Avertir le modérateur

17/10/2017

Ma nouvelle en hommage au Refuge et aux couples de femmes homosexuelles, écrite pour le respect de tous les couples homos.

Bonjour à tous et toutes,homosexuel,lesbienne,amour,rencontre,séparation,divorce,mariage,ambulancier,femme,route,dent de crolles,cancer,sein,maladie,mort,honte,peur,espoir,village,montagne,love,courage,départ,quitter,passé,présent,avenir,écoute,communication, dialogue,refuge,protection,société,respect,différence,métier,taxi,médical,patient,confidence,isère,union,homo,

 

Je vous invite à lire sur "SHORT Édition" cette histoire que j'ai écrite et que j'offre à tous les couples de femmes homosexuelles.

Vous pouvez aussi la lire ci-dessous.

Personnellement, je ne suis pas homosexuelle mais je défends la cause des homos, hommes et femmes.

Alors, que cette nouvelle contribue à leur respect et à plus de tolérance envers leur "différence".

Amicalement à tous, Chloé L

 

Copier le lien ci-dessous et le coller dans votre barre internet :

 http://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/le-dialogue-de-la-dent-de-crolles

 

 ------------ Le Refuge est une association française fondée en 2003 et dont la vocation est d'offrir un hébergement temporaire et de soutenir les jeunes homosexuels majeurs victimes d'homophobie et de transphobie, notamment dans le cadre de leur propre cellule familiale. Le siège de l'association se situe à Montpellier, et se compose de seize autres délégations opérationnelles.

----------------------------------short edition,homosexuel,lesbienne,amour,rencontre,séparation,divorce,mariage,ambulancier,femme,route,dent de crolles,cancer,sein,maladie,mort,honte,peur,espoir,village,montagne,love,courage,départ,quitter,passé,présent,avenir,écoute,communication,dialogue,refuge,protection,société,respect,différence,métier,taxi,médical,patient,confidence,isère,union,homo

LE DIALOGUE

DE LA DENT

DE CROLLES

---------------

 

 

 

Brigitte vivait toujours avec Anne, son ex-compagne, et ne souhaitait pas quitter le précieux havre de paix que représentait leur maison ; celle-ci avait abrité leur amour dans un petit village perché se tenant au bout d’une route, dans la montagne. Brigitte trouvait la paix ici, au bout du monde ; la fin de sa relation avec Anne n’avait rien changé à cela. Pourtant, elle était inquiète car ses compagnes successives lui demandaient à chaque fois de partir, de renoncer à ce charmant refuge, de trancher avec cette belle dame envers qui elle conservait affection et loyauté, ainsi que la tendresse d’une amitié pure et dénuée de tout désir et de toute pensée charnelle.

Comment faire pour expliquer l’inexplicable, l’inextricable... Elle proposait à ses nouvelles amies de rencontrer cette femme afin de prouver par A plus B que C n’existait plus, C représentant le couple d’Anne et Brigitte. Mais il est toujours délicat de vouloir éteindre l’incendie en y ajoutant des étincelles.

Brigitte était femme pompier volontaire et gagnait sa vie en pratiquant un métier de passion : le métier d’ambulancier. Le fait de côtoyer chaque jour la maladie, la mort, le handicap, les accidents graves, remet chacun d’équerre face à l’évidence de l’essentiel, l’essentiel étant de vivre sa vie comme on le ressent profondément, intimement.

Le métier d’ambulancier apporte cette dimension du respect de la différence et du choix de vie de ses collègues, des patients transportés. La couleur de peau n’importe plus, ni le choix sexuel, ni les croyances, puisque la mort rôde. Seul l’amour et le coeur demeurent, cet amour transmis dans un regard, l’espérance à laquelle s’accroche le blessé, cette onde universelle qui fait tourner le monde à travers la beauté et la joie de la lumière infinie d’une vague d’océan.short edition,homosexuel,lesbienne,amour,rencontre,séparation,divorce,mariage,ambulancier,femme,route,dent de crolles,cancer,sein,maladie,mort,honte,peur,espoir,village,montagne,love,courage,départ,quitter,passé,présent,avenir,écoute,communication,dialogue,refuge,protection,société,respect,différence,métier,taxi,médical,patient,confidence,isère,union,homo

Tant que le souffle est là, tant que le sang coule dans les veines, le reste est une question de liberté et de libre choix de ses directions. Brigitte adorait pour cela son métier et tous ses collègues connaissaient son homosexualité. Cependant, elle évitait de l’annoncer aux patients transportés afin de garder son innocence et sa légèreté face à des critiques qu’elle n’aurait pu parer, sauf par une sortie de route ou un arrêt brutal du véhicule. En effet, elle était souvent seule avec les patients, les conduisant à leurs rendez-vous. Le tête à tête était parfois long, jusqu’à trois heures de temps, aussi devait-elle garder sa vie privée tel un jardin secret dont elle seule aurait la clé.

Parfois elle y laissait entrer des personnes capables de tolérer sa différence, assez ouverts de coeur et d’esprit pour comprendre l’immensité de son choix de vie et d’amours. Elle était alors rarement déçue de pouvoir faire découvrir ses plates-bandes fleuries et ses roseraies colorées. Les rares personnes qui la décevaient se retrouvaient très rapidement au milieu des orties et des chardons, recherchant au plus vite la porte de la sortie.

Un jour différent des autres, alors que le soleil illuminait la route de montagne qu’elle avait empruntée, sur le plateau de la Dent de Crolles, Brigitte se tenait au côté d’une personne qu’elle devait descendre dans la plaine pour ses traitements. C’était la cinquième fois qu’elle la transportait. La Dent de Crolles se tenait au-dessus d’elles dans une majesté matinale de montagne mythique et, telle un témoin de leur trajet, regardait dans leur direction en tendant l’oreille et les angles de ses parois abruptes.

La patiente assise à ses côtés s’adressa soudain à Brigitte : «Je sens bien que vous êtes différente. Vous savez, moi, je n’ai jamais assumé cela et cela m’a consumée. Le cancer me ronge et j’essaye de m’en sortir. Je veux vivre et aimer. J’ai été éprise autrefois d’une femme à qui j’avais dévoilé à demi-mot mon amour. Mais cette personne m’a rejetée dédaigneusement, provoquant un arrêt final à notre longue amitié. Il est difficile d’ouvrir son coeur et d’oser sa différence. »short edition,homosexuel,lesbienne,amour,rencontre,séparation,divorce,mariage,ambulancier,femme,route,dent de crolles,cancer,sein,maladie,mort,honte,peur,espoir,village,montagne,love,courage,départ,quitter,passé,présent,avenir,écoute,communication,dialogue,refuge,protection,société,respect,différence,métier,taxi,médical,patient,confidence,isère,union,homo

Brigitte, émue, ne quittait pas la route des yeux et sentit les larmes basculer des yeux aux joues. Soudain, l’émotion fut trop forte et provoqua un garage du taxi ambulancier à l’entrée du grand tunnel. La femme ambulancière se gara en toute sécurité et arrêta le contact du véhicule. Celui-ci fut assez surpris de cette décision surprenante et peu habituelle de son chauffeur féminin. Brigitte regarda sa patiente et appuya sa main sur la sienne, lui disant : «Vous verrez, vous rencontrerez la femme dans laquelle vous trouverez le feu correspondant au vôtre et alors il n’y aura pas de sirène de pompier ni de fanfare. L’amour sera là et, par son eau fraiche et limpide, agrandira l’espace de vos deux coeurs enflammés. »

La patiente sourit. Elle s’appelait Amandine. Elle avait perdu ses cheveux à cause de ses traitements mais elle était belle sous les rayons du soleil naissant. short edition,homosexuel,lesbienne,amour,rencontre,séparation,divorce,mariage,ambulancier,femme,route,dent de crolles,cancer,sein,maladie,mort,honte,peur,espoir,village,montagne,love,courage,départ,quitter,passé,présent,avenir,écoute,communication,dialogue,refuge,protection,société,respect,différence,métier,taxi,médical,patient,confidence,isère,union,homo

-Mais quelle femme voudra de moi avec un sein en moins ? J’ai été opérée. C’est une véritable mutilation, un choc énorme, insurmontable. 

 

-Vous savez, lui répondit Brigitte, vous êtes telle une amazone galopant avec votre arc de vie et votre flèche de désir. Lorsqu’elle aura trouvé sa cible d’amour, cette flèche ravira le coeur de la femme qui vous aimera telle que vous êtes. Vous êtes un tout et, même avec un seul sein, vous êtes encore vous-même. Dans mon métier, j'ai rencontré tant de personnes sans jambes, sans bras, sans mains, sans espoir de remarcher, handicapées de l'âme et du corps. Mais ce qu'elles savent au plus profond de leur coeur, c’est qu'elles ont gardé la vie et qu’elles se battent jour après jour pour gagner des centimètres de marche et d’avancées, pour gagner des mètres loin de l’horreur qui s’est abattue sur elles. Vous êtes comme ces personnes : handicapée, mutilée, diminuée d'une partie de vous-même. Alors restez vous-même : belle, battante, combattante, désirante, vivante, inventive. »

Amandine avait avalé tout le soleil de la montagne. La Dent de Crolles avait tagué son mordant sur la vie et le véhicule se remit en marche doucement vers l’hôpital. Elles n'étaient pas en retard. La vie avait pris de l’avance sur la maladie, une belle avance.

short edition,homosexuel,lesbienne,amour,rencontre,séparation,divorce,mariage,ambulancier,femme,route,dent de crolles,cancer,sein,maladie,mort,honte,peur,espoir,village,montagne,love,courage,départ,quitter,passé,présent,avenir,écoute,communication,dialogue,refuge,protection,société,respect,différence,métier,taxi,médical,patient,confidence,isère,union,homoLe soir-même, en rentrant chez elle après son travail, Brigitte fit ses bagages afin de rejoindre son amoureuse Colette, amie qui l’attendait depuis près de deux ans. Elle prit congé d’Anne avec beaucoup de précautions et de délicatesse. « Je rejoins Colette. » Brigitte n’avait aucune envie que Colette devienne une nouvelle ex, comme les autres, parce qu’elle n’avait pas eu le courage de clarifier sa situation. Aussi prit-elle cette décision de couper les amarres avec son ancienne vie et de quitter le village perché.

Ce soir-là, sur la Dent de Crolles, on put voir et contempler un nuage rose accroché au sommet sur un ciel étoilé naissant de crépuscule.

Chloé Larocheshort edition,homosexuel,lesbienne,amour,rencontre,séparation,divorce,mariage,ambulancier,femme,route,dent de crolles,cancer,sein,maladie,mort,honte,peur,espoir,village,montagne,love,courage,départ,quitter,passé,présent,avenir,écoute,communication,dialogue,refuge,protection,société,respect,différence,métier,taxi,médical,patient,confidence,isère,union,homo

http://www.ulule.com/livre-cancer/

 

 

03/12/2013

Envie de vous parler de Doucy, petit village de Savoie de mes aïeux, en Tarentaise...

th-39.jpegBonjour à tous et toutes,doucy,savoie,aigueblanche,élodie bouvier,raclaz,combelouvière,tarentaise,paysan,vache,agricole,maison,famille,grand-parent,village,france,sacrifice,dureté,vie,montagne,souvenir,gouffre,miracle,église,baroque,témoignage,vérité,loup,station,valmorel,les avanchers,le villaret,st oyen,facebook,hommage,petite-fille,lignée,ancêtre,généalogie,descendance,neige,ski,vacance,foin,barillon,randonnée,col de la madeleine,celliers,grange,champ,ferme


Mes Grands-parents maternels vivaient dans un joli petit village de Savoie, Doucy, lequel se trouve près de Valmorel et au-dessus d'Aigueblanche, pas loin de Combelouvière.

Combelouvière signifie la Combe aux loups, car avant leur disparition, au 18 ème siècle, "les loups des grandes forêts voisines venaient se réchauffer sur le haut plateau ensoleillé durant toute la journée, même aux jours les plus courts de l'année".th-54.jpeg

Mes Grands-parents étaient paysans et avaient un troupeau de vaches qu'ils emmenaient l'été au col de la Madeleine. Mon Grand-père allait travailler très tôt le matin à l'usine qui se trouvait dans la vallée et remontait ensuite pour s'occuper des bêtes et des champs.

doucy,savoie,aigueblanche,élodie bouvier,raclaz,combelouvière,tarentaise,paysan,vache,agricole,maison,famille,grand-parent,village,france,sacrifice,dureté,vie,montagne,souvenir,gouffre,miracle,église,baroque,témoignage,vérité,loup,station,valmorel,les avanchers,le villaret,st oyen,facebook,hommage,petite-fille,lignée,ancêtre,généalogie,descendance,neige,ski,vacance,foin,barillon,randonnée,col de la madeleine,celliers,grange,champ,fermeLeur vie était très dure, à mille mètres et plus en altitude. Lors des foins, je les voyais porter des barillons de foin très lourds à même le corps. Les barillons étaient des tas de foin énormes, serrés par des bois et des cordes. Ma Grand-mère avait les jambes ravagées par le travail fourni. Elles étaient violettes, tellement elle a reçu de traumatismes. Elle était obligée, lors du travail à l'usine de son mari, de tout faire : s'occuper des enfants, de la maison, du bois, des bêtes, du jardin, des champs, du linge, de la nourriture, du ménage.th-48.jpeg

Elle aurait voulu être infirmière mais elle a renoncé à cette vocation pour élever ses enfants et suivre son mari dans cette vie paysanne exemplaire et héroïque.

En sa mémoire, en leur mémoire, j'ai créé une page Facebook afin de parler de Doucy, de leur vie, de ce pays de la Tarentaise, du col de la Madeleine et de tous les petits villages alentours comme Raclaz, les Avanchers ou Celliers.doucy,savoie,aigueblanche,élodie bouvier,raclaz,combelouvière,tarentaise,paysan,vache,agricole,maison,famille,grand-parent,village,france,sacrifice,dureté,vie,montagne,souvenir,gouffre,miracle,église,baroque,témoignage,vérité,loup,station,valmorel,les avanchers,le villaret,st oyen,facebook,hommage,petite-fille,lignée,ancêtre,généalogie,descendance,neige,ski,vacance,foin,barillon,randonnée,col de la madeleine,celliers,grange,champ,ferme

doucy,savoie,aigueblanche,élodie bouvier,raclaz,combelouvière,tarentaise,paysan,vache,agricole,maison,famille,grand-parent,village,france,sacrifice,dureté,vie,montagne,souvenir,gouffre,miracle,église,baroque,témoignage,vérité,loup,station,valmorel,les avanchers,le villaret,st oyen,facebook,hommage,petite-fille,lignée,ancêtre,généalogie,descendance,neige,ski,vacance,foin,barillon,randonnée,col de la madeleine,celliers,grange,champ,fermeEn voici le lien :

https://www.facebook.com/doucy.en.tarentaise

1388equeville-4.jpgSi vous y passez, à Doucy, arrêtez-vous. L'église du village de Doucy fait partie du parcours baroque, avec sa porte monumentale datant de 1680. L'intérieur surtout exprime l'art baroque dans sa magnificence. Cet édifice attire beaucoup de visiteurs. Il témoigne "de la foi, du sens artistique et de l'esprit d'entreprise des ancêtres".doucy,savoie,aigueblanche,élodie bouvier,raclaz,combelouvière,tarentaise,paysan,vache,agricole,maison,famille,grand-parent,village,france,sacrifice,dureté,vie,montagne,souvenir,gouffre,miracle,église,baroque,témoignage,vérité,loup,station,valmorel,les avanchers,le villaret,st oyen,facebook,hommage,petite-fille,lignée,ancêtre,généalogie,descendance,neige,ski,vacance,foin,barillon,randonnée,col de la madeleine,celliers,grange,champ,ferme

 

Les archives municipales de Doucy conservent un souvenir émouvant, dans un document daté du 2 octobre 1876 et signé du curé Trésallet.

doucy,savoie,aigueblanche,élodie bouvier,raclaz,combelouvière,tarentaise,paysan,vache,agricole,maison,famille,grand-parent,village,france,sacrifice,dureté,vie,montagne,souvenir,gouffre,miracle,église,baroque,témoignage,vérité,loup,station,valmorel,les avanchers,le villaret,st oyen,facebook,hommage,petite-fille,lignée,ancêtre,généalogie,descendance,neige,ski,vacance,foin,barillon,randonnée,col de la madeleine,celliers,grange,champ,fermeVoici cette belle histoire, véritable miracle : 

"On nous fait part d'un fait qui a mis en émoi tout le village de Doucy. Lundi 2 octobre, une enfant de deux et demi, Cécile-Eugénie Jugand, sous les yeux de ses parents qui travaillaient aux champs, s'amusait dans le grand chemin près de la croix du Martolay à trois cent pas avant d'arriver à l'église de Doucy. Neuf heures sonnaient au clocher, cette enfant s'achemine du côté du village.. Cinq minutes ne s'étaient pas écoulées que sa belle-mère court à sa poursuite ; mais l'enfant a disparu. On court, on cherche et l'on ne découvre rien. Tout le village est sur pied et l'on fait les recherches les plus minutieuses dans tous les buissons et les ravins des Lanches ; les vignes même de la Combe de St Oyen sont visitées soigneusement mais sans résultat. La nuit se passe dans la plus grande anxiété. Le lendemain, nouvelles recherches, mais neuf heures sonnent et l'enfant n'est pas trouvée. On décide alors de descendre dans les crevasses ou tanières qui sont au-delà de l'église. Les cordes sont préparées, tout à coup l'on entend des pleurs dans la profondeur du gouffre. Jugez de l'émotion des parents et des nombreuses personnes accourues pour aider dans cette périlleuse descente. On prête l'oreille : il n'y a plus de doute, elle est là. Deux jeunes gens sont suspendus par des cordes dans la gueule béante de l'abîme. Cinq minutes après, ils apparaissent avec l'enfant dans leurs bras. Ô prodige ! L'enfant n'a aucun mal, pas même une égratignure ; et pourtant la profondeur du gouffre mesure 89 pieds ; elle a passé 25 heures dans cet abîme. Les larmes viennent aux yeux de tout le monde quand on leur fait remarquer que le 2 octobre était la fête des Saints Anges Gardiens. In manibus portabunt te !"th-22.jpeg

Cela fait chaud au coeur d'entendre une histoire qui se termine aussi bien !

Un jour, mon grand aïeul qui était Chouan est venu se réfugier en Savoie et a rencontré mon aïeule. Ils ont fondé une grande famille, dont je descends, avec une arrière-grand-mère qui s'appelait Élodie Bouvier et qui était respectée dans tout le pays, pour avoir élevé neuf enfants et en avoir perdu deux.

doucy,savoie,aigueblanche,élodie bouvier,raclaz,combelouvière,tarentaise,paysan,vache,agricole,maison,famille,grand-parent,village,france,sacrifice,dureté,vie,montagne,souvenir,gouffre,miracle,église,baroque,témoignage,vérité,loup,station,valmorel,les avanchers,le villaret,st oyen,facebook,hommage,petite-fille,lignée,ancêtre,généalogie,descendance,neige,ski,vacance,foin,barillon,randonnée,col de la madeleine,celliers,grange,champ,fermeElle a eu beaucoup de courage, son mari étant décédé très tôt. Je pense à elle avec beaucoup de respect, ainsi qu'à toute ma famille, dont la plupart des membres a rejoint le ciel.

Chloé LAROCHEdoucy,savoie,aigueblanche,élodie bouvier,raclaz,combelouvière,tarentaise,paysan,vache,agricole,maison,famille,grand-parent,village,france,sacrifice,dureté,vie,montagne,souvenir,gouffre,miracle,église,baroque,témoignage,vérité,loup,station,valmorel,les avanchers,le villaret,st oyen,facebook,hommage,petite-fille,lignée,ancêtre,généalogie,descendance,neige,ski,vacance,foin,barillon,randonnée,col de la madeleine,celliers,grange,champ,fermedoucy,savoie,aigueblanche,élodie bouvier,raclaz,combelouvière,tarentaise,paysan,vache,agricole,maison,famille,grand-parent,village,france,sacrifice,dureté,vie,montagne,souvenir,gouffre,miracle,église,baroque,témoignage,vérité,loup,station,valmorel,les avanchers,le villaret,st oyen,facebook,hommage,petite-fille,lignée,ancêtre,généalogie,descendance,neige,ski,vacance,foin,barillon,randonnée,col de la madeleine,celliers,grange,champ,ferme


https://www.facebook.com/doucy.en.tarentaise


 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu