Avertir le modérateur

25/10/2017

Je témoigne en tant que femme face au cancer du sein : annonce de la maladie, traitements, cheveux, ongles, douleurs, fatigue, peau, moral, partage de contacts... et tout le reste.

Bonjour à tous et toutes,cancer,sein,opération,témoignage,cheveux,coiffure,foulard,perruque,taxol,herceptine,hormonothérapie,ligue contre le cancer,soutien,ongle,vernis,perte cheveux,chimiothérapie,lymphocèle,couple,amour,mammographie,irm,biopsie,annonce,maladie,médecin,dransart,senellart,psy,impatientes,forum,cancer sein,her2,contact,parole,écoute,douleur,tramadol,codeine,léon berard,urgences,corps,transformation,épreuve,livre,picc line,cathéter,infection,soins de suite,récidive,oncologue,chirurgien,

 

J'ai passé une mammographie de contrôle fin mars 2017, puis aussitôt une échographie et enfin, devant ces premiers résultats plutôt angoissants, un IRM a été demandé. Là, entre deux portes, la médecin du lieu m'a annoncé que c'était un cancer.

Cela a été rapide mais j'ai préféré cette annonce directe et spontanée que la suite, avec l'attente interminable et angoissante des résultats de la biopsie.

Ces résultats de biopsie ne sont donnés que par le médecin généraliste et donc il a suffi d'un pont de congé pour que cela prenne des proportions d'attente plutôt angoissantes. Le cabinet de mon médecin absent pour le pont a été assez intelligent pour accepter de me parler au téléphone. Je les remercie de cette attention.

Bon, mais les résultats ne furent hélas pas bons du tout, puisqu'on m'a détecté un cancer du sein HER 2 positif, assez profond et virulent.

Lorsque j'ai reçu la nouvelle définitive, j'ai vu le monde s'effondrer en moi, avec cette sensation de la mort qui ne rôde pas loin. Ma mère avait eu cette saleté et était décédée cinq ans plus tôt. Il a été difficile aussi de l'annoncer à mon fils de douze ans qui avait déjà perdu son père d'un cancer en 2008, à l'âge de trois ans.

En tout cas, l'annonce du cancer marque le début d'une course pour la vie, dans laquelle je me suis investie corps et âme.cancer,sein,opération,témoignage,cheveux,coiffure,foulard,perruque,taxol,herceptine,hormonothérapie,ligue contre le cancer,soutien,ongle,vernis,perte cheveux,chimiothérapie,lymphocèle,couple,amour,mammographie,irm,biopsie,annonce,maladie,médecin,dransart,senellart,psy,impatientes,forum,cancer sein,her2,contact,parole,écoute,douleur,tramadol,codeine,léon berard,urgences,corps,transformation,épreuve,livre,picc line,cathéter,infection,soins de suite,récidive,oncologue,chirurgien,

Au final et très vite, j'ai été prise en charge au Centre Léon Bérard à Lyon, avec une décision d'opération en mastectomie, c'est-à-dire une ablation totale du sein.

Un mois après l'opération, l'équipe de médecins a décidé au vu des résultats sur prélèvements qu'il y aurait douze séances de Taxol en Chimiothérapie, une par semaine, avec le produit ciblé Herceptine une fois toute les trois semaines, plus un comprimé par jour d'Hormonothérapie sur cinq ans.

L'oncologue m'a dit que vingt ans plus tôt sans Herceptine, je n'aurais pas eu les mêmes chances de survivre. L'Hormothérapie donne cinquante pour cent de chances de ne pas récidiver. Cependant, quarante pour cent des femmes abandonnent en cours de traitement.

C'est pour cela qu'aujourd'hui, des soutiens se mettent en place de plus en plus pour soutenir ces femmes durant ces cinq années longues, face à la lassitude et aux effets secondaires.

Personnellement, dès mes deux jours d'hospitalisation pour la mastectomie, je me suis inscrite sur le site et forums des Impatientes car je me sentais très seule et terrifiée face à cette amputation. Ce sont des femmes qui discutent et échangent sur ce qu'elles traversent avant, pendant et après leur cancer.

www.lesimpatientes.com

Ce site et ces forums sont un soutien inestimable, plus l'accompagnement d'un psy, psychologue ou psychiatre... que vous pouvez consulter dès l'annonce de votre cancer. J'ai fait cette démarche de suivi et depuis, je vois ma thérapeute chaque semaine. Les bénéfices de ces consultations sur moi sont : baisse des angoisses, sérénité, acceptation, relativité, prise de distance, positivité gardée ou retrouvée, gestion de  sa maladie, avec aussi gestion du reste de sa vie et de son rôle  de maman, rassurance par le fait que l'on se sent compris et accepté.cancer,sein,opération,témoignage,cheveux,coiffure,foulard,perruque,taxol,herceptine,hormonothérapie,ligue contre le cancer,soutien,ongle,vernis,perte cheveux,chimiothérapie,lymphocèle,couple,amour,mammographie,irm,biopsie,annonce,maladie,médecin,dransart,senellart,psy,impatientes,forum,cancer sein,her2,contact,parole,écoute,douleur,tramadol,codeine,léon berard,urgences,corps,transformation,épreuve,livre,picc line,cathéter,infection,soins de suite,récidive,oncologue,chirurgien,

J'ai pris aussi rapidement un rendez-vous avec le Docteur Dransart qui est un excellent homéopathe sur Grenoble et qui a écrit de nombreux ouvrages sur la maladie et le cancer. J'ai pris de plus contact avec le Docteur Senellard à Gières car il est d'une grande écoute et très pertinent dans ses conseils, avec une aide en acupuncture, hypnose et aussi médecine générale avec homéopathie. Tout cela m'a beaucoup aidée et accompagnée et je les remercie pour tout cela.

Ils m'ont aidée pour tous les effets secondaires de la chimiothérapie ainsi que pour l'opération, pour le moral, pour les douleurs à l'estomac, pour la fatigue, pour les fourmillements dans les membres, pour les douleurs articulaires, pour les insomnies, pour les aphtes. Les Urgences m'ont aussi aidée lorsqu'au début du Taxol, des coups violents dans les jambes ont démarré, comme si on me cassait les tibias. De la codéine a été donnée. Le Tramadol prescrit après l'opération pour supporter les douleurs de la cicatrice ne suffisait pas.

Le Centre Léon Bérard a un service de suite qui m'a aussi accueillie en cours de chimiothérapie pour me refaire le Picc Line (le cathéter mis en place pour injecter les produits), car ils suspectaient une petite infection à l'entrée du Picc. Le Picc est un cathéter central qui entre dans le bras et est introduit sous anesthésie locale jusque vers le coeur dans la veine. Il y reste tout le temps du traitement. Il faut beaucoup le surveiller et aussi le désinfecter car il y a de grands risques pour le patient. L'équipe de Léon Bérard a été formidable et m'a beaucoup rassurée, ainsi que les infirmières passant à domicile depuis mon opération pour les pansements et la désinfection du Picc Line.cancer,sein,opération,témoignage,cheveux,coiffure,foulard,perruque,taxol,herceptine,hormonothérapie,ligue contre le cancer,soutien,ongle,vernis,perte cheveux,chimiothérapie,lymphocèle,couple,amour,mammographie,irm,biopsie,annonce,maladie,médecin,dransart,senellart,psy,impatientes,forum,cancer sein,her2,contact,parole,écoute,douleur,tramadol,codeine,léon berard,urgences,corps,transformation,épreuve,livre,picc line,cathéter,infection,soins de suite,récidive,oncologue,chirurgien,

Depuis le diagnostic et l'opération, j'ai beaucoup lu de témoignages de femmes ainsi que de livres expliquant le cancer. Les brochures données par la Ligue contre le Cancer sont très utiles aussi, sur différents sujets. Des antennes existent dans chaque ville. Beaucoup d'associations existent aussi.

Je partage à la fin de cet article de nombreux contacts sélectionnés pour vous et des références pouvant vous aider.

J'ai moi-même écrit un livre sur le couple traversant le cancer. Je le distribue gratuitement dans les Centres d'information et de soins contre le Cancer, grâce à l'achat du livre par de nombreux lecteurs et grâce aux dons de ceux qui souhaitent soutenir mon action de partage.

 

LIEN de commande de ce livre :

 

https://autres-talents.fr/collections/autres/il-en-ailes-elle-en-ile--2-5-0-4553.html

 

Article : http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2017/10/05/mon-livre-sur-le-couple-traversant-l-epreuve-du-cancer-sort-cette-semaine-j.html

 

J'ai suivi dès le début du traitement de chimiothérapie les conseils des couches de vernis durcissant plus sombre sur les ongles, afin d'éviter l'effritement et la perte des ongles, ainsi que l'avis de raccourcir ma longue chevelure petit à petit, pour habituer mon entourage au fait de la perdre définitivement et pour m'habituer moi-même. cancer,sein,opération,témoignage,cheveux,coiffure,foulard,perruque,taxol,herceptine,hormonothérapie,ligue contre le cancer,soutien,ongle,vernis,perte cheveux,chimiothérapie,lymphocèle,couple,amour,mammographie,irm,biopsie,annonce,maladie,médecin,dransart,senellart,psy,impatientes,forum,cancer sein,her2,contact,parole,écoute,douleur,tramadol,codeine,léon berard,urgences,corps,transformation,épreuve,livre,picc line,cathéter,infection,soins de suite,récidive,oncologue,chirurgien,

Je n'ai pas voulu contribuer au trou de la Sécu en achetant une perruque, alors j'ai appris à nouer des foulards, comme expliqué sur ces liens :

 

https://www.pinterest.fr/lesfoulards/foulard-pour-chimio/

 

https://www.pinterest.fr/pin/513480794994775673/

 

Au fur et à mesure de mon article, vous voyez ma transformation avec les photos. J'ai toujours essayé de garder ma féminité pour mon moral et celui de ma famille, en me maquillant et en m'habillant avec soins, en gardant mes boucles d'oreilles et mes bijoux aussi.

C'est rassurant pour l'entourage de voir que nous nous battons même là-dessus, devant un moral fortement en baisse assez souvent. 

cancer,sein,opération,témoignage,cheveux,coiffure,foulard,perruque,taxol,herceptine,hormonothérapie,ligue contre le cancer,soutien,ongle,vernis,perte cheveux,chimiothérapie,lymphocèle,couple,amour,mammographie,irm,biopsie,annonce,maladie,médecin,dransart,senellart,psy,impatientes,forum,cancer sein,her2,contact,parole,écoute,douleur,tramadol,codeine,léon berard,urgences,corps,transformation,épreuve,livre,picc line,cathéter,infection,soins de suite,récidive

Cela fait cinq mois que j'ai été opérée. Je souffre toujours d'un lymphocèle, malgré l'aide d'une kiné deux fois par semaine sur la cicatrice et le bras droit. Durant un mois après l'opération, on m'a fait des ponctions de la lymphe puis cela a été arrêté. Aujourd'hui, je cherche des solutions pour me soulager et arrêter cette collection de lymphe qui me gêne beaucoup.

Je vous souhaite beaucoup de courage dans cette épreuve du cancer qui transforme tellement le corps... ou pour le proche pour lequel, pour laquelle, vous lisez mon article.

Si vous avez la moindre question sur laquelle je peux vous aider, n'hésitez pas à m'écrire sur : ac.laroche38@gmail.com

N'oubliez pas de consulter ci-dessous, après la photo du turban, tous les contacts et références que j'ai récoltés pour vous, avec des associations, numéro d'écoute et ouvrages précieux.

 

Chloé Laroche

cancer,sein,opération,témoignage,cheveux,coiffure,foulard,perruque,taxol,herceptine,hormonothérapie,ligue contre le cancer,soutien,ongle,vernis,perte cheveux,chimiothérapie,lymphocèle,couple,amour,mammographie,irm,biopsie,annonce,maladie,médecin,dransart,senellart,psy,impatientes,forum,cancer sein,her2,contact,parole,écoute,douleur,tramadol,codeine,léon berard,urgences,corps,transformation,épreuve,livre,picc line,cathéter,infection,soins de suite,récidive

 --------------------------------------------------------------------------------------

 

OUVRAGES, TÉLÉPHONES, REVUES, FORUMS,

CONTACTS ET ASSOCIATIONS
———————————————————————------

 

-Numéro « Écoute Cancer Soutien »,

créé par la Ligue contre le Cancer : service d’écoute et de soutien psychologique.

 

Des psychologues cliniciens vous proposent une écoute ponctuelle, attentive et active. Vous pouvez contacter ce service du lundi au vendredi de 9 heures à 19 heures, en composant le

n° 0 800 940 939

puis tapez 1.

 

Mais ci-dessous, vous trouverez aussi deux autres services :

AIDEA et la Permanence juridique.

Ainsi, après avoir composé le 0 800 940 939 (service et appel gratuits)
   

-Tapez 1 pour : Ecoute et soutien psychologique
    -Tapez 2 pour : AIDEA / Accompagnement à l'assurance emprunteur
    -Tapez 3 pour : Permanence Juridique

Accessible à tous, ce service téléphonique offre :
    

1-une écoute confidentielle et anonyme assurée par des psychologues ;
     2-un accès au service Aidéa : des conseillers techniques accompagnent les personnes malades dans leur demande de prêt dans le respect de la convention Aeras (S’assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé).
  3-une permanence juridique où des avocats volontaires du barreau de Paris apportent des conseils juridiques adaptés aux difficultés rencontrées par les appelants.

———————————————————————————————————————-

 

FORUMS, revues ET SITE

 

www.lesimpatientes.com :

 www.lesimpatientes.com/forums-cancer-sein :

 

Les forums et le site des Impatientes permet aux femmes atteintes par le cancer du sein de discuter et d'échanger sur de nombreux thèmes.

 

---------------------------------------------------------------------

 

La revue « VIVRE / LE MAGAZINE CONTRE LE CANCER », offerte par la Ligue contre le Cancer :

on peut s’y abonner pour cinq euros par an ou le télécharger sur : www.ligue-cancer.net

——————————————————————————————————

 

La revue "ROSE MAGAZINE", journal semestriel gratuit, est la publication de l’association de patientes ROSE.

C’est LE magazine féminin du cancer.

On peut adhérer pour les soutenir et recevoir le magazine en envoyant 20 euros à : Rose Magazine, chez Bayard PRESSE, 18 rue Barbès - 92128 Montrouge Cedex // www.rosemagazine.fr

 

————————————————————————————————-

----------------------------------------------------------------------------

 

LIVRES :

 

- « Anticancer du sein, prévenir et accompagner » du Docteur Arnal-Morvan et Martine Laganier, aux éditions Eyrolles.

- « LE NÉNUPHAR, Carnet de route avec un cancer », de Chloé RENAULT, éditions Marabout.

- « Mieux vivre son cancer du sein, le cahier d’exercices », par Stéphanie Honoré et son équipe (le cahier qui vous veut du bien).

- « Cancer du sein » (témoignage) de Stéphanie HONORÉ.

- « Renaître à la vie pour guérir d'un cancer » du Docteur Philippe DRANSART, aux éditions du Mercure Dauphinois. Voici son site aux nombreux ouvrages dont : « La guérison, une traversée… » : www.philippe-dransart.com. Ce médecin exerce à Grenoble et se dévoue auprès de ses nombreux patients afin de soulager leurs maux.

- «  Cancer du sein / Entre raison et sentiments » du Dr DOMINIQUE GROS.

- « J’ai un cancer du sein… et après » de Pascal Bonnier et Florian Launette.
C'est un livre de témoignages. Un livre qui dévoile les cancers du sein. Un livre qui raconte les cancers du sein de femmes atteintes et de femmes guéries. Comme jamais. C'est un livre qui montre les cicatrices, l'ablation, les reconstructions. Et le visage de ces femmes, leur offrande, l'espoir et la réalité de la vie qui se poursuit, de la vie encore plus belle.

- « Le cancer du sein : Des femmes témoignent », par les Docteurs CUZIN et GÉNOT. Ce livre donne la parole aux femmes atteintes d'un cancer du sein. Simples et directes, elles racontent un moment de leur vie, leur lutte contre la maladie, avec des mots du quotidien. Elles expriment sans tabou leurs émotions et leurs peurs, leurs questions sur la vie et son sens. Cette épreuve a fait jaillir en elles une force qui a modifié leur façon de voir la vie. Avec ce livre, notre vision sur le cancer du sein évolue. Ces témoignages montrent avec force que le cancer du sein peut se guérir, que vivre avec cette maladie est aujourd'hui possible. Ces paroles de femmes sont des messages d'espoir.

- « Un dessein animé », de Catrine Rouzly, éd. edilivre.com

- « Mon crabe et moi », d’Annick Lagrais, www.titanik.fr

- « Une traversée fragile », de Nathalie Feugueray, éd. edilivre.com

- « Ma victoire sur le cancer du sein, une saison de ma vie », de Christiane Landry, éd. Béliveau

- « Dans la Vallée des larmes », de Patrick Autréaux, éd. Gallimard
« Hors de moi », de Claire Marin, éd. Allia

-  Lien concernant le cancer de la prostate sur les ouvrages existants : http://homme-prostate.fr/livres_prostate.html

 

————————————————————————————————————

 

ASSOCIATIONS :

 

« VIVRE, un autre regard sur le cancer » :

 

Groupe de parole à Grenoble : premier mardi du mois à 14 h.

Contact : 06 95 42 79 45

 

————————————————————————————————————

 

« AGARO » :

 

47 rue Lachmann - 38000 Grenoble
TÉl : 06 12 17 27 11  / 06 46 85 14 82

Contact@agaro.org —————— www.agaro.org

Association grenobloise d’aide et de recherche en Oncologie.
  

-Développement de la recherche médicale clinique et scientifique en Cancérologie. Ces actions sont soutenues par des professionnels de santé et une attachée de recherche clinique (ARC).
 

-Soutien aux patients atteints de cancer en leur proposant des thérapeutiques non médicamenteuses complémentaires pendant et/ou après les traitements du cancer.

 

————————————————————————————————————

« EUROPA DONNA » - Forum France :

 

Coalition Européenne contre le cancer du sein.

Objectif : Améliorer et encourager le dépistage, les traitements, la qualité des soins, soutenir la recherche sur le cancer du sein, l’information, le soutien psychologique et social.

14, rue Corvisart / 75013 PARIS // Tél. 01.53.55.25.18  
Site : www.europadonna.org

——— Contact à LYON : Elisabeth Marnier au 06 81 26 90 14
Mail : delegation.lyon@europadonna.fr
Site web : http://www.europadonna.fr/

 

————————————————————————————————————

« VIVRE COMME AVANT » :

 

- Écoute, soutien moral pour les personnes opérées d'un cancer du sein et surtout pour celles qui ont subi une ablation du sein :

14 rue Corvisart / 75013 PARIS // Tél. 01.53.55.25.26

Site web : www.vivrecommeavant.fr

—Pour plus d’information sur Lyon : Mme Jacomy au 04 72 98 86 01—-

 

————————————————————————————————————

 

"LA VIE AUTOUR" :

 


La Vie Autour est un guide intéractif des soins oncologiques de support pour que tous les patients puissent mieux vivre leur cancer au quotidien. Cette plateforme vous permet de voir en un clin d'oeil les différentes associations proches de vous. Une mine d'informations très utile pour être accompagné !

Site web : https://www.lavieautour.fr/

 

————————————————————————————————————

« CANCER DU SEIN, RESTER FEMME, VIVRE BIEN » :

 

Maison des Associations / 67, rue St François de Sales / 73000 Chambéry / Tél : 04 79 33 95 77

Sophrologie, atelier ludique d'écriture, soins esthétiques et bien-être, relation d'aide et d’écoute, partages, actions locales pour Octobre Rose, marche/course Odysséa, soutien, chaleur humaine.

 

————————————————————————————————————

« LOURDES CANCER ESPÉRANCE » :

Solidarité, service, partage, dialogue, visites aux malades, chaîne d'amitié. Pèlerinages annuels organisés grâce à des bénévoles.

Site : lourdescanceresperance.fr / TÉL : 05 62 42 11 91
À Lyon : 04 78 68 89 70 ——

 

————————————————————————————————————


"LA MAISON DE LA VIE" :

 

Vous propose de passer une semaine durant votre rémission et après vos traitements, dans un château avec d’autres personnes, pour un formidable programme, afin de se donner le temps de la reconstruction.

www.maisondelavie.fr

 

————————————————————————————————————

PHILIPPE :

 

Soulage, guéri, embelli la vie, remise en place sans toucher.

À Ozan (01 190), route de Chevroux, dans l’Ain, reçoit sans rendez-vous :

les samedis entre 9 h et 11 h, les lundis de 14 h à 17 h et les mercredis de 14 h à 17 h.

 

————————————————————————————————————

« Des sommets pour Rebondir » :

 

Des femmes, des montagnes, des projets, de la solidarité, du bien être, du plaisir.

« Des sommets pour Rebondir a pour vocation de permettre à des femmes confrontées au cancer d’accéder à des activités de montagne, en privilégiant la convivialité et la solidarité. »

www.dessommetspourrebondir.com  

Email : desssommetspourrebondir@gmail.com

 

————————————————————————————————————

« InPACT / Intermédiation pour des Projets d’Activités  :

Cancer et Travail » :

 

S’adresse en Rhône-Alpes aux personnes de plus de seize ans atteintes ou ayant été atteintes d’un cancer, volontaires pour travailler à leur propre plan d’action de maintien ou de retour à l’emploi.

Contact : coaction38@gmail.com / Tél : 06 95 73 69 74

 

————————————————————————————————————

LES ESPACES DE RENCONTRES ET D’INFORMATION (ERI) :

 

Au nombre de 35 en France, c’est un espace où l’on peut se poser et échanger avec une animatrice, y trouver bientôt cet ouvrage, des livres et de nombreuses documentations sur les soins, sur l’esthétique durant le cancer, les perruques et foulards, les associations d’accompagnement, sur la sexualité pour l’homme et la femme, etc.

 

————————————————————————————————————

"LES AMIS DU NÉNUPHAR" :

 

Association de soutien pour la diffusion gratuite du livre de Chloé Renault : « Le Nénuphar, carnet de route avec un cancer » et pour la création d’espaces accueillants d’échange autour du cancer et du rôle de l’entourage.

SITE : www.lesamisdunenuphar.fr

Pour le livre : www.lenenuphar.fr

 

————————————————————————————————————


« TRIBU CANCER » :

 

www.maildenuit.com ou www.tribucancer.org

 

Soutien psychologique par email de nuit avec des professionnels à l’écoute pour les malades du cancer et leurs proches. Faire une demande par mail à : maildenuit@tribucancer.org. Permanence de nuit entre 21 heures et minuit.

 

————————————————————————————————————


« ÉTINCELLE, RESTER FEMME AVEC UN CANCER » :


On y trouve gratuitement les services d’un nutritionniste, d’une esthéticienne, d’un psychologue, etc.

Association installée dans le centre de santé d’Issy-les-Moulineaux. Des antennes ont ouvert en Languedoc-Roussillon et Basse-Normandie.

www.etincelle.asso.fr

Tél. Région parisienne : 01 44 30 03 03
Tél. Languedoc-Roussillon : 04 67 58 94 23
Tél. Basse-Normandie : 02 31 34 97 92

01/01/2012

C'est le début de l'année 2012 et je suis toujours amère après plus d'un an de chômage suite à la perte de mon emploi. Que les personnes victimes soient entendues et prises en compte !


taxi,taxi tmpr,agression par handicapé,handicap,conducteur professionnel,abus professionnel,médecin du travail,chef,patron,témoignage,licenciement,inaptitude à cause de l'employeur,inspection du travail,blog,harcèlement moral,mépris,justice,plainte,agression,victime,procureur,médecine,accident,urgencesBonsoir à tous et toutes,

 

Je souhaite à tous mes lecteurs, à vous qui me lisez régulièrement ou vous qui passez par hasard, une heureuse année 2012, avec le bonheur pour chacun, que les pauvres le soient moins jusqu'à plus du tout et que ceux qui n'ont pas de travail en retrouvent.

Je suis toujours amère d'avoir dû renoncer au travail que j'avais en 2010 depuis deux ans. Quand je repense au jour où le médecin du travail est allé visiter mon chef et que ce dernier lui a dit : "Vous n'avez qu'à aller voir son blog, elle a eu des ennuis précédemment dans son ancien emploi..."... Je suis toujours aussi écoeurée.taxi,taxi tmpr,agression par handicapé,handicap,conducteur professionnel,abus professionnel,médecin du travail,chef,patron,témoignage,licenciement,inaptitude à cause de l'employeur,inspection du travail,blog,harcèlement moral,mépris,justice,plainte,agression,victime,procureur,médecine,accident,urgences,

Lorsque le médecin du travail m'a rapporté les dires de mon chef, cela m'a énormément chagrinée et humiliée car les ennuis dont parlait mon chef sans évidemment rentrer dans les détails devant le médecin du travail, laissant planer le doute sur mon sérieux, c'est une agression par un jeune homme autiste handicapé mental qui m'a frappée en 2008 alors que je le conduisais à son établissement.

taxi,taxi tmpr,agression par handicapé,handicap,conducteur professionnel,abus professionnel,médecin du travail,chef,patron,témoignage,licenciement,inaptitude à cause de l'employeur,inspection du travail,blog,harcèlement moral,mépris,justice,plainte,agression,victime,procureur,médecine,accident,urgencesJ'ai été agressée par deux fois gravement, à deux semaines d'intervalle, avec des coups violents par ce même individu alors que j'étais conductrice professionnelle et taxi pour personnes handicapées.


taxi,taxi tmpr,agression par handicapé,handicap,conducteur professionnel,abus professionnel,médecin du travail,chef,patron,témoignage,licenciement,inaptitude à cause de l'employeur,inspection du travail,blog,harcèlement moral,mépris,justice,plainte,agression,victime,procureur,médecine,accident,urgences,Les parents de ce jeune ne voulaient pas qu'on reconnaisse de la violence chez leur fils handicapé mental ni devoir lui donner des médicaments et ont préféré m'accuser de mensonge pour la première agression de leur fils envers moi, puis pour la deuxième m'ont reproché n'avoir "pas assez d'autorité". 


La société ne m'a jamais reconnue comme victime, ni le Procureur qui a reçu ma plainte, ni les parents de l'agresseur, ni mon ancienne patronne qui ne m'a pas gardée ni ne m'a protégée à l'époque. Et quand mon nouveau chef a ressorti cette histoire en 2010 en la tournant à mon désavantage, quelle honte. Pourtant, il y a eu à l'époque des certificats médicaux, un passage après l'agression aux Urgences et des coups violents sur la nuque, dans le dos ainsi que sur le côté droit et l'épaule droite.

taxi,taxi tmpr,agression par handicapé,handicap,conducteur professionnel,abus professionnel,médecin du travail,chef,patron,témoignage,licenciement,inaptitude à cause de l'employeur,inspection du travail,blog,harcèlement moral,mépris,justice,plainte,agression,victime,procureur,médecine,accident,urgences,

Le monde professionnel est sans pitié et préfère enterrer un employé à virer jusqu'à le mettre au rebus ou à la poubelle en ne lui manifestant que mépris et en lui enlevant toute considération, afin de le faire craquer humainement pour qu'il sorte définitivement d'une entreprise, parfois au mépris de la qualité de son travail.

taxi,taxi tmpr,agression par handicapé,handicap,conducteur professionnel,abus professionnel,médecin du travail,chef,patron,témoignage,licenciement,inaptitude à cause de l'employeur,inspection du travail,blog,harcèlement moral,mépris,justice,plainte,agression,victime,procureur,médecine,accident,urgencesLes clients au sein de mon nouvel emploi m'appréciaient et me le disaient, mais le créateur de l'entreprise dans laquelle je travaillais ayant été remercié en 2009 par de nouveaux acheteurs, le second et sa secrétaire ayant pris le pouvoir et ayant toujours été jaloux de mes appréciations par l'ancien directeur, ont tout fait pour me déprécier, inventant mille raisons pour me casser auprès de la nouvelle direction.

Ne pas être invitée au barbecue proposé pour les salariés et me faire travailler pendant celui-ci, m'entendre dire que je n'ai pas lavé mon véhicule alors que je venais de le faire devant ces deux individus, être convoquée brusquement pour motif grave et menace de licenciement à cause d'un accord tacite passé depuis mon embauche sur l'usage de prendre ma fille ou mon fils après mon travail, recevoir des menaces de "licenciement pour faute grave" à cause de cinq minutes d'avance dans un établissement avec dénonciation calomnieuse au DRH, subir des journées sans un bonjour ni un sourire du bureau, supporter un travail dur sans le soutien de ma direction et de ma hiérarchie : le poids a été lourd.

taxi,taxi tmpr,agression par handicapé,handicap,conducteur professionnel,abus professionnel,médecin du travail,chef,patron,témoignage,licenciement,inaptitude à cause de l'employeur,inspection du travail,blog,harcèlement moral,mépris,justice,plainte,agression,victime,procureur,médecine,accident,urgences,Ma voiture de travail aurait pu se retrouver contre un arbre mais je n'en suis pas arrivée là. Le médecin du travail et l'inspectrice du travail ont compris ma situation et m'ont aidée à partir avec un licenciement pour inaptitude... Inaptitude de l'employeur à me protéger comme salariée. "Inaptitude à cause de l'employeur".

Je pense aujourd'hui à toutes ces personnes que je transportais, handicapées et personnes âgées, qui m'appréciaient et n'ont pas compris mon départ.

taxi,taxi tmpr,agression par handicapé,handicap,conducteur professionnel,abus professionnel,médecin du travail,chef,patron,témoignage,licenciement,inaptitude à cause de l'employeur,inspection du travail,blog,harcèlement moral,mépris,justice,plainte,agression,victime,procureur,médecine,accident,urgences,Je souhaite que cela n'arrive à personne, d'être frappé dans un véhicule alors que vous conduisez sans pouvoir vous défendre... tout en maîtrisant le véhicule lancé à 110 km/heure, sans créer d'accident.taxi,taxi tmpr,agression par handicapé,handicap,conducteur professionnel,abus professionnel,médecin du travail,chef,patron,témoignage,licenciement,inaptitude à cause de l'employeur,inspection du travail,blog,harcèlement moral,mépris,justice,plainte,agression,victime,procureur,médecine,accident,urgences,

Je souhaite que cela n'arrive à personne d'arriver dans l'Ime de son agresseur et d'entendre vous dire par le Directeur de l'établissement, sans aucun ménagement pour l'agression que vous venez de subir ni pour l'état dans lequel vous êtes : "Mais Madame, si vous ne faites pas l'affaire, votre entreprise prendra quelqu'un d'autre."

Et puis apprendre par les éducateurs du même centre qu'ils savent que ce jeune est violent et que les coups subis, on les tait, "c'est comme ça".

taxi,taxi tmpr,agression par handicapé,handicap,conducteur professionnel,abus professionnel,médecin du travail,chef,patron,témoignage,licenciement,inaptitude à cause de l'employeur,inspection du travail,blog,harcèlement moral,mépris,justice,plainte,agression,victime,procureur,médecine,accident,urgences,Heureuse année 2012 à tous... et que les personnes victimes soient entendues et prises en compte !


Chloé LAROCHE

___________________________________


Nota : Pour en savoir plus, vous pouvez vous référer à mon premier article, le premier de mon blog écrit le 10 avril 2008 :

http://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/04/10/sos-d-une-maman-et-conductrice-de-taxi.html





05/08/2009

"Tu t'es vu quand t'as bu ?"... Mon témoignage pour une jeune femme saoule retrouvée allongée par terre contre la fontaine de la Place Notre Dame hier soir à minuit, à Grenoble. Mon propos sur l'alcool et ses méfaits.

images-20.jpeg

Blog visité 64952 fois depuis avril 2008.

images.jpeg
Bonjour à tous et toutes,

 

images-2.jpegHier soir, je sortais d'une répétition de violon avec mon trio, au centre ville de Grenoble. Il était plus de minuit et je ne souhaitais pas m'attarder dans les rues désertes.

J'ai traversé la place Notre Dame où les cafés étaient encore ouverts avec une terrasse encore pleine de consommateurs.

Soudain, j'aperçois une forme allongée par terre, contre la fontaine de la place. Deux hommes s'affairaient près d'elle et semblaient ivres, bien plus qu'éméchés.images-9.jpegimages-6.jpeg

Il y avait à quelques pas une terrasse et personne ne bougeait pour porter secours à cette personne à terre.

Cela m'a beaucoup choquée et j'ai appelé le 112, pour avertir du danger de cette situation pour la personne à terre.

images-17.jpegLes pompiers m'ont demandé de me rapprocher de cette personne, en ayant entendu tout de même que j'étais seule et pas très rassurée. Je me suis approchée mais un des deux hommes m'a accueillie agressivement. J'ai dit que j'étais secouriste alors il s'est décalé et j'ai vu le visage d'une jeune femme, collé contre le sol, les yeux fermés. Elle était consciente mais vomissait et semblait vraiment mal.

Les pompiers m'ont passé le Samu et j'ai attendu un moment d'avoir un médecin en ligne. En attendant, le monsieur est devenu plus agressif envers moi, disant à la jeune femme que j'étais là et qu'on allait sûrement l'emmener aux Urgences. Alors elle a réagi et a montré à travers ses paroles une peur d'avoir "des ennuis". Elle s'est mise à grommeler agressivement. Elle a encore vomi et puis s'est levée difficilement et s'est appuyée sur l'homme pour partir de cet endroit. Le médecin m'a alors demandé de rentrer chez moi.images-12.jpeg

images-4.jpegEntre temps, personne n'a bougé. Je regardais les gens assis et indifférents.

Je suis rentrée avec mon violon et mes partitions, dans la rue de la Paix.

filles058p.jpgJe voudrais dire à cette jeune femme qu'elle s'est mise en danger hier soir et que chaque année en France 45 000 personnes meurent à cause de l'alcool.

Je voudrais que cette jeune femme entende cette phrase résonner : "Tu t'es vue quand t'as bu ??!" Je voudrais qu'elle ait conscience que des femmes sont violées à cause de l'alcool, que des femmes se mettent à faire des choses qu'elles regrettent ensuite, que des sites sont créés sur internet avec des photos de femmes saoules et que cela fait partie de certains fantasmes de pervers, que certains hommes aiment saouler les femmes pour les dés-inhiber et leur faire faire ce qu'ils veulent. Ensuite, les photos circulent en privé ou sur la toile.

images-3.jpegCe que je souhaite ajouter aussi est que les secours d'urgence ont bien changé, faute de moyens et d'effectifs. Un homme ayant travaillé au Samu dans les années soixante-dix m'a dit que dans un cas comme celui-ci, ils seraient venus tout de suite. Il a ajouté qu'ils n'ont pas eu conscience des risques qu'ils m'ont fait prendre. Au final, on ne sait pas ce qu'est devenu cette jeune femme et si elle est bien rentrée chez elle. Elle aurait été mieux aux Urgences. Mais les urgences d'aujourd'hui sont les urgences vitales, pas les autres.images-13.jpeg

Chloé LAROCHE

 

 

______________________ Informations sur l'alcool et ses dangers (extrait du site http://www.retourvital.com) :

 

Des seuils de dangerosité méconnusimages-11.jpeg

"Contrairement à ce que beaucoup de Français croient, il n'est pas nécessaire d'être physiquement dépendant de l'alcool ni de se « saouler » pour décéder d'un cancer ou d'une autre maladie causée par l'alcool. En effet, les seuils de dangerosité pour la santé de la consommation d'alcool déterminés par l'OMS sont de :

-deux verres par jour pour les femmes

-trois verres par jour pour les hommes

-quatre verres en cas de consommation occasionnelle

Au-delà de ses seuils, la consommation d'alcool devient rapidement dangereuse pour la santé, causant entre autres de nombreux cancers, maladies digestives et problèmes cardiaques. D'autre part, dans les cas suivants, toute boisson alcoolisée représente un risque :

  • pendant la grossesse et l'allaitement (en France, environ 1 000 cas de syndrome d'alcoolisme fœtal par an, qui se traduit par de nombreuses malformations pour l'enfant)images-21.jpeg
  • pour les enfants
  • quand on conduit un véhicule
  • pour les opérateurs de machines dans l'industrie
  • quand on exerce un travail qui nécessite de la vigilance
  • quand on prend certains médicaments
  • pour certaines maladies chroniques ou aiguës (hépatite virale, pancréatite, épilepsie…)

En France, les hommes qui consomment de l'alcool en consomment en moyenne 2,9 verres par jour, les femmes 1,7. Le nombre de buveurs qui dépassent les seuils de dangerosité représente 14 % des adultes pour les hommes, 4 % pour les femmes, soit au total 4,5 millions de personnes.

45 000 morts par an et 4,5 millions de Français en danger

La consommation d'alcool représente un risque majeur, en particulier pour les nombreux Français qui croient que le seuil de danger est plus élevé ou sous-estiment leur consommation. En effet, l'alcool est responsable d'environ 45 000 morts chaque année en France (soit 8 % de tous les décès) : 38 000 chez les hommes et 7 000 chez les femmes. En moyenne, l'alcool est à l'origine d'un décès sur 7 chez les hommes, contre 1 sur 33 chez les femmes.

La perte d'espérance de vie en cas de consommation excessive d'alcool est estimée à 1,2 ans. En mars 2000, un rapport publié dans « la documentation Française » estimait que la répartition des décès dus à l'alcool en France était la suivante :

Type de décès Total Hommes Femmes
Cancers* 16 000 14 000 2 000
Maladies digestives** 8 200 6 000 2 200
Maladies cardio-vasculaires 7 600 7 000 600
Accidents*** 7 100 6 000 1 100
Troubles mentaux 2 500 2 000 500
Maladies respiratoires 1 100 1 000 100
Autres 2 500 2 000 500
Total : 45 000 38 000 7 000

* lèvres, bouche, pharynx, œsophage, larynx

** dont cirrhoses du foie

*** de la route, du travail, domestiques, suicides

 

images-16.jpegLes risques de cirrhose du foie et d'accident sont bien connus de la majorité des Français, mais il n'en est pas de même des risques de cancers et de maladies cardio-vasculaires.

Pour ce qui est des maladies cardio-vasculaires, autant certaines études semblent montrer qu'une consommation modérée (un verre par jour par exemple) diminue les risques cardio-vasculaires, autant une consommation de plus de trois verres les augmente rapidement.

L'excès d'alcool crée également des carences en vitamines, ce qui diminue la résistance aux maladies.

L'association alcool – tabac est un facteur d'aggravation du risque, qui devient alors supérieur à la somme des risques de l'alcool et du tabac pris séparément.

Des conséquences sociales graves

La consommation trop importante d'alcool a également un effet destructeur pour la société, pour la minorité de buveurs excessifs qui deviennent dépendants et ne contrôlent plus leur consommation.

L'alcool est en effet responsable de nombreuses violences contre soi-même (suicides ou tentatives de suicides) et contre les autres (conjoints et enfants battus)."

_____________________________________________________________________________________________________________________

 

____________________________________boutaddurl.gif Le blog de Chloé LAROCHE est référencé sur internet par Actulab :

<a href="http://www.actulab.com/referencer-un-site.php" target="_blank" title="gratuit et sans contrepartie...">Référencement instantané</a>

 

05/05/2009

J’ai été le témoin malgré moi de la défaillance médicale de ce pays. Dimanche soir, j'ai appelé le 15 car j'avais la grippe. Aujourd'hui, c'est la Journée du lavage de Mains. Voyons voir...

images-2.jpeg

Bonjour à tous et toutes,

 

images-1.jpegDimanche soir, j’ai été le témoin malgré moi de la défaillance médicale de ce pays. “Malgré moi”, parce que j’ai appelé le 15 en toute bonne foi et parce que j’étais vraiment malade et que je ne pensais pas être reçue ainsi.

Dans le cadre de la procédure décidée autour de la Grippe A dite “mexicaine”, il est normal et recommandé d’appeler le 15, quand on a les symptômes d’une grippe.

Seulement, si c’est pour que le 15 nous renvoie à une auto-médication, sans autre forme de surveillance, c’est un peu léger...

images.jpegPourquoi je dis cela ?200472983-001.jpg

 

Dimanche soir, j’avais donc tous les symptômes d’une grippe : fièvre importante, courbatures, grosse fatigue, mal de gorge, mal au cou.

J’appelle le 15 et j’explique mon cas.

La permanencière du Samu m’écoute, prend mes coordonnées et me passe un médecin, lequel m’écoute et me pose soudain une question :

-“Avez-vous été en contact dernièrement avec une personne rentrée du Mexique ou y êtes-vous allée vous-même ?”

-”Non, ai-je répondu, mais je fais un travail qui me porte à rencontrer beaucoup de monde alors je ne peux pas être sûre de n’avoir rencontré personne porteur du Virus. En plus, je n’ai pas eu la grippe de tout l’hiver... et je ne suis pas sujette à la grippe habituellement.

-Hé bien, me répond simplement le médecin, c’est simplement la grippe qui arrive. Prenez du Paracétamol, voilà tout !”

 

u10449904.jpgLa grippe qui arrive... et moi qui raccroche. Sans avoir eu le moindre suivi, sans qu’on m’envoie vers un médecin ou qu’on m’en envoie un, sans qu'on me parle de masque à porter, sans qu’on s’inquiète outre mesure.

J’ai passé une nuit d’enfer avec 39 de fièvre et plus, à suer et à prendre de l’Efferalgan, du Paragrippe, du Cuivre en Oligosol, de la Vitamine C, de la Propolis. Auto-médication active. Je ne vous dirai pas la suite le lendemain. Si, juste que... Je suis allée voir un médecin... mais il n'était pas sur la planète, lui non plus, de la vigilance active ! Pas de questions concernant l'étranger. Il m'a trouvée épuisée. Je me suis effondrée dans son cabinet... Il m'a mise sous antibiotiques. Et à l'arrêt.

En tout cas, j’ai eu cette nette impression en raccrochant le 15 que quand on n’a pas la place ni l’organisation pour faire face à une pandémie... on s’en lave les mains, on occulte, on rassure...

 

D’ailleurs, aujourd’hui, c’est la Journée du lavage de Mains.images-6.jpeg

 

Lavez-vous bien les mains (après un passage aux toilettes, avant de faire à manger, quand vous rentrez chez vous, etc) et jetez vos mouchoirs en papier après chaque utilisation dans les poubelles. Ainsi, vous aurez peut-être moins de chance de devoir appeler le 15, numéro qui s’en lave les mains.images-7.jpeg

 

Cela me rappelle d’ailleurs le 18 janvier 2008, lorque j’ai appelé le Samu de Grenoble alors que ma fille adolescente cassait tout chez moi et prenait une crise à faire peur. J’avais mon fils de trois ans avec moi et j’avais de quoi m’inquiéter. Démunie et impuissante, je les ai appelés. Le 15.

“Madame, c’est une question d’autorité. Vous lui jetez un verre d’eau à la figure ou bien vous la mettez dehors. Nous ne nous déplacerons pas.” Ce sont les mots du médecin. Je n’ai pu faire ni l’un ni l’autre. Si je lui avais envoyé un verre d’eau, elle se serait jetée sur moi et pour l’autre solution... elle est trop forte physiquement pour que je puisse la forcer à sortir si elle n’a pas envie de le faire.

 

images-10.jpegLe Samu s’en est lavé les mains encore une fois, pourtant ma fille aurait eu besoin d’une aide médicale ce jour-là. Et mon fils de trois ans qui a assisté à une scène épouvantable où ma fille menaçait de me faire tomber les armoires sur moi. Elle cassait tout. Elle hurlait. J’ai dû m’enfermer dans la cuisine avec mon petit mais elle est rentrée quand même. Tout ça parce que j’avais découvert qu’elle m’avait menti sur le motif d’une sortie et que la copine avec qui elle était sensée sortir ne sortait en réalité pas.

Je pense que quand un médecin entend qu’une personne est en crise et qu’il y a danger pour elle et pour son entourage, il doit arriver le plus vite possible pour qu’il n’y ait pas de victime ni de drame.... L’autorité a bon dos dans ce cas-là, quand une maman désespérée appelle !! C'est nul de lui répondre qu'elle est une mère et qu'en fait, c'est à elle seule de résoudre le problème...

 

Le jour du lavage de Mains, je fais mon ménage.

Ceci dit, je respecte le Samu et son personnel ainsi que tous les Centres 15 de France.

Mais comme partout, il y a des exceptions. Il y en a qui se lavent plus les mains que d’autres sur les problèmes médicaux des français.images-5.jpeg

D'ailleurs, je pense à l'État français, qui devrait donner plus de moyens aux Samus et aux médecins urgentistes.

À moins qu'Il ne s'en lave les mains.

 

Chloé LAROCHE

Complément : ce soir, je suis toujours malade. Très fatiguée, mal de gorge intense, antibiotiques sans effet, nausées. Je poursuis mon traitement, dont antibiotiques, homéopathie et je rajoute du chlorure de magnésium. Ce dernier aide le corps à se défendre en accroissant le pouvoir de défense des phagocytes (plus de 300 %). "La phagocytose (je vais citer Louis Pommier) est la propriété qu'ont certaines cellules de rechercher, d'englober et de détruire, en les digérant, des micro-organismes générateurs de troubles plus ou moins graves (microbes, virus) qui ont pénétré dans le sang." Acheter un sachet de 20 grammes de Chlorure de magnésium en pharmacie et dissoudre dans un litre d'eau, puis ajouter du citron et boire par petites quantités dans la journée. À renouveler si nécessaire. C'est le Professeur Paul Delbet qui a découvert ce merveilleux produit en 1915. La méthode s'appelle la Cythophylaxie. Pour en savoir plus : http://www.resurgence.be/pdf/Magnesium-qqpages.pdf

____________________________________

images-8.jpeg

 


Imprimer Envoyer

PS : j'ai trouvé le texte suivant sur un site d'information au public. En lisant la partie "Que faire", je me suis rendue compte que je n'aurais jamais dû appeler le 15 (puisque je ne suis pas allée au Mexique) ni aller voir un médecin... puisqu'en étant grippé... on ne doit pas se trouver dans une salle d'attente : afin d'éviter la propagation du virus (c'est demandé dans la procédure)... Finalement, l'auto-médication, c'est bien !! Les animaux s'isolent quand ils sont malades. Les hommes vont faire pareil !!

 

Quels sont les symptômes de la grippe A (H1N1) ?

"Les symptômes de cette nouvelle forme mexicaine de grippe sont identiques à ceux de la grippe saisonnière : fièvre, courbatures, toux, fatigue, mal de gorge, écoulement nasal, éventuellement nausées, vomissements ou diarrhée. Pour l’instant, les cas confirmés ont présenté des symptômes modérés et leur vie n’est pas en danger. On manque d’informations sur les causes des décès observés au Mexique. La grippe mexicaine, comme toutes les grippes, peut être grave voire mortelle chez des personnes qui sont affaiblies par d’autres maladies (en particulier, respiratoires) ou par le grand âge."

Que faire si j’ai des symptômes qui évoquent la grippe ?

  • "Si vous avez des symptômes grippaux (fièvre, toux, courbatures, fatigue, mal de gorge, etc.) :
  • restez chez vous et évitez de vous rendre au travail ou dans des lieux de passage (transports en commun, écoles, centres commerciaux, etc.) ;
  • reposez-vous et buvez abondamment (eau, tisanes, jus de fruits, soupes) ;
  • si nécessaire, prenez un médicament contre la fièvre comme, par exemple, du paracétamol ;
  • couvrez votre bouche et votre nez avec un mouchoir jetable lorsque vous éternuez ou lorsque vous toussez, et jetez-le ensuite ;
  • lavez-vous les mains fréquemment et en particulier après avoir toussé ou éternué ;
  • prévenez votre entourage et demandez-leur de l’aide pour les tâches qui pourraient vous amener à être en contact avec d’autres personnes (faire ses courses, aller chercher ses enfants, etc.).

Si vous présentez des symptômes de grippe et que vous avez séjourné dans un des pays touchés par cette épidémie dans les 7 jours précédant le début des symptômes, contactez votre médecin traitant ou appelez le 15."

22/01/2009

Mon témoignage d'ambulancière et d'accompagnatrice de santé. Cancer, fin de vie, URGENCES, urgence de l'amour.

autres-fleurs-france-1268699042-1199071.jpgLA VIE EST COMME UNE ROSE.

Elle est fragile et solide à la fois. Elle a des épines.

Cruelles parfois.

___________________________________________________autres-fleurs-munich-allemagne-1177109310-1229635.jpg

 

1679,1143256345,4.jpgUn soir, en novembre 2002, dans les premiers temps où j'ai commencé mon métier d'ambulancière, je me suis arrêtée sur une vie : celle de Carmen.

Cette dame était en phase terminale d’un cancer de l’oesophage. Elle était maigre à faire peur. C’est le S.A.M.U. qui nous a demandé d’aller la chercher chez elle pour l’emmener aux Urgences...

Une âme crucifiée sur un regard qui n’était plus d’ici.

Arrivée à l’Hôpital, sa demande d’un médicament pour soulager sa souffrance a obtenu cette seule réponse :

-Madame, on vous a trouvé un lit dans une chambre seule. C’est déjà beaucoup. Alors, pour le reste, vous attendrez patiemment que les infirmières de garde vous visitent lorsqu’elles seront arrivées.”

V3030052.jpgCette dame était mourante et on lui demandait d’attendre son tour !?

Attendre sur un lit dans une chambre froide... Non pas froide mais sans chaleur, je veux dire... Sans couleurs aux murs, je veux dire... Sans soutien médical immédiat, alors que nous venions de l’amener en urgence le plus vite possible, passant aux feux rouges à travers la nuit tombée sur la grande ville...1679,1143256345,4.jpg

Pourquoi la fin de vie est-elle encore mise ainsi au rebut ? La réponse est simple : par manque de personnel, par manque de temps, par manque de disponibilité dans un service débordé à certains moments... Par manque de moyens.

Ce soir-là, on m’a refusé le droit d’emmener deux proches en même temps auprès d’elle. Deux parents : son mari et son frère... lesquels nous avaient accompagnés jusqu’aux Urgences. Une seule personne fut tolérée au chevet de cette femme. J’ai donc accompagné son mari auprès d’elle. Son frère est resté dans le sas d’attente...

autres-fleurs-saint-malo-france-1063863946-1221066.jpgAttente de la vie. Attente d’une mort attendue. Attente d’une blouse blanche qui se fait attendre. Attente d’une dame étendue là que je n’oublierai pas... Urgences de l’amour.images-1.jpeg

ADIEU CARMEN.

 

Quelques jours plus tard, le 13 Novembre 2002, je me revois dans l’ambulance et j’écris, à côté de Christophe, mon collègue ambulancier, qui conduit. Nous ramenons un homme qui a cinquante ans et qui a subi une réanimation cardiaque de vingt-quatre heures. Il a vu la mort de près mais aujourd’hui il vit.

La nuit tombe. Le médecin est à l’arrière, près du malade étendu sur le brancard. C’est ce que nous appelons un rapatriement médicalisé. Nous sommes partis vers treize heures et nous remontons du Sud de la France pour rapatrier le patient dans sa région.

autres-plantes-aubervilliers-france-1008235185-1227831.jpgCet homme miraculé ne se souvient plus de rien. Il était parti en promenade dans la Provence et il est tombé. Tombé comme le petit Prince dans le désert. Mais il tenait à sa rose, à la vie. Et la vie l’a retenu. La vie l’a gardé en elle.

La vie est comme une rose. Elle est fragile et solide à la fois. Elle a des épines. Cruelles parfois.images.jpeg

 

 

Ainsi la veille, nous étions allés chercher un monsieur de soixante-quatre ans qui était enfermé chez lui depuis quelques jours. Il avait vomi du sang et était dans un état très inquiétant. Il avait les yeux perdus dans le vide, qui ne cillaient plus. Il ne répondait plus aux questions. “Il vit un deuil”, nous ont dit ses voisins. “Il vit seul et, le voyant comme cela, nous avons prévenu le S.A.M.U.”

autres-fleurs-liege-angleur-belgique-1161416613-1218110.jpgNous l’avons porté jusqu’à l’ambulance. Je suis restée à l’arrière auprès de lui pendant le voyage. J’ai pris son pouls plusieurs fois, car son état m’inquiétait. Je sentais l’appel de la mort sur son visage, le masque d’une autre vie qui n’était plus la sienne. Il plongeait son visage dans l’oreiller et ses yeux restaient ouverts vers moi sans aucun mouvement, comme s’il ne restait plus rien dans la vie qui pouvait le retenir.50527,1150826227,6.jpg

Nous l’avons amené aux services des Urgences.

Christophe m’a regardée. Je l’ai regardé.

Le silence que nous avons échangé pour cet homme a témoigné du respect des vivants devant une âme en lambeaux de douleur.

1679,1143250237,19.jpgCet homme est mort peu après.

Je garderai son souvenir en héritage.

 

Chloé Laroche

(écrit à Grenoble, le 22 Janvier 2009).

 

15/07/2008

Pour Cyrille, jeune ambulancier décédé durant le transport d'un patient violent. Mon témoignage d'ambulancière et de taxi, avec le récit de mon agression à Caluire.

ambulancier,taxi,agression,psychiatrie,urgences



 

HOMMAGE À CYRILLE HAQUEVAUX, AMBULANCIER DÉCÉDÉ TRAGIQUEMENT

ambulancier,taxi,agression,psychiatrie,urgences,cyrille haquevaux,saint-brieuc,danger,ambulance,accident,caluire,bande,violence,victime,orphelin,drame,métier,handicapé,handicap,protection,conducteur,courage,héros,collègue,traumatisme,témoignage,médical,accompagnement,fuite,suicide,déséquilibré,mort,deuil,gâchis



Je pense à toi, Cyrille, à ton enfant qui va arriver, à tous les ambulanciers de France et du monde entier qui font leur métier avec coeur.ambulancier,taxi,agression,psychiatrie,urgences,cyrille haquevaux,saint-brieuc,danger,ambulance,accident,caluire,bande,violence,victime,orphelin,drame,métier,handicapé,handicap,protection,conducteur,courage,héros,collègue,traumatisme,témoignage,médical,accompagnement,fuite,suicide,déséquilibré,mort,deuil,gâchis

Je suis touchée par ton décès tragique, causé par un patient violent et atteint mentalement que tu devais accompagner, et je tenais à te rendre hommage sur mon blog... où je parle de notre métier régulièrement dans le chapitre : "Ne tirez pas sur l'ambulance" (cliquer sur ce titre à gauche dans les catégories).ambulancier,taxi,agression,psychiatrie,urgences,cyrille haquevaux,saint-brieuc,danger,ambulance,accident,caluire,bande,violence,victime,orphelin,drame,métier,handicapé,handicap,protection,conducteur,courage,héros,collègue,traumatisme,témoignage,médical,accompagnement,fuite,suicide,déséquilibré,mort,deuil,gâchis

Cyrille Haquevaux, 24 ans, se trouvait à l'arrière de l'ambulance lorsque le patient transporté, atteint mentalement, s'est agité brutalement et a essayé de sauter de l'ambulance, entraînant dans sa chute le jeune ambulancier sur le bitume de la voix express. Cyrille ne se releva pas et fut emmené à l'hôpital de Saint-Brieuc. Il est maintenant décédé et son enfant va bientôt voir le jour, sans que Cyrille n'ait pu le voir, lui qui s'occupait de tous ses patients avec générosité et coeur.


ambulancier,taxi,agression,psychiatrie,urgences,cyrille haquevaux,saint-brieuc,danger,ambulance,accident,caluire,bande,violence,victime,orphelin,drame,métier,handicapé,handicap,protection,conducteur,courage,héros,collègue,traumatisme,témoignage,médical,accompagnement,fuite,suicide,déséquilibré,mort,deuil,gâchisJ'ai moi-même été agressée à Grenoble au mois de mars de cette année par un autiste adolescent qui m'a frappée violemment alors que je l'emmenais à son IME (voir mon premier article). Je conduisais un taxi, avec trois jeunes autistes à l'intérieur, et cela aurait pu être dramatique, pour les passagers et aussi pour les véhicules se trouvant autour, car j'étais à 110 km/heure sur l'autoroute. Je suis restée maître de mon véhicule et j'ai pu arrivée  à destination, avant de me rendre aux Urgences. Lorsque le directeur de l'Institut IME m'a rencontrée, il m'a dit sans aucune émotion ni compassion : "Si vous ne faites pas l'affaire, changez de métier, on trouvera quelqu'un d'autre."ambulancier,taxi,agression,psychiatrie,urgences,cyrille haquevaux,saint-brieuc,danger,ambulance,accident,caluire,bande,violence,victime,orphelin,drame,métier,handicapé,handicap,protection,conducteur,courage,héros,collègue,traumatisme,témoignage,médical,accompagnement,fuite,suicide,déséquilibré,mort,deuil,gâchis

J'ai repris le travail et les faits se sont reproduits, avec des coups violents reçus dans le dos et à la nuque, malgré mes avertissements à l'employeur et aux parents, lesquels ne m'ont pas cru. "Leur fils ne pouvait pas avoir fait cela." La mère m'a accusée de n'avoir aucune autorité. Au final, je n'ai eu aucun mot réconfortant ni le semblant d'une compréhension... J'ai eu du mal à m'en remettre, et en plus, suite à tout cela, j'ai perdu mon travail. Heureusement, j'en ai retrouvé un depuis, et j'ai repris courageusement la voie que j'aime : le transport et l'accompagnement de personnes malades, âgées et handicapées.


ambulancier,taxi,agression,psychiatrie,urgences,cyrille haquevaux,saint-brieuc,danger,ambulance,accident,caluire,bande,violence,victime,orphelin,drame,métier,handicapé,handicap,protection,conducteur,courage,héros,collègue,traumatisme,témoignage,médical,accompagnement,fuite,suicide,déséquilibré,mort,deuil,gâchis

En juin 2004, je m'étais déjà fait agresser à Caluire, près de Lyon, par une bande de jeunes qui ont lancé des pétards sur mon taxi, alors que je transportais un client et que j'étais arrêtée dans un embouteillage. Je suis sortie du véhicule et un des jeunes (il avait environ 18-20 ans) m'a menacée verbalement, avec tant de haine dans les yeux que j'en resterai à vie troublée...

Troublée et interpellée par la haine d'un inconnu qui vous prend pour cible, sans aucune raison. Il m'a lancé un pétard en plein visage, pétard qui a explosé près de l'oeil gauche. Je suis restée choquée en attendant les pompiers, qui m'ont emmenée aux Urgences. Ils ont été formidables. Les policiers sont venus assez rapidement sur les lieux et m'ont révélé qu'ils n'arrivaient pas à mettre la main sur cette bande et qu'ils craignaient ces jeunes. Ils étaient d'ailleurs tous partis en courant de la petite place où ils sévissaient.ambulancier,taxi,agression,psychiatrie,urgences,cyrille haquevaux,saint-brieuc,danger,ambulance,accident,caluire,bande,violence,victime,orphelin,drame,métier,handicapé,handicap,protection,conducteur,courage,héros,collègue,traumatisme,témoignage,médical,accompagnement,fuite,suicide,déséquilibré,mort,deuil,gâchis


J'ai eu beaucoup de chance de ne pas perdre un oeil ou l'ouïe et de n'avoir aujourd'hui aucune séquelle. Il n'y a eu aucun témoin ayant apparu non plus, alors qu'il y avait du monde aux balcons, dans les commerces, dans les voitures alentour. Personne n'est intervenu, ni n'a réagi pour m'aider, à part le client que je transportais... qui a eu peur lui aussi. J'étais alors enceinte et je remercie le Ciel de m'avoir permis de garder mon fils, malgré le choc.ambulancier,taxi,agression,psychiatrie,urgences

ambulancier,taxi,agression,psychiatrie,urgencesCe sont des métiers à risque, comme chaque fois que j'ai transporté en VSL (véhicule où on est seul avec le patient assis) des malades sortis de l'Hôpital Psychiatrique, parfois sur de longues distances.


Je me souviens d'un jour où on nous avait confié un monsieur de l'Hôpital psychiatrique pour l'emmener en dialyse. Il s'est mis à mordre mon collègue à l'arrière et à se débattre dans tous les sens. Le cadre ambulancier avec qui j'étais ce jour-là me suppliait de faire aussi vite que possible, ce que j'ai fait, passant à travers les embouteillages par miracle et aussi grâce aux automobilistes qui s'écartaient pour me laisser passer. J'ai traversé toute l'entrée de Grenoble à toutes trombes pour arriver le plus vite possible au CHU.

ambulancier,taxi,agression,psychiatrie,urgences,cyrille haquevaux,saint-brieuc,danger,ambulance,accident,caluire,bande,violence,victime,orphelin,drame,métier,handicapé,handicap,protection,conducteur,courage,héros,collègue,traumatisme,témoignage,médical,accompagnement,fuite,suicide,déséquilibré,mort,deuil,gâchisOn nous demande dans ces transports particuliers de fermer la porte à clé ... au cas où un patient aurait envie de sauter et de se tuer. Un collègue m'a révélé un jour qu'un de ces patients dépressifs avait saisi le volant et avait failli causer un accident !

Un médecin avait tout de même fait remarquer à ma patronne, lorsque j'ai été frappée, qu'aucun filet ou grille de protection n'était installé dans le véhicule que je conduisais.

Je pense à toi Cyrille......... et à ta famille, à ton enfant orphelin d'un papa. Je pense à ton collègue traumatisé par ton décès et par ce drame terrible.

Je pense à tous les ambulanciers de France et du monde. Nous faisons un beau métier mais quelles difficultés nous traversons et quelle méconnaissance de la société existe sur cette profession souvent rabaissée et délaissée ! C'est un métier de personnes généreuses et souvent exploitées. Un métier qui ne compte pas ses heures et ses kilomètres, ni son écoute aux patients. Un métier d'amour envers les autres, envers les souffrants. 

Chloé Laroche

____________________________________

RAJOUT : J'AI SU EN 2012 PAR LE COLLÈGUE DE CYRILLE (VOIR SON COMMENTAIRE) QUE SON FILS VA BIEN, QU'IL EST TRÈS BEAU ET QU'IL RESSEMBLE À SON PAPA.

_________________________________________

Photos : je remercie le site Photosearch et Bing images pour la plupart des photos de cet article. Le mandala de larmes vient du site : http://koah.over-blog.com/30-categorie-10168075.html

La photo de la personne tournée de dos devant le lac du Bois Français a été prise par moi.

_______________________________________________________________________

____________________________________________________________________________

___________________________________________________________________

.... Vous pouvez lire ci-après des extraits du site des Ambulanciers, expliquant les circonstances du décès de Cyrille, jeune ambulancier et futur papa.



__________________ Hommage à notre collègue ambulancier  dans l'exercice de ses fonctions____________

(extrait du site des Ambulanciers .... http://ambulancier.over-blog.com)


Le malade bouscule l'ambulancier installé à l'arrière.
Les deux hommes sont projetés, par l'arrière, sur la voie express.
Lourde chute pour l'ambulancier Cyrille Haquevaux, 24 ans.

Le jeune ambulancier est, lui, transporté au centre hospitalier de Saint-Brieuc puis à Pontchaillou, à Rennes, où il était dimanche en état de mort cérébrale. Sa conjointe doit accoucher dans quelques jours.


______________________________________


Extrait du reportage LCI :

PAS DE SANGLE.

Selon un employé de l'hôpital de Saint-Brieuc souhaitant rester anonyme, le jeune homme "très baraqué" venait de traverser une phase d'agitation, "de celle où ils veulent tout casser". D'après cette même source, le patient était allongé sur le brancard non sanglé. Au bout de 10 minutes de trajet, à hauteur de la commune de Plérin, "le patient réussit à ouvrir la porte du véhicule", raconte Bastien Diacono, le procureur adjoint du tribunal de Saint-Brieuc.

Dans des circonstances encore indéterminées, le malade entraîne dans sa fuite l'ambulancier. Les deux tombent sur le bitume. L'ambulancier ne se relèvera pas. Le patient, lui, passe la glissière de sécurité sur le terre-plein central. Le jeune homme est percuté par une voiture arrivant en sens inverse.

______________________________ Extrait du site : http://ambulancier.over-blog.fr _____________

Notre avis :

Un problème parmi tant d'autres, mais cette fois-ci un collègue y a laissé la vie, ce qui confirme ce que l'on a toujours dit : nous ne sommes pas de simples "transporteurs" mais des professionnels de santé formés et diplômés. Ce ne sont pas des colis que nous prenons en charge mais des personnes, malades de surcroît, avec leurs différents problèmes et pathologies. Je n'ai jamais vu un chauffeur routier se faire éjecter de son camion par un colis qu'il transportait.

Le deuxième Hic c'est la transmission d'informations entre le personnel soignant et les ambulanciers... quand on voit qu'il faut parfois se "battre" pour avoir un minimum de relève. Sachant que le malade est sous la responsabilité intégrale de l'ambulancier, une fois la grille de l'hôpital franchie, il est donc nécessaire d'obtenir certaines informations à caractère médical. RAPPEL : les ambulanciers sont tenus au secret médico-professionnel, donc apte au secret partagé. Un malade psychiatrique ayant une phase d'agitation même calme sera sanglé au minimum d'une ventrale par précaution, car on le sait ce genre de patient est totalement imprévisible. Si les informations citées plus haut avaient été transmises, cela aurait certainement engagé nos collègues à sangler le malade et l'on aurait pu ainsi éviter ce drame. Dommage qu'une fois de plus il faut attendre un mort pour amener une réflexion sur le sujet.

Nos pensées accompagnent sa famille.
Sincères Condoléances.

___________________________

Les faits:

SAINT-BRIEUC. - « C'est une histoire hors norme. Avec cette affluence sur la RN12, on a frôlé une catastrophe plus grande encore. » Le procureur adjoint, Bastien Diacono et les secouristes restent marqués par la scène qu'ils ont découverte, samedi, peu après 13 h, à la hauteur de Plérin (Côtes-d'Armor). « Deux corps allongés de chaque côté de la quatre voies, il nous a fallu un peu de temps pour comprendre. »

Quelques dizaines de minutes plus tôt, une ambulance de la toute jeune société Urge ambulances revenait du centre hospitalier de Saint-Brieuc pour véhiculer un patient vers l'hôpital psychiatrique de Bégard, à 50 km. Un homme âgé de 27 ans doit y être transféré à la demande de sa famille. Quelques heures auparavant, il a tenté de mettre fin à ses jours, en voulant sauter d'un pont.

Un témoin a tenté de le stopper.

Alors que le véhicule est en route, le malade bouscule l'ambulancier installé à l'arrière. Les deux hommes sont projetés, par l'arrière, sur la voie express. Lourde chute pour l'ambulancier Cyrille Haquevaux, 24 ans, qui reste à terre. Le patient, lui, se relève et entreprend de traverser la route. « Un témoin l'a saisi par le bras pour l'arrêter dans son élan », raconte un automobiliste. Mais l'homme réussit à traverser le rail de sécurité et à se lancer dans le flot de circulation. Une voiture le heurte brutalement. L'intervention des secours ne permettra pas de le réanimer.

Le jeune ambulancier est, lui, transporté au centre hospitalier de Saint-Brieuc puis à Pontchaillou, à Rennes, où il était dimanche en état de mort cérébrale. Sa conjointe doit accoucher dans quelques jours. Son collègue, conducteur, a, lui aussi, été hospitalisé, extrêmement choqué.

Transport à risque :

Pour Bastien Diacono, le représentant du parquet, « cela pose la question de la condition de transport de l'individu atteint de pathologie psychologique ». Pourquoi le malade n'a-t-il pas été attaché ? Sa dose de tranquillisants était-elle suffisante ?

« Nous ne sommes que des exécutants, témoigne Yann Kerleau, président du syndicat départemental des ambulanciers. Le transport est prescrit par un médecin avec consignes particulières. » Mais l'évaluation n'est pas toujours aisée.

« Ce sont des transports à haut risque, estime-t-il. Il n'est pas rare que nous ayons des problèmes avec des malades agités. » Son équipe a déjà été confrontée à une tentative d'étranglement, une agression... «Quand c'est une hospitalisation contre la volonté de la personne, j'oblige mes collègues à attacher les chevilles et les poignets. C'est plus délicat quand la personne est sensée et volontaire.»


Sébastien GROSMAITRE.

Ouest-France____________________________
Vos réactions sur le Forum :



le 08/07/2008 à 12h07
Condoléances à la famille de cet ambulancier, et encore une fois un grand bravo et merci, à tous ces hommes et femmes, qui mettent leur vie en danger, pour en sauver d'autres.
Moi, Chez moi

le 07/07/2008 à 21h17
J'ai moi un fils policier qui doit souvent transporter ce genre d'individu à Sainte Anne et qui a été blessé personne n'en parle.
Mimi, Val de reui

le 07/07/2008 à 20h58
Bonjour je suis CCA depuis plus de 20 ans. Avant les médecins discutaient avec les ambulanciers ; maintenant un ordre de mission, une prescription médicale de transport (bon de transport) et les ambulanciers débrouillez vous scandaleux!!! où va t on ? les ambulanciers sont la derniére roue de la charrette ; savez vous que nous sommes des transporteurs qui bénéficient de la convention collective des transports routiers !? un camion de bananes, de viande ou une ambulance : la même convention ! scandaleux ! j'aime mon métier mais actuellement il est temps que les différents ministéres de tutelle se réveillent en tout cas toutes mes condoléances attristées pour ce collégue qui a laissé la vie pour un "fada"' ; à qui le tour ?
Ambulancier catalan, Perpignan

le 07/07/2008 à 18h53
Étant moi même ambulancier , je ne peux qu'être ému et énervé en lisant cet article , car cela fait des années que l'on crie au loup en disant qu'un tel drame se produirait et on nous riait au nez , car parfois ces transports ce font même en Véhicule Sanitaire Léger... ce qui veut dire qu'il n'y a qu'un ambulancier dans le véhicule et que ce serait-il passé si le véhicule était allé percuter un car d'enfants ? Il est temps de réglementer correctement ce genre de transport mais encore une fois il faut un drame pour que l'on se penche sur notre métier ; malheureusement il est trop tard pour notre collègue , condoléances à la famille et bon courage.
Marpin, Saint-calais

_______________________________________________

Commentaires

Merci pour votre bel hommage à mon ancien coéquipier, stéphane de saint-brieuc.

Ecrit par : STEPHANE | 31.08.2008

______________________________

Nous sommes aussi ambulancières dans le Pas de Calais, nous déplorons ce drame et nous présentons à la famille nos plus sincères condoléances. ENCORE UNE FOIS CE DRAME AURAIT PU ETRE EVITE

Ecrit par : aicha - peggy | 17.09.2008

______________________________

Je suis passée en voiture juste après le drame les pompiers ambulance et un corps sur la 4 voies étaient là près de nous, nous allions sur st brieuc... Dès que je lis cette histoire je revois ces images, j'ai un petit bonhomme de 20 mois et je pense fort à la femme de l'ambulancier qui a maintenant un enfant, j'espère qu'elle est entourée même si cela ne remplacera pas le papa... et courage à son coéquipier qui était dans la voiture pour continuer son travail.

Ecrit par : mary | 05.01.2009

______________________________

Merci Mary pour votre commentaire et vos pensées pour cet ambulancier et sa famille ; merci à vous aussi, son co-équipier d'ambulance qui m'a écrit et à qui je pense fort. Nous soutenons très fort, ambulanciers de toute la France, sa compagne veuve et son enfant. Chloé

Ecrit par : L'auteur de ce blog | 05.01.2009

____________________________________________

 

TOUTES MES CONDOLEANCES A SA FAMILLE JE SUIS MOI MEME AMBULANCIER...................

Écrit par : Thieulent | 06/04/2010

Répondre à ce commentaire

 

Oui, nous pensons à sa famille et son enfant qui a quelques mois maintenant. Je pense à tous les ambulanciers de France et du monde. Un beau métier mais quelles difficultés et quelle méconnaissance de la société sur ce métier souvent !! Un métier de personnes généreuses et souvent exploitées. Un métier qui ne compte pas ses heures et ses kilomètres ni son écoute aux patients. Un métier d'amour envers les autres, envers les souffrants. Toutes mes pensées pour vous. Chloé Laroche

Écrit par : Chloé Laroche | 07/04/2010

Répondre à ce commentaire

 

Je suis aussi ambulancier et voulais signaler que notre profession comporte des risques malheuseument non reconnus. Je viens de perdre un collegue la semaine derniere d'un infarctus, il n'avait que 48 ans. Le stress de cette profession ne l'a pas aidé c'est sur.
Nous exercons ce metier par passion mais cela devient de plus en plus dur physiquement ainsi que mentalement.
Toutes mes pensées vont a la famille de Cyrille et de Jef.
Pascal

Écrit par : Pascal | 09/04/2010

Répondre à ce commentaire

 

Cyrille, 

mon pote, mon collègue,

cela va bientôt faire 4 ans que tu nous as quitté.
beaucoup, tellement de choses on changé depuis ton départ, 
si tu savais comme tu me manques
je ne peux m'empêcher de repenser à ce jour dès que je passe sur ces lieux maudits.
je ne sais pas pourquoi j'écris sur ce blog je pense que c'est un moyen d'exorciser ses vieux démons, une sorte de bouteille à la mer qui au fond de moi espère que ces mots te parviendrons.
Je voulais que tu saches que malgré le chagrin, la rage... j'ai tout fait pour sauver ce que tu avais eu tant de mal à créer...
Je m'excuse de n'avoir réussi. 
j'ai eu l'occasion de croiser ton fils, il est magnifique, il te ressemble.
rien ne sera jamais plus comme avant, j'en ai d'ailleurs quitté le métier, trop dur...
Bref tu nous manques à tous beaucoup, on ne t'oubliera jamais.

Écrit par : lukaz | 26/04/2012

Répondre à ce commentaire

 

Courage à vous Lukaz. Cyrille est parti si tôt. Ce métier est un beau métier mais si dur parfois et si peu aidé et protégé. Je pense à tous les ambulanciers de France et du monde et vous envoie mes meilleures pensées. Chloé L

Écrit par : Chloé Laroche | 27/04/2012

 

2121353313.2.jpg

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu