Avertir le modérateur

06/04/2019

La Saison Roumaine 2019 à Grenoble. Ma rencontre avec Marion Le Roy Dagen et le récit de ma présence aux Rencontres de la Saison Roumaine à la Maison de l'International.

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth Blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,Radu bata,Bonjour à tous et toutes,

Le 26 mars 2019, j’ai eu la chance de rencontrer Marion Le Roy Dagen, lors de sa conférence à la Maison de l’International de Grenoble, dans le cadre de la Saison Roumaine, qui dure six mois, jusqu’en mai 2019.

C’est une femme exceptionnelle qui revient de loin et a vécu l’enfer, dans un orphelinat roumain sous la dictature de Ceausescu. Elle a été adoptée à l’âge de six ans par un couple français. saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth Blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,Radu bata,

Son témoignage s’inclut dans l’exposition proposée par Élisabeth Blanchet pour l’Association Française des Orphelins de Roumanie (voir les photos que j’ai mises plus bas, prises le 14 mars, jour du vernissage).

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth Blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,Radu bata,Marion Le Roy Dagen a écrit un livre : « L’enfant et le dictateur » et a témoigné dans un film : « L’enfant du diable », réalisé par Ursula Wernly Fergui. Elle raconte qu’à la naissance de son enfant, à l’âge de 38 ans, son passé la rappelle et lui demande de faire le chemin de la compréhension par rapport à son abandon. Elle souhaite trouver des réponses à ses questions. Pour cela, elle retourne sur les lieux de l’orphelinat, abandonné aujourd’hui, retrouve les acteurs de l’adoption, ainsi que ses parents biologiques, et comprend aussi qu’il y a eu de l’argent demandé par le gouvernement de Ceausescu, dans de nombreuses adoptions avec des pays étrangers, dont la France. saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth Blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,Radu bata,

Lorsque les enfants n’étaient pas handicapés et semblaient en bonne santé, la dictature roumaine aurait vendu des enfants… on va dire donner des enfants contre de l’argent, ce qui a provoqué l’arrêt de toute adoption à partir de juin 2001, lorsque le nouveau gouvernement s’est rendu compte que nombre d’enfants roumains étaient partis à l’étranger, sous couvert d’adoptions.

Bien sûr, les parents adoptifs ne sont pas responsables de cela, sachant que dans toute adoption avec l’étranger, même à l’heure actuelle, il est demandé de l’argent pour finaliser les papiers d’adoption. Il faut compter plusieurs milliers d’euros, suivant les pays ; ce chiffre comprend les frais judiciaires, les frais de traduction des documents et divers, les soins médicaux de l’enfant -à payer parfois depuis la prise en charge de l’enfant par l’institution-, les honoraires d’avocat, les frais de passeport, les frais de voyage, etc.

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth Blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,Radu bata,Je poursuis avec le témoignage de Marion Le Roy Dagen, qui arrive à retrouver ses parents biologiques, dans un voyage se trouvant au coeur du film : « L’enfant du Diable » ; sa colère envers eux se change alors en acceptation, car elle découvre en ses géniteurs deux êtres qui lui expliquent ce qui s’est réellement passé.

Sa mère a été manipulée pour abandonner son enfant, étant très jeune, malade et sans moyens financiers. Le père n’a su que plus tard qu’il avait un enfant. Ensuite, on leur a fait croire que Marion était décédée.

Ce qui m’a frappée dans le témoignage de Marion Le Roy Dagen, c’est ce cheminement de la colère d’une enfant abandonnée dans de terribles conditions jusqu’à ce miracle de l’amour qui a rendu possible la rencontre d'une enfant adoptée avec ses parents biologiques. L’apaisement et la paix retrouvée est palpable dans le film « L’enfant du diable », entre tous les acteurs d’une réalité si cruelle.

Sous la dictature de Ceausescu et même après la chute du dictateur, des milliers d’enfants ont été abandonnés, sous prétexte de handicap et aussi de pauvreté des familles.

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bataMa fille Julia vient de l’un de ces orphelinats. Elle a aujourd’hui 26 ans et j’avais déjà parlé d’elle dans ce blog, afin de raconter sa venue en France et son parcours. Vous pourrez lire mes deux articles, l’un daté du 22 avril 2008, et l’autre du 22 septembre 2009 :

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/04/22/solidarite-avec-l-enfance-en-actes-concrets-accueil-et-opera.html

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/09/22/je-temoigne-du-parcours-de-ma-fille-venue-d-un-orphelinat-de.htmlsaison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata


Il faut savoir que dans ces orphelinats roumains, les enfants ne mangeaient pas à leur faim et qu’il n’y avait aucune sortie à l’extérieur. Les lits à barreaux remplissaient l’espace et étaient installés les uns contre les autres. Les bébés ne sortaient pas de leur lit et partaient en camin spital (hôpital psychiatrique) vers l’âge de trois ans. Il y avait beaucoup de violence au sein de ces orphelinats, qui devenaient des mouroirs et des prisons. Les enfants devenaient fous et les adultes présents ont pu terriblement s’autoriser à des viols et des attouchements sur ces enfants.

                                  (Photo ci-dessus de ma fille Julia, en 2007, 6 ans après son arrivée)

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bataDepuis cette période terrible, les associations SERA et CARE ont contribué à sortir des milliers d’enfants de l’enfer, à retrouver leurs familles pour certains, à trouver des familles d’accueil pour d’autres en France, s’engageant à des opérations médicales et soins de santé. De nombreuses actions ont été faites pour améliorer le sort des orphelinats restants, mais il reste encore du chemin, notamment pour tous ces adultes marqués à vie par un sort d’enfermement dramatique.

Vous trouverez en fin d'article quelques photos que j’ai pu prendre à la Maison de l’International à Grenoble. Vous y reconnaitrez le groupe Slavak, ainsi que des photos de la célèbre Blouse roumaine, avec aussi l’un des poèmes de Radu Bata, créateur de « poésettes », dont certaines furent chantés le 14 mars par Jean-Christophe Prince, au piano. Vous y verrez aussi les officiels de la soirée d’inauguration, dont Madame l’Ambassadrice de Roumanie.

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bataSi vous souhaitez lire mon témoignage sur l’adoption de ma fille Julia venue de Roumanie en 2001, plus sur ma deuxième adoption au Bénin en 2003, vous pouvez commander mon livre : « À la rencontre d’un chemin nommé Solidarité » à l’adresse suivante, avec un chèque de 13 euros, plus 5,62 euros de frais de port, à l’ordre de l’association « Ô Chêne de Chloé ».

L’adresse de commande est  : « Ô Chêne de Chloé », 9 rue Simon Nora - 38000 Grenoble.saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

 

 

 

 

 

 

 

 

------------------------ Merci de m'avoir lue et à très bientôt !

 

NE MANQUEZ PAS MES

PHOTOS CI-DESSOUS

PLUS DIVERSES INFOS.

 

Chloé Laroche

--------------------------------------------------------------------------

 

Contacts indispensables :

 

GIR - Association Grenoble Isère Roumanie  
2, rue du Pont St Jaime 38000 Grenoble
Téléphone : 0476516529
Site : www.grenoble-isere-roumanie.fr
Mail : giroumanie@yahoo.fr


                                  --------------------------

 

AFOR - Association Française des Orphelins de Roumanie

6C rue des Buissonnées 38600 Fontaine

orphelinsderoumanie.org

 

-------------------------------------------------------------------------

-------------------------------------------------------------------------


Évènement de la Saison Roumaine à Grenoble 

en mai 2019 :


https://www.musee-en-musique.com/muzica/

Jeudi 23 mai 2019 à 12h30, auditorium du musée de Grenoble.

Muzică !

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bataAvec Clara Cernat, violon et Thierry Huillet, piano.

Hommage à des compositeurs roumains avec Clara Cernat, représentante de la brillante école de violon roumaine, et Thierry Huillet, pianiste et compositeur français, lauréat de grands Prix d’interprétation tels que le 1er Prix du Cleveland International Piano Competition.

Musique classique et populaire roumaine :
Enesco – Huillet – Porumbescu – Ciortea – Bartók

Un événement proposé dans le cadre de la « Ballade européenne » consacrée à la Roumanie.

Tarifs : 17 € – adhérent 13 € – réduit 8 €
Réserver en ligne chez Fnac Spectacles ou bien en appelant " Musée en Musique" au 04 76 87 77 31.


---------------------------------- puis ASSIETTE CONVIVIALE ROUMAINE AU RESTAURANT "LE 5", à 13 h 45. Sur réservation auprès de Musée en Musique au 04 76 87 77 31

Suivi à 15 h d'une rencontre-débat sur "l'Europe et la Roumanie à l'heure de sa présidence", à l'auditorium du Musée de Grenoble, organisée par l'UPEG, avec l'Ambassade de Roumanie et le Consulat Général de Roumanie de Lyon.

 

-------------------------------------------------------------------------

-------------------------------------------------------------------------



Mes photos de la Saison Roumaine... et une vidéo, visible sur ma chaîne Youtube :

 

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

À la Saison Roumaine de Grenoble, le groupe SLAVAK, le 14 mars 2019, à la Maison de l'International  :

https://youtu.be/yMM1Zuob8tE

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

 

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

 

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

 

Extrait de mon livre : "À la rencontre d'un chemin nommé Solidarité" ----------

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

 

---------------

 

Merci MARION LE ROY DAGEN

pour votre courage de témoigner

 

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

 

 

---------------LA BLOUSE ROUMAINE, DES AILES EN SOIE :

 

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

------------------------------------------------

Photos de mes enfants, dont Julia, recueillie en novembre 2001, grâce aux associations humanitaires SERA et CARE.

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

 

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

 

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

14/05/2016

Ma critique sur le film "Ma Loute". Le réalisateur n'est pas si loin de la réalité du monde. Il nous amène à regarder derrière les apparences.

Chers lecteurs,

 

 

Ce soir, je suis allée voir le film : "Ma Loute". 

Je suis assez d'accord avec le commentaire lu après avoir vu ce film, un commentaire écrit par "Ener1" sur le site de Allociné : "Le scénario aurait pû être bien mais dès qu'ils commencent à bouffer de l'humain sanguinolent, non merci ... J'aurai sû, j'aurai pas venu ...".

Moi non plus, je ne serai pas venue si j'avais su. En même temps, lorsqu'on creuse un peu derrière les apparences trompeuses, les terreurs du film, les abominations et les excentricités montrées... on s'aperçoit que le réalisateur n'est pas si loin de la réalité du monde.

Un ami m'avait accompagnée pour visionner cette création cinématographique mais il a été loin de penser, au contraire de moi, que ce film montrait une certaine réalité, à tel point que devant le pied que tend la mère anthropophage à ses enfants, cela lui a paru tellement irréel que cela lui a paru aussi risible.

Mais c'est bien ce que montre ce film : qu'à force de penser que l'humanité n'est que belle et bonne, on en vient à faire du déni sur les horreurs réelles qui existent. Cet ami pensait que cela était tellement énorme que cela ne pouvait exister. Mais malheureusement, cela existe et tant de choses terribles ont existé. 

Bruno Dumont nous parle aussi d'inceste, par un frère et un père, sur une femme devenue hystérique et hyper sensible. Sa souffrance est tellement à fleur de peau et extrême qu'elle en est devenue  excentrique, à force d'être expansive. Sa fille, Billie, qui est née de ce viol incestueux, vit maintenant chez son oncle, lequel peut être aussi son père. Elle est attirée par le jeune criminel qui tue plein de personnes alentour et lui aussi semble attiré par elle.

Mais à un moment, cette jeune fille va voir arriver sur elle un déchainement inouï de violence et de coups, de la part de ce jeune qu'elle aime, nommé Ma Loute. Elle l'avait dit aux policiers : "Je suis une jeune fille déguisée en garçon."

Voilà ici le problème du Genre qu'on ne résoudra pas, puisque tous les journalistes de Cannes et les cinéphiles se demandent encore si Billie est une fille ou un garçon.

Mais le jeune Ma Loute, en la portant dans ses bras, pense sentir autre chose, faisant penser à des attributs masculins. C'est alors qu'il la frappe, en lui disant qu'elle l'avait trahi. C'est une scène terrible, comme le passage où la mère de Ma Loute frappe violemment avec une rame les personnes prises dans le filet et qui attendent d'être  mangées par cette famille anthropophage. La scène où les trois jeunes enfants mangent avec leur grand frère Ma Loute les restes humains est insoutenable.

Mais ce qui me choque, en lisant certains commentaires et notamment un article d'une journaliste à Cannes, c'est que des personnes portent aux nues l'histoire d'amour entre ces deux jeunes, entre Billie et Ma Loute, comme si cela transfigurait le film.

Parce que deux êtres s'aiment, alors on peut tout pardonner ? La fin montre bien cela : Billie découvre Ma Loute au bord de l'océan avec une autre jeune femme. Elle sait tout, mais elle ne dit rien. Elle ne dénonce pas... Pourquoi ? 

Peu-être parce que le film veut dire que ces deux jeunes sont deux victimes, victimes de leur milieu familial, victimes de leur enfance, victimes de la violence extrême.

Peut-être  parce que Ma Loute a sauvé Billie, sa mère et son oncle, en les emportant loin de ses parents avides de sang sur une charrette, trouvée ensuite par les policiers. Il a pris cette décision de courage ultime d'arrêter le massacre, de dire NON à une famille toxique et malsaine.

Tous les acteurs sont magnifiques dans leur rôle, les non-professionnels comme les professionnels. Le Commissaire Machin est troublant dans sa légèreté, se mettant à rouler sans problème, malgré son poids... à voler aussi. C'est par des scènes telles que celles-ci qu'on comprend que le réalisateur nous amène à regarder et voir derrière les apparences, à réfléchir sur notre façon de voir une personne obèse, une personne dite folle, une personne excentrique, une personne sans genre, une personne maladroite, une personne bossue, etc.

J'ai trouvé dans ce film beaucoup de sensibilité autant qu'une grande cruauté, qui me fait recommander de ne pas aller le voir si vous avez moins de seize ans ou si vous êtes d'une nature émotive et sensible.

 

Chloé LAROCHE

 

 

 

 

01/12/2013

Hommage à Adélaïde, un an, retrouvée morte fin novembre sur la plage de Berck.

Hommage à Adélaïde

______________________ retrouvée fin novembre sur la plage de Berck.th-47.jpeg


Elle n'avait que quelques mois et s'appelait Adélaïde. Elle se trouvait dans la vague qui montait et là-bas, au loin, brillait un phare. Elle s'est noyée sans sa maman. Elle a crié et puis s'est tu.

th-40.jpegElle a regardé la lumière au loin et a laissé l'ombre derrière elle. Un ange est venu la chercher. Il était beau et avait de grandes ailes. Adélaïde s'est dit qu'elle ne serait plus seule dans le froid glacial, dans l'eau et dans la nuit.

L'ange a touché son corps. Il était froid et raide. Adélaïde avait pris son autre corps, celui des étoiles, celui que seuls les anges peuvent voir. Elle était belle dans les bras de l'être lumineux.th-44.jpeg

Elle savait que sa mère l'avait déposée sur la plage comme on dépose un trésor au fond de la mer, après un naufrage. Sa maman était comme ces bateaux ivres qui n'ont plus de gouvernail ni de capitaine. Les sirènes avaient pris sa mère et la petite Adélaïde serrait les doigts de l'ange dans sa petite main. th-37.jpeg

La marée avait pris sa vie et le ciel l'accueillait désormais comme une petite princesse. Le bateau ivre s'écrasa sur les rochers et sa maman fut retrouvée au bout du cap de Mauvaise Espérance.

th-43.jpegElle avait préféré sacrifier sa fille pour vivre une histoire d'amour sereinement, ayant brisé le lien maternel que son coeur maudissait.

Adélaïde avait erré dans la nuit si longtemps, sombrant dans les vagues si doucement. L'eau l'avait étouffée. Le ciel maintenant la protégerait à jamais, pour toujours.


Chloé Laroche


_____________________________________


La photo de la mère et l'enfant est un tableau de Robert Pascale :

http://www.livegalerie.com/Peinture,mere_et_enfant,ROBERT_Pascale,97391.html

 


31/10/2013

Suite n° 3 des Scoops de Chloé ... Histoire d'une chatte nommée Astuce, le gala de Sambo du Péage-de-Roussillon, l'émission TOUS ENSEMBLE, la Journée Mondiale de l'AVC, l'Euro Sabre...

Voici la suite numéro 3 de quelques scoops pour vous, petites infos, témoignage direct et histoires vraies que je me fais un grand plaisir de partager avec vous chaque semaine... avec mes déductions et réflexions personnelles.

______________________________________



A-.
 


th-44.jpegC'est l'histoire vraie d'une chatte que je vous raconte ce soir.th-15.jpeg

Une chatte qui s'appelait Astuce. Cette chatte faisait ses crottes partout dans la maison de son maître. Un jour, celui-ci en a eu assez et l'a mise dans sa voiture pour l'emmener très loin, afin de l'abandonner. Mais l'animal sauta de la voiture par la fenêtre, à une dizaine de kilomètres. Le maître rentra chez lui et attendit, sans trop y croire. Il n'attendait d'ailleurs rien.

Et puis, quinze jours plus tard, la chatte revint et fit son caca, en arrivant, sur le joli cahier d'un enfant de la famille du maître. C'était un beau cahier, empli de merveilleux dessins d'enfant. Le maître fut furieux. Mais il garda la chatte.

Cependant, elle resta toujours la même, faisant ses besoins partout. Alors, le maître prit un jour la chatte et la mit dans un petit carton. Puis il alla à cinquante kilomètres de là. Une rivière allait le séparer de la chatte. Il déposa la chatte dans un quartier riche et la laissa, puis rentra chez lui. Il ne revit jamais la chatte, mais se rappela toute sa vie qu'un jour, il l'a jetée dans la neige en lui faisant faire deux loopings et qu'elle plongea dans la matière blanche, sur ses quatre pattes ébahies. C'était l'histoire d'une chatte appelée Astuce qui savait ressembler à Spiderman, lorsqu'elle était lancée contre un mur, agrippant de toutes ses griffes le revêtement des parois.th-27.jpeg

(Je dédie mon histoire à tous les animaux martyrisés, mal-aimés et abandonnés).

_____________________________________________________



_________________________________________________


1001727_622582181118673_1940632751_n-1.jpgB-.


J'étais samedi soir dernier au Gala de Sambo du Péage-de-Roussillon, avec une première partie artistique sensationnelle, en la présence du groupe de danse des Coyotes Crew, de Alizee Trio avec Luc Garcia à la batterie, lequel n'a que douze ans et joue comme un chef, ainsi que Bastien Villon et son co-équipier Gwendal Peyzerat, excellent groupe et chanteurs.P1160377.JPG

Il y a eu aussi un défilé de mode sur les créations de Sébastien Réguillon, avec la participation des danseuses, danseurs et chanteurs, pour la marque Dragon Fashion Wear. Nous avons eu le privilège d'avoir une histoire du Sambo, sport qui est né de la Lutte, lutte que j'ai pratiqué moi-même au club de lutte de Hoche à Grenoble, après celui de l'avenue Jean Perrot.

P1160408.JPGMonsieur Jalabert, ancien grand lutteur, était présent et nous a expliqué les règles de la Lutte, avec un combat en direct. Puis les combats de Sambo ont pris le relais et ont terminé la soirée, soirée organisée par le Fight Club du Pays Roussillonnais et le Russian Style Fighting. Un des grands responsables du Sambo russe a dit ce soir cette belle phrase : "Nous faisons la paix entre nos pays dans le combat, à travers la rencontre du Sambo et de la Lutte."

P1160411.JPG

Nota : si vous voulez voir les photos que j'ai prises en plus net et en grand format, vous pouvez aller voir mon article de samedi soir sur ma page Facebook ....

https://www.facebook.com/chloe.laroche.33

 

________________________________________________

 


C-.

 

 

P1160349.JPGJ'aime l'émission "TOUS ENSEMBLE", rendez-vous hebdomadaire de la solidarité sur la TV, dans laquelle Marc-Emmanuel rassemble des bénévoles afin d'aider une famille à finir leur maison pour y vivre dedans. Cette émission montre à quel point les forces de l'entraide sont encore présentes dans notre monde voué souvent à l'égoïsme, l'individualisme et l'égocentrisme, et je dirais même plus à l'indifférence.P1160340.JPG

Dernièrement, les bénévoles ont aidé à la Rochelle une mère courage, Sandra, endeuillée par le décès de son compagnon, à terminer sa maison afin de pouvoir élever ses deux fils dans la sérénité.

J'ai remarqué en regardant cet épisode combien les femmes qui sont intervenues bénévolement ont été courageuses et dévouées ; j'ai remarqué notamment des femmes plombières.

Bravo à tous ces bénévoles. Bravo à l'énergie de Marc-Emmanuel qui orchestre tout cela.P1160342.JPG



 


________________________________________________

 

D-.

 

th.jpegLe 29 Octobre était proposée la Journée Mondiale de l'AVC afin de faire connaître au public les signes d'alerte de l'Accident Vasculaire Cérébral. Car c'est la rapidité d'intervention médicale qui permet au patient de s'en sortir... en cas d'attaque.

Dans mon métier de taxi médical, je transporte une personne qui a vécu une négligence grave de la part d'un médecin qui l'a laissé repartir de son cabinet avec un bras tout mou et sans vie.

Cette personne a fait un AVC aussitôt après et il est en rééducation depuis quatre années. Il ne pouvait plus parler, ne pouvait plus marcher et aujourd'hui, par la force de sa volonté, il arrive à avancer tout doucement sur une pente ascendante de progrès gagnés au prix de nombreux efforts.th-34.jpeg

Mais si le médecin en question avait eu en tête les signes précurseurs de l'AVC, c'est le Samu qu'il aurait dû immédiatement appeler et en extrême URGENCE !

Il y a des signes d'alerte contenus dans les AIT et prévenant un éventuel AVC que chacun devrait connaître par coeur pour aller directement aux Urgences afin de se faire traiter :

"Un accident ischémique transitoire (AIT) est un accident cérébral dont les symptômes parfois furtifs passent inaperçus. Pourtant, ils représentent de véritables signaux d’alerte puisque près d’un tiers des accidents ischémiques durables ou infarctus cérébraux sont précédés d’un tel épisode.

Les symptômes des AIT sont brefs et durent par définition moins de 24 heures :

-Paralysie d’un membre ou d’un côté ;
-Baisse brutale, unilatérale de la vision ou vision double ;
-Troubles de la sensibilité d’un membre ou d’un côté ;
-Troubles du langage, difficulté à parler ;
-Troubles de l’équilibre 
-Troubles de la compréhension."

Consulter : 

http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/avc/
sa_4726_avc_alerte.htm


cerveau-illustration_19668_w250.jpgJe vous conseille aussi cet excellent article, dans lequel Maxisciences donne la parole à Philippa Lavallée, neurologue au centre d’accueil et de traitement de l’attaque cérébrale à l’Hôpital Bichat à Paris : 

http://www.maxisciences.com/avc/avc-journee-mondiale-chaque-minute-compte-les-effets-sont-immediats_art10057.html

L'AVC en lui-même se détecte au début par trois signes importants :

  • Troubles de la parole (difficultés à trouver les mots ou à les exprimer).
  • Inertie d'un membre (perte de la motricité et de la force d’un bras, d’une jambe, ou de la totalité d’un côté du corps).
  • Paralysie du visage (déviation de la bouche).

"D’autres symptômes peuvent survenir comme des troubles de la vision, une perte d'équilibre, des pertes de connaissance, des nausées ou des vomissements, des maux de tête."

(voir l'article : 

http://www.e-sante.fr/accident-vasculaire-cerebral-avc-prevention-signes-alerte/breve/322)


th-37.jpeg

________________________________________________

 

E-.


th-46.jpegEn regardant l'émission "Cauchemar à l'hôtel", j'ai appris que certains lieux pouvaient donner à manger à des clients, au sein d'un restaurant, des oeufs datant de deux mois et du saumon largement périmé... Tout cela pour faire des économies.

Philippe Etchebest est parti en mission dans un hôtel d'Aix-les-Bains afin de faire rentrer dans le droit chemin cet hôtelier qui depuis 1968 et à l'âge de 71 ans faisait tourner son établissement avec son équipe.th-13.jpeg

Les femmes de chambre ont appris avec Philippe à ne pas nettoyer les verres de la salle de bains avec l'éponge des WC. Laquelle éponge servait d'ailleurs à tout. Sans compter que la vaisselle n'était pas lavée à l'eau chaude ni avec du liquide-savon. 

th-47.jpegPhilippe Etchebest a réussi à remonter cet hôtel en y faisant entrer un ouragan de colère et de reconstruction. Un véritable Shiva en action !


___________________________________________


F-.


th-41.jpegEssayez un jeu pour apprendre à sauver les autres :

http://www.stayingalive.fr/


"Pour apprendre les bons réflexes et les bonnes techniques, Dassault Systèmes et Ilumens ont créé l'Expérience 3D Staying Alive. Jouant le rôle d'un témoin, vous avez 4 minutes pour réagir, appelez les services d'urgence, effectuer un massage cardiaque et utiliser un défibrillateur.

Staying Alive 3D a été lancé pour soutenir la Journée mondiale du cœur organisée par l'Organisation mondiale de la santé.

Alors que seulement 3% à 4% des personnes survivent à un arrêt cardiaque en France, ils sont près de 30% à Seattle, grâce à une formation de base enseignée à l'école et à l'installation massive de défibrillateurs dans les lieux publics, au travail ou simplement dans la rue. Les crises cardiaques se produisent principalement à la maison ou au bureau et, dans 80% des cas, sans personnel médical autour ce qui signifie que tout le monde (y compris les enfants) ont besoin d'être formés."

___________________________________________

 

G-. 

 


 

17493_575331609172464_411623680_n.jpgJ'étais à l'Euro Escrime à Meylan, au gymnase des Buclos, le 19 octobre. Mon fils participait au spectacle festif donné par les enfants des clubs présents, à travers une mise en scène orchestrée par Franck, leur professeur, à l'occasion du 20ème Gala d'Eurosabre.

 


Leur professeur avait imaginé un immense gâteau en carton d'où sortaient tous les jeunes élèves d'escrime et de sabre, se projetant tous ensemble hors du gâteau, sous une pluie fantastique de confettis. Ils ont ensuite saisi les drapeaux de différents pays afin de faire une haie d'honneur aux jeunes champions et championnes.

 

553039_652535248113756_1318899554_n.jpg

 

Cette rencontre a été magique et très réussie. L'équipe régionale d'escrimeurs, d'escrimeuses et de porteurs de sabre est très dynamique et riche en jeunes espoirs.

La rencontre voulait donner une autre image de ce sport, qui est souvent victime d'un a priori BCBG et élitiste. Elle a réussi son pari... même si l'on sait qu'elle a coûté des milliers d'euros aux différents partenaires et à la municipalité, que l'on peut remercier pour ses efforts concernant ce sport.

_________________________________________

Je vous remercie de m'avoir lue et de vous tenir régulièrement informés de mes écrits.


Chloé LAROCHE


23/01/2012

Lettre à une jeune femme, un jeune homme... ne respectant pas leur mère. Propos sur le respect aux parents. Ma réflexion sur l'attention envers ceux qui nous ont élevés, envers celle qui nous a portés.

À toi homme ou femme qui ne regardes pas ta mère,

À toi qui ne la respectes pas,

À toi qui lui manques de respect,

À toi qui profites de ta mère,

 

parents,respect des parents,attention,parentalité,vieillesse,abandon,respect,amour,famille,insolence,irrespect,profiter,s'incruster,regard,isolement,solitude,âge,âgé,dépression,maison retraite,retraite,délaissé,considération,éducation,sacrifice,choix,juger,non jugement,protection,présence,enfant,adulte,mère,maman,bonheur,plaisir,ensemble,partageJe pense qu'on doit le respect à sa mère, qu'elle ait trente ou soixante-dix ans.

Ta mère est âgée, dépressive ; elle n'a pas fait, à ton sens, les bons choix dans la vie ; elle se plaint tout le temps. Alors tu t'en plains et tu ne veux pas la voir. Tu ne supportes pas de devoir la rencontrer.parents,respect des parents,attention,parentalité,vieillesse,abandon,respect,amour,famille,insolence,irrespect,profiter,s'incruster,regard,isolement,solitude,âge,âgé,dépression,maison retraite,retraite,délaissé,considération,éducation,sacrifice,choix,juger,non jugement,protection,présence,enfant,adulte,mère,maman,bonheur,plaisir,ensemble,partage

Pourtant, elle souffre. Elle est seule. Sur quelle épaule peut-elle trouver du réconfort, dans quels yeux ? Que lui donnes-tu, toi sa fille, pour qu'elle ne se plaigne plus de sa vie ? 

Devenir vieux ou vieille n'est pas si facile, on devient aussi très seul ou seule, selon, délaissé de tous, oublié par la famille, la société, comme un déchet qui a servi, comme un rebut qu'on mettrait au grenier ou à la cave, ou bien dans une maison de retraite, pire dans un mouroir.

parents,respect des parents,attention,parentalité,vieillesse,abandon,respect,amour,famille,insolence,irrespect,profiter,s'incruster,regard,isolement,solitude,âge,âgé,dépression,maison retraite,retraite,délaissé,considération,éducation,sacrifice,choix,juger,non jugement,protection,présence,enfant,adulte,mère,maman,bonheur,plaisir,ensemble,partageEt toi qui a une mère encore jeune : tu as pensé à toutes ces années de sacrifices données pour ses enfants, données pour toi, à te langer, à te changer, à te nourrir, à t'éduquer, à ne plus sortir, à ne rien s'acheter pour privilégier tes propres achats, tes études et tout le reste. Car bien sûr, il faut payer le loyer, les factures, les téléphones de chacun, des adolescents surtout, friands de téléphonie et autres virtualités coûtant cher.parents,respect des parents,attention,parentalité,vieillesse,abandon,respect,amour,famille,insolence,irrespect,profiter,s'incruster,regard,isolement,solitude,âge,âgé,dépression,maison retraite,retraite,délaissé,considération,éducation,sacrifice,choix,juger,non jugement,protection,présence,enfant,adulte,mère,maman,bonheur,plaisir,ensemble,partage


À toi, jeune homme, qui prends ta mère pour une bonne, lui criant dessus et lui donnant des ordres, parfois lui tapant dessus, te trouves-tu honnête en te regardant dans une glace ? Te trouves-tu à ton avantage d'être humain ? Je pense plutôt que tu pourrais faire partie de la race des crocodiles aux dents longues et à la mâchoire acérée. Avec juste les yeux qui sortent pour satisfaire ton intelligence étriquée de progéniture pourrie par une société d'égoïsme et d'égocentrisme. 

parents,respect des parents,attention,parentalité,vieillesse,abandon,respect,amour,famille,insolence,irrespect,profiter,s'incruster,regard,isolement,solitude,âge,âgé,dépression,maison retraite,retraite,délaissé,considération,éducation,sacrifice,choix,juger,non jugement,protection,présence,enfant,adulte,mère,maman,bonheur,plaisir,ensemble,partageEt toi qui a trente ans, vivant encore chez ta mère : tu es une jeune femme travaillant mais ne reversant rien à ta mère, la prenant pour un hôtel et n'ayant aucun respect pour elle, dans ta façon de lui parler, la prenant pour ta servante et ton logeur gratuit... Toi, n'as-tu pas honte de cette attitude profiteuse et avare, sans aucune pitié pour une mère qui mériterait de souffler et de se reposer, d'être aidée aussi, par sa fille ?parents,respect des parents,attention,parentalité,vieillesse,abandon,respect,amour,famille,insolence,irrespect,profiter,s'incruster,regard,isolement,solitude,âge,âgé,dépression,maison retraite,retraite,délaissé,considération,éducation,sacrifice,choix,juger,non jugement,protection,présence,enfant,adulte,mère,maman,bonheur,plaisir,ensemble,partage

Les mères ont assez pleuré durant des millénaires... Aussi, je remercie d'avance tous ceux qui ont encore le bonheur d'avoir leur mère vivante de lui accorder votre regard, votre attention et votre respect.

parents,respect des parents,attention,parentalité,vieillesse,abandon,respect,amour,famille,insolence,irrespect,profiter,s'incruster,regard,isolement,solitude,âge,âgé,dépression,maison retraite,retraite,délaissé,considération,éducation,sacrifice,choix,juger,non jugement,protection,présence,enfant,adulte,mère,maman,bonheur,plaisir,ensemble,partageCar vous lui devez la vie avant toute chose. Votre maman va partir certainement avant vous. Sa vie est déjà bien avancée. Que lui avez-vous redonné en bonheur, en plaisir, en considération d'elle-même ?

Chloé LAROCHEparents,respect des parents,attention,parentalité,vieillesse,abandon,respect,amour,famille,insolence,irrespect,profiter,s'incruster,regard,isolement,solitude,âge,âgé,dépression,maison retraite,retraite,délaissé,considération,éducation,sacrifice,choix,juger,non jugement,protection,présence,enfant,adulte,mère,maman,bonheur,plaisir,ensemble,partageparents,respect des parents,attention,parentalité,vieillesse,abandon,respect,amour,famille,insolence,irrespect,profiter,s'incruster,regard,isolement,solitude,âge,âgé,dépression,maison retraite,retraite,délaissé,considération,éducation,sacrifice,choix,juger,non jugement,protection,présence,enfant,adulte,mère,maman,bonheur,plaisir,ensemble,partageparents,respect des parents,attention,parentalité,vieillesse,abandon,respect,amour,famille,insolence,irrespect,profiter,s'incruster,regard,isolement,solitude,âge,âgé,dépression,maison retraite,retraite,délaissé,considération,éducation,sacrifice,choix,juger,non jugement,protection,présence,enfant,adulte,mère,maman,bonheur,plaisir,ensemble,partage




 

07/11/2010

Nous appartenons aujourd'hui à un monde où le mot RECOMMENCER prend tout son sens dans le nombre effarant de séparations, divorces, licenciements, pertes de travail ou de toit, pertes à tout va.

k2501435.jpgBonjour à tous et toutes,

Nous appartenons aujourd'hui à un monde où le mot RECOMMENCER prend tout son sens dans le nombre effarant de séparations, divorces, licenciements, pertes de travail ou de toit, pertes de revenus et perte de toute une vie.

Certains se relèvent vaillamment mais péniblement de ces épreuves, d'autres rebondissent avec brio et énergie et puis d'autres en ont assez et sombrent dans les mares froides et sombres de la peur, de la désillusion, de la dépression, du retrait, du dégoût de tout, du laisser-aller, etc.

On peut comprendre l'homme blasé devant l'amour, depuis que sa femme l'a laissé tomber avec ses deux enfants, pour vivre "à fond" un nouvel amour... On peut comprendre ses paroles cyniques et sa colère.u17939304.jpg

On peut comprendre que celui qui a perdu son emploi après des mois de harcèlement moral n'ait plus envie de rebondir et attend lentement que le travail vienne à lui, que le moral revienne. Il a perdu le feu sacré de celui qui a donné son coeur au travail et qu'on a donné en pâture au mépris, au rejet, à la méchanceté gratuite.

NVS3188.jpgOn peut comprendre que telle femme en ait assez après avoir été agressée dans son emploi par un client et qu'ensuite, après avoir été virée -parce que ça faisait "plus propre"- de son emploi.... elle entende des propos ignobles deux ans et demi plus tard dans la bouche de son nouveau chef, dans un nouvel emploi : "Vous savez, c'est normal qu'elle ait des problèmes ici. Elle en avait déjà dans son travail précédent." Rebondir veut dire quoi alors ? Penser qu'on s'est reconstruit, qu'on va être guérie de cette agression, d'autant qu'il y en a déjà eu encore une autre avant, dans un autre emploi : l'attaque d'une bande.... Juste savoir que certains métiers sont à risques... mais qu'à notre époque une victime devient suspecte d'être agressée et qu'il faut être lisse de partout dans ce monde.

L'univers de l'entreprise est malheureusement un repaire de requins où recommencer devient un jeu de pistes afin de découvrir le patron qui sera plus humain que les autres.

PAA174000078.jpgNotre monde n'accepte plus que recommencer ne nous parle pas car aujourd'hui une personne qui n'aura pas plusieurs métiers successifs dans sa vie, plusieurs postes successifs, ne survivra pas.

Et ne parlons pas du domaine de l'amour. C'est un terrain miné et encadré par les recommencements !

Alors voici pour vous ci-dessous ce petit texte que j'aime beaucoup.

Et bons recommencements à tous !.................

 

Chloé LAROCHE

______________________________________________________1790913.jpg

 

Recommence !


"Recommence même si cela te coûte

même s'il faut en payer le prix,
même si tu sens la peur au plus profond de toi.

Recommence même si une illusion s'éteint,

même si tes engagements sont difficiles à tenir,
même si on ignore tes efforts.

NVS3188.jpgRecommence pour donner le meilleur de toi-même

avec enthousiasme et confiance,
comme si tu ressuscitais chaque matin.
Recommence pour rire et offrir
du soleil par tous les temps,
avec joie et avec amour,
comme s'il y avait toujours de quoi se réjouir.

Recommence pour transformer l'existence

avec l'espoir du dialogue
pour jeter des ponts par-dessus les séparations (...)."

(Texte d'une lectrice anonyme du magazine "Prier" du 09/2003)

____________________________

______________________________________


INFO DE LA CRÉATRICE DE CE BLOG, CHLOÉ LAROCHE :

 

D'où viennent les photos illustrant les articles de mon blog ? Je fais un gros travail d'illustrations de mes textes avec comme source d'inspiration le site Fotosearch qui, "grâce à son moteur de recherche d'images, vous fait économiser du temps en vous permettant, sur un seul site web, de chercher parmi plus de 7,7 millions d'images de plus de 100 éditeurs de banques de photographies, d'illustrations et de séquences vidéo". Il y a beaucoup de photos libres de droits sur ce site, énormément. Sinon, je mets aussi parfois mes photos... considèrant que l'art est partage. Mes textes sont partagés et aiment ce mariage entre leur sens et le sens des photos choisies. Si un lecteur souhaite que j'enlève une photo et motive sa demande, qu'il me contacte. Merci à tous de votre intérêt pour mon travail.


Chloé LAROCHE____________________________________________________________________________________________________

01/01/2010

Mes voeux 2010 vont vers les familles dont on expulse les parents hors de France, vers le Réseau d'Éducation sans frontières, vers tous ceux qui sont seuls ou dans le deuil, vers les ambulanciers et les conducteurs, vers les enfants abandonnés...

imagesO9tXuD.jpegBonjour à tous et toutes,

HEUREUSE ANNÉE 2010...

 

Mes voeux pour 2010 vont vers les familles séparées volontairement par l’État français. Le nombre de ces familles, dont les enfants (ou l’enfant) sont parfois nés en France, est effarant. Comme vous le savez, j’écris pour faire connaître des situations de pères expulsés de France et de familles aussi, dont les enfants sont arrachés au banc de leur école française pour aller dans un pays qu'ils ne connaissent pas.arton4631.jpg

moton8.pngMes voeux vont vers les membres du Réseau d’Éducation sans Frontières, réseau invisible et immense dont je fais partie par mon blog et mes textes (voir les catégories à gauche de cet article : “Chloé défend les pères expulsés” et “Non aux expulsions et aux camps”). Mes voeux vont aussi vers la Cimade et le site des Amoureux au ban public, lequel défend des couples interdits d’amour... car l’homme ou la femme sont d’origine étrangère.

Mes voeux vont vers tous ceux qui visitent le site du Réseau d’Éducation sans frontières et signent les nombreuses pétitions pour toutes les familles menacées d’expulsion : http://www.educationsansfrontieres.org

default.jpeg Mes voeux pour cette nouvelle année vont vers tous les ambulanciers et les conducteurs de personnes à mobilité réduite qui font un métier difficile, méconnu mais plein de coeur, dans l’accompagnement et l’écoute quotidienne des personnes malades, handicapées, dialysées, accidentées et dépressives.

images5bpjIV.jpegMes voeux et mes pensées vont vers tous ceux qui souffrent, qui sont seuls, qui pleurent un être cher... vers tous les parents qui ont perdu leur enfant.

imagessQjkAV.jpegMes voeux vont vers tous les enfants abandonnés par leurs parents, par leur père, leur mère partie vers un nouvel amour en les oubliant... Je pense particulièrement à deux papas qui s’occupent de leurs enfants sans que leur maman ne s’intéresse à eux... Plus jamais de bisous maternels pour ces enfants-là, parfois petits, et qui souffrent terriblement de l’absence de leur mère, partie pour une passion dévorante.

Mes voeux pour 2010 vont vers tous les automobilistes... pour qu’il y ait plus de vivants à l’arrivée des trajets et des voyages et plus jamais d’enfants non attachés ou de feux rouges grillés, plus jamais de bandes blanches violées et de piétons renversés.imagesEdf6Nw.jpeg

imagesoaVd22.jpegMes voeux vont vers une prise de conscience accrue envers notre planète et vers les efforts que nous pouvons faire individuellement pour améliorer le capital avenir de la Terre.

imagesB78MI9.jpegMes voeux vont vers tous les hommes et femmes politiques, afin qu’ils soient tournés vers l’humain, vers la sincérité, vers l’honnêteté et qu’ils laissent tomber les chiffres à faire... à tout prix... Qu’ils laissent tomber la course à l’Élysée, qu’ils laissent derrière eux les mesquineries et les jalousies au sein d’un même parti, qu’ils avancent en se souvenant qu’un peuple attend d’eux qu’ils soient justes et qu’ils respectent les êtres humains, les Droits de l’Homme et de l’Enfant, le droit d’asile et le droit de pouvoir grandir auprès de ses parents, sans devoir les voir monter menottés dans un avion, alors qu’on a cinq ans, huit ans ou six mois.arton23840.png

Meilleurs voeux à tous ceux qui me lisent et sont fidèles. Mon blog a aujourd’hui entre 170 et 250 visiteurs par jour, voire 350 selon les mois, avec 548 visiteurs le 26 janvier 2009 ! Et jusqu'à 16 725 pages lues par jour ! Que ce blog puisse perdurer afin de partager encore longtemps avec vous mes idées sur l'authentique, sur la profondeur humaine et sur le franc-parler au coeur d'un monde qui a soif de limpidité et de coeur à coeur.imagesj9gyHz.jpegimagesAhW4aA.jpeg

images5ymx5K.jpegQue cette nouvelle année vous soit propice dans les domaines qui vous sont chers et vous tiennent à coeur.imagesX9Lt0C.jpeg

Je souhaite aussi une très belle année à tous les membres d'OVS, "On va sortir.com"... site qui propose à chacun de se faire des amis, d'aller à des sorties diverses ou d'en organiser. Dans un monde où la solitude prime et où les solitaires peuvent souffrir d'être mis à l'écart à cause d'un passage douloureux de leur vie, comme le divorce, un deuil, etc... ce site permet sur un plan national et régional de sortir de chez soi, de se prendre par la main et même de faire des sorties avec ses enfants, afin qu'eux aussi puissent bénéficier d'une ouverture vers les autres et sortir d'un environnement familial parfois replié sur lui-même.imagesgNEdT6.jpeg

Chloé Laroche

(http://letrioodyssee.site.voila.fr)

 

22/03/2009

Deux anniversaires : la mort du père de mon fils et la date d'arrivée de ma fille d'Afrique. Réflexions sur le deuil d'un enfant, sur le cancer, sur l'adoption, sur l'adolescence, sur la responsabilité d'être parent.

augustine berger 200.jpg

 

Cela va faire un an, le 7 avril, que le père de mon fils est décédé.

Mon fils, ce matin, me raconte que “quand il était bébé, son père l’a emmené dans une forêt. Une grande forêt avec des monstres, des araignées, des serpents.”

Il ajoute : “Un monstre a attaqué mon papa. Il lui a envoyé une grosse boule."

Je l’écoute et je lui demande si c’est un rêve qu’il raconte... Je m’aperçois que c’est la réalité, sa réalité qu’il décrit.

La forêt, c’est la vie.

Le père aide son enfant à traverser la vie, avec ses monstres, ses embûches, sa jungle, ses requins, ses tigres, ses araignées, ses fleurs magnifiques.

Mon fils voudrait revoir son père mais ce n’est pas possible.marguerite 200.jpg

La mort dans sa dimension inéluctable est difficile à comprendre pour un enfant.

Pour l’adulte, la mort d’un être aimé est déjà si difficile, avec sa cohorte de tristesse, de colère, de culpabilité, de résilience plus ou moins bien réussie.

Je dis à mon fils que le monstre dont il me parle est le cancer. Je lui dis ce mot terrible, ce mot que mon fils à quatre ans comprend.

Le cancer, la maladie.

Mon fils met ensuite des mots sur la réalité que je viens de lui dire : “Mon papa, il fumait beaucoup. On lui a envoyé une boule.” Comme un boulet, une boule, la tumeur qui tue. “Mon papa a été à l’hôpital. Puis il est parti au ciel.”

heureuses paques 200.jpgIl a dit ces mots et puis il a eu une attitude d’offrande avec les mains tournées vers le ciel.

Personnellement, je suis en colère qu’on puisse rentrer dans une clinique pour se faire opérer et que le chirurgien percute l’artère en voulant enlever une tumeur, tumeur si grosse finalement que le papa de mon fils s’est vidé de son sang devant l’équipe médicale.

Mon fils est dans la jungle et il n’a plus que sa maman pour traverser l’enfance.

Pourvu qu’il n’y ait plus de boules.

Mais sa grand-mère, ma mère, en a une. Je le sais depuis deux mois.

Maudit cancer.

bouquet 06 12 200.jpg

 

 

therese 200.jpgCela va faire six ans le 5 avril que j’ai ramené ma fille adoptive de son pays d’Afrique.

Elle m’a adoptée et je l’ai adoptée dès le premier jour.

Elle savait qu’elle resterait avec nous et que ce serait une nouvelle vie.

Et puis, dernièrement, sa propre réalité a jeté cette réalité à la mer. Jetant sa nouvelle mère avec.

Dans sa réalité d’aujourd’hui, réalité d’adolescente... elle ne reconnaît pas m’avoir appelée Maman. Elle ne se souvient plus de cette rencontre d’amour, de cette confiance d’enfant qui est heureuse de prendre l’avion pour une nouvelle vie.1099R-6475.jpg

Elle ne se souvient pas de sa vie en orphelinat, comme cette vie était difficile.

Elle nous regarde avec des yeux sombres, comme des voleurs d’enfant, voleurs d’une histoire sacrée entre une enfant et sa famille biologique.

Mais nous ne sommes pas des voleurs.

Nous étions sincères et désireux d’aimer cette enfant dite orpheline.

Elle a grandi entourée et choyée dans notre famille.

Mais il est difficile d’accepter l’amour quand on a été abandonné.

Alors, on se cabre comme un poulain, on heurte ceux qui nous aiment, on malmène les limites, on pousse ses parents, on les insulte, on fugue, on va jusqu’à la violence et jusqu’à prendre des risques par une prise d’autonomie trop précoce.

Ma fille s’est cabrée, oui.

00020565.jpgCette semaine, quand je suis sortie d’une réunion avec elle et des éducateurs... j’étais lessivée et je me suis dit que nombre de parents qui souhaitent adopter seraient dégoûtés de l’adoption en voyant cela, en voyant par où des parents adoptifs peuvent passer, en voyant ma colère devant les mots d’une éducatrice m’interpellant : “Mais madame, de toute façon, c’est vrai, vous n’êtes pas sa mère.” Elle a expliqué qu’aux yeux de ma fille, je n’étais clairement pas sa mère... biologique. Ce jour-là, j’ai parlé comme une lionne, comme une louve... relatant la réalité d’une adoption devant ma fille, insistant pour donner ma version des faits, de la réalité de mon voyage en Afrique, de ma rencontre avec ma fille... niée effrontément par celle-ci devant tous.

“Madame, c’est votre réalité. Votre fille a sa réalité. Ce n’est pas forcément la bonne mais ce qu’elle dit exprime ce qu’elle refoule, ce qui est caché, ce qui n’est pas l’apparence des choses.” Oui, en tant que parent, il faut apprendre à regarder derrière les apparences, derrière une insulte, derrière un uppercut des règles établies, derrière la violence d’un enfant, d’un adolescent. Savoir rester au niveau de l’adulte, prendre du recul, garder son calme, croire en la relation, ne pas voir la haine quand il y a regard de haine mais voir encore l’amour derrière. Pour ne pas être rejetant mais toujours présent, avec un repère d’éducation pour l’enfant, le jeune, l’adolescent... qui a besoin qu’on ne BAISSE PAS LA GARDE.

sf_060524_0749.jpgNombre de parents adoptifs rencontrent des problèmes à l’adolescence de leur enfant. Ce dernier peut malmener la relation pour voir jusqu’où ses parents sont capables de l’aimer, sans jamais l’abandonner quoi qu’il fasse. Il peut aussi être très insultant, voire violent physiquement, car les racines de ses origines sont présentes au plus profond de ses tripes et que ces racines demandent à être entendues. Elles demandent au jeune devenant adulte, petit arbre devenant grand... de descendre au plus profond de soi, dans la mémoire la plus ancienne, afin de s’ancrer assez fortement pour affronter l’avenir, cet avenir où le jeune adulte doit s’autonomiser.images-2.jpeg

Tout parent vit le départ de son enfant... et même les adolescents non adoptés peuvent malmener leurs parents. La violence existe aussi dans le comportement des enfants biologiques. Je pense d’ailleurs qu’il est nécessaire d’apprendre très tôt à l’enfant qu’il est interdit de lever la main sur son parent. C’est un interdit essentiel. S’il n’est pas bien intégré, cet interdit ne le sera plus lorsque l’enfant deviendra adolescent et se pensera alors tout puissant.

 

1099R-5028.jpgMon propos est de dire aux familles qui souhaitent adopter de poursuivre sur leur lancée et de croire en leur projet. Chaque enfant est différent et l’aventure de l’adoption est passionnante autant que l’enfantement, l’accouchement et la parentalité biologique.Mn_PERS003.jpg

Nous ne faisons pas des enfants pour nous mais pour permettre à un être de grandir et de s’autonomiser un jour dans l’harmonie, dans le respect des autres et de soi , dans une confiance en lui et en ses capacités. Capacité de rebondir, d’intégrer les épreuves, d’affronter la vie et ses impondérables, d’aimer l’autre dans l’harmonie hors de la dépendance et de la souffrance infligée ou subie.

 

Chloé Laroche

 

 

 

 

 

18/05/2008

Ultime adieu au père de mon fils, mort sur la table d'opération. Il était ambulancier comme moi.

Au père de mon fils...
deuil,hommage,père,rencontre,couple mixte,deuil enfant,orphelin





Tu es parti si vite, trop vite. Trop vite aussi de ma vie, de notre vie, il y a deux ans et demi. Tu es décédé brutalement ce lundi, d'un cancer au poumon... Parti sur une table d'opération qui était un espoir, mais qui a été ton dernier voyage. Nous nous étions rencontrés samedi dernier pour notre fils. Tu étais debout, bien vivant. Nous avons parlé. Je suis restée chez toi un moment. Il y avait ton amie, que je respecte. Tu avais perdu tous tes cheveux ; tu avais maigri à cause de la chimiothérapie. Tu étais heureux de voir notre fils qui a trois ans. Vous êtes allés au parc ensemble et puis le soir, je suis revenue. Nous avons encore parlé.

deuil,hommage,père,rencontre,couple mixte,deuil enfant,orphelinAvant que nous ne quittions ton foyer, tu as mis soudain une cassette vidéo, sans rien dire. C'était l'histoire de Moïse, avec l'histoire imagée de la création du Monde. Je suis restée avec notre fils, à regarder avec toi ces images de mers, d'océans, de volcans, d'univers... et j'ai pensé : "Ne me dis pas que tu vas rejoindre si vite la Création...". Je pensais à toi, à ton air grave, à ce côté médium que tu avais, à ce don de clairvoyance et de persuasion que j'ai connu en toi. Tu étais un poète, très inspiré.deuil,hommage,père,rencontre,couple mixte,deuil enfant,orphelin

C'est toi qui m'avais dit un jour, dans les premiers temps où nous nous fréquentions :

"Chaque jour est un combat pour nos semblables. Les combats sont multiples mais se ressemblent tous. Le comble du combat de chacun d'entre nous est qu'il se trouve en notre âme, dans notre coeur. Et ce combat est unique en nous-mêmes."

Je notais ce que tu disais, car je sentais que cela venait de si haut... Et je t'ai aimé. Aimer au point de tout quitter, au point de venir vivre dans ta ville pour que nous demeurions ensemble, au point de te donner un enfant, au point de trouver un logement et de remuer ciel et terre pour nous trouver un nid... Le nid, je l'ai trouvé. Et puis, je t'ai attendu. Attendu.. Au début, les larmes ne font que des chapelets, et puis cela devient ruisseau et puis fleuve qui emporte tout. Il m'a fallu être forte, toute seule dans la vie. Tu ne m'aidais pas, même financièrement.deuil,hommage,père,rencontre,couple mixte,deuil enfant,orphelin

Tu me disais que tu avais du brouillard dans la tête et qu'il te faudrait du temps. Que tu te battais avec toi-même. Qu'il y avait un mur à franchir et que tu cherchais le moyen de grimper dessus pour pouvoir nous rejoindre. Et puis, j'ai découvert un secret... un drame vécu dans ta vie, une déchirure connue de toi seul. Ton coeur déchiqueté par ce drame était enflé de mille larmes, que jamais tu n'as pu me montrer. Et moi, je portais ton enfant et je sentais ce poids, et je voulais savoir. Quand j'ai su, c'était trop tard. Le brouillard avait pris ta vie. La peur de t'engager plus avant. Tu ne voulais pas de contraintes et les promesses que tu m'avais faites se sont envolées dans la flamme du temps qui passe.

deuil,hommage,père,rencontre,couple mixte,deuil enfant,orphelinEn octobre 2005, j'ai écrit ce texte pour toi :

J'ai mal
de cette traversée du désert
Mal à mon oasis... mal
D'un mur où derrière
reste un homme
Qui n'arrive pas
À passer le mur
C'est le père de mon fils..
Et j'ai mal de
cette traversée d'abandon
De ces pointillés de solitude
Où les roses de l'amour
meurent de soif
De n'avoir plus d'oasis
De ne pas comprendre
Le mur invisible
Du coeur d'un homme
Qui de pierre nous a perdu
Dans le désert des solitudes
Pourtant une femme...
A essayé de briser le mur
Cette femme, moi sans toi. 5285cb733375c130a25fb3ef740e22b8.jpg

Puis, en décembre 2005, tu es passé nous voir comme un soleil d'espoir. Notre fils avait neuf mois. Tu m'as promis ce jour-là de passer plus souvent. Notre bébé t'avait retrouvé en une heure de temps et tu es parti en me donnant un baiser et la promesse de tes yeux. Ce fut le dernier et notre fils est tombé malade de cette attente si longue, de sa demande d'un papa, le sien... papa qui ne revient pas.

deuil,hommage,père,rencontre,couple mixte,deuil enfant,orphelinIl a toussé durant trois mois, comme si l'explosion de cette attente atteignait sa vie de petit homme et le souffle d'un fils qui a besoin de son père. En janvier 2007, tu es revenu sans prévenir et je t'ai fait comprendre que je voulais d'abord parler avec toi, avant que tu revoies ton fils, afin de poser les bases d'un équilibre pour notre enfant, mais tu l'as mal pris, envoyant même des pierres contre la vitre. Ce jour-là, j'ai eu peur et je voudrais que ce moment n'ait jamais existé, sachant ce que nous avions partagé et le lien fort qui nous unissait.

Et puis, en novembre 2007, tu es revenu dans la vie de notre enfant avec sagesse. Notre fils était si heureux de te retrouver. Il était fier de t'avoir comme papa. Tu lui manqueras beaucoup et pour moi, ton départ représente un grand vide dans mon coeur car tu étais le père de mon fils et ça, c'est sacré, devant l'Univers.

deuil,hommage,père,rencontre,couple mixte,deuil enfant,orphelinIl y a trois jours, il t'a vu une dernière fois, au PFI. Je lui ai bien expliqué les choses, avec les conseils d'une psychologue formée au deuil et à l'accompagnement des survivants. Notre fils t'a regardé un court instant. Il a vu tes yeux fermés et que tu ne parlais plus. Il m'a vu poser des roses près de ton corps. Puis il s'est échappé et a grimpé sur un fauteuil, pour rejoindre la vie, dans le sourire innocent de l'insouciance. Tu étais étendu sous un drap, à l'endroit où se trouvait Océana, ma fille que j'ai perdu il y a onze ans. C'est lorsque nous sommes sortis à l'extérieur que la colère est sortie dans le coeur de notre petit. Il a jeté son doudou et de ses poings m'a frappée.deuil,hommage,père,rencontre,couple mixte,deuil enfant,orphelin


Ce matin, nous t'avons dit adieu avec lui, une dernière fois, avant qu'ils ne referment le cercueil. Et puis ils t'ont emmené vers ta dernière demeure, au cimetière, d'où tu as pris ton envol vers des cieux plus cléments.

Je parle à ton fils de ton départ avec des mots simples, des mots réels. Je le rassure, je lui dis que tu ne souffres plus, que tu l'aimes et que l'amour ne s'arrête pas. Je l'entoure de ma présence, de vie et de force... pour qu'il ait envie de manger, de s'amuser, de sourire à la vie. Il y a deux jours, il a repoussé son assiette en te réclamant. "Je veux mon Papa." Et puis il y a eu de sa part des gestes de colère, colère envers la vie. Lui dire qu'il a le droit d'être en colère, de pleurer aussi, d'être triste.deuil,hommage,père,rencontre,couple mixte,deuil enfant,orphelin,opération,cancer,tumeur,clinique des cèdres échirolles,mort,décès brutal,paternité,papa,enfant,deuil,larme,perte,absence,amour,séparation,santé,peine enfant,abandon,intuition,moïse,amour,attente,couple,maternité,souffrance,promesse,sacrifice,solitude,deuil,veuvage,recueillement,souvenir,pardon,vie,hommage,


Perdre son papa, c'est un grand vide dans le coeur, dans la vie. Aujourd'hui, pour lui, aller à la cérémonie, du haut de ses trois ans, c'était courageux. Mais il a vu toute ta famille, tes frères et soeurs, tout ce monde qui t'aimait. Les hommes aussi qui se sont tous rassemblés devant ton cercueil au cimetière pour prier en arabe, comme un salut céleste venu de l'humanité.

deuil,hommage,père,rencontre,couple mixte,deuil enfant,orphelin,opération,cancer,tumeur,clinique des cèdres échirolles,mort,décès brutal,paternité,papa,enfant,deuil,larme,perte,absence,amour,séparation,santé,peine enfant,abandon,intuition,moïse,amour,attente,couple,maternité,Et puis, nous sommes rentrés tous les deux à la maison et nous sommes restés seuls, dans le recueillement, avec des jeux tranquilles d'enfant, le ménage pour moi et... aussi la volonté d'écrire, écrire pour le collectif dans cette solitude où partager ce que je vis est essentiel. Écrire sur internet et partager mon écriture comme lorsque je publie mes livres, c'est aussi donner envie de vivre à d'autres et le courage de tenir dans les épreuves, dans "les combats multiples de la vie"... pour reprendre ton expression.

Je te dis adieu et je te remercie de m'avoir donné cet enfant, ce beau petit garçon qui sourit à la vie et qui est curieux de tout. Depuis le mois de novembre, tu avais retrouvé une présence auprès de lui et il y tenait.deuil,hommage,père,rencontre,couple mixte,deuil enfant,orphelin,opération,cancer,tumeur,clinique des cèdres échirolles,mort,décès brutal,paternité,papa,enfant,deuil,larme,perte,absence,amour,séparation,santé,peine enfant,abandon,intuition,moïse,amour,attente,couple,maternité,

Que ton âme parte en paix rejoindre le Créateur.

Chloé

__________ Voir la fin de la page : "Sos d'une maman et conductrice de taxi sur Grenoble" où je parle aussi du départ du père de Yourdine :

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/04/10/

sos-d-une-maman-et-conductrice-de-taxi.html

 

La fleur blanche "berceau de Moïse" vient du site :

http://gardenbreizh.org/photos/berlugan/photo-127221.html

MERCI À SON AUTEUR : Berlugan.

 

 

14/04/2008

Pardon sans excuses pour une adoption choisie

1012709335.jpgpour toi, Yacinthe, avec toutes mes pensées.

YACINTHE________

Yacinthe n’était pas grande
lorsque je l’ai vue la première fois
Elle me regardait dans la nuit
ses grands yeux noirs
Au coeur de l’Afrique
et je restai saisie

Je restai saisie
d’un amour qu’elle retint
Me prenant de son regard
elle me garda pour elle
M’arrachant de sa terre
pour que je l’emmène

Pour que je l’emmène
le plus vite le plus loin
De ce pays où les larmes
ont rempli son âme d’ombre
De cette terre qui a pris son enfance
et moi j’avais ce poids à enlever

J’avais ce poids à enlever
de son coeur endolori
Elle ne lâcha plus mon sourire
de mes nuits et tous mes jours
Elle me prit par la main
pour traverser l’océan

Pour traverser l’océan
nous nous prîmes la main
Dans l’avion qui l’arracha
aux racines d’années tristes
Où elle vit l’effroi couper
les ailes des anges

Les ailes des anges
camarades orphelins en enfer
Ceux qu’on frappent et qu’on tue
ces petits qu’on force à travailler
Obligation de porter mille pierres
pour gagner le droit de manger

Pour gagner le droit de manger
ma fille a porté sur sa tête
Des seaux de terre et de roche
et dans ses bras la force est restée
Quand elle se dresse aujourd’hui
devant moi je tremble

Devant elle je tremble
car je sens le volcan
Celui de la colère
raz-de-marée d’enfant évadée
D’un enfer qu’elle transforme
en paradis de ses rêves

Dans le paradis de ses rêves
ses parents d’Afrique l’attendent
Au pied de l’avion avec mille fleurs
elle leur dit tout son amour
Et combien son coeur est plein
de tout ce qui n’a pas été dit

Tout ce qui n’a pas été dit
les pourquoi les comment
L’abandon la polygamie
les frères et soeurs qui sont restés
Cette soeur qu’elle aurait voulu
arracher de l’enfer révolu pour elle

Tout ce qui n’a pas été dit
les comment les pourquoi
Maman pourquoi c’est toi
qui m’aime et pas elle
Ma Maman d’Afrique
elle me manque

Elle te manque mais je suis là
ils te manquent mais nous sommes là
Et tu te reconstruis de racines
en terre apprivoisée d’adoption
Enracinée en amour et regards
posés sur ta vie endolorie

Pardon de t’avoir arrachée à ta terre
mais je ne pouvais faire autrement

ma Yacinthe

Ta Maman de coeur et de sang
Chloé

Ce 14 avril 2008, Grenoble

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu