Avertir le modérateur

02/11/2012

Levons le secret sur les essais atomiques de la France dans le désert algérien entre 1960 et 1966.

nucléaire,algérie,bombe atomique,essai nucléaire,tabou,secret,état,victime,cobaye,soldat,armée,cancer,maladie,irradiation,1960,guerre,prisonnier,massacre,naissance,monstre,Waldenström,aven,Association des Vétérans des Essais Nucléaires,sahara,désert,nuage nucléaire,sacrifice,témoignage,politique,honte,france,actualité,radiation, reggane,gerboise,leucémie,tchernobyl,plutonium,algérien,histoire,passé,mémoire,Bonsoir à tous et toutes,


Je voudrais ce soir vous parler d'un homme qui était soldat en Algérie en 1960... pour la modique somme de deux cent cinquante francs par mois. Il est resté là-bas trente-deux mois et a été irradié dans le cadre des essais nucléaires effectués dans le Désert saharien par la France, entre 1960 et 1961. Les essais ont duré, eux, jusqu'en 1966.nucléaire,algérie,bombe atomique,essai nucléaire,tabou,secret,état,victime,cobaye,soldat,armée,cancer,maladie,irradiation,1960,guerre,prisonnier,massacre,naissance,monstre,Waldenström,aven,Association des Vétérans des Essais Nucléaires,sahara,désert,nuage nucléaire,sacrifice,témoignage,politique,honte,france,actualité,radiation, reggane,gerboise,leucémie,tchernobyl,plutonium,algérien,histoire,passé,mémoire,

Aujourd'hui, cet homme est malade, atteint par une maladie orpheline : la maladie de Waldenström. Elle s'est déclarée tardivement mais les médecins savent aujourd'hui que l'irradiation de ces soldats ne pardonne pas. Elle tue, elle rend malade... même après cinquante ans passés depuis les explosions atomiques.

J'écris cet article pour lui, pour cet homme, et pour toutes les autres victimes des essais nucléaires dans le désert algérien, afin que tous se souviennent et n'oublient pas.

Un autre homme, dont la fille témoigne de la même chose, de la même maladie, après une irradiation en Algérie, est devenu invalide. Voici le témoignage de sa fille (http://www.ciao.fr/Aven_org__Avis_667156) :


"Il y a cinq ans, à 57 ans, nouvelle déchirante, mon papa m’appelle : «Je suis à l’hôpital, la médecine du travail suite à des analyses de sang a détecté une anomalie au niveau de mes protéines gamma ». Il a été diagnostiqué la maladie de Waldenström, une sorte de cancer du sang incurable, très rare mais que l’on peut stabiliser, tant bien que mal, sans connaître sa durée, son issue. Les taux sont acceptables, aucun traitement n’est préconisé. Il faut faire pratiquer des prises de sang tous les trois mois pour s’assurer que la maladie ne se manifeste pas. Mon papa est inapte au travail, et de suite déclaré en maladie de longue durée puis en invalidité.


Et puis, deux ans plus tard, un coup de fil : « C’est papa, ça ne va pas du tout, la maladie se réveille, il faut que l’on m’opère d’une vertèbre qui me fait horriblement mal. Des prélèvements sont effectués et des cellules cancéreuses mises en évidence. Il intègre alors une unité d’hématologie et ce fut l’épée qui tombe brusquement avec un froid et une stupeur incroyable. Prises de sang, scanner, IRM, prélèvements de moelle et j’en passe, tout ceci suivi d’une série de chimios pendant six mois. Pour que mon papa ait toutes les chances de son côté il intègre alors une grande Unité d’hématologie à Lyon où une forte chimio lui est administrée suivie d’une auto greffe avec isolement dans une chambre stérile. Une convalescence en altitude lui est prescrite afin que ces globules rouges soient réactivées.

Je pense qu’il a souffert bien plus qu’il ne l’a dit !

Mon papa et moi n’avons pas eu de relation privilégiée père fille à mon immense regret et tristesse. C’est un homme qui ne m’a pratiquement jamais parlé et cette maladie l’a aidé à s’exprimer. Nous avons alors parlé de plein de choses, il m’a raconté qu’en 1962 alors qu’il faisait son service militaire à Régane en Algérie, un essai nucléaire a mal tourné, il y a eu fissure suite à de mauvais calculs et l’explosion est sortie des rochers. Mon papa a vu un énorme champignon, très beau m’a-t-il dit. De suite ils sont partis mais je ne pense pas qu’il ait échappé aux particules radioactives, d’autant plus qu’il est resté non loin de cette zone les jours suivants.

 Pendant sa maladie, j’ai vu des émissions sur l’Association des Vétérans des Essais Nucléaires ainsi que des interventions dans les journaux télévisés. Alors le parcours du combattant a commencé…".


_____________________

 


Merci Martine pour ce témoignage poignant sur le combat et le calvaire de votre père, témoignage qui exprime bien toute la difficulté des soldats irradiés se retrouvant soudain confrontés à une terrible maladie.

 J'ajouterai à la fin de cet article les informations sur l'AVEN donnés par Martine, 

l’Association des Vétérans des Essais Nucléaires, qui pourra vous aider

si vous ou quelqu’un de votre entourage êtes concernés par un problème de santé lié aux essais nucléaires au Sahara ou en Polynésie.

 

 

_____________________

nucléaire,algérie,bombe atomique,essai nucléaire,tabou,secret,état,victime,cobaye,soldat,armée,cancer,maladie,irradiation,1960,guerre,prisonnier,massacre,naissance,monstre,Waldenström,aven,Association des Vétérans des Essais Nucléaires,sahara,désert,nuage nucléaire,sacrifice,témoignage,politique,honte,france,actualité,radiation, reggane,gerboise,leucémie,tchernobyl,plutonium,algérien,histoire,passé,mémoire,nucléaire,algérie,bombe atomique,essai nucléaire,tabou,secret,état,victime,cobaye,soldat,armée,cancer,maladie,irradiation,1960,guerre,prisonnier,massacre,naissance,monstre,Waldenström,aven,Association des Vétérans des Essais Nucléaires,sahara,désert,nuage nucléaire,sacrifice,témoignage,politique,honte,france,actualité,radiation, reggane,gerboise,leucémie,tchernobyl,plutonium,algérien,histoire,passé,mémoire,

 

 


C'est monstrueux ce qui s'est passé là-bas, entre 1960 et 1966, dans le Sahara, à l'abri des regards. Des soldats ont servi de cobayes et ont développé pour beaucoup des maladies diverses, sans compter tous ceux qui sont morts. Ils ont été sacrifiés sur l'autel du service à la Patrie alors que leurs supérieurs s'enfuyaient devant les champignons des bombes atomiques.

Des habitants du Sahara se trouvaient aussi là et ont subi durant des années les effets dévastateurs de ces irradiations.

Que la honte soit sur toutes ces personnes, décideurs infâmes, qui ont osé prendre en otage cette population algérienne, laquelle a été obligée de cacher les petits monstres qui naissaient parmi leurs bébés, enfants difformes cachés dans des grottes aux yeux du monde.

Au coeur du Désert, le regard d'enfants sacrifiés à la toute-puissance française demeure à jamais dans le coeur humain. 

24000 civils et militaires ont été touchés entre 1960 et 1966. 

Des prisonniers ont même été attachés à un kilomètre de l'épicentre de l'une des explosions. Ils ont servis de cobayes et d'expérimentation sur les effets de l'irradiation. Lisez à ce sujet l'article que je cite plus bas :

 

"Effets des radiations sur les populations du Sud"*

 

___________________________________________________________nucléaire,algérie,bombe atomique,essai nucléaire,tabou,secret,état,victime,cobaye,soldat,armée,cancer,maladie,irradiation,1960,guerre,prisonnier,massacre,naissance,monstre,Waldenström,aven,Association des Vétérans des Essais Nucléaires,sahara,désert,nuage nucléaire,sacrifice,témoignage,politique,honte,france,actualité,radiation, reggane,gerboise,leucémie,tchernobyl,plutonium,algérien,histoire,passé,mémoire,

 

Je pense à Bernard Lécullée, revenu dans un état désastreux d'Algérie, irradié. 

Voici son histoire, tirée du Sud-Ouest du 11 Mars 2009 :

"Il était parti pour quinze mois, volontaire, dans le désert du Sahara. Quinze mois « pour mettre du beurre dans les épinards » disait-il. Il s'appelait Bernard Lécullée, travaillait pour l'armée française, il était jeune marié, père de trois enfants avec un petit dernier en route. On était en 1963.

Christine Lécullée se souvient du retour de son héros de mari. Elle est là sur le quai froid de cette petite ville de Moselle où la famille a été mutée. Les deux petits ne l'ont jamais vu, parti depuis trente mois. Elle attend son homme, ce fier Lorrain aux solides épaules, et ne reconnaît pas le vieillard qui s'avance vers elle en souriant.

« Je ne voulais rien montrer aux enfants. Ils attendaient mon signal pour aller l'embrasser, et j'étais sidérée. Il avait perdu ses cheveux, ses oreilles étaient transparentes, ses dents déchaussées, ses épaules voûtées. Maigre, il se traînait. Mon grand-père oui, pas mon mari. Mes premiers mots ont été : "il faut faire venir le docteur". »

La prise de sang confirme une maladie grave. Bernard Lécullée est transféré à l'hôpital pour d'autres examens. Dans la nuit, il sera transporté en hélicoptère à Paris, où le diagnostic tombe : cancer de la moelle osseuse. Christine ne sait rien. On lui dit : « Votre mari est anémié ».

 Lorsqu'un mois après son admission à l'hôpital militaire de Paris elle vient le voir. Les infirmiers lui demandent : « C'est vous la femme de l'irradié ? » Elle répond non.

« On m'a conduite dans le service où mon mari était hospitalisé en chambre stérile. Je lui répétais : "qu'as-tu fait pour te mettre dans cet état ? T'es le seul à être rentré comme ça ?" Il m'a montré d'un signe de tête les autres chambres stériles. 17. Ils étaient 17 dans le même état que lui. Des morts-vivants. J'avais 26 ans et quatre enfants. Le ciel m'était tombé sur la tête. »

Bernard Lécullée n'est jamais sorti de l'hôpital. Il a été transféré d'un centre hospitalier à un autre pendant dix ans, jusqu'à son décès à l'âge de 42 ans. Christine se débrouille avec ses petits, son travail et sa colère. Elle veut savoir. L'armée bloque les dossiers médicaux, jusqu'à cette révélation : « Il a été irradié pendant les essais nucléaires du Sahara, irradié progressivement par inhalation. Il était employé à l'épuration des eaux usées, en contact direct avec des cuves de plutonium. »

En 1998, la fille aînée de Christine et Bernard Lécullée demande que son père soit reconnu « mort pour la France » par l'armée française. Elle reçoit un imprimé où est cochée la mention « refus », sans autre explication.

 La colère de Christine monte. Elle insiste pour savoir, les portes se ferment. Depuis 2001, avec l'association des anciens militaires atteints de maladie mortelle imputée aux essais nucléaires français en Algérie (1960-1966) et Polynésie (1966-1996), elle se bagarre devant la justice française. Elle demande une indemnisation pour ses enfants. Elle veut que son mari soit reconnu « ancien combattant mort pour la France ». « Cette lutte m'épuise, assure-t-elle, mais je ne lâcherai pas. J'ai moi-même une carte de veuve d'ancien combattant, tandis que mon mari n'est toujours pas reconnu comme un ancien combattant. Bizarre non ? »

Hier soir au cinéma l'Utopia à Bordeaux, Christine Lécullée est venue témoigner après la présentation du film documentaire de Djamel Ouahab, « Gerboise bleue », qui retrace l'histoire secrète des essais atomiques français en Algérie. « Enfin, le voile est levé. »

_____________________________________________________

_____________________On parlera de plus en plus de ce tabou nucléaire en Algérie, de ce secret que la France a essayé d'étouffer, sans jamais vouloir donner les renseignements précis aux algériens sur les emplacements des essais, sur les déchets nucléaires enterrés.

La France doit reconnaître plus que tout autre méa culpa qu'elle a des responsabilités immenses à travers les bombes atomiques explosées au coeur du Sahara, pour toutes les générations futures, pour toutes les victimes, pour tous les soldats dont le martyr n'est toujours pas reconnu officiellement.


J'ai écrit cet article pour mettre en lumière ce que beaucoup de ma génération née dans les années 60 et après ne savent pas, pour que ceux qui savent se souviennent et pour que les victimes se reconnaissent victimes et non pas seules chacune de leur côté, à souffrir de maladies étranges, orphelines et mortelles.


Chloé Laroche_________________




_Informations et articles divers, à lire absolument :

 

Effets des radiations sur les populations du Sud* :

 

http://www.forem.dz/index.php/fr/news/1-latest-news/226-effets-des-radiations-sur-les-populations-du-sud


---------------------------------------------------------------

Les vétérans du nucléaire s'organisent :

http://www.dissident-media.org/infonucleaire/news_veterans.htm

----------------------------------------------------

L’AVEN ? Il s’agit de l’Association des Vétérans des Essais Nucléaires. 

 

◄•••►1/ Ses actions

- L’AVEN a pour but d’obtenir tous les moyens légaux, le droit à l’information sur le fameux sujet des conséquences sur l’homme de sa participation aux essais nucléaires. Ainsi, chacun a droit d’accès à son dossier médical, aux résultats radiologiques lors de leur séjour dans ces pays. La finalité étant de donner droit à pension, indemnisation et aux soins.

- L’Association rassemble les informations disponibles, informe les vétérans de leurs droits, intervient auprès des autorités administratives françaises ou européennes, enfin, elle soutient les vétérans.

- L’AVEN dispose de juristes, scientifiques et médecins ainsi que de journalistes, tous prêts à apporter leur concours.

◄•••►2/ Son financement

La cotisation à l’AVEN est de 20 Euros par an.Chaque membre recevra un bulletin trimestriel « la ora na Bonjour ». Des dons sont effectués aussi et sont les bienvenus, donnant droit à exonération d’impôts. Des subventions sont aussi possibles, ses statuts prévoient cette option. Mais à ce jour, les cotisations représente la plus grande part du budget.

Des autocollants avec le logo de l’association sont vendus également.


♣ ♠ ♣ 3/ L’ACTION SANTE REALISEE PAR L’AVEN ♣ ♠ ♣


L’association a dû réaliser et continue dans ce sens, elle-même son enquête car les pouvoirs publics présentent une grande défaillance à ce niveau. Après avoir regroupé plusieurs centaines de questionnaires et analysé les réponses, une certitude s’affiche :

- 89 % présentent une ou plusieurs maladies
- 34.6 % on été atteints d’un ou plusieurs cancers, des cancers peu fréquents d’ailleurs. A savoir que 77 % sont survenus avant l’age de 60 ans et 37.6 % sont décédés avant 60 ans.
- Certaines pathologies non cancéreuses sont digestives, cardiovasculaires et ostéo musculaires.
- Les enfants sont atteints d’anomalies congénitales (15.6 %) et 24.3 % souffrent d’autres maladies. Bien souvent le premier enfant de ces vétérans est mort né ou dans les premiers mois de vie. Des vétérans sont même devenus dans l’incapacité de procréer.


♣ ♠ ♣ 4 / LES ACTIONS JURIDIQUES ♣ ♠ ♣


Il faut avant tout se procurer les diverses pièces médicales, ce qui est très rapide, à savoir que l’AVEN dans sa brochure donne toutes les coordonnées des organismes selon si vous étiez militaires ou civils.


Pour les vétérans ou leurs ayants-droits ayant un statut militaire au moment des essais nucléaires, quel qu’il soit, en l’occurrence pour mon papa, chauffeur de gradés, il est possible d’engager une procédure afin de demander pension et réparation.

◄► Le demande de pension ◄►


Pour les personnels civils du CEA ou entreprises présentes, sous traitantes, il faut faire reconnaître la maladie professionnelle, démarche à engager auprès de la sécurité sociale. L’avocat de l’association apporte alors sa contribution pour la réalisation du dossier.

Pour les militaires il faut engager une procédure de réparation intégrale des préjudices subis. L’association dispose de correspondants responsables de la commission juridique. Et puis l’avocat, le représentant « final » ne demandera pas de provisions pour engager la procédure. Il sera payé si le vétéran obtient une pension, son montant étant au maximum de 20 % de 2 années de pension et établit au temps passé pour cette procédure. De plus selon un article de la loi, ces frais peuvent être imputables à l’Etat.


♣ ♠ ♣ 5 / LA PROPOSITION DE LOI ♣ ♠ ♣


Le 17 janvier 2001, l’avocat de l’association a déposé à l’Assemblée Nationale une proposition de loi relative au suivi des conséquences sanitaires et environnementales des essais nucléaires.

Puis elle a été déposée de nouveau par les trois députés Verts le 24 juillet 2002. Le 7 novembre 2002, le groupe Communiste et Républicain a déposé une proposition de loi n° 368 relative au suivi sanitaire des essais nucléaires français. Elle a été déposée au Sénat dans les mêmes termes le 22 janvier 2003 par le groupe des sénateurs communistes. Depuis d’autres députés et sénateurs socialistes ont apporté leur soutien à ces propositions de loi, dont mon député ! Une trentaine de parlementaires tant de la majorité que de l’opposition ont se sont manifestés en posant des questions écrites.

Bref, le mouvement a l’air de prendre un peu plus d’ampleur, des élus s’impliquant et apportant leur soutien à l’association.

 


♣ ♠ ♣ 6 / UN ESPOIR ♣ ♠ ♣


L’AVEN réclame un devoir de vérité et de justice. La France n’a cessé ses essais nucléaires que depuis le 27 janvier 1996. Certes, les vétérans se réjouissent de cette initiative mais les malades sont de plus en plus nombreux, diagnostiqués jeunes et leurs traitements relèvent bien souvent de la survie. Trop de décès, trop prématurés ! Certains vétérans ne verront leur dossier aboutir, leurs enfants poursuivront cette quête afin que justice soit rendue.

C’est ce que souhaite l’association, d’autant plus que beaucoup travaillaient dans des conditions de sécurité élémentaires.

L’AVEN fait référence au modèle américain qui prévoit une loi d’indemnisation des vétérans exposés aux radiations pour une liste de maladies, liste évolutive. Cette loi est une lutte des vétérans et des peuples américains et des Iles Marshall, victimes des essais nucléaires.

Cette lutte peu à peu prend de l’ampleur. Si vous êtes concernés par ces essais et qu’aujourd’hui vous êtes atteints de maladie ou cancer, contactez l’AVEN, faites vous connaître afin que le nombre de personnes en souffrance soit connu. Plus les victimes se manifesteront, plus l’AVEN sera puissante et pourra poursuivre ses actions."

*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤¤*¤*¤*¤*¤

AVEN
187 montée de Choulans
69005 LYON

Tél. 04.78.36.93.03
Fax 04.78.36.36.83

E-mail : aven@aven.org

 

Site internet : www.aven.org

________________________________________



22/10/2012

Lettre à Valérie Trierweiler, première dame de France et femme libre... Paroles à une femme de coeur.

 ___________________________________________________valerie trierweiler,politique,hollande,premiere dame de france,dame de coeur,humanitaire,femme libre,indépendance,liberté,mariage,enfant,divorce,maîtresse,protocole,france,média,grandes gueules,état,tweet,élysée,président,ségolène royal,falorni,jalousie,télévision,journaliste,médisances,calomnie,critique,jugement,ouverture d'esprit,femme,actualité,libération,soumission


valerie trierweiler,politique,hollande,premiere dame de france,dame de coeur,humanitaire,femme libre,indépendance,liberté,mariage,enfant,divorce,maîtresse,protocole,france,média,grandes gueules,état,tweet,élysée,président,ségolène royal,falorni,jalousie,télévision,journaliste,médisances,calomnie,critique,jugement,ouverture d'esprit,femme,actualité,libération,soumission



Madame Valérie TRIERWEILER,

 

Avec votre permission, j'observe, depuis l'élection de votre compagnon François Hollande à la Présidence, votre montée à la lumière et devant les caméras.

J'ai suivi tous les propos levés contre vous, à l'occasion de votre tweet et à votre sujet en général, sujet très controversé et largement repris par diverses radios, avec des personnes très remontées parfois contre vous.valerie trierweiler,politique,hollande,premiere dame de france,dame de coeur,humanitaire,femme libre,indépendance,liberté,mariage,enfant,divorce,maîtresse,protocole,france,média,grandes gueules,état,tweet,élysée,président,ségolène royal,falorni,jalousie,télévision,journaliste,médisances,calomnie,critique,jugement,ouverture d'esprit,femme,actualité,libération,soumission

Je lis même dans un commentaire sur internet qu'une femme écrit de vous : "Il est extrêmement difficile de trouver cette femme sympathique ! Enfant de divorcés, je l'aurais eu comme belle mère, je lui en aurais collé une au risque d'aller en prison !" 

Beaucoup de français aimant Ségolène Royal vous ont détestée par le fait que vous avez été la maîtresse de Monsieur Hollande et que selon eux, vous avez essayé de faire de l'ombre à Madame Royal.

Je fais partie de celles et de ceux qui ont soutenu Madame Royal lors de sa candidature à la Présidentielle et durant les Primaires. J'aime beaucoup cette personne que je trouve droite et courageuse, digne aussi.

valerie trierweiler,politique,hollande,premiere dame de france,dame de coeur,humanitaire,femme libre,indépendance,liberté,mariage,enfant,divorce,maîtresse,protocole,france,média,grandes gueules,état,tweet,élysée,président,ségolène royal,falorni,jalousie,télévision,journaliste,médisances,calomnie,critique,jugement,ouverture d'esprit,femme,actualité,libération,soumissionMais je vous apprécie aussi, comme femme exprimant toute la liberté d'une femme qui a son travail, ses enfants à nourrir et à accompagner dans leur avenir, ses amis à soutenir, comme vous l'avez fait pour votre ami, avec ce twit... à Olivier Falorni. Ce dernier vous a toujours défendue, en disant que vous avez été franche et que vous avez fait ce twit en toute sincérité et amitié.

Quelle maladresse de la part du Gouvernement d'avoir voulu parachuter Madame Royal dans un lieu où se tenait Monsieur Falorni, estimé et apprécié depuis longtemps. C'est vous, Madame Trierweiler qui avez reçu le coup de bâton alors que le tort ne vient pas de vous...valerie trierweiler,politique,hollande,premiere dame de france,dame de coeur,humanitaire,femme libre,indépendance,liberté,mariage,enfant,divorce,maîtresse,protocole,france,média,grandes gueules,état,tweet,élysée,président,ségolène royal,falorni,jalousie,télévision,journaliste,médisances,calomnie,critique,jugement,ouverture d'esprit,femme,actualité,libération,soumission

Je suis sincèrement choquée d'entendre, de lire et de voir autant d'attaques à votre encontre, d'ignominies, de bassesses. 

Choquée aussi de m'apercevoir que certains Français ne vous considèrent aucunement et ne vous attribuent aucune place, du fait que vous n'êtes "pas mariée" à Monsieur Hollande. valerie trierweiler,politique,hollande,premiere dame de france,dame de coeur,humanitaire,femme libre,indépendance,liberté,mariage,enfant,divorce,maîtresse,protocole,france,média,grandes gueules,état,tweet,élysée,président,ségolène royal,falorni,jalousie,télévision,journaliste,médisances,calomnie,critique,jugement,ouverture d'esprit,femme,actualité,libération,soumission

Vous gardez votre travail de journaliste la tête haute... Cependant, vous avez dû renoncer à un poste à la télévision. Pour des concessions... Encore une concession prise à une femme libre et indépendante !

valerie trierweiler,politique,hollande,premiere dame de france,dame de coeur,humanitaire,femme libre,indépendance,liberté,mariage,enfant,divorce,maîtresse,protocole,france,média,grandes gueules,état,tweet,élysée,président,ségolène royal,falorni,jalousie,télévision,journaliste,médisances,calomnie,critique,jugement,ouverture d'esprit,femme,actualité,libération,soumissionVous avez la droiture et l'honnêteté de ne pas vouloir dépendre des bonnes grâces financières de l'État ni de votre compagnon Président. Mais il vous faut composer avec le protocole et avec l'opinion populaire.

Contre toute attente, je pense sincèrement que la France d'en bas et les personnes ouvertes vous sont acquis et que vous avez leur sympathie, bien que leur opinion reste souvent secrète... discrète même.valerie trierweiler,politique,hollande,premiere dame de france,dame de coeur,humanitaire,femme libre,indépendance,liberté,mariage,enfant,divorce,maîtresse,protocole,france,média,grandes gueules,état,tweet,élysée,président,ségolène royal,falorni,jalousie,télévision,journaliste,médisances,calomnie,critique,jugement,ouverture d'esprit,femme,actualité,libération,soumission

Je pense que vous devez rester vous-même et ne pas vous soucier de l'opinion de ceux qui ont les plus fortes voix et les plus "grandes gueules".

En tout cas, je dois dire que face à certains sujets extrêmement graves de l'actualité et par relativité, je trouve certaines émissions de radio indécentes sur l'importance donnée parfois à votre critique exacerbée et agressive pour votre personne.

valerie trierweiler,politique,hollande,premiere dame de france,dame de coeur,humanitaire,femme libre,indépendance,liberté,mariage,enfant,divorce,maîtresse,protocole,france,média,grandes gueules,état,tweet,élysée,président,ségolène royal,falorni,jalousie,télévision,journaliste,médisances,calomnie,critique,jugement,ouverture d'esprit,femme,actualité,libération,soumissionJe sais que vous êtes une dame de COEUR et que vous en avez, de ce coeur, puisque vous savez donner et partager pour l'humanitaire et l'humain tout simplement, alors comme Première Dame de France, je vous donne ce titre-là, de Dame de Coeur.

Je crois que deux femmes ont beaucoup souffert, l'une et l'autre, et qu'il est pénible de lire dans un journal en gros titre : "Ces femmes qui gâchent la vie du Président". Quel machisme ambiant de salir ainsi les deux femmes de notre Président, l'ex-femme et la présente. Monsieur Hollande a fait ses choix. Il faut arrêter de trouver des boucs émissaires et de rendre chèvre sa compagne actuelle.

valerie trierweiler,politique,hollande,premiere dame de france,dame de coeur,humanitaire,femme libre,indépendance,liberté,mariage,enfant,divorce,maîtresse,protocole,france,média,grandes gueules,état,tweet,élysée,président,ségolène royal,falorni,jalousie,télévision,journaliste,médisances,calomnie,critique,jugement,ouverture d'esprit,femme,actualité,libération,soumissionValérie et Ségolène, le destin est ainsi que l'amour s'arrête parfois là où il repart ailleurs. Mais il y a aussi des enfants et ces enfants subissent tout cela ainsi que les éclaboussures de la presse, les mauvaises appréciations, les jugements des bien-pensants et des médias... et là-dessus, je ne peux rien dire de plus que RESPECT à vous deux, à vos enfants.

PATIENCE et FORCE.

Je vous prie de croire, Madame TRIERWEILER, à l'assurance de ma parfaite considération.


Chloé LAROCHE


____________________ valerie trierweiler,politique,hollande,premiere dame de france,dame de coeur,humanitaire,femme libre,indépendance,liberté,mariage,enfant,divorce,maîtresse,protocole,france,média,grandes gueules,état,tweet,élysée,président,ségolène royal,falorni,jalousie,télévision,journaliste,médisances,calomnie,critique,jugement,ouverture d'esprit,femme,actualité,libération,soumission

 

J'ai reçu une réponse à ma lettre

à Madame TRIERWEILER envoyée à l'Élysée.

 

Voici cette réponse datée du 19 décembre 2012 :

 

Chère Madame,

 

Madame Valérie TRIERWEILER a bien reçu votre courrier.

Touchée par votre témoignage de sympathie et sensible aux sentiments qui ont inspiré votre aimable démarche, elle m'a confié le soin de vous en remercier très sincèrement et de vous adresser ses plus chaleureuses pensées.

Je vous prie d'agréer, Chère Madame, l'expression de mes hommages.

 

Patrice BIANCONE, 

Chef du Cabinet de Madame TRIERWEILER




 

 

 

 

 

02/10/2012

La ville de Grenoble et celle d'Échirolles sont en deuil ce soir, bouleversées et peinées par la terrible mort de Kevin et Sofiane, assassinés dans un parc.

échirolles,grenoble,granges,villeneuve,assassinat,kevin,sofiane,marche blanche,paix,quartier,jeune,criminel,crime,police,politique,peur,angoisse,condoléances,famille,solidarité,dignité,courage,deuil,perte d'un enfant___________________________________échirolles,grenoble,granges,villeneuve,assassinat,kevin,sofiane,marche blanche,paix,quartier,jeune,criminel,crime,police,politique,peur,angoisse,condoléances,famille,solidarité,dignité,courage,deuil,perte d'un enfant


La ville de Grenoble et celle d'Échirolles, ainsi que les quartiers de la Villeneuve et des Granges, sont en deuil ce soir, bouleversés et peinés par la terrible mort de Kevin et Sofiane, tombés sous les coups d'une bande de jeunes à Échirolles, vendredi 28 septembre, dans le parc Maurice Thorez.échirolles,grenoble,granges,villeneuve,assassinat,kevin,sofiane,marche blanche,paix,quartier,jeune,criminel,crime,police,politique,peur,angoisse,condoléances,famille,solidarité,dignité,courage,deuil,perte d'un enfant

Ce soir, j'ai senti dans mon quartier de la Villeneuve  comme une odeur de terreur de savoir que deux jeunes pacificateurs de la cité d'à côté, brillants et travailleurs, ont quitté cette vie à cause de la haine de jeunes venus d'ici n'ayant pas hésité à frapper avec des marteaux, des pioches, des couteaux, sauvagement.

échirolles,grenoble,granges,villeneuve,assassinat,kevin,sofiane,marche blanche,paix,quartier,jeune,criminel,crime,police,politique,peur,angoisse,condoléances,famille,solidarité,dignité,courage,deuil,perte d'un enfantCe mardi, à 18 h, une marche blanche est organisée en mémoire de Kevin et Sofiane à partir du Lycée Marie-Curie à Échirolles. Cette marche où chacun viendra avec un tissu blanc témoignera de la volonté des parents de chacune des victimes de pacifier, de renoncer à la vengeance et d'appeler chacun à la raison et à la sagesse pour ne pas envenimer les choses.

Ces deux jeunes sont morts à 21 ans. Ils étaient beaux et avaient le coeur empli de projets et de rêves. On a pris leur vie comme si on était au coeur d'une guerre faite contre les colombes et les anges.échirolles,grenoble,granges,villeneuve,assassinat,kevin,sofiane,marche blanche,paix,quartier,jeune,criminel,crime,police,politique,peur,angoisse,condoléances,famille,solidarité,dignité,courage,deuil,perte d'un enfant

échirolles,grenoble,granges,villeneuve,assassinat,kevin,sofiane,marche blanche,paix,quartier,jeune,criminel,crime,police,politique,peur,angoisse,condoléances,famille,solidarité,dignité,courage,deuil,perte d'un enfantJ'adresse mes sincères condoléances aux parents de ces deux jeunes hommes,  parents qui sont restés dignes et nous ont donné à tous un véritable exemple de courage et de force.


 Chloé Laroche

________________________________________


J'ai créé un album photos d'hommage pour SOFIANE et  KÉVIN, que vous pouvez aller consulter en haut à droite de cette page :

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/album/tempete-sur-la-villeneuve-de-grenoble-2012/


____________________________

 Vous pouvez aussi lire cet article du témoignage d'un policier :

http://www.frederichelbert.com/20121003/le-massacre-de-kevin-et-sofiane-a-echirolles-recit-exclusif-dun-policier

18/09/2012

Les RETRAITÉS ont pour la plupart des problèmes de santé, ce qui nous attend tous... Alors soyons solidaires aujourd'hui et n'attribuons jamais à nos seniors d'avoir dévalisé la Sécurité Sociale.

retraité,senior,retraite,impôt,rmc,bourdin,radio,auditeur,culpabilité,santé,vieillesse,médecine,sécurité sociale,trou de la sécu,crise,dette,transport,vsl,médecin,scandale,accusation,france,politique,ministre,maladie__________________________________retraité,senior,retraite,impôt,rmc,bourdin,radio,auditeur,culpabilité,santé,vieillesse,médecine,sécurité sociale,trou de la sécu,crise,dette,transport,vsl,médecin,scandale,accusation,france,politique,ministre,maladie

Bonjour à tous et toutes,


Ces derniers temps, j'entends des propos révoltants sur les radios, à propos de tout et de rien, mais là, je vais vous parler des retraités.

Un auditeur sur RMC Radio a osé dire à l'antenne à Jean-Jacques Bourdin qu'il fallait faire payer les retraités car ce serait eux, selon lui, qui creusent le trou de la Sécurité Sociale.

On en a entendu de toutes les  couleurs concernant les impôts à demander aux retraités, en ces temps difficiles de crise.

Savez-vous que nombre de retraités sont obligés de travailler à soixante-dix ans, voire plus... de se lever à cinq heures du matin pour livrer des journaux, payés à coups de lance-pierre... de trouver des petits travaux payés au noir par des particuliers... de vendre des tricots fabriqués au prix de longues heures, dont les mailles sont tachés des larmes de la pauvreté des seniors... ?

retraité,senior,retraite,impôt,rmc,bourdin,radio,auditeur,culpabilité,santé,vieillesse,médecine,sécurité sociale,trou de la sécu,crise,dette,transport,vsl,médecin,scandale,accusation,france,politique,ministre,maladieLes retraités ont pour la plupart des problèmes de santé, ce qui nous attend tous..., problèmes de santé qui les conduisent à avoir besoin de soins médicaux, de transports médicalisés, d'hospitalisations,...  mais n'oublions jamais qu'ils ont cotisé durant quarante ans avant de toucher leur retraite.

Alors soyons solidaires aujourd'hui et n'attribuons jamais à nos seniors d'avoir confectionné le trou de la Sécurité Sociale.

Être malade et se sentir diminué par la vieillesse ou le handicap, ou encore par la dépendance... ne doit pas être chargé du poids immense d'une culpabilité factice émise par une société à la recherche d'un bouc-émissaire.

Chloé Laroche

 

04/09/2012

La morale laïque accepte t-elle de voir séparer des familles, de voir pleurer des enfants, de voir expulser tous ces camps de roms dont la moitié sont des enfants ?

grenoble,roms,camps,démantèlement,expulsion,immigration,enfants,resf,education sans frontiere,politique,valls,gouvernement,gauche,hollande,élections,électeur,déception,associations,Bonsoir à tous et toutes,


Quelle bonne idée cette proposition de voir fleurir dans toutes les écoles l'apprentissage de la "morale laïque"... la remise en éducation des belles idées républicaines, comme la fraternité, la liberté, la solidarité, l'égalité.

Mais que les adultes donnent d'abord l'exemple, avant !!

Je n'irai pas par quatre chemins en disant que je suis extrêmement choquée après avoir pris connaissance de l'ensemble des faits établis au sein de cet article-enquête que je vous invite à parcourir aussi :

http://www.educationsansfrontieres.

org/article43937.html

Je suis extrêmement choquée d'entendre chaque jour sur les radios en conduisant mon taxi sanitaire que se déroulent des démantèlements de camps de roms quotidiennement. Certains camps se composaient pour la moitié d'enfants. On détruit les camps mais on ne donne pas de solutions. On les évacue mais on ne les reloge pas. On juge ces personnes, on dit d'elles qu'elles volent, qu'elles pillent, qu'elles sont malfaisantes. Mais on ne les regarde pas comme des êtres humains. 

Je passais chaque jour près de l'hôpital de Grenoble où se trouvait un camp de roms. Un matin, à 6 h, le 26 juillet, cet été, ils ont tous été expulsés de leur lieu d'accueil. Des enfants devaient être scolarisés, pris en charge par des associations. Depuis, elles les recherchent. C'est terrible. Avez-vous pensé au désarroi de ces familles, de ces enfants traqués par la vie, par la misère perpétuelle, par un destin d'éternels nomades ?grenoble,roms,camps,démantèlement,expulsion,morale laïque,immigration,enfants,resf,education sans frontiere,politique,manuel valls,gouvernement,gauche,hollande,élections,électeur,déception,associations,rentrée,actualité,honte,la tronche,mairie,racisme,nomade,errance,fuite,police,violence,rejet,société,injustice,tzigane,roumanie,france,isère,indignation,taxi sanitaire,témoin

Les maires se lavent les mains de tout cela en disant que ces camps sont insalubres et qu'on ne peut les laisser ainsi. Mais l'enfer est bien pavé de bonnes intentions. Et le diable se cache derrière les masques grimaçants de la bienséance et de la propreté urbaine.

La politique du nouveau Gouvernement me déçoit grandement concernant les roms et l'immigration.

L'espérance que j'avais placé en lui s'effondre. Nous sommes passés de Charybde en Scylla, du pire au pire nous sommes passés.

grenoble,roms,camps,la patate chaude,démantèlement,roms action,expulsion,morale laïque,immigration,enfants,resf,education sans frontiere,politique,manuel valls,gouvernement,gauche,hollande,élections,électeur,déception,associations,rentrée,actualité,honte,la tronche,mairie,racisme,nomade,errance,fuite,police,violence,rejet,société,injustice,tzigane,roumanie,france,isère,indignation,taxi sanitaire,témoinLa morale laïque réclamée par le Ministre de l'Éducation cette semaine dans les écoles devrait apprendre aux adultes qu'on ne peut déloger un enfant de son habitat, fusse-t-il délabré et insalubre, sans le reloger dans un logement décent.


Chloé LAROCHE

________________________


P.-S : merci de lire ces articles pour info :

http://fr.squat.net/2012/08/12/grenoble-la-mairie-de-la-tronche-na-jamais-autant-pue/

______________
http://collectif16septembre.wordpress.com/ 

(dont vidéo et photos)

 

 

15/08/2012

L'église en ce 15 août nous a donné une "belle leçon" de tolérance, d'amour et d'ouverture... d'hypocrisie et de discrimination, en montrant du doigt les couples homosexuels, image de l'anti-famille.

homosexuel,prière famille,15 août,mariage homosexuel,adoption par homosexuel,prier pour la france,adoption,famille,discrimination,catholique,assomption,évêque,hollande,président,politique,état,séparation église état,religion,mariage civil,homophobie,haine,hypocrisie,actualité,injusticeChers tous et toutes,


L'église en ce 15 août nous a donné une "belle leçon" de tolérance, d'amour et d'ouverture... d'hypocrisie et de discrimination.

L'église en ce 15 août a appelé tous les chrétiens à prier pour la famille... celle qui comprend un homme et une femme... mais surtout pas une famille d'homosexuel(le)s.homosexuel,prière famille,15 août,mariage homosexuel,adoption par homosexuel,prier pour la france,adoption,famille,discrimination,catholique,assomption,évêque,hollande,président,politique,état,séparation église état,religion,mariage civil,homophobie,haine,hypocrisie,actualité,injustice

L'église en ce 15 août n'a pas parlé des familles mono-parentales qui élèvent seuls ou seules leurs enfants... ni des enfants orphelins qui pleurent dans les orphelinats et rêvent d'une famille, qu'elle soit constituée d'une femme et d'un homme, de deux femmes, de deux hommes, ou d'un homme seul ou une femme seule.

L'église a dit qu'il ne fallait pas faire passer les désirs des adultes avant l'intérêt des enfants à avoir deux parents, mais elle fait aujourd'hui exactement cela : faire passer la croyance et les dictats religieux avant le bien-être des enfants qui attendent de recevoir l'amour d'une famille.

Avoir deux papas, avoir deux mamans, c'est nettement mieux que de croupir dans un lieu sans tendresse, sans amour, abandonné de tous.

homosexuel,prière famille,15 août,mariage homosexuel,adoption par homosexuel,prier pour la france,adoption,famille,discrimination,catholique,assomption,évêque,hollande,président,politique,état,séparation église état,religion,mariage civil,homophobie,haine,hypocrisie,actualité,injusticeJ'élève mon fils seule, son père étant décédé. L'église va-t-elle me rendre son père, sous prétexte qu'un enfant ne doit pas vivre sans son père ou sa mère ? L'église va-elle m'aider à assumer mon destin de maman isolée, aux maigres ressources, sans soutien paternel ? La Caf m'accorde 80 euros par mois de soutien familial pour élever mon fils sans papa... Au moins, la Caf, elle, a un peu de coeur et partage ses richesses.

Alors, je vous le dis, si deux hommes ou deux femmes veulent se marier civilement et adopter un enfant et l'aimer... alors je les soutiens et les soutiendrai, car ils (elles) sont des êtres humains et dignes d'être parents.homosexuel,prière famille,15 août,mariage homosexuel,adoption par homosexuel,prier pour la france,adoption,famille,discrimination,catholique,assomption,évêque,hollande,président,politique,état,séparation église état,religion,mariage civil,homophobie,haine,hypocrisie,actualité,injustice


Chloé LAROCHEhomosexuel,prière famille,15 août,mariage homosexuel,adoption par homosexuel,prier pour la france,adoption,famille,discrimination,catholique,assomption,évêque,hollande,président,politique,état,séparation église état,religion,mariage civil,homophobie,haine,hypocrisie,actualité,injustice,famille monoparentale,parentalité,désir,objet de désir,discours,pape,curé,prêtre,parent solo,père,mère,honte,peur,silence,églisehomosexuel,prière famille,15 août,mariage homosexuel,adoption par homosexuel,prier pour la france,adoption,famille,discrimination,catholique,assomption,évêque,hollande,président,politique,état,séparation église état,religion,mariage civil,homophobie,haine,hypocrisie,actualité,injustice


 

20/07/2012

Fêtons l'avancée de la protection des enfants étrangers qui ne seront plus enfermés en CRA, centres de rétention... mais il demeure que des pères continuent à être expulsés de notre pays.

msadarmorique_1231341281335_LOGO_FAMILLE_NOMBREUSE.gifBonjour à tous et toutes,


Vous savez que depuis quelques années, je prends la défense de nombreux papas expulsés et de familles aussi, ainsi que d'enfants arrachés à leur école pour être placés en camp de rétention avant expulsion définitive.

Le gouvernement ayant changé, de nombreuses associations ont l'espoir que les choses changent. Elles commencent à changer effectivement puisque Monsieur VALLS a décidé de ne plus accepter les enfermements des enfants en CRA, centre de rétention.

Je vous invite à lire à ce sujet ce très bel article : 

http://www.placeauxdroits.net/portail/node/19

Cet article démontre tout ce qui reste à faire après ces premières mesures décidées par le Ministre de l'Intérieur.

rose-09-vip-blog-com-778674scsnowflake-vip-blog-com-714971p.jpgEn effet, des papas continuent d'être expulsés alors que le premier droit d'un enfant est d'avoir ses parents près de lui.

Aujourd'hui, un père risque l'expulsion vers l'Italie alors que son fils de cinq ans est à Paris. Pourquoi ceci ? C'est révoltant. Je vous invite donc à prendre position et à signer la pétition ci-dessous.

Je terminerai mon article en demandant avec force au nouveau Gouvernement que les familles ne soient plus jamais écartelées comme je l'ai constaté ces dernières années. Je vous rappelle que dans ma ville, à l'école du Jardin de Ville, trois enfants ont été arrachés aux bancs de leur école primaire et maternelle pour être expulsés avec leurs parents le 24 novembre 2008.

Voir mon article écrit pour eux : 

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/12/02/un-pere-est-venu-chercher-ses-enfants-a-l-ecole-encadre-de-p.html#trackbacksh

Je vous remercie de lire à ce sujet tous les articles écrits dans la catégorie que vous trouverez à gauche de la page de mon blog : "Chloé défend les pères expulsés" et "Non aux expulsions et aux camps".

Et que Monsieur CHEN ne soit pas expulsé en ce jour. Je vous tiens au courant de son sort. Puisse-t-il demeurer avec son fils. 

expulsion étranger,monsieur chen,cra,centre de rétention,réseau education sans frontieres,france,immigration,valls,ministre,politique,hollande,droits de l'enfant,Dernièrement le papa d'une fillette, expulsé lui aussi, m'a écrit que sa fille devait ressentir la même chose que mon fils orphelin : cette absence déchirante de la présence du père.

La seule chose est que dans ce cas, ce sont les hommes qui créent la souffrance et qu'elle pourrait être évitée, le destin étant déjà largement suffisant à apporter la mort et les épreuves dans les familles.


Chloé LAROCHE



__________________________________________________


TEXTE DE LA PÉTITION pour Monsieur CHEN____________

"Les hommes changent, les méthodes restent…

 "Le préfet de police de Paris, nouvellement nommé par Manuel Valls, a obtenu, la rétention de M. Ou CHEN, Chinois de Belleville dont le seul tort est de ne pas connaître le Code des étrangers (Ceséda), ce qui l'a conduit à croire que son titre de séjour italien valait pour l'espace Schengen et notamment la France.

Le construction européenne est ainsi faite que l’espace Schengen qui permet la libre circulation des européens, ne vaut pas pour les étrangers et qu’un titre de séjour valable dans un pays de cet espace ne permet pas de s’installer dans un autre pays de ce même espace…

C’est en vertu de cette discrimination, qu’un père de famille chinois, M. Ou CHEN, régularisé en Italie ne peut rejoindre sa famille en France et s’occuper de son fils scolarisé à la maternelle Tourtille et qu’ainsi, arrêté à Paris, il va être expulsé vers l’Italie incessamment

La politique du chiffre, pourtant amplement dénoncée, continue de faire des victimes.

Demandons au Préfet de police de Paris, nouvellement nommé, de libérer M. CHEN afin qu’il puisse retrouver les siens et poursuivre une vie familiale normale.

 
L'expulsion vers l'Italie de cet homme, dont toute la famille réside à Paris (et notamment son fils de cinq ans) est absurde mais conforme au Ceséda. 
 
Les autorités italiennes ont donné leur accord pour son retour en Italie, il y a plus de 20 jours.
 
Or depuis, la préfecture s'est « endormie » – la privation de liberté d'un étranger ne pesant pas cher – et vient seulement de se réveiller la veille du passage devant le Juge des libertés et de la détention (JLD) au 24e jour. Ce dernier, en effet serait obligé de prononcer une libération devant le peu de diligence du Préfet à trouver un billet d'avion ou de train durant ces 20 jours.
 
Aussi, le nouveau préfet a donc décidé en catastrophe d'expulser par avion quelques heures seulement avant la présentation devant le JLD !"
 
Si, pour vous, les droits humains ne se bradent pas, signez la pétition :
 
http://www.educationsansfrontieres.org/article43848.html?id_rubrique=
 
_______________________________________________________________________

01/05/2012

Au Bénin, existe une pratique terrible d'infanticide sur certains enfants, racontée dans le nouveau film de Christine François : "Le secret de l'Enfant-Fourmi" attendu le 2 mai.

bénin,le secret de l'enfant-fourmi,christine françois,infanticide,forces démoniaques,vaudou,sorcier,sorcellerie,nord bénin,afrique,tradition,croyance,religion,mère,adoption,enfant,crime,rituel,audrey dana,voyage,urgence,agir,cinéma,film,foi,voile,excision,femme lapidée,adultère,fuite,témoignage,inconscient collectif,femme,superstition,trouble psychologique,esprit,danger,sauver,politique,lâchetéBonjour à tous et toutes,


Je suis dans l'attente de voir ce film qui sort demain, le 2 mai, dans les salles.

Ce film s'appelle "Le secret de l'Enfant-Fourmi", tourné par Christine François.

bénin,le secret de l'enfant-fourmi,christine françois,infanticide,forces démoniaques,vaudou,sorcier,sorcellerie,nord bénin,afrique,tradition,croyance,religion,mère,adoption,enfant,crime,rituel,audrey dana,voyage,urgence,agir,cinéma,film,foi,voile,excision,femme lapidée,adultère,fuite,témoignage,inconscient collectif,femme,superstition,trouble psychologique,esprit,danger,sauver,politique,lâcheté

C'est l'histoire d'une femme de trente ans partie en Afrique à la poursuite d'un amour perdu qui rencontre une femme au Bénin, une maman lui remettant son bébé dans l'urgence et s'enfuyant sans explications. Audrey Dana garde finalement l'enfant avec elle, l'adoptant et l'emmenant en France. Elle revient au Bénin lorsque son fils a sept ans et présente des troubles psychologiques, afin de retrouver le secret de cette adoption.

Ce film s'appuie sur des centaines de témoignages réels concernant des infanticides rituels sur des enfants dits "démoniaques" pratiqués au Bénin, surtout dans le Nord du pays.bénin,le secret de l'enfant-fourmi,christine françois,infanticide,forces démoniaques,vaudou,sorcier,sorcellerie,nord bénin,afrique,tradition,croyance,religion,mère,adoption,enfant,crime,rituel,audrey dana,voyage,urgence,agir,cinéma,film,foi,voile,excision,femme lapidée,adultère,fuite,témoignage,inconscient collectif,femme,superstition,trouble psychologique,esprit,danger,sauver,politique,lâcheté

Ces infanticides sont basés sur des superstitions attisées par certains sorciers, lesquels se nourrissent de l'observation de certains signes, comme de prendre en compte l’endroit précis où poussent les dents de lait, ainsi que la position du bébé au moment de l’accouchement, sans oublier la prématurité ou l'impression que l'enfant serait habité par des forces démoniaques ou bien présenterait un comportement déviant ou difficile à gérer.

Le village se sent menacé et se protège donc en sacrifiant l'enfant qui représente un danger pour l'évolution du groupe.

_______________________________________________

bénin,le secret de l'enfant-fourmi,christine françois,infanticide,forces démoniaques,vaudou,sorcier,sorcellerie,nord bénin,afrique,tradition,croyance,religion,mère,adoption,enfant,crime,rituel,audrey dana,voyage,urgence,agir,cinéma,film,foi,voile,excision,femme lapidée,adultère,fuite,témoignage,inconscient collectif,femme,superstition,trouble psychologique,esprit,danger,sauver,politique,lâchetéCe film nous oblige à nous positionner et à réagir... voire agir. Ainsi se demander : pourquoi doit-on respecter une tradition qui tue des enfants, sous prétexte que c'est une tradition et une foi ?bénin,le secret de l'enfant-fourmi,christine françois,infanticide,forces démoniaques,vaudou,sorcier,sorcellerie,nord bénin,afrique,tradition,croyance,religion,mère,adoption,enfant,crime,rituel,audrey dana,voyage,urgence,agir,cinéma,film,foi,voile,excision,femme lapidée,adultère,fuite,témoignage,inconscient collectif,femme,superstition,trouble psychologique,esprit,danger,sauver,politique,lâcheté

Quelle est cette pudeur extrême et lâche qui oblige certains de mes compatriotes à dire : "On ne touche pas aux traditions des autres peuples, par respect, par principe de non-jugement d'autrui."

Désolée, moi je juge, comme je juge l'excision et sa pratique monstrueuse sur les petites filles et les femmes.

Je juge aussi cette croyance qui fait dire encore à certains croyants d'une certaine religion que c'est bien de lapider et de punir les femmes ayant commis l'adultère. Et qui dit aussi que la femme n'a pas à connaître le plaisir mais doit seulement se dévouer à en donner à son mari. Et qui dit encore que la femme doit se voiler afin de ne pas attiser le désir chez les autres, les hommes mâles étant si faibles qu'ils ne peuvent maîtriser leur convoitise.

bénin,le secret de l'enfant-fourmi,christine françois,infanticide,forces démoniaques,vaudou,sorcier,sorcellerie,nord bénin,afrique,tradition,croyance,religion,mère,adoption,enfant,crime,rituel,audrey dana,voyage,urgence,agir,cinéma,film,foi,voile,excision,femme lapidée,adultère,fuite,témoignage,inconscient collectif,femme,superstition,trouble psychologique,esprit,danger,sauver,politique,lâchetéPour en revenir au film de l'Enfant-Fourmi, c'est une histoire assez proche de ce que j'ai vécu avec ma fille que j'ai adoptée au Bénin, avec toutes les questions liées à l'adoption, à l'orphelinat où elle y avait été placée par son père, à sa mère dont elle avait été arrachée, comme l'ont été tous ses frères et soeurs et tous ses demi-frères et soeurs, le père biologique étant polygame et si cruel qu'il a enlevé les enfants à toutes les mamans pour les placer, les envoyer de ci-de là.

bénin,le secret de l'enfant-fourmi,christine françois,infanticide,forces démoniaques,vaudou,sorcier,sorcellerie,nord bénin,afrique,tradition,croyance,religion,mère,adoption,enfant,crime,rituel,audrey dana,voyage,urgence,agir,cinéma,film,foi,voile,excision,femme lapidée,adultère,fuite,témoignage,inconscient collectif,femme,superstition,trouble psychologique,esprit,danger,sauver,politique,lâchetéJ'ai vécu cette souffrance de mère adoptive qui apprend des choses inacceptables et si cruelles de l'enfance de ma fille. Cette souffrance qui comprend le fait de devoir gérer les miasmes d'une lignée rejaillissant sur une enfant innocente, enfant au prise avec son passé récent et lointain, au prise à l'abandon subi et très courant dans ce pays.

Le "passé lointain" dont je parle correspond à l'inertie d'un héritage familial et béninois lié à certaines forces du Vaudou qui rôdent dans ce pays, jusque dans l'inconscient des enfants. Je dis "certaines" car il n'est pas question de diaboliser le Vaudou.. mais certaines pratiques peuvent attirer des esprits inférieurs, par l'utilisation de certaines sorcelleries, de poupées, instruments magiques de torture, de certains esprits appelés les Lwas et pouvant entrer en contact direct avec les humains, après appel des sorciers. Les rituels nombreux faits dans ce sens sont présents dans l'inconscient et le patrimoine collectif de ce pays. Un rituel n'est jamais innocent et marque à jamais les esprits. Il peut enchaîner des êtres à ce qui s'appelle le contraire de la liberté des âmes.bénin,le secret de l'enfant-fourmi,christine françois,infanticide,forces démoniaques,vaudou,sorcier,sorcellerie,nord bénin,afrique,tradition,croyance,religion,mère,adoption,enfant,crime,rituel,audrey dana,voyage,urgence,agir,cinéma,film,foi,voile,excision,femme lapidée,adultère,fuite,témoignage,inconscient collectif,femme,superstition,trouble psychologique,esprit,danger,sauver,politique,lâcheté

Des béninois commencent à se poser des questions sur le bien-fondé de la pratique de l'infanticide liée à la tradition et entretenue par certains sorciers. Quand une maman béninoise a déjà vu sacrifier trois enfants sortis de son ventre, comment ne peut-elle pas être dans la révolte et le combat contre des pratiques à condamner définitivement ?

Ce film va faire le tour du Bénin. Je prie secrètement pour qu'il ouvre les yeux de ses habitants, certains ayant déjà le coeur grand ouvert à l'indignation et soutenant à contre-courant ce film courageux.

bénin,le secret de l'enfant-fourmi,christine françois,infanticide,forces démoniaques,vaudou,sorcier,sorcellerie,nord bénin,afrique,tradition,croyance,religion,mère,adoption,enfant,crime,rituel,audrey dana,voyage,urgence,agir,cinéma,film,foi,voile,excision,femme lapidée,adultère,fuite,témoignage,inconscient collectif,femme,superstition,trouble psychologique,esprit,danger,sauver,politique,lâchetéChloé Laroche

 

 

 

12/03/2012

Euthanasie, alcool au volant, fin de vie et réflexions

Bonjour à tous et toutes,

Voici quelques réflexions et sujets que je souhaite partager avec vous, en ces temps remués et présidentiables :

 

1- Qu'est-ce que je pense de l'euthanasie ?

Je pense que l'euthanasie est une affaire de personnes, individuelle et à accompagner au cas par cas, ce que font certains médecins à l'heure actuelle, qui ne demandent pas l'autorisation pour la pratiquer mais qui par exemple pratiqueront l'euthanasie passive, qui consiste à arrêter l'acharnement thérapeutique, traitements lourds sans intérêt pour des personnes qui vont mourir. 

Je ne suis pas favorable à l'euthanasie ouverte à tous sans discernement, porte ouverte à toutes les dérives et à l'abus de familles souhaitant récupérer l'héritage au plus vite.

Je suis favorable aux soins palliatifs, services ouverts dans certains hôpitaux, avec un accompagnement pour que la personne en fin de vie ne souffre plus, avec des traitements anti-douleurs et aussi une écoute adaptée aux personnes en fin de vie. Jalmalv, qui est l'association "Jusqu'à la mort accompagner la vie" a créé une formation pour inciter la population à devenir bénévole dans ce genre de services, afin d'adoucir la vie de personnes ayant le désir de quitter cette vie dans la dignité et la douceur, en ayant dit au revoir à leur chemin et à leurs proches.

 

2- Pourquoi l'alcool au volant ne saute-t-il pas aux yeux comme danger public ?

Dernièrement, alors que je m'intéresse d'assez près au problème de la conduite alcoolisée, l'une des premières causes avérées de mortalité sur la route, j'ai discuté avec une personne qui me dit :

-C'est de la foutaise, cette histoire de ne pouvoir boire avant de conduire et d'être verbalisé, voire de faire de la prison et de perdre six points, voire son permis. Il n'y a pas tant de morts sur la route à cause de l'alcool, c'est dérisoire... C'est juste pour que l'État récupère des sous. Et puis, à côté, il y a ceux qui fument et là on trouve bien plus de morts par le tabac.... mais bizarrement, personne n'interdit rien ... et pourquoi donc ? !!"

Voici ma réponse : dernièrement une dame a bu et a pris l'autoroute à contre-sens, heurtant de plein fouet une voiture. Une petite fille de quatre ans a perdu son père et sa mère dans cet accident. Si c'était votre nièce ou votre petite soeur, comment réagiriez-vous ? 

http://provence-alpes.france3.fr/info/a-7-a-contresens-4-morts-a-cause-de-l-alcool-69794814.html

La conductrice de 24 ans avait passé la nuit en boîte de nuit et avait 2,3 grammes dans le sang.

Dernièrement encore, près de Blois, un jeune homme de 25 ans ayant bu beaucoup plus que la dose réglementaire a tué une famille entière recomposée : un père et deux jeunes de 13 et 16 ans ainsi que leur belle-mère morte à l'hôpital, après l'accident. Le choc a été très violent et a tué sur le coup le père et les deux jeunes.

Il faut savoir que l’alcoolémie positive d’un conducteur est présente dans le tiers des accidents routiers, causant 30,8 % des tués sur la route. 3970 personnes ont été tuées sur les routes en 2011. Faites le calcul !

J'ai choisi pour vous ce commentaire véridique et vérifié sur internet, que je souhaite partager avec vous : "2% à 3% des conducteurs conduisent avec un taux d'alcoolémie bien supérieur au seuil légal (le taux légal d'alcoolémie maximum étant fixé à 0,5 g d'alcool par litre de sang) en temps normal, mais alors, les nuits de week-end,... n'en parlons pas, ce pourcentage est multiplié par 10 !!! Le plus souvent, ce sont des personnes qui sortent pas bien frais de boîte, d'une soirée bien arrosée etc. Enfin, dans un tiers des accidents avec conducteur éméché, la voiture impliquée est seule sur la route." 

45000 personnes meurent chaque année à cause de l'alcool, pas seulement sur la route mais aussi de par leur santé dégradée et anéantie.

66000 personnes meurent à cause du tabac en France, pour répondre au final à la personne qui me parlait en début de réflexion.

Ce n'est pas parce qu'il y a 21 000 morts de différence qu'il faut laisser de côté la lutte contre l'alcool au volant, bien au contraire ! Un seul mort innocent et sobre tué par un chauffard alcoolisé est un mort de trop.

 

3- Allez écouter, s'il vous plaît, cette merveilleuse jeune fille entendue lors du 15 ème concours de plaidoirie du Mémorial de Caen.

Elle s'appelle Alma Adilon-Lonardoni du Lycée Champagnat à Saint-Symphorien-sur-Coise (69) et nous parle de la fin de vie, des personnes âgées et des maisons de retraite :

http://www.dailymotion.com/video/xo3yv5_il-fait-si-bon-vieillir_webcam

 

Chaleureusement à tous,

 

Chloé LAROCHE

 

 

16/02/2012

Aimer son prochain par-delà sa propre douleur et dire les ignominies pour que l'ignorance ne paralyse pas notre solidarité et notre devoir de mémoire, de la SYRIE aux tueries de la Seconde guerre.

u19982279.jpgBonjour à tous et toutes,

 

Je traverse actuellement la période difficile de l'anniversaire du départ de ma fille aînée et je vis dans le corps l'amoncellement intérieur de souffrance depuis toutes ces années où on apprend à accepter afin de poursuivre sa destinée, afin de donner son coeur et son énergie à d'autres personnes en souffrance.


On est très seul face à ce handicap intérieur qui ne se voit pas, l'amputation de cette partie de nous mise au monde par notre ventre, notre enfant arraché à la vie.u14061573.jpg


On apprend à gérer et à reconnaître les périodes de plus grande fatigue afin de se préserver et d'accepter qu'à certains moments on peut être plus fragile, plus vulnérable.


images.jpegLe deuil d'un enfant s'apaise et se dilue dans le temps, par rapport au degré de souffrance morale intense que l'on vit à l'annonce de la mort, mais le deuil ne se finit jamais puisque l'on est amputé et que notre vie a basculé entre terre et ciel, un pied dans la tombe où le vertige de la mort nous fait chavirer.


thumbnail-7.aspx.jpegIl faut choisir en un choix conscient de se battre, de dire oui à la vie, de renoncer à cet amour vivant et ayant vécu, disparu avec notre enfant, amour qui vit au-delà de nous-même dans la création, la créativité, le don de soi.


Il faut se dire que notre vie s'arrêtera et le rejoindra un jour pas si lointain, qu'elle rejoindra ceux que l'on a aimé et qui sont partis si loin de nous. En attendant, on a des choses encore à vivre ici, des mains à serrer et à tendre, des sourires à donner, un coeur à partager, des souffrances à soulager, des ignominies à dénoncer.


PAA091000051.jpgJe suis profondément meurtrie de voir qu'en Syrie, tant d'enfants meurent sans qu'on ne puisse rien faire, qu'une ville : Homs, soit ainsi martyrisée et bombardée sans arrêt, que la Russie et la Chine bloquent toute décision pour venir en aide à ce peuple. En une nuit, plus de deux cent civils, dont des enfants, ont été massacrés et cela continue. De jeunes enfants sont torturés, brûlés à la cigarette ou électrocutés. Dans certains quartiers de la ville, on a retrouvé des familles entières égorgées et massacrées de façon barbare. Des familles ont été sorties de chez elles dans la rue et des voitures leur fonçaient dessus pour les écraser.


x14402629.jpgJ'ai été infiniment bouleversée aussi d'avoir vu une terrible photo prise lors d'un massacre d'enfants durant la Seconde guerre mondiale, photo prise de dizaines d'enfants étendus par terre, si jeunes et le corps froid, tués par les Nazis. Meurtrie de voir autant de cruauté dans l'Humanité. Meurtrie de comprendre de jour en jour ce qu'a été le massacre des Juifs, en prenant conscience du passé qui nous sali à jamais en tant que français à travers la France de Pétain, passé qui nous crucifie pour toujours à travers le sort de milliers de familles juives décimées et à travers tous ceux (juifs, résistants, tziganes, homosexuels) qui sont morts en camps de "concentration" en Allemagne et de "rétention" en France.


page03-1pt.gifComment le 10 juin 1944, des soldats S.S. ont pu prendre un village entier, tuant à 16 h tous les hommes rassemblés en différents lieux, dans un petit bourg tranquille et sans histoire, Oradour sur Glane ? Comment ont-ils pu enfermer quatre cent femmes et enfants dans l'église afin de les tuer, leur tirant dessus à bout portant et les asphyxiant, tirant même sur deux femmes qui s'enfuyaient avec un bébé. Il y eut 642 victimes en ce jour terrible que la France n'oubliera jamais.


Aujourd'hui et hier, on a le devoir de réagir, de savoir et de ne jamais oublier. Mais l'histoire se répète, même si elle ne porte pas le même nom.bul0167.jpg


Aujourd'hui, en France, il y a des camps de rétention comme on en trouvait dans la France de Vichy. La Cimade entrait en ces lieux avec la Croix-Rouge pour venir en aide aux juifs enfermés, aux femmes, aux enfants.

Aujourd'hui, la Cimade poursuit son oeuvre, comme quoi on avance sur le même mode, dans les mêmes rouages, sauf qu'il n'y a plus de trains pour emmener les juifs à la mort mais il y a des avions pour expulser des papas, des familles entières hors de France. Des enfants sont enfermés actuellement en camps de rétention. Il faut le savoir. Allez sur le site du réseau d'Éducation sans Frontières.org et vous comprendrez.

Ce soir, sur ce site, j'ai été interpelée par le cas d'une famille de Villejuif menacée d'expulsion dans le mois. Une famille qui comprend quatre enfants qui viennent de perdre leur mère d'un cancer. Il leur reste leur père. Le sous-préfet a décrété que maintenant que la maman est morte, les enfants doivent être déscolarisés et renvoyés en Algérie avec leur père. Cela fait deux ans qu'ils sont là. Les enfants ont deux tantes en France.

u19257753.jpgLa douleur de leur deuil est à prendre en considération dans une situation intolérable où les chiffres de l'Immigration ne devraient pas intervenir comme cotât. Je suis de tout coeur près de ce père éprouvé par le deuil de sa femme et près de ces enfants menacés de quitter le territoire français. C'est inhumain de leur faire subir ça.


Je demande donc pour 

Monsieur Amine BOUKHENCHOUCHE

père de Waïl, Rayane, Allaa Edine et Abir 

 

un titre de séjour « vie privée et familiale ».

 


 

Chloé LAROCHE________________x15302831.jpg


P.-S. : MERCI de signer la pétition demandant

le titre de séjour pour cette famille sur ce lien :

http://www.educationsansfrontieres.org/

article41331.html


De plus, aujourd'hui, jeudi 16 février, un rassemblement de soutien se tiendra à 16 h 30 devant l'école Pasteur.

Villejuif (94) : Rassemblement de soutien pour Monsieur Amine BOUKHENCHOUCHE et ses quatre enfants : Waïl, Rayane, Allaa Edine et Abir !

devant l’école élémentaire Pasteur 48 rue Louis Pasteur (métro ligne 7 direction Villejuif station Villejuif Léo Lagrange. La rue Pasteur est parallèle à la nationale 7 côté Villejuif).




20/01/2012

Ma lettre ouverte au Préfet d'Eure et Loir pour un papa géorgien expulsé hier en double peine, marié à une femme lourdement handicapée et père de deux garçons nés en France.

Je partage aujourd'hui avec vous ma lettre ouverte au Préfet d'Eure et Loir. Mon blog est lu chaque jour par de nombreux lecteurs, entre 400 et 500. J'écris pour atteindre le plus grand nombre et faire réagir et agir ceux qui me lisent. Afin que ce pays retrouve sa dignité, soyons des acteurs d'humanité !        

Chloé L


OBJET DE MA LETTRE

Demander le retour en France de David Kuridze.

_______________________________________________________________


Monsieur le Préfet d'Eure et Loir,

 

Hier jeudi, vous avez ordonné et laissé faire quelque chose de terrible puisque vous avez piétiné les Droits de l'enfant en expulsant un père de famille.

Un des premiers droits des enfants est de pouvoir vivre avec leurs parents. 

Mon fils a sept ans dans un mois et a été privé par la mort de son papa il y a quatre ans. C'est la vie qui a frappé mais là, c'est vous qui frappez, avec brutalité et inhumanité, en expulsant un papa géorgien vers son pays. C'est beaucoup de souffrance pour un enfant de se retrouver privé définitivement de l'un de ses parents.

David Kuridze venait de terminer une peine de prison et devait rentrer chez lui pour s'occuper de sa femme Lali, handicapée à 80 pour cent, et de ses deux enfants de neuf et dix ans.

Vous avez préféré appliquer la double peine alors que le Président s'était engagé en 2004 dans une opposition catégorique à cette mesure terrible, qui condamne deux fois la personne, une fois par la prison, la deuxième fois par l'expulsion du pays où il a fondé famille et vie durable.

Luka et Zaza, les deux fils de David, sont nés en France. Pourquoi devraient-ils payer tout cela par leur peine, leur souffrance d'enfants orphelins, leur déchirure.

Monsieur le Préfet, vous savez comme moi que Monsieur Guéant a dépassé ses objectifs d'expulsions de plus de cinq mille étrangers, alors pourquoi ne pas laisser ces deux enfants innocents auprès de leur père ?

Je vous rappelle que la Convention des Droits de l'Enfant signés en 1990 demande ceci aux États :


« Les États parties veillent à ce que l'enfant ne soit pas séparé de ses parents contre leur gré ».


 Monsieur le Préfet, je vous demande de faire revenir ce père en France afin qu'il puisse s'occuper de sa famille, de sa femme lourdement handicapée, de ses deux fils qui ont besoin de leur père pour construire une vie d'adulte saine et équilibrée.

Je vous fais confiance et m'adresse à votre esprit civique et humain.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Préfet, l'expression de mes sentiments républicains.

Chloé LAROCHE


david kuridze,géorgie,expulsion,handicap,famille,droits de l'enfant,enfants,orphelin,courbevoie,prefet eure et loir,lionel beffrey,immigration,mr gueant,chiffre,sarkozy,france,politique,cruauté,double peine,prison,école marcel achard,oqtf,resf,reseau education sans frontieres,pétition,père,papa,séparation,destin,injustice,convention des droits de l'enfant,Préfet des Hauts-de-Seine,____________________________________david kuridze,géorgie,expulsion,handicap,famille,droits de l'enfant,enfants,orphelin,courbevoie,prefet eure et loir,lionel beffrey,immigration,mr gueant,chiffre,sarkozy,france,politique,cruauté,double peine,prison,école marcel achard,oqtf,resf,reseau education sans frontieres,pétition,père,papa,séparation,destin,injustice,convention des droits de l'enfant,préfet des hauts-de-seine


PÉTITION pour David Kuridze :

http://www.educationsansfrontieres.org/article40515.html


POUR ÉCRIRE AU PRÉFET :

 

Pour dire fermement mais sans injure ni diffamation ce que vous pensez de leur attitude à ces très hauts fonctionnaires :

 

 


Préfet d'Eure et Loir :lionel.beffre@eure-et-loir.gouv.fr
Secrétaire de la Préfecture d'Eur et Loir : blaise.gourtay@eure-et-loir.gouv.fr 
Préfet des Hauts-de-Seine : pierre-andre.peyvel@hauts-de-seine.gouv.fr
Secrétaire général de la préf. des Hauts-de-Seine : didier.montchamp@hauts-de-seine.gouv.fr 
  

 


19/01/2012

Les pandas valent-ils plus qu'un père de famille chinois ? Oui, ils valent une fortune mais les pères, eux, ne sont que des pions sur l'échiquier politique. Je vous parle ici de Monsieur LIU et de Monsieur MO.

Bonsoir à tous et toutes,

sipa_rex40206391_000004.jpgDeux pandas géants sont arrivés ces derniers jours en grande pompe, prêtés par la Chine à la France pour dix ans, après des années de négociations. Ils sont ici pour faire des petits et assurer une descendance à cette race désormais protégée.

Monsieur MO, 28 ans, est resté aussi en France durant dix ans. Il a fait deux enfants et vient d'être expulsé comme un malpropre vers la Chine, son pays d'origine, laissant son fils et sa fille derrière lui. La France va peut-être les prendre en charge dans le zoo où se trouvent les pandas...thumbnail-3.aspx.jpeg

rodney_peinture_chinoise.jpgCes deux pandas géants valent-ils plus qu'un père de famille chinois ...? Oui, ils valent une fortune mais le père chinois, lui, n'est qu'un pion sur l'échiquier politique. Il a servi à remplir les chiffres de l'expulsion des étrangers, demandés par notre politique de l'Immigration.

u18573166.jpgMais Monsieur MO n'a pas suffi. Aujourd'hui, un autre papa d'origine chinoise s'est vu emprisonné le 11 janvier. La menace d'une expulsion vers la Chine est imminente, bien qu'impensable humainement. Il a été arraché à ses deux enfants. Lui aussi en a deux : un garçon en maternelle et une fille en CM2. Le plus petit, Rémi, est né en France. Le couple est arrivé dans notre pays en 2004. S'ils retournaient en Chine, les enfants ne seraient pas scolarisés, car considérés comme étrangers. Ces deux enfants sont implantés en France. C'est leur pays depuis sept ans.u15651853.jpg

C'est un traitement inhumain que le Gouvernement fait subir à ces deux familles chinoises.IE032-042.jpg

Monsieur Mo a été expulsé définitivement loin de ses deux enfants de deux et trois ans.

J'avais fait un article pour lui le 6 janvier et une pétition a été ouverte pour demander son retour :

______MR MO A ÉTÉ EXPULSÉ LE 7 JANVIER___________

VOICI LE LIEN VOUS PERMETTANT DE PROTESTER ET DE SIGNER LA PÉTITION CONCERNANT CETTE FAMILLE.

Merci de signer et de diffuser largement cette pétition.

http://www.educationsansfrontieres.org/?page=article&id_article=40591

monsieur mo,chine,expulsion,famille démembrée,resf,reseau education sans frontieres,politique,actualité,urgent,appel à faxer,écrire,indigner,s'indigner,immigration,camp de rétention,suicide,enfants,famille,chinois,étranger,40 jours de rétention,noël seul,préfet,arrachement,indignation,colère,pétition,aubervilliers




_____________________ Pour que Monsieur LIU ne connaisse pas le même sort que Monsieur MO, il faut qu'un grand nombre de lecteurs écrivent comme moi au Préfet (Préfecture de Police de Paris) la lettre ci-dessous et signent aussi la pétition suivante : 

http ://resf.info/P2108

_____________________________________

IS592-050.jpg

Appel à mails/fax :

-Adresse mail : 

prefpol.dpg-etrangers-secretariat@interieur.gouv.fr...

-Fax : 01 53 71 67 23 ________________________

 

Monsieur le Préfet,


Monsieur LIU Shijie, né le 4 décembre 1974 à Wenzhou, n° étranger 7503625301, habitant Paris 10°, a été arrêté sur son lieu de travail mercredi 11 janvier 2012. Il a été conduit au centre de rétention de Vincennes. Monsieur LIU Shijie est arrivé en France avec sa femme en 2004 et leur fils Rémi est né en avril 2006 à Paris. Rémi est à la maternelle Boy Zelenski (10°) et sa sœur ainée Kaihui, âgée de 10 ans, scolarisée depuis septembre 2007, est actuellement en CM2 à l’école Eugene Varlin (10°) où ils sont très bien intégrés. 
REMI et KAIHUI ne peuvent vivre qu’en France et doivent poursuivre leur scolarité entourés de leurs deux parents. Les enfants vivent dans l’angoisse depuis mercredi. Ils ont besoin de retrouver leur père et de voir leurs parents réunis. 
La vie de Monsieur LIU Shijie s’est construite en France et doit s’y poursuivre. C’est la raison pour laquelle je vous demande de le libérer afin qu’il retrouve sa famille et de réexaminer sa situation administrative.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de mes sentiments républicains.

thumbnail-2.aspx.jpegChloé LAROCHE

_______________________________________thumbnail.aspx.jpeg

thumbnail-1.aspx.jpeg



Et là où se prennent les décisions :

- Elysée fax : 01 47 42 24 65

http://www.elysee.fr/ecrire/index.html

 

marche-nouvel-an-chinois-a-guangzhou_1209612173.JPG============= Pour obtenir la libération de Mr Liu et la levée de son ordre de quitter le territoire, signez la pétition : 

http ://resf.info/P2108

 

Voir : http://www.educationsansfrontieres.org/article40635.html

et 

http://blogs.mediapart.fr/blog/resf/130112/expulsion-de-m-mo-lettre-ouverte-m-le-prefet-de-police-de-paris-et-m-le-minist

 __________________________________________________________

________  PAGE SOURCE DE L'IMAGE du panda calLigraphié :

http://blog.4ucreate.fr/post/2008/01/30/Votre-prenom-en-caractere-ideogramme-chinois-

sur-le-site-wwwchine-informationscom 

____________   Nota bene  : Les photos choisies par l'auteur pour son article et pour les précédents proviennent du site http://www.fotosearch.fr avec des photos libres de droits.

06/01/2012

Deux jeunes enfants nés en France voient leur père expulsé en Chine, dans un pays où ils seraient eux-mêmes étrangers. Appel urgent à agir pour cette famille. MR MO A ÉTÉ EXPULSÉ LE 7 JANVIER.

Article Urgent ______________ URGENCE URGENCE URGENCE URGENCE URGENCE URGENCE______________________________

monsieur mo,chine,expulsion,famille démembrée,resf,reseau education sans frontieres,politique,actualité,urgent,appel à faxer,écrire,indigner,s'indigner,immigration,camp de rétention,suicide,enfants,famille,chinois,étranger,40 jours de rétention,noël seul,préfet,arrachement,indignation,colère,pétition,aubervilliers

J'ai été alertée par la situation d'un jeune chinois de 28 ans, Monsieur Mo, qui est en France depuis l'âge de 18 ans.

Il est dans notre pays depuis dix ans et a eu deux enfants qui ont deux et trois ans, nés tous les deux en France : Félix et Soufia. monsieur mo,chine,expulsion,famille démembrée,resf,reseau education sans frontieres,politique,actualité,urgent,appel à faxer,écrire,indigner,s'indigner,immigration,camp de rétention,suicide,enfants,famille,chinois,étranger,40 jours de rétention,noël seul,préfet,arrachement,indignation,colère,pétition,aubervilliers

Changfeng s'est construit sur notre territoire depuis sa majorité, à une période fragilisée de la vie où il sortait de l'état d'enfance pour entrer dans le monde des adultes.

Il a été arraché à sa famille en décembre, à ses enfants et sa femme, pour être placé en centre de rétention et être expulsé vers la Chine, son pays de naissance.

monsieur mo,chine,expulsion,famille démembrée,resf,reseau education sans frontieres,politique,actualité,urgent,appel à faxer,écrire,indigner,s'indigner,immigration,camp de rétention,suicide,enfants,famille,chinois,étranger,40 jours de rétention,noël seul,préfet,arrachement,indignation,colère,pétition,aubervilliersIl devait être expulsé hier mais il a fait une tentative de suicide, devant l'issue dramatique de cet arrachement cruel.

Après quelques heures d'hospitalisation, il a été ramené très rapidement en Centre de rétention.

Il doit être expulsé ce dimanche.


Vous pouvez l'aider à rester en France en faxant le message suivant ou en écrivant à l'adresse mail donnée plus bas. Vous pouvez le personnaliser, mais en veillant à demeurer courtois dans vos propos :


Monsieur Changfeng MO est arrivé en France depuis dix ans. Il était alors âgé de 18 ans. Il y a fondé une famille. Ses jeunes enfants Félix, 3 ans, et Soufia, qui aura 2 ans en février, sont privés de leur père depuis 37 jours. Le petit Félix a "fêté" son anniversaire le 15 décembre sans son père. Félix et Soufia et leur mère Hongxia ont passé Noël dans l'angoisse.

Monsieur le Préfet, je vous demande de libérer immédiatement Monsieur MO afin qu'il retrouve sa famille au plus vite.

Je vous prie de croire, Monsieur le Préfet, à mes salutations respectueuses. 

Le 6 janvier 2012, à ...........

Signature
--------------------------------

 

Mail de la préfecture de police



 

prefpol.dpg-etrangers-secretariat@interieur.gouv.fr

 

Fax du cabinet du Préfet :  01 53 71 67 23 


_________________ Merci de votre aide pour aider cette famille à rester unie en France et sans être obligée de rentrer en Chine, car en Chine, les deux enfants seraient considérés comme des étrangers et seraient non scolarisés.monsieur mo,chine,expulsion,famille démembrée,resf,reseau education sans frontieres,politique,actualité,urgent,appel à faxer,écrire,indigner,s'indigner,immigration,camp de rétention,suicide,enfants,famille,chinois,étranger,40 jours de rétention,noël seul,préfet,arrachement,indignation,colère,pétition,aubervilliers


Chloé LAROCHE

________________________ 


______MR MO A ÉTÉ EXPULSÉ LE 7 JANVIER___________

VOICI LE LIEN VOUS PERMETTANT DE PROTESTER ET DE SIGNER LA PÉTITION CONCERNANT CETTE FAMILLE.

Merci de signer et de diffuser largement cette pétition.

http://www.educationsansfrontieres.org/?page=article&id_article=40591

monsieur mo,chine,expulsion,famille démembrée,resf,reseau education sans frontieres,politique,actualité,urgent,appel à faxer,écrire,indigner,s'indigner,immigration,camp de rétention,suicide,enfants,famille,chinois,étranger,40 jours de rétention,noël seul,préfet,arrachement,indignation,colère,pétition,aubervilliers

http://www.educationsansfrontieres.org/article40351.html

16/11/2011

Je suis émue de la situation d'une maman congolaise privée de son existence. Mon propos sur l'identité, sur notre place dans la société, sur la légitimité reconnue ou non d'une adoption, d'un lien de coeur.

vigoureux,congo,afrique,identité,existence,adoption,exister,accueil,sans papiers,étranger,immigration,politique,frontiere,bénin,famille adoption,refus adoption,justice,tribunal,actualité,rapprochement familial,injustice,pétition,education sans frontieres,france,adolescence,colèreBonjour à tous et toutes,


J'avais déjà donné un lien dernièrement pour aider une maman congolaise à rentrer en France afin de retrouver ses enfants restés sur le territoire et de ramener deux de ses filles à Paris. Madame Vigoureux se trouve bloquée au Congo où elle s'était rendue afin de prouver son identité et de ramener un papier demandé par les autorités françaises.vigoureux,congo,afrique,identité,existence,adoption,exister,accueil,sans papiers,étranger,immigration,politique,frontiere,bénin,famille adoption,refus adoption,justice,tribunal,actualité,rapprochement familial,injustice,pétition,education sans frontieres,france,adolescence,colère

Il faut toujours prouver son identité alors que nous existons bel et bien, en tant qu'être humain. Pour ma part, combien de fois m'a-t-on demandé à la Caf notamment de prouver l'identité de mes filles adoptives, de prouver leur existence. La société nous a enregistré une fois mais d'années en années, combien de fois doit-on justifier de notre existence réelle et valable ?

Ma fille adoptive venue du Bénin fait les frais d'une situation scabreuse qui veut que son adoption ne soit pas reconnue en France. Issue d'une famille biologique dont le père est polygame et a abandonné tous ses enfants, les arrachant à leurs mères respectives, le dossier d'adoption subit les zones d'ombre de cette famille qui a menti au départ, se déclarant morts mais pourtant réellement bien vivants.

vigoureux,congo,afrique,identité,existence,adoption,exister,accueil,sans papiers,étranger,immigration,politique,frontiere,bénin,famille adoption,refus adoption,justice,tribunal,actualité,rapprochement familial,injustice,pétition,education sans frontieres,france,adolescence,colèreComment une adolescente peut-elle se construire et ne pas ressentir une colère sourde devant le refus français d'entériner son arrivée en France depuis 2003 ? En 2007, après un conseil de famille positif et l'accord d'une Juge des Tutelles, ma fille avait le coeur en joie et plein d'espoir. Depuis, tout est bloqué, lorsque d'audiences en audiences, de preuves en conclusions... le résultat entendu est : "Nous n'avons pas à entériner un lien affectif."

Cependant, si une famille adoptive n'est pas légalement acceptée par la société et qu'on lui demande par ailleurs d'exister au niveau de l'autorité, comment peut-elle s'enraciner dans la légitimité de son existence, puisque régulièrement, il m'a été dit : "Vous n'êtes pas sa mère aux yeux de la loi."

vigoureux,congo,afrique,identité,existence,adoption,exister,accueil,sans papiers,étranger,immigration,politique,frontiere,bénin,famille adoption,refus adoption,justice,tribunal,actualité,rapprochement familial,injustice,pétition,education sans frontieres,france,adolescence,colèreComment une enfant peut-elle s'enraciner dans son nouveau pays, y trouver la confiance de son identité grandissante, lorsqu'elle ne voit pas arriver de conclusions donnant une reconnaissance à ses parents adoptifs ? Elle rêvait d'avoir une carte d'identité, qu'elle n'a toujours pas, au bout de huit années. Elle portait notre nom à son arrivée en France. Ce nom lui a été arraché pour lui redonner définitivement son nom béninois. Déchirure infâme d'une société qui néglige de reconnaître un lien de coeur, l'identité d'un lien qui se veut loin du sang.vigoureux,congo,afrique,identité,existence,adoption,exister,accueil,sans papiers,étranger,immigration,politique,frontiere,bénin,famille adoption,refus adoption,justice,tribunal,actualité,rapprochement familial,injustice,pétition,education sans frontieres,france,adolescence,colère

Je suis désolée de tout cela, meurtrie pour ma fille, mais ne pouvant plus rien faire désormais, à part saisir la Cour européenne des Droits de l'Homme, je prête ma plume à d'autres familles en difficulté et ici, en l'occurrence, je souhaite que vous vous penchiez sur le cas de cette maman : Madame Vigoureux, en signant la pétition donnée plus bas et en lisant l'article ci-dessous envoyé par Éducation sans Frontières.

vigoureux,congo,afrique,identité,existence,adoption,exister,accueil,sans papiers,étranger,immigration,politique,frontiere,bénin,famille adoption,refus adoption,justice,tribunal,actualité,rapprochement familial,injustice,pétition,education sans frontieres,france,adolescence,colèreCette femme réside en France depuis vingt ans. On voudrait nous faire croire que cette personne n'a aucune existence ni identité française ?? Qu'elle n'a pas sa place ici avec ses enfants ? Quelle belle hypocrisie dans un état qui semble délaisser et rejeter tous ceux qui ne sont pas nés sur cette terre ! Pourquoi est-elle obligée de se justifier encore sur sa légitimité à exister dans notre pays ? Alors qu'elle a deux enfants nés ici, ayant la nationalité française !

Merci pour votre lecture de mon blog, qui compte près de cinq cents lecteurs par jour. 

Merci de signer en nombre la pétition dont vous trouverez le lien en bas du rapport ci-dessous.

 

vigoureux,congo,afrique,identité,existence,adoption,exister,accueil,sans papiers,étranger,immigration,politique,frontiere,bénin,famille adoption,refus adoption,justice,tribunal,actualité,rapprochement familial,injustice,pétition,education sans frontieres,france,adolescence,colèreChloé LAROCHE

 

 

______ "Depuis juillet dernier, une mère et ses deux filles de 13 et 15 ans, vivent un cauchemar, loin de chez elles, bloquées à Pointe-Noire, au Congo, faute de documents d’identité leur permettant de rentrer à Paris.


Brigitte Vigoureux, née au Congo et de nationalité belge, réside à Paris depuis plus de vingt ans. Quatre de ses enfants vivent avec elle, dont deux ont la nationalité française. Pour des raisons obscures que la Belgique refuse toujours de communiquer, à Paris, les autorités belges lui ont refusé le renouvellement de ses papiers d’identité et l’ont déclarée de nationalité indéterminée, ainsi que ses enfants. Elles lui réclament un certificat de naissance authentifié à la fois par son pays de naissance et par les autorités consulaires belges à Brazzaville.

En juillet dernier, munie d’un laissez-passer congolais, elle s’envole pour Brazzaville avec ses deux filles mineures, Thyssina 13 ans et Elaura 15 ans, afin de récupérer le document demandé. Sur place, elle effectue une demande de renouvellement de passeport auprès du consulat belge à Brazzaville, mais se heurte à un refus catégorique de l’ambassade. Brutalement devenues sans papiers et apatrides, Brigitte, Thyssina et Elaura ne peuvent rentrer à Paris. Bloquées depuis juillet à Pointe-Noire, elles ne survivent que parce qu’elles sont hébergées par la mère de Brigitte.

A Paris, son absence a totalement désorganisé la vie de la famille : le compte bancaire de sa mère ayant été bloqué, Amata, la cadette, attend sa bourse scolaire pour payer une partie des charges financières de l’appartement de la famille, Victor, l’aînée, étudiante devenue brutalement chef de famille, doit faire face à des problèmes de plus en plus aigus, et a dû trouver du travail pour régler les besoins les plus urgents. Quant au fils aîné qui vit au Canada, il a dû interrompre ses études, faute de pouvoir régler les frais de scolarité et s’est vu retirer son titre de séjour.

Thyssina et Elaura, de leur côté, n’ont pu effectuer leur rentrée scolaire, en septembre, dans les établissements du 13ème arrondissement de Paris où elles sont scolarisées : en 4ème au collège George Sand pour Thyssina, et en 2nde au lycée Claude Monet pour Elaura. En outre, depuis son arrivée à Pointe-Noire, Thyssina souffre du paludisme et a dû être hospitalisée.

L’avocat bruxellois qui cherche à démêler la situation administrative de Brigitte Vigoureux se heurte à un mur : en l’absence de gouvernement, il ne trouve aucun interlocuteur qui puisse lui fournir une explication. Et le consul de Belgique à Paris a prévenu le comité de soutien qui s’est organisé autour de la famille que le règlement de la situation administrative de Brigitte Vigoureux pourrait prendre des mois !

Pendant ce temps, la vie de la famille Vigoureux se dégrade de jour en jour. Dernier coup dur : Victor et Amata ont reçu une lettre d’huissier pour cause de loyers impayés !

Cela suffit !

Cette situation a assez duré : pour cause de carence de l’état belge, deux toutes jeunes filles sont déscolarisées, ont déjà perdu plus de deux mois de programmes scolaires et attendent de pouvoir rentrer chez elles, sans comprendre pourquoi elles subissent un tel ostracisme.

Thyssina et Elaura, ainsi que leur mère Brigitte Vigoureux, doivent revenir à Paris immédiatement !

Ces deux enfants n’ont pas à subir l’incurie de l’Etat belge !

C’est pourquoi nous demandons au défenseur de droits français, qui a été saisi du dossier, au ministre de l’intérieur, également saisi, d’accélérer les procédures en cours afin que Thyssina, Elaura et leur mère puissent enfin reprendre le cours de leur vie, ici, en France."

 

Et toujours : 
- Pétition pour leur retour : http://resf.info/article38830.html 
- Plus d’infos sur le blog Mediapart de RESF : http://resf.info/article38831.html

Contacts presse :
Marc Naelten (RESF Paris 5-13) : renaud-naelten@orange.fr 06 79 54 03 33
Daniel Cassiaux (collège George Sand) : 06 87 09 18 97
En Belgique : Nathalie Fessol : nath.edme.fessol@gmail.com 0032 2 763 02 09

 

14/11/2011

"Toutes nos envies", "Intouchables" et "L'Exercice de l'État". Ces trois films ont en commun de traiter de la mort ou du handicap et de l'essentiel de la vie, même si la dernière toile paraît ne traiter que de politique.

19732553.jpg-c_100_100_0-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20110506_091325.jpgBonjour à tous et toutes,

 

 

Trois films m'ont bouleversée ces derniers temps : "Toutes nos envies", "Intouchables" et "L'Exercice de l'État".

 

Ces trois films ont en commun de traiter de la mort ou du handicap et de l'essentiel de la vie, même si la dernière toile paraît ne traiter que de politique, ce qui est faux, lorsqu'on approfondit l'histoire. 19826698.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20111010_054130.jpg

 

"Toutes nos envies" est un film qui bouscule, qui va chercher dans les tripes, il renvoie à nos vies, c'est un film doux et si fort, un regard sur une existence, celle de Claire, une femme de conviction, qui porte un idéal et qui meurt telle une étoile filante en ayant accompli le voeu d'une femme endettée et broyée par une société qui donne sa priorité à la consommation, Céline.19777518.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20110713_025416.jpg

 

Stéphane, joué par Vincent Lindon, arrive dans l'existence de Claire comme Driss arrive dans celle de Philippe, handicapé tétraplégique dans "Intouchables".

 

On retrouve dans les deux films un duo fait d'amitié et de jeu de complicité allant au-delà de l'amour et de la sexualité vers l'essentiel de l'humain : comment être là pour accompagner l'être souffrant qui se trouve devant nous et pour qui nous avons de l'empathie ?

 

toutes-nos-envies-2011-21233-890338229.jpgRespecter les envies de l'autre, le rendre intouchable à la  vilenie humaine et aux mauvais regards de la bienséance. De cette bienséance qui empêcherait une femme condamnée par un cancer d'avoir un ami proche parce qu'elle a un mari.

 

De ce confort  "petit bourgeois" qui empêcherait un être handicapé de sauter en parapente mais qui s'en donne le droit devant toutes les conventions de la société.

 

exercice-de-l-etat-93c4a.jpg"L'Exercice de l'État" est aussi un film puissant et redoutable sur les relations humaines mais ce qui m'a particulièrement touchée, c'est la mort du chauffeur du ministre, chauffeur qui a payé de sa vie pour une raison d'État. Prendre une autoroute non terminée et c'est l'accident. Un homme détruit par le chômage, vivant dans une caravane… Un homme qui ne parlait pas, ne disait rien. Le ministre avait préparé des mots qu'il dit finalement tout bas  et qui peuvent être résumés ainsi :  "Cet homme, mon chauffeur, faisait partie des braves de ce monde qui savent que parler ne sert à rien et que de toute façon, tout est appelé à la perte. Alors ils se taisent, lucides sur le monde. Il était de ces êtres sensibles et conscients de la manipulation des grands de ce monde sur les plus faibles, les plus pauvres."19807638.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20110906_041313.jpg

 

Dans ce film de Pierre Schoeller, nous voyons le Ministre des Transports, joué par Olivier Gourmet, arriver sur le lieu d'un accident de car, où des enfants sont morts ou blessés. C'est terrible de constater qu'un drame tel que celui-ci permet à certains d'asseoir leur pouvoir, au travers de discours, de places politiques, de compassion déversée devant des médias choisis pour cela. Les victimes sont des pions, les petites gens des numéros et finalement, le jeu du pouvoir manipule les foules, sans qu'elles n'y puissent grand chose. Et c'est si vrai aujourd'hui.


Sauf que dans "Toutes nos envies" de Philippe Lioret , on voit deux juges qui se battent pour que la société change et ils y arrivent. En plus, c'est une histoire vraie, puisque ces deux juges ont existé à saint Étienne et ont réussi à aider de nombreuses personnes surendettées. Ce qui apporte de l'espoir au fait que chacun peut apporter son énergie et son intégrité afin de faire avancer notre monde vers plus d'équité.1595283_3_f21f_marie-gillain-dans-le-film-francais-de-philippe.jpg

 

P1100152.JPG

------------------------------------------




toutes nos envies,intouchables,l'exercice de l'état,politique,film,cinéma,cancer,deuil,handicap,résilience,amour,empathie,amitié,maladie,épreuve,duo,société,consommation,essentiel,chalais,musique nature,courage,espérance,11 novembre 2011,écoute,vincent lindon,marie gillain,olivier gourmetLe 11 novembre 2011, j'avais décidé d'emmener des amis en randonnée. Dans la voiture, nous avons débattu du film "Intouchables". Un ami a démonté ce film en disant qu'il faisait l'apologie de la classe riche contre la classe pauvre des banlieues et que c'était trop facile de mettre des clichés aussi gros pour avoir la compassion du public face à l'histoire d'un riche handicapé employant un jeune des banlieues, noir de surcroît. Cet ami n'a rien vu de l'aspect humain de ce film, qui montre toute l'énergie que met cet homme handicapé, Philippe, à sourire à nouveau, à s'émouvoir devant une femme, à rêver devant un tableau, à rire à nouveau devant les clowneries de Driss, qui de son côté est émouvant de vérité et d'honnêteté. Il sort de prison et accepte ce travail d'accompagnant garde-malade et chauffeur. Il apporte un souffle nouveau à Philippe, au-delà de toutes les barrières sociales. Il lui redonne envie de vivre, d'aimer. Il écoute ses envies, comme le fait Vincent Lindon pour Claire dans "Toutes nos envies". Lorsque Claire se baigne dans un lac froid, Stéphane la suit sans broncher et la sauve de la noyade lorsqu'elle fait un malaise. Lorsque Philippe demande à Driss de l'emmener, ils se retrouvent face à la montagne puis volant dans un parapente. Quand on sait qu'on va mourir, quand on sait qu'on ne marchera plus, la plus belle preuve d'humanité de l'autre, c'est qu'il respecte nos envies.19826699.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20111010_054131.jpg

 

Le 11 / 11 / 2011, beaucoup de personnes avaient appelé à se retrouver pour plus de fraternité, plus de cohésion humaine.

 


toutes-nos-envies-2011-21233-1163562549.jpgCe jour-là, j'ai rencontré en randonnée un homme qui a perdu deux filles, une par un suicide il y a quatorze ans et une emportée par un cancer, il y a deux ans. Je l'ai écouté et ai frémi d'entendre autant de douleur et autant de vie poursuivie d'arrache-pied, au-delà de tout mot, de tous maux. La résilience est là, quand l'homme peut encore avancer et vivre dans le cirque de la vie, à marcher dans les feuilles de l'automne, au crépuscule de sa vie.

 

À 11 h ce jour-là, j'ai joué de la flûte dans la forêt de Chalais et quelques notes sont montées vers le ciel, envoyées dans l'espace pour plus de légèreté dans les coeurs.DSC_3016.jpg

 

P1100378.JPGCoeurs lourds des souffrances de ce monde, où on peut laisser une jeune femme, une de mes amies, se débattre seule avec ses deux parents âgés, deux parents dont la mère devenue sénile a cassé le bras et la jambe de son mari parce que devenue violente et incontrôlable. Personne n'intervient, il n'y a plus de moyens. Les gens se sentent seuls, comme cette mère face à cette réponse du Samu, une mère dont l'adolescente devient incontrôlable et se met à tout casser chez elle : "Lancez-lui un verre d'eau à la figure, ça va la calmer, ou bien vous la mettez dehors, elle se calmera."

 


Coeurs lourds de notre société où il n'y a plus de place pour accueillir les anciens… problème qui va s'étendre, INTOUCHABLE et insondable dans l'Exercice du Pouvoir, cette politique qui prend des décisions à l'encontre du réalisme de la vie actuelle, à l'encontre de TOUTES NOS ENVIES.toutes-nos-envies-2011-21233-644632435.jpg

 

P1100361.JPGChloé LAROCHE

toutes nos envies,intouchables,l'exercice de l'état,politique,film,cinéma,cancer,deuil,handicap,résilience,amour,empathie,amitié,maladie,épreuve,duo,société,consommation,essentiel,chalais,musique nature,courage,espérance,11 novembre 2011,écoute,vincent lindon,marie gillain,olivier gourmet

 

 

 

 toutes nos envies,intouchables,l'exercice de l'état,politique,film,cinéma,cancer,deuil,handicap,résilience,amour,empathie,amitié,maladie,épreuve,duo,société,consommation,essentiel,chalais,musique nature,courage,espérance,11 novembre 2011,écoute,vincent lindon,marie gillain,olivier gourmet

 

 
toutes nos envies,intouchables,l'exercice de l'état,politique,film,cinéma,cancer,deuil,handicap,résilience,amour,empathie,amitié,maladie,épreuve,duo,société,consommation,essentiel,chalais,musique nature,courage,espérance,11 novembre 2011,écoute,vincent lindon,marie gillain,olivier gourmet

 

11/10/2011

À Grenoble, la population ne sera pas prévenue en cas de rupture du barrage de Monteynard. Afin de réduire le risque d'affolement, on préfère le silence.

Bonjour à tous et toutes,

 

Vous savez que je dis les choses comme elles sont.

Le franc-parler est la caractéristique de mon blog.

Un blog anti langue de bois.


barrage monteynard,grenoble,catastrophe,actualité,risques,vague,barrage,plan orsec,sirène,alerte,scoop,urgence,victime,inondation,isère,risques sismiquesJe viens d'apprendre par source secrète que à Grenoble, ma chère ville, la population ne sera pas prévenue en cas de rupture du barrage de Monteynard.

Afin de réduire le risque d'affolement, les autorités ont choisi le silence.

La vague serait d'une hauteur de six mètres, autant vous dire que tout ce qui roulera (voitures, motos, vélos) ou marchera (piétons en ville) sera balayé par la vague.

La population à la maison sera la seule survivante, surtout celle qui aura la possibilité de monter jusqu'au sixième étage de son immeuble.

Je pense à mon fils. Il est dans une école à un étage. Si l'alerte était donnée, les enfants auraient le temps de monter dans l'immeuble d'en face afin de se protéger.

Si la catastrophe se passait en semaine, aucune école ne survivrait.

Les immeubles de construction fragile seraient emportés.barrage monteynard,grenoble,catastrophe,actualité,risques,vague,barrage,plan orsec,sirène,alerte,scoop,urgence,victime,inondation,isère,risques sismiques

La vague mettrait quarante minutes à arriver sur Grenoble, autant vous dire qu'une sirène adaptée avec signal reconnu par la population sauverait beaucoup de personnes.

Les autorités préfèrent le silence total afin d'éviter que les grenoblois ne s'échappent pas en voiture et ne provoquent pas une "catastrophe supplémentaire". 

Absurdité de l'administration, puisque la catastrophe étant déjà là, l'alerte permettrait de sauver le plus grand nombre en donnant au préalable des consignes judicieuses à la population.

barrage monteynard,grenoble,catastrophe,actualité,risques,vague,barrage,plan orsec,sirène,alerte,scoop,urgence,victime,inondation,isère,risques sismiquesJe dénonce donc cette décision. Même si le barrage de Monteynard a peu de chance de craquer, qui peut dire qu'en cas de tremblement de terre, il n'y aurait pas risque soudain ? Je rappelle que nous sommes dans une zone à forts risques sismiques.

En tant qu'iséroise et habitante de Grenoble, je demande aux autorités la révision de cette décision. Je les remercie par avance de prendre acte de mon article.

 

Chloé LAROCHEbarrage monteynard,grenoble,catastrophe,actualité,risques,vague,barrage,plan orsec,sirène,alerte,scoop,urgence,victime,inondation,isère,risques sismiques,protection population,politique,secours,victimes,dangerbarrage monteynard,grenoble,catastrophe,actualité,risques,vague,barrage,plan orsec,sirène,alerte,scoop,urgence,victime,inondation,isère,risques sismiques,protection population,politique,secours,victimes,dangerbarrage monteynard,grenoble,catastrophe,actualité,risques,vague,barrage,plan orsec,sirène,alerte,scoop,urgence,victime,inondation,isère,risques sismiques,protection population,politique,secours,victimes,danger

 

 _____________________________________________________________

Ps : Je suis allée sur le lien ci-dessous.

Côté "sauvegarde de la population", la copie est à revoir... vu les décisions qui viennent d'être prises :

http://www.irma-grenoble.com/10veurey/03risques-tech/barrage/barrage.htm 

28/09/2011

Ils leur avaient dit : "Vous ne craignez pas l'expulsion, vous avez huit enfants." Mais c'était sans faire avec le service de l'Immigration qui a décidé d'agir avec inhumanité.


étranger,tchetchenie,immigration,politique,actualité,école,resf,reseau education sans frontieres,pologne,huit enfantsBonjour à toutes et tous,

 

 

étranger,tchetchenie,immigration,politique,actualité,école,resf,reseau education sans frontieres,pologne,huit enfantsJ'ai pleuré en lisant le texte que je vous transmets ci-dessous, article que le Réseau d'Éducation sans Frontières m'a envoyé en urgence.étranger,tchetchenie,immigration,politique,actualité,école,resf,reseau education sans frontieres,pologne,huit enfants

Alors, je vous en conjure, mes chers lecteurs, écrivez pour cette famille (aux mails et fax donnés plus bas) et battons-nous pour que ces huit enfants d'une même famille reviennent dans leur école et ne vivent plus ce choc de l'expulsion.étranger,tchetchenie,immigration,politique,actualité,école,resf,reseau education sans frontieres,pologne,huit enfants

 

Cordialement à tous,

 

Chloé LAROCHEétranger,tchetchenie,immigration,politique,actualité,école,resf,reseau education sans frontieres,pologne,huit enfants

 

 

 

___________________________________________________________________________________________

 

Renvoi d’une famille Tchétchène

Opération policière préfectorale

ce matin, 27 septembre, à La Roche sur Yon :

 

"A 6.00 heures ce matin, à la mosquée de la Roche sur Yon, une cinquantaine de gardes mobiles, policiers et représentants de la préfecture sont venus réveiller et interpeller une famille tchétchène de 2 adultes et 8 enfants, la famille Dzhanaraliev.
Rue bloquée dans le quartier, déploiement de force sans commune mesure avec la situation d'une famille paisible ne représentant aucun danger et dont 7 des 8 enfants âgés de 2 à 18 ans, sont scolarisés à La Roche sur Yon.

Tout ce cirque policier pour renvoyer en Pologne, pays supposé de leur entrée en Europe. Juridiquement et administrativement cette réadmission est contestable et une saisine du Conseil d'état est en cours.

De plus lors de leur passage en Pologne, ils ont subi des maltraitances, ce qui explique leur demande de d'asile en France. Or, le 22 septembre, la cour de justice européenne, par la voix de son procureur général, a statué sur le fait que des demandeurs d’asile ne peuvent être transférés vers un autre état membre, lorsqu’il y a pour eux un risque d’une atteinte grave aux droits que la Charte des droits fondamentaux  leur garantit.

 

La famille bouleversée, en détresse, avec les enfants en pleurs, a seulement pu contacter la bénévole de la Cimade qui les suivait depuis plusieurs semaines.
Arrivés sur place, aucun membre des associations qui les ont soutenus depuis leur présence à La Roche sur Yon (Vendée) n'a été admis à les assister, les réconforter, lors de cette opération. Le fort dispositif de sécurité empêchait tout contact avec la famille et même tout accès à la rue.

Rien ne justifiait l'heure, l'urgence et un tel déploiement des forces de l'ordre.

Dans quel état se trouvent les enfants ayant subi une telle interpellation matinale ?

 

Au-delà de la violence inhérente à un tel évènement, il convient de préciser que le plus jeune des enfants est atteint d'une pathologie cardiaque ayant nécessité une opération lourde. L'avis d'un cardiologue pédiatrique est indispensable avant tout long déplacement.

Une nouvelle fois, on stigmatise ceux qui aident des personnes en détresse, on bafoue les plus élémentaires des droits de protection de l’enfance et on crée, sous la pression d'un ministère de plus en plus répressif, un climat malsain, propice à toutes les interprétations.

Une nouvelle fois, la France s’apprête à bafouer le droit communautaire et à s’abstraire d’une décision de justice. 

 

RESF Vendée demande que cessent ces situations inadmissibles. L'Etat doit  permettre aux associations de remplir leur mission en toute circonstance.

 L'humanité doit prendre le pas sur les chiffres.

L'indignation des élus, des associations, des mouvements politiques et syndicaux qui suivent cette famille est totale !

 

Histoire récente :

 

Pendant la guerre de 1994 en Tchétchénie le père a aidé des combattants. 13 hommes de sa famille ont été tués dans cette période.

A la fin de la guerre pourchassés par le gouvernement prorusse, ils se sont cachés pendant 3 ans environ, se séparant et bougeant sans cesse.

En 2006, la situation devient intenable, le père est recherché et menacé, ils partent en Pologne avec leur passeport, demandent l'asile, obtiennent un droit de séjour de 2 ans mais sans le statut de réfugiés

En Pologne, ils ont subi des maltraitances, (en particulier un des enfants est violemment battu gardant des séquelles physiques et psychologiques importantes)

Ils ont pris peur et la famille sans avoir pu informer le père se réfugie au Danemark.

En mars 2010, le Danemark les renvoie en Pologne. Devant l'angoisse des enfants.

ils n'y restent que 2 jours et repartent en Tchétchénie toujours sans le père.

Ils sont 1 mois tranquilles puis  ils sont sommés de dire où est le père et comme moyen de pression les 2 enfants ainés sont séquestrés une nuit par des paramilitaires. Depuis l'ainé est resté mutique.

En octobre 2010, en insécurité totale ils se réfugient au Danemark, qui demande leur retour vers la Pologne.

Terrorisés, ils rejoignent le frère de Madame en séjour régulier en Suède.

Le père qui n'avait pas revu sa famille les rejoint en Suède. Même histoire, la Suède demande le retour en Pologne.

Ils fuient de nouveau mais cette fois ci vers la France (Strasbourg) pensant pouvoir demander l'asile car ayant quitté l'UE pendant plus de 6 mois. Les preuves de leur séjour en 2010 en Tchétchénie sont jugées non probantes par le préfet du Bas Rhin. Celui-ci refuse leur admission et ordonne leur retour immédiat en Pologne.

La famille arrive alors en Vendée en juin 2011, est accueillie par les associations locales d'aide et ces 3 derniers mois est logée en modulaire dans la cour de la mosquée avec l'accord et l'aide de la Mairie.

Ils se trouvent au centre de rétention de Rennes et risquent leur renvoi de nouveau vers la Pologne alors que ne sont pas connus les résultats des derniers recours – Conseil d'état en particulier."

 

Dernière heure : Magomed a été gardé à l'hôpital, le vol est donc annulé pour demain !
La communauté tchétchène de Rennes organise un rassemblement devant le CRA demain.

ON A QUELQUES HEURES DE PLUS POUR EMPECHER L’INACCEPTABLE DE SE PRODUIRE !

 

 

 

Précisions sur la famille  Dzhanaraliev

mère Rumissa 06 12 1974

père Musa 30 06 1966

Murid 02 04 1993  Garçon

Mashad 07 07 1995 G 

Muslim 31 O5 1997 G

Elina 13 11 1998 Fille

Eliza 13 08 2000 F 

Rajana 06 03 2005 F

Malik 20 04 2007 G

Magomed 14 02 2009 G (c'est lui qui a subi une opération du cœur à la naissance) 

 

Fax, mails, coups de téléphone pour dire, sans injure ni diffamation ce qu’on pense de tout ça :

Coordonnées de la Préfecture du Bas-Rhin qui est en charge du dossier

raphael.lemehaute@bas-rhin.pref.gouv.fr

pierre.ory@bas-rhin.pref.gouv.fr

infos@bas-rhin.pref.gouv.fr

 

secretaire-general@bas-rhin.pref.gouv.fr

par fax

03/88/21/61/ 55 (fax du secrétaire général)

03/88/21/62/ 16 (fax de la préfecture)

03/88/21/68/ 07 (fax du sous-préfet)

Quand on n’a pas de fax : http://fax-gratuit.net/tt/index

Préfecture de la Vendée qui a organisé cette expulsion de façon inqualifiable.

Téléphone 33 2 51 36 70 85

fax +33 2 51 05 51 38

 

Là où se prennent les décisions 
Elysée : 01 42 92 81 00

Elysée fax : 01 47 42 24 65
http://www.elysee.fr/ecrire/index.html <http://www.elysee.fr/ecrire/index.html> 

Maxime Tandonnet (conseiller immigration) a été viré. Il n’a officiellement pas de remplaçant mais Guillaume Larrivé est de retour depuis mars : longtemps  conseiller immigration de Sarkozy (avec Tandonnet) au ministère de l’intérieur. Il connait bien et n’aime pas le réseau. Raison de plus pour se rappeler à son bon souvenir :guillaume.larrive@elysee.fr

Mais aussi au Conseiller spécial Henri Guaino henri.guaino@elysee.fr 

et au secrétaire général xavier.musca@elysee.fr

Ministère de l’Intérieur

claude.gueant@interieur.gouv.fr

Directeur de cabinet : stephane.bouillon@interieur.gouv.fr

Dircab-adjoint : georges-francois.leclerc@interieur.gouv.fr

Les membres du cabinet chargés de l’immigration :

pierre.regnault-de-la-mothe@interieur.gouv.fr

henri.zeller@interieur.gouv.fr

christophe.reynaud@interieur.gouv.fr

 

Secrétariat général à l’Immigration :

Fax: 01 77 72 61 30 et 01 77 72 62 00 Standard 01 77 72 61 00
Secrétariat général 
secretariat-general@immigration-integration.gouv.fr 

Secrétaire général : stephane.fratacci@immigration-integration.gouv.fr  01 77 72 61 65

Directeur de cabinet : gautier.beranger@immigration-integration.gouv.fr 01 77 72 62 66

Chef de cabinet : charlotte.orgebin@immigration-integration.gouv.fr 01 77 72 62 40

 


09/06/2011

Ma lettre au Préfet de Paris pour libérer une jeune africaine mineure et la garder en France, auprès de sa mère et pour finir ses études.

Tree-of-Life-7-180x240.jpgMonsieur le Préfet de Paris,


Je me permets de solliciter votre promptitude sur une affaire grave qui touche une jeune fille.

Maimouna MEITE est lycéenne et vient d'avoir 19 ans … Elle est née le 8 juin 1992. Elle prépare un bac professionnel au lycée François Truffaut dans le 3ème arrondissement de Paris.

Elle a été élevée par sa grand-mère en Côte d’Ivoire. Au décès de celle-ci, Mainouna avait tout juste seize ans. C'est à ce moment-là que sa mère vivant en France en situation régulière (titre VPF) l’a fait venir auprès d’elle. Depuis septembre 2008, elle suit sa scolarité à Paris.

Maimouna a été arrêtée ce 8 juin au guichet de la préfecture de police et a été placée en rétention au CRA de Cité, le jour de son anniversaire.

Un vol pour la Côte d'Ivoire lui a été annoncé pour aujourd'hui, 9 juin.

Vous vous imaginez le désarroi de cette jeune femme obligée de rentrer dans son pays, sans personne pour la protéger.

Je vous demande donc, Monsieur le Préfet, de libérer cette jeune fille et de réexaminer favorablement sa situation, au regard de sa vie familiale présente.

Je vous prie, vous supplie, de garder cette jeune fille sur le territoire français afin qu'elle puisse enfin avoir la sérénité d'un destin plus clément que ce qu'elle a vécu jusqu'ici.

Veuillez agréer, Monsieur le Préfet, l'expression de mes salutations distinguées.


Chloé Laroche

 

_________________________________________________________________________

___________________________APPEL A FAX / MAIL POUR MAIMOUNA dont l'expulsion est imminente.
Préfecture de Police :
Fax : 01 53 71 57 10
Mail : prefpol.dpg-etrangers-secretariat@interieur.gouv.fr
Vous pouvez écrire en vous inspirant du courrier ci-dessus et en restant courtois.
Voir le site RESF : http://www.educationsansfrontieres.org

 

22/02/2011

Plaidoyer pour les soixante Roms que Grenoble a logé dans un parc, près de la Gare, et qui dorment dehors.

1798063.jpgBonsoir à tous et toutes,

Depuis que je sais la vérité.... je pense à ces familles Roms qui dorment en plein air à Grenoble, expulsées de la Gare vers le parc Jean Macé la semaine dernière. Je veux parler d'une dizaine de familles demandeuses d'asile... La Ville de Grenoble, la Préfecture et le Conseil Général... qui auraient le devoir de les héberger, n'ont plus de moyens !pe0065932.jpg

Il y a pourtant des enfants en bas âge et des personnes malades, avec des pathologies graves. Quand on doit trouver des sous pour tirer un feu d'artifice, on les trouve les sous mais pas là, dans cette situation gravissime. Si le Gouvernement donnait à ces familles tous les logements inoccupés ou laissés à l'abandon, ces personnes ne dormiraient pas au froid. C'est intolérable dans notre pays de laisser ces familles vivre dehors, en plein hiver.

u14415534.jpgDepuis le 15 février, ces familles ont été sommées de quitter la gare de Grenoble, devant laquelle elles s'étaient réfugiées, car elles pouvaient s'abriter sous les divers préaux. Selon la loi du 10 décembre 2003, l'État doit prendre en charge l'hébergement des familles et personnes en demande d'asile. Mais l'État se montre présentement inopérant et toutes les associations de Grenoble sont à bout de force, ainsi que le CCAS. Elles n'ont plus les moyens ni l'énergie pour tout prendre en charge. Elles n'ont plus de places en accueil d'urgence et les bénévoles vivent cette situation avec une grande indignation, car ils ne se sentent pas aidés ni accompagnés par l'État, malgré tous les efforts qu'ils font chaque jour.k0017725.jpg

k0916786.jpgIl n'y a plus de sous dans les caisses et les Français eux-mêmes le sentent bien.

L'hôpital public n'a plus l'argent nécessaire pour embaucher alors qu'il y a suffisamment de travail pour pouvoir accueillir de nouveaux ambulanciers, de nouveaux brancardiers, de nouveaux infirmiers.

Le social n'a plus l'argent nécessaire pour aider les familles et les assistantes sociales ont du mal à secourir financièrement les parents dans le besoin. C'est de pire en pire, d'année en année.

Dans le parc, ces familles macédoniennes, serbes et kosovares sont maintenant moins visibles de la population. Cela a rassuré les autorités grenobloises mais comment chercher à cacher ces familles qui ont froid et dorment dehors. C'est honteux !

bxp166016.jpgQuand on sait que l'Isère est un des départements les plus accueillants de France, avec neuf millions d'euros consacrés à l'hébergement des demandeurs d'asile, on ne peut que se demander ce qui se passe ailleurs, de plus grave, de plus inquiétant pour toutes ces familles demandeuses d'asile. Cent cinquante demandeurs arrivent chaque mois simplement en Isère et il n'y a plus d'hébergement disponible.

Dans ce cas, pourquoi ne pas demander une réquisition des locaux disponibles, d'un garage inoccupé, d'un hall de musée, d'une maison fermée depuis des mois, d'un appartement non loué et livré à l'abandon ?BLD043162.jpg

Car comment laisser des enfants dormir dehors à Grenoble ?

Je m'excuse par avance auprès des autorités iséroises et grenobloises que je pourrais heurter par mon article.

Cet article n'est écrit que pour mettre en évidence un drame humain et pour chercher à le résoudre en attirant l'attention sur des familles en danger.

 

Chloé Laroche,

écrivain vivant à Grenobledl021210.jpgu17939304.jpg

 

Nota bene ____________________________ Les photos choisies par l'auteur pour son article proviennent du site http://www.fotosearch.fr avec des photos libres de droits.

 

10/01/2011

Ce matin, un petit garçon ne retrouvera pas le chemin de son école. Des gendarmes sont venus le chercher ce vendredi pour l'enfermer en vue d'une expulsion de France avec ses parents.

2011-01-08 005.jpgBonjour à tous et toutes,

 

Ce matin, dans quelques heures, je vais emmener mon fils à l'école.jp2007_04188.jpg

 

Mais un petit garçon de l'âge de mon fils ne reverra pas son école ce matin.

Il a six ans et s'appelle Vazgen.

 

Il habite Langeac en Haute-Loire.

 

On est venu le chercher vendredi en vue d'une expulsion de France avec ses parents.

Il a été emmené avec son père, David Asryan et sa maman, Vanine, dans un camp de rétention.

 

J'ai appelé l'école de ce petit garçon pour témoigner mon soutien et parler de mon article pour Vazgen et ses parents.

L'équipe éducative est atterrée et choquée par le fait qu'on ait emmené ainsi leur élève, dans une rapidité telle que personne n'a pu protester, parents d'élèves et enseignants. Tout cela s'est fait dans un temps très court, entre l'appel prévenant de l'arrivée des gendarmes et leur venue effective.

 

Petit Vazgen, je ne veux pas que tu sois enfermé, pendant que tes copains te pleureront

sur les bancs de l'école où tu ne seras plus.BLD051658.jpg

 

k1266086.jpgJe demande au Gouvernement français que tu reviennes dans ton école que tu fréquentes depuis plus de trois ans.

Tu étais en classe de CP et tu t'étais très bien intégré, ainsi que ton papa qui était en France depuis déjà quelques années, en tant que demandeur d'asile.

Je pense aussi à ta maman qui a vingt ans et qui a une santé fragile. Je souhaite vivement qu'elle puisse rester en France.

 

Il y aura un rassemblement pour toi et tes parents demain, le mardi 11 janvier à 16 h 30, devant ton école, rue de la République.

Pour tous, voir le lien : http://www.educationsansfrontieres.org/article33552.html

 

Soyez gentils, Messieurs les dirigeants de notre pays, n'enfermez pas les enfants dans vos chiffres à expulser, dans cette machine infernale à rompre la vie des familles.

 

2011-01-08 012 - copie.jpgChloé LAROCHE15448-39dg.jpg

 

 

_____________________________________Merci de lire le texte ci-dessous reçu du Réseau d'Éducation sans Frontières et résumant toute la situation de cette famille.

(http://www.educationsansfrontieres.org)

 

VAZGEN, 6 ans, arrêté dans son école, placé en centre de rétention vendredi 7 janvier. Ils ont osé... !.

 

"Ce qui se fait souvent loin de chez nous est devenu réalité chez nous en Haute-Loire, à LANGEAC (4 000 habitants).

Vendredi 7 janvier 2011, à 15h30, les gendarmes sont venus en tenue de ville chercher, à son école, VAZGEN, 6 ans, accompagnés de son père David ASRYAN, d'origine arménienne-russe. Un choc pour la communauté éducative et pour le collectif de soutien aux demandeurs d'asile qui tente depuis de longs mois d'aider à la régularisation de cette famille.

Après une garde à vue de David et de sa compagne Vanine (20 ans), les gendarmes ont accompagné David ASRYAN à l'école à 15h30 pour y chercher Vazgen en prenant des précautions : tenue civile et choix du moment pour ne pas paniquer les enfants ; appréciez le "tact" !

Aux amis arrivés sur place, il a été interdit de faire une bise à David et Vazgen !

Vazgen est scolarisé depuis près de 4 ans à Langeac. David était vert. Les trois gendarmes pas très à l'aise. Vazgen sans siège rehausseur et sans ceinture, assis entre son père et un gendarme, ne semblait pas du tout effrayé et nous a fait un beau sourire.

Les enseignants choqués et les enfants trouveront la chaise de Vazgen vide lundi matin. Vanine a été elle aussi emmenée au centre de rétention de Nîmes. Dans quel état doit être cette jeune fille de 20 ans qui ne parle pas français... et dont l’état de santé est fragile. Le JLD vient de confirmer leur placement en rétention pour 15 jours.

Leur histoire :

Indésirables en Arménie, les parents de David se sont exilés en Russie où David a vécu la majeure partie de sa vie. A la suite de persécutions politiques, il a dû fuir en France où sa demande d’asile a été rejetée par l’OFPRA puis la CNDA. (Cour nationale du droit d'asile).

Il attendait la réponse d’un nouveau dossier auprès de la CNDA. Vanine, arrivée depuis 6 mois, n’a pas encore présenté de demande à l’OFPRA. Mais le Préfet a appliqué la loi de façon implacable ! La demande en cours n'est  pas suspensive d'une mesure d'éloignement."

 

NON ! La place d'un enfant n'est pas en centre de rétention !

 

Faites passer !!     Indignez vous !     Agissez !!k0816420.jpg

 

Ne laissons pas faire !! ====================1764499.jpg Écrivez en restant polis et courtois ...

 

Courrier postal :

Monsieur le Préfet,
Préfecture 
av général de Gaulle
43000 Le Puy en Velay

Tél : 04 71 09 43 43

_____________________________________________

Écrire pour demander que cette famille reste en France :

Préfet : richard.didier@haute-loire.pref.gouv.fr

Il sera remplacé à partir du 16 janvier par denis.conus@haute-loire.pref.gouv.fr

Préfecture de la Haute-Loire : 6  avenue du Général-de-Gaulle BP 321 43011 Le Puy-en-Velay Cedex

Téléphone :04 71 09 43 43 Télécopie : 04 71 09 78 40

Secrétaire général :.robert.rouquette@haute-loire.pref.gouv.fr

Service des étrangers : fax : 04 71 09 98 19

josette.crespin@haute-loire.pref.gouv.fr

sylvianne.groll@haute-loire.pref.gouv.fr

__________________________________________

Chef du service des étrangers :

Monsieur Mur 
FAX  04 71 09 98 19

 

03/01/2011

"Je veux dire au monde une histoire à propos d'une colombe qui ne volait pas." On ne peut reproduire en un endroit ce que les Juifs ont vécu au cours de la Seconde guerre mondiale. Pour la bande de Gaza.

b12240.jpgBonjour à toutes et à tous,

 

Il y a deux ans la Bande de Gaza en Palestine connaissait un horrible carnage.

1417 personnes ont été massacrées par des bombardements cruels et sanglants.

Des enfants sont morts, des bébés, des écoliers, des personnes âgées.

Les médias en parlaient.1823001.jpg

Mais aujourd'hui, que se passe-t-il pour les habitants de Gaza ?

Depuis le 18 janvier 2009, date à laquelle les hostilités ont officiellement cessé, les habitants vivent un enfer.

1,5 million de personnes vivent un blocus terrible et souffrent de malnutrition, de manque d'eau et d'eau polluée.

Deux ans après ces crimes, les habitants de la bande de Gaza vivent dans une immense prison, ne pouvant étudier, voyager, se soigner correctement et reconstruire leurs maisons, du fait du blocus. Il n'y a pas de matériaux pour faire les maisons.

Que les fusils se taisent, que la paix vienne libérer tous ces êtres humains !

1832227.jpgOn ne peut reproduire en un endroit ce que les Juifs ont vécu dans les camps de concentration au cours de la Seconde guerre mondiale.

Regardez sur le lien donné ci-dessous le poème d'enfant envoyé il y a deux ans par NAHIDA : "Je veux dire au monde une histoire..."... et vous comprendrez la douleur psychologique dans laquelle vivent toutes ces personnes... qui vivent des deuils terribles, comme la mort brutale d'un ou plusieurs enfants, le massacre d'un père, d'une mère. Des enfants orphelins sont perdus dans cette immense prison.

Et nous continuons à vivre sans savoir, sans avoir conscience que pas loin, des êtres humains comme nous sont privés de vivre, d'être libres.... Des enfants, des femmes et des hommes.

Les images de ce lien sont insoutenables d'horreur alors je préfère vous prévenir.

Ne regardez pas en face l'horreur du monde.k0564930.jpg

Chloé LAROCHEk0623654.jpgk0080690.jpg

 

_______________________________________________________

13 septembre 2008

 

"Je veux dire au monde une histoire à propos d'une colombe

qui ne volait pas..."

 

Un poème d'enfant,
Des photos dures et émouvantes,
L'histoire de la Palestine,
Les crimes de l'Etat d'Israël d'occupation

par NAHIDA_______________

 

Lien :b11705.jpg

http://mcpalestine.canalblog.com/archives/2008/09/13/10570960.html

k0981796.jpg

 

28/12/2010

Hay Kathusca, 7 ans et Syrandi Georgio, 4 ans, ont passé tous les deux Noël sans leur père. Monsieur RAKOTOMALALA est en rétention depuis le 13 décembre, privé de sa famille.

beo03009.jpgURGENT ! Appel à fax/mail pour M. RAKOTOMALALA___

Son avion est prévu le 29 décembre !! Mais il va être arraché à ses jeunes enfants et à sa femme...


Merci d'envoyer fax/mails pour la libération de M. RAKOTOMALALA au Préfet de Paris.p_transports_pirogue_plantes_maroant.jpgk0541403.jpg

Faxer, mailer à la Préfecture de police de Paris
la lettre que je signe ci-dessous :

Fax : 01 53 71 67 23
Mail :
prefpol.dpg-etrangers-secretariat@interieur.gouv.fr

 

 

p_petite_nounou_tana.jpgMonsieur le Préfet,


Hay Kathusca, 7 ans et Syrandi Georgio, 4 ans, ont passé tous les deux Noël sans leur père. Monsieur RAKOTOMALALA est en rétention à Vincennes depuis le 13 décembre. Monsieur le Préfet, vous en êtes responsable.


Nous avons appris l'arrestation et la mise en rétention le 13 décembre 2010 au centre de rétention de Vincennes 2 de Monsieur Mamisoa Calixte RAKOTOMALALA né le 22/08/1973 à Befalatanana à Madagascar.


Pour cette famille malgache qui a choisi de vivre en France parce que l'avenir était sombre chez eux après que la mère ait été molestée l'an dernier lors des troubles, Noël a été triste.k1870743.jpg


Entré en France le 18/07/2010, avec un visa, cet homme est venu rejoindre son épouse Mme RATEFIARIVONY Amdriamifidinirina Eliette épouse RAKOTOMALALA née le 16/03/19768 à Andriamanjaka, qui elle était en France depuis le 18/07/2009.

 

Sa plus grande crainte est que ses enfants doivent retourner à Madagascar qui les accueillera très mal.

 

k0634778.jpgLe couple a deux enfants qui s'appellent :


- ANDRIAMANJAKA Hay Kathusca née à Ankadifotsy Madagascar le 7/11/2003, scolarisée à l'école élémentaire 20 rue Falguière 75015 Paris en classe de CP


- ANDRIAMANJAKA Syrandi Georgio, né le 25/08/2006 à Befelatanana Madagascar

Scolarisé à la maternelle 149 rue Vaugirard 75015 Paris.


Monsieur Mamisoa Calixte RAKOTOMALALA a trouvé un travail de livreur pour faire vivre sa famille. Il n’avait fait encore aucune démarche pour demander un titre de séjour, attendant d’avoir une promesse d’embauche pour présenter un dossier.2cec9d394fb0e47e.jpg


k2668091.jpgMonsieur le Préfet, dans cette semaine de Noël nous vous demandons d’avoir un geste généreux, de faire libérer Monsieur Mamisoa Calixte RAKOTOMALALA et d’annuler l’Aprf (arrêté préfectoral de reconduite à la frontière) que vous avez pris à son encontre, afin qu’il puisse rejoindre son épouse et ses deux enfants de 7 ans et 4 ans qui ont besoin de leur papa.k0998598.jpg


En espérant que vous donnerez une suite favorable à notre demande, veuillez acceptez, Monsieur le Préfet, nos respectueuses salutations.


Chloé LAROCHE

et tous les membres d'Éducation sans Frontières, réseau libre, uni et solidaire.u10829291.jpgu10453855.jpgmoton459.jpg



"On ne sait plus quoi dire pour que les hommes, les femmes et les enfants arrêtent d'être des numéros d'un quota à atteindre. De grâce derrière vos décisions des drames se jouent. Un peu d'humanité c'est juste ce que nous réclamons, ce que je demande."
(Joscelyne Burgard)

________________________________Les photos choisies par l'auteur pour son article proviennent du site http://www.fotosearch.fr avec des photos libres de droits (Banque de Photographies et de Séquences Vidéos Libres de Droits Images).

Sauf les deux photos de Madagascar (les deux enfants et la pirogue) qui proviennent du site : http://www.madareve.com et ont été prises par Christophe Leroy.


19/12/2010

J'écris pour MARINA et ses cinq filles qui sont réfugiées de l'Ingouchie et qui ont dormi dans la rue en France à leur arrivée. Toujours pas d'hébergement sûr à l'approche de Noël.

b12529.jpgBonsoir à tous et toutes,

 

L'Ingouchie, vous connaissez ?

Selon un lecteur de Rue89.com, se nommant Susuman Highway, l'Ingouchie "est l'un des sujets les plus poignants en termes d'impasse politique et de violence commise par tous les acteurs d'un conflit contagieux".

Pourquoi je m'intéresse ce soir à l'Ingouchie ?

Parce qu'une femme est arrivée sur notre sol, le sol français, avec ses cinq petites filles, après avoir vécu le pire dans  son pays, l'Ingouchie, avec l'enlèvement et la disparition de son mari, qu'elle n'a pas revu.u10089179.jpg

Elle s'appelle Marina et quand elle est arrivée en octobre 2010, elle s'est présentée avec ses cinq filles au point d'accueil d'urgence de Nancy où elles n'ont pas été acceptées. Après une nuit passée dehors, elles ont été prises en charge par France Tchétchénie Solidarité.

u10085779.jpgMais aujourd'hui, la situation de cette famille est toujours incertaine car sans véritable hébergement.

Incertaine aussi parceque cette femme est traînée d'hébergements en rues et qu'elle risque l'expulsion si elle n'obtient pas une résidence et des papiers.

Le site de Rue89 a fait un très bel article expliquant ce qui se passe dans ce pays et je vous invite à le lire, car cela explique pourquoi des personnes comme Marina sont obligées de fuir leur pays :

http://www.rue89.com/2009/08/06/au-moins-20-morts-dans-un-attentat-suicide-en-ingouchie?page=0#comment-997978

Je reprendrai de cet article un extrait où ils citent leurs archives :

"(De nos archives) Natalia Estemirova, journaliste et proche d'Anna Politkovskaïa, a été assassinée le 15 juillet en Ingouchie, minuscule république de la fédération de Russie, 4 000 kilomètres carrés, soit la taille d'un département français, dans lequel résident 460 000 habitants, nous dit Wikipedia. Dans ce bout de terre s'étirant en sirène entre l'Ossétie, la Tchétchénie et la Géorgie, civils et policiers tuent plus ou moins quotidiennement d'autres civils et policiers, sous l'oeil répressif d'un pouvoir totalement dépassé. Ce pays a traversé un siècle de souffrances, sans répit aucun. D'abord, l'expérience de la déportation en 1944, puis la guerre, les retombées du conflit dans la Tchétchénie voisine puis la dictature de Mourat Ziazikov, général issu du KGB."

Rue89 cite Magomed Khasbiev, opposant historique au pouvoir ingouche, qui leur a confié, lors de son passage à Paris :

« Un opposant n'a pas de vie en Ingouchie. On s'attend à recevoir une balle à n'importe quel moment. On menace de descendre nos familles."

 

moton459.jpg----------------------  Je vous invite à aller signer nombreux la pétition pour aider Marina et ses filles.

http://www.educationsansfrontieres.org/?page=article&id_article=33009

___________________________________________________________________________________

Je vous invite aussi à envoyer la lettre suivante que propose le Réseau d'Éducation sans Frontières, à envoyer aux personnes concernées en bas de la lettre :

A Monsieur le Préfet de Meurthe et Moselle,

A Monsieur le Directeur départemental de la Cohésion Sociale,

A Monsieur Rémi Bernard de l'Association Ars,

Marina  a quitté l’Ingouchie après l’enlèvement de son mari, accompagnée de ses 5 petites filles, elle craignait pour leur sécurité.
Elle s’est présentée au point d’accueil d’urgence de Nancy pour être hébergée à la mi-octobre, sans résultat. Après une nuit passée dehors, la famille a été prise en charge par France Tchétchénie Solidarité.
Depuis début Décembre, tous les responsables politiques et institutionnels ont dit dans la presse que l’accueil d’urgence fonctionnait à nouveau.
F.T.S. a contacté les responsables de l’ARS et de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale pour obtenir l’hébergement de la famille.
Chacun se renvoyant la balle sans prendre de décision, F.T.S a pris l’initiative d’accompagner la famille au point d’accueil d’urgence le  jeudi 09/12 à 14 heures.
La famille s’est  heurtée à un nouveau refus d’hébergement sous prétexte que les conventions avec les hôtels n’étaient pas encore signées.

Cette situation est intolérable, elle est contraire aux  règles élémentaires de l’accueil en France.



Je soussigné (e)………………     (nom, prénom, adresse, profession)……………………………….
demande avec fermeté à M. le Préfet, à la direction de la cohésion sociale et à l’ARS de faire le nécessaire pour que cette famille puisse être hébergée rapidement.

Date    :

Signature :


Lettre à envoyer à :

- M.Bellion, Préfet de Meurthe et Moselle : 1 rue C. Erignac 54016 Nancy CEDEX

dominique.bellion@meurthe-et-moselle.pref.gouv.fr Fax : 03 83 34 22 21 ou 03 83 30 52 34

- M. Daniel BOUFFIER, directeur départemental de la cohésion sociale
12, Avenue du 20° corps CS 40670 54083 Nancy Cedex.

ddcs54-directeur@meurthe-et-moselle.gouv.fr

- Monsieur Rémi BERNARD, 12 Boulevard Jean Jaurès, 54000 Nancy.

direction@asso-ars.org

Fax : 03 83 41 60 79  Tél. : 03 83 41 60 80_____________________________________________________

____________________________________________________________________________________________________

 

k0387181.jpgJe terminerais mon plaidoyer pour cette famille en choisissant de partager avec vous un commentaire laissé sur la pétition en faveur de Marina par Vincent Ferry, spécialiste de l'Immigration et chercheur : "Faudra t'il attendre qu'un enfant meurt de froid dans la rue, pour que chacun prenne ses responsabilités ? Un gouvernement ne peut appliquer de mesures cyniques quelles qu'elles soient sans serviteurs zélés !"

Et voici le commentaire de Kahn qui écrit très justement : "Il paraît inconcevable qu'une solution ne puisse être trouvée rapidement ; cela semble le minimum en matière de respect des droits humains : on ne peut laisser Marina et ses 5 petites filles errer de lieux d'hébergement en lieux d'accueil divers, comme des paquets. C'est indigne pour elles et pour nous."

Monsieur Michon, père de quatre enfants, écrit aussi ceci dans les commentaires de la pétition créée pour Marina : "Papa de 4 enfants comment peut-on imaginer laisser une famille dehors, nous devons nous mobiliser pour ces 5 petites princesses et leur maman."

Et Madame Michon, sa femme, renchérit : "Je suis maman de 4 enfants et je ne me vois pas laisser une maman et ses 5 filles à la rue par ce froid hivernal. La France ne sera pas la France si elle ne fait rien pour elles. Elles ne sont pas la cause de leur malheur, nous devons les aider."

Oui, ces cinq petites princesses doivent trouver un foyer, une terre d'asile et ce sera la France.

Alors merci d'écrire nombreux aux destinataires ci-dessus et de signer la pétition que je viens de vous transmettre.

Chloé LAROCHE

_______________________________________________________________________________________________

k0098237.jpgRappel Pétition : http://www.educationsansfrontieres.org/?page=article&id_article=33009

 

 

Les photos choisies par l'auteur pour son article proviennent du site http://www.fotosearch.fr avec des photos libres de droits (Banque de Photographies et de Séquences Vidéos Libres de Droits Images).

13/12/2010

J'écris au Préfet de l'Oise pour qu'un papa, le père d'une petite fille de cinq ans, puisse rester en France, pour que Ilinca puisse passer son Noël comme les autres enfants.

1808102.jpgBonjour à tous et toutes,867R-1356.jpg

Cette nuit, vous lisiez mon article précédent sur les enfants privés de leur père et de leur mère enfermés dans des camps de rétention pour étrangers ou expulsés par avion ou bateau, selon les cas.

Je vous parlais de la petite Ilinca qui a cinq ans et dont les parents sont moldaves.BLD057756.jpg

Elle a pu retrouver ses deux parents dernièrement, alors qu'ils ont eu l'immense bonheur de pouvoir enfin la faire venir en France.

La maman avait dû venir dans notre pays seule, laissant sa fille et préparant sa venue.

Mais Ilinca est privée de la présence de son papa, Ilie Chiorescu, depuis le 30 novembre, enfermé en centre de rétention.

k0333871.jpgDepuis une semaine, la petite fille va très mal et est tombée malade, souffrant de l'absence de son père et de l'immense angoisse de sa maman.

Un avion est prévu aujourd'hui pour l'expulsion de ce père.

Alors il faut agir et envoyer rapidement au Préfet de l'Oise la lettre suivante au mail donné ci-dessous.

Enlevez bien sûr le paragraphe personnel qui parle de mon fils et mettez-y votre propre pensée :ispi036030.jpg

nicolas.desforges@oise.pref.gouv.fr

 

Monsieur le Préfet,

 

Monsieur Ilie Chiorescu, de nationalité Moldave, né le 14/09/1981 est en rétention au CRA du Mesnil Amelot depuis le mardi 30 novembre.

Il a été arrêté lors d’un contrôle routier alors qu’il se rendait sur un lieu de travail et n’avait commis aucun délit.

Entré en France le 4/02/2008, pour rejoindre son épouse, il est installateur de panneaux solaires, régulièrement payé et déclaré à l'URSSAFF.

Sa femme, Maricica Chiorescu, Moldave, est entrée en France le 12/06/2007.

Elle aussi travaille. Elle s’occupe de deux très jeunes enfants dans une famille qui apprécie ses qualités et sa disponibilité.

Le couple a une petite fille, Ilinca de cinq ans, née en Moldavie le 8/08/2005. Elle est scolarisée à la maternelle de la rue Vaneau dans le 7e arrondissement de Paris.

Depuis une semaine la petite Ilinca est malade. L’angoisse de sa mère et l’absence de son père la perturbent profondément. Cela ne fait pas très longtemps qu’elle a pu enfin rejoindre ses parents et elle a intégré une école maternelle où elle est très bien accueillie.

1774812.jpgRien ne justifie que cette famille qui vient de se réunir soit déchirée.

Partir, quitter son pays, sa famille, ses amis est un choix difficile. Il ne s’agit pas d’un voyage d’agrément. Surtout quand une mère part en laissant derrière elle sa petite fille de deux ans.

Cette décision est forcément motivée par des raisons majeures.

Dès leur arrivée en France, ils se sont battus pour trouver du travail, un appartement et enfin faire venir leur petite fille et lui assurer la vie familiale et sécurisée à laquelle chaque enfant a droit (article 3-1 de la CIDE).

Les séparer maintenant, à trois semaines de Noël, alors qu’ils viennent de se retrouver, me semble d’une profonde injustice.

Ilie, Maricica et Ilinca se sont très bien intégrés en France, et souhaitent obtenir leur régularisation pour vivre et élever dignement leur fille dans le pays qu’ils ont choisi.

J'ai moi-même un fils de cinq ans qui n'a plus son père. Son papa est décédé malheureusement d'un cancer. Mon fils sera privé de son père toute sa vie et devra vivre avec ce coup terrible du destin. Mais pourquoi une petite fille de l'âge de mon fils devrait vivre orpheline alors que son père est vivant et qu'il s'est battu pour faire venir sa fille en France, restée dans son pays d'origine durant trois longues années sans ses parents ?k0266611.jpg

C’est pourquoi je vous demande, Monsieur le Préfet, d’user de toute urgence de votre bienveillance pour faire libérer Monsieur Ilie Chiorescu et annuler l’arrêté de reconduite à la frontière dont il fait l’objet.

En espérant une réponse favorable, je vous prie, Monsieur le Préfet, d’agréer mes respectueuses salutations.

 

Chloé LAROCHE

(Lettre écrite d'après le modèle donné dans l'article du Réseau d'Éducation sans frontières : http://www.educationsansfrontieres.org/article32795.html)

 

Les photos choisies par l'auteur pour son article proviennent du site http://www.fotosearch.fr avec des photos libres de droits (Banque de Photographies et de Séquences Vidéos Libres de Droits Images). Merci à ce site !BLD059444.jpgu10088201.jpg

J'écris ce soir pour les orphelins de Noël.... ceux qui ont un papa mais ne pourront plus le voir ou ne le voient plus, pour cause d'expulsions du territoire français.

k2668091.jpgBonsoir à tous et toutes,

Je n'irai pas dans cet article par quatre chemins mais sans langue de bois, je dis que c'est une honte que pour faire du chiffre d'expulsions, on en arrive dans notre pays à expulser coûte que coûte et au prix des larmes de centaines d'enfants.

Mon fils a perdu son papa de mort par maladie. C'est un coup de la vie et c'est déjà assez difficile mais quand je vois des enfants, souvent nés en France, pleurer à la veille des fêtes de fin d'année car leur père est emprisonné en centre de rétention pour étrangers et en voie d'être expulsés vers un pays qui n'est souvent plus le leur.... quelle honte pour la France.

Des enfants deviennent orphelins par force dans un pays où on défend les Droits de l'Homme et de l'Enfant !!!??? Je rappelle selon ces Droits que chaque enfant a le droit de vivre auprès de son parent, auprès de son père et de sa mère.

Mon fils pleure et beaucoup d'enfants pleurent à cause de la mort, à cause d'un accident, à cause du cancer de leur parent.

Mais que des enfants soient privés d'amour et de tendresse à cause de la politique d'immigration de mon pays, je ne saurais le supporter.u10083353.jpg

Je ne saurais supporter que mes enfants ouvrent leurs cadeaux en riant quand je sais que Naki (14 ans), Gülbahar (11 ans), Eren-Can (7 ans) enfants d’Ozay YILDIZ, Emilie (4 ans), son frère Enzo (2 ans) et Erine, leur petite sœur de 8 mois enfants de Xiaoshao LIN, Nakemin (8 ans), Mohamed (7 ans) et les deux jumeaux Lassina et Laséni (4 ans), enfants de Vakoleba KARAMAKO, Stéphane et Steve (4 ans) dont la maman attend un troisième enfant de Darios Elvis KUTCHE, Ilinca (5 ans), fille d’Ilie CHIORESCU, Zhengdan (10 ans), fille de Zhisheng ZHU, Xiao (12 ans) dont la maman Shumei ZHANG est en rétention, Dominique (9 ans) et Dylan (3 ans), fils d’Antonio DIAS VARELA, Taiba (11 ans), Djabri (6 ans), Sophia (3 ans) enfants de Mustapha Jelikli, Elena (10 ans) et Abram (8 ans) enfants de David Amirov.......

ne seront pas avec leur père, leur mère.... le soir de Noël.

Cela est intolérable et je pense très fort à eux, à tous ces enfants et à  ceux que je n'ai pas mentionné mais qui pleurent depuis des mois déjà le départ de leur père, de leur mère, d'un oncle, d'un grand-père, d'un frère expulsés vers l'inconnu d'un pays souvent terrifiant.

k0903024.jpgOussama Benbrahim, lycéen tunisien à Meaux, a été expulsé le 4 décembre après avoir été présenté trois fois à l’avion et tabassé trois fois en moins de 36 heures. L’affaire n’est pas terminée heureusement et des personnes se battent pour son retour.

Quand on sait qu'une nouvelle loi est sortie autorisant l'expulsion de mineur isolé, nous avons de quoi trembler pour les jeunes mineurs étrangers, lesquels ne peuvent plus faire un pas de travers sans craindre le rejet de toute la société.

Je souhaite que beaucoup de pères et de mamans inquiétés et incarcérés dans les centres de rétention français puissent ressortir libres pour que leurs enfants sourient et passent d'heureuses fêtes de Noël.

Je souhaite que mon gouvernement, celui de la France, ait plus de coeur et S'AMENDE des chiffres à faire, afin que chaque Préfet de France n'ait plus de taux de chiffres d'expulsion à honorer au mépris de l'humanisme et du respect des familles.k1824943.jpg

Je souhaite que la petite Ilinca, 5 ans, retrouve son papa, Ilie Chiorescu, 29 ans, moldave, placé en centre de rétention le 30 novembre par la préfecture de l'Oise.

Je souhaite que les quatre enfants de Vakoleba KARAMOKO, de nationalité ivoirienne, en France depuis 12 ans, retrouvent leur papa.

Il a fait plusieurs demandes de régularisation en 2002, 2006 et 2008, sans succès.

L’ainé des enfants a 8 ans ; les 2 derniers sont des jumeaux qui ont bientôt 4 ans.

L’un d’entre eux souffre de graves allergies alimentaires qui nécessitent des soins en France.

Arrêté sur son lieu de travail à Goussainville, M. Karamoko a été placé en rétention le 8 décembre par le préfet du Val d’Oise.

 

k0407154.jpgCi-dessous, vous trouverez d'autres situations signalées par le Réseau d'Éducation sans frontières dont j'indique l'article d'urgence pour Noël. Vous trouverez aussi les coordonnées des personnes soutenant chaque famille ainsi que les adresses  et mails des ministères auprès de qui agir concrètement.

 

Celui qui se tait fait plus de mal que celui qui parle.


Chloé LAROCHE

Ce 13 décembre 2010.

 

_________________________________________________________________ Les photos choisies par l'auteur pour son article proviennent du site http://www.fotosearch.fr avec des photos libres de droits. (Banque de Photographies et de Séquences Vidéos Libres de Droits Images). Merci à ce site !

 

1805931.jpgAPPEL du Réseau d'Éducation sans Frontières :

 

 

LES ORPHELINS DE NOEL

"Dans 15 jours, ce sera Noël, fête entre toutes des enfants et des parents, pour beaucoup. Joie, bisous, cadeaux, émerveillement des tout petits. Pourtant, pour un certain nombre d’enfants, Noël 2010 aura le goût de l’amertume, des larmes et de la souffrance. Pas pour des coups du sort inévitables, la maladie, la mort. Mais par la volonté délibérée d’un homme, Nicolas Sarkozy, qui dans l’espoir de remonter dans les sondages estime de son intérêt d’afficher le nombre d’expulsions à pratiquer dans l’année. Or, à en croire la Voix de son maître, le ministre de la Rafle, du drapeau et de la circulation routière hivernale, les chiffres prévus pour 2010 ne seraient pas atteints. Il faut donc expulser, expulser, expulser.k0390709.jpg

 

Et voilà pourquoi Hortefeux veut rendre quasi-orphelins de père Naki (14 ans), Gülbahar (11 ans), Eren-Can (7 ans) enfants d’Ozay YILDIZ, Emilie (4 ans), son frère Enzo (2 ans) et Erine, leur petite sœur de 8 mois enfants de Xiaoshao LIN, Nakemin (8 ans), Mohamed (7 ans) et les deux jumeaux Lassina et Laséni (4 ans), enfants de Vakoleba KARAMAKO, Stéphane et Steve (4 ans) dont la maman attend un troisième enfant de Darios Elvis KUTCHE, Ilinca (5 ans), fille d’ Ilie CHIORESCU, Zhengdan (10 ans), fille de Zhisheng ZHU, Xiao (12 ans) dont la maman Shumei ZHANG est en rétention, Dominique (9 ans) et Dylan (3 ans), fils d’Antonio DIAS VARELA, Taiba (11 ans), Djabri (6 ans), Sophia (3 ans) enfants de Mustapha Jelikli, Elena (10 ans) et Abram (8 ans) enfants de David Amirov. Aux yeux de Monsieur Hortefeux, les comptes sont vite faits : dix expulsions valent bien vingt-deux enfants de quelques mois à 14 ans qui pleurent leur père ou leur mère un jour de Noël.

 

k1539367.jpgCette façon de faire de la démagogie en méprisant les dégâts provoqués sur les enfants et les parents utilisés comme victimes expiatoires est inadmissible. Elle déshonore ceux qui  en décident mais aussi ceux qui, par cynisme, imbécilité politique ou soumission à leur maître la mettent en œuvre. Brice Hortefeux est au premier rang de ceux-là, probablement pour chacune des trois raisons.

 

Nous lui souhaitons donc de passer un excellent Noel en famille et d’avoir à ce moment-là une pensée pour les gamins dont il bousille non seulement Noël mais aussi toute l’enfance.

 

Nous publierons régulièrement une actualisation de la situation des futurs orphelins de Noel rêvés par Nicolas Sarkozy et servis par Brice Hortefeux.

 

Ci-dessous un bref résumé de la situation de chacune des familles avec les coordonnées de la préfecture responsable. Il est possible d’écrire au préfet, au ministre et au président (poliment et sans diffamation) pour leur souhaiter par anticipation de passer un joyeux Noël en famille."

_________________________ http://www.educationsansfrontieres.org

 

Pour protester : le ministère de la Rafle et du drapeau est en réorganisation. Il semble que ce soit le secrétaire général de l’ex-ministère qui gère :

Fax ministère : 01 77 72 61 30 et 01 77 72 62 00 Standard 01 77 72 61 00
Secrétaire général
secretariat-general@immigration-integration.gouv.frSecrétaire général : stephane.fratacci@immigration-integration.gouv.fr


Au ministère de l’Intérieur Guillaume Larrivé (Directeur-adjoint du cabinet qui était déjà en charge des expulsions quand Sarkozy était ministre de l’Intérieur) guillaume.larrive@interieur.gouv.fr

Idem pour jean-marc.berlioz@interieur.gouv.fr

Matignon : http://www.gouvernement.fr/premier-ministre/ecrire
Et là où se prennent les décisions
Elysée fax : 01 47 42 24 65

http://www.elysee.fr/ecrire/index.html <http://www.elysee.fr/ecrire/index.html>
Maxime Tandonnet (conseiller immigration, immortel rédacteur du discours de Grenoble) maxime.tandonnet@elysee.fr

 

 

LISTE PROBABLEMENT NON-EXHAUSTIVE DES ACTUELS MEFAITS

DU MINISTRE DE LA RAFLE ET DU DRAPEAU

OQTF 93 – CRA Mesnil Amelot

Darios Elvis KUTCHE, de nationalité camerounaise, 28 ans, arrivé en France en 2007.

Arrêté lors d’un contrôle routier, il est placé en rétention le 03 décembre par la préfecture de Seine et Marne.

Il est le conjoint de Stéphanie LEUWAT en situation régulière et enceinte de lui de 6 mois. Il est aussi le beau-père de Stéphane (élémentaire Paul Langevin à Saint-Denis) et de Steve (classe de moyenne section à l’école Henri WALLON à Saint-Denis) dont il s'occupe, les enfants n'ayant plus de lien avec leur père naturel.

S’adresser à la préfecture du 77 pour sa libération : fax 01 64 71 78 64

jean-michel.drevet@seine-et-marne.pref.gouv.fr

A la préfecture du 93 pour l'annulation de l’OQTF Fax : 01 48 30 22 88

pref-secretariat-prefet@seine-saint-denis.gouv.fr courrier@seine-saint-denis.pref.gouv.fr

Contact : Malika CHEMMAH 06 43 34 51 47 / Rodolphe CIULLA, 06 70 19 67 61

 

 

APRF DE LA PP 75 CRA de Vincennes

Fax : 01 53 71 67 23

prefpol.dpg-etrangers-secretariat@interieur.gouv.fr

 

M. LIN Xiaoshao, né en Chine, âgé de 32 ans, vit en France depuis 10 ans, sa femme depuis 6 ans, et est convoqué en janvier 2011 à la préfecture de Paris pour un examen de dossier.

Arrêté sur son lieu de travail, il est placé en rétention par la même préfecture le 8 décembre.

Il est père de 3 enfants, tous nés en France, Emilie, 4 ans, scolarisée à la maternelle, Enzo 2 ans ½ et Erine, 8 mois. Il possède une nombreuse famille régularisée en France, oncles, tantes, neveux, nièces.
contact : sylvie Brod 06 76 74 10 78

 

 

 

APRF DE L’OISE 60 CRA Mesnil Amelot

Fax 03 44 45 39 00 et 03 44 06 11 30
nicolas.desforges@oise.pref.gouv.fr

M. Ilie CHIORESCU, 29 ans, de nationalité moldave, a rejoint son épouse en France en février 2008.

Arrêté lors d’un contrôle routier, il est placé en rétention le 30 novembre par la préfecture de l’Oise.

Et pourtant, il est le père d’Ilinca, 5 ans, scolarisée en maternelle à Paris.

Il est installateur de panneaux solaires, régulièrement payé et déclaré à l’Urssaf. Lui et sa femme ont fait des études supérieures et parlent le français.

Contact : Jacqueline Dartigues 06 62 02 54 50

 

APRF du 94 - EN LRA à Choisy le Roi 94

Fax : 01 49 56 64 10 / 01 48 99 38 04 / 01 49 56 60 13 Tél : 01 49 56 64 17

Mail : michel.camux@val-de-marne.pref.gouv.fr

 

M. ZHU Zhisheng, 47 ans, de nationalité chinoise, vit en France depuis 8 ans avec sa femme, leur fille Zhengdan les a rejoints en France en 2007, à l’âge de 10 ans. Elle est en 5ème au Collège Lucie Aubrac à Paris et obtient de très bons résultats scolaires.

Arrêté à la sortie du métro à Maisons-Alfort, il est en rétention depuis le 9 décembre.

 

 

APRF du 95 CRA de PLAISIR (78)

Fax 01 30 32 51 85

pierre-henry.maccioni@val-doise.pref.gouv.fr

 

M. Vakoleba KARAMOKO, de nationalité ivoirienne, est en France depuis 12 ans, sa femme depuis 9 ans.

Il a fait plusieurs demandes de régularisation en 2002, 2006 et 2008, sans succès.

Ils ont 4 enfants nés en France, scolarisés dans le 17°, l’ainé a 8 ans, les 2 derniers, des jumeaux bientôt 4 ans.

L’un d’entre eux souffre de graves allergies alimentaires qui nécessitent des soins en France.

Arrêté sur son lieu de travail à Goussainville, M. Karamoko a été placé en rétention le 8 décembre par le préfet du Val d’Oise.

Contact : Malika 06 18 41 56 21

 

APRF DE LA PP 75 CRA de Cité

Fax : 01 53 71 67 23

prefpol.dpg-etrangers-secretariat@interieur.gouv.fr

 

Mme Shumei ZHANG, née en Chine, âgée de 40 ans, est arrivée en France avec sa fille Xiao Man en 2007.

La famille a été parrainée en décembre 2007 à la mairie du 13°. Xiao Man est actuellement scolarisée en 5° au Kremlin Bicêtre.

Un autre enfant, une petite fille, est née à Paris en janvier 2010.

Mme ZHANG a été arrêtée sur son lieu de travail dans le 16° et placée en rétention le 11 décembre au CRA de Cité.

Contact : Emmanuelle Cézard  06 45 56 24 44 - Jocelyne Vaudenay 06 86 90 42 04

 

 

APRF D'AVIGNON – CRA de Nice

Fax préfecture : 04 90 86 20 76 et 04 90 85 03 00

Mails : francois.burdeyron@vaucluse.pref.gouv.frmyriel.porteous@vaucluse.gouv.fr ; valerie.grasset@vaucluse.gouv.fr ; agnes.pinault@vaucluse.gouv.fr ; pref-contact@vaucluse.gouv.fr

 

Monsieur Ozay  YILDIZ, ressortissant turc d’origine kurde a été interpellé mardi 7 décembre à Bollène.  Les gendarmes sont venus le chercher à son domicile le matin. Il était absent, ils ont demandé à ce qu'il se présente à la gendarmerie de Bollène ("sinon on reviendra le chercher") et sont repartis... avec le passeport ! M. Yildiz s'est rendu au commissariat à 15h, a été mis en GAV à Avignon, puis amené à l'aéroport de Nice le lendemain mercredi.

Pendant tout ce temps la famille n'a pas été prévenue ! Sa femme, ses enfants, ses parents, sont donc restés sans nouvelle du mardi après-midi au lendemain mercredi, pour apprendre que M. Yildiz avait été arrêté et qu'il risquait d'être renvoyé en Turquie. Un recours a été fait devant la Cour d'Appel de Marseille.

Ce maçon, père de famille, vit ici depuis 8 ans avec son épouse et leurs trois enfants, dont le dernier est né en France. Les parents de M. YILDIZ vivent à Marseille en toute légalité.

Ses trois enfants sont scolarisés à Bollène, ils ne connaissent que l’école française :

- Naki YILDIZ , 14 ans, est scolarisé au collège de Bollène.

- Gülbahar, 11 ans, et Eren- Can, 7 ans (né à Marseille), sont tous les deux scolarisés à l’école primaire Jean Giono

Contact : Pascale Arraou - 06 59 20 65 22 - pascale_arraou@orange.fr

 

APRF du 77 - EN CRA au Mesnil-Amelot

Fax préfecture 77 :  01 64 71 78 64 jean-michel.drevet@seine-et-marne.pref.gouv.fr

 

Antonio DIAS VARELA, 29 ans, Capverdien, en France depuis dix ans, habitant Villeneuve-le-Roi (94). Sa femme Josefa est aussi sans-papiers. Ils ont deux enfants, tous deux nés en France et y ayant toujours vécu, Dominique (9 ans) et Dylan (3 ans). Toute sa famille (parents, frères et sœurs) ainsi que celle de sa femme sont en situation régulière

Six demandes de régularisation à Créteil. Interpellé le 08/12 contrôle routier gendarmerie sur un péage à Meaux ;

Contact : Thierry Lerch <lerch.thierry@wanadoo.fr>,  tel 06 30 55 66 58

 

 

APRF du 69 - CRA Saint-Exupéry

Fax préfecture 04 78 60 49 38 jean-francois.carenco@rhone.pref.gouv.fr,

 

Mustapha JELIKHI, algérien, est entré en France en 2007 avec sa femme et ses deux premiers enfants, Taiba 11 ans, et Djabri 6 ans. Sophia 3 ans la troisième est née en FRANCE.

Arrêté le 7 décembre, lors d’un contrôle d’identité sur la voie publique, il risque l’expulsion car sa demande de régularisation a été rejetée. Technicien supérieur en agronomie, il parle parfaitement français . Ses trois enfants sont scolarisés à Villeurbanne . La plupart de ses frères et sœurs vivent hors d’Algérie, en situation régulière.

 

 

APRF de la Vienne - CRA de Palaiseau (91)

Fax préfecture 05.49.88.25.34 Préfet : bernard.tomasini@vienne.pref.gouv.fr

Directeur de cabinet : jean-philippe.setbon@vienne.pref.gouv.fr

David AMIROV est Yézide de nationalité… en discussion : le consulat de Géorgie a refusé de le reconnaître, celui de Russie ne s’est pas prononcé. Cela ne l’empêche pas d’être emprisonné au CRA de Palaiseau, à 300 km de sa famille depuis 22 jours. Naïrat, sa femme est de confession musulmane. Le mariage mixte n’a pas été accepté par sa famille. Ils vivent à Poitiers depuis trois ans. Les deux enfants, Elena (10 ans) et Abram ( 8 ans) attendent leur père. Elena, inconsolable, a écrit une lettre au maire de Poitiers lui demandant pour tout cadeau de Noël le retour de son papa.


18/09/2010

Lettre à la maman de Joseph Guerdner, jeune gitan tué par un gendarme aujourd'hui libre. J'écris aussi pour les Roms et les expulsions ignobles envers cette population.

image002.gifMadame Micheline Guerdner,

Je vous écris au nom de tous ceux qui pensent à vous en cette difficile épreuve de la mort de votre fils, abattu par un gendarme, alors qu’il tentait de s’échapper de la gendarmerie, menotté et affaibli par le saut d’une fenêtre d’une hauteur de 4 mètres 60.

Les français ne sont pas idiots et savent très bien que votre fils n’aurait pas fait de mal dans l’état où il était et qui plus est... menotté !Unknown-1.jpeg

Aussi qu’un gendarme se mette à faire du zèle en lui tirant dessus sept fois jusqu’à l’atteindre mortellement est ignoble et abject. La justice a décidé de ne pas le condamner mais je comprends votre douleur et la souffrance de votre famille, ainsi que la colère de la grande famille des Gitans.

Votre fils s’appelait Joseph et n’avait que 27 ans. On lui reprochait d’avoir fait certaines choses mais cela ne méritait pas la mort. Comme m'a dit mon fils de cinq ans : «Ce jeune devrait être en prison, pas au ciel.»Photo 1167.jpg

Vous avez donné la vie à cet enfant et le ciel vous l’a repris par un destin cruel. Il a rejoint les anges innocents et a payé de sa vie l’ignorance et l’irrespect pour la vie de la part des êtres ici-bas.

Je vous écris car j’ai aussi perdu un enfant et que les parents orphelins se donnent la main chacun avec les autres car c’est un chemin si cruel que la croix qui nous accable nous tue ou nous transcende.

Je suis désolée pour toute votre communauté qui paye un si lourd tribut, sans parler aujourd’hui de toutes les expulsions dont souffrent les gens du voyage.Unknown.jpeg

2923fbce-a841-11df-ae6b-36ad459a6e05.jpg

Mais si, je vais en parler...

Je suis écoeurée de voir tous ces camps démantelés avec le prétexte que ces personnes, les Roms, vivent dans des conditions indécentes. Mais quelle hypocrisie ! Cela fait des années, des dizaines d’années que des camps sont ouverts à Paris et ses banlieues et partout en province.

Unknown-5.jpegJ’étais rentrée en 1993 dans un de ces camps dans une banlieue parisienne. Les Roms étaient installés, parqués sous un pont d’autoroute, avec des dizaines de roulottes et de caravanes. Je me souviens de leur chaleur, de leur accueil et de la solidarité de cette communauté. Ils vivaient à plusieurs familles dans des conditions terribles d’isolement, de pauvreté et d’hygiène.

Et voici qu’aujourd’hui on les chasse juste pour faire du chiffre !! Juste pour faire monter les quotas d’expulsions annuelles françaises. Juste pour dire que ces êtres humains n’ont pas à vivre ainsi. En Allemagne, ils n’ont pas de camps de Roms car le mot «camp» leur donne des boutons... Ils installent leurs Roms dans des centres sociaux, avec des conditions normales d’accueil.

DSC_0220-1.jpgEn France, non seulement on parque les Roms et on les délaisse mais on les renvoie aussi, tel un peuple maudit, tel un peuple qu’on traite comme on a traité les Juifs durant la Seconde Guerre Mondiale. Et non, je ne m'excuserais pas pour avoir écrit cela car c'est la vérité.Unknown-3.jpeg

Les forces arrivent dans un de ces camps et trient les hommes, les femmes et les enfants, menaçant de séparer les mères et leurs enfants. Des familles sont séparées, déchirées, les enfants terrorisés et vous regardez tout cela avec sérénité ??!!

Près de chez moi, à Saint Martin d’Hères, la commune a déclaré n’avoir aucun logement disponible pour reloger des Roms qui s‘étaient installés dans une station Total désaffectée. Ils ont été expulsés le 16 juin sans relogement et sans aucun ménagement.DSC_0432.jpg

Unknown-4.jpegJe suis heureuse que le Parlement européen ait condamné mon pays pour sa politique d’expulsion des Roms. Il y a quand même une justice.

2010 est l’année européenne de lutte contre l’exclusion. Pourvu que les Roms ne l’apprennent pas........!

Chloé LAROCHE

 

____________ DOCUMENTS À VOIR :

--------Voir ces vidéos : http://www.dailymotion.com/video/xdpjv4_saintmartin-dhere...

http://www.dailymotion.com/video/xbu83l_expulsion-de-roms-a-strasbourg_news

http://www.dailymotion.com/video/xehjir_expulsions-de-roms-rien-de-nouveau_news

--------Voir ces articles : http://www.lefigaro.fr/politique/2010/08/15/01002-2010081...

http://www.mouvementdemocrate.fr/medias/bennahmias-mediap...

--------Voir ces photos : http://www.photo-mege.com/ROMS%20DE%20ROUMANIE/index.html


21/07/2010

Un jeune papa est tombé à la Villeneuve sous les yeux de sa mère. Karim tué par la police d'une balle dans la tête et un quartier sur les dents. Mon article sur les événements de la Villeneuve, en hommage à la mère de Karim.

j0ufgmtk.jpgJ’habite à quelques centaines de mètres de l’endroit où Karim Boudouda est mort à la Villeneuve il y a six jours.

 

C'est une belle et terrible histoire d'amour, celle d'un fils qui vient se faire tuer sous les fenêtres et les yeux de sa mère... et je vais vous la raconter. Mais c'est aussi celle d'un jeune papa qui venait d'avoir un bébé âgé d'à peine onze jours.Unknown-1.jpeg

 

Karim est allé braquer le casino d’Uriage, vendredi dernier, petite ville de l’Isère dont la réputation est plutôt d’être riche.ALeqM5ja6Dd7jJrrGuA2ejWtlg0Z_Edqrw.jpeg

 

Et la Villeneuve est plutôt un quartier pauvre de Grenoble avec une population qui dans l’ensemble ne roule pas sur l’or.

 

Karim avait 27 ans et avait déjà été condamné trois fois pour vol à main armée. Là, il a récidivé et malheureusement il en est mort ce vendredi.

 

Quand il a été poursuivi par la police d’Uriage puis par deux autres voitures d'agents de l'ordre de Grenoble, il s’est dirigé vers son quartier, au pied de l’immeuble de sa mère.

 

Il aurait pu fuir ailleurs, ne pas enflammer son quartier.

 

Non, il est venu juste là où était sa mère et il a reçu une balle dans la jambe, le pied plus précisément.

 

xn1cwcks.gifJe suis secouriste et je ne peux admettre que personne n'ait rien fait pour lui laisser la vie et en tout cas lui porter les secours qui aurait pu le maintenir en vie... puisqu’en définitive, la police lui a tiré une balle dans la tête.

 

Pour ceux qui jugent la mère parce qu’elle voulait porter plainte, je pense que vous n'imaginez pas le chagrin de cette maman, cet arrachement des tripes qu'elle a subi... alors j'appelle à plus de respect et de dignité envers cette femme et je rejette amèrement les propos très critiques à son encontre entendus autour de moi, car à travers cette plainte, cette femme sort sa colère et exprime son deuil très lourd.

 

Aujourd’hui je tiens d’ailleurs à dire que la mère de Karim ne souhaite plus porter plainte et qu’elle a été d’une dignité remarquable, appelant tous les jeunes de la Villeneuve à rétablir la paix dans le quartier.

 

1279727523.jpegEt mes propos ne veulent pas dire que je suis contre la police. La police a été présente ces jours-ci dans le quartier pour éviter d'autres drames et aussi que des dizaines de voitures évitent d'être brûlées, suite à la centaine de véhicules incendiés depuis la mort de Karim.

 

Car le drame de ce quartier est que des centaines de familles se voient touchées dans leur devenir économique par la destruction de leur voiture, et j’en fais partie (voir mon article du 20 janvier 2010). Des personnes venaient de terminer de payer leur voiture et se sont trouvées très en colère de voir leur bien partir en fumée. Mais vous me direz, qu’est-ce qu’une voiture en face d’un mort ? C’est ce que pensent certains jeunes d’ici en exprimant leur colère de cette façon. Mais ils expriment aussi leur désoeuvrement, leur ressentiments, leur haine d’une société sans avenir, leur mal-être personnel.948814903.jpeg

 

Des dizaines de familles ont déjà fui la Villeneuve et une école maternelle, celle des Charmes (où j'ai travaillé en 1985), a fermé depuis 10 ans, par manque d'effectifs, il faut le savoir. Car la violence fait fuir. On se fait brûler une voiture, puis deux. C’est trop. On se fait racquetter, on voit tomber plein de choses des balcons et les policiers reçoivent sur eux des frigos, des batteries et toutes sortes de choses. C’est invivable à la longue et pour rester, il faut savoir jongler et naviguer avec la vague. Il faut savoir aussi constater le positif du quartier, un quartier où le social a pris sa place, avec des structures accueillantes comme la salle de sport de Rachid (détruite au cours du week-end...), comme la bilbliothèque du Patio, comme le parc magnifique de la Villeneuve, comme la piscine qui se trouve en son sein, comme la Maison des Habitants, comme les MJC Villeneuve et Balladins, avec la Cordée, comme le restaurant “L’arbre fruité” de Femmes Solidarité, comme le Jardin des Poucets, comme le Ciné Villeneuve, etc .

 

Unknown.jpegJean-Sébastien Faure a écrit en 2008 dans son ouvrage “Villeneuve, vues dedans” : “Arrivé à Grenoble en 1993, j’ai souvent été mis en garde quant à la «dangerosité» de La Villeneuve. Dix années se sont écoulées avant que je décide d’aller me rendre compte par moi-même et de laisser mes a priori à l’entrée de ce quartier afin de mieux le comprendre. Je n’y ai entrevu que de belles personnes, de belles histoires, des sourires… Un accueil propre à l’utopie de ce lieu. Ne comprenons-nous pas un peu mieux les choses lorsque nous les voyons ? J’ai été fasciné par l’engagement que chacun déploie afin que ce lieu continue à porter son utopie fondatrice. Parfois avec un peu d’amertume mais toujours avec l’espoir d’aller de l’avant.”

 

Mais dans l’esprit de certaines personnes, le racisme monte et les idées d’extrême-droite se font entendre dans les galeries profondes de l’Arlequin, des Baladins et de Constantine. On entend ainsi : “C'est la faute aux arabes et aux noirs". Je m'insurge contre ce genre de propos, propos venant de l'ignorance de certaines personnes qui dissèquent le monde en noir et blanc, en races et en couleurs de peaux. Ce sont les fantômes de la peur qui prennent l’esprit de certains habitants, contrairement à d’autres comme moi qui pensent que des crises, il y en a toujours eu et il y en aura encore... Et que de toute façon, c'est toujours les mêmes qui payent... de leur vie, de leur santé ou de leur porte-monnaie : ceux de la France d'en bas.

 

1279647314.jpegBrice Hortefeux est venu dans le quartier suite aux événements dramatiques de ces derniers jours. Il est resté très peu de temps et n’est même pas allé saluer la mère de Karim.images-3.jpeg

 

Cette femme a pourtant été un élément essentiel de l’arrêt de la violence à la Villeneuve, alors qu’elle venait de perdre le fruit de ses entrailles, son fils. Mais le mépris est de mise dans notre société pour les parents qui ne savent pas tenir leur progéniture.

 

Chloé Laroche

 

PS : Jo Briant est un militant de la Villeneuve depuis 1972 et vient d'écrire un article sur ce qui vient de se passer dans ce quartier, texte que vous pourrez lire avec le lien suivant :  http://www.millebabords.org/spip.php?article14768

 

_____________________________________________________________________________________________________________________

 

Mon article du 20 janvier 2010 :

20.01.2010

Je trouve désolant que des personnes oisives anéantissent l’instrument de travail qui sert d’outil de déplacement à des personnes à mobilité réduite. Mon véhicule TPMR brûlé cette nuit à la Villeneuve de Grenoble.

948814903.jpeg

1812726167.jpeg

Bonsoir à tous et toutes,

540218185.jpeg



Ce matin, j’ai eu le choc de découvrir la voiture de mon travail brûlée sur le parking du quartier de la Villeneuve Sud, en face de la Maison de Santé. C'était un véhicule marqué par le sigle des personnes handicapées. Ce sigle était détruit près du véhicule dont l’intérieur a entièrement fondu dans un brasier d’enfer et la vision de tous ces transports anéantis dans le souvenir des routes croisées.

83410016.jpeg

Tous les jours je transporte des personnes handicapées mentales et physiques. Des enfants, adolescents et adultes. Des personnes âgées aussi. Ma voiture de transport représente pour eux la liberté d’un déplacement, une écoute sensible et un accompagnement sur leur route solitaire.

2132177115.jpeg



Je trouve désolant que des personnes oisives anéantissent l’instrument de travail qui sert d’outil de déplacement à des personnes à mobilité réduite.

1778337955.jpeg

Que ceux qui ont posé cet acte ne connaissent jamais le handicap et la maladie, la terrible expérience de l’amputation et la douleur d’être dépendant et immobilisé.

1872627037.jpeg

Savaient-ils en détruisant sciemment ce véhicule qu’une mère de famille salariée élevant seule ses enfants a été pénalisée à cause de cet acte de vandalisme incendiaire et qu’une société de transport s’en trouve très affectée, car cela engendre des frais d’enlèvement de la carcasse, du temps perdu en plainte déposée et en démarches diverses avec des pertes financières... !!

1988839021.jpeg



Je souhaite que la vie ouvre une fenêtre dans l’esprit de ceux qui ont mis le feu... afin que le feu de l’esprit leur mette du plomb dans l’aile.

Et qu'un jour ils prennent conscience que la fraternité bat dans l'aile des anges qui offrent leur coeur.

 

Chloé LAROCHE

 

 

21/04/2010

SOS pour une famille vivant depuis 10 ans en France : Écrivons tous pour que Mr et Mme LE puissent rester ici avec Jade, leur fille scolarisée en France.

pe0060147.jpgBonsoir à tous et toutes,

Ce soir, je vous demande de faire un petit courrier dont le modèle est donné ci-dessous afin d'aider une famille venue du Vietnam à rester en France.moton459L1gp2U.jpg

Ils sont présents sur notre sol depuis 10 ans et ont une fille qui s'appelle Jade et qui est scolarisée depuis plusieurs années ici, dans notre pays des droits de l'Homme.imagesvzDh5A.jpeg

Ils ont trouvé un employeur mais la France refuse de régulariser leur situation. Elle souhaite les renvoyer dans leur pays, où Jade ne connaîtra plus les conditions d'enseignement dont elle bénéficie aujourd'hui.

Pourquoi s'acharner ainsi sur une famille ? En effet, Monsieur LE a été arrêté et placé en centre de rétention pour étranger....

Lui qui s'est tant battu pour regrouper sa famille, qu'il n'a retrouvée qu'en 2004... PDC1150.jpg

Monsieur Besson, pourriez-vous faire preuve de plus d'humanité dans la course aux chiffres, dans la course à l'expulsion que vous faites au mépris de l'humanité et des familles ?

Chloé Laroche

 

P-S : Merci à vous, mes chers lecteurs, de signer la pétition pour la famille LE :

http://www.educationsansfrontieres.org/article17758.html

 

______________________________________URGENT : Appel à fax/mail pour empêcher l’expulsion de M.LE, en rétention à Lyon, malgré ses 10 ans de vie en France. Les coordonnées de la préfecture auxquelles adresser ses messages (celles du Ministère et de l'Elysée) sont en fin de message______________________________________________________________________



pe0060132.jpg "Le maintien de l’unité familiale est une règle immuable, générale,

plus encore un droit qui s’applique à toutes les familles,

qu’elles soient ou non en situation régulière".

(Phrase d'Éric BESSON, MINISTRE)_____________________________________________________________ imagesUnQMx4.jpeg



COMMUNIQUÉ DU RÉSEAU D'ÉDUCATION SANS FRONTIÈRES (RESF) :

"Ils sont en France depuis longtemps, une petite fille scolarisée et même des promesses d’embauche mais cela ne suffit pas !

Mr et Mme LE et leur fille Jade ne doivent pas être obligés de quitter le territoire français.

Les familles viennent en France pour différentes raisons, mais elles ont en commun de ne pas avoir d’autres choix que de quitter leur pays pour vivre dans des conditions dignes.

C’est en 1999, il y a 10 ans, que Monsieur LE est arrivé en France après avoir quitté le Vietnam, son pays où il n’arrivait plus à faire vivre sa famille de son métier de pêcheur.

Séparé de sa femme et de son enfant, il a tout tenté pour regrouper sa famille, et c’est en 2004 qu’ils ont pu se retrouver.

A partir de là, Madame et Monsieur LE n’ont eu qu’un souhait, celui de pouvoir construire en France un avenir meilleur à leur fille Jade. Depuis, ils n’ont cessé de faire les démarches nécessaires à leur régularisation.

Scolarisée depuis 5 ans en France, Jade s’est admirablement intégrée. Les enseignants de son école sont satisfaits de ses résultats, et elle maîtrise parfaitement la langue française.

Pour construire l’avenir de leur famille, Monsieur et Madame LE ont cherché un contrat de travail. Aujourd’hui c’est chose faite, ils ont trouvé un employeur prêt à les embaucher, mais ils ont reçu une réponse négative à leur demande de titre de séjour et on leur demande de quitter le territoire avant le 5 février 2009.

Pourquoi détruire leur avenir, construit avec tant de persévérance ?

Il est temps après dix ans d’incertitudes et d’angoisse que cette famille puisse vivre dans la dignité et le respect des droits humains en France."


imagesNhWssb.jpegModèle de courrier :



Monsieur le Préfet de l'Isère, Le TA de Lyon vient de rejeter la demande de Mr LE et confirme votre décision de l'expulser M. Le arrivé en France depuis 11 ans réunit pourtant tous les critères demandés par l'administration pour une régularisation par le travail et la CGT a déposé leur dossier en préfecture au mois de juillet 2009.

En ordonnant l'arrestation de Mr LE , pour la première fois, la Préfecture de l'Isère outrepasse les accords qu'elle avait signés avec la CGT, accords tacites qui stipulaient que toute personne ayant un dossier en attente pour régularisation par le travail, ne pouvait pas être reconduite à la frontière.

Je vous demande , Monsieur le Préfet, de recevoir au plus vite une délégation organisée par le syndicat CGT, le RESF 38 et les associations iséroises de soutien aux sans papiers qui rassemblés ce lundi 19 avril devant la Préfecture n'ont pu vous faire part de la situation de Mr LE et de sa famille.

Je vous demande de régulariser Mr LE afin qu'il puisse vivre de son travail en France auprès de sa femme et de sa petite fille Jade.

Recevez, Monsieur Le Préfet, l’expression de mes sentiments citoyens les plus déterminés.


albert.dupuy@isere.pref.gouv.fr

etrangers-public@isere.pref.gouv.fr

Tel 04 76 60 33 08 / Fax 04 76 60 33 60



Ministre de l’immigration :

Fax ministère : 01 77 72 61 30 et 01 77 72 62 00 Standard 01 77 72 61 00

Secrétaire général secretariat.general@iminidco.gouv.fr

Secrétaire général : stephane.fratacci@iminidco.gouv.fr

Frank.supplisson

fax : 01 77 72 61 30 et 01 77 72 62 00

Ministre eric.besson@iminidco.gouv.fr

Matignon :

http://www.premier-ministre.gouv.fr/acteurs/premier_ministre/ecrire

Et là où se prennent les décisions

Elysée fax : 01 47 42 24 65

http://www.elysee.fr/ecrire/index.html

Maxime Tandonnet (conseiller immigration) maxime.tandonnet@elysee.fr

claude.gueant@elysee.fr


mardi 20 avril 2010.

28/03/2010

MA LETTRE OUVERTE À ÉRIC ZEMMOUR EN TANT QUE FEMME ET CITOYENNE DE CE PAYS, EN TANT QUE FEMME SALARIÉE AUSSI ET MAMAN ISOLÉE.

39609770cd14e7bcaba12ffb5df678de-orig-344x441.jpgMonsieur Éric Zemmour,Copie de -32-.jpg

Je m’adresse à vous non en terme de censure de vos propos mais en terme de communication d’une femme et d’une citoyenne française.

Je parle de censure car dernièrement vous avez eu quelques problèmes, suite à vos paroles sur le rapport entre la délinquance et les origines noires ou arabes des délinquants.

En effet, vous avez déclaré le 6 mars dans l’émission de Thierry Ardisson : “Les Français issus de l'immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont Noirs et Arabes. C'est un fait.”

Depuis vous vous êtes excusé mais en prouvant vos dires, et donc en les appuyant généreusement par des chiffres cherchés dans un rapport écrit qui appuyait fortuitement vos dires. 

Le problème est que vous avez lié la délinquance avec les origines raciales des personnes incriminées et en cela, vous avez jeté le discrédit sur l’ensemble de deux communautés, celle des noirs et celle des arabes.

imagesGTaoba.jpegAvez-vous pensé aux torts faits par vos propos aux noirs et aux arabes qui travaillent sur les chantiers en plein soleil à refaire nos routes quand les blancs bien français n’auraient pas le courage ni le cran de venir y travailler ?! Moi, je les vois régulièrement sur les routes, ces noirs et ces arabes, en pleine canicule ou en plein froid, sous la pluie et les intempéries.

Avez-vous pensé aux torts faits par vos propos aux pères de famille arabe qui ont des enfants et les élèvent correctement, aux mères d'origine marocaine, algérienne, tunisienne qui vivent une vie honorable et honnête, sans gêner personne et en respectant la loi de notre pays, sans un bruit ni un mot plus haut que l'autre ?!a01272.jpg

Avez-vous pensé aux enfants de ces familles, petits ou grands, qui se voient pointés du doigt par les blancs bien français, par l'intelligentsia de droite de ce pays que vous représentez ?!

Vous êtes habitué aux provocations, bien évidemment, mais avez-vous pensé à ces mères de famille noires qui travaillent dûrement dans des travaux pénibles pour nourrir leurs enfants... quand vous, vous critiquez l’évolution des femmes dans notre société, hurlant à tout va que la place prise par la femme dans la société a tué la virilité de l’homme !!

Monsieur Zemmour, je sais que vous devez gagner votre vie et que c’est votre provocation continue qui vous donne à manger, mais pensez à toutes ces mères isolées qui élèvent seules leurs enfants et qui n’ont comme option que le travail pour les nourrir...

images2m8hul.jpegPensez-vous que vos propos sur la féminité perdue à cause d’une virilisation dûe au travail et à la carrière recherchée par les femmes donnera à manger à ces femmes et à leurs enfants ?!

Vous donnez raison aux hommes pour leur recherche de violence, en tout cas vous ne leur donnez pas tort, puisque vous dites que les pauvres ont perdu leurs atouts et essayent de les retrouver par tous moyens possibles.

Donc, il serait à se demander si les bandits et délinquants mis en prison n’y seraient pas plus pour une recherche de virilisation plutôt que par leur race ? Excellente idée, n’est-ce pas ?

Car piller des banques, voler des bijoutiers, escroquer des femmes, humilier des homosexuels... doit sûrement relever d’un profond malaise masculin... ce malaise dont vous parlez dans "Le Premier sexe", ouvrage dans lequel les femmes de l’ancien temps sont mises à l’honneur, étant donné qu'elles ne prenaient pas leur rôle à l'homme, encore maître d'une virilité toute puissante, selon vous, et satisfaisante.imagesERNqA3.jpeg

images.jpegObéissance à l’homme, vie à la maison, occupations journalières au foyer, le mari au travail mais pas la femme, le rôle patriarcal du chef de famille décerné uniquement à l’homme : voilà des valeurs qui vous conviennent et dans lesquelles se retrouveraient beaucoup d’hommes, selon vous aujourd'hui.

Le hic est que les femmes qui vivent cela aujourd'hui et acceptent les principes ci-dessus arrivent à la dépression, car pour en connaître, elles ont sacrifié leur passion, leur métier et leur investissement dans la vie sociale à un mari exclusif et à leurs enfants, dans une relation fusionnelle qui se paye un jour.

imagesYbFjqk.jpegLe hic aussi est qu’il y a bien des femmes qui accepteraient cela mais souvent elles se retrouvent seules à gérer des responsabilités qu’elles assument seules, les hommes d’aujourd’hui étant parfois plus lâches que les hommes d’antan, dans les domaines de l’engagement et de la continuité d’une relation qui exigent sacrifice et générosité, surtout quand les enfants arrivent. Le père de mon fils ne voulait surtout pas de contraintes, bien qu'il ait reconnu notre enfant. Il n'a pas donné un sou pour lui de son vivant et nous a laissés tomber, me laissant me débrouiller seule.BCP002-04.jpg

Le père de ma fille décédée non plus ne voulait pas de contraintes et disait que je touchais les allocations familiales et que c'était bien suffisant. Quand on a un seul enfant, les allocations de la Caf ne vont pas loin !! Et puis, quelle goujaterie de laisser la société payer pour soi et de laisser la mère seule en face de son bébé à tout assumer : l'allaitement, les courses, le ménage, le travail, le paiement d'un loyer, les couches, les habits, etc.

1780153.jpgMonsieur Zemmour, je vais vous apprendre que même aujourd’hui, une femme qui travaille est encore mal placée, car elle subit ou peut subir les assauts de ses collègues de travail. Comme ces derniers sont des hommes et donc plus forts physiquement bien souvent, la hiérarchie penchera bien souvent en faveur du plus fort et laissera la femme croupir dans une situation d’humiliation et de mise au ban masculin, dans l’indifférence générale. Moi-même, je vis actuellement cette situation. Pour avoir refusé les avances et les “voire plus si affinités” d’un collègue, je me retrouve dans l’humiliation de son mépris devant tous, sans un bonjour simplement poli le matin et le soir. “Mettez de l’eau dans votre vin”, m’a répondu la Direction. De l’eau dans mon vin, non. Je mettrai plutôt du vinaigre dans le café de la pause commune ! Et quand un jour, un autre collègue masculin m’a dit : “Je m’en fous de ta vie” parce que je lui demandais juste un petit service par rapport à du temps gagné pour retrouver mes enfants en fin de journée... Trouvez-vous, Monsieur Zemmour, que la femme a vraiment sa place dans certains mondes du travail...imageseaRQSp.jpeg

images1qDtds.jpegLe machisme a hélas encore toute sa place et vous avez bien alimenté ce genre de comportement si viril de rabaissement de la femme ! Je n’ai rien contre les vrais hommes, juste contre ceux qui ont une dent contre les femmes, simplement parce que leur mère ne leur a pas appris que la femme est un homme comme les autres, un être humain qui doit manger et avoir un toit.

De toute façon, il suffit de lire vos propos disant que les homosexuels sont des hommes qui cherchent à être des femmes et qui ont perdu toute virilisation... Pour comprendre que vous méprisez au fond les femmes... qui pourtant vous ont élevé.

Votre mère et votre grand-mère ont été là pour vous élever, très présentes, alors que vous avez souffert énormément de l’absence d’un père ambulancier.TFL040.jpg

Je connais ce métier pour en avoir fait un livre et avoir cotoyé des collègues qui faisaient jusqu’à 13 heures voire plus par jour.

Avec des soixante heures par semaine et des week-ends entiers où ils ne voyaient pas leurs enfants ni leur femme.

imagesfXaVmA.jpegJe comprends que vous ayiez souffert de l’absence de votre père mais comment expliquer qu’aujourd’hui, c’est vers les femmes que vous manifestez votre désaccord, alors qu’elles ont été là pour vous.imagessi8717.jpeg

Sûrement parce qu’on malmène ceux qui nous ont le plus aimé, parfois. Tout simplement parce qu’on se sent tellement redevable. Trop redevable.

Pour terminer, je dirais que vous êtes un être humain qui se cherche au coeur du labyrinthe de la pensée, la vôtre, et que au fond, il suffit de creuser un peu pour comprendre vos méandres et pour les désarçonner.

imagessccm8Z.jpegCependant, Monsieur Éric Zemmour, évitez de prendre certains raccourcis qui pourraient et peuvent effectivement blesser les communautés diverses, les minorités, les homosexuels, les noirs, les arabes et les femmes.



Chloé LAROCHE

26/02/2010

Najlae, une jeune fille marocaine expulsée par notre pays alors qu'elle allait demander de l'aide en gendarmerie pour des violences reçues.

imagesHOw9lu.jpegBonsoir à tous et toutes,imageskdW6Yg.jpeg

 

Ce soir je viens vous parler d'une jeune fille de 19 ans que la France n'a pas su protéger, malgré les promesses électorales du Président Sarkozy promettant d'offrir la nationalité française à toute femme étrangère victime de violence et de maltraitance.

Elle s'appelle Najlae et a été expulsée vers le Maroc le 20 février alors qu'elle allait demander de l'aide en gendarmerie. Au lieu d'être aidée et soutenue, réconfortée et protégée, les gendarmes l'ont placée en garde à vue.

Elle a été expulsée le lendemain de sa demande d'aide, les 18 et 19 février.

imagesp0SPU9.jpegLà-bas, elle est vouée à un destin cruel : le mariage forcé, destin quelle avait fui en 2005 en venant chez son frère en France.

Le problème est que celui-ci ne la respecte pas et la bat, d'où la demande de Najlae d'être protégée.imagesl6KcyA.jpeg

Alors si vous êtes révoltés par cette expusion sordide qui en rejoint bien d'autres, merci de signer la pétition et de lire les informations données par le site d'Éducation sans Frontières : http://www.educationsansfrontieres.org

imageskdW6Yg.jpegSi vous habitez Orléans, il y aura une manifestation le 27 février, ce samedi, à partir de 15 heures. Voir les éléments ci-dessous après mon article.

Je finirai en rappelant que l'année 2010 met l'accent sur la lutte contre les violences faites aux femmes et qu'au moment où une loi est votée dans ce sens, il est incompréhensible qu'une jeune fille soit malmenée ainsi par l'État Français et la justice de notre pays.

Je plains les gendarmes et les policiers qui ont encadré Najlae pour la mettre de force dans l'avion. Ils ne font pas un travail facile. Combien doivent pleurer au soir de ces expulsions qui arrachent le coeur et combien doivent se regarder le matin dans une glace en se demandant pour quels monstres ils travaillent.imagesLcteVQ.jpeg

 

Chloé Laroche___________________


 

LE 15 MARS 2010.

Najlae "heureuse" a retrouvé son lycée, ses amis après son expulsion

 

 
source : AFP
"Visage radieux, large sourire, "heureuse", la jeune lycéenne marocaine Najlae Lhimer a repris les cours lundi matin au lycée, à Olivet (Loiret), après trois semaines d'expulsion au Maroc et et deux jours de retour en France. "Je suis vraiment contente de retourner dans mon lycée, heureuse de retrouver tout le monde. Mais j'ai le stress, je tremble un peu", dit aux journalistes cette jeune fille de 19 ans qui aspire à un peu de "calme" après le tourbillon de ces derniers jours. Il est O9h15, la lycéenne se prépare à effectuer son retour au lycée professionnel Françoise-Dolto, où elle est en première CAP service-restauration. Elle se tourne, pousse un cri, se jette dans les bras d'une première amie. "Elle a été tout le temps dans mon coeur."

 

 _____________________ Liens :


http://www.educationsansfrontieres.org/article26969.html

http://www.educationsansfrontieres.org/?page=article&id_article=26372

 

 

P1445 - LE PRÉFET DU LOIRET REFUSE DE PROTÉGER UNE JEUNE LYCÉENNE VICTIME DE VIOLENCES. PIRE ENCORE : IL AJOUTE SA PROPRE VIOLENCE EN L’EXPULSANT SANS DÉLAI ET SANS RESPECTER LE DROIT ! NAJLAE DOIT REVENIR ET ÊTRE REGULARISÉE.


France 3- Orléans- L’expulsion de Najlae :moton459.jpg

"Najlae a 19 ans. Elle est élève au lycée professionnel Dolto à Olivet (Loiret). Elle a été expulsée samedi 20 février 2010 vers le Maroc.
En 2005, pour échapper à un mariage décidé par son père, elle part chez son frère en France.
Ce frère la maltraite régulièrement. Mardi 16 février, les violences atteignent un degré extrême et Najlae se réfugie chez la mère d’une amie d’internat.
Le jeudi 18 et le vendredi 19 février, elle se rend à la gendarmerie de Montargis puis à celle de Château-Renard pour porter plainte. Elle est mise en garde à vue puis en rétention à Montargis. A ses amis inquiets, les gendarmes ne veulent même pas dire à quel endroit elle se trouve.
Le lendemain samedi 20, c’est à 4 heures du matin que Najlae appelle ses amis pour leur apprendre qu’elle prendra l’avion pour Casablanca à 7 H 35 où elle arrive en fin de matinée.
Najlae ne veut pas retrouver sa famille au Maroc car elle sait qu’elle est destinée à être mariée à un cousin.
Tout dans cette affaire est ignoble. Du début à la fin les droits humains ont été bafoués. Il n’y a pas de mots assez forts pour qualifier ceux qui ont pris ces décisions. Car Najlae avait le droit de saisir la justice pour les violences subies, elle avait le droit de contester le refus de séjour du préfet devant le tribunal administratif : en précipitant son expulsion, le préfet lui a volé ces droits.

Najlae doit revenir en France le plus vite possible et reprendre ses études.
La justice doit donner suite à sa plainte.
Najlae doit pouvoir vivre sa vie de femme comme elle en a décidé.
Et la France doit la protéger !"

mercredi 24 février 2010.

 

________________________________________________________ APPEL À MANIFESTATION :

Le samedi 27/02 de 15:00 à 20:00.

Orléans (45) - Parvis de la Place d’Arc : APPEL A RASSEMBLEMENT ET A MANIFESTATION pour exiger le retour, la régularisation et la protection de Najlae. Que justice lui soit faite !

Pour lire l’appel : http://resf45.hautetfort.com/archive/2010/02/24/appel-a-rassemblement-et-a-manifestation-pour-exiger-le-reto.html



arton36.png______________________________________________________________ N'OUBLIEZ pas de signer aussi LA PÉTITION SUIVANTE TRÈS IMPORTANTE :


Pétition nationale : Nous les prenons sous notre protection !

 

imageszwgdJx.jpeg

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu