adoption difficile,mort d'un enfant,deuil,douleur,empathie  

 

Écrit par : vallguy | 18.08.2010

Une figure d’homme tel un ange
Portée par l’épée d’un regard mâle.
Je sais, femme, que cela te dérange,
Que je sois pâle derrière un fard.

Du vertige de l’amour bleu et pur
Aidé par des ailes légères…
Il advient un monstre perfide et dur
Paré de fiel et de fer.

C’est quand un homme devient coupable,
Que le mot ‘responsable’, pour lui, devient réel,
C’est quand ses rêves deviennent frêles
Que l’homme s’écroule comme du sable.

Et le sable n’est que poussière.

Écrit par : MATHIEU | 17.10.2010

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2010/08/17/hommage-a-une-femme-enceinte-qui-a-saute-du-6eme-etage-a-cau.html#comments

 

______________________________________________________________________________

commentaires lecteurs,actualité,blog,chloé laroche,injustice,colère,droit d'expression,liberté de parole,franc-parlé,dire,parler,manifester,s'indigner,poésie,condoléances,compassion,amour des autres,universel,monde,planète,écologie,villemin,police,ambulancier,moto,leschiera,corse,famille,charnolé,douzet,victimes,témoignages familles,adoption difficile,mort d'un enfant,deuil,douleur,empathie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci Chloé pour tous ces témoignages d'évènements difficiles et douloureux pour ceux qui les vivent et pour l'aide et le soutien apporté aux parents et aux familles meurtris.
Ta pensée est très lucide dans la vision des évènements, et il est important de ne pas passer sous silence ce qui se passe, même si certains évènements sont difficiles à entendre.
Je rends grâce à ton courage et à ta lucidité !
Je t'embrasse

Marc

Ecrit par : marcanciel | 08.08.2008

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/08/08/lettre-solidaire-pour-les-sinistres-endeuilles-solitaires.html

________________________________________________________________________

 

 

Pourquoi les couples se déchirent-ils de cette façon ? Comment en sont-ils arrivés à se haïr à ce point ? Quand les enfants sont témoins de ces drames, cela doit perturber l'enfant intérieurement : la peur ressentie, les cris répétés des parents en sa présence, l'angoisse qu'il doit avoir. 
Les violences verbales et physiques doivent être déclarées aux autorités, mais faut-il encore que les victimes le veuillent. Certaines restent en couple, surtout quand il y a un enfant, mais cela ne va pas rassurer l'enfant, au contraire, il sera traumatisé le restant de sa vie. S'il arrive quelquechose à la maman (ou le papa), l'enfant sera placé automatiquement et enlevé de son cocon familial, ce qui entrainera une angoisse supplémentaire pour le petit.

Les victimes doivent absolument dire ce qu'elles vivent au quotidien pour que le conjoint "attaquant" soit punit pour ses actes irresponsables.
N'hésitez surtout pas, votre vie dépend de votre choix de dire les faits. Vous devez le faire IMPERATIVEMENT.

Merci à Chloé de soulever ce très grave problème. 

Prenons conscience que cela peut arriver à n'importe qui.

Lolotte73

Ecrit par : Lolotte73 | 18.06.2009

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/06/18/hier.html#comments

 

______________________________________________________________________________

Je suis d'accord avec vous. Depuis l'annonce de cette horrible histoire, je suis traumatisée et j'en pleure parce que même si je ne connaissais pas ce petit bonhomme, la violence qu'il a subit me fait mal mais maintenant il ne souffre plus au moins. A force il devait être cassé de partout...Maintenant quoi qu'il se passe dans la vie, même si on a souffert on n'est pas obligé de faire souffrir quelqu'un d'autre! C'est trop facile. Ce monstre et la mère de Marc (qui pour moi n'est pas une mère) doivent payer pour cela, qu'ils vivent assez longtemps et qu'on leur rappelle tous les jours ce qu'ils ont fait ! Courage et bonne chance à son frère François.
Cordialement,

Écrit par : sandrine | 04.11.2008

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/10/28/quand-l-amour-depasse-l-entendement-quand-l-amour-devient-vi.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

 

Bonjour Chloé, bonjour à toutes les personnes qui se sentent seules. Non, vous ne l'êtes pas, il existe des gens comme Chloé, des associations qu'elle vous donne dans cette note qui peuvent vous aider. Vous avez le droit de vivre en ayant de l'aide : eh alors, ce n'est pas honteux d'être aidé, au contraire c'est réconfortant et cela peut vous aider à aller de l'avant. Bon nombre de ces organismes sont là pour vous écouter, pour vous aider, et ils le font avec un sourire et avec joie. 
Vous qui êtes seul avec des enfants, ne "partez" pas, ce sont vos enfants qui ont le plus besoin de ce seul lien familial qui leur reste. Ils ont besoin du parent qui est à leur côté (Amour, soutien, tendresse, etc...). Cet enfant, c'est un peu vous (imagé bien sûr) et la personne qui va vous aider, vous soutenir, et vous donner de son temps, de sa tendresse parfois. 
Ces organismes veulent vous aider, n'ayez pas honte d'être aidé, faites le pour vous et pour vos enfants. Courage et volonté, allez y prenez contact avec eux, ils vous accueilleront volontiers.
Personne ne veut que vous abandonniez. Vous n'êtes pas seul.
Merci à Chloé de son soutien.
Vous avez mon soutien également.
Lolotte73

Ecrit par : Lolotte73 | 17.09.2009

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/09/13/lettre-a-une-mere-de-famille-qui-risque-de-mettre-fin-a-ses.html#comments

______________________________________________________________________________

 

 

J'ai trouvé votre blog par le biais d'une alerte google ... çà vous dirait de passer nous laisser votre texte sur le forum où je suis ? 

http://www.dondesoidondevie.org/
Je suis Céline, maman d'un enfant transplanté rénal
Toute participation peut être bénéfique
Merci de m'avoir lue

Écrit par : Céline | 25.04.2010

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2010/04/16/j-ecris-pour-le-don-d-organes-pour-que-des-yeux-s-ouvrent-qu.html#comments

______________________________________________________________________________

 

Madame, 

 

Au nom du "blog de police", un groupe de discussion sur la réalité du métier des forces de l'ordre sur Facebook, qui regroupe près de 5000 policiers :
Merci de ce très beau texte.
Tout simplement.

Écrit par : Marc Louboutin | 12.03.2010

 

Merci beaucoup Madame, pour notre collègue. Si seulement plus de citoyens exemplaires comme vous êtes nous soutiendrez nous serions plus fort dans notre combat qui est avant tout d'assurer la sécurité de nos citoyens, merci encore.

Écrit par : Tony perus | 12.03.2010

 

Merci à toi, de penser à notre collégue, il en a besoin de cette chaleur humaine et de penser à nous par la même occasion. Je pense aussi à son épouse, ses enfants, ses parents. Et aux miens, si nous étions dans la même posture. J'aime ce métier, mais de plus en plus, je sens l'amertume me gagner face à cette bande d'incapables, incapables de gérer la sécurité de leurs "policiers", policiers qui leur font des tapis rouges lors de leur déplacement, alors que ceux-ci ne veulent pas voir " du bleu ". Vivement le changement ! C'est vous civils, citoyens qui feront le changement en réagissant ainsi, en soutenant notre métier ingrat.
Merci Chloé.

Écrit par : ludo | 12.03.2010

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2010/03/12/j-ecris-en-hommage-au-policier-dans-le-coma-attaque-avec-des.html#comments

 

________________________________________________________________________

 

Je dois dire que j'étais loin de connaître tout cela. 
Merci pour ce magnifique billet !

Serge

Écrit par : île de ré | 04.07.2011

Je suis d'accord avec vous. Il est de plus en plus prouvé que certaines cultures peuvent être faites sans pesticides. Les débats sur le biologique prennent de plus en plus d'ampleur et c'est avec des initiatives comme les votre que le débat avance et que l'opinion prend conscience des enjeux.

Écrit par : gameduell avis fr belote | 23.07.2011

Le plan Ecophyto 2018 initié par le Grenelle de l'Environnement a pour objectif de réduire de 50% l'utilisation des pesticides en agriculture et utilisations para-agricoles, comme le désherbage chimiques des bords des routes, par exemple. Ce qu'ils ne disent pas, c'est que ces mesures ne sont pas contraignantes et que, au dernier moment, la seule ligne qui aurait pu être décisive a été changée par ceci : "... toute alternative respectueuse de l'environnement doit être adoptée, partout où cela est en mesure d'être appliquée...". Cela signifie que si on estime que cela n'est pas en mesure d'être appliqué, rien n'est fait. Qui sera le juge ???

Écrit par : MATHIEU | 26.10.2011

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2011/04/01/mon-rapport-de-la-conference-du-professeur-plauchu-a-l-occas.html#comments______

 

___________________________________________________________________

 

 

bonjour à vous tous je n'ai que 10 ans mais je tiens à vous dire ceci, je pense trés fort aux haïtien(e)s et à tous les enfants, de toutes les souffrances qu'ils endurent comme la famine ....En tout cas j'espére que ça ira mieux pour toute la population haïtienne .

Bon courage !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : andréa | 14.01.2010

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2010/01/14/mes-pensees-pour-les-haitiens-et-leurs-proches-pour-tous-les.html#comments

 

______________________________________________________________________________

 

 

QUAND JE VOIS QUE MA COUSINE AIME UN HOMME DU CAMEROUN ET QU' IL NE PEUT PAS VENIR EN FRANCE C' EST DEGOUTANT PENDANT QUE DES COUPLES MARIES ICI EN FRANCE SONT EN TRAIN DE SE DECHIRER ET DIVORCER OU EST LA JUSTICE DANS TOUT CA???????

NICKOLE DU LE CREUSOT 71

Écrit par : PESCHER NICKOLE | 16.02.2009

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/08/10/je-suis-solidaire-des-amoureux-mis-au-ban-public-je-vous-fai.html

______________________________________________________________________________

 

J'ai été très ému par votre commentaire.

Je suis également ambulancier mais vais être licencié pour inaptitude pour des raisons de santé.

J'ai mon forum : http://bebert76.forumdediscussions.com/portal.htm 

 

Je vous ai dédié cette journée de la femme pour votre courage et pour votre amour de la profession.

Amicalement, Bertrand.

Écrit par : Bertrand | 08.03.2010

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/01/21/mon-temoignage-d-ambulanciere-et-d-accompagnatrice-de-sante.html

________________________________________________________________________

 

 

J'ai perdu mon arbre, il a été coupé lâchement pendant mon absence, c'est d'une douleur sans nom......

 

Écrit par : monarbre | 20.11.2010

 

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2010/11/03/j-ai-ecrit-ce-texte-pour-tous-les-amoureux-des-arbres-et-ceu.html#comments

 

 

 _______________________________________________________________________

 

Ces regards sont très touchant. Effectivement, on croise des gens et on leur fait un sourire : cela peut changer leur vie, et surtout ces sourires et ces regards échangés réchauffent les coeurs.

Écrit par : Lolotte73 | 24.06.2009

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/06/23/sur-la-route-de-mon-taxi-a-grenoble-je-croise-des-regards-vo.html

 

________________________________________________________________________

 

 

Merci à toi Chloé. le grand cousin de Jean-Baptiste.

Écrit par : missonnier frédéric | 07.02.2011

Merci Chloé pour ce super poème, et ce super blog !!!
Je suis très touché. JB était mon meilleur pote depuis plus de 10 ans... 
Je fais partie de l'association "Pour JB".

Le chauffard, en contrôle judiciaire, a pu partir un mois en vacance a l'étranger en août... et a récupéré son permis en octobre, 3 jours ! Mais "LA RAISON" lui a retiré à nouveau pour 6 mois de plus... Récemment, la justice a décidé de lui retiré son permis jusqu'au procès... => ET ON Y SERA TOUS, JUSQU'A SON ARRIVée EN PRISON ! 

Mon pote a fini en morceau, parce qu'il ralentissait 2 gars bourrés qui voulaient faire une course... Fred le zink a raison : la réalité me parait incroyable même 9 mois apres...
Dédicace pour toi * JiBizm *
Encore merci Clhoé ! 

Cordialement, Aurel

Écrit par : Plantier Aurélien | 07.02.2011

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2010/06/08/j-ecris-pour-jean-baptiste-martinet-un-motard-de-26-ans-tue.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

 

Merci aussi pour ce témoignage que je viens de découvrir. Pour avoir avoir été touché par ce sujet par deux fois, je sais à quel point il est difficile de trouver de l'information et des témoignages là dessus.
J'espère que beaucoup liront ce texte.

Écrit par : Lili | 16.05.2011

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2010/12/09/texte-ecrit-a-la-memoire-d-ousmanne-qui-a-l-age-de-onze-ans.html#comments

_______________________________________________________________________

 

Bonsoir,
Je viens de lire tous ces témoignages et le texte de la maman de Titouan m'a complètement retourné, je suis moi-même maman et je ne peux imaginer l'horreur qu'elle a vécu. Il faut se battre pour mettre des controles à un certain âge ou pour autres cas, il est anormal de laisser des dangers publics sur la route au détriment de personnes innocentes.
Ils détruisent des familles en attendant, c'est intolérable !!!

Écrit par : elodie moliere | 12.07.2010

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/07/01/pour-titouan-ecrase-contre-un-mur-par-une-personne-agee-inap.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

 

Bonjour,
Je suis heureuse de trouver ce blog. Cela veut dire qu'à ce jour, on pense encore à lui. Il ne faut pas que cette affaire tombe dans l'oubli. J'habite à Issoire et j'attends que l'on retrouve ce petit bout. Félicitations à tous. Continuons ensemble à penser à lui.

Écrit par : tigrou | 03.10.2008

Bonsoir chloé 

et bien comme beaucoup je pense je suis à la recherche de nouvelles du petit Antoine n'habitant pas loin d'Issoire je me sens concernée par ce qui arrive mais vraiment je trouve ça inadmissible ce qui arrive à ce petit garçonnet et oui quel parent ?? ou plutôt quelle mère ?? qui peut se faire appeler "MAMAN " peut laisser son fils de 6 ans seul et elle aller au resto ???
moi perso je n'ai pas de réponse !!! si quelqu'un en a une je veux bien qu'il me la donne !!
bref je souhaite de tout coeur que ce petit bonhomme soit retrouvé sain et sauf !! pourtant une petite voix me dit que c'est plutôt mal parti !! 
aucune piste jusque là !! vraiment c'est quelque chose d'attristant moi même jeune maman de 25 ans d'un petit yais de 11 mois je ne peux imaginer ce qui arrive ! 
bref voilà ma pensée 
quant à toi chloé ton blog est vraiment sympa 
bonne continuation

Ecrit par : pauline | 26.09.2008

 

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/09/14/ce-soir-je-pense-au-petit-antoine-disparu-a-issoire.html#comments

------------

_______________________________________________________________________

 

 

Je tiens à présenter mes sincères condoléances aux parents des enfants qui ont vécu ce terrible drame à la crèche de Termonde, je suis de tout coeur et en pensées à chaque instant.

je suis moi-même une maman d'un petit garçon de 20 mois qui fréquente une crèche et je peux ressentir l'immense douleur que cela puisse être de traverser une telle épreuve.

De tout mon coeur, je suis avec vous, beaucoup de courage et une immense pensées aux enfants devenus des petits anges !

Écrit par : vincent | 24.01.2009

 

Mes très sincères condoléances aux parents des petites victimes innocentes.
Pleurez, ça fait du bien, soyez bien entourés et épaulés, et prenez courage. Vos enfants étaient des fabuleux rayons de soleil, j'en suis sure. Qu' ils reposent enfin en paix.

Mes condoléances également à la famille de la puéricultrice qui est décédée en protégeant les bout choux.

Courage, beaucoup de courage aussi aux blessés, famille des blessés, et habitants de Termonde et des alentours.

Cet acte de barbarie, j'ai énormément, comme tout le monde, énormément de mal à le cautionner, normal, mais aussi beaucoup de mal à comprendre ce qu'il s'est passé dans la tête de ce malade mental.

Mon coeur et mes pensées sont avec vous, famille, amis et habitants de Termonde et des alentours, sincèrement.

Écrit par : Aude | 26.01.2009

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/01/23/condoleances-adressees-a-la-creche-le-pays-des-fables-aux-pa.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

 

Bonsoir Mme Laroche

Je découvre votre blog, j'ai regardé vos archives, vos témoignages me touchent, j'espère qu'il va continuer, car vous avez sûrement aidé plein de gens, un grand merci à vous.

Écrit par : linda | 22.07.2011

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2011/06/23/pour-marie-jeanne-je-veux-tout-oublier-me-plonger-dans-les-y.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

 

Que Dieu te bénisse Chloé, ce témoignage me bouleverse, me prend aux tripes. Combien tu as raison en dénoncant notre société merdique où le respect de l'être humain n'existe plus, tout cela me révolte et me fait détester, haïr le monde politique qui a laissé faire et donné le "pouvoir" entre les mains mafieuses des pseudos financiers qui placent l'argent volé aux peuples dans des "paradis fiscaux" : le monde à l'envers. N'ayez crainte , viendra un jour où nous nous révolterons contre ses puissances maléfiques qui font de nos vies de l'esclavage. Paix à l'âme de cette Mère qui n'en pouvait plus et je souhaite de tout coeur que ses enfants vengeront un tant soit peu leur Maman, ce jour viendra.......

Écrit par : bruno | 14.09.2008

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/09/13/une-femme-s-est-tue-le-jour-de-la-rentree-scolaire-au-moment.html#comments

_______________________________________________________________________

 

Votre initiative est bonne et vous avez raison d'inviter vos lecteurs à soutenir Florence Cassez. Moi j'ai créé le mouvement artistique pour elle sur myspace (www.myspace.com/uaforflorencecassez) rejoignez nous puisque vous êtes musicienne ! écrivez moi à anonymeduo@hotmail.fr
fred alan ponthieux

Écrit par : ponthieux | 17.08.2009

 

_______________________________________________________________________

 

 

Merci chloé pour tes réponses et de nous lire ça fait plaisir, je comprends mieux ta vie ton univers... je suis touchée de voir que tu as des enfants du monde entier ; ma maman qui me porte beaucoup d aide et de soutien, aussi a adopté une ptite fille et je serais toujours en admiration pour ces femmes qui savent aimer un enfant comme le sien même s'ils n' ont pas son sang... je trouve dommage que tu ne tolère pas le niqab et la burqa parce que tu sembles sensible et respectueuse à la fois, comment réagirais-tu si demain je viens vers toi, moi MARY avec mon niqab avec qui tu discutes est ce que tu me rejetterais ?? est ce que tu m'éviterais ?? refuserais tu de me regarder en face ?? moi qui respecte ce que tu entreprends... et dis moi si en grandissant ta fille yacinthe très mimi qu'elle est, souhaiterait de son plein gré porter le niqab comment réagirais-tu ? ne faudrait il pas respecter son choix et l'aimer malgré tout ??? c'est tout simplement cela que l'on demande...

Ecrit par : mary | 22.06.2009

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/06/20/du-niqab-et-de-la-burqa-mon-coeur-est-serre-pour-ces-enfants.html#comme

_______________________________________________________________________

 

 

Oui,comme vous dîtes nous n avons plus eu de suite aux autopsies, er pourtant qui sait comment autour de moi on a remué internet,en vain, comme les tv journaux et radios n'en parlaient plus. Ce n'est pas que le fait que je sois Cap-Verdienne, mais la vérité doit être sue.

Écrit par : Moreira | 17.12.2011

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/02/08/je-n-oublie-pas-cette-maman-originaire-du-cap-vert-retrouvee.html#comments

 

_______________________________________________________________________



Je viens de lire de belles phrases.
J'apprécie beaucoup ce que tu écris.
Ton blog est vraiment magnifique
avec beaucoup de vérité et de sensibilité.
Petite Chloé, continue à l'écrire, il fait du bien à 
de nombreuses personnes.
J'espère que vous avez passé 
un très bon Noël, toi et tes enfants.

Écrit par : Un admirateur invétéré | 25.12.2010

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2010/12/25/heureux-noel-a-toute-la-terre-pour-tous-mes-lecteurs-a-tous.html#comments

 

 _______________________________________________________________________

 

Je viens de découvrir votre blog, que je trouve très agréable à lire !
Continuez comme ca.

Écrit par : amour | 13.09.2011

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2011/01/03/mon-propos-sur-l-amour-et-les-relations-amoureuses.html#comments

 _______________________________________________________________________

Merci de me rassurer vous êtes un ange, mon bébé arrivera le mois d'aout , je vais me battre pour lui , je l'aime tellement malgré qu'il n'est pas encore la , j'aime aussi le papa mais c'est un amour différent , le cœur d'une femme peut contenir différents amours aussi fort les uns que les autres . je considère que je mène une guerre , m'a seule arme c'est que je maitrise la langue de ce pays et je peut me défendre mais des fois je baisse les bras , quand on m'accuse d'être venu pour les papiers alors je doit me justifié 1000 fois , j'ai fait tout pour réussir dans mon pays (un bac , une licence , et un travail d'assistante de direction) mais les parents avait décidé que la réussite d'une femme c'est le statut d'épouse et par la a commencé mon cauchemar . il faut dénoncé la dépendance des femmes venus dans le cadre d'un regroupement familiales est cette soumission est encouragé par les préfets qui donnent raisons au mari violent quelque soit les circonstances sous prétexte qu'il faut faire du chiffre. mon ex mari m'a violé de la plus ignoble des façons, je ne souhaite a aucune femme de vivre cela ; et le préfet a approuvé, je considère que c un double viol.
merci d'être la madame, votre blog est très bien , j'avait posté auparavant mon histoire ailleurs et j'ai eu des réponses horribles ( retourne dans ton pays etc.....) mais vos réponses me donne la force maintenant je ne suis plus toute seule.

Écrit par : leila | 16.03.2009

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/03/15/une-future-maman-d-origine-algerienne-m-a-ecrit-desesperee-e.html

 _______________________________________________________________________

 

 

Bonjour Chloé,

Les administrations sont inhumaines en cas de décès d'un proche. Je comprends que pour la Caf et les impôts cela choque : je suis entièrement d'accord. Ces personnes (ou enfants) ont été déclarées à leur naissance, pourquoi les raye-t-on d'un seul coup de crayon ou de souris parce qu'ils sont partis. C'est honteux, un peu de dignité, zut (pour être polie).
Que les administrations trouvent un moyen pour laisser exister le souvenir de nos défunts. Je ne sais pas moi, par exemple un sigle qui signifierait : décédé, pour que leur mémoire reste intact à nos yeux.
Merci Chloé pour ce témoignage.

Ecrit par : Lolotte73 | 05.08.2009

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/08/02/hommage-a-cillian-sausset-petit-garcon-decede-dans-un-accide.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

Bonjour,
Je suis en train de lire le volume 'Mangez-le si vous voulez' et je vais lire votre conte. Cette histoire vécue abominable de 1870, j'espère qu'elle ne se répétera plus jamais. Nous sommes soi-disant plus civilisés, maintenant. Mais c'est incroyable, comment une foule, et la plupart le connaissaient, peut devenir folle en quelques instants...

Écrit par : Marlène | 19.10.2010

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/08/22/pardon-a-alain-de-moneys-massacre-par-les-habitants-d-un-vil.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

Je viens de découvrir ton site.
Je voulais prendre quelques instants pour venir te souhaiter mes sympathies pour la perte de ton enfant.

Je sais exactement ce que tu vis.

J'ai perdu, le 14 février 2009, mon mini bébé. J'étais à 23 semaines et 1 jour, j'ai des contractions qui ont commencé et j'ai dû accoucher de mon bébé qui a été en vie durant 1 heure.

Je me demande si on est capable de vivre après une aussi grosse perte...

au lieu de sur-vivre ?

Je tiens à te faire un câlin virtuel même si nous ne nous connaissons pas du tout.

Une maman qui a très mal
Elizabeth

Ecrit par : Elizabeth | 02.03.2009

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/02/14/poeme.html#comments

_______________________________________________________________________

 

 

Bonjour Chloé,
Il est très important de parler de la solidarité humaine. C'est tellement rare de nos jours. Ces témoignages sont bouleversant d'humanité, comme quoi, on peut vivre et sauver des vies en se donnant la peine de regarder autour de soi et de voir que quelqu'un a besoin d'aide.
Merci.

Écrit par : Lolotte73 | 12.01.2010

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2010/01/12/mon-hommage-a-des-hommes-qui-n-ont-pas-hesite-a-se-jeter-dan.html#comments

_______________________________________________________________________

 

Merci pour le poème, tout est exact, j'ai vraiment envie de rajouter : ne me dites pas Soyez fort, je ne comprends pas pourquoi je devrais être fort !

Ecrit par : Lionel | 06.03.2009

 

J'ai été très touchée par vos messages, Élizabeth et Lionel. 
Élizabeth, je pense à vous et à votre bébé.
Vous êtes au milieu de la rivière en plein courant et c'est cela "sur-vivre" : arriver à retrouver les bords, plus calmes... d'où on regarde cet endroit où l'on était quand on essayait de surmonter les flots, les larmes sans fin et la peine immense qui nous submerge.
Je vous envoie plein de pensées et de roses.
Sincèrement vôtre,
Chloé Laroche

Ecrit par : Chloé Laroche | 07.03.2009

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/02/14/poeme.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

Bonjour Chloé,

Je n'avais pas encore lu cette note qui date de janvier. Je suis tout à fait d'accord avec vous quand vous dites que les personnes qui sont parties, elles sont toujours à nos côtés, dans notre coeur. Comme je le dis aussi, elles ont un regard protecteur (du Ciel) sur nous qui sommes sur Terre. Je suis persuadée que nos proches (au Ciel) sont nos anges gardiens. Le deuil est quelque-chose d'horrible, il provoque une douleur, un arrachement du coeur. Je n'ai même pas les mots pour décrire cette douleur. Je l'ai vécue (tante, cousin, grands-parents) et il faut essayer de continuer à vivre malgré cette douleur. Je pense qu'ils (nos proches au ciel) savent que l'on est anéanti par ce deuil, mais ils nous soutiennent à leurs manières et nous donnent le courage d'avancer.
Chloé, continuez à écrire ces notes. Vous écrivez avec votre coeur et votre émotion. On ressent, je dirais même que l'on vit vos notes.
Merci.

Ecrit par : Lolotte73 | 27.07.2009

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/01/19/signes-de-l-au-dela-par-avion-pour-une-maman-endeuillee.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

Bonjour
je viens de vous lire et je tenais a vous apporter le peu de force et d'énergie que j'ai. je suis aussi une maman qui a perdu son fils unique âgé de 23 ans il s'appelle Loïc, il est décédé dans un terrible accident de voiture le 15 septembre 2008 ma souffrance est immense et je suis seule aussi je me suis éloignée de ma sœur et mon frère j'ai perdu ma maman quand j'avais 19 ans et mon papa il y a six ans et j'ai aussi eu a l'âge de 25 ans un très grave accident de la route voilà c'est une vie terrible et je suis là sur mes deux jambes a continuer d'avancer. toutes mes pensées vont pour nos enfants je vous embrasse

Écrit par : charieau | 20.02.2010

 

merci de ces mots reconfortant la perte d'un enfants est la pire chose au monde pour des parents pour cela ne devrait pas exister s'il y avait un dieu ces choses là n'arriveraient pas mais pour moi le temps n'arrange pas les choses cela fait 3 ans et demi que j ai perdu mon ange et la souffrances est toujours au même point je n'arrive pas à penser à autre chose qu'à lui il me manque énormement

Écrit par : sab | 28.03.2010

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/11/06/reponse-au-sos-d-un-maman-qui-a-perdu-son-fils-emporte-par-u.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

Quand la mauvaise fée Précarité se penche sur un berceau, en France, elle voue l’enfant au malheur sanitaire, scolaire, social, culturel, familial. Les deux millions d’enfants qui vivent en dessous du seuil de la pauvreté (950 euros par mois, après les transferts sociaux) dans notre pays cumulent les inégalités et subissent un déterminisme social effrayant.
« De jeunes mamans sortent aujourd’hui de la maternité sans savoir où elles vont trouver un abri pour le soir même. Dans ce cas, la femme est fragile, le lien entre elle et son bébé a du mal à se mettre en place, c’est à ce moment que de nombreux placements à l’aide sociale à l’enfance sont décidés.

Écrit par : poupee | 20.11.2010

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2010/11/06/parcours-du-combattant-pour-une-demande-de-rsa-reflexion-sur.html#comments

 

______________________________________________________________________

 

Alors là, j'ai les larmes qui montent. Troisième note que je lis aujourd'hui de vous et je suis très touchée. Cette histoire est malheureusement courante, mais on en parle pas. Merci à vous d'en parler. Je pense que ce vécu est très difficile à exprimer et à vivre (pour vous, cet homme et sa fille). Si vous travaillez dans l'environnement des personnes handicapées, je vous félicite. Vous avez du coeur, de l'amour et beaucoup de reconnaissance, ça se sent dans ce que vous dites dans cette note. Merci d'aider les gens, c'est très valorisant pour vous et pour eux. Je suis certaine qu'ils en sont reconnaissant.

Écrit par : lolotte73 | 26.05.2009

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/05/15/la-peine-vecue-au-quotidien-dans-le-handicap-et-l-absence.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

Bonjour,
Je suis une maman en grande souffrance depuis 5 ans de la perte tragique, par noyade accidentelle, de ses 2 enfants uniques, de 18 et 13 ans. Je survis trés difficilement. Je voudrais savoir s'il y a des mamans qui ont perdu plusieurs enfants comme moi pour partager nos ressentiments. Merci. Marie.
http://2angessebmel.skyrock.com

Écrit par : Marie | 06.09.2009

Marie,
J'ai trouvé votre mot sur mon blog aujourd'hui. Je suis allée sur votre blog , magnifique témoignage d'amour pour vos deux enfants. Je vous envoie mille pensées dans ce cauchemar que vous vivez. Perdre ses deux enfants est une chose horrible et il vous faut beaucoup de courage pour survivre. Quand vous écrivez que ce monde est dur, c'est vrai. Au bout d'un certain temps, plus personne ne vit l'absence de nos enfants comme nous et on est seul pour porter cette croix invisible mais si lourde. La seule chose qui nous porte : nos enfants vivent en nous, comme une femme enceinte porte ses enfants sans les voir. Elle sent qu'ils sont là. Ils sont là. Et nous, on a encore cette vie, ce souffle et ces mains pour donner. Il y a tant à faire sur cette terre, tant de malheureux, tant d'enfants sans personne. Trouvez ceux à qui vous pourrez donner du bonheur et votre vie se poursuivra jusqu'à l'issue ultime où chacun de nous s'en va. Je vous embrasse très fort. N'hésitez pas à venir lire dans la catégorie "Survivre à la mort d'un enfant" sur mon blog. J'envoie plein de pensées et de bisous à vos deux enfants si beaux. Ma fille s'appelait Océana et c'est vers la mer que je me suis tournée à sa mort. La mer a pris vos enfants. Puisse le ciel et les anges les protéger et leur donner tout l'amour de leurs parents. Chloé L

Écrit par : Chloé Laroche | 07.09.2009

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/11/02/ne-pas-laisser-tomber-les-parents-dans-le-deuil-larmes-et-re.html

---------------------------------

 

_______________________________________________________________________

 

Bonsoir,

Petit-fils de Marcel DOUZET, je tiens juste à vous présenter nos remerciements pour ceux qui envoient toujours de belles pensées pour les jeunes filles disparues et des pensées toutes aussi belles pour notre grand-père.

le temps n'a pas tous les tamis qu'on voudrait bien lui preter.

Écrit par : docquin | 14.12.2010

Je reviens, une fois de plus sur les commentaires. Malgré mon chagrin éternel, il est évident que j'ai pensé mille fois à la réinsertion de ces hommes qui ont torturé, violé, mutilé, tué... Je n'ai pas l'esprit fermé et je crois à la rédemption. Si je savais qu'El Borgi n'est plus le El Borgi qui a tué mon père "pour le plaisir"... qui a confirmé 2 ans plus tard, lors du procès, le plaisir qu'il avait eu à le tuer et le manque total de remords de l'avoir fait... si j'étais sûre de cela... alors je serais en paix. Je n'ai pas envie de me venger de cet homme. Je ne suis pas un assassin et cela ne ramènerait ni mon père, ni les autres jeunes filles assassinées.
J'espère qu'El Borgi, Siauve, Feurstein et Jaouen ont fait un tel travail sur eux-mêmes qu'ils ne reconnaissent plus ces hommes de 20 ans qui ont commis le pire et qui étaient eux. Mais j'avoue qu'en ce qui concerne El Borgi et surtout Siauve... je ne suis sûre de rien. Et comme Chloé l'a dit... lorsque ces hommes sortiront l'important serait, outre le fait d'être irréprochables, d'être discrets à vie.Je précise que ces pensées sont les miennes et qu'elle ne reflètent pas celles de la plupart des membres de ma famille ou des familles des jeunes filles qui ont subi l'horreur. Le pardon est parfois impossible face à de tels meurtres. Il ne faut pas oublier que nous sommes tous morts quelque part aussi et que nos vies ont été brisée. Maintenant j'ai la foi et j'espère que Dieu pardonnera ce que les hommes ne peuvent pas pardonner. Pascale rogemond douzet

Écrit par : Pascale rogemond douzet | 13.07.2011

 


Je crois à la rédemption parce que j'ai la foi. Sans bigotterie aucune. C'est en moi comme j'ai un coeur. La foi aide beaucoup. Elle n'empêche pas le chagrin mais l'atténue souvent. Elle ne permet pas la haine mais l'ouverture d'esprit. Ce n'est pas toujours simple. Il y a des souvenirs, des dates qui font resurgir des colères. Il faut faire le dos rond, penser à ce qui est bon pour ne pas sombrer à cause de la laideur. Oui, chère Marie-Laure... ce n'est pas facile...
Nous savons "l'évolution" des assassins par des tas de ficelles : nous demandons des extraits de naissance avec dernière mentions marginales. Cela nous a permis d'apprendre que FEurstein s'est marié en prison. Nous avons aussi des amis qui ont fait partie de l'enquête et qui nous préviennent quand quelque chose bouge. Ainsi, nous avons appris il y a dix-huit mois que Jaouen a été libéré. Je pense que FEurstein le sera bientôt.
C'est par des tuyaux que je ne citerai pas que nous avons appris que Siauve avait été interné en prison, qu'il avait "pété les plombs". Je pense que comme assassin d'une fillette de 12 ans, de jeunes filles et d'une personne âgée... il a dû être pris à partie par les co-détenus. Il faut dire que Siauve était déjà quelqu'un de "dérangé" avant. Preuve est de ce qu'il a été capable de faire ! Et ainsi que je l'ai déjà écrit, les experts l'avaient déclaré "perturbé" et non réinsérable (le seul point positif étant sa jeunesse à l'époque)
Quant à l'assassin de mon père, Thierry El Borgi, il va passer son doctorat en informatique et nul doute qu'en 2019 une demande de remise en liberté sera faite, puisqu'il aura accompli ses 30 de peine incompressible. La suite appartient à la justice. Mais il ne faut pas être dupe : ils vont tous sortir de prison et nous le saurons.
Je prie pour que ces hommes soient vraiment réinsérables car si l'un d'eux venait à tuer de nouveau... ce serait une nouvelle tragédie : celle de la récidive.
J'ai bien du mal à y penser. Là, en vous écrivant, cela me fait monter les larmes aux yeux.
Il faut vraiment que nous nous aimions beaucoup, nous êtres humains si beaux et si vaillants... pour que nous soyons vainqueurs de ces êtres qui ont osé prendre des vies... comme cela... pour le plaisir...
J'ai écrit avec mes tripes... pardonnez-moi 
pascale rogemond douzet

Écrit par : pascale rogemond douzet | 01.11.2011

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/04/09/je-rends-hommage-a-isabelle-rabou-a-noria-et-luiza-a-marcel.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

-------------------------

Honte à ceux qui portent des accusations à tort et à travers ce ne sont pas des corses ceux là. Chez nous comme chacun le sait on est intègre, on ne balance personne quoi que ça puisse nous couter, yvan lui est un vrai corse fier de ses convictions on peut d'ailleurs voir ou ça le mêne u tintacciu. J'aporte mon soutien à Yvan et à sa famille pour tout leur courage. Que justice soit enfin faite et que le coupable soit un homme et se dénonce. forza yvan j'espère que tu puisses bientôt retrouver les tiens et ton île qui t'est si chère.

Écrit par : nathalie | 01.04.2009

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/03/26/je-defends-yvan-colonna-et-juge-que-son-proces-est-inequitab.html

 

_______________________________________________________________________

 

Chloé, je vous remercie infiniment de vos 2 réponses qui sont le plus vraisemblables. Je vous trouve d'une grande générosité et d'un grand humanisme, nous le sentons profondément dans vos propos. Merci à vous.

Je suis Papa de 2 bout "chou également et ce drame m'a personnellement touché aussi dans ma chair, et lorsque je pense à ce corbeau et meurtrier ma décence m'empêche de dire des mots qui ne seraient pas convenables sur ce forum.

En effet mes questions parlaient de précaution envers la famille Villemin, car la veangeance de ce meurtrier n'a eu de cesse pendant 4 ans, et encore à l'heure actuelle puisqu'il se tait, le ou les complices.

Souhaitons de tout notre coeur que les langues et les consciences se délient pour ce petit ange Grégory, car un crime d'enfant ne peut rester impuni.

Merci Chloé de votre dévouement

Laurent BENICHOU

Écrit par : BENICHOU | 09.11.2009

 

Un très beau texte, bravo Chloé, ainsi que de nombreux posts tres.....
humain. Ca fait du bien de voir que tous les hommes n'ont pas un coeur
de pierre. Ce qui serait bien c'est que mb, qui et devenue quadra aujourd'hui
retrouve la memoire, ainsi nous nous approcherions de cette verité qui
nous fuis depuis 25 ans. Mais là, c'est pas gagné.

Écrit par : bob5406 | 08.11.2009

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/10/10/hommage-au-petit-gregory-villemin-dont-on-a-retrouve-le-corp.html

 

______________________________________________________________________

 

Bonjour,

franchement le fait d'avoir passé une dizaine de minutes de lecture sur votre blog, sosmaman , je me suis dis qu'il faut que je te le dise par rapport à l'arche-de-zoé c'est très juste ces gens là ont foutu de la merde dans la tete de tout le monde moi je suis burkinabè je vis au Bénin à Cotonou j'ai un ami français qui vient juste pour ses vacances mais depuis cette histoire de l'arche-de-zoé on voit que pendant nos visites dans les familles je sens une sorte de méfiance , c'est plus comme avant mais c'est dommage mais on peut rien il faut encore du temps
que les gens sachent que tout le monde n'est pas ainsi
merci pour ton récit sur ton blog et continue ainsi
harouna

Écrit par : Harouna | 30.05.2008

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/05/18/la-difference-entre-ce-qu-on-appelle-etre-bien-et-le-bien-un.html#comments

_______________________________________________________________________

 

Bonjour Chloé .
Je cherchais un moyen de pouvoir partager ma révolte et mon dégoût pour cette affaire, mais surtout mon soutien à la famille Leschiera. Alors merci pour ce blog. Tout à commencé par une convocation au tribunal d'Aix en provence en 2008, je ne connaissais pas l'affaire, et c'est en lisant les journaux le jour même de la convocation que j'ai découvert les différentes composantes de celle-ci. Je n'ai pas été tiré au sort comme juré, mais au lieu de partir comme toutes les autres personne non désignés, je suis resté dans la salle d'audience pour attendre les différentes parties. Et là je me suis retrouvé à quelques centimètres des accusés, des avocats et de la famille du berger et j'ai ressenti toute la pesanteur du malaise et de la détresse de la famille Leschiera et cette espèce de détachement malsain du clan Vérando. Mais ma révolte va plus à l'encontre de ceux qui ont instruit l'affaire, ce manque de professionnalisme et de discernement est une honte pour notre pays et me laisse réfléchir sur la défense de nos droits les plus élémentaires, honte à ceux qui ont mené l'enquête, c'est à croire qu'elle a été "légèrement" dirigé dans un certain sens . Pour finir je voudrais rendre un hommage à Pierre qui me semblait être un homme de parole et de courage confronté à la veulerie et la lâcheté de certains. (éternel recommencement).
Merci à ceux qui ont eu le courage de lire ces mots jusqu'à la fin et sachez que je soutiens à 100% la fille de Pierre Leschiera dans son combat et j'espère ne pas être le seul. Salutations !

Écrit par : marc | 17.12.2010

 

Bonjour,

Tout d'abord je me présente, je suis Cécile la cousine et la filleule de Pierre Leschiera, berger à Castellar.

Je viens de prendre connaissance de votre hommage pour Pierre et je vous en remercie vivement.

Le connaissiez-vous pour en parler avec tant de vérité ?

Merci de faire vivre sa mémoire de cette façon.

Salutations.

Cécile

Écrit par : Ros Cécile | 28.08.2009

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/11/12/hommage-a-pierre-leschiera-berger-pres-de-menton-abattu-le-1.html

 

_______________________________________________________________________

 

Coucou, je pense que tu as tout dit.
Même si l'on est abattu par une nouvelle, que l'on a plus rien, le corps et l'esprit ont la force de nous faire nous relever et repartir dans la vie. Avec plus ou moins de facilité, plus ou moins de temps mais c'est comme ça!
Merci pour cette soirée et cet article !

Écrit par : Laura | 16.03.2011

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2011/03/16/prendre-sa-revanche-sur-la-vie-c-est-la-ligne-droite-mes-pro.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

"Bonsoir à tous,
nous vous remercions pour vos messages d'encouragement et de soutien ainsi que pour vos signatures.
Nous revenons vers vous pour vous dire que le combat est encore long et difficile et que sans le soutien de la population, nous n'arriverons pas à faire évoluer la loi en faveur des pères.
L'année 2011 sera décisive, car ce sont les jugements en cassation pour la reconnaissance de paternité et l'adoption qui seront rendus.
Nous aurons besoin de la présence d'un maximum d'entre vous, selon vos disponibilités, aux audiences qui se dérouleront à Paris. Nous préciserons les dates sur le site dès que nous en aurons connaissance.
Il faut bien comprendre que les jugements actuels tendent à faire disparaître à jamais l'état civil complet de Jeanne au profit d'une nouvelle identité.
Ces faits sont d'une extrême gravité et il faut les combattre.
Continuez à faire connaître l'histoire et le site de Jeanne et Julien (www.j-charnole.fr).
Merci encore à vous tous.
Amitiés,"

La famille Charnolé au complet.

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2010/05/13/que-le-pere-de-jeanne-julien-charnole-puisse-rencontrer-sa-f.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

Bonjour, je viens de découvrir votre site, et j'en reste sans voix. Nous sommes nous aussi parents de deux enfants roumains qui sont arrivés en france en 2000 à l'age de 8 ans avec un dossier médical OK. Au départ c'était difficile bien sur, car il y avait le barrage de la langue, et puis un de mes garçon a commencer a manifester des troubles du comportement comme votre fille, en se mordant jusqu'au sang, en criant, en tapant partout et surtout en détruisant tout dans sa chambre en particulier. Ils sont suivis depuis leur arrivée par des professionnels psy psychiatre et autres. Mais un de mes garçons a été obligé d'être hospitalisé dans un hopital psychiatriaque depuis l'année dernière suite a la mort de mon père. Je pense que c'était le deuil de trop. Il y a un mois nous avions mis en place avec les professionnel un programme qui le prenait en charge a l'hopital et le reste a la maison le matin et le soir puisqu'il n'a pas été gardé dans son IME car il fallait un éducateur pour lui tout seul. Donc nous n'avons pas eu le choix. A aujourd'hui mon mari et moi travaillons a plein temps. Je me pose de plus en plus de question sur son avenir, car il ne peut pas rester seul même a la maison. Il pète les plombs comme il dit, des vagues d'angoisse l'envahissent et il fait de grosses bêtise. Il a même tenté de se suicider a plusieurs reprise alors qu'ils nous aime. Son frère quand à lui suit une scolarité dans un IME et il a du mal aussi mais il s'accroche.

 

C'est vrai que ces enfants ont souffert, mais on nous a menti sur leur dossier et ensuite lorsqu'on demande des explications ont nous réponds que le dossier est vide et qu'il ne comprenne pas pourquoi au début tout allait bien et que au bout d'une année tout à foirée. Au départ nous ont mettait cela sur le compte de la nouveauté, un peu d'hyper activité, il avait envit de tout découvrir après être resté 8 ans enfermé. Mais aujourd'hui les crises sont de plus en plus violentes, mais de plus en plus rares aussi. Alors j'espère que l'avenir serait bon pour eux, car nous les aimons tellement que je ne supporterais pas qu'ils leurs arrivent quoi que ce soit. En ce moment je suis en arret car je suis épuisé, et je pense demander un mi temps pour l'année prochaine pour mieux gérer les choses. Je vous dis bon courage également avec vos enfants et merci du message d'espoir.

Écrit par : le chenadec | 26.11.2010

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/09/22/je-temoigne-du-parcours-de-ma-fille-venue-d-un-orphelinat-de.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

Chère Chloé,

Je vous invite à lire mon livre "AGREMENT POUR L'ENFER" : mon amour n'a pas suffi (editions PERSEE).

"J'ai écrit mon histoire d'échec d'adoption d'une fillette née en Colombie non pas avec une plume d'écrivain mais avec ma plume de souffrance.
Rien de pire que de s'attacher à un enfant qui vous renie, on n'échappe pas à cette blessure. L'adoption qui devrait être une belle aventure humaine peut devenir une mise à mort d'indifférence et d'humiliations.
Ce livre de la vie nosu entraîne au fil des pages avec des envolées poétiques, des images, des recherches, dans le domaine de la symptomatologie chez l'enfant adopté "grand" et un panaroma d'une Justice à deux vitesses.
Peut-être sera-t-il la petite étincelle qui va permettre de démystifier l'adoption toujours réusssie et ouvrir un vrai débat d'émotions contradictoires : les uns sont-ils faits pour les autres ? Une recette sans prétention pour éviter un tel naufrage.
"Agrément pour l'enfer" n'est pas un règlement de compte envers l'enfant mais une mise en garde pour tous ceux qui fondent tant d'espoir dans la démarche très difficile que constitue l'adoption internationale".


Chère Chloé, je pense que nos témoignages sont importants pour que les autres parents sachent qu'ils ne sont pas les seuls. Cela aide effectivement beaucoup et nous rend dans une normalité, en tout cas un possible.
Ces témoignages sont aussi nécessaires pour que tous les intervenants et la société sortent du roman rose de l'enfance et osent regarder les problèmes et les analyser. C'est la seule façon d'arriver à y apporter des solutions...

Recevez toute ma sincérité et mon amitié.
Jeanne

Écrit par : Jeanne | 02.09.2010

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/04/13/histoire-difficile-de-l-adoption-de-ma-fille-au-benin.html

 

_______________________________________________________________________

 

Je suis très attristé par cette histoire. Malheureusement je suis dans ce cas. Sauf que, en ce qui me concerne, je suis né sous X, que mon dossier est tenu au secret, que tous mes papiers sont falsifiés. J'étais abandonné à la naissance, or que selon mon acte de naissance, indique une adresse, en dépit du matricule que je porte, vu qu'allouer par l'assistance public dès ma naissance, mais réfute une maison de santé, bien que rien n'y sera indiqué, plutôt qu'une maison individuelle. Mais sans pour autant que je serais né à domicile. Alors que j'ai été convoyé en provenance d'allemagne pour San Salvadour, un centre de cure marine, à moins d'un an. Mélange d'identité, de bébé, trafic...Je ne sais plus quoi penser...Bien à vous. Gilles

Écrit par : Birckenstock dit lobale | 14.10.2011

 

Je connais bien la Maman qui fait tout pour sa Fille. Huit années c'est long dur et pénible de se voir refuser de formaliser son adoption.

Écrit par : perli | 14.04.2011

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2011/03/19/un-bebe-est-ne-mais-n-a-aucune-identite-la-maman-est-effondr.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

Je suis consternée par le comportement du père qui ne réfléchit visiblement pas aux conséquences désastreuses qu'il inflige à ses enfants. 
Comment vont pouvoir se construire psychiquement ces deux enfants alors qu'ils sont abreuvés de haine quotidienne contre leur mère et vraisemblablement tout ce qui touche à notre société de manière générale....
Cet homme semble être aveuglé par la vengeance au point d'aller jusqu'à détruire ses propres enfants. C'est juste effarant...
Je connais bien Sabine, c'est une fille saine et solide. Même divorcée jamais elle n'irait abaisser le père devant ses enfants dans un but de déstabilisation de toutes façons stérile.

Écrit par : Marie Elizabeth Peyrard | 23.03.2011

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2010/01/24/une-maman-pleure-ses-deux-enfants-de-3-et-6-ans-retenus-en-t.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

La première fois que ma fille de 16 ans m'a traitée de 'sale pute' c'était sous l'emprise de la drogue.. je ne le savais pas.. violence verbale puis physique, lunettes cassées.. impuissance face au non respect de mon autorité mais incapable de porter plainte suite à ses sorties nocturnes.. j'aurais dû à ce moment là précisemment.. et comme disait son père, elle était mineure ! puis à plusieurs reprises gifles, insultes et violence mènent à avoir peur de son enfant ! je n'y aurait pas cru.. et pourtant 5 ans plus tard.. lorsque l'on se retrouve la chemise de nuit arrachée derrière son cou et obligée de se sauver en tanga, seins nus par dessous pour éviter d'autres claques.. devant le frére et les copains des enfants.. alors là c'est comme un viol.. on crie et on ne veut plus voir ses enfants tellement on a honte.. on pleure on hurle comme terrorisée.. et la police met votre fille alcoolisée dehors, alors qu'elle dit aux gendarmes que ce n'est pas pour une petite claque que vous avez mérité ! et toujours impossible de porter plainte contre sa propre fille que l'on voit encore petite et mignonne dans notre coeur de maman.. et pourtant si diabolique sous l'effet de ces dépendances.. Je lui reparle mais ne veux plus qu'elle vive sous mon toit ! Je l'aime mais reste méfiante.. Bridget

Écrit par : bridget | 14.10.2010

 

Mon fils a 32 ans et c est souvent psychologique mais là il m'a poussée dans le mur et insultée ce n est pas la premiere fois mais c est rare 
leur père était pareil ils ne savent pas me parler 
je les ai élevés seule et obligée d etre le pere et la mere malgre moi je comprends que il a remplace son pere mais j en ai assez je ne veux plus lui parler 
j en ai marre que tout le monde se défoule sur moi et qu'on ne me respecte pas 
malgré mon chagrin voir mes enfants me fait plus de mal que de bien malgré qu'ils sont toute ma vie 
voila merci de partager cette souffrance

Écrit par : arm | 13.10.2010

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/12/25/j-ecris-a-un-adolescent-qui-frappe-sa-mere-a-tous-les-adoles.html#comments

  ______________________________________________________________________________

 

Votre réaction Madame est courageuse moi même victime petit garcon de 12 ans il m'a fallu 20 ans pour en parler et par là même exclu l'auteur de toute poursuite. J'ai longtemps cru que l'oubli serait une solution cela m'a même fait croire que j'avais voulu cette agression et que par conséquent j'étais homosexuel. Incapable aujourd'hui encore de relations sexuelles, votre combat n'est pas vain cela a au moins le merite d'accelerer le processus de guerison. Ne vous focalisez pas toutefois sur les auteurs, esperons que la justice s'en charge correctement, mais sur votre enfant car etre victime induit un sentiment de faiblesse et de honte or en fait il ne s'agit que d'un concours de circonstance la plus courageuse et la plus forte des personne peut etre victime d'agression, le fait de rester passif lors d'une agression est le pire sentiment c'est ce qui conduit au fait de se sentir responsable alors qu'il ne s'agit que de peur un reflexe normal chez toutes personnes. Et puis on arrive enfin a l'accepter et a vivre avec.

Écrit par : NC | 23.03.2010

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/10/09/letttre-d-une-maman-a-sa-fille-victime-d-un-viol-en-reunion.html#comments

 _____________________________________________________________________

 

Je suis le grand-père de Yannis décédé à Pont de Cheruy le 15 juillet 2008 dans la voiture de son papa qui l'a oublié à la suite d'un banal accident de la circulation pour lequel il s'était arrété afin d'apporter son aide.
Merci pour ces quelques lignes pleines de compassion pour le malheur qui a enlevé notre petit Yannis a notre affection. Plus de 2 ans aprés, je continue tous les jours de lui parler , de lui dire combien on l'aime ici bas. 
Un enfant tient d'autant plus de place qu'il est petit, mais cette place n'est rien à coté de l'immensité du vide laissé par son départ.
Il faut être conscient du fait que un tel trou noir peut arriver à tous, même à ceux qui se croient à l'abri, et toute condamnation est totalement inutile et ne fait malheureusement pas progresser les choses.
Personne ne veut en entendre parler, même pas ceux qui devraient être en première ligne , à savoir constructeurs et equipementiers automobiles. Que dire des pouvoirs publics qui ne bronchent pas à la vue d'un enfant même pas attaché dans un vehicule , parfois même sur le siege avant?
Je suis en colère , car personne ne peut dire "je ne savais pas" , et tout le monde fait la sourde oreille. Je sais , par experience que des solutions existent pour quasiment tous les accidents concernant des enfants dans des vehicules, en circulation ou en stationnemment.
Merci malgré tout Chloé pour ce blog sur lequel je suis tombé par hasard. Vous montrez qu'il y a toujours une lueur d'espoir. Merci

Écrit par : Christian | 05.10.2010

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/07/16/pour-l-enfant-decede-oublie-par-son-pere-dans-une-voiture-po.html

 

Au sein de mes collègues, amis et famille, tout le monde est terrifié. Tout le monde accable ces papas (et ces mamans) qui "oublient" leurs enfants en pleine canicule dans une voiture. Les cas sont de plus en plus nombreux depuis 2-3 ans en Belgique, France, Pays-Bas... 
Je voudrais soutenir ces parents qui, après ces drames, n'auront plus de vie, plus assez de larmes pour pleurer, et personne sur qui rejeter la faute !!! Que EUX, tous seuls, avec leur immense souffrance et le mépris des autres ..... Le monde est devenu tel, que je remercie le ciel d'avoir des ados de 14 et 16 ans. Car dans l'état d'eprit dans lequel je me retrouve aujourd'hui, dans ce monde de fous, je me dis que.... aïe aïe, je ferais quoi de mes deux tous petits anges en bas-âge ?? On court, on s'inquiète pour son couple, son job, les finances,... On perd les pédales... on prend des médocs pour dormir, on en reprend pour être en forme, on se dit qu'il va y avoir une nouvelle guerre mondiale ... On meurt.... 
Je soutiens de tout coeur ces parents effondrés.... et j'embrasse tous les petits anges qui boivent aux fontaines dans un monde meilleur , un monde que ces papas et mamans auraient sûrement bien eu envie de leur offrir..
.Écrit par : babou2505 | 26.09.2008

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/07/16/pour-l-enfant-decede-oublie-par-son-pere-dans-une-voiture-po.html

______________________________________________________________________

 

Je viens de lire votre message (en faisant une recherche sur le livre de Pema) qui me touche beaucoup. Moi aussi j'ai "prié" pour Ingrid Betancourt et je souffre tous les jours de la souffrance que je vois autour de moi, de l'égoïsme et de l'intolérance, de la cruauté ambiante .. je me demande constamment pourquoi certaines personnes sont sadiques, méchantes, ingrates ...
Je souffre beaucoup actuellement - c'est comme un deuil - car ma fille de 33 ans a eu un accident de moto qui la laisse paraplégique. Je souffre tant de la voir souffrir, physiquement et moralement , de constater que son bel avenir est brisé. Suite à une nouvelle opération, elle est moralement anéantie...et n'a plus la force et l'optimisme qu'elle montrait il ya quelques semaines.
Moi aussi, je vais me tourner vers une activité consacrée aux souffrants. Je n'y avais jamais pensé avant...
de tout coeur avec vous, 
Monique

Écrit par : monique lehnardt | 07.02.2011

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/07/16/pour-l-enfant-decede-oublie-par-son-pere-dans-une-voiture-po.html

______________________________________________________________________

 

26/11/2011

Pour le petit Léo, disparu dans le Taillefer, un coeur pour lui et ses parents.

 

léo balley,hommage,souvenir,montagne,taillefer,disparition,1996,enfant,lac,tourbière,lac fourchu,enquête,police,deuil,drame,inconnu,mystère,parent,isère,grenoble,mémoirePour Léo et ses parents______________________

 

 

 

Je pense souvent à Léo Balley, disparu en 1996, le 19 juillet, dans le massif du Taillefer.léo balley,hommage,souvenir,montagne,taillefer,disparition,1996,enfant,lac,tourbière,lac fourchu,enquête,police,deuil,drame,inconnu,mystère,parent,isère,grenoble,mémoire

 

Il avait six ans lorsqu'il a disparu.

L'âge de mon fils aujourd'hui.

 

Cet été, je suis allée au Lac Fourchu. Et j'ai beaucoup pensé à ce petit garçon disparu depuis quinze ans.

 

Il aurait aujourd'hui 21 ans.

 On n'a jamais retrouvé son corps.

 

léo balley,hommage,souvenir,montagne,taillefer,disparition,1996,enfant,lac,tourbière,lac fourchu,enquête,police,deuil,drame,inconnu,mystère,parent,isère,grenoble,mémoireJe me pose des questions sur cette disparition. Comme grand nombre de personnes qui n'ont pas oublié.

Beaucoup de choses ont été murmurées à l'époque. Certains parlaient même d'un enlèvement orchestré par la famille, avec une voiture postée en dessous. Beaucoup d'hypothèses peuvent être faites, autant farfelues les unes que les autres. En tout cas, même si l'enquête est obligée de passer par des hypothèses, le père et la mère de Léo ont droit au respect, eux qui vivent une si grande douleur de la perte de leur seul fils.

 

Selon ce que je sais, cet enfant devait camper auprès du lac avec son papa et des amis.

Ces amis ont voulu aller chercher de l'eau, peu après 17 h, à une cascade, éloignée d'une distance d'un kilomètre de marche et l'enfant est allé avec eux. Mais prétextant qu'il était fatigué, Léo a souhaité rentrer au bout d'un moment et le groupe l'a laissé partir seul pour revenir au lac où se trouvait son père en train de planter la tente.

 Personne n'a jamais revu l'enfant.

léo balley,hommage,souvenir,montagne,taillefer,disparition,1996,enfant,lac,tourbière,lac fourchu,enquête,police,deuil,drame,inconnu,mystère,parent,isère,grenoble,mémoire

 

La question que je me pose est : comment peut-on laisser rentrer seul un enfant de six ans en pleine montagne sans l'accompagner... ? Même s'il s'est échappé, en admettant cela, je pense qu'à six ans, on ne laisse pas partir un enfant seul et on lui court après pour le rattraper et le protéger... comme je fais avec mon fils, si cela arrive.

 

Le mystère est là.

 

léo balley,hommage,souvenir,montagne,taillefer,disparition,1996,enfant,lac,tourbière,lac fourchu,enquête,police,deuil,drame,inconnu,mystère,parent,isère,grenoble,mémoireQuand on laisse un petit garçon seul en pleine montagne,

les gentianes saignent et les marmottes se taisent.

 

 

 Il a pu se passer tant de choses quand Léo s'est retrouvé seul.

L'enfant a pu se perdre et tomber dans un trou ou une tourbière.

Il y a beaucoup de points d'eau avec de la vase sur le plateau.

 

L'enfant rentré seul a pu faire une mauvaise rencontre sur le chemin du retour.

Il a pu être entraîné ailleurs.

 


léo balley,hommage,souvenir,montagne,taillefer,disparition,1996,enfant,lac,tourbière,lac fourchu,enquête,police,deuil,drame,inconnu,mystère,parent,isère,grenoble,mémoire,apev,sos enfants disparus
Lors de ma promenade au Lac Fourchu, 

léo balley,hommage,souvenir,montagne,taillefer,disparition,1996,enfant,lac,tourbière,lac fourchu,enquête,police,deuil,drame,inconnu,mystère,parent,isère,grenoble,mémoire

à un moment j'ai regardé le ciel,

un coeur en nuage y était dessiné.

 

Et puis j'ai trouvé une pierre en forme de coeur près du lac Fourchu et dans le coeur, il y avait un autre petit coeur de couleur rouge. La photo mise à droite par mes soins en témoigne.léo balley,hommage,souvenir,montagne,taillefer,disparition,1996,enfant,lac,tourbière,lac fourchu,enquête,police,deuil,drame,inconnu,mystère,parent,isère,grenoble,mémoire

 

Je l'offre aux parents de Léo, qui vivent une souffrance indescriptible depuis quinze années. Ne pas savoir est terrible pour un parent.

 


Chloé LAROCHE

 

 ________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 


 léo balley,hommage,souvenir,montagne,taillefer,disparition,1996,enfant,lac,tourbière,lac fourchu,enquête,police,deuil,drame,inconnu,mystère,parent,isère,grenoble,mémoireArticles et sites pour Léo :

 

http://alpes.france3.fr/info/les-disparus-de-l-isere-et-la-cellule-mineurs-38--60764514.html

http://disparitions.blogspot.com/2007/07/lo-balley-france-massif-de-taillefer-38.html

http://apev.org/article.php?sid=39

http://www.ledauphine.com/isere-sud/2010/05/25/leo-balley-disparu-en-1996-dans-le-massif-du-taillefer

http://www.avisderecherche.org/fiche.php?numero=15

http://pipiou.over-blog.com/article-27023659.html

http://lci.tf1.fr/france/justice/2010-05/disparus-de-l-isere-mam-lance-la-contre-enquete-5865760.htmlléo balley,hommage,souvenir,montagne,taillefer,disparition,1996,enfant,lac,tourbière,lac fourchu,enquête,police,deuil,drame,inconnu,mystère,parent,isère,grenoble,mémoireléo balley,hommage,souvenir,montagne,taillefer,disparition,1996,enfant,lac,tourbière,lac fourchu,enquête,police,deuil,drame,inconnu,mystère,parent,isère,grenoble,mémoire

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

25/11/2011

Pour la Journée de Lutte contre les Violences faites aux femmes, je livre mon témoignage de la femme que je suis. Se relever du pire mais surtout, parler.

viol,journée contre la violence sur les femmes,femmes,témoignage,violence,violence conjugale,viol entre époux,viol dans le mariage,relation forcée,agression sexuelle,viol sodomie,victime,police,plainte,main courante,mère,parent,protection,foyer,3919,urgenceBonjour à tous et toutes,

 

Aujourd'hui, c'est la Journée Internationale de lutte contre la Violence faite aux Femmes.

 

Je pense à cette journaliste de France 3 qui vient d'être tabassée et agressée sexuellement en Égypte, au Caire. Elle s'appelle Caroline Sinz et a cru quelle allait mourir, emmenée par un groupe de jeunes et d'adultes lui ayant arraché ses vêtements et lui ayant fait subir des attouchements durant trois quart d'heures.

 

viol,journée contre la violence sur les femmes,femmes,témoignage,violence,violence conjugale,viol entre époux,viol dans le mariage,relation forcée,agression sexuelle,viol sodomie,victime,police,plainte,main courante,mère,parent,protection,foyer,3919,urgenceLes journalistes femmes, plus vulnérables que leurs collègues masculins, sont agressées dans leur corps et risquent leur métier car leurs directeurs se rendent compte au final qu'elles présentent plus de fragilité que les hommes. Mais le monde journalistique est conscient que les femmes font d'excellents reportages. 

 

viol,journée contre la violence sur les femmes,femmes,témoignage,violence,violence conjugale,viol entre époux,viol dans le mariage,relation forcée,agression sexuelle,viol sodomie,victime,police,plainte,main courante,mère,parent,protection,foyer,3919,urgenceSur Europe 1 aujourd'hui, dans le cadre de cette Journée de prise de conscience de ce que subissent les femmes, j'ai entendu une femme dire : "Mon mari me violait, m'imposait des relations sexuelles sans mon accord. Mais je ne pouvais rien dire. Il n'y a pas de viol entre époux."

 

Il y a donc encore des femmes qui ne savent pas que la pénétration forcée par leur conjoint et aussi celle imposée par surprise est un viol. Un viol puni par la loi. Mais combien font la démarche de porter plainte dans un cas comme celui-ci ?viol,journée contre la violence sur les femmes,femmes,témoignage,violence,violence conjugale,viol entre époux,viol dans le mariage,relation forcée,agression sexuelle,viol sodomie,victime,police,plainte,main courante,mère,parent,protection,foyer,3919,urgence

 

Lorsqu'il y a sentiments, lorsqu'il y a amour passé ou encore présent, il est difficile de se dire que cet homme qu'on a aimé va passer des années derrière les barreaux.

 

viol,journée contre la violence sur les femmes,femmes,témoignage,violence,violence conjugale,viol entre époux,viol dans le mariage,relation forcée,agression sexuelle,viol sodomie,victime,police,plainte,main courante,mère,parent,protection,foyer,3919,urgenceBeaucoup de femmes ne parlent pas. Mais lorsqu'elles se confient enfin au numéro d'appel contre les Violences faites aux Femmes : le 3919, elles pleurent. Elles se sentent soulagés d'être comprises, tout d'un coup entendues et écoutées. Puis enfin aidées et sorties de l'enfer où elles sont parfois depuis des années.

 

Il est difficile de parler pour une femme car lorsqu'elle révèle ce qu'elle a subi de la part d'un homme, cela révèle aussi aux yeux du monde son erreur à elle. Erreur d'être restée, erreur d'être dans une relation avec tel homme, culpabilité de n'avoir pas pu se défendre. Et peur de la remarque qui tue : "Et ne l'aurais-tu pas cherché ? Pourquoi tu en es arrivée là ? Pourquoi n'as-tu pas pu l'empêcher ?"viol,journée contre la violence sur les femmes,femmes,témoignage,violence,violence conjugale,viol entre époux,viol dans le mariage,relation forcée,agression sexuelle,viol sodomie,victime,police,plainte,main courante,mère,parent,protection,foyer,3919,urgence

 

viol,journée contre la violence sur les femmes,femmes,témoignage,violence,violence conjugale,viol entre époux,viol dans le mariage,relation forcée,agression sexuelle,viol sodomie,victime,police,plainte,main courante,mère,parent,protection,foyer,3919,urgenceUne femme aimait un homme et entretenait des relations régulières avec lui. Un jour, ils ont un rapport. Puis soudain, l'homme la pénètre en sodomie sans préparation, d'une façon violente. Elle hurle. Elle a mal. Elle était vierge en ceci et n'avait jamais pratiqué cela. Comment expliquer cela ? Comment prouver qu'elle a vécu cet acte, qu'elle a été violée ? Comment le dire en mots, dépasser les maux ? Cette femme est allée à la Police au bout de trois ans pour faire quoi ? Juste pour faire une main courante. Juste pour le dire, pour exprimer sa parole à un autre homme qui l'a écoutée sans broncher, seulement pour parler à un policier qui a noté la déclaration dans le dossier judiciaire des mains courantes… sans plainte, sans punition, sans peines pour les coupables.

 

Les femmes doivent parler, ne plus se taire, fuir la violence, ne pas accepter un acte sexuel imposé ni les humiliations, ni les insultes. Elles doivent protéger leurs enfants des violences d'un conjoint violent, elles doivent trouver des solutions avec les professionnels qui sont là pour elles et appeler le 3919.viol,journée contre la violence sur les femmes,femmes,témoignage,violence,violence conjugale,viol entre époux,viol dans le mariage,relation forcée,agression sexuelle,viol sodomie,victime,police,plainte,main courante,mère,parent,protection,foyer,3919,urgence

 

Je pense à cette femme enceinte qui en 1994 a subi un rapport par contrainte de son compagnon et futur père de sa fille. Elle a eu ensuite le dégoût du sexe de cet homme et s'est finalement séparée de lui, n'arrivant plus à retrouver l'amour sain qui relie normalement les amants.

 

Je pense à elle et à toutes ces femmes qui subissent l'enfer. Puissent-elles s'autonomiser et retrouver les ailes de leur liberté.

 

viol,journée contre la violence sur les femmes,femmes,témoignage,violence,violence conjugale,viol entre époux,viol dans le mariage,relation forcée,agression sexuelle,viol sodomie,victime,police,plainte,main courante,mère,parent,protection,foyer,3919,urgenceMoi, je m'en suis sortie. J'étais cette femme enceinte. L'homme en question dont je m'étais séparée a essayé de m'étrangler alors que ma fille avait deux ans. Ma fille était dans la pièce à côté. Elle dormait du sommeil des anges. Je m'en suis sortie, sauvée miraculeusement par un ami arrivant au même moment et trouvant la porte ouverte. J'aurais pu mourir ce soir-là, sans avoir pu me défendre. Ma fille aurait vu mon corps sans vie, sans rien comprendre de l'acte de son père. Heureusement, j'ai été sauvée.


On garde des blessures de tout cela mais il est possible de se reconstruire. Il faut travailler avec des professionnels, ne pas hésiter à consulter, à laisser ses larmes dans un cabinet d'écoute.viol,journée contre la violence sur les femmes,femmes,témoignage,violence,violence conjugale,viol entre époux,viol dans le mariage,relation forcée,agression sexuelle,viol sodomie,victime,police,plainte,main courante,mère,parent,protection,foyer,3919,urgenceviol,journée contre la violence sur les femmes,femmes,témoignage,violence,violence conjugale,viol entre époux,viol dans le mariage,relation forcée,agression sexuelle,viol sodomie,victime,police,plainte,main courante,mère,parent,protection,foyer,3919,urgence

 

Chloé LAROCHE

 

 

 

30/10/2011

Polisse, un film sur la Police dont on ne ressort pas les yeux secs mais le coeur en miettes.


polisse,maiwenn le besco,karin viard,joey starr,cinema,brigade des mineurs,police,cannes,festival,film,pédophilie,maltraitance,angeBonjour à tous et toutes,

 

Voir le film POLISSE est une obligation dans notre monde parfois trop policé, je veux dire trop poli par absence de réaction devant la misère de certaines familles, misère affective, misère pécunière, misère du deuil, du divorce, de la pédophilie.

 

Ce film est profond, d'une vulgarité absolue, de celle qui retrace la vérité vécue par les enfants violés, victimes d'un père, d'une mère, d'un malade sexuel, d'un enseignant, d'un grand-père. Il exprime la détresse de nombreux parents et n'oublie pas celle des policiers en prise avec leur métier, ayant eux-mêmes leurs propres vies.

 

Il raconte le quotidien de la Brigade de Protection des mineurs et a été tourné en accord avec la réalité de faits vécus réellement dans la Brigade. Sa réalisatrice est Maïwenn Le Besco qui nous offre un film grandiose par sa beauté humaine mais qui nous laisse en larmes à la fin du film, lorsque la vie bascule, celle d'une femme qui a donné sa vie pour un métier qu'elle aime, alors que l'enfant qu'elle a arraché à un pédophile se remet à être heureux, malgré ses blessures.polisse,maiwenn le besco,karin viard,joey starr,cinema,brigade des mineurs,police,cannes,festival,film,pédophilie,maltraitance,ange

 

Polisse est joué par des acteurs excellents, des acteurs comme Karin Viard ou Joey Starr, d'une justesse sans faille, avec une perfection sur le métier de policier qui atteint son apogée à une période, une époque, où ce métier est si durement touché par les suicides, par le manque de moyen, par une escalade de la violence et des maltraitances sur les enfants.

 

Lorsqu'on est conscient que ce que nous montre ce film n'est qu'un petit morceau de glaçon du iceberg de tout le malheur humain et des souffrances des enfants, alors on essaye encore de croire en l'humain mais aussi en l'Éternel vers lequel on se tourne en colère.

 

polisse,maiwenn le besco,karin viard,joey starr,cinema,brigade des mineurs,police,cannes,festival,film,pédophilie,maltraitance,angeCar quel ange peut accepter qu'une fillette de onze mois ait le vagin défoncé à cause de viols faits par son père depuis des mois ?

 

Les anges ne peuvent pas grand chose, ils ne peuvent que sauver des personnes au cas par cas, comme les policiers le font tous les jours. Et moi, je suis là pour les soutenir. Soyons nombreux.

 

Chloé LAROCHEpolisse,maiwenn le besco,karin viard,joey starr,cinema,brigade des mineurs,police,cannes,festival,film,pédophilie,maltraitance,angepolisse,maiwenn le besco,karin viard,joey starr,cinema,brigade des mineurs,police,cannes,festival,film,pédophilie,maltraitance,ange

 

 

 __________________________________

 

Et voici les propos recueillis par Charlotte Pudlowski

pour "20minutes" :

 

Thierry Boulouque, commissaire divisionnaire de police, chef de la Brigade de protection des mineurs à Paris, a donné à 20Minutes son avis sur le film «Polisse», de Maïwenn, qui raconte le quotidien d’une Brigade de police pour Mineurs...

"Quelle a été votre réaction après avoir vu le film?
C’est un film que nous avons tous aimé, à la brigade parce qu’il montre nos affaires avec beaucoup de pudeur et de réalisme, alors qu’elles sont rarement évoquées. Que ce soit dans la presse et a fortiori dans la fiction, c’est rare que l’on entende vraiment parler des violences faites aux jeunes.

 

C’est un tabou?
Oui, très fort. Nos affaires sont difficilement racontables, elles confinent à l’insupportable. Quand il s’agit d’enlèvement, il peut y avoir une certaine médiatisation. Mais ce que nous traitons au quotidien, comme l’inceste, la maltraitance, les agressions sexuelles au sein de familles ou en extra-familial, c’est très dur à raconter. Quand on parle d’une affaire à un collègue, on s’entend parfois dire «ahhhh mais arrête de raconter tes horreurs». C’est difficile de raconter ce que les gens ne veulent pas entendre.

 

La fiction est justement un bon moyen d’y parvenir?
Oui, parce que cela met une sorte de filtre. La réalité est sous-jacente. Le film met en lumière la difficulté de notre travail dans l’audition des mineurs victimes. Il y a la difficulté par rapport au contexte familial, le fait que la parole d’un enfant de 3 ou 4 ans n’est pas la même que celle d’un adolescent… Mais c’est aussi un film avec sa fiction. Les gens de la brigade sont un peu présentés comme des névropathes, alors que l’on est à l’image de la population. Mais on traite des affaires particulières, et l’on a affaire qu’à des victimes. Ce qui est intéressant c’est aussi  la séparation difficile entre la vie professionnelle et la vie privée, la première contamine parfois la seconde, cela rend les relations familiales plus complexes parfois et c’est très bien montré dans le film. Qui nous donne une reconnaissance dont on est fiers.

On voit aussi parfois des blagues de policiers, à bout. Le rire fait aussi partie du quotidien de la brigade?
Il y a un rire de tension, de sidération. Il est hors de question de se moquer des victimes, ils viennent chez nous, on doit s’occuper d’eux. Mais on peut sourire parfois entre nous, de nos affaires. Quand on est tout le temps dans des affaires de violence, à caractère sexuel, on a besoin de raconter nos histoires et d’en rire. C’est un rire cathartique. 

 

Polisse sensibilise aussi la population à ces souffrances des mineurs?
Oui, mais ce n’est pas le fond du film. Il montre moins la souffrance qu’il ne la laisse imaginer, sauf pour deux cas particuliers, lorsqu’une mère est séparée de son enfant, et lorsqu’une autre veut protéger sa fille contre son père.

 

La fidélité du film à la réalité est totale?
C’est le premier film, selon moi, qui envisage vraiment notre activité. Certains aspects ne sont évoqués qu’en pointillé, comme la pédopornographie, les prédateurs sur internet etc. Ce qui manque  un peu, c’est la préparation du travail. Pour toute audition, on réfléchit, on prépare. Et puis ce sont les conséquences aussi. A la fin du film, on retrouve une touche d’optimisme, un enfant abusé sexuellement devient premier à la gym. C’est une renaissance. Mais la renaissance n’est pas toujours facile. Jean Cocteau disait que «l’enfance sait ce qu’elle veut, elle veut sortir de l’enfance». Là les enfants veulent en sortir pour échapper à la maltraitance, c’est l’image que l’on retient en voyant ces enfants parfois résignés, résolus à l’idée de s’en sortir. Mais s’en sortir avec beaucoup de bleus."

 

Propos recueillis par Charlotte Pudlowski pour "20minutes".
 

 

 

 

25/09/2011

N'oublions pas le calvaire d'une femme policier violée en 2007 et suicidée en 2011. Pourquoi la proposition de payer le taxi aux femmes policiers n'a retenu aucun crédit, raillée par le Gouvernement ?

police,viol,policiere,taxi,viol d'une policière,suicide policier,ségolène royal,présidentielles,argent,finance,protection,violence,actualitéBonjour à tous et toutes,

 

En 2007, une femme policier a été violée en sortant de son travail.

Son travail n'était pas innocent dans ce fait terrible, puisqu'elle était policière.


Elle était jeune et travaillait en Seine Saint-Denis.

 

Vous vous imaginez ? Elle a été très choquée et détruite dans sa chair et son honneur.

Cette année, en juillet 2011, elle s'est suicidée en se jetant d'un pont.

Le pont Saint Michel...

 

Un journaliste a écrit cette coquille : "en se jetant d'un point".

 

police,viol,policiere,taxi,viol d'une policière,suicide policier,ségolène royal,présidentielles,argent,finance,protection,violence,actualitéPoint final d'une vie qui a trop souffert.

Mutation vers Toulouse.

Vie de famille détruite.

Combat pour la garde de ses enfants.

 

Combat d'une femme qui travaillait 

et voulait sauver sa vie de mère, 

en ayant dans la chair 

la morsure terrible d'un viol.

 

Dans les six semaines avant ce viol,police,viol,policiere,taxi,viol d'une policière,suicide policier,ségolène royal,présidentielles,argent,finance,protection,violence,actualité

une autre policière avait été agressée au même endroit

et violée par deux hommes.

 

Crime terrible contre celles qui font leur travail de paix et de défense de la population.

 

Ségolène Royal avait alors proposé au Gouvernement qu'il y ait la possibilité d'un abonnement aux taxis pour que les femmes policières puissent rentrer en paix et en sécurité chez elles.

 

Mais elle n'avait ramassé que des railleries, des quolibets et des éclats de rire.

 

police,viol,policiere,taxi,viol d'une policière,suicide policier,ségolène royal,présidentielles,argent,finance,protection,violence,actualitéComme quoi, la vie d'une femme policière ne vaut rien aux yeux de certains. Beaucoup de vies ne valent rien aux yeux de beaucoup de personnes.

 

On préfère aujourd'hui répondre à Madame Royal : "L'argent, vous le prendrez où ?"

 

On préfère rembourser aux grandes fortunes le trop perçu en millions d'euros grâce au bouclier fiscal mis en place ; on préfère payer des stades immenses qui ne servent à rien, on préfère autoriser la vente de bijoux qui valent cent cinquante mille euros et les laisser porter par des dames sans coeur et dénuées de conscience. On préfère laisser des chefs d'entreprise gagner tous les mois des sommes indécentes ou bien donner à un footballeur une somme si exorbitante qu'un ouvrier ne gagnera jamais en toute une vie de labeur.

 

Payer un taxi pour protéger la vie d'une policière, ce n'est pas cher payé.police,viol,policiere,taxi,viol d'une policière,suicide policier,ségolène royal,présidentielles,argent,finance,protection,violence,actualité

Aujourd'hui, deux enfants dont un petit garçon pleurent leur maman.

Aujourd'hui, une policière n'est plus.

Les taxis ne sont pas chers au regard d'une vie.

Une vie qui a donné la sienne pour protéger ses concitoyens,

en choisissant ce métier.

 


Que la paix soit sur l'âme de cette femme de 35 ans et dans la vie de sa collègue violée par deux hommes au même endroit, ainsi que sur l'âme d'une autre policière qui s'est suicidée deux jours avant à Cagnes-sur-Mer, Nelly, 39 ans, en 2007.


Rappelons-nous :

 

"Chaque année, il y a cinquante suicides de policiers. Horaires variables, objectifs chiffrés, mutations difficiles à gérer, dureté du métier, violence accrue, sous-effectifs, manque de moyens, heures supplémentaires, pression du résultat, frustration pour ceux qui ont le souci du devoir : tout ceci concourt à la dépression des policiers.

 

Cette semaine, trois policiers se sont donné la mort en deux heures de temps, le 22 septembre. L'un des trois hommes a tué sa femme juste avant de se donner la mort.

 

Douze mille appels ont été reçus en trois mois au Centre d'appel d'écoute des policiers."

 

Chloé LAROCHE

21/07/2010

Un jeune papa est tombé à la Villeneuve sous les yeux de sa mère. Karim tué par la police d'une balle dans la tête et un quartier sur les dents. Mon article sur les événements de la Villeneuve, en hommage à la mère de Karim.

j0ufgmtk.jpgJ’habite à quelques centaines de mètres de l’endroit où Karim Boudouda est mort à la Villeneuve il y a six jours.

 

C'est une belle et terrible histoire d'amour, celle d'un fils qui vient se faire tuer sous les fenêtres et les yeux de sa mère... et je vais vous la raconter. Mais c'est aussi celle d'un jeune papa qui venait d'avoir un bébé âgé d'à peine onze jours.Unknown-1.jpeg

 

Karim est allé braquer le casino d’Uriage, vendredi dernier, petite ville de l’Isère dont la réputation est plutôt d’être riche.ALeqM5ja6Dd7jJrrGuA2ejWtlg0Z_Edqrw.jpeg

 

Et la Villeneuve est plutôt un quartier pauvre de Grenoble avec une population qui dans l’ensemble ne roule pas sur l’or.

 

Karim avait 27 ans et avait déjà été condamné trois fois pour vol à main armée. Là, il a récidivé et malheureusement il en est mort ce vendredi.

 

Quand il a été poursuivi par la police d’Uriage puis par deux autres voitures d'agents de l'ordre de Grenoble, il s’est dirigé vers son quartier, au pied de l’immeuble de sa mère.

 

Il aurait pu fuir ailleurs, ne pas enflammer son quartier.

 

Non, il est venu juste là où était sa mère et il a reçu une balle dans la jambe, le pied plus précisément.

 

xn1cwcks.gifJe suis secouriste et je ne peux admettre que personne n'ait rien fait pour lui laisser la vie et en tout cas lui porter les secours qui aurait pu le maintenir en vie... puisqu’en définitive, la police lui a tiré une balle dans la tête.

 

Pour ceux qui jugent la mère parce qu’elle voulait porter plainte, je pense que vous n'imaginez pas le chagrin de cette maman, cet arrachement des tripes qu'elle a subi... alors j'appelle à plus de respect et de dignité envers cette femme et je rejette amèrement les propos très critiques à son encontre entendus autour de moi, car à travers cette plainte, cette femme sort sa colère et exprime son deuil très lourd.

 

Aujourd’hui je tiens d’ailleurs à dire que la mère de Karim ne souhaite plus porter plainte et qu’elle a été d’une dignité remarquable, appelant tous les jeunes de la Villeneuve à rétablir la paix dans le quartier.

 

1279727523.jpegEt mes propos ne veulent pas dire que je suis contre la police. La police a été présente ces jours-ci dans le quartier pour éviter d'autres drames et aussi que des dizaines de voitures évitent d'être brûlées, suite à la centaine de véhicules incendiés depuis la mort de Karim.

 

Car le drame de ce quartier est que des centaines de familles se voient touchées dans leur devenir économique par la destruction de leur voiture, et j’en fais partie (voir mon article du 20 janvier 2010). Des personnes venaient de terminer de payer leur voiture et se sont trouvées très en colère de voir leur bien partir en fumée. Mais vous me direz, qu’est-ce qu’une voiture en face d’un mort ? C’est ce que pensent certains jeunes d’ici en exprimant leur colère de cette façon. Mais ils expriment aussi leur désoeuvrement, leur ressentiments, leur haine d’une société sans avenir, leur mal-être personnel.948814903.jpeg

 

Des dizaines de familles ont déjà fui la Villeneuve et une école maternelle, celle des Charmes (où j'ai travaillé en 1985), a fermé depuis 10 ans, par manque d'effectifs, il faut le savoir. Car la violence fait fuir. On se fait brûler une voiture, puis deux. C’est trop. On se fait racquetter, on voit tomber plein de choses des balcons et les policiers reçoivent sur eux des frigos, des batteries et toutes sortes de choses. C’est invivable à la longue et pour rester, il faut savoir jongler et naviguer avec la vague. Il faut savoir aussi constater le positif du quartier, un quartier où le social a pris sa place, avec des structures accueillantes comme la salle de sport de Rachid (détruite au cours du week-end...), comme la bilbliothèque du Patio, comme le parc magnifique de la Villeneuve, comme la piscine qui se trouve en son sein, comme la Maison des Habitants, comme les MJC Villeneuve et Balladins, avec la Cordée, comme le restaurant “L’arbre fruité” de Femmes Solidarité, comme le Jardin des Poucets, comme le Ciné Villeneuve, etc .

 

Unknown.jpegJean-Sébastien Faure a écrit en 2008 dans son ouvrage “Villeneuve, vues dedans” : “Arrivé à Grenoble en 1993, j’ai souvent été mis en garde quant à la «dangerosité» de La Villeneuve. Dix années se sont écoulées avant que je décide d’aller me rendre compte par moi-même et de laisser mes a priori à l’entrée de ce quartier afin de mieux le comprendre. Je n’y ai entrevu que de belles personnes, de belles histoires, des sourires… Un accueil propre à l’utopie de ce lieu. Ne comprenons-nous pas un peu mieux les choses lorsque nous les voyons ? J’ai été fasciné par l’engagement que chacun déploie afin que ce lieu continue à porter son utopie fondatrice. Parfois avec un peu d’amertume mais toujours avec l’espoir d’aller de l’avant.”

 

Mais dans l’esprit de certaines personnes, le racisme monte et les idées d’extrême-droite se font entendre dans les galeries profondes de l’Arlequin, des Baladins et de Constantine. On entend ainsi : “C'est la faute aux arabes et aux noirs". Je m'insurge contre ce genre de propos, propos venant de l'ignorance de certaines personnes qui dissèquent le monde en noir et blanc, en races et en couleurs de peaux. Ce sont les fantômes de la peur qui prennent l’esprit de certains habitants, contrairement à d’autres comme moi qui pensent que des crises, il y en a toujours eu et il y en aura encore... Et que de toute façon, c'est toujours les mêmes qui payent... de leur vie, de leur santé ou de leur porte-monnaie : ceux de la France d'en bas.

 

1279647314.jpegBrice Hortefeux est venu dans le quartier suite aux événements dramatiques de ces derniers jours. Il est resté très peu de temps et n’est même pas allé saluer la mère de Karim.images-3.jpeg

 

Cette femme a pourtant été un élément essentiel de l’arrêt de la violence à la Villeneuve, alors qu’elle venait de perdre le fruit de ses entrailles, son fils. Mais le mépris est de mise dans notre société pour les parents qui ne savent pas tenir leur progéniture.

 

Chloé Laroche

 

PS : Jo Briant est un militant de la Villeneuve depuis 1972 et vient d'écrire un article sur ce qui vient de se passer dans ce quartier, texte que vous pourrez lire avec le lien suivant :  http://www.millebabords.org/spip.php?article14768

 

_____________________________________________________________________________________________________________________

 

Mon article du 20 janvier 2010 :

20.01.2010

Je trouve désolant que des personnes oisives anéantissent l’instrument de travail qui sert d’outil de déplacement à des personnes à mobilité réduite. Mon véhicule TPMR brûlé cette nuit à la Villeneuve de Grenoble.

948814903.jpeg

1812726167.jpeg

Bonsoir à tous et toutes,

540218185.jpeg



Ce matin, j’ai eu le choc de découvrir la voiture de mon travail brûlée sur le parking du quartier de la Villeneuve Sud, en face de la Maison de Santé. C'était un véhicule marqué par le sigle des personnes handicapées. Ce sigle était détruit près du véhicule dont l’intérieur a entièrement fondu dans un brasier d’enfer et la vision de tous ces transports anéantis dans le souvenir des routes croisées.

83410016.jpeg

Tous les jours je transporte des personnes handicapées mentales et physiques. Des enfants, adolescents et adultes. Des personnes âgées aussi. Ma voiture de transport représente pour eux la liberté d’un déplacement, une écoute sensible et un accompagnement sur leur route solitaire.

2132177115.jpeg



Je trouve désolant que des personnes oisives anéantissent l’instrument de travail qui sert d’outil de déplacement à des personnes à mobilité réduite.

1778337955.jpeg

Que ceux qui ont posé cet acte ne connaissent jamais le handicap et la maladie, la terrible expérience de l’amputation et la douleur d’être dépendant et immobilisé.

1872627037.jpeg

Savaient-ils en détruisant sciemment ce véhicule qu’une mère de famille salariée élevant seule ses enfants a été pénalisée à cause de cet acte de vandalisme incendiaire et qu’une société de transport s’en trouve très affectée, car cela engendre des frais d’enlèvement de la carcasse, du temps perdu en plainte déposée et en démarches diverses avec des pertes financières... !!

1988839021.jpeg



Je souhaite que la vie ouvre une fenêtre dans l’esprit de ceux qui ont mis le feu... afin que le feu de l’esprit leur mette du plomb dans l’aile.

Et qu'un jour ils prennent conscience que la fraternité bat dans l'aile des anges qui offrent leur coeur.

 

Chloé LAROCHE

 

 

17/06/2010

On est tous responsables de la sécurité routière et quand je vois un enfant non attaché dans une voiture, que fais-je ? Je le plains ou j'agis ?

Photo014.jpg

 

Aujourd’hui, alors que je conduisais mon véhicule de travail pour aller chercher des jeunes handicapés, je me suis retrouvée à un feu derrière une voiture verte où se trouvaient deux femmes à l’avant et une petite fille de un an et demi à l’arrière.

Cette petite fille n’était pas attachée et naviguait de l’arrière de la voiture à l’avant où elle allait embrasser sa mère. Il y avait beaucoup de tendresse et d’amour entre elles. La jeune maman tournait la tête sur la droite pour embrasser son enfant en attendant le passage au feu vert.dossier_cinq_a.jpg

Pourtant cette enfant était en danger et j’étais témoin de cela. Devais-je intervenir ? Ne pas intervenir ? Laisser la mort frapper cette enfant sans chercher à prévenir, sans aller aider un petit être laissé sans protection dans un véhicule qui peut devenir une arme de mort avec un pare-brise éclaté par l’impact d’un corps d’enfant non attaché.

Un premier feu est passé au vert et je n'ai rien fait. J’étais derrière cette voiture, mon sang s’est glacé et je n’ai rien pu faire. Elle a tourné et j’ai tourné derrière... Puis un deuxième feu. Je sors ? Je vais voir la maman pour lui parler ? Je n’ose pas.... Je me dis que je dois intervenir pour cette enfant et puis le respect de la liberté d’autrui me cloue dans mon siège au volant de ma voiture.

images.jpegLe respect de la connerie d’autrui... m’a clouée et a fait que je n’ai rien pu dire. Puis un stop. La voiture est toujours devant moi et je la suis. C’est mon itinéraire. Le hasard m’a placée derrière ce véhicule où j’observe toujours l’enfant non attachée.

Un autre feu rouge se présente. Zut, à bas le respect de la connerie d’autrui.Photo014.jpg

“Non assistance à personne en danger”, c’est un terme que je connais, que nous connaissons tous, que vous connaissez.

Alors à ce titre, j’ai planté ma voiture sur la route, derrière la voiture verte arrêtée au feu, et je suis allée tambour battant parler à la mère.

“Je voudrais vous parler”, dis-je d’un ton décidé.

Elle se retourne vers moi surprise.
“Vous m’avez fait peur”, dit-elle.

Je lui dis : “Madame, pourriez-vous attacher votre enfant ? Vous savez, je connais un enfant de son âge qui un jour, alors que le papa freinait, est passé dans le pare-brise... et il est mort. S’il vous plaît, pensez à lui et attachez-le !”

La maman me répond excédée : “Vous n'êtes pas de la police !?!”

Et elle démarre en trombe en me laissant en plein milieu de la route.imagesZftgBb.jpeg

Elle a tourné plus loin à gauche.

imagesKyFBXN.jpegJe me dis qu’elle repensera à cette femme qui a planté sa voiture en plein milieu de la chaussée pour venir lui parler de la sécurité de son enfant et qu’elle l’attachera à l'avenir. 

Je me dis que la bienséance ne tient pas quand on voit un enfant en danger sur la route.

Et qu’il faut bouger pour qu’un nouvel enfant ne meurt pas projeté contre un pare-brise ou éjecté d’une voiture, paralysé à vie ou bien mort définitivement.

Je ne suis pas de la police, non, mais une professionnelle de la route qui se sent responsable de la sécurité citoyenne.

Le site “securiteroutiere.gouv.fr” nous rappelle ceci : “Selon certaines enquêtes, près de la moitié des enfants de 0 à 14 ans continueraient à voyager non attachés ou mal attachés, c’est-à-dire dans des dispositifs de retenue non adaptés à leur taille, détériorés ou mal installés. Comme pour les adultes, c’est surtout en ville et sur les trajets courts que l’oubli de la ceinture se produit. Or, dans une collision à 50 km/h, un enfant non attaché de 30 kg se transforme en un projectile de 1 tonne. Un choc à cette vitesse représente les mêmes risques qu’une chute du quatrième étage d’un immeuble ! dossier_cinq_b.jpg

Attacher ses enfants en voiture —et cela, même pour quelques centaines de mètres, même si l’on roule à 20 km/h— n’est pas moins indispensable que de les empêcher de jouer sur un rebord de fenêtre en étage et sans rambarde…”.

Chloé Laroche

12/03/2010

J'écris en hommage au policier dans le coma, attaqué avec des pierres au cours d'un contrôle routier à Épernay, dans la Marne.

"Après avoir été victime d'un jet de pierre lors d'un contrôle routier à Epernay (Marne), un policier est toujours plongé dans un coma artificiel. Agé de 50 ans, ce gradé a fait plusieurs malaises avant d'être hospitalisé. Atteint d'un traumatisme crânien, il a été plongé dans un coma artificiel, son état s'étant brusquement dégradé ces dernières heures."

Le 10 Mars 2010.policier,police,violence,silence,coma,vie,mort,brutalité,contrôle routier,poème,taire,ange,combat,actualité,peur,métier difficile,révolte,injustice,deuil,tristesse,hommage,attaque,justice,suicide,malaise,vocation,sacrifice,pensées,famille,force de l'ordre,autorité,droitimages5T7MzN.jpeg

______________________________________________________________________________________________________________________

 

imagesynCaaS.jpeg________________ J'ÉCRIS POUR CE POLICIER CAR IL NE PEUT PLUS S'EXPRIMER.

IL FAISAIT SON TRAVAIL ET IL A PAYÉ DE SA SANTÉ POUR DES P'TITS CONS QUI NE SAVENT PAS QUOI FAIRE DE LA LEUR.

J'AI ÉCRIT CE POÈME POUR QU'IL REVIENNE À LA VIE, AFIN QU'IL POURSUIVE SON CHEMIN.

CAR LES MOTS ONT LA MAGIE DES RÊVES ET LA FORCE DE LA VIE.

___________________________________________________________________________________________________

 

  policier,police,violence,silence,coma,vie,mort,brutalité,contrôle routier,poème,taire,ange,combat,actualité,peur,métier difficile,révolte,injustice,deuil,tristesse,hommage,attaque,justice,suicide,malaise,vocation,sacrifice,pensées,famille,force de l'ordre,autorité,droitPris pour cible _______________


Quand je me terre
Loin de mes congénères
Le silence arrive comme loup
Et j'écoute le bruit des houxdefault5ZtQXq.jpeg

Quand je me tais
Le coeur secret
Que je n'ai rien à dire
C'est qu'il n'y a plus à sourire


imagesVeovZN.jpeg

Alors je déchire les cordes
Des violons muets en hordes
Et ils jouent à nouveau
Des symphonies sur l'eau


Puis je prends ma pirogue
Et j'écoute le long bug
Celui du monde qui gémit
À force de retenir ses cris

policier,police,violence,silence,coma,vie,mort,brutalité,contrôle routier,poème,taire,ange,combat,actualité,peur,métier difficile,révolte,injustice,deuil,tristesse,hommage,attaque,justice,suicide,malaise,vocation,sacrifice,pensées,famille,force de l'ordre,autorité,droit


Finalement je reviens
À la vie qui jamais ne s'éteint
Avec des envies d'échanges
De mots d'anges....

imagesd4eZ45.jpeg


Dits par ceux qui ne se taisent pas
Car se taire, c'est replier ses ailes


Mais j'ai été pris pour cible

Policier innocent au cielpolicier,police,violence,silence,coma,vie,mort,brutalité,contrôle routier,poème,taire,ange,combat,actualité,peur,métier difficile,révolte,injustice,deuil,tristesse,hommage,attaque,justice,suicide,malaise,vocation,sacrifice,pensées,famille,force de l'ordre,autorité,droit


Reviendrai-je du coma vivant

Dans lequel mon destin m'a plongé impuissant

Par la faute d'une arme de haine et d'horreur

Utilisée par des êtres humains sans coeur.


Chloé Laroche___________policier,police,violence,silence,coma,vie,mort,brutalité,contrôle routier,poème,taire,ange,combat,actualité,peur,métier difficile,révolte,injustice,deuil,tristesse,hommage,attaque,justice,suicide,malaise,vocation,sacrifice,pensées,famille,force de l'ordre,autorité,droit
policier,police,violence,silence,coma,vie,mort,brutalité,contrôle routier,poème,taire,ange,combat,actualité,peur,métier difficile,révolte,injustice,deuil,tristesse,hommage,attaque,justice,suicide,malaise,vocation,sacrifice,pensées,famille,force de l'ordre,autorité,droit

 



Je vous annonce que ce policier est sorti du coma depuis et qu'il est vivant. ________________________________________________________________

images1Tqk5h.jpegCOMMENTAIRES de nombreux policiers :

 

Madame,
Au nom du "blog de police", un groupe de discussion sur la réalité du métier des forces de l'ordre sur Facebook, qui regroupe près de 5000 policiers :
Merci de ce très beau texte.
Tout simplement.

Ecrit par : Marc Louboutin | 12.03.2010

________________________________________________________________

Merci pour lui, très beau poème et qui réchauffe le coeur de voir que des gens nous apportent leur soutien...

Ecrit par : Sébastien GRELLET | 12.03.2010

________________________________________________________________imagesQsfzFb.jpeg

Merci infiniment pour ce très beau texte, puisse-t-il un jour le lire lui-même !
Merci pour tout.

Ecrit par : Laëtitia BOULEAU | 12.03.2010
________________________________________________________________


Merci à toi pour ce texte magnifique.

Claude

Ecrit par : sousbrigadier | 12.03.2010

________________________________

 

RÉPONSE DE CHLOÉ LAROCHE :

imagesRZbykc.jpeg

Merci à tous les policiers qui m'ont envoyé plein de messages de remerciements pour mon texte. Le métier de policier est loin d'être facile et il ne faut pas oublier que les policiers rendent service à chacun de nous car ils sont très souvent dans l'aide aux autres plutôt que dans la répression... dans laquelle la population les imagine. Ils sont près de ceux qui subissent des violences, ils protègent les victimes et défendent les lois. Alors, que ce policier dans le coma ne soit pas mort du silence de ceux qui se taisent ou ont la haine.

Amicalement à tous, Chloé Laroche


12.03.2010

________________________________________________________________

Un grand MERCI pour le soutien moral que vous nous apportez.
Olivier, Gardien de la Paix (ou plutot de ce qu'il en reste...)

Ecrit par : SAKESYN Olivier | 12.03.2010
________________________________________________________________images9y27Vx.jpeg

Au nom de tous mes collègues, je tiens à vous remercier Madame de ce joli poème qui réchauffe le coeur et qui nous touche particulièrement

Ecrit par : BERTHAULT | 12.03.2010

________________________________________________________________

Merci pour ce joli texte, et merci pour votre soutien, policier et papa comme ce collègue, nous avons besoin du soutien des citoyens pour lutter contre cette délinquance de plus en plus violente à notre égard... En espérant que l'état de santé de notre frère d'arme se stabilise... Et que la justice soit rendue sans état d'âme avec ce type de voyou !!!

Ecrit par : benoît | 12.03.2010
________________________________________________________________

Belle écriture, un souffle d'espoir, un sourire .. sur un sujet si grave !
Merci à vous

Ecrit par : cat | 12.03.2010
imagesVM8sY0.jpeg________________________________________________________________


Merci beaucoup Madame, pour notre collègue. Si seulement plus de citoyens exemplaires comme vous êtes nous soutiendraient nous serions plus fort dans notre combat qui est avant tout d'assurer la sécurite de nos citoyens, merci encore.

Ecrit par : Tony perus | 12.03.2010

________________________________________________________________


Merci à toi, de penser à notre collégue, il en a besoin de cette chaleur humaine et de penser à nous par la même occasion. Je pense aussi à son épouse, ses enfants, ses parents. Et aux miens, si nous étions dans la même posture. J'aime ce métier, mais de plus en plus, je sens l'amertume me gagner face à cette bande d'incapables, incapables de gérer la sécurité de leurs "policiers", policiers qui leur font des tapis rouges lors de leur déplacement, alors que ceux-ci ne veulent pas voir " du bleu ". Vivement le changement! c'est vous civils, citoyens qui feront le changement en réagissant ainsi, en soutenant notre métier ingrat.
Merci Chloésf_n7z8427.jpg.

Ecrit par : ludo | 12.03.2010

________________________________________________________________

26/02/2010

Najlae, une jeune fille marocaine expulsée par notre pays alors qu'elle allait demander de l'aide en gendarmerie pour des violences reçues.

imagesHOw9lu.jpegBonsoir à tous et toutes,imageskdW6Yg.jpeg

 

Ce soir je viens vous parler d'une jeune fille de 19 ans que la France n'a pas su protéger, malgré les promesses électorales du Président Sarkozy promettant d'offrir la nationalité française à toute femme étrangère victime de violence et de maltraitance.

Elle s'appelle Najlae et a été expulsée vers le Maroc le 20 février alors qu'elle allait demander de l'aide en gendarmerie. Au lieu d'être aidée et soutenue, réconfortée et protégée, les gendarmes l'ont placée en garde à vue.

Elle a été expulsée le lendemain de sa demande d'aide, les 18 et 19 février.

imagesp0SPU9.jpegLà-bas, elle est vouée à un destin cruel : le mariage forcé, destin quelle avait fui en 2005 en venant chez son frère en France.

Le problème est que celui-ci ne la respecte pas et la bat, d'où la demande de Najlae d'être protégée.imagesl6KcyA.jpeg

Alors si vous êtes révoltés par cette expusion sordide qui en rejoint bien d'autres, merci de signer la pétition et de lire les informations données par le site d'Éducation sans Frontières : http://www.educationsansfrontieres.org

imageskdW6Yg.jpegSi vous habitez Orléans, il y aura une manifestation le 27 février, ce samedi, à partir de 15 heures. Voir les éléments ci-dessous après mon article.

Je finirai en rappelant que l'année 2010 met l'accent sur la lutte contre les violences faites aux femmes et qu'au moment où une loi est votée dans ce sens, il est incompréhensible qu'une jeune fille soit malmenée ainsi par l'État Français et la justice de notre pays.

Je plains les gendarmes et les policiers qui ont encadré Najlae pour la mettre de force dans l'avion. Ils ne font pas un travail facile. Combien doivent pleurer au soir de ces expulsions qui arrachent le coeur et combien doivent se regarder le matin dans une glace en se demandant pour quels monstres ils travaillent.imagesLcteVQ.jpeg

 

Chloé Laroche___________________


 

LE 15 MARS 2010.

Najlae "heureuse" a retrouvé son lycée, ses amis après son expulsion

 

 
source : AFP
"Visage radieux, large sourire, "heureuse", la jeune lycéenne marocaine Najlae Lhimer a repris les cours lundi matin au lycée, à Olivet (Loiret), après trois semaines d'expulsion au Maroc et et deux jours de retour en France. "Je suis vraiment contente de retourner dans mon lycée, heureuse de retrouver tout le monde. Mais j'ai le stress, je tremble un peu", dit aux journalistes cette jeune fille de 19 ans qui aspire à un peu de "calme" après le tourbillon de ces derniers jours. Il est O9h15, la lycéenne se prépare à effectuer son retour au lycée professionnel Françoise-Dolto, où elle est en première CAP service-restauration. Elle se tourne, pousse un cri, se jette dans les bras d'une première amie. "Elle a été tout le temps dans mon coeur."

 

 _____________________ Liens :


http://www.educationsansfrontieres.org/article26969.html

http://www.educationsansfrontieres.org/?page=article&id_article=26372

 

 

P1445 - LE PRÉFET DU LOIRET REFUSE DE PROTÉGER UNE JEUNE LYCÉENNE VICTIME DE VIOLENCES. PIRE ENCORE : IL AJOUTE SA PROPRE VIOLENCE EN L’EXPULSANT SANS DÉLAI ET SANS RESPECTER LE DROIT ! NAJLAE DOIT REVENIR ET ÊTRE REGULARISÉE.


France 3- Orléans- L’expulsion de Najlae :moton459.jpg

"Najlae a 19 ans. Elle est élève au lycée professionnel Dolto à Olivet (Loiret). Elle a été expulsée samedi 20 février 2010 vers le Maroc.
En 2005, pour échapper à un mariage décidé par son père, elle part chez son frère en France.
Ce frère la maltraite régulièrement. Mardi 16 février, les violences atteignent un degré extrême et Najlae se réfugie chez la mère d’une amie d’internat.
Le jeudi 18 et le vendredi 19 février, elle se rend à la gendarmerie de Montargis puis à celle de Château-Renard pour porter plainte. Elle est mise en garde à vue puis en rétention à Montargis. A ses amis inquiets, les gendarmes ne veulent même pas dire à quel endroit elle se trouve.
Le lendemain samedi 20, c’est à 4 heures du matin que Najlae appelle ses amis pour leur apprendre qu’elle prendra l’avion pour Casablanca à 7 H 35 où elle arrive en fin de matinée.
Najlae ne veut pas retrouver sa famille au Maroc car elle sait qu’elle est destinée à être mariée à un cousin.
Tout dans cette affaire est ignoble. Du début à la fin les droits humains ont été bafoués. Il n’y a pas de mots assez forts pour qualifier ceux qui ont pris ces décisions. Car Najlae avait le droit de saisir la justice pour les violences subies, elle avait le droit de contester le refus de séjour du préfet devant le tribunal administratif : en précipitant son expulsion, le préfet lui a volé ces droits.

Najlae doit revenir en France le plus vite possible et reprendre ses études.
La justice doit donner suite à sa plainte.
Najlae doit pouvoir vivre sa vie de femme comme elle en a décidé.
Et la France doit la protéger !"

mercredi 24 février 2010.

 

________________________________________________________ APPEL À MANIFESTATION :

Le samedi 27/02 de 15:00 à 20:00.

Orléans (45) - Parvis de la Place d’Arc : APPEL A RASSEMBLEMENT ET A MANIFESTATION pour exiger le retour, la régularisation et la protection de Najlae. Que justice lui soit faite !

Pour lire l’appel : http://resf45.hautetfort.com/archive/2010/02/24/appel-a-rassemblement-et-a-manifestation-pour-exiger-le-reto.html



arton36.png______________________________________________________________ N'OUBLIEZ pas de signer aussi LA PÉTITION SUIVANTE TRÈS IMPORTANTE :


Pétition nationale : Nous les prenons sous notre protection !

 

imageszwgdJx.jpeg

25/12/2009

J'écris à un adolescent qui frappe sa mère. À tous les adolescents qui frappent et terrorisent leurs parents.

gs343077.jpgLettre à un adolescent qui frappe sa mère,



Je viens te parler et tout d’abord te souhaiter un joyeux Noël.1780153.jpg

Ta mère a encore appelé le numéro vert “Jeunes Violence Écoute” mais tu ne le sais pas. Tu ne vois pas ses larmes et son désespoir.

Le numéro de Jeunes Violence Écoute est le 0 800 20 22 23.

Là-bas, ils reçoivent près de 650 appels par an de parents dans le cas de ta mère. Certains se font gifler, d’autres insultés tous les jours par leur fille, leur fils. Certains parents sont menacés de mort.images.jpeg

Toi, cette semaine, tu as poussé ta mère contre un mur et je ne répèterai pas ici ce que tu lui as dit.

Pourquoi cette haine, cette violence ? Pourquoi la laisser envahir ton coeur jusqu’à humilier ta mère, jusqu’à arracher le cordon comme on coupe un arbre qui nous embarrasse.

ks110392.jpgLe cordon de ta naissance existe ; il vit, même coupé par des ciseaux ; le lien physique et affectif existe et ta mère sera toujours ta mère, celle qui t’a donné la vie, celle qui t’a allaité, celle qui est allée travailler pour te nourrir, celle qui a passé cent nuits blanches, celle qui a eu peur de te perdre quand tu étais très malade, celle qui t’a toujours protégé de tous les dangers.bn267037.jpgbxp32798.jpg

Tu n’es pas devenu cet homme qui veut le pouvoir dans la maison et faire ce qu’il veut, au mépris des personnes autour ?!

Tu n’es pas devenu cette ombre qui insulte et méprise, qui domine avec sa force et qui terrifie son entourage ?!

Tu n’es pas devenu le crocodile qui te faisait peur tout petit, le requin qui croque tout ce qu’il trouve même si on dit de lui parfois qu’il est inoffensif... pour sauver ce qu’il reste de gentil en lui ?IS543-033.jpg

Ta mère va en être réduite à porter plainte un jour contre toi, même si elle ne l’a pas encore fait, par amour et... parce qu’elle pardonne tout.

Tu le sais et tu en joues. Tu joues de sa peur. Tu joues de ta force. Afin d’obtenir ce que tu veux. Afin de régner en maître.



k0045393.jpgMais tu as encore besoin de limites et tu en demandes. Tu as besoin qu’on puisse s’opposer à toi et... te laisser tout faire n’est pas la solution. Tu as besoin de tierces personnes qui pourraient venir aider ta mère : éducateurs, justice, juge des enfants, police, psychologues, amis, famille.

Ta mère a attendu longtemps dans le désarroi, trop longtemps. Elle est en dépression. Plusieurs fois, tu aurais pu devenir orphelin car elle a eu envie de mettre fin à ses jours. Voir son enfant nous battre ou nous menacer de mort, nous insulter des pires mots comme “va te faire enc”... est insupportable pour une maman.images2H85dq.jpeg

Aujourd’hui, les enfants ont grandi en étant gâtés par la technologie, en étant gâtés par leurs parents qui offrent tant, en étant pris dans une communauté sociale qui mêle l’abondance d’une société de consommation avec la peur des lendemains sans travail, avec la peur d’une terre qui se réchauffe et d’un futur imprécis, incertain.

BCP043-60.jpgQuand le sol se dérobe sous nos pieds et dans nos têtes, on peut être tenté de se défouler sur nos proches... mais ce n’est pas la solution, n’est-ce-pas ?!

Si tu mettais un peu d’amour dans tes gestes, dans tes mots... si tu voyais ta mère comme celle qui t’a donné la vie et t’a élevé... Et pas comme une femme que tu détestes parce que tu te prends pour l’homme de la maison, que tu n’es pas.ispi052097.jpg

Si tu prenais tes peurs, tes angoisses, tes envies de frapper... et que tu les mettais en un autre endroit que sur ta mère ? Tu pourrais aller faire de la boxe, des arts martiaux, apprendre une discipline, un ordre de vie, des limites naturelles enseignées. Tu pourrais aller courir, écrire des mots sur un cahier et le jeter dans la rivière... pour que personne ne reçoive ta haine, sauf l’univers.KS95587.jpg

Je vais te laisser et t’offrir quelques textes d’adolescents comme toi qui ont écrit dans le livre : “Poèmes d’adolescents / Avec ces quelques mots qui enfantent le jour” (Pédagogie Frénet-1974).BCP043-61.jpg

En ce jour où des enfants pleurent de faim et de misère, où des sans-abris dorment dans leur voiture ou dans la rue et pleurent ceux qui sont morts avant eux (265 sans-abris morts en 2008), en ce jour où des parents orphelins pleurent leur enfant décédé de maladie ou d’accident et regardent tristement le sapin planté sur la tombe...

Promets-moi de mettre ton énergie et ton envie de tout casser... à des causes justes... et non contre ta mère.

Chloé Laroche

imagesESoqva.jpeg__________________

“Il fait froid dans mon coeur comme il fait froid en hiver.
Un singe tremble dans la neige.

Il gèlera dans mon coeur comme il gèlera en hiver.
Un singe tombera dans la neige.

Un singe MOURRA dans la neige.”

(Marie-Odile, classe de troisième)


__________________

“Il s’abat des oiseaux sur toutes les vitres
Le sang gicle à chaque giboulée.
Il fait froid au-dehors
Et mon coeur est glacé
de cent mille averses
Qui m’inondent d’une grande tristesse.
Pas une larme de soleil
Pour déchirer un ciel impitoyable.
Les oiseaux meurent par milliers
Et s’abattent à jamais
Sur des vitres mouillées
Par le sang des années.”

Marie-Claire (classe de seconde)adolescent,violence,parent,mère solo,jeunes violence écoute,numéro vert parent battu,haine,insultes,éducation,société,noël,consommation

___________________

“Le jour où les voitures reposeront
en tas
Leurs roues tournant en vain
Nous courrons le long
des autoroutes vides
Criant, hurlant, chantant,
Fort, fort, fort.”

Olivier (classe de Première)

_____________________images0Xhlkh.jpeg

“Je rechercherai parmi les brumes du désert une voix humaine
J’écouterai à l’aube de l’humanité, la plainte d’un clavier
Je chanterai le délire d’une étoile éteinte par la foudre des hommes
Je maudirai les canons et leurs bruits sourds aux oreilles de Dieu
Je renierai les fleurs enflammées par le poison du coeur
Je serai hanté par l’arme de la mort dansla nuit souveraine
Je rechercherai l’homme de la mer et sa prière tintant aux larmes du soleil
Je pleurerai sur la tombe désemparée de la paix
J’adopterai l’enfant semé dans la terre du malheur
J’aimerai la mer et son visage doux comme l’amour
Je trouverai l’Homme errant dans la vie comme la bougie éclairant le jour
J’implorerai la voix chantant l’espoir d’un monde meilleur
J’adorerai le soleil comme une idole
Je haïrai le sang lâche.”

Anne-Marie (classe de Troisième)

_____________________________________________________________________________________________________

______________________________________________________________   JOYEUX NOËL À TOUS !! Chloéadolescent,violence,parent,mère solo,jeunes violence écoute,numéro vert parent battu,haine,insultes,éducation,société,noël,consommation


Copie de -22-.JPG

10/12/2009

Comment je me suis heurtée au système au sujet d'un enfant qui mendie dans la rue. Mon propos sur Éric Cantona et ses paroles au sujet de l'injustice et de l'indifférence. "ÊTRE FRANçAIS, C'EST ÊTRE HUMAIN."

Bonjour à tous et toutes,


1798059.jpgAujourd’hui, je souhaite vous parler du livre d’Éric Cantona en faveur des mal-logés et de son intervention ce matin avec Jean-Jacques Bourdin et aussi de la mendicité d’un jeune enfant dans les rues de Grenoble, avenue Jean Perrot, pour lequel j’ai essayé de bouger les différents services administratifs et policiers de Grenoble, action dont je vous donne le compte-rendu.

Le livre d’Éric Cantona se compose de photos qu’il a prises sur plusieurs mois en différents lieux, rencontrant des personnes démunies de toit. L’ouvrage s’appelle : “Elle, lui et les autres.”canto_courteligne.jpg

Éric Cantona s’est exprimé sur RMC ce matin ainsi que dans le Nouvel Observateur (voir le lien en fin de mon article) en disant que “les gens regardent mais ne voient pas”. Il parle avec véhémence pour défendre les milliers de personnes qui sont sans toit et vivent dans leur voiture ou dans des taudis. Trois millions et demi de personnes sont mal logées ou non logées en France.

Éric Cantona va plus loin : “Voilà. On trouve des excuses à tout, à tout le monde, à ce que les gens crèvent dans la rue. On s'habitue à zapper, à s'abrutir, à supporter la manipulation, le bourrage de crâne. Faut se battre contre cette facilité-là. »

images.jpgCette facilité de ne pas voir, de passer à côté de celui qui souffre sans en souffrir, cette incapacité à s’émouvoir et à réagir, cette inconscience qui fait qu’on brûle un feu rouge parce que égoïstement, on est pressé et que c’est trop long d’attendre. Dans mon métier de taxi, j’en vois chaque jour sur Grenoble, des feux brûlés comme on brûle sa vie, avec celle des autres automobilistes en face qui risquent aussi leur vie. Je vois beaucoup de jeunes hommes dans cette attitude. Ils jouent à la roulette russe et passent sans vergogne, sur un feu rouge bien mûr. À toute allure. Comme si le monde n’existait plus. Comme on passe près d’un enfant qui mendie, sans réagir, sans rien faire.

Éric dit "qu’être français, c’est être humain AVANT TOUT". Il dit aussi que être français, c’est être révolutionnaire, dans le sens qu’il faut bouger et ne pas laisser faire l’injustice, qu'il faut se BATTRE CONTRE L'INDIFFÉRENCE.

Tout le monde se rue sur lui aujourd’hui car il a osé mettre en balance la Marseillaise avec des sujets qu’il juge plus grave que celui de siffler l'Hymne national. On lui fait un faux procès. En effet, il voulait juste dire que devant la misère qu’il a croisée, devant la faim et le désarroi, devant le vide d’être à la rue, un hymne national n’est pas la priorité. Mais... quand on veut noyer son chien, on l’accuse de la rage, c’est bien connu !!

Alors voilà, en parlant de l’humanité d’être français... comme vous me connaissez dans le fait que j’interviens à chaque fois que je le peux, même dans la rue, je voudrais vous parler d’un petit garçon qui fait de la mendicité dans les rues de Grenoble.x19132500.jpg

Vous parler du parcours du combattant pour faire un signalement et des lois qui font que les services sociaux sont muselés. Sans-papiers, sans domicile, sans nom, roms, roumains, etc... vivent dans la marge et qui se préoccupe d’eux, quand un enfant doit être à l’école mais ne l’est pas, comme ce jeune garçon de sept ans qui mendie à Grenoble au lieu de pouvoir apprendre comme les autres et jouer comme les autres ?

Ce matin, donc, en passant dans mon taxi, je remarque ce jeune garçon, déjà vu hier au même carrefour du quartier Teisseire et de l'avenue Jean Perrot.

Je vais le voir, je lui donne un pain et un livre pour enfants que j’avais avec moi. Je lui pose des questions, lui parle de l‘école. Il me sourit tristement mais ne répond pas. Il a l’air malingre (chétif, faible). Il a des petits yeux fatigués et malheureux et tend sa boîte pour de l’argent. Des personnes viennent retirer des sous juste à côté de lui. Il s’essaye à aborder les personnes argentées mais essuie des refus. Il vit l’humiliation, le froid, la honte, la peur... car il est tout seul, avec une mère qui est bien plus loin (pas près de lui) et qui mendie elle-aussi.

En rentrant chez moi, j’ai appelé la police pour cet enfant, pour signaler sa présence dans la rue en mendicité.

La réponse du policier : “Madame, ne vous inquiétez pas, ses parents ne doivent pas être loin.
-Monsieur, ce n’est pas le problème. Que faites-vous de la situation de cet enfant qui mendie au lieu d’être à l’école ?
-Je sais, Madame, je sais, mais ce sont les services sociaux qui doivent s’en occuper.
-Et s’ils ne savent pas, qui va leur dire ? Ils ne sont pas dans la rue...
-Toute personne peut signaler ce genre de choses et les contacter. Appelez la Mairie, Madame.”

En quittant ce policier, j’ai senti qu’il était ému et en même temps impuissant.

images-1.jpgJ’appelle la Mairie de Grenoble. Ils me dirigent vers le CCAS.
J’appelle le CCAS. Ils me demandent d’appeler le Centre social de l’ Abbaye. “Sans nom, sans adresse, on ne pourra rien faire !! On intervient pour des personnes domiciliées. Et puis, vous êtes qui ?”

On me redirige finalement vers celui de Teisseire.

On me passe l’assistante sociale. Elle me dit plusieurs choses.
D’abord, elle veut savoir qui je suis, pourquoi je m’intéresse à cet enfant, quel est son nom et son adresse. Quelles sont mes coordonnées.

Elle m'a posé des questions sur cet enfant, sur son aspect, sur sa mère pas loin, sur son origine.

Voici en résumé le discours entendu de sa bouche sur l'ensemble de l'échange téléphonique :

“Difficile d’intervenir sans nom et sans adresse. Nous, on interviens pour des personnes dont on a le nom et l’adresse. Ce n’est pas notre travail d’aller dans la rue pour aider cet enfant. C’est au Samu Social de le faire. À Grenoble, il y a l’association “Rom Action” qui pourra peut-être se déplacer... Et puis, vous savez, nous avons beaucoup de lois nous empêchant d’aider les sans-papiers, les sans domiciles. Nous avons des chefs de service très à cheval sur ces lois et d’autres qui privilégient l’humain, passant au-dessus de certaines lois dures. On dit que les personnes entrant en France doivent pouvoir subvenir à leur manger et à leurs besoins. Si ce n’est apos le cas, on ne les aide pas. On n’y est pas autorisés. Alors on se bat entre la Protection de l’Enfance qui demande d’intervenir et contre des lois qui vont à l’encontre de l’aide à l’enfance et aux population démunies... Nous allons réfléchir mais nous ne pouvons intervenir dans la rue. Vous pouvez appeler le 119 pour cet enfant, pour demander qu’il soit aidé. Après, il y a le problème de l’autorisation de la mère... Comment faire ?! En tout cas, je vous remercie de nous l’avoir signalé et nous vous rappellerons. Nous allons voir ce que nous pouvons faire.”x20516818.jpg

Nous sommes en France et un petit garçon mendie dans la rue.

La police passe devant lui sans rien faire et pense aux services sociaux qui ne font rien. Les services sociaux passent devant cet enfant dans leur voiture particulière mais ne font rien car ils ne sont pas dans la rue. Ils pensent que la police pourrait intervenir et les prévenir après enquête.

Car sans nom et sans adresse, personne ne bouge !

PAA185000047.jpgEt après on va reprocher à Éric Cantona de dire qu’il a honte d’être français quand il observe autant d'injustice, de misère et de connerie humaine... Pardon, de bétise humaine.

Je pense à cet enfant et j'espère faire bouger les choses. Je ne m'arrêterai pas là. C'est ça, être "révolutionnaire", comme l'entend Éric Cantona.

Chloé Laroche



Voir l'article suivant sur le web : http://bibliobs.nouvelobs.com/20091208/16379/notre-petit-dejeuner-avec-eric-cantona-etre-francais-cest-etre-revolutionnaire

10/10/2009

Un homme m’a tué, tel un loup vorace sur une brebis isolée, mais son enfer durera par son âme terrifiée le temps de mon paradis. Message spécial au meurtrier de Pierre Leschiera, berger de Castellar assassiné à 33 ans le 17 août 1991.

images-7.jpegUN CHASSEUR M’A TUÉ_________________

 

Pour Pierre Leschiera, assassiné à Castellar le 17 août 1991, et pour sa famille : Laure, sa fille, Colette, sa femme, Paule et Francis, ses parents, Cécile, sa cousine et filleule, ses amis et tous ceux qui l'ont aimé et ne l'oublient pas.5abd16ce-b087-11dd-87c5-3cde4ab219d3.jpg5abd16ce-b087-11dd-87c5-3cde4ab219d3.jpg

 

 

 

Un chasseur m’a tué

Ce matin-là de ma mort

Il m’a tiré dans le dos

Puis s’est approché

Comme si j’étais un sanglier

Il m’a abattu froidement

 

images-2.jpegUn chasseur m’a tué

Ils sont tous coupables

De pensées criminelles

Tous ceux qui m’ont persécuté

Menacé, tenu en joug, me faisant

La haie d’honneur des condamnés

 

Un chasseur m’a tuéimages-1.jpeg

Cinquante-deux de mes bêtes mortes

Mon toit de bergerie criblée de balles

Des chiens lâchés sur mon troupeau

Un homme m’a dit : “Je te tuerai”

Mais une parole n’est pas un acte

 

images-8.jpegUn chasseur m’a tué

Qui vit en son âme et conscience

La mort de l’homme que j’étais

Mais un jour son sang se figera

Car son heure sera venue

Et je me tiendrai devant lui

 

Un chasseur m’a tuéimages-10.jpegimages-10.jpeg

Qui n’avait d’autre but

De faire taire mon troupeau

Et de garder la montagne

À un escadron de chasseurs

Détenant le monopole

 

images-11.jpegUn chasseur m’a tué

Il a pris mon existence

Alors que j’étais papa

D’une merveilleuse enfant

Que j’aime toujours

Moi le berger de Castellar

 

Un chasseur m’a tué

Ce matin terrible d’été

J’ai donné mon dernier sourire

Mon dernier soupir

images-13.jpegÀ la vie que j’avais choisie

À mes parents chérisimages-12.jpeg

 

 

 

Un chasseur m’a tué

Tel un loup vorace

Sur une brebis isolée

Mais son enfer durera

Par son âme terrifiée

Le temps de mon paradis.

 

______ pour Pierre Leschieraimages-4.jpeg

 

Chloé Laroche

images.jpeg

Voir l'article que j'avais écrit en hommage à Pierre Leschiera le 12 novembre 2008.images-3.jpegimages-9.jpeg

 

 

 

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu