Avertir le modérateur

03/04/2016

J’ai souhaité réfléchir avec vous sur cette phrase d'actualité : «Finalement quand on voit ce qui peut être fait au nom de Dieu, on se demande ce qu’il reste au diable comme activité."

10569024_10206083302537772_1582332054033783536_n.jpg

 

 

Bonjour à tous et toutes,

 

J’ai lu dernièrement cette phrase, à laquelle j’ai souhaité répondre dans cet article : «Finalement quand on voit ce qui peut être fait au nom de Dieu, on se demande ce qu’il reste au diable comme activité. »

 

Alors, voyons déjà « ce qui peut être fait au nom de Dieu »… L’auteur de cette phrase parle certainement des attentats perpétrés au nom d’une certaine religion. Mais on peut aussi penser à travers cette phrase à la période terrible de la Saint Barthélémy de 1572 dans laquelle les Catholiques tuèrent les Protestants. La ville de Paris vécut en une nuit l’assassinat d’une dizaine de chefs protestants puis le massacre de tous les Protestants, traqués et tués en quelques jours. 

 

Deux mille Protestants, appelés aussi Huguenots, ont été tués à Paris... et entre cinq mille et dix mille en province, le massacre s’étendant à d’autres villes, sur plusieurs semaines. Le 31 août, à Lyon, entre 700 et 800 Protestants ont été massacrés. Il faudra attendre plusieurs guerres de religions et l’édit de Nantes de 1598 publié par Henri IV pour que la liberté de conscience et de culte accorde la paix et la sécurité aux Protestants. Mais l’atrocité avait régné sur la France, détruisant les campagnes et les villes. Nous portons tous dans nos lignées les traces de ces terribles combats et nos ancêtres ont peut-être été victimes ou bourreaux.

 

En 1209, je vous rappelle aussi le massacre vécu par la ville de Béziers, victime de la première croisade des Albigeois contre les Cathares. Le « bon » Abbé Amaury catholique a dit aux soldats : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens. » La moitié de la population est morte. Des centaines de personnes s’étaient réfugiées dans l’église Sainte Madeleine. Dieu n’a pas pu les sauver, un miracle n’étant pas possible parfois devant la cruauté humaine.

 

Il est intéressant tout de même de constater combien ont été humains les dirigeants de la ville qui ont refusé de livrer les Cathares aux catholiques extrémistes en répondant : « Nous préférons être noyés dans la mer salée plutôt que de livrer nos concitoyens. »

 

Je reviens aussi sur les Croisades, huit croisades de deux groupes de croyants en guerre : les Chrétiens et les Musulmans, représentant le combat du croissant et de la Croix… l’enjeu étant les terres de Jérusalem et la libération de la Terre Sainte. À l’époque, les Croisés chrétiens n’ont parfois fait aucune différence entre les soldats, les combattants religieux, les femmes et les enfants. Ils tuèrent tout le monde.

Durant près de deux siècles, des massacres ont eu lieu. À l’époque, les Papes défendaient l’idée que les Croisés chrétiens auraient l’absolution de tous leurs péchés en s’impliquant dans ces guerres de croisades pour lutter contre les « infidèles ». On voit qu’aujourd’hui, la similitude existe dans les promesses faites à ceux qui se font sauter dans les attentats. Promesses de vie meilleure dans l’au-delà, promesses de bonheur, promesses diverses et aguichantes.

 

Les tueries faites au nom de Dieu n’engagent que ceux qui tuent. Dieu n’a rien à voir avec le chemin de violence que prennent ces personnes. Il a laissé les hommes libres de leurs choix mais il nous a donné la mortalité. La règle première des porteurs de valeurs humaines est de ne causer de tort à autrui, ni en pensées, ni en paroles, ni en actions. Tout homme est appelé à mourir mais il n’est pas écrit que nous devons mourir par une balle tirée par un autre homme. 

 

En conclusion, je dirais que lorsqu'on connait le diable, on sait qu'il sait se déguiser et que lorsqu'il se grime en Dieu, cela donne le résultat que nous connaissons aujourd’hui, résultats de violence et d’attentats que nous pouvons décrypter tout au long de l’histoire, même la nôtre.

 

On sait aujourd’hui -par la libération des paroles de jeunes abusés par des prêtres sur Lyon- que le diable sait aussi prendre l’âme de certains religieux emprisonnés par des règles religieuses impossibles à tenir ; ces prêtres sont victimes eux-mêmes d’un système qui crée l’horrible. Demander à un homme de ne pouvoir avoir une vie sexuelle normale et exiger de lui  de sacrifier son statut d’humain sexué à Dieu sur demande d’une Église minotaure… revient à sacrifier de jeunes innocents sur l’autel d’Abraham, comme l’agneau tué en offrande aux Dieux de l’Antiquité.

 

Le diable n’existe que par la déviance des humains et le pouvoir de certains hommes à représenter Dieu, dans toute l’horreur de l’orgueil et de la vanité.

 

Chloé LAROCHE

17/03/2014

Mon propos sur le film "The Box"... Pour que l'humanité soit sauvée, il faut arrêter d'appuyer sur le bouton et devenir altruiste, penser à tous les inconnus liés à nous indirectement.

the box,richard kelly,critique film,cinéma,cameron diaz,science fiction,mystère,boîte,pandore,ève,femme,faute,morale,famille,secret,testeur,test,humanité,altruisme,amour,mort autrui,inconnu,enfant,non-dit,terreur,libre arbitre,punition,acte,choix,responsabilité,lâcheté,crime,karma,justice,condamnation,planète,pollution,arme,trafic,drogue,châtiment,enfer,création,sens,profondeur,philosophie,réflexion,vie,mort,sacrifice


Ce soir sur France 4, les téléspectateurs ont pu revoir "The Box" de Richard Kelly, film qui fit polémique, par rapport à ceux qui ont dit ne rien comprendre à ce film, à d'autres qui ont pu écrire de lui qu'il était... (pardonnez-moi des termes rapportés)... "une grosse merde incompréhensible, à éviter ou à réserver aux pseudos intellos qui croient tout savoir" et à ceux qui ont su voir une profondeur et un sens à cette réalisation étonnante.the box,richard kelly,critique film,cinéma,cameron diaz,science fiction,mystère,boîte,pandore,ève,femme,faute,morale,famille,secret,testeur,test,humanité,altruisme,amour,mort autrui,inconnu,enfant,non-dit,terreur,libre arbitre,punition,acte,choix,responsabilité,lâcheté,crime,karma,justice,condamnation,planète,pollution,arme,trafic,drogue,châtiment,enfer,création,sens,profondeur,philosophie,réflexion,vie,mort,sacrifice

Je pense que ce film représente tout à fait ce que pourrait penser de nous une race extra-terrestre venue nous tester et nous condamnant à l'extermination pour ne pas avoir pu mettre de côté nos désirs égoïstes et les avoir fait passer avant l'attitude altruiste de considérer la vie d'autrui plus importante que l'argent, le profit et l'appât du gain.

Le grand Testeur, dans le film, dit de la race humaine que nous vivons dans des boîtes (nos maisons), que nous roulons dans des boîtes (nos voitures), pour aller travailler dans des boîtes et pour finir au terme de notre vie dans une boîte. Il a donc pris comme symbole la BOÎTE qu'il fait déposer devant la porte d'un couple. Boîte qui nous rappelle la boîte de Pandore mais aussi la pomme qu'Ève croque et dont elle tente Adam. 

the box,richard kelly,critique film,cinéma,cameron diaz,science fiction,mystère,boîte,pandore,ève,femme,faute,morale,famille,secret,testeur,test,humanité,altruisme,amour,mort autrui,inconnu,enfant,non-dit,terreur,libre arbitre,punition,acte,choix,responsabilité,lâcheté,crime,karma,justice,condamnation,planète,pollution,arme,trafic,drogue,châtiment,enfer,création,sens,profondeur,philosophie,réflexion,vie,mort,sacrificeMalheureusement, dans ce film, c'est toujours la femme, comme dans la Genèse, qui accepte d'appuyer sur le bouton de la boîte afin de gagner un million de dollards. Oui, mais contre quoi ? Contre la vie d'un être humain qui va inéluctablement mourir. Lorsque la femme appuie sur le bouton, on sent qu'elle le fait parce que l'homme n'appuie pas mais qu'il aurait bien envie et laisse faire sa femme. Ils sont donc tous les deux complices, sauf que l'homme en plus est lâche et irresponsable. Il pourrait empêcher sa femme d'appuyer sur ce bouton en lui disant : "Tu es folle ; en appuyant sur ce bouton, on va devenir riche, mais une personne va mourir."

À chaque fois donc, lorsque la femme appuie sur le bouton de la boîte, une autre femme meurt ailleurs... tuée par le mari, lequel n'a d'autre choix que de tuer sa femme pour sauver leur enfant, enfant que le Testeur a fait enlever, obligeant le mari à choisir entre sa compagne et leur enfant. La femme se sacrifie et accepte de mourir pour sauver son enfant et quelque part expier sa faute première. C'est un cercle vicieux et le Testeur dit bien que si l'humanité veut être sauvée, il faut arrêter d'accepter d'appuyer sur le bouton et choisir par libre arbitre l'altruisme.the box,richard kelly,critique film,cinéma,cameron diaz,science fiction,mystère,boîte,pandore,ève,femme,faute,morale,famille,secret,testeur,test,humanité,altruisme,amour,mort autrui,inconnu,enfant,non-dit,terreur,libre arbitre,punition,acte,choix,responsabilité,lâcheté,crime,karma,justice,condamnation,planète,pollution,arme,trafic,drogue,châtiment,enfer,création,sens,profondeur,philosophie,réflexion,vie,mort,sacrifice

Appuyer sur le bouton, c'est, pour une mère de famille, un père, mettre ses proches à l'abri du besoin, penser égoïstement à ses enfants, à son conjoint, en taisant à jamais la souffrance d'un autre être humain tué par le profit d'autrui, par la pollution, par le marché des armes, par celui des drogues dures, par les usines aux produits agressifs et mortifères, par les pesticides largués à grande échelle sur les cultures, par les aliments dénaturés, par les forêts qu'on coupe pour satisfaire certains marchés.

Face à la problématique de l'humain adulte qui essaye de se faire une place au soleil et de tirer profit à son avantage, on voit aussi l'Enfant qui s'interroge sur son propre avenir, lié à la planète Terre.the box,richard kelly,critique film,cinéma,cameron diaz,science fiction,mystère,boîte,pandore,ève,femme,faute,morale,famille,secret,testeur,test,humanité,altruisme,amour,mort autrui,inconnu,enfant,non-dit,terreur,libre arbitre,punition,acte,choix,responsabilité,lâcheté,crime,karma,justice,condamnation,planète,pollution,arme,trafic,drogue,châtiment,enfer,création,sens,profondeur,philosophie,réflexion,vie,mort,sacrifice

Derrière de nombreuses scènes du film, on voit nettement -par superposition d'un regard cherchant à l'arrière de cette toile cinématographique- toute la problématique de l'enfant témoin de l'angoisse qui monte dans le couple parental sans qu'on ne lui dise rien, cet enfant qui assiste à tout en secret, qui ne peut rien dire, qui ne comprend pas et qui au final devient sourd et aveugle, peut-être d'avoir trop vécu de non-dits.

Le père tue sa mère à la fin pour redonner la vue et l'ouïe à leur fils, afin que ce fils soit libéré mais c'est le père qui est finalement emmené par les policiers comme un criminel, laissant l'enfant seul avec lui-même et avec le Testeur. Le chef de famille paye le fait d'avoir laissé faire, d'avoir participé à la destruction d'autrui qui rejoint son propre lui-même, son propre couple et son propre enfant. Il comprend que tout est lié et qu'accepter une grosse somme d'argent contre la vie d'un autrui inconnu est terrible, car bien qu'inconnue, la personne qui a perdu la vie rejoint son propre destin, celui de cet homme.

the box,richard kelly,critique film,cinéma,cameron diaz,science fiction,mystère,boîte,pandore,ève,femme,faute,morale,famille,secret,testeur,test,humanité,altruisme,amour,mort autrui,inconnu,enfant,non-dit,terreur,libre arbitre,punition,acte,choix,responsabilité,lâcheté,crime,karma,justice,condamnation,planète,pollution,arme,trafic,drogue,châtiment,enfer,création,sens,profondeur,philosophie,réflexion,vie,mort,sacrificeL'humanité est mise en boîte dans ce film, dans une société où le matérialisme a pris le pas bien souvent sur l'altruisme. Il est à se demander si nous arriverons à réussir le test à grande échelle industrielle pour sauver des vies, nos vies, celles de chacun, et laisser une planète saine à nos enfants, pour qu'ils ne deviennent ni sourds, ni muets, ni aveugles, ni asphyxiés.

La réponse est dans mon précédent article, malheureusement... réaliste et pessimiste, mais avec l'espoir tout de même que des humains, -avec cet exemple des parents orphelins en Italie qui luttent contre la pollution de la Terre de Feu-... que des humains arrivent à refuser que le bouton continue d'être appuyé par des personnes avides et sans coeur qui n'en ont rien à faire que des enfants meurent et que des femmes et des hommes soient foudroyés de douleur devant la mort de leur enfant.the box,richard kelly,critique film,cinéma,cameron diaz,science fiction,mystère,boîte,pandore,ève,femme,faute,morale,famille,secret,testeur,test,humanité,altruisme,amour,mort autrui,inconnu,enfant,non-dit,terreur,libre arbitre,punition,acte,choix,responsabilité,lâcheté,crime,karma,justice,condamnation,planète,pollution,arme,trafic,drogue,châtiment,enfer,création,sens,profondeur,philosophie,réflexion,vie,mort,sacrifice

Ce film nous rappelle aussi que l'on peut se sentir bien dans sa vie, à l'aise matériellement, mais que si l'on passe à côté de ceux qui n'ont rien sans faire un acte de don et de générosité envers eux, alors la boîte se remplit d'obscurité et notre coeur se rétrécit aussi vite que les lumières de Noël s'éteignent après le luxe des cadeaux dépensés sans penser aux plus démunis. Les boîtes de cadeaux à la période des fêtes sont jolies et enrobées de beaux papiers. Mais si l'on donnait de l'argent pour les plus pauvres, pour les Restos du Coeur, pour le Secours Populaire, pour le Quart-Monde, pour au moins le quart du budget alloué à nos cadeaux, alors l'humanité s'en porterait mieux et l'altruisme grandirait pour éviter au grand Testeur de nous éliminer définitivement de notre belle planète.

the box,richard kelly,critique film,cinéma,cameron diaz,science fiction,mystère,boîte,pandore,ève,femme,faute,morale,famille,secret,testeur,test,humanité,altruisme,amour,mort autrui,inconnu,enfant,non-dit,terreur,libre arbitre,punition,acte,choix,responsabilité,lâcheté,crime,karma,justice,condamnation,planète,pollution,arme,trafic,drogue,châtiment,enfer,création,sens,profondeur,philosophie,réflexion,vie,mort,sacrifice

Chloé LAROCHE


 

the box,richard kelly,critique film,cinéma,cameron diaz,science fiction,mystère,boîte,pandore,ève,femme,faute,morale,famille,secret,testeur,test,humanité,altruisme,amour,mort autrui,inconnu,enfant,non-dit,terreur,libre arbitre,punition,acte,choix,responsabilité,lâcheté,crime,karma,justice,condamnation,planète,pollution,arme,trafic,drogue,châtiment,enfer,création,sens,profondeur,philosophie,réflexion,vie,mort,sacrifice


07/10/2013

L'enfant ne peut vivre à mon sens chaque semaine la rupture renouvelée avec l'un de ses parents. Réflexions sur l'amendement récent concernant la Résidence Alternée.

th-28.jpegBonsoir à tous et toutes,


L'association "SOS les Mamans" qui m'avait déjà contactée vient de m'alerter sur l'amendement de la Sénatrice Laborde qui a été adoptée au Sénat le 17 septembre, imposant la Résidence Alternée par défaut en cas de séparation des parents, dès lors qu'un seul parent la demande.

Cette association a peur que cette loi qui risque de passer en décembre pose de gros problèmes pour des enfants en bas âge ou dans des cas de souffrance familiale intense ou de violences conjugales ou pour des cas inadaptés à la résidence alternée.th-30.jpeg

Une avocate de Lyon a donné son point de vue sur le site Psychologies.com. J'ai trouvé sa réflexion très intelligente et je souhaite la partager avec vous :

 

"La garde alternée est à manier avec beaucoup de prudence. Le rôle de l'avocat est d'amener les parents à réfléchir aux implications concrètes de leur choix : distance école-lieux de vie, aspect matériel... On se rend souvent rapidement compte que le projet n'a pas suffisamment été réfléchi.th-27.jpeg

Nos interrogations pratiques remettent parfois en question le choix initial de parents qui n'arrivent pas à se projeter de manière concrète. En ce sens, nos questions les aident et peuvent leur éviter de se lancer dans une solution non viable sur le long terme ou toxique pour les enfants. On n'est pas là pour décider à leur place, mais pour les aider dans leur choix...

th-29.jpegUn de nos juges aux affaires familiales propose à certains couples indécis une "garde alternée à l'essai". Le juge renvoie l'affaire à six mois pour observer comment la garde alternée se met en place (ou ne se met pas). L'avantage de cette solution est que les parents reviennent en sachant généralement très clairement ce qu'ils veulent : « Ça a été l'horreur, nous avons très vite arrêté, le petit ne se sentait pas bien du tout... » ou au contraire, « Ce n'était pas la solution qu'on privilégiait, mais finalement on s'est organisé et ça fonctionne plutôt bien... »

La garde alternée ce n'est pas un concept, c'est du concret qu'il faut soumettre à l'épreuve du réel !" 

(Claire, avocate)

----------------------------------------------------

Voici aussi un autre article que je vous invite à lire :

http://www.psychologies.com/Couple/Crises-Divorce/Enfants-et-separation/Articles-et-Dossiers/Garde-alternee-attention-danger-!#

---------------------------------------------------------------------------------------------------

 

th-31.jpegLorsque je lis que des juges se permettent de choisir la garde alternée en disant aux parents qu'ils devront ainsi faire l'effort de mieux s'entendre, cela m'afflige, comme si les enfants devenaient l'otage d'une histoire d'amour terminée.

Pour moi, ce n'est pas une histoire de parents mais d'enfants. Ce sont les enfants qui devraient être écoutés ici et dont on devrait observer tous les signes d'angoisse et de mal-être. On ne peut forcer à tout prix -et sous prétexte de principes- le cours de la vie et de l'enfance. Il faut s'adapter à chaque cas familial et se donner le temps de la réflexion et de l'observation avant de placer les enfants dans des ruptures hebdomadaires successives et souvent angoissantes.

th-23.jpegLes plus petits ont besoin de leur père et de leur mère. La rupture est pour eux une épreuve immense, s'ils sont privés de l'un des deux. Il faudrait que l'enfant puisse garder un chez-lui référent en ayant la possibilité de voir l'autre parent tous les week-ends, le samedi ou le dimanche, plus les mercredis, avec un soir par semaine. 

L'enfant ne peut vivre à mon sens chaque semaine la rupture renouvelée avec l'un de ses parents. C'est honteux d'imposer cela à des enfants, surtout aux bébés et aux plus jeunes enfants. th-26.jpeg

Voir cet amendement :

http://www.senat.fr/amendements/2012-2013/808/Amdt_108.html


Avec mes meilleures pensées à vous tous, mes lecteurs fidèles ou ponctuels. Sachez que vous êtes environ quatre cents personnes à venir chaque jour me lire, voire plus à certains moments de l'année. Merci de me lire aussi nombreux et nombreuses.


th-16.jpegChloé LAROCHE


______________________________


Nota bene :

Lire la tribune de Bernard GOLSE : "À qui profite la résidence alternée ?" :

http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/12/14/a-qui-profite-la-residence-alternee_1618424_3232.html


03/12/2012

Pour les femmes pulpeuses, avec des formes, pour les rondes et aussi pour les goujats qui laissent leur désir à la porte des conventions.

30b7542a.jpgBonjour à tous et toutes,


Ce soir, je pense à ces femmes qui ont quelques kilos en trop et sont victimes de la croyance en la normalité du corps que pratiquent certains hommes et les empêchent (ces derniers) de bien considérer ces femmes. 2413c47b.jpg

 

Je pense à cette femme dont on peut dire qu'elle est pulpeuse mais qui s'est pris dans les dents dernièrement par l'homme qu'elle aime et qui vient de la quitter : "Tu es désirable mais empâtée, ce qui est bien dommage. Cela fait presque un an que je veux te le dire. On se doit chacun de conserver un corps ferme, sans kilos en trop, un corps agile et dépourvu de superflu graisseux." Ben oui, mais en attendant, il a bien eu des relations avec elle avant de la quitter pour une autre. Il a aimé son corps, ses seins encore si fermes et pointus, sa peau tellement douce et jeune, sa souplesse et son dynamisme, malgré qu'il lui trouvait une allure d'éléphant à tête de biche. Pourquoi l'a-t-il humiliée en allant dire à des amis qu'il la trouvait grosse, trop grosse. Pourtant cette femme n'est pas grosse, elle est juste pulpeuse, avec des formes, des hanches. Elle s'est sentie humiliée, profondément, par ces mots, blessée dans sa chair. Cet homme lui a répondu qu'elle avait vocation à se sentir humiliée et qu'elle était "extraordinairement susceptible". Comme quoi, on peut culpabiliser encore une personne qu'on vient de blesser... d'avoir été blessée. 

 

f52b8772.jpg"Empâtée" veut dire bouffie de graisse, alourdie, gonflée, adipeuse. Quant à cet homme qui a eu ces paroles malheureuses, quelle serait sa définition ? On pourrait le qualifier de goujat, de malotru, de personne désobligeante, blessante, et bien sûr représentant tout le contraire d'un gentleman.

 

Personnellement, j'ai eu un père qui ne supportait pas un kilo de trop chez les autres et m'avait fait jeûner à l'âge de dix-sept ans durant une semaine entière, alors que j'étais revenue d'un séjour de deux mois un peu trop ronde à son goût. Finalement, j'ai bien maigri suite à cette semaine mais jusqu'à souffrir d'anorexie durant les années suivantes. Durant un mois entier, j'ai mangé devant mes parents, normalement, mais je me forçais à vomir ensuite, afin de devenir aussi maigre que possible, peut-être jusqu'à vouloir en tomber malade.60faf005.jpg

 

Plus tard, jeune adulte, à l'âge de vingt ans, je refusais de manger chaque fois que j'étais contrariée, chagrinée, à chaque problème de la vie. Jusqu'au jour où une femme médecin m'a secouée verbalement en me signifiant qu'il fallait que j'arrête de mal considérer mon corps et qu'il fallait que je m'autorise à vivre et à nourrir mon corps.

 

Par la suite, surtout après mes deux accouchements, j'ai repris un poids plus normal au niveau de la santé et plus élevé que lors de ma période d'anorexie ; j'ai trouvé un poids adapté à ma morphologie, dans lequel je me sentais bien et épanouie. Mes malaises se sont arrêtés ainsi que la spasmophilie dont je souffrais. 

 

5c1293be.jpgSuivant les étapes de la vie : mariages, deuils, périodes de chômage, ruptures, soucis divers, ménopause... grossesses aussi, des kilos peuvent s'incruster... Cependant, est-ce un mal si la femme se sent épanouie et encore plus féminine ainsi


L'expression d'une féminité accueillie et offerte dans l'abondance de formes, dans l'expression d'un ventre un peu rebondi, dérangerait-elle ?

femme ronde,pulpeuse,kilos,maigreur,minceur,anorexie,jugement,humiliation,amour,relation,accepter son corps,volupté,couple,respect,différence,goujat,malotru,normalité,sexe,rondeurs,femme,love,actualité,france,laeticia casta,mannequin,bouffi,insulte,gros,grosse,équilibre,épanoui,grossesse,désir,divorce,séparation,convention,société,regard des autres,conformisme,obésité,bien-être,réflexion,souffrance,nourriture,sensualité,belle,corps,belle toute nue,culpabilité


Réfléchissons à la réaction de ce père de famille condamnant sa femme parce qu'elle a pris quelques kilos après un accouchement, ne la désirant plus, ne voulant plus la toucher...


femme ronde,pulpeuse,kilos,maigreur,minceur,anorexie,jugement,humiliation,amour,relation,accepter son corps,volupté,couple,respect,différence,goujat,malotru,normalité,sexe,rondeurs,femme,love,actualité,france,laeticia casta,mannequin,bouffi,insulte,gros,grosse,équilibre,épanoui,grossesse,désir,divorce,séparation,convention,société,regard des autres,conformisme,obésité,bien-être,réflexion,souffrance,nourriture,sensualité,belle,corps,belle toute nue,culpabilitéRéfléchissons aux paroles de cet homme qui aime une femme, adore lui faire l'amour mais lui dit : "Si je pouvais, je ne garderais que ta tête, car le reste n'est pas dans mes normes. Tes kilos en trop m'indisposent et m'empêchent de m'engager avec toi socialement."

 

Quelles normes ? Les normes d'une dictature de critères de beauté imposés par une société portant l'esthétique vers la minceur et l'anorexie des mannequins ? Heureusement, Laeticia Casta, avec ses formes, a apporté une bouffée d'oxygène à tous les rêveurs de la liberté d'être.femme ronde,pulpeuse,kilos,maigreur,minceur,anorexie,jugement,humiliation,amour,relation,accepter son corps,volupté,couple,respect,différence,goujat,malotru,normalité,sexe,rondeurs,femme,love,actualité,france,laeticia casta,mannequin,bouffi,insulte,gros,grosse,équilibre,épanoui,grossesse,désir,divorce,séparation,convention,société,regard des autres,conformisme,obésité,bien-être,réflexion,souffrance,nourriture,sensualité,belle,corps,belle toute nue,culpabilité


Bien sûr, l'obésité apporte son lot de maladies et de mal-être. Dépasser un certain poids est un signe de mauvaise santé mais à l'heure où on interdit à certaines classes d'enfants de prendre un goûter pour lutter contre l'obésité, il faut être conscient de ne pas tomber dans les extrêmes de l'intolérance envers la différence corporelle de chacun et savoir respecter l'appétit des enfants et des adolescents, tous différents devant la nourriture et le besoin qu'ils ont de manger.

4566609c.jpg

 

Je pense que l'essentiel est de se sentir bien dans sa peau. Il vaut mieux une femme pulpeuse, avec des formes et un coeur énorme, qu'une femme très mince qui n'aurait qu'angles dans son coeur et que piques dans sa façon d'aimer.

 

Je crois que l'homme qui aime doit toujours se garder de porter des jugements sur l'apparence de sa compagne, de sa femme, de son aimée... car les critiques blessantes et l'indélicatesse, la muflerie, peuvent faire tant de dégâts qu'alors l'amour serait mort.


3165cb0c.jpgSi une femme se sent mal dans sa peau, elle le sait... Alors un bon conseil aux malotrus :

 

Même si vous pensez devoir pouvoir tout dire à votre compagne, retenez vos mots méchants et blessants, et si cela ne vous sied pas, si votre femme et amie ne vous fait plus fantasmer, si vous laissez votre désir à la porte des conventions, alors passez votre chemin sans couper les roses à la racine.

 

Chloé LAROCHEUnknown-1.jpegpeinture-courbet-femme-nue-dans-la-vague-tableaux-jean-jacques-rio-galerie-art-deco-auray-attention-a-la-peinture.jpgb406eca7.jpg


--------------------------------------------------------------cf2pqmi6.jpg

 

 

 

Merci à Kriscounette de m'avoir prêté quelques images de son blog : http://kriscounette.centerblog.net


Merci aussi au site http://www.fotosearch.fr avec des photos libres de droits, pour tous mes articles précédents, que j'illustre avec le site Fotosearch.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu