Avertir le modérateur

27/09/2015

Mon livre "Solidarité Puissance Toi" va sortir. Vous pouvez le réserver et soutenir cet ouvrage sur le site ULULE. Mon interview sur RMC.

Bonjour à tous ! Merci pour vos premières contributions et commandes ! Mon livre fera 372 pages et coûtera 24 euros, prix de sortie publique. Ce sera pour vous un livre vivant et un témoignage concret dans un monde qui a besoin d'exemples d'entraide et de solidarité, exemples que je donne de toutes ces personnes qui donnent de leur personne pour aider les autres.

http://fr.ulule.com/temoignage-reel-chloe-laroche/

Je traite dans ce livre de divers domaines, comme l'Éducation parentale, les relations parents-enfants et adolescents, la Sécurité Routière, la vie et ses écueils, les relations Hommes-Femmes, le courage de poursuivre sa route malgré les deuils, les doutes, les pertes d'emplois, etc.

Je pense que Patrick Poivre d'Arvor sera fier de moi, lui qui m'a encouragée il y a déjà 18 ans lorsque je sortais mon premier livre "Les Semences de l'Après-Vie". Je tiens à remercier tous les lecteurs qui me suivent depuis 1997, à travers mes livres et mon blog.

 

_____________________________________"L’âme est transportée ici dans une aventure captivante où les émotions et les destins émouvants de toutes les personnes croisées nous emmènent au pays de l’Humanité solidaire. Solidaire signifie “dépendre les uns des autres”. Dans ce monde où l’égoïsme prime souvent sur la notion de service aux autres, où l’égocentrisme dépasse l’entraide, où l’esprit de compétition court devant celui du soutien à autrui... être solidaire est une valeur humaine à défendre... et je la défends dans ce livre."

(extrait du livre "Solidarité Puissance Toi" de Chloé LAROCHE)

 

podcastInterview de Chloé LAROCHE par Brigitte LAHAIE, mars 2015.

 

 

Extraits de mon livre :

 

"Si j’écris, c’est pour donner du soleil et pour percer les nuages du malheur, de l’absence, de la solitude de nombreuses personnes, de la maladie, de la tristesse. Par les mots, les orages craquent, l’injustice est dénoncée, les tragédies humaines sont  dévoilées, les maux rentrés sont démasqués... Après l’orage, l’arc-en-ciel grandit. Il appelle le soleil dans les gouttes de pluie des larmes libératrices. Alors vient le beau temps."

"L’année dernière, j’ai eu le bonheur de visionner le film réalisé par Nicolas Hairon aux Rencontres du cinéma de montagne à Grenoble, concernant leur ascension des quatre mille mètres de la montagne Saas Fee en Suisse. J’ai été touchée par cette formidable énergie collective bravant mauvais temps et pentes abruptes. Ils étaient vingt-trois, hommes et femmes, à tracter Nathanaël Schaeffer, dans un effort surhumain où chacun s’est oublié afin de donner la quintessence d’une force peu commune, pour se dépasser et offrir à un homme devenu paraplégique la réalisation d’un rêve merveilleux."

Il y a urgence et nous n’avons pas l’éternité pour agir, pour prendre conscience du monde réel et pour choisir d’être solidaire, sur le plan individuel et collectif.

Chloé Laroche

06/03/2015

Quelques nouvelles pour les sept ans de mon blog... Je joue le 4 avril 2015 avec mon Trio à Crolles. La sortie de mon livre : "SOLIDARITÉ PUISSANCE TOI".

 

 

concert,handy'namic,handicap,trio,ciolon solidaire,musique,grésivaudan,violon,chant,voix,musiques du monde,croise,projo,

 

 

Je vous invite pour les sept ans de mon blog au Concert du 4 avril 2015 à 20 h, concert offert au profit de l'association HANDY'NAMIC, avec deux groupes : mon trio, le "Trio du Violon Solidaire" (photo ci-dessus) et le groupe des "Drôles de Dames" //// Programme : variétés françaises et musiques du monde //// Tarifs : 10 euros - 5 euros pour les enfants de moins de 12 ans, Rsa, chômeurs et étudiants //// Réservation au 0683340262 ou par email à : handynamic38@gmail.com //// Vente de gâteaux et boissons à l'entracte à 1 euro.

 

L'association HANDY'NAMIC pour laquelle nous allons jouer accueille des enfants et adultes handicapés, leur proposant activités sportives et culturelles depuis de longues années sur Crolles et dans toute la vallée du Grésivaudan, près de Grenoble, en Isère.

VENEZ NOMBREUX  !!!!!!! ____________________________

 

Voir au sujet de mon trio la page Facebook : "les Amis du Violon Solidaire"______________

 

_________________________________________________________________

 

Ce vendredi 6 mars 2015, à 14 h, je passe quelques minutes en interview dans l'émission de Brigitte LAHAIE sur RMC, concernant l'optimisme. Si vous ratez l'interview, vous pourrez la revoir en podcast.

______________________________

crolles,violon,trio,handicap,lahaie,rmc,solidarité,drôles de dames,trio du violon solidaire,chant,musiques du monde,ferrat,aznavour,brassens,témoignage,éditeur,auteur,sortie livre,édition,radio,optimisme,chloé laroche33,musique,art,association,partage,blog,sept ans,écriture,résilience

J'ai témoigné en parlant des bienfaits d'écrire après une enfance difficile, du bienfait de l'art et de la musique que je pratique, du bienfait de l'écoute d'un thérapeute après des deuils, du bienfait d'être tourné vers les autres, dans un amour oblatif et universel___________

___________________________________________________

 

SORTIE DE MON LIVRE

"SOLIDARITÉ PUISSANCE TOI" :

 

J'ai le plaisir de vous annoncer que j'ai terminé ce nouveau livre et que je vais bientôt lancer une souscription pour les personnes intéressées par l'achat et la lecture de mon livre.

Je recherche aussi toujours un éditeur.

Si vous êtes intéressé pour lire mon ouvrage, vous pouvez m'écrire à :

ac.laroche38@gmail.com

_________________________________ Je vous informerai des signatures et dédicaces organisées à la parution de ce livre. crolles,violon,trio,handicap,lahaie,rmc,solidarité,drôles de dames,trio du violon solidaire,chant,musiques du monde,ferrat,aznavour,brassens,témoignage,éditeur,auteur,sortie livre,édition,radio,optimisme,chloé laroche33,musique,art,association,partage,blog,sept ans,écriture,résilience

crolles,violon,trio,handicap,lahaie,rmc,solidarité,drôles de dames,trio du violon solidaire,chant,musiques du monde,ferrat,aznavour,brassens,témoignage,éditeur,auteur,sortie livre,édition,radio,optimisme,chloé laroche33,musique,art,association,partage,blog,sept ans,écriture,résiliencecrolles,violon,trio,handicap,lahaie,rmc,solidarité,drôles de dames,trio du violon solidaire,chant,musiques du monde,ferrat,aznavour,brassens,témoignage,éditeur,auteur,sortie livre,édition,radio,optimisme,chloé laroche33,musique,art,association,partage,blog,sept ans,écriture,résilience
crolles,violon,trio,handicap,lahaie,rmc,solidarité,drôles de dames,trio du violon solidaire,chant,musiques du monde,ferrat,aznavour,brassens,témoignage,éditeur,auteur,sortie livre,édition,radio,optimisme,chloé laroche33,musique,art,association,partage,blog,sept ans,écriture,résilience

 

 

crolles,violon,trio,handicap,lahaie,rmc,solidarité,drôles de dames,trio du violon solidaire,chant,musiques du monde,ferrat,aznavour,brassens,témoignage,éditeur,auteur,sortie livre,édition,radio,optimisme,chloé laroche33,musique,art,association,partage,blog,sept ans,écriture,résilience

 

18/09/2012

Les RETRAITÉS ont pour la plupart des problèmes de santé, ce qui nous attend tous... Alors soyons solidaires aujourd'hui et n'attribuons jamais à nos seniors d'avoir dévalisé la Sécurité Sociale.

retraité,senior,retraite,impôt,rmc,bourdin,radio,auditeur,culpabilité,santé,vieillesse,médecine,sécurité sociale,trou de la sécu,crise,dette,transport,vsl,médecin,scandale,accusation,france,politique,ministre,maladie__________________________________retraité,senior,retraite,impôt,rmc,bourdin,radio,auditeur,culpabilité,santé,vieillesse,médecine,sécurité sociale,trou de la sécu,crise,dette,transport,vsl,médecin,scandale,accusation,france,politique,ministre,maladie

Bonjour à tous et toutes,


Ces derniers temps, j'entends des propos révoltants sur les radios, à propos de tout et de rien, mais là, je vais vous parler des retraités.

Un auditeur sur RMC Radio a osé dire à l'antenne à Jean-Jacques Bourdin qu'il fallait faire payer les retraités car ce serait eux, selon lui, qui creusent le trou de la Sécurité Sociale.

On en a entendu de toutes les  couleurs concernant les impôts à demander aux retraités, en ces temps difficiles de crise.

Savez-vous que nombre de retraités sont obligés de travailler à soixante-dix ans, voire plus... de se lever à cinq heures du matin pour livrer des journaux, payés à coups de lance-pierre... de trouver des petits travaux payés au noir par des particuliers... de vendre des tricots fabriqués au prix de longues heures, dont les mailles sont tachés des larmes de la pauvreté des seniors... ?

retraité,senior,retraite,impôt,rmc,bourdin,radio,auditeur,culpabilité,santé,vieillesse,médecine,sécurité sociale,trou de la sécu,crise,dette,transport,vsl,médecin,scandale,accusation,france,politique,ministre,maladieLes retraités ont pour la plupart des problèmes de santé, ce qui nous attend tous..., problèmes de santé qui les conduisent à avoir besoin de soins médicaux, de transports médicalisés, d'hospitalisations,...  mais n'oublions jamais qu'ils ont cotisé durant quarante ans avant de toucher leur retraite.

Alors soyons solidaires aujourd'hui et n'attribuons jamais à nos seniors d'avoir confectionné le trou de la Sécurité Sociale.

Être malade et se sentir diminué par la vieillesse ou le handicap, ou encore par la dépendance... ne doit pas être chargé du poids immense d'une culpabilité factice émise par une société à la recherche d'un bouc-émissaire.

Chloé Laroche

 

12/01/2010

Mon hommage à des hommes qui n'ont pas hésité à se jeter dans l'eau glacé pour sauver des personnes accidentées. De la vie à la mort. Mes pensées pour Hakim et ses parents en deuil.

imagesxbcDR5.jpegBonsoir à tous et toutes,

Depuis le premier de l’An 2010, plusieurs événements m’ont interpelée, dont certains sont des exemples de solidarité. Ils font écho à l’article que j’avais écrit sur les héros d’aujourd’hui et sur le héros qui sommeille en nous et ne demande qu’à oeuvrer.

Randy Kiener, à 16 ans, n’a pas hésité à se jeter dans le Canal du Midi à plus de deux heures du matin pour sauver450_F200MAR.jpg Christophe, un jeune père de 35 ans, tombé avec sa voiture dans une eau glaciale. L’Aude peut être fière de cet adolescent qui a sauvé un papa et par là même une famille de trois enfants du deuil et des larmes éternelles.images6efqZv.jpeg

h-20-1876726-1262962635.jpgEddy Devauchelle est un habitant de la Somme qui a sauvé en ce début janvier une femme enceinte et son enfant de la noyade. La jeune femme était coincée sous une voiture renversée dans la rivière. Eddy n’a pas hésité à plonger et à la dégager. Son mari le suppliait de la sauver et à deux, ils l’ont sortie de l’eau. Eddy a fait les premiers secours et a secoué les gens autour qui ne bougeaient pas, pétrifiés par la scène. Aujourd’hui, cette femme est vivante et elle porte toujours son bébé. Eddy est discret et affirme qu’il a fait son devoir de citoyen.

Le devoir de citoyen : le devoir de tout humain qui est solidaire de la communauté des hommes, de ceux qu’il ne connaît pas mais dont il est proche, aussi proche que si c’était son frère ou sa soeur.

images4686bX.jpegJe me sens proche depuis le début de la famille du policier écrasé par deux cambrioleurs fin décembre. Cet homme de 51 ans a vu un énorme 4x4 se diriger vers lui avant de voir se consumer ses dernières heures. Deux hommes étaient à l’intérieur et n’ont pas hésité à tuer un autre homme avec ce véhicule volé. Les policiers font un métier difficile et même si la population leur en veulent pour les contraventions et l'autorité mal perçue, il faut se rappeler qu’ils nous protègent aussi et qu’ils élucident beaucoup d’affaires de drogues, criminalités, violences diverses, pédophilie, accidents de la route, etc. Mes pensées vont vers la famille de ce policier et à son fils.

Je me sens proche aussi de Hakim et de ses parents, qui pleurent un fils de 18 ans. Il était lycéen dans l’établissement scolaire Darius Milhaud en Val-de-Marne, en classe de BEP vente. Il est mort pour rien de trois coups de couteaux. Cet après-midi, une marche s’est déroulée pour lui et des dizaines de roses ont célébré son souvenir, à travers toutes les larmes de ceux qui l’aimaient. Son corps va être emmené en Tunisie et je respecte la volonté de ses parents et de sa famille qui souhaitent lui donner sépulture dans le pays de ses ancêtres.imageshcJphN.jpeg

images.jpegJe m’élève contre tous ceux qui sont indignés qu’au bout de trois générations en France, des familles osent emmener les corps de leurs enfants défunts pour les enterrer ailleurs, dans les pays d’Afrique Noire ou du Nord, dans le sol de leurs ancêtres. Une dame s’est exprimée ainsi ce matin dans l’émission de Jean-Jacques Bourdin sur Rmc, en disant que ça suffisait et qu’il fallait arrêter d’accepter ce genre de pratiques, que c’était impensable de ne pas enterrer ces jeunes ici. Mais, Madame, si vous étiez une seconde à la place de ces parents qui viennent de perdre leur fils, leur enfant, vous vous figeriez sur place de douleur et vous regretteriez avec honte ce que vous avez osé émettre sur les ondes. Perdre un enfant est un ouragan dans une vie. Les parents en deuil perdent leur bonheur, la joie de leur vie, et leur souffle est enterré avec leur enfant. Ils vivent mutilés toute leur vie et portent cette croix comme une épreuve invisible et terrible, comme un sacrifice intérieur qu’ils ne peuvent qu’accepter, en attendant de rejoindre le fruit de leur chair.

Madame, il y a bien une chose qu’on peut respecter, ce sont les rites qui entourent la mort et le départ d’un être humain. La famille endeuillée est respectable et n’a pas à subir les affronts de ceux qui au nom d’une identité nationale garderaient les morts sur notre sol en leur interdisant de prendre l’avion pour leur dernier repos. Alors qu’à contrario, on oblige des étrangers à embarquer dans des avions vers leur pays d’origine, alors qu’ils ont des enfants nés en France et bien vivants ! Des pères sont régulièrement expulsés de France au nom de ceux qui militent pour une identité nationale uniforme, sans couleurs et sans âme.

imagesYTXlrw.jpegFaut-il attendre que les gens meurent pour les retenir ?imagesIVKrXI.jpeg
Pour apprendre que les troisièmes générations issues de l’immigration ont besoin de leur parents et qu’il est inhumain de les séparer de leur père, de leur mère.

Pour respecter leur peine et le deuil de leur chagrin éperdu d’amour, amour éteint à jamais... sauf dans le coeur explosé de leur vie d’humain qui continue.

Chloé Laroche

09/12/2008

Pourquoi certains dont moi-même utilisent le mot RAFLE pour qualifier les arrestations des étrangers expulsés de France ? Actualités françaises et DROITS DE L'HOMME. Pétition pour une famille de Grenoble menacée d'expulsion.

 

Bonjour à tous et toutes,

Mn_10.jpgHier, Madame la Ministre Rama YADE s'est exprimée dans l'émission "Bourdin & Co" sur la radio RMC. Elle a dit clairement à Jean-Jacques BOURDIN que les expulsions des enfants étrangers étaient une atteinte aux Droits de l'Enfant sur le sol français... des enfants scolarisés qu'on arrache à leur école, des enfants traumatisés en voyant leurs parents brutalisés, poussés de force dans les avions.Mn_117b.jpg

Des personnes emploient le terme de "Rafle" pour qualifier ce qui se passe dans ces expulsions et d'autres personnes sont choquées qu'on puisse utiliser ce terme utilisé lors de la Seconde Guerre mondiale et qui devrait être selon elles réservé à la Shoah. Alors je viens vous donner ici des réflexions historiques sur le mot "rafle" tirées des commentaires du site encyclopédique internet Wikipédia.

Voici donc ces réflexions et définitions, suivies des déclarations de Stéphane Hessel, que j'ai choisies aujourd'hui de vous transmettre, à travers l'article d'Élizabeth Pineau, au cas où vous ne seriez pas encore au courant de sa pensée sur la France d'aujourd'hui ; vous trouverez aussi en fin d'article une pétition à signer pour une famille de Grenoble menacée d'expulsion. Je suis honteuse de ce qu'il se passe dans mon pays, la France, honteuse et révoltée de toutes ces expulsions d'enfants avec leurs parents, en colère contre les mesures inhumaines prises pour exclure des familles de France... et je continuerai à prendre la plume pour dénoncer la politique de Monsieur Hortefeux et faire savoir... pour que nous soyons nombreux à agir et à se révolter. 

Chloé Laroche________________________

 

Réflexions sur le mot "RAFLE" tirées des commentaires du site encyclopédique internet Wikipédia :

"Une rafle est une arrestation en masse d'une partie ciblée d'une population, faite à l'improviste et organisée par la police. Ce type d'arrestation est basée sur l'effet de surprise, afin notamment d'empêcher les personnes visées par l'arrestation de s'organiser pour y échapper.

Rafles de Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale :

On attribue souvent le nom de rafles aux arrestations opérées par les polices françaises et allemandes pendant la Seconde Guerre mondiale sur les Juifs en vue de leur déportation.

La plus célèbre de ces opérations est la rafle du Vél' d'Hiv' (1942).

Vel' d'Hiv, est la plus grande arrestation massive de Juifs réalisée en France pendant la Seconde Guerre mondiale. En juillet 1942, le régime nazi organise l'opération « Vent Printanier » : une énorme rafle de Juifs dans plusieurs pays européens. En France, le régime de Vichy mobilise la police française pour participer à l'opération: à Paris, 9 000 policiers et gendarmes rafleront les Juifs. Le 17 juillet, en fin de journée, le nombre des arrestations dans Paris et la banlieue était de 13 152, selon les chiffres de la préfecture de police.

Le 16 juillet 1942, à 4 heures du matin, 12 884 Juifs sont arrêtés (4 051 enfants, 5 802 femmes et 3 031 hommes). Un nombre indéterminé, prévenu par la Résistance ou bénéficiant du manque de zèle de certains policiers, parvient à échapper à la rafle. Les conditions sont très dures : les personnes arrêtées ne peuvent prendre avec elles qu'une couverture, un pull, une paire de chaussure et deux chemises. De plus les familles sont séparées ; la plupart ne seront plus jamais réunies.

Après leur arrestation, une partie des Juifs sont emmenés par autobus dans le camp de Drancy (au nord de Paris). Une autre partie est envoyée vers le Vélodrome d'hiver (situé dans le XVe arrondissement), qui sert de prison provisoire (cela avait déjà été le cas lors d'une rafle à l'été 1941). Ce sont donc environ 7 000 personnes qui devront survivre pendant cinq jours, sans nourriture et avec un seul point d'eau. Ceux qui tentent de s'enfuir sont tués sur le champ. Une centaine de prisonniers se suicident. Les prisonniers seront conduits dans les camps de Drancy, Beaune-la-Rolande (dans le département du Loiret) et Pithiviers, avant d'être déportés vers les camps d'extermination allemands.

Cette rafle représente à elle seule plus du quart des 42 000 Juifs envoyés à Auschwitz en 1942, dont seuls 811 reviendront chez eux après la fin de la guerre. En 1979, Jean Leguay, le représentant du secrétaire général de la police nationale, René Bousquet, en zone occupée, est inculpé pour son implication dans l'organisation de la rafle, mais il meurt avant d'être jugé, en 1993.

Selon la préfecture de police, le nombre d'individus arrêtés s'élève à 13 1524. C'est aussi ce nombre qui est gravé sur la stèle commémorative située à l'emplacement du vélodrome.

 

Rafles pendant la Guerre d'Algérie :

 

Afin de lutter contre l'indépendance de l'Algérie qui se dessine entre 1958 et 1962, le gouvernement de l'époque permet des interpellations à plus grande échelle : plusieurs rafles ont lieu à Paris, mais aussi Alger.

Maurice Papon est nommé Préfet à Paris en 1958. À plusieurs attentats perpétrés sur le sol algérien, il répond à Paris par des rafles de Français musulmans d’Algérie. Une « Force de police auxiliaire » est mise en place, et soupçonnée de pratiquer la torture. En parallèle, des suspects peuvent être interpellés et arrêtés, sur simple décision administrative au Centre d’Identification de Vincennes ou au Palais des Sports.

Lors de la Bataille d'Alger, 20.000 autochtones sont arrêtés arbitrairement, mais à peine plus de 16.000 sont relâchés. Le général Massu, dans son livre « la Vraie Bataille d'Alger » explique qu'un peu plus des 3.000 personnes manquantes ont subi le sort des « crevettes Bigeard » (les deux pieds noyés dans du béton, et les personnes jetées par hélicoptère dans la mer).

 

Rafles d'étrangers en situation irrégulière depuis 2003 :

 

L'utilisation du terme « rafle » pour désigner les opérations de police récentes visant à l'arrestation d'étrangers en situation irrégulière fait polémique. Si un tel vocable a été repris, c'est à cause de la technique spectaculaire de clore toutes les issues, les rues d'un quartier et parfois aussi le Métro à grand renfort de police, où tout le monde est embarqué pour vérification de papiers.

En France, des militants favorables aux sans-papiers utilisent le terme rafle pour désigner des opérations massives d'interpellation d'étrangers en situation irrégulière pouvant aboutir à leur expulsion. De telles interpellations ont eu lieu dans les quartiers Parisiens de Belleville, Château Rouge, Château d'Eau, parfois près des lieux de distributions des Restos du Cœur.

 

Contexte : décisions gouvernementales  :

 

Dans un courrier en date du 22 octobre 2003, le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy demande aux préfets de « mobiliser les services de l'Etat » afin d'obtenir un doublement du nombre de reconduites à la frontière par rapport à 2002.

Le 11 mai 2005 le Premier ministre Dominique de Villepin présente un « plan d’action de lutte contre l’immigration irrégulière » avec les objectifs chiffrés par Nicolas Sarkozy, et assorti du concours d’un comité interministériel et de la création de « pôles départementaux » pour l'éloignements d’étrangers en situation irrégulière." 

Source : Encyclopédie Wikipédia Internet.

 

Mn_117b.jpg____________________________ La France, mauvaise élève des Droits de l'homme, selon Stéphane HESSEL :

 

Article d'Elizabeth Pineau :

 

"La France ne peut se targuer d'être exemplaire en matière de droits humains vu sa façon de traiter les étrangers et les prisonniers, estime Stéphane Hessel, co-auteur de la Déclaration universelle des droits de l'homme.

 A 91 printemps, le vieil homme aux manières délicieuses est l'invité permanent des cérémonies du 60e anniversaire de ce texte adopté le 10 décembre 1948 à Paris par les 48 pays membres de la toute jeune Organisation des Nations unies.

Ces cérémonies culmineront mercredi par une soirée au palais de Chaillot, où Stéphane Hessel lira le préambule de la Déclaration avant la projection de 22 courts-métrages réalisés par autant de metteurs en scène du monde entier.

Le diplomate avait à peine 30 ans lorsqu'il entama les travaux conduisant à la rédaction du texte.

Soixante ans plus tard, malgré son grand âge, l'ancien résistant, qui joua aussi les médiateurs pour les sans-papiers, veut rester un aiguillon pour les autorités françaises.

"Non, elle ne doit en aucun cas s'enorgueillir, c'est toujours mauvais", répond-il quand Reuters lui demande si la France de 2008 peut se vanter d'être encore la patrie des droits de l'homme.

"Elle doit constater que si elle fait certaines choses correctement il y en a d'autres qu'elle ne fait pas bien. Notamment, elle s'occupe mal de ses immigrés, elle s'occupe mal de ses sans-papiers et elle ne s'occupe pas bien du tout non plus des questions d'asile", ajoute-t-il.

En avril 2007, la Cour européenne des droits de l'homme a condamné la France pour la façon dont elle renvoie les étrangers menacés dans leur pays d'origine.

Plus récemment, elle lui a demandé de surseoir à un projet de charter franco-britannique visant à rapatrier vers leur pays des Afghans en situation irrégulière.

"PAS À LA HAUTEUR"____________

"La France ne fait pas ce qu'elle devrait car elle a une tradition de pays d'immigration et de pays d'asile. Elle n'est pas la hauteur", regrette Stéphane Hessel.

Le diplomate se fait aussi le garant des droits des détenus à l'heure où les prisons françaises enferment plus de 64.000 personnes, un chiffre record qui s'ajoute à la multiplication des suicides de détenus -- plus d'une centaine cette année.

Le 16 octobre, la Cour européenne des droits de l'homme a condamné Paris pour manquement à son obligation de "protéger le droit à la vie d'un détenu".

"Nous devrions faire un effort pour avoir des prisons un peu moins inhumaines", insiste Stéphane Hessel.

Distillées de débats en réunions, ses mises en garde visent d'abord l'Elysée.

"Tous mes messages, je les adresse toujours au président de la République française, quel que soit son nom", dit-il.

"Le nom actuel est celui d'un fils d'immigré. Donc s'il y a quelqu'un qui devrait savoir qu'il faut considérer l'immigration non comme un fléau mais comme une richesse, c'est bien notre président actuel Nicolas Sarkozy", fait-il remarquer à propos du chef de l'Etat, qui est d'origine hongroise.

Mn_112b.jpgAux yeux de Stéphane Hessel, l'actuel président "pourrait en faire beaucoup plus", tout comme la secrétaire d'Etat aux Droits de l'Homme, Rama Yade. "Elle est très sympathique. Mais fait-elle assez pour promouvoir les Droits de l'homme dans le monde ? Je n'en suis pas absolument convaincu."

Malgré ses critiques, Stéphane Hessel ne veut pas se laisser aller au pessimisme et relève les avancées obtenues en 60 ans sur le chemin des libertés.

"Il y a eu la fin du stalinisme, la fin de la colonisation, la fin de l'apartheid, nous avons un Tribunal pénal international pour juger les tyrans : bien sûr que les choses progressent", lançait-il le mois dernier lors d'un débat en présence de l'écrivain bangladaise Taslima Nasreen, chassée de son pays pour avoir critiqué les extrémistes islamistes.

Mais quand on lui demande si les Jeux olympiques de cet été à Pékin ont permis d'améliorer les droits humains en Chine, sa réponse est sans appel : "Ça n'a servi à rien."

ARTICLE de Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse.

 

Mn_11a-1.jpg__________________________________PÉTITION POUR UNE FAMILLE DE GRENOBLE MENACÉE D'EXPULSION :


Altina, Dorentina et Jetmir doivent profiter d’une scolarité sereine.

 Nous voulons qu’Altina, âgée de 4 ans en classe de Moyenne Section, Dorentina, âgée de 6 ans en classe de C.P. et Jetmir, âgé de 7 ans en classe de C.E.1., puissent profiter d’une scolarité sereine à l’école du Lac.

 Comme leurs parents, Bajtijé et Hysen, ils sont originaires de la région du Kosovo, en Serbie-Montenegro.

 Ils sont arrivés en France en mai 2006 après avoir fui leur pays. Parce qu’Hysen, leur père, était opposant politique adhérant au L.D.K. (Ligue Démocratique du Kosovo) et membre de l’association “Mère Thérésa”, la famille a été menacée et agressée à de nombreuses reprises.Leur maison a même été incendiée. 

A la suite de refus de Titres de Séjour ou d’Asiles Politiques, Hysen et Bajtijé ont reçu des O.Q.T.F. (Obligations de Quitter le Territoire Français) en mai 2007, qui ont été confirmées le vendredi 31 août dernier. 

Ils sont désormais, accompagnés de leurs enfants, expulsables à tout moment. 

 A l’appel du Comité R.E.S.F. 38 (Réseau Education Sans Frontières) du Lac*, les signataires (parents et intervenants de l’école du Lac) attendent que les pouvoirs publics traitent avec humanité les demandes de régularisation de cette famille. 

 

 *Le Collectif R.E.S.F. du Lac est composé de 38 citoyens membres du comité de parents ou travaillant dans les écoles maternelle et élémentaire. 

 Contacts : 04 76 40 39 95 / 06 66 49 92 26

 

COMMENTAIRES :Mn_112b.jpg

 

Louis-Marie HAMEL, bibliothécaire pour la jeunesse. PARIS :

Ne pas aider cette famille arrivée en France pour fuir une situation dramatique serait grave. Ne pas les régulariser reviendraient à de la non assistance à personnes en danger. D'ailleurs, quel danger représentent ce couple et leur trois enfants pour notre société ? Il faut les aider, au nom du respect de la justice et de l'humanité, c'est-à-dire les régulariser et, en aucun cas, les expulser. Oui à une société ouverte et tolérante, respectueuse des droits humains fondamentaux.

 

CRON Henri :

Le KOSOVO est un pays de non-droit, comme nous l'apprenons pratiquement chaque semaine en rencontrant les réfugiés Kosovars qui arrivent à Mulhouse. Les débats politiques se règlent par la menace, les coups et les exactions. Les fractions politiques imposent leur volonté par des méthodes mafieuses. Tout cela de passe au nez et à la barbe de la KFOR dont un contingent français, chargés par l'OTAN de maintenir l'ordre. La situation s'est condidérablement aggravée depuis l'indépendance en mars 2008, les milices politico-mafieuses étant maintenant légitimées par les élections. Retourner là-bas pour quelqu'un qui y a déjà été menacé de mort est le condamner à mort.

 

Gilles KUNTZ :

Conseiller municipal de Grenoble, je combats à vos côtés pour obtenir des papiers pour tous ceux qui font notre ville riche de toutes ses cultures

 

Bernadette, institutrice retraitée :

Je demande que la vie des personnes, en particulier des enfants, dans leur pays d'origine soit prise en compte. Que vivra cette famille au Kosovo lorsqu'elle sera expulsée de France ? Que deviendront ces trois enfants ? Quel avenir leur est offert ? J'ai honte de notre pays "des droits de l'homme", "terre d'accueil" !

 

PÉTITION POUR CETTE FAMILLE : http://www.educationsansfrontieres.org/article8031.html

 

 

 

 

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu