Avertir le modérateur

24/04/2019

Témoignage pour un petit ange, mort noyé à Lovagny, dans les Gorges du Fier, le lundi de Pâques.

Témoignage, Lovagny (Haute-Savoie).
 
Aujourd'hui, j'ai appelé les pompiers pour un adolescent de onze ans qui est tombé par accident dans des gorges où l'eau bouillonnait, à vingt mètres en dessous de moi ; le drame s'est passé dans les Gorges du Fier, à Lovagny, en Haute-Savoie.
 
------------------------------------lovagny,drame,enfant,noyade,gorges,fier,annecy,accident,chute,sauvetage,héros,courage,parent,deuil,perte,chagrin,mort,décès,colère,résilience,absence,vivre,après,après-vie,monde,ailleurs,lumière,ange,humanité,solidarité,secours,premiers secours,hélicoptère,danger,froid,force,saut,famille,condoléances,hommage,pompiers,samu,gendarmerie,rapidité,réanimation,témoignage,femme,plonger,peur
 
 
Petit ange rose
Tu traverses les rivières
Sans penser au pire
 
 
 
Lundi 22 avril 2019.
 
Je venais d'écrire ce haïku, assise sur un banc. Pourquoi ai-je écrit cela... Je venais de le poster sur ma page Facebook, à 15 h 15, avec ce petit ange photographié le matin même au Château de Montrottier, à Lovagny.
 
Je continuais d'écrire, lorsque soudain, j'entends des cris venir du bas, à vingt mètres en-dessous, vers le torrent et les Gorges du Fier très dangereuses, avec des à-pics tombant dans l'eau rapide et froide, tout au fond d'un canyon creusé depuis des siècles.
 
C'est en entendant les cris de la famille que j'ai appelé les Secours. À 15 h 30. Une autre dame essayait d'appeler aussi. Le premier appel est tombé sur un 18 qui sonnait occupé. J'ai aussitôt raccroché et rappelé. Le pompier de permanence d'urgence du 18 a aussitôt décroché et m'a gardée longuement au téléphone, me demandant de rejoindre au plus près le lieu de l'accident.
 
J'avais déjà dévalé la pente puis j'ai rejoint le lieu du drame, en passant de roches en rochers. C'était très impressionnant et je n'étais pas chaussée pour cela. Les parois au-dessus de l'eau étaient vertigineuses. Un faux pas eut été fatal.
 
lovagny,drame,enfant,noyade,gorges,fier,annecy,accident,chute,sauvetage,héros,courage,parent,deuil,perte,chagrin,mort,décès,colère,résilience,absence,vivre,après,après-vie,monde,ailleurs,lumière,ange,humanité,solidarité,secours,premiers secours,hélicoptère,danger,froid,force,saut,famille,condoléances,hommage,pompiers,samu,gendarmerie,rapidité,réanimation,témoignage,femme,plonger,peurDeux hommes avaient déjà sauté courageusement dans l'eau et retrouvé le jeune garçon, au fond de la gorge, dans l'eau tourbillonnante. Puis j'ai vu deux femmes sauter aussi pour lui porter secours : une très jeune, de quinze ans, et une plus âgée, Anne. Elles ont sauté de très haut dans l'eau glacée à cinq degrés. Je les admire pour le courage de leur acte et leur engagement pour sauver cet adolescent.
 
Le pompier voulait savoir au téléphone si l'enfant bougeait, respirait, s'il était inanimé, quels gestes avaient été fait pour le réanimer. Je criais à ceux de la passerelle au-dessus s'ils savaient quelque chose, s'ils voyaient l'enfant de là-haut. La falaise m'empêchait de voir ce qu'il se passait et à part plonger, personne ne pouvait rejoindre l'endroit où se trouvait le jeune adolescent et ses quatre sauveteurs.
 
L'enfant avait été récupéré mais était inanimé. Les quatre personnes ont tout tenté, mais ils n'avaient pas de terrain plat pour faire un massage cardiaque optimum. lovagny,drame,enfant,noyade,gorges,fier,annecy,accident,chute,sauvetage,héros,courage,parent,deuil,perte,chagrin,mort,décès,colère,résilience,absence,vivre,après,après-vie,monde,ailleurs,lumière,ange,humanité,solidarité,secours,premiers secours,hélicoptère,danger,froid,force,saut,famille,condoléances,hommage,pompiers,samu,gendarmerie,rapidité,réanimation,témoignage,femme,plonger,peur
 
Les Secours sont arrivés très rapidement sur les lieux, à l'endroit où je me trouvais, avec la Gendarmerie. Il y avait des médecins du Samu, avec un matériel pointu qui attendait le jeune garçon. Ils n'auraient pu aller plus loin, car aucun passage n'existait, à part une passerelle de soixante mètres de haut surplombant les gorges. Un hélicoptère survolait le torrent afin de pouvoir hélitreuiller l'enfant au plus vite.
 
Un sauveteur est parti très vite rejoindre l'enfant, en sautant dans l'eau glacée et tumultueuse. Il a aussitôt rejoint les quatre personnes ayant sauté avant lui et qui se trouvaient elles-mêmes prisonnières de ces gorges étroites et profondes, auprès de l'enfant.

Lorsque le jeune a été remonté, l'hélicoptère ne pouvait se poser où se trouvaient les Secours. Alors ces derniers sont tous remontés en haut, le plus vite possible, grimpant des pentes très glissantes puis l'escalier menant à la route, afin de rejoindre l'hélicoptère. Là, ils ont tout tenté pour ramener à la vie l'enfant, puis ils l'ont emmené à l'Hôpital d'Annecy.

 

---------------------------------------------IMG-20190422-WA0145.jpg

 
Mais ce soir j'apprends ta mort. Je suis si triste. Je pense à tes parents. Je pense aux personnes ayant sauté et ayant tout tenté pour te sauver. Ils ont ton visage dans la tête, tes yeux fermés, ton esprit veillant sur eux.
 
Je me vois il y a vingt-deux ans devant ma fille morte, foudroyée par un virus fulgurant. Je pense à ta mère, croisée lors de ma descente vers la gorge ;  elle avait les yeux hagards ; elle était terrifiée, affolée. La mort allait frapper son fils et elle le sentait. Elle avait peur de l'impensable et l'effroi s'abattait sur elle.
 
lovagny,drame,enfant,noyade,gorges,fier,annecy,accident,chute,sauvetage,héros,courage,parent,deuil,perte,chagrin,mort,décès,colère,résilience,absence,vivre,après,après-vie,monde,ailleurs,lumière,ange,humanité,solidarité,secours,premiers secours,hélicoptère,danger,froid,force,saut,famille,condoléances,hommage,pompiers,samu,gendarmerie,rapidité,réanimation,témoignage,femme,plonger,peurCet effroi, je l'ai vécu. On apprend à vivre avec lui. On apprend à mourir de sa vie d'avant pour une autre vie sans lui, sans notre enfant. Certains parents n'y arrivent pas. Un père, Nicolas, s'est suicidé en 2017. Son garçon lui manquait trop. Il a fui cette existence trop lourde pour lui. Je ne le fais pas moi-même car je poursuis mon chemin sans vouloir l'interrompre. Et ce soir, petit garçon, je choisis d'écrire pour toi.
 
Tu rejoins les enfants de tout le groupe d'Aurore, dont les parents en deuil de leur enfant ont écrit le livre : "Sur les chemins de L'aurore". Je te vois dans l'arbre de vie, avec ma fille Océana et tous les autres enfants.

lovagny,drame,enfant,noyade,gorges,fier,annecy,accident,chute,sauvetage,héros,courage,parent,deuil,perte,chagrin,mort,décès,colère,résilience,absence,vivre,après,après-vie,monde,ailleurs,lumière,ange,humanité,solidarité,secours,premiers secours,hélicoptère,danger,froid,courage,force,saut,famille,condoléances,hommage,pompiers,samu,gendarmerie,rapidité,réanimation,témoignage,femme,plonger,peur,mère,père,haute-savoie,haiku,prémonition,



C'est quoi la mort ? Selon moi, rien qu'un passage par lequel chaque être humain va passer. Toi, cher enfant, tu y es. Personne ne peut en faire l'expérience s'il n'est mort et ... celui qui est vivant ne peut dire qu'il est mort. Pourtant des personnes ont témoigné qu'elles ont traversé la mort et sont revenues, en expériences de  NDE, pour dire qu'il existe un autre monde, d'amour et de lumière. Ils disent tous qu'ils reviennent sur terre pour deux choses primordiales : Aimer et Apprendre.

Mais un parent qui doit protéger son enfant, comment fait-il lorsque son petit lui échappe et que la mort le prend à lui ?

Il ne peut que souffrir, s'en vouloir dans toutes les cellules de son corps et ne plus s'autoriser de plaisirs.

Puis, au fil du temps, il comprend qu'il faut accepter l'inacceptable et offrir la vie de son enfant comme un don de soleil explosé, dont la lumière arrive jusqu'à nos vies et l'inonde.

Mais vous, vous la maman de ce garçon, comment allez-vous vivre cette terrible épreuve... Murée dans le silence, étourdie de colère envers le destin, envahie de souvenirs obsédants ou bien combattante pour votre fils aimé en votre coeur, combattante pour vos autres enfants ? Je pense très fort à vous, votre mari et vous, ainsi qu'à toute votre famille. lovagny,drame,enfant,noyade,gorges,fier,annecy,accident,chute,sauvetage,héros,courage,parent,deuil,perte,chagrin,mort,décès,colère,résilience,absence,vivre,après,après-vie,monde,ailleurs,lumière,ange,humanité,solidarité,secours,premiers secours,hélicoptère,danger,froid,force,saut,famille,condoléances,hommage,pompiers,samu,gendarmerie,rapidité,réanimation,témoignage,femme,plonger,peur
 
Sois, en paix, cher petit ange, et rejoins la Lumière des Anges. Je suis désolée que l'on n'ait pu te sauver. Chacun sur place a fait au mieux et certaines personnes ont pris de grands risques pour essayer de te ramener à la vie. Je leur rends hommage aujourd'hui.
 
Je n'oublierai jamais cette solidarité autour de toi et c'est cela qui m'aide à vivre aujourd'hui : l'entraide, l'amour des autres, la générosité à autrui, la main tendue, ma croyance en l'humanité. Tout cela doit porter tes parents, ainsi que ta vie d'ange parti rejoindre le monde d'Amour.
 
Chloé Laroche
 
 
 
 

lovagny,drame,enfant,noyade,gorges,fier,annecy,accident,chute,sauvetage,héros,courage,parent,deuil,perte,chagrin,mort,décès,colère,résilience,absence,vivre,après,après-vie,monde,ailleurs,lumière,ange,humanité,solidarité,secours,premiers secours,hélicoptère,danger,froid,courage,force,saut,famille,condoléances,hommage,pompiers,samu,gendarmerie,rapidité,réanimation,témoignage,femme,plonger,peur,mère,père,haute-savoie,haiku,prémonition,

lovagny,drame,enfant,noyade,gorges,fier,annecy,accident,chute,sauvetage,héros,courage,parent,deuil,perte,chagrin,mort,décès,colère,résilience,absence,vivre,après,après-vie,monde,ailleurs,lumière,ange,humanité,solidarité,secours,premiers secours,hélicoptère,danger,froid,courage,force,saut,famille,condoléances,hommage,pompiers,samu,gendarmerie,rapidité,réanimation,témoignage,femme,plonger,peur,mère,père,haute-savoie,haiku,prémonition,

lovagny,drame,enfant,noyade,gorges,fier,annecy,accident,chute,sauvetage,héros,courage,parent,deuil,perte,chagrin,mort,décès,colère,résilience,absence,vivre,après,après-vie,monde,ailleurs,lumière,ange,humanité,solidarité,secours,premiers secours,hélicoptère,danger,froid,courage,force,saut,famille,condoléances,hommage,pompiers,samu,gendarmerie,rapidité,réanimation,témoignage,femme,plonger,peur,mère,père,haute-savoie,haiku,prémonition,

lovagny,drame,enfant,noyade,gorges,fier,annecy,accident,chute,sauvetage,héros,courage,parent,deuil,perte,chagrin,mort,décès,colère,résilience,absence,vivre,après,après-vie,monde,ailleurs,lumière,ange,humanité,solidarité,secours,premiers secours,hélicoptère,danger,froid,courage,force,saut,famille,condoléances,hommage,pompiers,samu,gendarmerie,rapidité,réanimation,témoignage,femme,plonger,peur,mère,père,haute-savoie,haiku,prémonition,

lovagny,drame,enfant,noyade,gorges,fier,annecy,accident,chute,sauvetage,héros,courage,parent,deuil,perte,chagrin,mort,décès,colère,résilience,absence,vivre,après,après-vie,monde,ailleurs,lumière,ange,humanité,solidarité,secours,premiers secours,hélicoptère,danger,froid,courage,force,saut,famille,condoléances,hommage,pompiers,samu,gendarmerie,rapidité,réanimation,témoignage,femme,plonger,peur,mère,père,haute-savoie,haiku,prémonition,

lovagny,drame,enfant,noyade,gorges,fier,annecy,accident,chute,sauvetage,héros,courage,parent,deuil,perte,chagrin,mort,décès,colère,résilience,absence,vivre,après,après-vie,monde,ailleurs,lumière,ange,humanité,solidarité,secours,premiers secours,hélicoptère,danger,froid,force,saut,famille,condoléances,hommage,pompiers,samu,gendarmerie,rapidité,réanimation,témoignage,femme,plonger,peur

lovagny,drame,enfant,noyade,gorges,fier,annecy,accident,chute,sauvetage,héros,courage,parent,deuil,perte,chagrin,mort,décès,colère,résilience,absence,vivre,après,après-vie,monde,ailleurs,lumière,ange,humanité,solidarité,secours,premiers secours,hélicoptère,danger,froid,force,saut,famille,condoléances,hommage,pompiers,samu,gendarmerie,rapidité,réanimation,témoignage,femme,plonger,peur

lovagny,drame,enfant,noyade,gorges,fier,annecy,accident,chute,sauvetage,héros,courage,parent,deuil,perte,chagrin,mort,décès,colère,résilience,absence,vivre,après,après-vie,monde,ailleurs,lumière,ange,humanité,solidarité,secours,premiers secours,hélicoptère,danger,froid,force,saut,famille,condoléances,hommage,pompiers,samu,gendarmerie,rapidité,réanimation,témoignage,femme,plonger,peur

lovagny,drame,enfant,noyade,gorges,fier,annecy,accident,chute,sauvetage,héros,courage,parent,deuil,perte,chagrin,mort,décès,colère,résilience,absence,vivre,après,après-vie,monde,ailleurs,lumière,ange,humanité,solidarité,secours,premiers secours,hélicoptère,danger,froid,force,saut,famille,condoléances,hommage,pompiers,samu,gendarmerie,rapidité,réanimation,témoignage,femme,plonger,peur

lovagny,drame,enfant,noyade,gorges,fier,annecy,accident,chute,sauvetage,héros,courage,parent,deuil,perte,chagrin,mort,décès,colère,résilience,absence,vivre,après,après-vie,monde,ailleurs,lumière,ange,humanité,solidarité,secours,premiers secours,hélicoptère,danger,froid,force,saut,famille,condoléances,hommage,pompiers,samu,gendarmerie,rapidité,réanimation,témoignage,femme,plonger,peur

lovagny,drame,enfant,noyade,gorges,fier,annecy,accident,chute,sauvetage,héros,courage,parent,deuil,perte,chagrin,mort,décès,colère,résilience,absence,vivre,après,après-vie,monde,ailleurs,lumière,ange,humanité,solidarité,secours,premiers secours,hélicoptère,danger,froid,force,saut,famille,condoléances,hommage,pompiers,samu,gendarmerie,rapidité,réanimation,témoignage,femme,plonger,peur

Je vous présente le livre "Sur les chemins de L'aurore" auquel j'ai participé : un recueil de témoignages de parents et familles endeuillés d'un enfant, édité par l'association Locomotive en 2018.

Bonjour à tous et toutes, décès,enfant,livre,témoignage,deuil,parent,absence,drame,famille,aurore,chemin,locomotive,groupe,écoute,parole,texte,recueil,partage,aide,soutien,chloe laroche,écrivain,salon,la pierre,rencontre,amour,souvenir,larme,tristesse,colère,lire,écrire,atelier,écriture,chu,grenoble,leucémie,cancer,jeune,accompagnement,malheur,force,courage,vie,ange,fratrie,mort

 

Ce livre : "Sur les chemins de L'aurore" édité par l'association Locomotive en 2018, regroupe des textes très émouvants de parents endeuillés de la perte de leur enfant, parents faisant tous partie du groupe de parole "l'Aurore".

J'ai participé à cet ouvrage avec des textes, un témoignage, un conte, des dessins et haïkus. C'était une façon pour moi de remercier ce groupe pour m'avoir accompagnée longtemps, depuis le décès de ma fille Océana, décédée brutalement d'une encéphalite foudroyante, en 1997. Je remercie particulièrement Cathy Ameil, Chantal Simon et Martine Berthaud, qui m'ont beaucoup soutenue et accompagnée.

Cet ouvrage peut aider, soutenir, accompagner des parents dans le deuil. Quand vous ne savez pas quoi dire devant la souffrance immense de votre ami(e), de votre frère ou votre soeur dans le deuil de son enfant, de cette personne que vous affectionnez et qui vient de perdre son fil ou sa fille, offrez-lui ce livre... il l'aidera dans le silence et dans le respect de sa douleur.

décès,enfant,livre,témoignage,deuil,parent,absence,drame,famille,aurore,chemin,locomotive,groupe,écoute,parole,texte,recueil,partage,aide,soutien,chloe laroche,écrivain,salon,la pierre,rencontre,amour,souvenir,larme,tristesse,colère,lire,écrire,atelier,écriture,chu,grenoble,leucémie,cancer,jeune,accompagnement,malheur,force,courage,vie,ange,fratrie,mortJe serai présente pour vous, pour eux, au Salon du Livre de La Pierre (38570) en Grésivaudan (Isère), avec cet ouvrage et aussi pour vous rencontrer et parler. Car je suis malheureusement passée par là ; perdre un enfant est une douleur que l'on porte à vie, un trou dans le ventre et les tripes... avec lequel il faut apprendre à vivre, pour ne pas renoncer à son chemin, pour le poursuivre peut-être différemment. On a besoin de se raccrocher à des témoignages, à d'autres parents qui avant nous ont traversé cette passerelle si ténue, si tranchante et angoissante de la mort de leur enfant.

Comment vit-on après la mort de notre enfant, dans l'absence de cet être que l'on chérissait par-dessus tout ? Comment fait-on pour ne pas sombrer, pour trouver un sens à notre propre existence qui se poursuit sans lui, sans elle ? Ce livre est pour moi une corbeille de fleurs, d'étoiles semées... à laquelle je suis fière d'avoir pu participer et que je souhaite porter vers les parents qui en ont besoin.

Si vous avez des soucis financiers, je peux aussi vous l'envoyer à prix modique ou gratuitement. Les frais en seront couverts par mon association "Ô Chêne de Chloé", dont l'un des objets est la solidarité et l'entraide.

Faire votre demande par mail à : ac.laroche38@gmail.comdécès,enfant,livre,témoignage,deuil,parent,absence,drame,famille,aurore,chemin,locomotive,groupe,écoute,parole,texte,recueil,partage,aide,soutien,chloe laroche,écrivain,salon,la pierre,rencontre,amour,souvenir,larme,tristesse,colère,lire,écrire,atelier,écriture,chu,grenoble,leucémie,cancer,jeune,accompagnement,malheur,force,courage,vie,ange,fratrie,mort

 

Vous pouvez bien sûr le commander directement en ligne sur le site de la boutique de Locomotive,  :

http://locomotive.asso.fr/index.php/boutique

 

Je vous adresse à tous mes meilleures pensées et vous souhaite le meilleur, avec beaucoup de courage et de force, en vous remerciant de m'avoir lue jusqu'au bout.

 

Chloé Laroche

-----------------------------Prix de cet ouvrage : 15 euros, dont les bénéfices sont reversés à l'association Locomotive, qui accompagne les enfants atteints de leucémie et de cancer, ainsi que leurs familles, au CHU de Grenoble-Alpes.

"Ce livre s’est écrit lors de rencontres au sein de L’aurore, groupe d’accompagnement des familles en deuil d’un enfant quelle que soit la cause du décès. Il a été conçu dans l’idée de partager une épreuve, mais aussi pour «se souvenir, prolonger le lien qui a disparu, se libérer, aider les autres, expliquer l’inexplicable...» ."

décès,enfant,livre,témoignage,deuil,parent,absence,drame,famille,aurore,chemin,locomotive,groupe,écoute,parole,texte,recueil,partage,aide,soutien,chloe laroche,écrivain,salon,la pierre,rencontre,amour,souvenir,larme,tristesse,colère,lire,écrire,atelier,écriture,chu,grenoble,leucémie,cancer,jeune,accompagnement,malheur,force,courage,vie,ange,fratrie,mort

décès,enfant,livre,témoignage,deuil,parent,absence,drame,famille,aurore,chemin,locomotive,groupe,écoute,parole,texte,recueil,partage,aide,soutien,chloe laroche,écrivain,salon,la pierre,rencontre,amour,souvenir,larme,tristesse,colère,lire,écrire,atelier,écriture,chu,grenoble,leucémie,cancer,jeune,accompagnement,malheur,force,courage,vie,ange,fratrie,mort

décès,enfant,livre,témoignage,deuil,parent,absence,drame,famille,aurore,chemin,locomotive,groupe,écoute,parole,texte,recueil,partage,aide,soutien,chloe laroche,écrivain,salon,la pierre,rencontre,amour,souvenir,larme,tristesse,colère,lire,écrire,atelier,écriture,chu,grenoble,leucémie,cancer,jeune,accompagnement,malheur,force,courage,vie,ange,fratrie,mort

décès,enfant,livre,témoignage,deuil,parent,absence,drame,famille,aurore,chemin,locomotive,groupe,écoute,parole,texte,recueil,partage,aide,soutien,chloe laroche,écrivain,salon,la pierre,rencontre,amour,souvenir,larme,tristesse,colère,lire,écrire,atelier,écriture,chu,grenoble,leucémie,cancer,jeune,accompagnement,malheur,force,courage,vie,ange,fratrie,mort

07/02/2016

Je raconte un parcours de trente minutes sur la route, avec un nombre insupportable d'incivilités au code de la route relevées. La prochaine fois, je donne les noms et les plaques, lol.

Bonjour à tous,

 

vsl,témoignage,ambulance,route,accident,code de la route,priorité,refus,feu rouge,incivilité,danger,mort,sécurité routière,professionnel route,prudence,précipitation,vitesse,coller,autoroute,témoin,vélo,grenoble,piéton,peur,intimidation,panneau,passage piéton,Hier samedi, je travaillais. En allant chercher un patient, j'ai fait un parcours de vingt-cinq kilomètres, entre Crolles et Grenoble. J'étais dans une voiture ambulance avec la croix bleue sur fond blanc.

 

J'ai rencontré sur mon parcours -sur route et autoroute plus ville -plusieurs incivilités que je souhaite vous conter car j'en suis restée pantoise et même choquée.vsl,témoignage,ambulance,route,accident,code de la route,priorité,refus,feu rouge,incivilité,danger,mort,sécurité routière,professionnel route,prudence,précipitation,vitesse,coller,autoroute,témoin,vélo,grenoble,piéton,peur,intimidation,panneau,passage piéton,

 

Je traverse toutd'abord une petite ville nommée Bernin. Je m'arrête à un passage piéton pour laisser passer un jeune sur une zone 30. Une moto fulmine derrière moi.

Quelques mètres après, je ralentis car il y a une priorité à droite. Le motard se met à hurler après moi en me doublant ensuite  rageusement. Je suis triste et déçue car je les aime bien les motards et je m'arrange toujours pour leur céder ou leur faciliter le passage, étant consciente de leur fragilité corporelle face à une voiture.

 

Puis une voiture juste à l'arrière me colle.

vsl,témoignage,ambulance,route,accident,code de la route,priorité,refus,feu rouge,incivilité,danger,mort,sécurité routière,professionnel route,prudence,précipitation,vitesse,coller,autoroute,témoin,vélo,grenoble,piéton,peur,intimidation,panneau,passage piéton,Je traverse le village en respectant la limitation de vitesse. Je sens l'automobiliste me coller derrière et se mettre en colère après moi. Manque de pot, je ralentis car à la sortie de Bernin, je respecte une priorité à droite, une priorité très dangereuse car on ne voit pas les voitures qui arrivent très vite par la droite. On est obligé de ralentir au maximum pour constater qu'une voiture arrive ou non. De nombreux accidents se produisent ici. Car tout le monde va vite, sans ralentir. 


Là, l'automobiliste klaxonne afin de me gronder sur mon ralentissement. J'ai envie de m'arrêter et de sortir pour lui dire ce que je pense. Mais je ne sors pas du véhicule, je poursuis ma route en pensant à ceux qui prennent des coups de tourne-vis ou de fusil pour avoir osé se défendre ou protester.vsl,témoignage,ambulance,route,accident,code de la route,priorité,refus,feu rouge,incivilité,danger,mort,sécurité routière,professionnel route,prudence,précipitation,vitesse,coller,autoroute,témoin,vélo,grenoble,piéton,peur,intimidation,panneau,passage piéton,

Plus loin, je vois une voiture déboiter devant moi, face à moi, afin de doubler un car, sans respecter le fait que j'arrive en face. On ne double pas lorsqu'il y a un obstacle si une voiture arrive en face, règle très importante mais oubliée de nombre d'automobilistes !!

vsl,témoignage,ambulance,route,accident,code de la route,priorité,refus,feu rouge,incivilité,danger,mort,sécurité routière,professionnel route,prudence,précipitation,vitesse,coller,autoroute,témoin,vélo,grenoble,piéton,peur,intimidation,panneau,passage piéton,Enfin, j'arrive sur l'autoroute. Il y a un obstacle sur la voie de droite, à cause du vent : une grande banderole vole. Je la contourne par la gauche en mettant mon clignotant. Une voiture noire de gros gabarit arrive en trombe derrière moi, à au moins deux cent kilomètres à l'heure. Elle m'oblige par son comportement à vite me garer à droite. J'ai horreur des personnes qui ne savent pas adapter leur vitesse aux évènements et qui collent les autres, jusqu'à les pousser sans ménagement.

Puis, je quitte l'autoroute et j'aborde un rond-point. Une personne me coupe la route en pénétrant cavalièrement devant moi sur le rond-point, tout en regardant son portable face à lui. vsl,témoignage,ambulance,route,accident,code de la route,priorité,refus,feu rouge,incivilité,danger,mort,sécurité routière,professionnel route,prudence,précipitation,vitesse,coller,autoroute,témoin,vélo,grenoble,piéton,peur,intimidation,panneau,passage piéton,

Plus loin, en plein centre ville, je vois un jeune taper un sms tout en roulant et en avançant comme un escargot mais sans voir ce qui se passe en plein carrefour.

Enfin, au carrefour suivant, je vois un automobiliste accélérer au feu rouge et traverser un grand carrefour à toute allure. 

vsl,témoignage,ambulance,route,accident,code de la route,priorité,refus,feu rouge,incivilité,danger,mort,sécurité routière,professionnel route,prudence,précipitation,vitesse,coller,autoroute,témoin,vélo,grenoble,piéton,peur,intimidation,panneau,passage piéton,J'arrive enfin vivante sur mon lieu de prise en charge. Mon patient m'attend et ne sait pas ce que j'ai vécu avant de pouvoir arriver. Et vous, savez-vous ce que j'endure sur la route durant les 45 heures que je vis sur la route chaque semaine ? Savez-vous ce que j' observe de la route chaque semaine sur Grenoble et les alentours ? Savez-vous combien d'accidents mortels j'évite chaque mois ?

vsl,témoignage,ambulance,route,accident,code de la route,priorité,refus,feu rouge,incivilité,danger,mort,sécurité routière,professionnel route,prudence,précipitation,vitesse,coller,autoroute,témoin,vélo,grenoble,piéton,peur,intimidation,panneau,passage piéton,Le pire, c'est le gars qui me coupe la route en plein carrefour, alors que j'ai le vert et que je traverse, que je freine pour éviter le choc, que je klaxonne et qu'il me sourit béatement en me narguant. 

vsl,témoignage,ambulance,route,accident,code de la route,priorité,refus,feu rouge,incivilité,danger,mort,sécurité routière,professionnel route,prudence,précipitation,vitesse,coller,autoroute,témoin,vélo,grenoble,piéton,peur,intimidation,panneau,passage piéton,Le pire, c'est le vélo qui arrive à toute trombe en plein Grenoble sur un passage piétons, alors que je viens de laisser passer des piétons et que ce cycliste se donne le droit des piétons en manquant se faire renverser, sur ce même passage piétons... car il est si rapide, alors que je viens de redémarrer ! Il risque sa peau et moi, je risque la prison.vsl,témoignage,ambulance,route,accident,code de la route,priorité,refus,feu rouge,incivilité,danger,mort,sécurité routière,professionnel route,prudence,précipitation,vitesse,coller,autoroute,témoin,vélo,grenoble,piéton,peur,intimidation,panneau,passage piéton,

Le pire, ce sont les personnes en voiture qui croient que parce qu'elles sont dans leurs droits ne regardent jamais dans leurs rétroviseurs, ne mettent jamais leur clignotants, ne tournent jamais la tête pour les angles morts et ne ralentissent jamais, même en ville. Elles sont tellement dans leur droit que si un gamin traverse devant eux, ils le renversent et s'enfuient en se disant : "Ce n'est pas de ma faute."

 

Chloé LAROCHEvsl,témoignage,ambulance,route,accident,code de la route,priorité,refus,feu rouge,incivilité,danger,mort,sécurité routière,professionnel route,prudence,précipitation,vitesse,coller,autoroute,témoin,vélo,grenoble,piéton,peur,intimidation,panneau,passage piéton,vsl,témoignage,ambulance,route,accident,code de la route,priorité,refus,feu rouge,incivilité,danger,mort,sécurité routière,professionnel route,prudence,précipitation,vitesse,coller,autoroute,témoin,vélo,grenoble,piéton,peur,intimidation,panneau,passage piéton,

 

 

 

 

 

vsl,témoignage,ambulance,route,accident,code de la route,priorité,refus,feu rouge,incivilité,danger,mort,sécurité routière,professionnel route,prudence,précipitation,vitesse,coller,autoroute,témoin,vélo,grenoble,piéton,peur,intimidation,panneau,passage piéton,

09/01/2016

Horrifiée par ce qui se passe à MADAYA, en Syrie... Je prie pour que les vivres leur arrivent.

 

madaya,guerre,famine,mort,syrie,faim,enfant,colère,créateur,choix,libre arbitre,silence,cri,tristesse,amour,peine,

 

Je suis horrifiée par ce qui se passe à Madaya et je prie pour que ce que j'ai lu en fin de cet article du 8 janvier se produise réellement, que les vivres puissent arriver à Madaya.

Que ces souffrances s'arrêtent, que ces enfants reprennent vie... Une personne m'a dit aujourd'hui qu'il ne pouvait croire en un Créateur car si ce dernier existait, la souffrance s'arrêterait.

 

madaya,guerre,famine,mort,syrie,faim,enfant,colère,créateur,choix,libre arbitre,silence,cri,tristesse,amour,peine

 

 

madaya,guerre,famine,mort,syrie,faim,enfant,colère,créateur,choix,libre arbitre,silence,cri,tristesse,amour,peine

 

Je dis que s'Il n'existait pas, nous ne serions pas là non plus, avec notre libre arbitre, avec nos combats, avec nos haines d'hommes, avec nos paradoxes de nations, avec la violence qui coule dans le sang humain. Mais que la Paix qui coule aussi en nos veines puisse arriver, justement parce que tout cela doit s'arrêter, face à l'Univers, face à la beauté du monde, parfait et infini.

madaya,guerre,famine,mort,syrie,faim,enfant,colère,créateur,choix,libre arbitre,silence,cri,tristesse,amour,peine,

 

Nous avons le choix de nous battre pour dire NON à ces horreurs, pour envoyer de l'argent aux ONG, pour envoyer toutes nos pensées de FORCE et de réconciliation à ces femmes, ces hommes, ces enfants qui meurent là-bas.

 

Que nous soyons croyants ou laïques, athées ou déçus, chrétiens, musulmans ou bouddhistes.

 

Chloé Laroche, ce 8 janvier 2016.

 

---------------------------------------------

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20160108.

OBS2464/syrie-dans-madaya-assiegee-on-mange-des-

feuilles-pour-survivre-a-la-famine.html

madaya,guerre,famine,mort,syrie,faim,enfant,colère,créateur,choix,libre arbitre,silence,cri,tristesse,amour,peine

17/10/2015

Réflexion sur la sécurité des promeneurs suite à la mort de Samuel, 20 ans, dans ma région, tué par un chasseur.

 

chasse,danger,promeneur,revel,samuel,chemin,randonnée,balade,marche blanche,

Bonjour à tous et toutes,

 

 

J'ai été très choquée d'apprendre le décès d'un jeune étudiant de vingt ans, Samuel, qui était un "être exceptionnel", comme le décrit son ami Théo qui était avec lui ce jour-là où Samuel a été abattu par la balle d'un chasseur. Samuel avait toujours le sourire en toutes circonstances et il est parti tellement tôt, trop tôt.

 

chasse,danger,promeneur,revel,samuel,chemin,randonnée,balade,marche blanche,

 

Beaucoup de grenoblois et isérois sont déjà passés sur le chemin où se trouvaient les deux amis en randonnée. Des enfants, des femmes, des hommes. Il est intolérable de penser que la chasse puisse ôter la vie d'un être humain, sans raison et sans aucune sécurité de protection pour tous les randonneurs.

 

Monsieur Denoix de Saint Marc, de l'Académie des Sciences morales et scientifiques... a déclaré en mars 2012 : "Les promeneurs ont une peur, largement irrationnelle, des chasseurs...". Ah bon, irrationnelle ??

 

Le décès de Samuel, lui, est bien réel, malheureusement et terriblement.

 

Je pense aujourd'hui, en ce jour de la Marche Blanche organisée par les amis de Samuel à Freydières dans Belledonne... à la famille et aux parents de ce jeune homme, et pour que jamais ce drame ne se reproduise, nous allons réfléchir ci-dessous aux moyens à prendre pour ne plus tomber sous une balle perdue ou une balle d'erreur de cible. Être pris pour un chevreuil n'est pas le but d'une sortie en montagne ou à la campagne !chasse,danger,promeneur,revel,samuel,chemin,randonnée,balade,marche blanche,

 

 

Nous pourrions suivre ces conseils :

-porter un gilet jaune, celui que tout le monde doit posséder dans sa voiture

-acheter un gilet pour chacun de nos enfants

-mettre un chapeau et des vêtements voyants et non pas beiges, gris ou noirs

-mettre un collier voyant à son chien et le tenir en laisse s'il a l'habitude de partir loin de nous en promenade

-faire du bruit et siffler régulièrement avec un sifflet pour chiens, même si nous n'avons pas de chiens avec nous, afin de prévenir de notre présence

-chanter en randonnée

-demander et signer des pétitions pour que le week-end et les mercredis soient interdits dorénavant à la chasse

-qu'un panneau ou signe distinctif soit placé au départ des chemins avec mention d'ACTIONS DE CHASSE, lorsque celles-ci se produisent sur des lieux de randonnées.

-que le décès de Samuel puisse faire bouger les choses et que plus jamais un promeneur ne perde la vie... grâce à de nouvelles lois.

 

Avec mes meilleures pensées à tous et en vous indiquant que mon nouveau livre est sorti : "Solidarité Puissance Toi". Je propose une rencontre-signature le samedi 7 novembre 2015 à la Table Festive de Crolles de 14 h à 18h.

 

Chloé LAROCHE

 

-------MARCHE BLANCHE le samedi 17 octobre à Freydières, Isère,

à 11 h, pour Samuel-----------------------------------------------------

 

http://revel-belledonne.com/actualites/accident-de-chasse

revel,promeneur,accident,chasse,samuel,chasseur,mort,drame,jeune,randonnée,belledonne,isère,

revel,promeneur,isère,accident,freydières,randonnée,belledonne,conseils,

 

 

livre,chloé laroche,solidarité,chapitre,éditions,sortie livre,signature,7 novembre,14 h,crolles,la table festive,

http://jepubliemonlivre.chapitre.com/temoignages/2487-solidarite-puissance-toi-chloe-laroche-9791029003578.html 

 

 

 

24/06/2015

Ma lettre aux parents d'Ayana, suite à la lettre de Jean-Marc Dupuis. Mon témoignage de maman orpheline face à la mort brutale de ma fille en 1997.

 

 

images-22.jpeg

 

Merci Jean-Marc Dupuis d'avoir écrit votre lettre (lettre que, chers lecteurs, vous trouverez ci-après... en-dessous de ma lettre) pour les parents d'Ayana. Merci Jean-Marc pour tout ce que vous écrivez aussi afin de protéger la santé de chacun d'entre nous.

Je voudrais écrire ceci aux parents d'Ayana, Julie et Jason :images-21.jpeg

Chers parents, j'ai vécu quelque chose d'un peu similaire en 1997 quand ma fille Océana, qui avait trente mois, est décédée en trois jours d'une encéphalite foudroyante. Elle avait reçu un vaccin en janvier après une varicelle. Le pédiatre a voulu la vacciner alors qu'elle venait d'avoir cette maladie. J'étais jeune à l'époque, j'ai laissé faire. Elle est décédée un mois après mais personne n'a voulu faire le rapprochement, étant donné qu'il y avait un virus de grippe très virulent et que ma fille l'a attrapé. Le pédiatre a attendu trois jours avant de donner des antibiotiques. Il était trop tard, le mal avait pris son cerveau, si vite. Par la suite, des liens ont pu être fait avec la résurgence grave de la varicelle réveillée par le vaccin, alliée à une grave complication de grippe. Mais tout cela est resté dans la tombe, au sein d'une supposition nébuleuse et sans véritables explications.

À l'hôpital, ma fille est tombée dans le coma, comme foudroyée. C'était le jeudi 13. Le lendemain matin, 14 février, les médecins nous ont dit : "On va devoir débrancher votre fille, son coeur bat mais son cerveau est mort. Vous n'avez rien à dire, nous le ferons." Le ciel nous est tombé dessus. je voyais ma fille vivre, respirer... et ils allaient la tuer. Une amie m'a appelée, m'a parlé doucement : "Laisse la partir, s'envoler, ne la retiens pas, c'est son heure de partir." C'est cela : accepter le destin, accepter que la mort emporte ceux que l'on aime, accepter l'impermanence pour chacun d'entre nous, accepter l'impuissance de ceux qui sauvent et qui protègent en général : les médecins, le corps médical.images-24.jpeg

Accepter qu'on me dise : "De toute façon, vous l'auriez amenée plus tôt, on n'aurait rien pu faire, on n'a pas de traitement pour ce qu'elle a, on est démunis." J'ai peigné ma fille une dernière fois, je l'ai habillée. C'est le 15 qu'ils ont débranché ma fille. Arrachement des entrailles, comme un pic dans le coeur et c'est à vie que mon ventre a vu un trou béant se faire en moi. Depuis, dix-huit ans ont passé, et je passe ma vie à donner, à aider, à tendre la main à autrui. J'ai adopté deux filles et j'ai eu un fils qui a dix ans maintenant. J'ai pu faire tout cela lorsque j'ai compris (très rapidement) que Dieu est le Dieu de tous, des vivants et des morts. Je vous explique : une maman qui perd son enfant ne le voit plus, ne le sent plus, elle ne sait pas où il est. C'est terrible, c'est un arrachement mortel. On a l'impression d'être entre ciel et terre, au bord de la tombe, en bascule d'éternité.Unknown-8.jpeg

Alors quand j'ai compris un jour en un éclair de lucidité que si Dieu existe, il existe pour les vivants mais aussi il protège les morts ; il s'en occupe, comme les anges s'en occupent, comme les entités de lumière s'en occupent, alors cela m'a rassurée. J'ai délégué aux forces de lumière et d'amour, j'ai accepté de renoncer à mon inquiétude profonde de maman et je suis entrée dans une certaine confiance. Je dis "certaine" car la peine est là, profonde, les larmes, l'absence terrible, les pensées obsédantes parfois -concernant les derniers jours avant le décès-, la culpabilité d'être encore vivant sans son enfant qui lui est mort, la colère de n'avoir rien pu faire, colère aussi contre les médecins, mais les médecins ne sont que la main du destin, implacable et frappeur.Unknown-7.jpeg

Je me suis reconstruite en écrivant un livre pour aider d'autres parents dans le deuil, puis d'autres livres, en créant plus tard un blog, en reprenant les concerts avec mon violon, en devenant ambulancière, en marchant en montagne et en emmenant des groupes avec moi vers les sommets, vers la vie, en choisissant l'adoption et de donner tout cet amour laissé au fond de moi à des enfants sans parents.

Je vous souhaite, Julie et Jason, beaucoup de courage. Votre petite Ayana vous protégera toujours sur votre chemin et vous protégera comme ma fille Océana me protège pour toujours et jusqu'à ma mort et bien au-delà.

Chloé Larocheimages-20.jpeg

 

 

 

 

 

______________  Lettre de Monsieur Jean-Marc DUPUIS :

 

Condoléances extrêmes aux parents d’Ayana

Pas de commentaire - 3 795 lecture

 

Chers amis,

Excusez-moi d’être direct, surtout sur un sujet si douloureux.

Mais vous, pensez-vous que vous pourriez trouver les mots justes pour réconforter deux jeunes parents qui se préparent à la mort de leur bébé ?

C’est ce qui est en train d’arriver à Julie Pitel et Jason Rivière, les parents de la petite Ayana. Leur bébé de sept mois est dans le coma depuis le 6 mai après avoir été vaccinée à l’Infanrix Hexa et au Prévenar [1].

Dimanche 21 juin, les médecins leur ont annoncé que le système de respiration artificielle qui maintient Ayana en vie va devoir être arrêté « dans six ou huit jours » [2]. En effet, ils estiment que son cerveau est « irrémédiablement détruit ».

C’est une épouvantable tragédie.

Moi-même qui ai perdu brutalement ma fille de 12 ans il y a peu, je me sentirais complètement démuni si je me trouvais face à ces jeunes parents.

Pourquoi ?

Parce que chaque cas est unique et je crois qu’il est impossible d’imaginer ce que ressentent des personnes dans un tel drame.

« Condoléances » est un mot qui vient de l’ancien français « condouloir », s’affliger avec quelqu’un [3].

« Je vous présente mes condoléances » veut dire « je souffre moi aussi avec vous du malheur qui vous afflige ».

Mais dans ce cas, j’aurais terriblement peur que mes paroles paraissent vaines, inutiles, et qu’elles ne les réconfortent pas, au contraire même : « Vous pouvez toujours parler, rien ne nous rendra jamais notre enfant ! », pourraient-ils me répondre, avec raison.

Et pourtant, même si je suis maladroit, je voudrais vraiment dire à Julie et Jason que je leur présente, sincèrement, mes plus extrêmes condoléances et je suggère à tous les lecteurs de Santé Nature Innovation qui le souhaitent de s’associer en ajoutant un mot en commentaire de ce texte.

Je voudrais qu’ils sachent combien je souffre pour eux et pour leur bébé. J’ai été bouleversé par le courage qu’ils ont montré à la télévision et depuis le début de cette affaire. Ils ont à peine 21 et 22 ans ! (vous pouvez par exemple voir le reportage ici)

Ce qu’ils sont en train de vivre, ils ne l’oublieront jamais. C’est une épreuve qui marque pour toujours. Dans 20, 30 ou 50 ans, les larmes leur monteront aux yeux chaque fois qu’ils repenseront à leur petite chérie.

Que faire maintenant ?

Selon les articles que j’ai pu lire dans les médias, Me Ludot, l’avocat qui défend Julie et Jason, est énergique et il les défend bien.

Il semble qu’il y ait eu un problème avec le SAMU, qui n’a pas voulu se déplacer alors que la petite avait 42,5°C de fièvre après sa vaccination. Elle aurait même fait une convulsion, qui est une urgence médicale extrêmement sérieuse et fait partie des effets secondaires bien connus des vaccins. S’ils avaient fait le minimum, ils auraient peut-être pu la sauver.

Selon le journal Le Parisien, Me Ludot aurait déclaré :

Nous voulons « tout savoir de ce qui s’est passé » et « nous voulons que soit tenu aux parents un discours loyal et honnête, à savoir que la nocivité des vaccins est à l’origine des 42° de fièvre (d’Ayana) : c’est l’association criminogène des deux vaccins, Prevenar et Infanrix » [4].

Cette demande paraît d’autant plus légitime que cette tragique affaire a eu lieu précisément au moment où les pouvoirs publics et la plupart des médias essayaient de diaboliser l’action du Pr Henri Joyeux pour la simple raison qu’il demandait le retour du vaccin DT-Polio, plutôt que l’obligation de fait imposée aux parents de recourir aux supervaccins comme l’Infanrix.

Les médias bien ennuyés

Confrontés aujourd’hui à leurs contradictions, ces mêmes médias sont aujourd’hui plus qu’ennuyés.

Ils sont en effet bien obligés de parler de l’affaire d’Ayana. Mais comment expliquer au public que l’Infanrix, dont ils ont dit qu’il n’était pas du tout dangereux, soit impliqué dans la mort d’un bébé qui était en parfaite santé avant les injections ?

La solution, assez piteuse, qu’ils ont en général choisie est de rester dans le vague.

La plupart, comme le journal Le Monde [5], L’Express [6], le Nouvel Observateur [7], reprenant l’AFP, ont choisi le mensonge par omission, en parlant d’un accident « suite à deux vaccins », sans préciser lesquels.

D’autres, et c’est peut-être pire encore, ont écrit que l’accident s’était produit après une injection de DT-Polio, opérant un amalgame aussi mensonger que dangereux entre le DT-Polio, qui est obligatoire, nécessaire, et dont nous attendons tous le retour dans les pharmacies, et l’Infanrix, qui n’est pas obligatoire, pas nécessaire, et que personne n’utiliserait s’il n’y avait pas de pénurie de DT-Polio, surtout qu’il coûte sept fois plus cher.

La ministre de la Santé Marisol Touraine garde le silence

La ministre de la Santé Marisol Touraine, enfin, a choisi… le silence.

En un sens, elle est logique avec elle-même puisqu’elle avait eu le cran de déclarer que « la vaccination, ça ne se discute pas », alors même que la petite Ayana venait de tomber dans le coma après avoir reçu son vaccin.

La mort d’Ayana ne doit pas rester vaine

Mais au fond, peu importe. Ce qu’on espère aujourd’hui, c’est que les parents d’Ayana parviendront à surmonter cette épreuve aussi terrible qu’injuste, et qu’ils seront soutenus par le plus grand nombre possible de personnes.

Nous avons aussi l’espoir que la mort de la petite Ayana ne restera pas vaine, et que le retour du simple vaccin DT-Polio sans aluminium dans les pharmacies de France permettra bientôt à tous les bébés d’être vaccinés dans les meilleures conditions de sécurité.

Comment se reconstruire

La seule chose positive que l’on peut essayer de dire aux parents d’Ayana, c’est que ce type d’épreuve vous transforme de façon définitive, mais pas forcément dans le mauvais sens.

Si vous parvenez à vous « reconstruire » après cela, votre nouvelle vie, votre nouvelle façon de vivre et de voir le monde, en sont irrémédiablement transformées.

Mais cette transformation n’est pas toujours uniquement une destruction. Il se peut aussi que la mort de votre enfant change votre regard sur la vie, sur les autres, sur vos autres enfants si vous en avez, sur votre conjoint et vos parents, en vous imposant un regard plus calme, compréhensif, plus chargé d’amour et de sagesse.

Après une tempête pareille, vous comprenez mieux les bornes de la vie sur terre, vous réalisez de façon concrète qu’il y a des limites auxquelles personne n’échappe, des frontières d’au-delà desquelles personne ne revient. Cela peut vous donner plus de sérénité et une plus grande capacité à apprécier le moment présent. Vous pouvez acquérir ce brin de fatalisme et de recul qui peuvent être une bonne chose si vous aviez tendance à être trop angoissé, trop impatient, trop pressé dans l’existence.

Que vous le vouliez ou non, vous êtes obligé de relativiser un certain nombre de choses. Beaucoup de risques ou d’épreuves qui vous inquiétaient avant vous paraissent bénins, par contraste avec ce que vous avez vécu.

Vous n’avez plus envie de vous énerver parce qu’on vous a éraflé votre voiture sur le parking du supermarché. Rater vos vacances, perdre votre travail, vivre un chagrin d’amour, recevoir une amende ou une facture salée inattendue ne sont plus des causes que vous prenez vraiment au sérieux pour vous rendre malheureux.

« Allez, c’est la vie », vous dites-vous plus facilement. Vous apprenez à faire contre mauvaise fortune bon cœur parce que vous savez maintenant que vous allez oublier tout ça bien vite, beaucoup plus vite que cette douleur qui, elle, est pour toujours dans votre cœur.

Bien à vous,

Jean-Marc Dupuis

Unknown-7.jpeg

 



Pour en savoir plus, cliquez ici : http://www.santenatureinnovation.com/condoleances-extreme...

20/11/2013

Lettre à un homme qui ne croit pas au chiffre de la mort des Juifs durant la Seconde Guerre mondiale.

Henri,


Je m'adresse à toi qui a osé l'autre jour démentir le chiffre de six millions de juifs exterminés par les Nazis.

Pour toi, ce chiffre est une manipulation pour faire croire aux foules ce qu'on sait aujourd'hui des abominations d'Hitler.

Tu as essayé de démontrer à ton cercle d'amis que ce chiffre n'a pas été vérifié, qu'il a été parachuté pour rendre crédible une réalité qui ne te parle pas.

Pour toi, le livre n'existe pas non plus. Tu n'aimes pas les livres. Lorsque tu ouvres un livre, tu as l'impression qu'il entre dans ton esprit et qu'il prend ton âme.

Comme pour ce chiffre de six millions de juifs gazés, exterminés, écartelés, torturés, fusillés : tu refuses à tout prix qu'il entre dans ta conscience, dans ton réel. 

Et s'il n'y en avait eu que trois millions, que deux millions, qu'un million.... serait-ce moins grave, moins abject, moins terrifiant ?

Je n'aime pas qu'on puisse débattre d'une réalité aussi sordide, aussi horrible. On peut tout dire sur tout. On peut nier jusqu'à l'existence d'un être humain. On peut nier jusqu'à l'âme, comme on l'a fait pour les femmes durant des millénaires, lesquelles étaient sensées naître sans âme ni réflexion.

On peut nier sans avoir vu, mais le souvenir de l'Histoire est bien présent dans nos mémoires transmises. Faut-il que les derniers témoins meurent pour qu'on brûle leurs souffrances, leur calvaire ?

Faut-il que le temps efface leurs regards sur les corps décharnés, sur les montagnes de chaussures, sur les milliers de lunettes, de cheveux, de jouets d'enfants ?

Certains ont dit qu'aucune destruction massive n'aurait été effectuée, que personne n'en a la preuve et que ces montagnes d'affaires et de vêtements provenaient de morts, de personnes malades mais non de tués.

Alors lisez donc cela ; attention, c'est insoutenable, insupportable...

"Souvent, le gaz n'arrivait pas en temps voulu. Les victimes devaient alors attendre assez longtemps dans la chambre à gaz. On entendait les cris de très loin. Souvent, les SS se livraient aussi à des excès particulièrement sadiques. C'est ainsi que des enfants furent fusillés dans les bras de leurs mères juste devant la chambre à gaz, ou jetés contre le mur. Quand l'un des arrivants disait un seul mot contre les SS, il était fusillé sur place. La plupart du temps de tels excès n'avaient lieu que lorsque des officiers supérieurs étaient présents. Lorsque la chambre à gaz était trop remplie, on jetait souvent des enfants qui ne pouvaient plus y entrer par-dessus la tête de ceux qui s'y trouvaient déjà. Du fait de la compression, d'autres victimes étaient tuées par piétinement. Les SS nous répétaient souvent qu'ils ne laisseraient pas survivre un seul témoin."

 

Lisez, s'il vous plaît, le document de ce témoin survivant en entier :

http://www.phdn.org/histgen/documents/paisikovic.html

 

La colère monte dans mon coeur et comme le dirait un ange... tout le bleu du ciel pleure dans nos yeux, à la lecture d'horreur de cet homme qui a été obligé de faire ce terrible travail de destruction des personnes gazées.

Henri, lorsque tu auras fini de dire que tout est manipulé, que les médias racontent des sornettes, que les journalistes sont achetés, que les livres d'Histoire sont emplis de mensonges, que la Seconde Guerre n'est pas celle dont on se souvient, que le soleil n'est pas le soleil et que personne n'a marché sur la lune... alors tu seras mort, mais tu auras été transparent à ton propre coeur, à ton âme, à travers cette réalité que tu n'as pas palpée.


Chloé Laroche





 

15/10/2013

Monsieur HOLLANDE, Président... ne permettez pas que l'État déscolarise des enfants. Vives inquiétudes quant au sort des enfants roms.

Monsieur le Président de la République, 
ne permettez pas que l’État déscolarise des enfants !

 


th-3.jpegSyndicats de l'Education et associations de parents d’élèves et de défense des droits de l’Homme,  habitants et citoyens de France, nous exprimons nos plus vives inquiétudes quant à l'avenir des enfants roms victimes des évacuations prévues par le préfet du Val-de-Marne ce mardi 8 octobre, ciblant les campements qui bordent la RN19 entre Boissy-Saint-Léger et Bonneuil-sur-Marne.

Des enfants qui avaient commencé une scolarisation et une intégration prometteuses verront leur lieu de vie détruit. D'autres enfants sont en cours d'inscription. Leurs cartables et leurs affaires scolaires disparaîtront-ils avec leurs autres affaires personnelles et leurs repères ? Ces enfants retrouveront-ils le chemin de leur école ?th-8.jpeg

Qu’adviendra-t-il par exemple d’Amira, 9 ans et en CE2, accueillie en classe spécialisée UP2A, où elle progresse avec ses copines ? Les progrès accomplis, grâce à une scolarisation de deux ans à Sucy-en-Brie et à Boissy-Saint-Léger, risquent d’être anéantis en quelques minutes. Qu’adviendra-t-il de son frère, suivi par la MDPH de Créteil ? Qu’adviendra-t-il de sa maman, soignée à l’hôpital Henri Mondor pour une grave maladie, opérée le 15 juillet 2013 et dont une nouvelle opération est prévue ?
 
L’expérience montre qu’en dépit des consignes d’accompagnement social contenues dans la circulaire interministérielle du 26 août 2012, des évacuations sans solution pérenne de relogement et de suivi de la scolarisation se sont multipliées, dans une brutale précipitation.  Si nous ne souhaitons pas que les conditions de vie  précaires perdurent sur les terrains, nous n’acceptons pas que ces expulsions viennent détruire ce qui a pu être mis en place en matière de droits. Les personnes vivant sur les terrains àBonneuil-sur-Marne et Boissy-Saint-Léger se sont installées là suite à de précédentes évacuations…

th-17.jpegLe droit à l'Education des enfants roms n'est pas négociable, pas plus que celui de tous les enfants. La France a ratifié la Convention Internationale des Droits de l'Enfant : elle doit assurer la scolarisation de tous les enfants vivant sur son sol, sans distinction d'origine et quel que soit leur lieu de vie.

Monsieur le Président de la République, ne permettez pas que la stigmatisation des Roms, en vogue jusque dans les discours publics, conduise l’Etat à être l’acteur direct de la déscolarisation des enfants.

Je vous envoie cette lettre collective que je signe de mes mains en toute conscience et vous prie, Monsieur le Président, de bien vouloir accepter l'expression de mes respects les plus sincères.

Il y a plus de vingt ans, j'envoyais tous les mois de l'argent au Rwanda pour la scolarisation d'un petit rwandais durant plusieurs années, car je défends le droit à l'école et à l'éducation pour chaque enfant du monde. Mais savoir qu'en France, il se passe la même chose que dans certains pays touchés par la pauvreté et l'absence de scolarisation, c'est inacceptable... alors que notre école est prête et capable d'accueillir ces enfants Roms.

D'ailleurs, je demande aussi votre intervention pour un jeune lycéen de 19 ans, Khatchik Kachatryan, qui vient d'être expulsé de France vers l'Arménie. C'est honteux de l'avoir expulsé, surtout en sachant que là-bas, il risque la prison durant plusieurs années car il n'a pas été enregistré pour son service militaire dans ce pays. Toute sa famille est maintenant en France. Pourquoi cet acharnement ? Voici le lien :
http://www.educationsansfrontieres.org/article47704.html

Chloé Laroche


Pour moi-même, Chloé Laroche (Isère), écrivain engagée pour la solidarité,
Pour ROMEUROPE 94, Michel Fèvre
Pour RESF 94, Pierre Lafrance, Alain Buch
Pour la FCPE 94, Ali Aït Salah (président)
Pour la CGT-Educ’action 94, Pablo Krasnopolsky et Pascal Coudert (cosecrétaires généraux)
Pour la FSU 94, Catherine Anglésio (secrétaire générale)
Pour SUD-Education Créteil, Dominique Bellidon
Pour le SNUDI-FO 94, Marie-France Chiche, secrétaire départementale
Pour le SNFOLC 94, Pascal Chambonnet, secrétaire départemental
Pour l’Unsa Éducation 94, Emmanuel Margerildon (secrétaire départemental) & Jean-François TEISSIER (secrétaire départemental Se-Unsa 94)
Pour le SGEN-CFDT Créteil, Xavier Boutrelle

... et tous ceux qui peuvent signer cette lettre.
 

12/10/2013

Les scoops de Chloé... Le saviez-vous ? Infos locales de l'Isère ou d'ailleurs. Taxis, ambulanciers, agriculteurs, apiculteurs, tunnel de Saint Hilaire, etc.

Voici quelques scoops pour vous, petites infos que je me ferai un grand plaisir de partager avec vous chaque week-end... avec mes déductions et réflexions personnelles.


__________________________schneider electric,merlin gerin,isère,taxi,formation continue,taximètre,lumineux,chauffeur taxi,tunnel saint hilaire du touvet,miracle,sirop teisseire,miel vert,abeille,crolles,menthe,vallée grésivaudan,scoop,actualité,agriculteur,suicide,apiculteur,colère,journée mondiale des soins palliatifs,jalmalv,institut daniel holliard,sénat,loi,dénoncer,fin de vie,respect du patient,loi léonetti,anorexie,cancer,volonté du malade,dignité,soins palliatifs,souhaits de fin de vie,mort,obstination médicale,directives anticipées pour sa fin de vie,phase terminale,médecin,milieu hospitalier,formation continue ambulancier,préfecture,cesu,franc,euro,front national,politique


schneider electric,merlin gerin,isère,taxi,formation continue,taximètre,lumineux,chauffeur taxi,tunnel saint hilaire du touvet,miracle,sirop teisseire,miel vert,abeille,crolles,menthe,vallée grésivaudan,scoop,actualité,agriculteur,suicide,apiculteur,colère,journée mondiale des soins palliatifs,jalmalv,institut daniel holliard,sénat,loi,dénoncer,fin de vie,respect du patient,loi léonetti,anorexie,cancer,volonté du malade,dignité,soins palliatifs,souhaits de fin de vie,mort,obstination médicale,directives anticipées pour sa fin de vie,phase terminale,médecin,milieu hospitalier,formation continue ambulancier,préfecture,cesu,franc,euro,front national,politique1- On disait de Schneider Electric en 2011 que cette entreprise  faisait un quart de son chiffre d'affaires en Asie. Aujourd'hui, en France, il reste vingt pour cent de la production. Nous sommes en 2013-2014. Son directeur s'est installé à Hong-Kong, ainsi que plusieurs dirigeants... Une preuve de plus que la France doit vraiment sentir mauvais pour qu'on la fuit ainsi, sauf que... à force de quitter le bateau, restera-t-il à bord assez d'équipage et de personnes capables de le piloter... ? J'ai pu discuter avec l'ancien directeur de Merlin Gerin, qui a été repris en 1992 par Schneider Electric. Ce monsieur m'a confié que le Front National est un parti qui détruirait l'économie s'il arrivait au pouvoir. Car ce parti défend le franc et ferait tout pour que nous sortions de l'euro, ce qui serait un coup mortel pour la France.


____________________________________________________


schneider electric,merlin gerin,isère,taxi,formation continue,taximètre,lumineux,chauffeur taxi,tunnel saint hilaire du touvet,miracle,sirop teisseire,miel vert,abeille,crolles,menthe,vallée grésivaudan,scoop,actualité,agriculteur,suicide,apiculteur,colère,journée mondiale des soins palliatifs,jalmalv,institut daniel holliard,sénat,loi,dénoncer,fin de vie,respect du patient,loi léonetti,anorexie,cancer,volonté du malade,dignité,soins palliatifs,souhaits de fin de vie,mort,obstination médicale,directives anticipées pour sa fin de vie,phase terminale,médecin,milieu hospitalier,formation continue ambulancier,préfecture,cesu,franc,euro,front national,politique2- Hier, c'était la Journée Mondiale des Soins Palliatifs (l'avez-vous su ?). Des personnes du milieu médical faisait une information sur la loi Léonetti dans le hall de l'Institut Daniel Hollard à Grenoble. J'ai pu rencontrer ces personnes, dont une femme médecin. Elle m'a demandé si je connaissais cette loi et me l'a remise précisément en tête, me rappelant les grandes lignes de cette loi souvent méconnue des français et du milieu hospitalier. Ma propre mère a souhaité bénéficier en 2012 de cette loi et les médecins ne se sont pas opposés à sa volonté, dans un respect total. Cette loi a été émise en 2005 et organise la fin de vie, dans le respect de la volonté du patient. Vous pouvez la retrouver sur :

http://www.senat.fr/dossier-legislatif/ppl04-090.html

Les grands principes de cette loi sont : 

- L'interdiction de l'obstination déraisonnable.

-Le droit du patient de refuser un traitement.

-La préservation de la dignité du patient et l'obligation de lui prodiguer des soins palliatifs.

-La prise en compte de la volonté du malade.

-La possibilité d'exprimer à l'avance ses souhaits pour organiser ses derniers moments et la fin de sa vie.

-Le caractère absolu de l'interdiction de donner la mort.


____________ Personnellement, je trouve juste que dans certains cas, il est difficile de respecter cette loi ... Je pense aux personnes qui sont suicidaires, à celles qui se laissent mourir sciemment devant nous, dans le cadre d'une anorexie, d'une dépression jointe à une maladie grave ou d'une situation familiale désespérée dans laquelle la personne n'a aucun soutien.

Je l'ai d'ailleurs exprimé aux personnes chargées hier de promouvoir la loi.schneider electric,merlin gerin,isère,taxi,formation continue,taximètre,lumineux,chauffeur taxi,tunnel saint hilaire du touvet,miracle,sirop teisseire,miel vert,abeille,crolles,menthe,vallée grésivaudan,scoop,actualité,agriculteur,suicide,apiculteur,colère,journée mondiale des soins palliatifs,jalmalv,institut daniel holliard,sénat,loi,dénoncer,fin de vie,respect du patient,loi léonetti,anorexie,cancer,volonté du malade,dignité,soins palliatifs,souhaits de fin de vie,mort,obstination médicale,directives anticipées pour sa fin de vie,phase terminale,médecin,milieu hospitalier,formation continue ambulancier,préfecture,cesu,franc,euro,front national,politique


_______________________________________________________________________



schneider electric,merlin gerin,isère,taxi,formation continue,taximètre,lumineux,chauffeur taxi,tunnel saint hilaire du touvet,miracle,sirop teisseire,miel vert,abeille,crolles,menthe,vallée grésivaudan,scoop,actualité,agriculteur,suicide,apiculteur,colère,journée mondiale des soins palliatifs,jalmalv,institut daniel holliard,sénat,loi,dénoncer,fin de vie,respect du patient,loi léonetti,anorexie,cancer,volonté du malade,dignité,soins palliatifs,souhaits de fin de vie,mort,obstination médicale,directives anticipées pour sa fin de vie,phase terminale,médecin,milieu hospitalier,formation continue ambulancier,préfecture,cesu,franc,euro,front national,politique3- Le tunnel de Saint Hilaire du Touvet, avant d'être construit définitivement, a vécu un drame, qui s'est soldé par un miracle, miracle que m'a raconté un habitant de là-haut... présent sur le plateau à cette époque.

Une première partie du tunnel était construite, losqu'un jour, un pan de la route s'est détachée. Le laitier venait juste de passer, échappant de justesse à une mort terrible.

Aujourd'hui, on ne sait pas jusqu'à quand tiendra l'actuel tunnel... Sûrement jusqu'à ce qu'une future catastrophe décide de la fermeture définitive de ce tunnel.

En effet, certains habitants du plateau se sont battus pour que les travaux ne se fassent pas. Car, en cas de travaux, le tunnel aurait été fermé durant près d'un an. Ils auraient été obligés de prendre la route de Saint Bernard du Touvet et de descendre dans la plaine par le Touvet, avec quelques kilomètres à faire en plus.

Quand il n'y aura plus de tunnel du tout... ils seront bien obligés de descendre par l'autre route... durant des années.


____________________________________________________


schneider electric,merlin gerin,isère,taxi,formation continue,taximètre,lumineux,chauffeur taxi,tunnel saint hilaire du touvet,miracle,sirop teisseire,miel vert,abeille,crolles,menthe,vallée grésivaudan,scoop,actualité,agriculteur,suicide,apiculteur,colère,journée mondiale des soins palliatifs,jalmalv,institut daniel holliard,sénat,loi,dénoncer,fin de vie,respect du patient,loi léonetti,anorexie,cancer,volonté du malade,dignité,soins palliatifs,souhaits de fin de vie,mort,obstination médicale,directives anticipées pour sa fin de vie,phase terminale,médecin,milieu hospitalier,formation continue ambulancier,préfecture,cesu,franc,euro,front national,politique4- Les sirops Teisseire implantés à Crolles ont refusé dernièrement de rencontrer les apiculteurs en colère, en colère parce que leur miel est devenu vert, à cause de cuves de produits chimiques concernant le sirop de menthe. les abeilles viendraient butiner dans ces cuves, causant ainsi du tort aux ruches de Bernin, de Crolles et des communes proches de l'usine. Les dirigeants des sirops Teisseire auront, je l'espère, le fair-play de trouver une solution afin d'ôter le vert des ruches et le rouge de la colère... du coeur de nos chers apiculteurs, surtout lorsqu'on sait combien les abeilles sont importantes pour notre futur.schneider electric,merlin gerin,isère,taxi,formation continue,taximètre,lumineux,chauffeur taxi,tunnel saint hilaire du touvet,miracle,sirop teisseire,miel vert,abeille,crolles,menthe,vallée grésivaudan,scoop,actualité,agriculteur,suicide,apiculteur,colère,journée mondiale des soins palliatifs,jalmalv,institut daniel holliard,sénat,loi,dénoncer,fin de vie,respect du patient,loi léonetti,anorexie,cancer,volonté du malade,dignité,soins palliatifs,souhaits de fin de vie,mort,obstination médicale,directives anticipées pour sa fin de vie,phase terminale,médecin,milieu hospitalier,formation continue ambulancier,préfecture,cesu,franc,euro,front national,politique



____________________________________________________



schneider electric,merlin gerin,isère,taxi,formation continue,taximètre,lumineux,chauffeur taxi,tunnel saint hilaire du touvet,miracle,sirop teisseire,miel vert,abeille,crolles,menthe,vallée grésivaudan,scoop,actualité,agriculteur,suicide,apiculteur,colère,journée mondiale des soins palliatifs,jalmalv,institut daniel holliard,sénat,loi,dénoncer,fin de vie,respect du patient,loi léonetti,anorexie,cancer,volonté du malade,dignité,soins palliatifs,souhaits de fin de vie,mort,obstination médicale,directives anticipées pour sa fin de vie,phase terminale,médecin,milieu hospitalier,formation continue ambulancier,préfecture,cesu,franc,euro,front national,politique5- Cinq cent agriculteurs se sont suicidés en France depuis trois ans. Dans dix ans, que sera devenu notre pays ? Nous ne mangerons plus que des denrées chimiques ou du riz venu d'Asie ? Plus de légumes, de fruits, de pâtes, de pain, etc ?????


 _____________________________________________________


schneider electric,merlin gerin,isère,taxi,formation continue,taximètre,lumineux,chauffeur taxi,tunnel saint hilaire du touvet,miracle,sirop teisseire,miel vert,abeille,crolles,menthe,vallée grésivaudan,scoop,actualité,agriculteur,suicide,apiculteur,colère,journée mondiale des soins palliatifs,jalmalv,institut daniel holliard,sénat,loi,dénoncer,fin de vie,respect du patient,loi léonetti,anorexie,cancer,volonté du malade,dignité,soins palliatifs,souhaits de fin de vie,mort,obstination médicale,directives anticipées pour sa fin de vie,phase terminale,médecin,milieu hospitalier,formation continue ambulancier,préfecture,cesu,franc,euro,front national,politique6- Les taxis ne respectent pas toujours, en Isère tout du moins, la réglementation. Je remarque ainsi souvent que les taxis laissent leur lumineux en vert (indiquant qu'ils sont "libres") alors qu'ils ne sont pas sur leur commune de rattachement. Je rappelle qu'un taxi ne peut être en libre que sur sa commune, dont le nom doit  être inscrit en toute lettre sur le haut du taxi ou sur la plaque d'immatriculation. Ils doivent être toujours en rouge (cela signifie : non libre ou demandé par un client) sur une autre commune que la leur. Je rappelle aussi à mes collègues taxis (hé oui, j'ai le diplôme... réussi en 2003, obligatoire pour la profession depuis 1995) qu'ils doivent passer une formation continue tous les cinq ans et que théoriquement, tous les anciens conducteurs de taxis devraient donc avoir la carte homologuée plastifiée avec leur photo... apposée sur la vitre avant du véhicule, et non plus le permis rouge cartonné.

Je rappelle ceci :

Les conducteurs de taxi titulaires d'une carte professionnelle

délivrée depuis plus de 5 ans

(c'est-à-dire avant le 01/07/2004)

devront suivre leur formation dans un délai d'un an :

avant le 31 décembre 2010.

 

Les conducteurs de taxi titulaires d'une carte professionnelle

délivrée depuis moins de 5 ans

(c'est-à-dire après le 01/07/2004) devront suivre leur formation

dans un délai de cinq ans :

avant le 1er juillet 2014.

 

 

 

Je rappelle que : "A défaut pour le conducteur de taxi de respecter cette obligation quinquennale de formation continue, le Préfet qui a délivré la carte professionnelle peut décider de la suspension ou du retrait de celle-ci conformément à l'article 7 du décret n° 2009-72 du 20 janvier 2009 relatif à la formation et à l'examen professionnel des conducteurs de taxi et après avoir suivi la procédure contradictoire préalable prévue à l'article 24 de la loi du 12 avril 2000 relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec l'administration.schneider electric,merlin gerin,isère,taxi,formation continue,taximètre,lumineux,chauffeur taxi,tunnel saint hilaire du touvet,miracle,sirop teisseire,miel vert,abeille,crolles,menthe,vallée grésivaudan,scoop,actualité,agriculteur,suicide,apiculteur,colère,journée mondiale des soins palliatifs,jalmalv,institut daniel holliard,sénat,loi,dénoncer,fin de vie,respect du patient,loi léonetti,anorexie,cancer,volonté du malade,dignité,soins palliatifs,souhaits de fin de vie,mort,obstination médicale,directives anticipées pour sa fin de vie,phase terminale,médecin,milieu hospitalier,formation continue ambulancier,préfecture,cesu,franc,euro,front national,politique

 

Le non respect de l'obligation de formation continue peut être assimilé à un refus du conducteur de taxi d'effectuer le stage de formation continue ou à un stage non validé par l'organisme de formation agréé (non délivrance de l'attestation de stage)."


____________________________________________________



schneider electric,merlin gerin,isère,taxi,formation continue,taximètre,lumineux,chauffeur taxi,tunnel saint hilaire du touvet,miracle,sirop teisseire,miel vert,abeille,crolles,menthe,vallée grésivaudan,scoop,actualité,agriculteur,suicide,apiculteur,colère,journée mondiale des soins palliatifs,jalmalv,institut daniel holliard,sénat,loi,dénoncer,fin de vie,respect du patient,loi léonetti,anorexie,cancer,volonté du malade,dignité,soins palliatifs,souhaits de fin de vie,mort,obstination médicale,directives anticipées pour sa fin de vie,phase terminale,médecin,milieu hospitalier,formation continue ambulancier,préfecture,cesu,franc,euro,front national,politique7- Dans quelques temps, la formation continue des ambulanciers (profession dont je fais partie aussi, avec le diplôme d'ambulancière réussi en 2004) va devenir obligatoire et ... non, aléatoire. C'est une très bonne nouvelle, dont j'ai eu connaissance par voie directe.schneider electric,merlin gerin,isère,taxi,formation continue,taximètre,lumineux,chauffeur taxi,tunnel saint hilaire du touvet,miracle,sirop teisseire,miel vert,abeille,crolles,menthe,vallée grésivaudan,scoop,actualité,agriculteur,suicide,apiculteur,colère,journée mondiale des soins palliatifs,jalmalv,institut daniel holliard,sénat,loi,dénoncer,fin de vie,respect du patient,loi léonetti,anorexie,cancer,volonté du malade,dignité,soins palliatifs,souhaits de fin de vie,mort,obstination médicale,directives anticipées pour sa fin de vie,phase terminale,médecin,milieu hospitalier,formation continue ambulancier,préfecture,cesu,franc,euro,front national,politique



Avec mes meilleures pensées à tous,

 

Chloé LAROCHE



 




19/09/2013

La Savoie solidaire pour deux fillettes arrachées à leur banc d'école pour être expulsées.

moton607.jpgBonsoir à tous et toutes,

 

Vous savez que depuis longtemps, je me bats pour faire reconnaître le droit des familles à ne pas être démembrées et expulsées, comme on l'a largement connu sous l'ancien gouvernement. Malheureusement, la situation n'est pas plus humaine aujourd'hui, avec une politique de l'immigration qui n'a pas changé envers les familles déjà présentes en France.x17422635.jpg

Voici un article écrit par le Réseau Éducation sans Frontière que je souhaite partager avec vous, concernant une famille obligée de se cacher, avec deux fillettes qui n'ont pu faire leur rentrée sereinement dans le pays de Savoie, à Albertville :

SOUS HOLLANDE AUSSI, ON CACHE DES ENFANTS ET DES PARENTS SANS PAPIERS_____ 
MAÏA et DAVID SHIKHASHVILI, avec leurs enfants : ANA (5 ANS) et TIKA (11 ANS) °°°°°°°°

 

"Samedi 14 septembre à 17h40, l’artiste HK et les Saltimbanks inviteront les deux parents et les deux enfants de la famille Shikhashvili sur la grande scène de la fête de l’Humanité. Ce sera la première apparition de cette famille depuis qu’elle fuit Albertville, le 19 août pour échapper à une expulsion vers la Géorgie le lendemain.

immigration,expulsion d'étranger,scolarité,école,resf,réseau éducation,droits enfant,politique,géorgie,fuite,honte,pays,france,valls,hollande,famille,albertville,savoie,courage,population,résistance,tristesse,accueil,peur,steve osarodian,terreur,oqtf,demande d'asile,préfecture,solidarité,entraide,indignation,colèreDepuis, elle vit cachée, protégée par des particuliers, des gens comme tout le monde qui n’acceptent pas qu’on pourchasse des enfants, qu’on leur interdise d’aller à l’école et qu’on impose à leurs parents de rentrer menottés vers un pays qu’ils ont fui.

Victimes de persécutions parce que couple mixte (David est Géorgien, Maïa Ossète), ils avaient cru trouver refuge en France en 2011. Comme plus de 80% d’entre elles, leur demande d’asile a été rejetée. Ils ont été assignés à résidence pendant 45 jours. 45 jours de terreur à redouter chaque matin de voir la police débarquer.

Quand ils ont été convoqués pour leur expulsion, ils se sont enfuis. Depuis lors, c’est la clandestinité.

Face à un président et un gouvernement qui ne trouvent pas le courage politique de rompre avec les objectifs et les méthodes de Sarkozy en matière d’immigration, face à un ministre de l’Intérieur qui se conduit comme une brute, des enseignants, des parents d’élèves, des gens ordinaires mais aussi des militants et des élus et des artistes comme HK et d’autres se lèvent pour dire qu’ils ne laisseront pas faire. Que ce qui était intolérable sous Sarkozy le reste, hélas ! sous Hollande.

Il faut que ça change. Maintenant !"


------------____________________________________________________________________

 http://www.educationsansfrontieres.org/

article47430.html


Pour une autre famille :

http://www.educationsansfrontieres.org/

article47099.html


Et lisez donc aussi l'histoire de Steve Osarodian, 20 ans...


http://www.educationsansfrontieres.org/

article47439.html

IMG_1533.JPG

doucy016.jpg

 

Merci aussi

de lire ceci :

immigration,expulsion d'étranger,scolarité,école,resf,réseau éducation,droits enfant,politique,géorgie,fuite,honte,pays,france,valls,hollande,famille,albertville,savoie,courage,population,résistance,tristesse,accueil,peur,steve osarodian,terreur,oqtf,demande d'asile,préfecture,solidarité,entraide,indignation,colère

http://blogs.mediapart.fr/blog/resf/100913/brutalite-etouffee-pour-le-confort-des-passagers-par-air-france

16/07/2013

Du transport des enfants et mineurs en ambulance et de la responsabilité des chauffeurs. Mon témoignage véridique sur la profession d'ambulancier et la déontologie de ce métier passionnant.

Bonjour à tous,


ambulance,ambulancier,taxi,vsl,transport,enfant,mineur,responsabilité,chauffeur,juridique,loi,déontologie médicale,métier,médical,santé,route,stress,respect,droit de l'enfant,confidence,parole,échange,écoute,protection,voiture,ceinture de sécurité,psychologie,handicap,violence,témoignage,vérité,colère,maltraitance,abus,Suite à mes articles sur le métier d'ambulancier, j'ai eu une question d'un lecteur me demandant -en tant qu'ambulancier- quelle est la responsabilité juridique des chauffeurs conduisant des enfants et des mineurs en VSL, en taxi médicalisé et ambulances.ambulance,ambulancier,taxi,vsl,transport,enfant,mineur,responsabilité,chauffeur,juridique,loi,déontologie médicale,métier,médical,santé,route,stress,respect,droit de l'enfant,confidence,parole,échange,écoute,protection,voiture,ceinture de sécurité,psychologie,handicap,violence,témoignage,vérité,colère,maltraitance,abus,

En fait, on nous confie des enfants, c'est vrai ; des enfants handicapés, handicapés physiques ou mentaux, des jeunes atteints de graves maladies, des enfants allant en Centres Médico- Psychologique ou en rééducation d'orthophonie ou de kinésithérapie.

J'en ai souvent transporté et j'en transporte encore. C'est parce qu'on nous fait confiance, en tant qu'ambulanciers et professionnels de l'accompagnement routier médical. Les parents, les établissements hospitaliers, les patrons nous font confiance.

Nous devons effectivement être à la hauteur de cette confiance puisque nous devenons un adulte responsable de l'enfant qu'on nous confie, que ce soit au niveau de la sécurité routière, de la bonne mise de la ceinture de sécurité et du fait de protéger l'enfant lorsqu'il entre et descend du véhicule.ambulance,ambulancier,taxi,vsl,transport,enfant,mineur,responsabilité,chauffeur,juridique,loi,déontologie médicale,métier,médical,santé,route,stress,respect,droit de l'enfant,confidence,parole,échange,écoute,protection,voiture,ceinture de sécurité,psychologie,handicap,violence,témoignage,vérité,colère,maltraitance,abus,

Nous sommes aussi responsables de l'enfant qui peut nous confier des secrets, secret de famille ou confidences de coeur lourd. Nous avons le devoir de le soutenir et de l'écouter, voire de signaler des faits graves le concernant... auprès des autorités judiciaires, médicales et administratives, selon l'article226-14 du code pénal - article 44 du code de déontologie médicale. Les faits peuvent englober toute maltraitance, tout abus sexuel, toute cruauté mentale, toute négligence ayant des conséquences préjudiciables à l'enfant pour sa santé et son développement physique et psychique.ambulance,ambulancier,taxi,vsl,transport,enfant,mineur,responsabilité,chauffeur,juridique,loi,déontologie médicale,métier,médical,santé,route,stress,respect,droit de l'enfant,confidence,parole,échange,écoute,protection,voiture,ceinture de sécurité,psychologie,handicap,violence,témoignage,vérité,colère,maltraitance,abus,sécurité routière,maîtrise,contrôle,rôle,autorité,devoirs,justice

Et puis, parfois l'enfant ne parle pas, ce qu'il convient aussi de respecter.

ambulance,ambulancier,taxi,vsl,transport,enfant,mineur,responsabilité,chauffeur,juridique,loi,déontologie médicale,métier,médical,santé,route,stress,respect,droit de l'enfant,confidence,parole,échange,écoute,protection,voiture,ceinture de sécurité,psychologie,handicap,violence,témoignage,vérité,colère,maltraitance,abus,Il ne faut jamais brusquer un enfant ni lui demander de se taire alors qu'il a envie de parler. 

Il faut savoir que des ambulanciers ont pu, en transportant des enfants handicapés mentaux, s'en occuper avec bien peu de considération ou de respect, pensant que ces enfants ne parlent pas ou sont diminués intellectuellement et émotionnellement. Ils ont pu leur hurler dessus par rapport à leur comportement mais c'est totalement contraire à la déontologie de notre métier. J'ai été témoin occasionnellement du mauvais comportement de collègues, bien que ce soit un fait rare, mais pas exceptionnel. Il n'y a pas que des personnes exemplaires dans notre profession, et parfois, des ambulanciers n'ont aucun coeur et font ce métier par obligation et nécessité de manger.ambulance,ambulancier,taxi,vsl,transport,enfant,mineur,responsabilité,chauffeur,juridique,loi,déontologie médicale,métier,médical,santé,route,stress,respect,droit de l'enfant,confidence,parole,échange,écoute,protection,voiture,ceinture de sécurité,psychologie,handicap,violence,témoignage,vérité,colère,maltraitance,abus,

Comme il y a un grand turn-over dans le métier et que seuls ceux qui ont vraiment la vocation arrivent à rester... pensons qu'un certain nombre de chauffeurs ambulanciers peuvent manquer de patience et parfois de conscience professionnelle. C'est un métier où nous faisons aussi beaucoup d'heures, alors certains peuvent faire passer leur stress de conduite et de route sur les patients transportés et donc sur les enfants.

ambulance,ambulancier,taxi,vsl,transport,enfant,mineur,responsabilité,chauffeur,juridique,loi,déontologie médicale,métier,médical,santé,route,stress,respect,droit de l'enfant,confidence,parole,échange,écoute,protection,voiture,ceinture de sécurité,psychologie,handicap,violence,témoignage,vérité,colère,maltraitance,abus,Personnellement, je pense qu'on en demande beaucoup parfois aux ambulanciers, c'est sûr, puisque certains jeunes ou adolescents auraient besoin d'une personne accompagnante dans le VSL ou le taxi. L'ambulancier conducteur de VSL et taxi médicalisé se retrouve seul à conduire, en devant gérer en même temps des jeunes pouvant saisir le volant ou bien même donner des coups, puisque cela m'est arrivé avec un jeune autiste adolescent.

Je me souviens aussi d'une jeune autiste de treize ans que je transportais et qui donnait de grands coups sur le tableau avant de la voiture et dans la portière. Il fallait que je lui parle pour la rassurer et ma voix l'apaisait... Tout cela en conduisant et en assurant la sécurité !ambulance,ambulancier,taxi,vsl,transport,enfant,mineur,responsabilité,chauffeur,juridique,loi,déontologie médicale,métier,médical,santé,route,stress,respect,droit de l'enfant,confidence,parole,échange,écoute,protection,voiture,ceinture de sécurité,psychologie,handicap,violence,témoignage,vérité,colère,maltraitance,abus,sécurité routière,maîtrise,contrôle,rôle,autorité,devoirs,justice

Une collègue m'avait confié que cette jeune s'était enfuie une fois de la voiture sur un pont. Elle avait dû lui courir après, laissant le véhicule. Ce dernier ne fermait pas de l'intérieur et lorsque ma collègue en a parlé au patron que j'avais alors... il lui a répondu qu'elle n'avait qu'à se débrouiller et que ce n'était pas son problème, en tant que patron !!!

J'ai aussi transporté un jeune paraplégique adolescent dont je mettais le fauteuil dans le coffre. Il commençait à avoir des besoins sexuels et me mettait à chaque fois la main sur la cuisse, alors que je conduisais. Il essayait de me caresser. Je lui expliquais à chaque fois que non, il ne fallait pas faire cela, que c'était interdit. ambulance,ambulancier,taxi,vsl,transport,enfant,mineur,responsabilité,chauffeur,juridique,loi,déontologie médicale,métier,médical,santé,route,stress,respect,droit de l'enfant,confidence,parole,échange,écoute,protection,voiture,ceinture de sécurité,psychologie,handicap,violence,témoignage,vérité,colère,maltraitance,abus,

Un jour, une collègue d'une boîte qui n'existe plus, est arrivée en pleurant. Un patient s'était masturbé à côté d'elle, sans qu'elle n'ait pu rien faire ni l'empêcher. Elle en était traumatisée. Sa réaction a été tout à fait normal, dans une situation gravissime. Nous sommes au service d'autrui mais nous n'avons pas à tout accepter, sous prétexte que ceux que nous transportons nous manquent de respect. Un adolescent autiste presque adulte m'a frappée alors que je le conduisais, en 2008. Ma plainte est toujours sur le bureau du Procureur, classée parmi toutes les autres, irrecevables et incongrues... Normal, les parents de ce jeune ne voulaient pas entendre parler de traitement médicamenteux, aussi valait-il mieux dire comme ils l'ont fait que je n'avais "pas assez d'autorité" et que je manquais de compétence !

Toujours est-il que j'ai évité par deux fois l'accident et que leur fils est toujours vivant ! J'ai juste essuyé de violents coups dans le dos, le cou et l'épaule droite.

Ceci pour conclure que quoi qu'il se passe, l'ambulancier doit juriquement et dans les faits amener l'enfant ou le jeune mineur à bon port, sans accident et sans traumatisme moral.ambulance,ambulancier,taxi,vsl,transport,enfant,mineur,responsabilité,chauffeur,juridique,loi,déontologie médicale,métier,médical,santé,route,stress,respect,droit de l'enfant,confidence,parole,échange,écoute,protection,voiture,ceinture de sécurité,psychologie,handicap,violence,témoignage,vérité,colère,maltraitance,abus,

Quant à l'ambulancier, il lui reste le choix d'aller voir un bon psy pour vider son sac ou sa boîte à gants.

Chloé LAROCHE


À lire :

http://www.secourisme.net/spip.php?article174

http://sos-ambulanciers.forumactif.com/t172-les-responsabilites-de-lambulancier

 

 

 

 

 

 

05/05/2013

Je rends hommage à Isabelle RABOU, à Noria et Luiza, à Marcel DOUZET, assassinés il y a 24 ans par la virée meurtrière de quatre parachutistes de la base de Francazal.


francazal,isabelle rabou,luiza,noria,parachutistes,marcel douzet,france,agression,haine,rêve,justice,vengeance,rédemption,violence,viol,remise de peine,prison,perpétuité,article,disparition,meurtre,peine de mort,pardon,colère,mort,deuil,accompagnement,silence,amour,parent,enfant,psychiatre,expert,juge,armée,jeune,torture,semi-liberté,faites entrer l'accusé,hondelatte,victimeBonjour à tous et toutes,francazal,isabelle rabou,luiza,noria,parachutistes,marcel douzet,france,agression,haine,rêve,justice,vengeance,rédemption,violence,viol,remise de peine,prison,perpétuité,article,disparition,meurtre,peine de mort,pardon,colère,mort,deuil,accompagnement,silence,amour,parent,enfant,psychiatre,expert,juge,armée,jeune,torture,semi-liberté,faites entrer l'accusé,hondelatte,victime

 

J’avais fait le 7 avril 2009 un rêve horrible d’une femme tuée, massacrée... d’une voiture, de quatre hommes.

J’ai vu son regard dans la nuit. Le regard de cette femme était terrifié et empli d’horreur.


francazal,isabelle rabou,luiza,noria,parachutistes,marcel douzet,france,agression,haine,rêve,justice,vengeance,rédemption,violence,viol,remise de peine,prison,perpétuité,article,disparition,meurtre,peine de mort,pardon,colère,mort,deuil,accompagnement,silence,amour,parent,enfant,psychiatre,expert,juge,armée,jeune,torture,semi-liberté,faites entrer l'accusé,hondelatte,victimeCe regard m’a poursuivie profondément et je me demandais d’où il venait.

Le soir-même, j’avais suivi “par hasard” l’émission “Faites entrer l’accusé” sur France 2.

Christophe Hondelatte revenait dans cette émission sur la virée meurtrière commise par quatre parachutistes de la base de Francazal en 1989, dans laquelle ils avaient tué deux femmes et une enfant près de Toulouse, puis un homme, Marcel Douzet, 62 ans, à Saint Romain de Jalionas, dans mon département de l’Isère.

Les quatre criminels étaient : Philippe Siauve, 22 ans, Thierry El Bordji, 21 ans, Thierry Jaouen, 21 ans et Franck Feurstein, 21 ans.


francazal,isabelle rabou,luiza,noria,parachutistes,marcel douzet,france,agression,haine,rêve,justice,vengeance,rédemption,violence,viol,remise de peine,prison,perpétuité,article,disparition,meurtre,peine de mort,pardon,colère,mort,deuil,accompagnement,silence,amour,parent,enfant,psychiatre,expert,juge,armée,jeune,torture,semi-liberté,faites entrer l'accusé,hondelatte,victimeJ’ai alors compris le sens de mon rêve. Cela ne m’a pas surprise. Ce n’était pas la première fois que je faisais des rêves en relation avec l’actualité ou avec des faits réels.


J'ai souhaité rendre hommage en avril 2009, -vingt ans après les faits horribles qui se sont produits-, à Isabelle Rabou, qui avait 23 ans et était kinésithérapeute. J'ai alors écrit un article pour lequel j'ai eu des dizaines de commentaires, dont ceux des familles des victimes, que vous pourrez tous lire ci-dessous, puisque je refais cet article aujourd'hui.francazal,isabelle rabou,luiza,noria,parachutistes,marcel douzet,france,agression,haine,rêve,justice,vengeance,rédemption,violence,viol,remise de peine,prison,perpétuité,article,disparition,meurtre,peine de mort,pardon,colère,mort,deuil,accompagnement,silence,amour,parent,enfant,psychiatre,expert,juge,armée,jeune,torture,semi-liberté,faites entrer l'accusé,hondelatte,victime

Isabelle Rabou a repris sa voiture le 30 mai 1989 vers minuit, après une rencontre avec des amis.  

Trois hommes (Siauve, Feurstein et Jaouen) sont entrés dans sa voiture brusquement, l’ont poussée sur le siège passager et l’ont enlevée pour ensuite la violer. Puis ils l’ont torturée avec un parapluie et un tournevis, pendant des heures.


francazal,isabelle rabou,luiza,noria,parachutistes,marcel douzet,france,agression,haine,rêve,justice,vengeance,rédemption,violence,viol,remise de peine,prison,perpétuité,article,disparition,meurtre,peine de mort,pardon,colère,mort,deuil,accompagnement,silence,amour,parent,enfant,psychiatre,expert,juge,armée,jeune,torture,semi-liberté,faites entrer l'accusé,hondelatte,victimeIls sont passés sur son corps avec la voiture, repassant sur elle à de multiples reprises et transperçant son corps avec la pointe du parapluie et avec le tournevis.

Personne ne pourra jamais imaginer le calvaire qu'a vécu cette jeune femme, qui a supplié ses  tortionnaires de la laisser et de partir avec la voiture. Elle est morte dans d'horribles souffrances et une terreur abominable. Son corps a été retrouvé des semaines après.

francazal,isabelle rabou,luiza,noria,parachutistes,marcel douzet,france,vidéo,ratp,bus,agression,haine,rêveSon père a écrit depuis à l'État car l'un des agresseurs de sa fille a été remis en semi-liberté en 2009, Thierry Jaouen. Monsieur RABOU a annoncé clairement dans la presse qu'il ne pardonnerait pas. Sa femme était morte de chagrin suite à tout cela et lui n'attendait plus qu'une chose, rejoindre sa fille et sa compagne.

Monsieur RABOU ne comprend pas que cet homme ait été relâché aussi vite. Il pense au calvaire de sa fille et aurait souhaité une perpétuité pour tous sans remise de peine et sans croyance en une rédemption des criminels.francazal,isabelle rabou,luiza,noria,parachutistes,marcel douzet,france,agression,haine,rêve,justice,vengeance,rédemption,violence,viol,remise de peine,prison,perpétuité,article,disparition,meurtre,peine de mort,pardon,colère,mort,deuil,accompagnement,silence,amour,parent,enfant,psychiatre,expert,juge,armée,jeune,torture,semi-liberté,faites entrer l'accusé,hondelatte,victime

Je rends hommage aussi à Noria Boussedra et Luiza de Azévédro, massacrées par Siauve, Jaouen et Bordji. Elles ont été enlevées ensemble par ces trois hommes le 12 juillet alors qu’elles faisaient du stop dans la nuit, puis elles ont été violées, violentées, brûlées et massacrées. Elles avaient 18 et 12 ans.

francazal,isabelle rabou,luiza,noria,parachutistes,marcel douzet,france,agression,haine,rêve,justice,vengeance,rédemption,violence,viol,remise de peine,prison,perpétuité,article,disparition,meurtre,peine de mort,pardon,colère,mort,deuil,accompagnement,silence,amour,parent,enfant,psychiatre,expert,juge,armée,jeune,torture,semi-liberté,faites entrer l'accusé,hondelatte,victimeMarcel Douzet a rencontré aussi ces hommes, cette fois Siauve et Bordji, qui l'ont tué froidement. Marcel était une figure de la Résistance et était estimé de tous. Il était sur son vélo dans la campagne et il est tombé comme le Petit Prince a disparu dans le désert de la vie, d'un coup de feu, d'un coup de haine, d'un coup mortel et horrible d'absurdité et de monstruosité. 

Cela fait aujourd'hui vingt-quatre ans. La France a été secouée de voir que des jeunes hommes pouvaient entrer dans l’horreur suprême et, sans aucun remords, poursuivre leur chemin et leurs crimes.francazal,isabelle rabou,luiza,noria,parachutistes,marcel douzet,france,agression,haine,rêve,justice,vengeance,rédemption,violence,viol,remise de peine,prison,perpétuité,article,disparition,meurtre,peine de mort,pardon,colère,mort,deuil,accompagnement,silence,amour,parent,enfant,psychiatre,expert,juge,armée,jeune,torture,semi-liberté,faites entrer l'accusé,hondelatte,victime

On a dit d’eux qu’ils n’avaient “aucune maladie mentale”. Pourtant, ils l'étaient, à mon sens, malades. Leur maladie était la haine distillée dans leurs veines. Cette maladie ronge les âmes, les sculptent en personnages diaboliques, les taillent en diamant du mal incarné. Cette maladie n’est pas reconnue mais elle existe. Elle est invisible et insidieuse. Elle vient de l’enfance, de la grossesse parfois, de l’adolescence. 

L’un des criminels était un enfant issu d’un viol, voilà pourquoi je parle de la grossesse.

francazal,isabelle rabou,luiza,noria,parachutistes,marcel douzet,france,agression,haine,rêve,justice,vengeance,rédemption,violence,viol,remise de peine,prison,perpétuité,article,disparition,meurtre,peine de mort,pardon,colère,mort,deuil,accompagnement,silence,amour,parent,enfant,psychiatre,expert,juge,armée,jeune,torture,semi-liberté,faites entrer l'accusé,hondelatte,victimeLa maladie de la haine vient du mal qu’on a reçu mais pas digéré. Elle vient de la colère accumulée, des rêves de vengeance. Elle vient de l’impuissance de n’avoir pu se défendre seul... alors on se saisit du nombre, d’une bande, pour assouvir en groupe des pulsions que chaque individu seul n’aurait pas réalisées. Elle vient du travail qu'on n'a pas fait pour nettoyer sa mare intérieure. Quand la boue remonte, on est alors submergé. La boue peut être tiré vers le haut par un groupe, par des meneurs plus forts psychologiquement. Leur haine résonne avec celle de ceux qui les suivent, qui violent quand leur tour est venu, après le chef...


francazal,isabelle rabou,luiza,noria,parachutistes,marcel douzet,france,agression,haine,rêve,justice,vengeance,rédemption,violence,viol,remise de peine,prison,perpétuité,article,disparition,meurtre,peine de mort,pardon,colère,mort,deuil,accompagnement,silence,amour,parent,enfant,psychiatre,expert,juge,armée,jeune,torture,semi-liberté,faites entrer l'accusé,hondelatte,victimeJe suis choquée que des psychiatres aient décrété en 1989 que les prévenus n’avaient  “aucune maladie mentale”, car après ce qu’ils ont fait, on ne peut pas dire qu’ils ne soient pas emplis de névroses voire de psychoses. Quand on tue et qu’on viole, qu’on massacre et qu’on torture, on ne peut pas dire de la personne qu’elle soit saine d’esprit !!!! Bien qu'une lectrice m'ait écrit qu'un esprit peut "être mauvais sans être malade". 

La fille de Marcel Douzet, Pascale, a réagi à mon article en m'écrivant : "Je pense effectivement que des personnes qui violent, torturent, mutilent et tuent relèvent de la psychiatrie. Le phénomène de groupe n'entraîne pas... il révèle des pulsions de meurtre et autres. Je pense cependant que sans Siauve et El Borgi, les deux meneurs, Feurstein et Jaouen ne seraient sans doute jamais devenus violeurs et assassins. Mais on ne sait jamais... Je suis par contre persuadée que El Borghi et Siauve ne sont pas réinsérables et qu'ils tuerons de nouveau s'ils sont remis un jour en liberté."francazal,isabelle rabou,luiza,noria,parachutistes,marcel douzet,france,agression,haine,rêve,justice,vengeance,rédemption,violence,viol,remise de peine,prison,perpétuité,article,disparition,meurtre,peine de mort,pardon,colère,mort,deuil,accompagnement,silence,amour,parent,enfant,psychiatre,expert,juge,armée,jeune,torture,semi-liberté,faites entrer l'accusé,hondelatte,victime

Puis elle m'a écrit d'autres mots par la suite, suite à un échange avec un Mr Metternich qui écrivait :

"La justice ne peut pas être l'élimination, justement parce que les hommes changent avec le temps. On ne peut pas se comporter comme ceux qui tuent, même envers ceux qui tuent."

Pascale, la fille de MARCEL DOUZET, m'a écrit ceci en juillet 2011, en réponse à de nombreux échanges et questionnements -que vous pourrez lire en dessous de mon article- :

 "Je reviens, une fois de plus sur les commentaires. Malgré mon chagrin éternel, il est évident que j'ai pensé mille fois à la réinsertion de ces hommes qui ont torturé, violé, mutilé, tué... Je n'ai pas l'esprit fermé et je crois à la rédemption. Si je savais qu'El Borgi n'est plus le El Borgi qui a tué mon père "pour le plaisir"... qui a confirmé 2 ans plus tard, lors du procès, le plaisir qu'il avait eu à le tuer et le manque total de remords de l'avoir fait... si j'étais sûre de cela... alors je serais en paix. Je n'ai pas envie de me venger de cet homme. Je ne suis pas un assassin et cela ne ramènerait ni mon père, ni les autres jeunes filles assassinées.

 J'espère qu'El Borgi, Siauve, Feurstein et Jaouen ont fait un tel travail sur eux-mêmes qu'ils ne reconnaissent plus ces hommes de 20 ans qui ont commis le pire et qui étaient eux. Mais j'avoue qu'en ce qui concerne El Borgi et surtout Siauve... je ne suis sûre de rien. Et comme Chloé l'a dit... lorsque ces hommes sortiront l'important serait, outre le fait d'être irréprochables, d'être discrets à vie. Je précise que ces pensées sont les miennes et qu'elle ne reflètent pas celles de la plupart des membres de ma famille ou des familles des jeunes filles qui ont subi l'horreur. Le pardon est parfois impossible face à de tels meurtres. Il ne faut pas oublier que nous sommes tous morts quelque part aussi et que nos vies ont été brisées. Maintenant j'ai la foi et j'espère que Dieu pardonnera ce que les hommes ne peuvent pas pardonner." Pascale Rogemond Douzet

francazal,isabelle rabou,luiza,noria,parachutistes,marcel douzet,france,agression,haine,rêve,justice,vengeance,rédemption,violence,viol,remise de peine,prison,perpétuité,article,disparition,meurtre,peine de mort,pardon,colère,mort,deuil,accompagnement,silence,amour,parent,enfant,psychiatre,expert,juge,armée,jeune,torture,semi-liberté,faites entrer l'accusé,hondelatte,victime

 

Linda, la soeur de Noria, m'a écrit aussi ces mots, que je souhaite partager avec vous :

"Je suis la soeur de Noria et je tenais à vous remercier pour l'hommage que vous rendez aux victimes des monstres de Francazal. Je ne peux pas voir les émissions qui rappelent cette horrible affaire car il ne font qu'approfondir la mauvaise plaie largement ouverte. Je tenais à préciser qu'en aucun moment nous avions eu un soutien de quelconques institutions. Les experts se sont penchés sur le passé difficile des diables, mais qui n'a pas connu une souffrance dans son enfance mais ce n'est pas pour autant qu'on devient assassin.
J'ai une profonde haine contre ce système qui permet à des diables de sortir de prison et refaire leur vie comme si de rien n'était.
Ma soeur venait juste d'avoir 18 ans, elle était belle, studieuse, généreuse, naïve et plein de vie. Ce que les monstres lui ont fait subir je ne l'oublierais jamais, je ne leur souhaite pas la mort mais une souffrance tellement atroce que la mort deviendrait un soulagement pour eux."

Linda BOUSSEDRA_______________________________francazal,isabelle rabou,luiza,noria,parachutistes,marcel douzet,france,agression,haine,rêve,justice,vengeance,rédemption,violence,viol,remise de peine,prison,perpétuité,article,disparition,meurtre,peine de mort,pardon,colère,mort,deuil,accompagnement,silence,amour,parent,enfant,psychiatre,expert,juge,armée,jeune,torture,semi-liberté,faites entrer l'accusé,hondelatte,victime

francazal,isabelle rabou,luiza,noria,parachutistes,marcel douzet,france,agression,haine,rêve,justice,vengeance,rédemption,violence,viol,remise de peine,prison,perpétuité,article,disparition,meurtre,peine de mort,pardon,colère,mort,deuil,accompagnement,silence,amour,parent,enfant,psychiatre,expert,juge,armée,jeune,torture,semi-liberté,faites entrer l'accusé,hondelatte,victime


J’envoie mille pensées à Isabelle RABOU, à Luiza de AZEVEDRO et Noria BOUSSEDRA, à Marcel DOUZET. Que la paix et la lumière soient le soleil de leurs âmes.

Je pense à leurs parents, au papa d'Isabelle, à leurs frères et soeurs, à leur famille, à leurs amis, à Pascale, à Linda. Il leur a fallu tant de courage et toujours aujourd’hui. C’est terrible.

Sincèrement,

Chloé LAROCHE____________________________francazal,isabelle rabou,luiza,noria,parachutistes,marcel douzet,france,agression,haine,rêve,justice,vengeance,rédemption,violence,viol,remise de peine,prison,perpétuité,article,disparition,meurtre,peine de mort,pardon,colère,mort,deuil,accompagnement,silence,amour,parent,enfant,psychiatre,expert,juge,armée,jeune,torture,semi-liberté,faites entrer l'accusé,hondelatte,victime

 

___________________ Lire les articles concernant le père

d'Isabelle RABOU :


http://www.ladepeche.fr/article/2009/11/22/720788-louis-rabou-je-ne-pardonnerai-jamais.html

 

 

http://www.ladepeche.fr/article/2009/12/22/741968-carcassonne-louis-rabou-toujours-face-a-une-justice-deshumanisee.html

 

_____________________________________________________________________

 

 _________________Article paru le 15 avril 1991 :

L’HUMANITÉ-----

 

L’HORREUR AU BOUT DE L’ENNUI :

 

“INEXISTANT dans le monde animal, le crime est le propre des sociétés humaines. Paradoxalement, on parle pourtant de bêtes pour qualifier les auteurs de certains actes criminels dont on se demande comment des êtres humains ont pu les commettre tant ils paraissent monstrueux. Le problème c’est qu’on ne s’interroge que rarement sur l’organisation sociale qui produit de tels hommes. On préfère laisser libre court à la haine pour mieux justifier l’élimination de criminels qui ne font que nous renvoyer à notre propre image.

Le procès qui s’ouvre aujourd’hui devant la Cour d’Assises de Haute-Garonne appartient à cette catégorie. Les jurés, qui vont représenter le peuple de France, vont avoir à juger quatre jeunes parachutistes accusés du viol et du meurtre du trois jeunes filles, dont une mineure de 12 ans et demi, et de l’assassinat d’un garde-chasse de 62 ans.

Philippe Siauve, 22 ans, Thierry El Bordji, 21 ans, Thierry Jaouen, 21 ans et Franck Feurstein, 21 ans étaient tous bouchers avant de se retrouver à la base opérationnelle mobile aéroportée (BOMAP) de Francazal, près de Toulouse pour y effectuer leur service militaire. Quatre « paras » comme on dit, qui tuent le temps en parlant fort et en vidant des canettes. Quatre jeunes au même profil : des enfances qui n’en sont pas ; mère de quinze ans, violence, peu ou pas d’école, placement à la DASS, délinquance… La caserne comme un exutoire et l’ennui au menu…

Le 30 mai 1989, Siauve, Feurstein et Jaouen sont en permission ; virée à Toulouse, vol de quelques autoradios ; la routine… Au moment de rentrer, vers minuit, il repèrent Isabelle Rabou, 23 ans qui arrive en voiture. Ils enlèvent la jeune femme, filent dans les champs, la violent à tour de rôle, l’étranglent avec une ceinture, la poignardent avec un tournevis et un parapluie, roule sur le cadavre avec la voiture à laquelle ils mettent le feu. Ensuite ils rentrent à la base. Le cadavre sera retrouvé un mois et demi plus tard par un agriculteur.

Le 12 juillet suivant c’est cette fois Siauve, Jaouen et Bordji qui se retrouvent à la gare Matabiau. Ils fument des joints, s’ennuient mortellement. Alors ils volent une 205 pour faire une virée au cours de laquelle ils tomberont en arrêt devant Luisa de Azévédro, 12 ans et demi et Nori Boussedra, 18 ans. Le hasard de cette rencontre leur réserve un sort horrible. Les deux jeunes filles sont en fugue depuis deux jours. Elles font du stop. Ils les embarquent et l’horreur recommence au bout d’un chemin de campagne : viols à répétition, étranglements, égorgements, coups de couteau. Détail morbide, Siauve se serait amusé à « lancer » son poignard sur le corps de Noria. Puis ils chargent les deux cadavres dans la voiture et vont faire brûler le tout dans une gravière.

Le 13 juillet, Bordji déserte. Il part rejoindre Siauve en permission chez lui en Isère. Ils sont inquiets car ils savent que l’enquête avance. Ils préviennent Jaouen à la caserne et lui disent de s’enfuir. Eux ont l’intention de gagner l’Espagne. Pour ce faire, ils commettent plusieurs cambriolages, volent des voitures, des fusils. Ces deux là ont perdu tout contrôle. Ils se prennent en photo avec des armes, tuent des vaches comme ça pour se faire plaisir, tirent sur la vitrine d’un bar, tentent, mais heureusement en vain, d’embarquer une femme, Mme Folio, à un arrêt de bus. Ils brûlent leur voiture et rentrent à pied chez Siauve à Saint-Romain de Jalionas quand M. Marcel Douzet, 62 ans, les rencontrent. Le garde-chasse s’inquiètent de leur présence dans les champs à 5 heures du matin. El Bordji le tue net d’une balle dans la bouche. Ils abandonnent le corps sur place et partent dormir chez Siauve. Le lendemain ils seront arrêtés par les pompiers qui avec les gendarmes et des chasseurs, recherchant le garde-chasse, ont organisée une battue. Et leurs aveux entraîneront l’arrestation de Feuerstein et Jaouen.

Le procès est prévu pour durer quinze jours.”

Christian Ferrand

 

____________________ “FAITES ENTRER L’ACCUSÉ”  (émission du 7 avril 2009):

 

“Lorsque le procès des 4 militaires s’ouvre à Toulouse le 15 avril 1991, tout le monde cherche à comprendre comment ils ont pu en arriver là... Le psychiatre Daniel Ajzenberg explique alors comment l’effet de groupe peut entraîner de jeunes hommes dans une telle dérive criminelle. Ce qui frappe surtout la cour d’assises, c’est l’absence totale de remords, deux ans après les faits. Dans son réquisitoire, l’avocat général demande la perpétuité pour les 4, faute de peine plus lourde… Les jurés suivent les réquisitions, avec des peines de sûreté de 15 ans pour Jaouen, 13 pour Feuerstein, et surtout 30 ans pour Siauve et El Borgi, les deux leaders, soit la peine la plus lourde prononcée depuis l’abolition de la peine de mort.” 

 

Vincent de Cointet

France 2_____

 

_____________________________________________________________________________

 

 

Commentaires parus depuis mon premier article

en avril 2009  :

 

 

Hier soir j'ai suivi cette émission vers 23h, concernant l'assassinat en mai 1989 d'une jeune toulousaine isabelle rabou par 4 parachutistes militaires toulousains.J'avoue avoir eu du mal à m'endormir juste après cette programmation. 
peut être parce que cette jeune et ravissante personne fréquentait le milieu étudiant toulousain à l'époque où j'y étais, sûrement l'ai je croisée.... 
peut être parce que j'aimerais la regarder dans ses beaux yeux noirs et la serrer dans mes bras la haut dans les cieux pour la consoler 
peut être parce que je suis en rage contre ces sous hommes qui ne savent penser qu'en dessous de leur ceinture.... 
peut être parce que je deteste la justice française qui souvent relache ces monstres... 
peut être parce que je déteste le monde masculin qui associe virilité et violence 

peut être..... 
mais j'ai eu du mal à m'endormir

Écrit par : goicoechea | 10/04/2009

Répondre à ce commentaire

Goicoechea,

Merci pour votre commentaire lu ce matin.
Il est parfois difficile de dormir dans ce monde où on vit de telles horreurs... et toutes celles dont on ne parle pas !!
Vous dites que vous détestez le monde masculin... "qui associe virilité et violence". Seulement certains hommes sont ainsi mais pas tous.
On peut détester ces quatre parachutistes pour ce qu'ils ont fait... mais pas le monde masculin, car ce serait comme renier la forêt parce qu'il y a des loups dedans.
Avec mes meilleures pensées.
Chloé Laroche

Écrit par : Chloé Laroche | 10/04/2009

Répondre à ce commentaire

Je souhaiterais revenir sur la partie qui concerne le rapport des experts-psychiatres, qui n'ont décelé "aucune maladie mentale" chez ces hommes. A mon avis, mais on peut être en désaccord avec moi, tous les meurtres résultent de pulsions, d'accès de folie. Tuer n'est pas, n'est plus naturel pour l'Homme. On ne peut pas pour autant conclure que tous les criminels sont fous, atteints d'une maladie mentale. 

D'un point de vue judiciaire, il faut bien différencier les névroses et les psychoses de la pathologie mentale à proprement parler. On ne considère pas la monstruosité d'un acte mais plutôt ses circonstances, à savoir s'il a été commis par un individu mentalement stable ou une personne atteinte de troubles mentaux. Je suis d'accord avec vous, de tels crimes sont choquants, presque inimaginables; on n'arrive pas à comprendre comment de jeunes hommes ont pu dériver à ce point. Mais les experts-psychiatres ne se sont sans doute pas trompés, la maladie psychiatrique ne pouvait en l'occurrence être retenue dans cette affaire; les meurtriers ont certes commis des actes terribles et inhumains, mais en toute lucidité, de sang-froid, en se débarrassant des corps, des indices. Ils ont pris conscience de la gravité de leur acte, justement en tuant leurs victimes pour ne pas être inquiétés par leur témoignage. Fous, non. Cruels, barbares, monstrueux, oui, plutôt.

Enfin pour conclure, certains faits divers, je pense notamment au massacre des infirmières à Pau, perpétré par Romain Dupuy en 2004, se sont soldés par des non-lieux psychiatriques, à cause de pathologie mentale (plus ou moins convaincante) plaidée par les avocats. Meurtrier pénalement irresponsable, donc pas de procès, pas de coupable, pas de deuil envisageable pour les familles de victimes. D'où la nécessité de faire confiance aux experts-psychiatres dans l'étude au cas par cas des affaires. 

Et malgré l'atrocité des meurtres commis par les quatre parachutistes, la nécessité d'instruire l'affaire, de poursuivre ces hommes et de les condamner, afin de les écarter au moins quelques temps de la société.

Écrit par : Guillaume | 12/04/2009

Répondre à ce commentaire

Merci Guillaume. Vous avez entièrement raison et mon propos rejoint le vôtre. En fait j'ai développé l'idée de la maladie de la haine, car je suis bien d'accord que si ces hommes avaient été déclarés malades, ils n'auraient pas été jugés. Ils sont néanmoins malades dans leur âme et leur comportement, rongés par un mal qui pousse à répondre à des pulsions profondes de violence, de barbarie et de haine. Notre système judiciaire est dualiste. Soit on est fou, soit on ne l'est pas. Un fou est jugé irresponsable alors que je pense que bien des fous reconnus comme tels devraient avoir un procès et entendre les faits. Les familles s'en trouveraient bien mieux et pourraient aussi faire leur deuil. Ainsi, on pourrait reconnaître sans ambiguité que nombre de criminels auraient besoin d'une sérieuse aide psychiatrique au sein de la prison... au lieu de les enfermer comme des bêtes sauvages sans aide ni prise en charge mentale. Je pense que nombre de criminels vont mal, très mal et qu'ils sont dans une détresse intérieure intenable.

Écrit par : Chloé Laroche | 12/04/2009

Répondre à ce commentaire

Chronique de l'horreur, dans cette affaire, on atteint les sommets de l'innommable...
Alors, l'un des quatre assassins vient de sortir de priion et , probablement, recommencera à tuer et violer. Il a aujourd'hui 40 ans. Ecoeurant!!!
Ca donne la gerbe.

Écrit par : Mimo Laite | 18/08/2010

Répondre à ce commentaire

Oui, effectivement, il y a de quoi s'inquiéter... mais c'est ainsi que sur notre route, on peut rencontrer des personnes qui ont purgé une peine et ont changé et d'autres qui n'auront pas changé et seront peut-être devenues pire qu'elles n'étaient. L'enfer est sur terre, où serait-il ailleurs ???!!

Écrit par : Chloé Laroche | 18/08/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour a tous,

J'ai comme vous vu l'émisssion faites entrer l'accusé, mardi soir j'ai été très choqué et mal le lendemain car je n'arrêtais pas de pensé aux horreurs qui ont été commises, par ces 4 monstres de parachutistes, a l'époque des faits j'avais 18 ans et je n'ai pas trop fait attention aux médias qui annonçé cette terrible horreurs, cela m'a beaucoup touché car j'habite pas très loin de toulouse, ce qui est innacceptable c'est que l'on puisse relaché le meurtrier et barbare, lui se balade tranquillement, respire, mange, il vit quoi...., tranquillement, sérieusement a leur place je me serait suicidé, en fait je pense aux familles des victimes, les pauvres, ils sont obligés de vivre avec cela toute leur vies, par contre il y a aussi quelques chose qui m'a surprise, on n'a pas vu et entendu la famille de luiza.

Écrit par : nac | 20/08/2010

Répondre à ce commentaire

Moi aussi j'ai vu l'emission mardi et j'ai mal dormi ensuite, car j'ai pensé comment la famille et eux meme seront détruit à jamais ....
ces quatres malades méritaient a mon gout la peine de mort !!!
je fais une grande pensée a eux, car cette emission m'a profondement choqué et que je viens de toulouse ...

Écrit par : Thomas ?????? | 20/08/2010

Répondre à ce commentaire

Bonsoir,

Je suis profondément blessé et franchement écoeuré de cette injustice, de plus j'ai appris récemment qu'un d'eux étaient en semi -liberté, thierry jaouen et un autre qui est toujours incarcéré thierry el-borgi, a été fouillé dans sa cellule, car monsieur a en sa possession un ordinateur avec internet; il est passé en conseil de discipline et a pris 10 jours d'isolement , fil y a un journaliste qui sur son article sur internet plaint ce salopard, car il dit que cela été injuste de le mettre en isolement, et qu'il n'a pas pu accéder a internet etc... car ils n'avaient pas de preuve concréte qu'il pouvait communiqué sur internet, " Mais bien sûre" je vais le plaindre en plus, ceux que je plains cette les familles des victimes avec qui je suis de tout coeur, car perdre quelqu'un de proche est très difficile et surtout dans ces circonstances, qui eux ne s'en remettront jamais hélas, alors que la on nous raconte que cette imbécile de el-borgi ce fait un peu bouscouler en prison et que l'on devrait le plaindre, mais n 'importe-quoi le , le pauvre..chocho!!!!!.........!!!!!!!!!,,les gardiens ont bien fait ce n'est pas dix jours de cachot qu'ils auraient du lui mettrent, j'espère qu'il a subit l'humiliation en prison et ainsi que ces 3 autres camarades qui n'ont aucune personnalité, que je comparerais a des "moutons de panurges" et encore je suis sympath les moutons sont eux innofencifs, en france la justice est trop laxiste hélas, dans certains pays le problème ce serait passé autrement, soit le bagne ou la chaise électrique, pendaison, etc... et pourtant croyait moi, je ne suis pas pour la peine de mort, car des innocents ont payés de leur vie, moi personnellement ce n'est pas 15, 20, ou 30 ans que je leur mettrais c'est jusqu'a leur fin de leur vie, j'ai de la haine pour tout ces crimes qui restent impunis et impunissables, surtout quand cela touche a des personnes qui ne peuvent pas se défendre

Écrit par : nac | 20/08/2010

Répondre à ce commentaire

Merci pour toutes vos réactions à propos de ces drames horribles. Ils ont tué froidement Marcel Douzet d'une balle en pleine figure. Marcel Douzet était une figure de la Résistance et était estimé de tous. Il était sur son vélo dans la campagne et il est tombé comme le Petit Prince a disparu dans le désert de la vie, d'un coup de feu, d'un coup de haine, d'un coup mortel et horrible d'absurdité et de monstruosité. Je pense comme vous très fort aux parents des victimes. Quelle horreur pour eux, quel enfer à vivre jusqu'à leur dernier souffle d'avoir en tête le calvaire vécu par chacune de ces filles, de ces femmes. Paix aux âmes de ces victimes et qu'elles aient le courage de rejoindre la Paix et la lumière des Anges. Chloé Laroche

Écrit par : Chloé Laroche | 20/08/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour chloé,

Je suis d'accord avec vous et j'espère qu'elle seront protégés par la lumière des anges.

Écrit par : nac | 21/08/2010

Répondre à ce commentaire

Un esprit peut être "mauvais " sans être malade.

Écrit par : Purdey | 21/08/2010

Répondre à ce commentaire

bonsoir,

Petit-fils de Marcel DOUZET, je tiens juste à vous présenter nos remerciements pour ceux qui envoient toujours de belles pensées pour les jeunes filles disparues et des pensées toutes aussi belles pour notre grand-pere.

le temps n'a pas tous les tamis qu'on voudrait bien lui preter.

Écrit par : docquin | 14/12/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
Je suis la fille de Marcel Douzet, abattu froidement, dans l'exercice de son bénévolat de garde chasse, le 18 juillet 1989. J'ai témoigné, pour la mémoire de mon père, dans l'émission "faites entrer l'accusé".
Je pense effectivement que des personnes qui violent, torturent, mutilent et tuent relèvent de la psychiatrie. Le phénomène de groupe n'entraîne pas... il révèle des pulsions de meurtre et autres. Je pense cependant que sans Siauve et El Borgi, les deux meneurs, Feurstein et Jaouen ne seraient sans doute jamais devenus violeurs et assassins. Mais on ne sait jamais... Je suis par contre persuadée que El Borghi et Siauve ne sont pas réinsérables et qu'ils tuerons de nouveau s'ils sont remis un jour en liberté.
Merci pour les pensées que vous avez pour Isabelle (son papa est un ami) pour Nora et Luiza et pour mon papa bien aimé dont l'absence est éternelle.

pascale

Écrit par : rogemond douzet pascale | 08/01/2011

Répondre à ce commentaire

Pascale Douzet,

Je suis très émue de lire votre lettre et je vous envoie toutes mes pensées dans cette épreuve terrible.

J'ai été si choquée par ce qui est arrivé à votre papa, à Isabelle, à Nora et Luiza.
Et je pense à toutes les familles, aux parents de chaque victime et à vous, très fort.

Pascale, je vous embrasse très fort et transmettez toutes mes pensées au papa d'Isabelle que vous connaissez.

Chloé Laroche

Écrit par : Chloé Laroche | 08/01/2011

Répondre à ce commentaire

Je suis a 100 % d'accord que siauve et el borgi sont irrécupérables

Écrit par : nac | 24/01/2011

Répondre à ce commentaire

 

D'où vous permettez vous de dire qu'ils sont irrécupérables?

savez vous ce qu'ils sont devenus ?
que rien ne justifie leur crime et que la douleur des famille des victimes soit une chose tout à fait compréhensible, que votre déversement de haine pour certains, votre irrespect des dispositions légales (la peine de prison est une sanction ET un moyen de réinsertion) est....étonnant.
Qui plus est le commentaire de "Nac" est avant tout un appel à la haine, une atteinte à la présomption d'innocence dans une affaire toujours pendante devant un tribunal...
merci de vous renseigner avant d'écrire des horreurs.
la peine de mort a été abolie dans toute l'europe et dans n'importe quelles circonstances, quoique vous désiriez. un homme incarcéré dispose de tous ses droits dont celui du respect de sa dignité.
la perpétuité avec 30 ans de sureté est une peine de mort sociale. c'est une torture reconnue par certains juges de la Cour européennes des droits de l'homme.

Écrit par : david | 16/02/2011

Répondre à ce commentaire

David, je comprends votre réaction mais je vous trouve bien tiède. Je fais partie des personnes qui ont le feu bouillant et aussi révoltées devant les crimes tels que décrits dans mon article. C'est bien joli d'être tolérant envers les criminels et je l'ai été parfois, compréhensive dans certaines affaires, mais dans ce cas précis, je n'ai pas de tolérance. Je laisse les commentaires de Nac car cette personne a autant le droit que vous d'exprimer sa colère. La colère peut s'exprimer de diverses façons et je respecte la colère des amis et de la famille.
Si un jour, quelqu'un tuait mon fils.... après ce que j'ai vécu, j'ai réfléchis dernièrement que je ne donne pas cher de la peau de celui qui ferait un tel acte. Voilà tout. Cordialement, Chloé Laroche

Écrit par : Chloé Laroche | 16/02/2011

Répondre à ce commentaire

Bonsoir, j'étais jeune, mais je connaissais Isabelle Rabou. Je profite de ce commentaire pour apporter tout mon soutien aux familles et aux amis. Demain mercredi 2 mars au soir sur W9, à 20h40, est diffusé un "reportage" retraçant notamment l'histoire d'Isa.

Écrit par : FABY81 | 01/03/2011

Répondre à ce commentaire

bonjour
je suis la soeur de Noria et je tenais à vous remercier pour l'hommage que vous rendez aux victimes des monstres de Francazal. Je ne peux pas voir les emissions qui rappele cette horrible affaire car il ne font qu'appronfondir la mauvaise plaie largement ouverte. Je tenais à préciser qu'en aucun moment nous avions eu un soutien de quelconque institutions. Les experts se sont pencher sur le passé difficile des diables, mais qui n'a pas connu une souffrance dans son enfance mais ce n'est pas pour autant qu'on devient assassin.
J"ai une profonde haine contre ce système qui permet à des diables de sortir de prison et refaire leur vie comme si rien n'était.
Ma soeur venait juste d'avoir 18 ans, elle était belle, studieuse, généreuse, naïve et plein de vie. Ce que les monstres lui ont fait subir je ne l'oublirais jamais, je ne leur souhaites pas la mort mais une souffrance tellement atroce que la mort deviendrait un soulagement pour eux.

Écrit par : linda boussedra | 02/03/2011

Répondre à ce commentaire

Je suis très touchée de vous lire, Linda, et que vous, la soeur de Noria, m'ayez écrit ainsi. Je comprends votre douleur et votre colère. C'est horrible ce qui est arrivé à votre soeur et aux autres victimes. Je vous embrasse très fort et je vous remercie pour votre intervention, ainsi que Faby qui m'a écrit juste avant.
Gardez le courage et embrassez bien vos parents. Sincèrement, Chloé Laroche

Écrit par : Chloé Laroche | 03/03/2011

Répondre à ce commentaire

J'ai vu le reportage concernant l'affaire des paras de Francazal hier sur W9. Et j'en profite voyant que la soeur de Noria a posté un commentaire pour lui demander (si ce n'est pas trop déplacé, mais si ça l'est mon commentaire ne saurait être publié) pourquoi les policiers en charge de l'affaire n'ont pas identifié rapidement Noria et Lusia ?

En effet dans le reportage on nous indique qu'il a fallu quelques jours (ou semaines je ne m'en souviens plus) pour identifier les 2 victimes qui étaient dans la voiture et ce grâce à des bijoux retrouvés sur les lieux...
Ce que je ne comprends pas c'est pourquoi il a fallu autant de temps pour identifié votre soeur Noria étant donné qu'elle était portée disparue depuis quelques temps je suppose.

Dans tous les cas si je me pose cette question c'est que je trouve que l'on ne s'est assez intéressé aux victimes dans ce reportage (voire même dans cette affaire), j'ai l'impression qu'elles ne sont que des "lapins", du bétail dans la mesure où on sait juste qu'elles ont été tuées sauvagement mais on a totalement fait abstraction de leur vie, de leur famille etc. On n'en a pratiquement pas parlé et j'aurai aimé connaître (par respect et en leur "hommage") ne serait-ce qu'un tout petit bout de leur vie car avant de n'être que "mortes" elles étaient bien vivantes et ce reportage m'a dérangé lorsque ont été diffusées des images d'archive de la scène du crime où on voit la voiture contenant ces deux corps dont on saura simplement que ce sont 2 femmes, le reste n'étant "pas important". 

Je trouve aberrant que l'on ait cherché à parler de la vie des meurtriers sans même nous parler de ces jeunes femmes, j'aurai aimé leur donné un visage, elles qui ne me sont parvenues que sous la forme d'un vulgaire tas de cendre.

Quoi qu'il en soit, même si je n'obtiens pas de réponse, je tenais à ce que vous sachiez vous la soeur de Noria ainsi que les proches des victimes que je pense à vous et à vos proches disparus, que je prends part à votre douleur (la plus horrible et la plus puissante qui existe).

Écrit par : Hippoclite | 03/03/2011

Répondre à ce commentaire

Hippoclite, vos pensees vont droit au coeur, j'ai vu ce reportage qui m'a dégoutée, car on parlait de Noria et Luisa comme si elles n'avaient jamais exister, "des inconnues", ces deux gamines mordaient la vie à pleines dents, elles avaient une identité et une famille. Ce qui me revolte le plus c'est qu'elles auraient pu vivre si la BOMAP avait laissée les gendarmes enqueter à l'interieur de la caserne à la suite du meurtre de la malheureuse Isabelle, mais c'est l'armée et qui dit Armée "intouchable", je suis également vivement en colère contre l'avocat qui est intervenu "catala" car celui ci était notre avocat en aucun moment il n'a evoquer le nom de NORIA, en attendant il ne s'est pas empêcher de profiter de notre douleur et de se mettre dans la poche (50000Frs) soit 7500€. En plus de notre malheur, il a fallu faire face à des gens qui se servaient de cette horreur pour se faire de la publicité tel que "l'avocat catala". Les seuls soutiens qu'on ait eu étaient d'inconnus tels que vous tous. Ce reportage sur W9 a été diffusé sans que l'on soit informés à l'inverse de "faites entrer l'accusé" qui nous avait contacté, peut être que pour certains journalistes, nous sommes également inexistants. C'est vrai, Hippoclite, on ne s'est jamais interressé aux victimes ni à leur proches mais il y avait des psychiatres, des avocats commis d'office pour les assassins, aujourd'hui l'un des monstres a pu étudier, obtenir un doctorat, c'est normal, ils n'ont pas le souci quotidien du contribuable. 
Pour répondre à ton commentaire qui n'a rien de déplacé bien au contraire car il décrit trés bien le manque d'humanité qu'il y a eu autour de ce drame horrible.
Noria était partie dans l'aprés midi du mercredi 12 juillet avec la petite Luisa pour joindre une amie qui habitait Muret afin de partir toutes ensemble au bord de la mer. Pour nous Noria était partie en vacances avec ses copines, malheureusement, nous n'avions pas de telephone portable donc elle était difficilement joignable. De plus nous venions de demenager le dimanche 9 juillet, on avait pas encore installé ni la ligne telephonique, ni la tele, nous etions dans les cartons, de ce fait nous etions pas au courant de la diffusion des bijoux des gamines, pour nous NORIA et LUISA étaient en vacances chez leur amie. Lorsque la gendarmerie s'est presentée au domicile, personne ne voulait croire ce qu'ils venaient de nous apprendre, nous etions persuader qu'ils se trompaient de personne mais à la vue des bijoux, tout s'est effondré. Il n'y avait plus de doute. Et la suite vous la connaissait, par contre ce que j'aurais appris aupres de ces copines, c'est que ce jour là, Noria et Louisa n'ont pas trouvé l'amie avec qui elles devaient partir donc elles rentraient à la maison, il devait être environ 21h, il n'y avait plus de bus, elles ont tenté de joindre une cousine pour aller les chercher malheuresement elle ne se trouvait pas chez elle ce jour là, elles auraient fait du stop pour rentrer d'aprés les enquêteurs, ce que j'ai toujours eu du mal à croire car Noria était assez mefiante avec les etrangers.

Merci à vous tous de raviver la mémoire de 
NORIA, LUISA, ISABELLE et de MARCEL, qu'ils reposent en PAIX.

Écrit par : linda boussedra | 04/03/2011

Répondre à ce commentaire

Comme d'habitude dans ce genre de reportage "graveleux" les assassins sont sous le feu des projecteurs et les victimes dans l'ombre, pas le moindre respect. Pour les images choquantes et les détails sordides les médias répondent toujours présents mais aucuns hommages, aucunes pensées pour les victimes et leurs familles. Lorsqu'ils ont annoncés qu'un des meurtriers avait obtenu un doctorat je n'ai pas pu m'empêcher de penser à l'avenir qu'aurait pu avoir Isabelle, Noria et Luisa, ça m'a profondément dégouté.
Merci Linda de nous éclairer sur l'histoire de Noria et Luisa car visiblement il ne faut pas compter sur les journalistes pour le faire, je partage également vos doutes, j'ai en effet été interloqué lorsqu'ils ont dit que Noria et Luisa étaient volontairement monté en voiture avec trois hommes.

Courage, sincérement, Emilie.

Écrit par : Emilie | 05/03/2011

Répondre à ce commentaire

Je trouve irresponsables les gens qui excusent les délinquants de ce type. On pourrait même douter de l'objectivité de ceux qui décident de les relacher. Bien sur que ces para sont irrécupérables et il n'y a qu'à leur souhaiter toute la soufrance possible au monde. 
Il serait "drôle" (excusez le terme) de voir le changement d'avis des gens qui cautionnent la sortie de ces monstres s'ils avaient une fille qui connait le même sort. J'ai une fille de 12 ans ce qui me permet d'imaginer "l'effet". 
Je m'adresse aux familles. Je ne vous connais pas mais dieu sait ce que j'ai eu mal au ventre en regardant cette emission de ce 09 mars 2011 !
Dire que ces gens auront des enfants et un doctorat . 
Quelle honte !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : yannick | 10/03/2011

Répondre à ce commentaire

Merci Linda de nous avoir parlé de votre soeur à qui on pense très fort, de Noria et de Luisa.

Je pense beaucoup aux familles des victimes de ces "monstres".
Mais je pense aussi que ces monstres payent ou ont payé pour certains.
Il faut espérer comme le croient certains.... que les personnes telles que celles qui ont commis ou participé à des crimes aussi horribles.... que ces personnes puissent s'amender, se défoncer pour se transformer, prendre une route différente, travailler sur eux pour changer le plomb et la merde en or, mettre assez de lumière dans le coeur qu'ils ne pourraient jamais reproduire de tels actes.

J'adresse toutes mes pensées d'amitié aux familles et ami(e)s des victimes.

Chloé Laroche

Écrit par : Chloé Laroche | 10/03/2011

Répondre à ce commentaire

un drame parmis tant d'autres...

Écrit par : idomar ali | 20/05/2011

Répondre à ce commentaire

Bonsoir,
Je suis revenue sur les commentaires faits à Chloé et j'ai lu la "rébellion" de David quant au fait que j'ai dit que Siauve et El Borgi n'étaient sans doute pas réinsérables. Ces hypothèses ont été émises par d'imminents psychiatres qui n'ont trouvé comme circonstances atténuantes à cette certitude que la jeunesse des assassins (à l'époque). De plus, nous avons, nous victimes, les moyens de savoir régulièrement où en sont les assassins et je vous apprends que Siauve a été interné (tout en étant incarcéré). Vous n'avez pas assisté au procès David et vu El Borgi sourire en parlant de mon père, en disant haut et fort qu'il ne regrettait rien pour lui. Vous ne savez rien de ce que fut notre vie après la mort de mon père. Vous ne savez pas que Mme Rabou est morte juste après l'émission "faites entrer l'accusé"... Morte de chagrin... morte de savoir ce que sa fille avait enduré. Quant à M. Rabou, qui est un ami, il est désormais sur un fil, comme un funanbule. Il ne sait même plus pourquoi il vit. Ce que nous avons vécu est un carnage. Je sais de quoi je parle. Ne parlez pas, David, de ce que vous ne connaissez pas. pascale douzet fille de Marcel douzet assassiné le 18 juillet 1989

Écrit par : pascale rogemond douzet | 06/06/2011

Répondre à ce commentaire

Pascale DOUZET, quelle douleur vous vivez, c'est intolérable ce que ces hommes ont causé de souffrances et d'horreurs. Nous sommes de tout coeur avec vous. Croyez que je sais et que je comprends votre colère et votre chagrin. Recevez toutes mes pensées ainsi que Monsieur RABOU et je pense aussi à LINDA. Sincèrement, Chloé Laroche

Écrit par : Chloé Laroche | 12/06/2011

Répondre à ce commentaire

Bonjour linda, pascale et ainsi que tout le monde, j'ai été bouleversé par cette affaire et très sincèrement, je suis de tout coeur avec vous.

Écrit par : nac | 28/06/2011

Répondre à ce commentaire

La prison n'est pas faite pour arranger ceux qui ne vont pas bien et il n'est pas surprenant que Philippe Siauve ait été interné après 20 ans de prison, mais pourquoi ne pas dire que Thierry El Borgi travaille depuis la prison, qu'il est apprécié de ses employeurs, qu'il a complètement changé, qu'il n'est plus du tout la même personne et qu'il a obtenu en prison, donc dans des conditions très difficiles, des diplômes universitaires de haut niveau.

Donc l'avis des psychiatres ne vaut pas forcément et tout homme est récupérable quoi qu'il ait fait, le considérer, c'est cela être humain.

Écrit par : Metternich | 04/07/2011

Répondre à ce commentaire

Considérons-le mais pas ici... car en attendant, même si lui s'est reconstruit, d'autres sont au cimetière et leurs famille en pleurs et détruites.... alors que ce monsieur finisse sa vie en paix mais dans le silence ! Merci.
Chloé L

Écrit par : Chloé Laroche | 05/07/2011

Répondre à ce commentaire

Je ne sais pas s'il s'est reconstruit. Ce que je voulais dire c'est qu'il n'est pas le monstre qu'on voudrait décrire - et que c'est cela qui est terrible - c'est un homme qui sans doute me ressemble par certains côtés.
Bien sûr les choses sont irréparables, mais il faut considérer la vie dans toute sa complexité et son drame, sinon l'on en vient à oublier sa propre humanité.
Cet homme ne peut pas être en paix, cela n'a pas de sens de dire cela. On porte sur soi le poids de son passé, mais dire que ce que les hommes infligent aux autres est intolérable ne dit rien sur ce que doit être la justice. Et la justice ne peut pas être l'élimination, justement parce que les hommes changent avec le temps.
On ne peut pas se comporter comme ceux qui tuent, même envers ceux qui tuent. Et on ne peut pas faire non plus comme s'il n'existait pas et comme s'il n'avait aucune valeur, malheureusement sans doute.
Et c'est d'ailleurs ce qui explique certaines attitudes, s'il se confronte directement à ce dont il est responsable, il se suicide, donc il est obligé de passer par des phases de contournement ou d'évitement on va dire. Je ne pense pas que cela veuille dire qu'il n'est pas conscient ou qu'il ne souffre pas de ce qu'il a fait.

Écrit par : Metternich | 07/07/2011

Répondre à ce commentaire

Bonjour, à tous "Mettenich" veuillez m' excusé de ma franchise, mais je ne vais pas pleuré sur le sort de ces assassins, qui eux savent pourquoi ils sont en prison , je compatie surtout a la douleur et la grande peine des familles des victimes.

Écrit par : nac | 12/07/2011

Répondre à ce commentaire

Metternich, je comprends votre propos. Je pense que certaines personnes sont bonnes à l'intérieur et que ce sont parfois de mauvaises fréquentations ou des blessures antérieures graves qui les poussent au crime .... Mais en restant du côté des familles des victimes, comprenons aussi leur colère immense, leur désarroi et leur profonde tristesse. Merci pour votre commentaire. Et... Merci à Nac.

Chloé L.

Écrit par : Chloé Laroche | 13/07/2011

Répondre à ce commentaire

Je reviens, une fois de plus sur les commentaires. Malgré mon chagrin éternel, il est évident que j'ai pensé mille fois à la réinsertion de ces hommes qui ont torturé, violé, mutilé, tué... Je n'ai pas l'esprit fermé et je crois à la rédemption. Si je savais qu'El Borgi n'est plus le El Borgi qui a tué mon père "pour le plaisir"... qui a confirmé 2 ans plus tard, lors du procès, le plaisir qu'il avait eu à le tuer et le manque total de remords de l'avoir fait... si j'étais sûre de cela... alors je serais en paix. Je n'ai pas envie de me venger de cet homme. Je ne suis pas un assassin et cela ne ramènerait ni mon père, ni les autres jeunes filles assassinées.

J'espère qu'El Borgi, Siauve, Feurstein et Jaouen ont fait un tel travail sur eux-mêmes qu'ils ne reconnaissent plus ces hommes de 20 ans qui ont commis le pire et qui étaient eux. Mais j'avoue qu'en ce qui concerne El Borgi et surtout Siauve... je ne suis sûre de rien. Et comme Chloé l'a dit... lorsque ces hommes sortiront l'important serait, outre le fait d'être irréprochables, d'être discrets à vie.Je précise que ces pensées sont les miennes et qu'elle ne reflètent pas celles de la plupart des membres de ma famille ou des familles des jeunes filles qui ont subi l'horreur. Le pardon est parfois impossible face à de tels meurtres. Il ne faut pas oublier que nous sommes tous morts quelque part aussi et que nos vies ont été brisée. Maintenant j'ai la foi et j'espère que Dieu pardonnera ce que les hommes ne peuvent pas pardonner. Pascale rogemond douzet

Écrit par : Pascale rogemond douzet | 13/07/2011

Répondre à ce commentaire

Merci infiniment pour votre intervention, Pascale. Vous êtes dans notre coeur, dans mon coeur. C'est très touchant ce que vous nous écrivez. Recevez toutes mes pensées, à vous et votre papa. Que la paix lui soit donnée et la consolation pour vous et votre famille ainsi que pour toutes les familles des victimes. Chloé Laroche

Écrit par : Chloé Laroche | 14/07/2011

Répondre à ce commentaire

Bonjour

Je vous fait part de ces quelques lignes pour vous exprimer mon chagrin a propos de cette triste histoire, j'ai beaucoup étudier l'affaire des paras de francazal tous ce que je peux dire c'est que je regrette l'abolition de la peine de mort, car la douleur des meurtriers n'est que temporaire tandis que celles des familles est éternel... 
Je pense a Isabelle Rabou et a son pére Jean Louis, ayant aussi une petite fille je peux imaginer l'amour que cet homme avait pour sa fille, a coté de lui je me sens bien petit quant je vois le grand courage qu'a cet homme et aussi aux familles de Noria Luiza et Marcel Douzet.
Je n'est d'avis a emmettre concernant l'avis des psychiatres a propos des paras se francazal tous ce ke je peux dire c'est qu'ont es tous responsables de nos actes nos mains ne sont guidées par personne.
A propos, ayant consulté les archives de l'ina, je me suis apercu que Thierry El Borgi et Phillipe Siauve ont commis un cinquiéme meurtre a St Romain des Arbres dans le Gard, et je suis un peu étonné que personne n'en fais réference...
Paix au ames d'Isabelle Rabou de Noria de Louiza et de Marcel Douzet que ALLAH l'es guide vers la lumiére eternelle.

Ali Idomar.

Écrit par : Idomar Ali | 18/07/2011

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Ali,
Je pense que vous avez confondu Saint Romain de Jalionas et Saint Romain des Arbres, car à ma connaissance, Siauve et El Borgi n'ont pas commis d'autres meurtres que ceux d'Isabelle Rabou, de Noria, Luiza et celui de mon père - cela déjà étant absolument terrible. Alors si vous pouviez me parler de ce meurtre pour que je comprenne ce que vous avez consulté dans les archives dont vous parlez. Mais s'il y avait eu un autre meurtre, nous les familles, serions au courant je pense.
Merci Ali pour vos pensées spirituelles
pascale rogemond douzet

Écrit par : rogemond douzet pascale | 01/08/2011

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Pascale
En fait le nom de la commune c'est Saint Laurent des Arbres et c'est dans le Gard je suis tombé sur une vidéo de l'ina en tapant: les paras de francazal, sur google, dur le reportage le journaliste y raconte qu'un dénommé Aissa Badaine a été abattu non loin de chez lui dans le Gard pendant la cavale d'El Borgi en voulant rejoindre Phillipe Siauve dans l'Isére, l'itinéraire passe logiquement par le Gard, de plus des témoins ont affirmé que la victime a été abattu par une personne au crane rasé la description corespondrait a celle d'El Borgi... 
Voila je vous laisse découvrir cette vidéo puis vous me direz ce que vous en pensez. 
Crdialement.
Ali Idomar.

Écrit par : Ali Idomar | 25/08/2011

Répondre à ce commentaire

Bonjour à tous.
J'ai moi aussi été horrifiée par cette sordide affaire mais qui ne le serait-pas ?
Je pense au calvaire des victimes et à la souffrance de leurs proches, j'ai ressenti une douleur similaire lors du viol collectif de ma soeur par une bande de voyous du même genre. Par chance, elle n'a pas été tuée, mais elle souffre encore beaucoup aujourd'hui, mes parents et moi aussi d'ailleurs car elle n'a jamais plus été la même, il y a quelquechose de cassé en elle...
Je m'interroge beaucoup sur l'état mental des coupables de ce genre d'horreurs et sur l'évolution psychique des protagonistes de l'affaire Francazal.
Pascale rogemond douzet, vous dites plus haut que vous avez les moyens d'être informée régulièrement du devenir des assassins : comment se fait-il que Siauve soit interné 20 ans après alors qu'il n'a pas été considéré comme fou par la Cour d'Assises ? Est-il devenu psychotique à cause de la prison ? Savez-vous ce qu'est devenu Feuerstein ?
A croire le commentaire de Metternich, El Borgi s'est métamorphosé, a fait des études etc...Pensez-vous qu'une transformation soir possible pour ce genre de personnages ?
Je suis impressionnée par votre sagesse sereine malgré votre chagrin, vous dites croire à la rédemption.
J'aimerais y croire aussi mais c'est tellement difficile...

Écrit par : Marie-Laure | 05/09/2011

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Marie-Laure,
je crois à la rédemption parce que j'ai la foi. Sans bigotterie aucune. C'est en moi comme j'ai un coeur. La foi aide beaucoup. Elle n'empêche pas le chagrin mais l'atténue souvent. Elle ne permet pas la haine mais l'ouverture d'esprit. Ce n'est pas toujours simple. Il y a des souvenirs, des dates qui font resurgir des colères. Il faut faire le dos rond, penser à ce qui est bon pour ne pas sombrer à cause de la laideur. Oui, chère Marie-Laure... ce n'est pas facile...
Nous savons "l'évolution" des assassins par des tas de ficelles : nous demandons des extraits de naissance avec dernière mentions marginales. Cela nous a permis d'apprendre que FEurstein s'est marié en prison. Nous avons aussi des amis qui ont fait partie de l'enquête et qui nous préviennent quand quelque chose bouge. Ainsi, nous avons appris il y a dix-huit mois que Jaouen a été libéré. Je pense que FEurstein le sera bientôt.
C'est par des tuyaux que je ne citerai pas que nous avons appris que Siauve avait été interné en prison, qu'il avait "pété les plombs". Je pense que comme assassin d'une fillette de 12 ans, de jeunes filles et d'une personne âgée... il a dû être pris à partie par les co-détenus. Il faut dire que Siauve était déjà quelqu'un de "dérangé" avant. Preuve est de ce qu'il a été capable de faire ! Et ainsi que je l'ai déjà écrit, les experts l'avaient déclaré "perturbé" et non réinsérable (le seul point positif étant sa jeunesse à l'époque)
Quant à l'assassin de mon père, Thierry El Borgi, il va passer son doctorat en informatique et nul doute qu'en 2019 une demande de remise en liberté sera faite, puisqu'il aura accompli ses 30 de peine incompressible. La suite appartient à la justice. Mais il ne faut pas être dupe : ils vont tous sortir de prison et nous le saurons.
Je prie pour que ces hommes soient vraiment réinsérables car si l'un d'eux venait à tuer de nouveau... ce serait une nouvelle tragédie : celle de la récidive.
J'ai bien du mal à y penser. Là, en vous écrivant, cela me fait monter les larmes aux yeux.
Il faut vraiment que nous nous aimions beaucoup, nous êtres humains si beaux et si vaillants... pour que nous soyons vainqueurs de ces êtres qui ont osé prendre des vies... comme cela... pour le plaisir...
J'ai écrit avec mes tripes... pardonnez-moi 
pascale rogemond douzet

Écrit par : pascale rogemond douzet | 01/11/2011

Répondre à ce commentaire

bonsoir,
ali,kchme sou9 nogayounk.

Écrit par : aicha | 14/01/2012

Répondre à ce commentaire

bonsoir,
ali,kchme sou9 nogayounk.

Écrit par : aicha | 14/01/2012

Répondre à ce commentaire

Très intéressante cette conversation ! pour info, Jaouen est sorti de prison en 2009... il est marié et il a même son profil sur FB ! lorsque l'on voit ses écrits ou ceux de sa femme, on ne peut pas dire qu'il a appris grand-chose durant ses 21 années d'incarcération ! je rappelle que Jaouen a été condamné à une peine de prison à perpétuité assortie d'une mesure de sûreté de 15 ans... Feuerstein, lui, a été condamné à la même peine sauf pour la mesure de sûreté et même s'il va sortir bientôt, il aura passé près de 25 ans en prison alors que sa mesure était infèrieure à celle de Jaouen ! ce qui signifie aussi que les juges qui ont eu à statuer ont pris soin de regarder très attentivement ses perspectives de réinsertion... il ne faut pas oublier non-plus que ces types retourneront en prison au moindre faux pas... y compris s'ils se mettent à pisser sur le paillasson d'un voisin ! Siauve... il est en Maison Centrale à Arles... entre 2 internements psychiatriques... Olivier Maurel (ancien directeur de Maison Centrale) parle de Siauve dans son 1er bouquin même s'il a pris soin de ne pas nommer le personnage... Siauve voit des démons partout, a fait plusieurs tentatives de suicide et s'est copieusement tailladé le corps, y compris le visage lors de ses nombreux rites... il mesure 1,65 m et pèse 55 kilos... et ne ressemble à rien ! ce type est parfaitement inapte à reprendre une vie en société... en 2019 ou en 2030... il restera à vie en prison et par les temps qui courent, je doute fort qu'un magistrat aura le coeur à prononcer une libération conditionnelle ! El Borgi... il est au centre pénitentiaire de Bapaume, dans le Nord... il suit un doctorat d'informatique... pour un type qui était déclaré comme débile léger en rentrant en prison, il fait fort ! pratiquement le seul détenu en France qui dispose d'un CDI avec une société d'informatique en travaillnt dans sa cellule... il a eu quelques problèmes avec l'administration car celle-ci pensait qu'il avait installé internet dans sa cellule avec les moyens du bord alors qu'il réalisait des essais de logiciels de sa conception... c'est sûr que si les détenus commencent à avoir Bac + 10... cela va agacer des surveillants ! à mon avis, il sortira en 2019 ou 2020... cela écrit... on a déja vu des monstres qui passaient 20 ans de prison, sans emmerder le Monde, et reprendre des études qui se sont avérées brillantes ! ce qui n'a pas empêché la récidive... de toute façon, ces types sont facilement repérables... Jaouen a carrément mis son adresse sur FB ! quel con...

Écrit par : Maurice | 29/01/2013

Répondre à ce commentaire

Merci pour ces renseignements, Maurice. Vous êtes très au courant. Mes pensées vont comme vous en ce jour -et chaque jour- vers les familles des victimes. Quand je relis les commentaires de la famille ci-dessus, je comprends tant votre colère, cette douleur, ces regrets devant des vies massacrées... et cette ignorance de la vie des victimes, mises dans l'ombre au procès des assassins, dont on connaît plus la vie et le visage que ces personnes assassinées. Puissent-elles trouver la paix et que leur famille trouve soutien et réconfort, Chloé Laroche

Écrit par : Chloé Laroche | 30/01/2013

Répondre à ce commentaire

Effectivement, je suis très au-courant ! d'ailleurs, les personnes qui ont été touchées par de tels drames sont forcément très au fait de ce qui arrive aux bourreaux de toutes sortes... il ne faut pas être grand clerc pour deviner, se renseigner et savoir exactement quels sont les sorts et les quotidiens de ces monstres ! je suis persuadé que certaines familles ont encore la rage Aujourd'hui... on dit souvent que si la justice a été inventée, c'est justement pour éviter la vengeance... facile à dire ! je suis toujours surpris de ces visiteuses de prison qui finissent par tomber amoureuses de types comme Jaouen ou Feuerstein... les vies de ces pauvres filles sont à tel point misérables qu'elles ressentent le besoin de se consoler avec des types qui ont commis le pire ? j'en connais une qui a joué avec le feu en tombant amoureuse d'un détenu du centre de détention de Melun... le détenu en question étant un pervers narcissique qui a écopé de 20 ans de prison ! résultat, depuis plusieurs mois, elle a été obligée de changer d'adresse et son quotidien actuel est fait de peur et de crainte... la femme de Jaouen (il s'est marié en 1998 avec elle), cela sent la pauvre fille qui n'a connu que des échecs sentimentaux et un parcours chaotique depuis des lustres... on a vu récemment une femme, médecin généraliste, visiteuse de prison, tomber amoureuse d'un type célèbre pour avoir perpétué un quadruple meurtre au milieu des années 90 ! elle a même fait le nécessaire pour que cette sous-merde puisse être libérée en conditionnelle en racontant à tout-va que son mari était innocent puisqu'il l'a dit ! pourtant, l'enquête a révélé qu'il était coupable, il est d'ailleurs passé aux aveux juste après cette boucherie... le type en question est tellement idiot qu'il n'a même pas été foutu de décrocher un diplôme de manutentionnaire à la Maison Centrale de Poissy en 17 ans de prison ! il paraît que Patrice Allègre reçoit régulièrement des demandes en mariage depuis son incarcération... la Maison Centrale de St-Maur a dû lever le pied car les courriers qui lui étaient destinés représentaient un poste à plein temps pour un surveillant commis d'office pour distribuer ces déclarations d'amour ! j'ai tout de même du mal à comprendre comment Jaouen, en liberté conditionnelle, puisse bénéficier d'un compte FB... El Borgi passe pour un détenu modèle, Mr dispose d'un doctorat d'informatique... c'est beau ! quelle réussite... en même temps, un type qui est condamné à la peine de réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une mesure de sûreté de 30 ans... avec les griefs qui lui ont été faits... soit il sort de sa cellule et se met en difficulté avec les autres détenus qui n'apprécient que fort modérément des violeurs, assassins d'enfants et j'en passe et des pires ! soit, il reste dans sa cellule et se met à lire, à écrire, à apprendre, à reprendre des études... finalement... obtenir un doctorat après 25 ans derrière les barreaux, c'est à la portée de beaucoup... quand on a que ça à faire ! cela m'étonnerait fort que El Borgi ait beaucoup travaillé en atelier... Florence Rey, bien plus intelligente et cultivée que El Borgi, au bout de 15 ans, elle est sortie avec un BTS de la prison pour femmes de Rennes... alors qu'avant les faits, elle était une brillante étudiante pleine d'avenir... El Borgi, lui, avait juste un CAP de boucher, un parcours scolaire et familial très chaotique... en prison, au début de sa peine, il avait le QI d'un débile léger ! soit il a volontairement trompé les psys... soit le doctorat d'informatique est vraiment à la portée du 1er venu ! je suis toujours étonné qu'en France, la quasi-totalité des gens pensent que tout détenu est réinserable... c'est faux ! environ 2500 détenus ne le sont pas... c'est pour cela qu'une ancienne Ministre de la Justice souhaitait créer des sortes de prison qui ne disent pas leurs noms... juste parce-que de dangereux criminels peuvent un jour sortir de prison, juridiquement parlant... mais aussi juste parce-que les surveillants, les magistrats et les psys, qui ont en-charge ces psychopathes, pensent que le risque de récidive est vraiment trop important pour laisser errer ces criminels dans nos paisibles campagnes... campagnes qui deviennent d'ailleurs de moins en moins paisibles ! lorsque Patrice Evrard a profité d'une permission pour enlever un petit garçon, le séquestrer et le violer à de multiples reprises dans un garage... il est tout de même notable de constater que les surveillants de la Maison d'arrêt de Caen était bien seuls à savoir que ce pervers récidiverait !

Écrit par : Maurice | 04/02/2013

Répondre à ce commentaire

Des Thierry J. sur FB il y en a plusieurs et lorsque l'on voit les photos des profils accessibles on se rend bien compte, malgré le temps qui passe qu'aucun ressemble à l'un des 4 paras incriminés.
Ces personnes purgent ou ont purgé leur peine, ils ont payé leur dette à la société, ils ont le droit à l'oubli je pense. C'est une histoire entre eux et leur conscience mais personne n'a droit de juger autrui. 
Maurice, pour votre gouverne ce n'est pas Patrice Evrard mais Francis Evrard pour quelqu'un de soit disant très au courant vous êtes très approximatif. 
Bref, je trouve que votre post est déplacé vis à vis des victimes et vous parlez vraiment sans savoir. Votre culture Détective/faites entrer l'accusé est pathétique et lamentable.

Écrit par : alfette | 05/02/2013

Répondre à ce commentaire

Merci Alfette pour votre commentaire mais je défends Maurice car il a le droit de s'exprimer aussi et d'exprimer la colère et le doute sur des personnes qui peuvent ou non récidiver. Il y a assez d'affaires pour voir que la sortie de prison n'est pas un gage d'innocence totale. On a tous le droit de juger et surtout de porter un jugement sur des faits graves ayant donné la mort et détruit des familles. Les années de prison effectuées ne rendent pas leurs enfants aux familles dans le deuil.

Écrit par : Chloé Laroche | 05/02/2013

Répondre à ce commentaire

Alfette... je ne regarde jamais les émissions style "Faîtes entrer l'accusé" ou autres ! je confirme bien que Thierry Jaoen, le vrai et l'unique, a bien son profil sur FB... il vit en Midi-Pyrénées, est assez baraqué, trop de sport en prison sans doute, il a les cheveux longs et c'est généralement sa femme qui se charge des écrits sur FB ! il suffit de chercher un peu... perso, j'ai trouvé très rapidement ! Personne n'a droit de juger autrui ??? ah bon !!! pourtant, cette bande des 4 a été jugée par une Cour d'Assises et par un jury populaire... le seul qui m'a fait de la peine, c'est Feuerstein ! il avait un cocard au niveau d'un oeil, probablement vite maquillé pour éviter que tout le Monde sache qu'il s'était fait sérieusement rabrouer par d'autres détenus... lui et Jaouen ont dû apprécier d'avoir été donné par les compères El Borgi et Siauve... ces Rambo de pacotille (puisqu'ils se prenaient comme tels) ont préféré s'en prendre à des femmes sans défense et à un garde-chasse âgé qui ne demandait rien à personne... ils ont même tiré sur des vaches ! pourtant, lors des interrogatoires, les Rambo se sont vite mis à table ! quel courage... pour moi, il n'y a pas de rédemption possible... ils vivent leurs vies... après, si l'un d'entre eux ou les 4 meurent de façon pas très naturelle, je ne vais tout de même pas pleurer... j'en connais même qui s'arrangeront pour aller pisser sur leurs tombes ! et en ce qui concerne la dette à la société... je doute fort que les 4 aient pu "rembourser" intégralement les parties civiles... ce terme n'est pas très approprié à la situation mais je n'invente rien, il est couramment employé par des magistrats qui statuent sur des dossiers de libération conditionnelle... en ce qui concerne Francis Evrard, c'est une faute de frappe, pas une erreur... ça arrive ! je lis régulièrement des dossiers de la Justice et de la Police, croyez-moi, je ne m'étonne pas après que des voyous voire des criminels sont libérés pour vice de procédure ou par la faute d'une faute d'orthographe écrite au dossier ! ça arrive même aux meilleurs et aux plus diplômés... perso, je n'ai pas de vengeance personnelle envers ces hommes, ni les autres qui sont en prison et pour longtemps... mais que l'on ne vienne pas me bassiner avec cette soi-disant rédemption ou prise de conscience !

Écrit par : Maurice | 07/02/2013

Répondre à ce commentaire

j'avais vu l'affaire des 4 salopards de Francazal par le billet de l'émission "faites entrer l'accusé" j'en étais resté assez perplexe en entendant certains propos de journalistes comme d'habitude qui paraissaient complétements déformés par rapport à la dure réalité des choses dans cette affaire...
j'ai vu aussi le FB de jaouen, c'est vrai que ses 20 années en prison n'ont pas l'air de l'avoir "outillé"; j'trouve ça abbérant d'ailleurs qu'il mène une vie paisible, et Maurice: ne dis pas qu'il est baraqué le mec, quand j'vois les photos de Jaouen, j'vois un mec avec des cheveux long dégueulasses, des vieux tatouages pourris, et une tête d'alcoolique... ce mec et son environnement social me font plus penser à des personnes appartenant à une population issue du "quart monde"... et El borgi on s'en fout qu'il ait un doctorat en informatique, il mérite la prison à vie comme Siauve, c'est une personne dangereuse et ça le restera! j'serais à la place des victimes, réinsérer ou pas réinsérer j'attendrai patiemment leur sortie pour les "accueillir"... à bon entendeur

Écrit par : gillou | 31/03/2013

Répondre à ce commentaire

Nous sommes tous d'accord sur le fait que cette horrible affaire méritait une punition lourde pour les coupables. Mais les précédents commentaires sont jonchés de ragots aveuglés par la haine.
Vous focalisez sur le profil facebook de Jaouen mais il y a une série d'homonymes et aucun ne correspond au Jaouen de cette affaire. Celui du profil que Gillou décrit comme « un mec avec des cheveux longs dégueulasses, des vieux tatouages pourris et une tête d'alcoolique » a les yeux bleus alors que le Jaouen de l'affaire a les yeux marrons et les oreilles décollées.
Il a quand même purgé 5 ans de plus que sa peine de sureté soit 20 ans, il a le droit de vivre une vie normale désormais, Alfette a raison !
Et si Feuerstein va bientôt être libéré, c'est pareil pour lui, il aura le droit à une chance de réinsertion, je ne comprends pas votre acharnement de les voir enfermés à vie, malgré l'horreur des faits, 20 ans, 25 ans ou 30 ans de prison ne sont pas négligeables. Même libres, ils seront marqués à vie par une si longue incarcération.
Le deuil des familles des victimes est à régler avec eux-mêmes et ce n'est pas dans le culte de la victimisation qu'ils parviendront à cicatriser leurs blessures et ceci, que les coupables soient morts ou vifs, incarcérés ou libres.
Les opinions de Maurice sont un éventail de clichés, je vois que vous êtes incollable en matière de ragots de wc de Cour d'Assises !
Vous évoquez l'affaire Leprince sans la nommer, en qualifiant l'accusé de « sous-merde » … mais pour qui vous prenez-vous ?!
L'enquête n'a jamais révélé qu'il était coupable, il a été condamné sur les témoignages de sa femme et de sa fille sans être étayés par des preuves matérielles... Renseignez-vous sur l'admirable contre-enquête de Nicolas Poincaré et Roland Agret.
On peut avouer n'importe quoi sous la pression d'une garde-vue, c'est le même genre de méthode qu'a subi Patrick Dils, accusé à tort d'un double meurtre d'enfants. Après 16 ans de prison et trois procès, il a enfin été acquitté et a pû reconstruire sa vie grâce au soutien de sa famille et de sa rage de vivre.
C'est à cause de gens comme vous Maurice, que ce genre d'erreur judiciaire arrive. 
Vous êtes méprisant du monde ouvrier en disant « ...il est tellement idiot qu'il n'a même pas été foutu de décrocher un diplôme de manutentionnaire... » 
Encore une fois, pour qui vous prenez-vous ?
Vous semblez rempli de rancoeur et de frustration, vous dénigrez de la même façon les grandes études informatique d'El Borgi. S'il a pû étudier et réussir un doctorat, c'est que la prison l'a structuré et l'a fait mûrir ! 
Et dire qu' « obtenir un doctorat après 25 ans derrière les barreaux, c'est à la portée de beaucoup... » je suis persuadé que non ! Beaucoup ne pourrait pas y arriver et même hors prison, en fait vous ne supportez pas que ses compétences intellectuelles soient supérieures aux vôtres !
Quant à Siauve, ses troubles mentaux n'ont rien d'étonnant, c'est même fréquent paraît-il dans le monde carcéral de développer ce genre de symptômes.
A ce sujet, un très bon film-documentaire est sorti sur le quotidien des femmes psychiatres au SMPR des Baumettes ( "Etre là" de Régis Sauder ).
Il est probable que les troubles mentaux de Siauve soient une réponse à la prise de conscience de ses actes, sans vouloir me prendre pour un psychiatre, l'expression qui pourrait le définir est « décompensation psychotique ».
En réalisant l'horreur de ses actes, il y a une sorte de fracture de la personnalité qui se produit ( comme les pièces détachées d'un puzzle ) et les symptômes (délire, hallucinations) sont les réactions de cette décompensation. 
Une tentative de suicide peut dans ce cas, être interprétée comme une échappatoire. Ce genre d'épisode délirant se soigne avec des médicaments et n'interdit pas la possibilité d'une réinsertion.
Arrêtez vos jugements radicaux en parlant de prison à vie pour Siauve et El Borgi, il faut plutôt étudier leur évolution depuis 20 ans et sur les années à venir pour se prononcer sur une potentielle dangerosité encore active.
De toute façon, même s'ils sortent un jour, ils seront encore longtemps surveillés, pour reprendre encore une phrase de Maurice ( pour cette fois je lui donne raison ) « ...il ne faut pas oublier non plus que ces types retourneront en prison au moindre faux pas... Y compris s'ils se mettent à pisser sur le paillasson d'un voisin ! ».

Écrit par : Marco | 09/04/2013

Répondre à ce commentaire

marco, j'ai lu ton commentaire et je dois avouer que j'suis quand même assez d'accord avec tout ce que tu dis; cependant, je suis persuadé que le profil de Jaouen dont je parle est le bon: en effet, en fouillant dans son profil, on remarque qu'il est né en 1970 car sa femme annonce son anniversaire... il a le même style de coupe de cheveux que dans "faites entrer l'accusé" sauf avec 20 ans passées... et regarde son expression de visage, c'est la même... juste au niveau des oreilles que j'ai pas compris... et lis sa phrase de citation où il dit "qu'il ne faut pas faire de conneries et que ca lui fait perdre plusieurs années etc...", ça peut être que lui... 
mais dans cette histoire, je pense que s'il n'y avait pas eu Siauve, personne des autres n'aurait été en prison, même El borgi...

Écrit par : gillou | 10/04/2013

L'affaire Dany Leprince !!! tiens, parlons-en... perso, je n'ai jamais douté une seule seconde que Leprince ait été coupable, d'ailleurs, en garde à vue, il a dévoilé pas mal de détails sur les meurtres, détails qu'il ne pouvait pas inventer ! mais j'ai toujours douté que Leprince ait agi seul... à la Maison Centrale de Poissy, la plupart des détenus le surnommaient "Le Bénêt" voire "Le Simplet" sauf que les détenus de la MC de Poissy ne sont pas réputés pour être les autres nains ! à l'époque des faits, Leprince n'était tout de même pas un prix Nobel de philosophie... des rancoeurs familiales et des jalousies sont l'origine de ces meurtres, il est probable que sa femme l'ait accompagné voire manipuler pour le pousser à ces horreurs... Leprince est un faible, il n'est sorti de prison que parce-que sa nouvelle compagne a poussé pour qu'il sorte, le Bénêt est trop bête prendre la moindre déçision tout seul... il se fait manipuler par sa femme complètement hystérique qui le pousse à commettre l'irréparable et 17 ans plus tard, c'est une autre femme qui le sort de sa taule en clamant partout que son chéri est innocent ! ben voyons... Leprince est coupable, le seul problème, c'est qu'il n'était pas seul au moment des faits... il a eu tout le temps pour réfléchir en prison et donner un ou plusieurs noms... il ne l'a pas fait ! 

El Borgi... la prison l'a structuré !!! ah bon... 1ère nouvelle, je viens d'apprendre que la prison structure un détenu... pourtant, la quasi-totalité des détenus sortent de prison dans un pire état que lorsqu'ils y sont entrés, c'est de notoriété publique ! lorsqu'un type a été condamné à une peine de réclusion criminelle à perpétuité assortie de 30 ans de sûreté, il a 3 choix possibles :
- Le suicide car il sait qu'il ne tiendra pas toutes ces années...
- L'évasion car il n'a plus rien à perdre...
- Passer son temps de détention de la manière la plus intelligente possible...

Dans le cas de El Borgi, il a choisi les études ! c'est assez louable mais de toute façon, à partir du moment où ce Rambo de pacotille a su, dés les 1ers jours, qu'il lui serait impossible de franchir les murs d'une Centrale et qu'il n'avait pas les couilles de se suicider, il lui restait donc les études... et puis, étudier dans sa cellule, cela permet aussi d'échapper aux intentions malsaines des autres détenus qui n'ont jamais apprécié un type condamné pour avoir kidnappé, séquestré, violé, battu à mort et tué des jeunes femmes et une jeune fille notamment... et flinguer gratuitement, à bout portant, une personne âgée, ce n'est pas non-plus très bien vu en prison... y compris par des surveillants pénitentiaires ! alors, autant passer son temps en cellule, à bouquiner des manuels d'utilisations d'ordinateur et les décortiquer façon Meccano... ça occupe l'esprit !

En ce qui concerne Siauve... il est une épave destinée à errer entre quartier de MC et UMD ! il est ce qu'il a toujours été... il souhaitait tirer sur tout ce qui bouge dans des contrées dans lesquelles l'Armée l'aurait envoyé... finalement, il est resté à faire la plonge au Mess ! Mr n'a pas apprécié, il avait sûrement besoin de se défouler... cela a commencé par des vaches, ensuite, des tirs dans la rue comme ça pour s'amuser... il est clair que Siauve et sa bande ont dû avoir de sérieux problèmes avec la Communauté Maghrébine en prison puisque, à l'époque des faits, "ils voulaient tuer du bougnoule" ! dixit leurs propos... 

Quant à Dils, des ombres demeurent... certains magistrats ont même considéré qu'il avait peut-être été un "compagnon" de route de Francis Heaulme ! le pauvre type qui se fait épingler pour des meurtres, qui avoue tout et qui passe 15 ans de prison à dire "Ce n'est pas moi, je n'y étais pas !"... de toute façon, Heaulme est certainement coupable mais il ne dira jamais rien... sa soeur, qui vient lui rendre visite régulièrement au parloir de la MC de Ensisheim, lui a dit que si c'était lui le tueur, plus jamais elle ne viendrait le voir ! c'est beau la famille...

Écrit par : Maurice | 10/04/2013

Répondre à ce commentaire

toute façon j'ai jamais compris comment ça se fait que personne ne les ait remis en place ces mecs là quand ils étaient à l'armée, quand jvois leur gueule et surtout leur physique mais moi jles aurais cassé en 2 un par un...

Écrit par : gillou | 10/04/2013

Bonsoir, je viens de lire tous les nouveaux commentaires concernant Siauve, El Borgi, Jaouen et Feurstein. Je suis la fille du garde chasse que El Borgi a assassiné.
Je crois que vous avez tous un bout de vérité. Je comprends que Marco soit dubitatif quant à la réinsertion d'un El Borgi docteur en informatique. Je le suis aussi. Parfois, je pense même que viendra le jour où ils sortiront et que n'ayant pas la possibilité de s'insérer dans la société, ils reviendront sur les lieux de leur crime pour tuer des personnes de notre famille ou des familles des autres victimes.
Si j'étais seule.. je m'en moquerais. Mais j'ai des enfants, des petits-enfants, de frères, des soeurs, des neveux et des nièces.
De vous lire, tous, ce soir, m'oppresse parce que vous avez un regard extérieur et que, peut-être,vous voyez des choses que je ne vois pas.
En tous cas, surtout Marco, je vous trouve sympa de vous intéresser à nous en vous intéressant à ces monstres.
Il faudrait tellement parler, réfléchir, partager pour... avancer !
Merci de vos mots, quels qu'ils soient.

pascale

Écrit par : pascale rogemond douzet | 11/04/2013

Répondre à ce commentaire

Franchement, je doute fort que Siauve sorte un jour... El Borgi aura une possibilité de sortir puisqu'il a de brillantes études à son actif et il aura une cinquantaine d'années losqu'il pourra sortir... mais généralement, avec un casier judiciaire long comme mon bras, il est probable également qu'il continue 5 ou 6 ans de plus après sa période de sûreté... Feuerstein, lorsque l'on voit qu'il en est à sa 23ème année de détention alors que sa mesure de sûreté était de 13 ans, cela risque d'être compliqué la réinsertion ! les magistrats ont dû prendre beaucoup de précautions pour lui laisser entrevoir une sortie prochaine... quant à Jaouen, je persiste et je signe... il a son profil sur FB ! c'est sa femme qui écrit mais c'est bien de lui dont il s'agit ! à lire les commentaires sur son profil, apparemment, rien n'est simple dans sa vie... Dorénavant, il s'en prend à ceux qui tabassent leurs femmes, persécutent les animaux... il devrait envoyer son CV au nouveau Pape François pour prêcher le bien dans les églises ! il paraît que l'Eglise manque cruellement de bras... on a déja vu des types au parcours carcéral version longue peine, aller se réfugier dans la bonne parole du Christ !

Écrit par : Maurice | 13/04/2013

Répondre à ce commentaire

Suite aux commentaires, je m'adresse en priorité à Pascale Rogemond Douzet. Je ne suis pas dubitatif sur la réinsertion d'El Borgi, au contraire il semble être le plus à même de retourner à la vie extérieure. Je ne sous-estime pas votre souffrance madame, vos inquiétudes à propos de la potentielle libération d'El Borgi sont compréhensibles mais qu'il revienne sur les lieux du crime pour tous vous tuer, je n'y crois pas une seule minute.
Pour comprendre une situation, il faut faire preuve d'empathie, afin de se mettre à la place des protagonistes pour comprendre leurs actes (ça ne veut pas dire les excuser mais décortiquer les mécanismes qui les ont poussé aux crimes).
Si l'assassin de votre père est libéré, non seulement il sera filé au train dans ses moindres faites et gestes, mais il sera tellement content d'être enfin libre (alors que tout le monde espère sa mort ou sa déchéance derrière les barreaux), qu'il veillera à rester discret et savourer sa vie d'homme libre.
Il y a des chances pour qu'il pense la même chose que vous, l'angoisse que des membres de votre famille l'attendent à la sortie pour le tuer ( avez-vous pensé qu'il peut lui aussi se voir comme une victime ?).
Même si la noirceur de la nature humaine m'a toujours laissé perplexe, je crois qu'il peut y avoir parfois une remise en cause du coupable, une prise de conscience de ses actes. Surtout après tant d'années enfermé ! Il a gâché les plus belles années de sa vie (20-50 ans ) ne pensez-vous pas que l'on puisse lui donner une chance de commencer enfin une vie ?
Pour répondre à Gillou, le profil du Thierry Jaouen de Facebook N'EST PAS celui du Jaouen de l'affaire, même si celui de facebook "fait taulard" et qu'il est né la même année. J'ai comparé avec la photo d'armée de Jaouen et les séquences du procès (l'émission Faites entrer l'accusé circule sur you tube) il n'y a pas de point commun dans le physique ( le Jaouen de l'affaire a les cheveux raides, les yeux marrons et les oreilles décollées alors que le Jaouen de facebook a les cheveux bouclés, les yeux bleus, et des oreilles normales).
Je partage ton avis quand tu dis que sans Siauve, ils ne seraient pas en prison. Ce qui ressort c'est que Siauve avait une emprise sur eux et il s'est installée une dynamique de violence entre eux, qui les a finalement tous dépassé.
Pour revenir aux propos de Maurice, il faudrait ouvrir un autre forum sur l'affaire Leprince car c'est un sujet trop complexe et c'est probablement parce qu'il est "benêt" et qu'il se défend mal qu'il a endossé le rôle du coupable pour payer à la place des autres.
Concernant la prison, je suis convaincu qu'elle peut avoir un effet structurant. Si El Borgi a pû étudié autant, c'est que la prison a rempli son rôle parental d'encadrement.
Pour Siauve, il faut voir comment il évolue, rien n'est encore joué, les troubles mentaux peuvent se résorber, il lui reste encore plusieurs années pour travailler sur lui-même avant que sa peine ne soit reconsidérée.
Vous dites aussi que "...la quasi-totalité des détenus sortent de prison dans un état pire que lorsqu'ils sont entrés..." c'est une caricature mais c'est peut-être le cas pour les petites peines de 5-10 ans ( mais surtout à cause du dehors, les fréquentations, les galères d'emploi, la spirale délinquante quand on est déjà ancré dans un réseau...) il y a quand même un soutien en prison : les activités scolaires, artistiques, sportives, les gens de religion qui les aident par la Foi (pas tous des fanatiques), l'accompagnement du SPIP... Même si ça paraît être une goutte d'eau dans l'océan, tout ceci oeuvre en faveur du détenu pour sa réinsertion. Il est clair que le détenu a un gros travail à faire sur lui-même, l'isolement dans leur cellule peut aussi servir à ça.
Il est surprenant que Feuerstein soit encore emprisonné alors qu'il a eu la moins lourde période de sûreté ( sans doute grâce au talent de Dupond-Moretti )c'est qu'il doit avoir un comportement inapproprié. Comme quoi, les magistrats ne relâchent pas aussi facilement les détenus...

Écrit par : Marco | 13/04/2013

Répondre à ce commentaire

Marco, je reste sur ma position: le profil FB de jaouen est bien le bon, même Maurice le dit. J'ai regardé les images dans faites entrer l'accusé et on distingue pas bien les yeux de Jaouen donc je vois pas comment tu peux dire qu'ils sont bruns... 
El Borgi ne récidivera pas, c'est impossible, pourquoi se serait-il mis à faire des études sinon? le psychiatre n'avait pas décelé chez lui de personnalité de type psychopatique (mis à part Siauve qui s'en rapprocherait le +...) ça doit être le genre de mec qui a trop de fierté et qui décide d'un truc et qui le fait et qui ne revient pas sur ses décisions... le psychiatre l'a bien dit encore une fois: ils ne supportaient pas la moindre frustration. mais on ne peut pas le porter en victime et pour moi ça serait tout à fait légitime que les membres des famille des victimes veulent se venger contre lui à sa sortie... 
quand à Feuerstein c'est bien fait pour sa gueule qu'il soit encore en détention, le mec jsuis sur il pensait avoir moins dannées de prison que les autres en venant au procés en costard! pauv' type!

Écrit par : gillou | 14/04/2013

désolé pour les fautes, on est dimanche soir et j'suis fatigué. Ce reportage m'a beaucoup intrigué car on a vraiment l'impression qu'ils ont l'allure de jeunes normaux de l'époque, ils ont limite des tetes d'étudiants, comme quoi ne jamais se fier à l'apparence... et le pire c'est qu'il n'y a eu aucune justification de leur part, aucune raison... j'ai été impressionné par la diplomatie de Pascale Douzet dans le reportage...

Écrit par : gillou | 15/04/2013

Répondre à ce commentaire

Cher Gillou, il n'y a pas que "faites entrer l'accusé" dans la vie il y a aussi les journaux ! Le Jaouen en question, on voit sa tête en gros plan dans le "nouveau détective" de l'époque, il a clairement les yeux marrons et pas le même visage que ton Jaouen de facebook. 
Par ailleurs, je ne vois pas en quoi Maurice détient la science infuse, il dit que c'est lui alors c'est vrai ? C'est ça ton argument ?
Je ne prétends pas qu'il est impossible qu'ils récidivent mais il y a de fortes chances pour que ce ne soit pas le cas... Mais il n'y a rien de légitime à ce que les familles fassent justice elles-mêmes ! Ils ont été condamnés si un jour ils sortent je ne vois pas ce qu'il y a à gagner de vouloir les descendre après autant d'années d'incarcération !
Oui, Pascale Rougemond Douzet a un regard lucide malgré le traumatisme, pareil pour les témoignages des autres proches des victimes.

Écrit par : Marco | 15/04/2013

Répondre à ce commentaire

ben comme il était d'accord avec moi ben ça mconfortait encore plus dans ma position de persister à dire que c'est bien lui sur facebook... il est vrai que j'ai connu cette affaire grâce à faites entrer l'accusé... mais j'ai aussi lu un livre où ils en parlent dedans avec une photo de Siauve à la fin qui met un coup de pied dans l'appareil photo d'un journaliste, (plus débile que lui tu meurs...)
après oui Maurice peut dire nimporte quoi, la preuve en est qu'il a déjà dit assez de conneries sur l'affaire Leprince dans ses écrits un peu plus hauts...
l'affaires des paras nous montrent aussi que la police n'a aucun impact et aucune influence étant donné qu'elle n'avait même pas le droit de pénétrer dans la base pour enquêter ce qui a retarder l'enquête et forcément les 4 protagonistes dont surtout les 2 principaux ont continué dans leur équipée sauvage... la vérité est aussi ici: la société et les lois ne sont parfois pas faites de façon à faciliter les choses dans les situations les plus urgentes...
j'ai énormément de respect pour les proches des victimes d'avoir réussi à s'expliquer en télévision...
de plus le médecin du village de siauve a vraiment eu de la chance je pense car ils auraient été aussi capable de l'éliminer au vu de ce qui a été dit....

Écrit par : gillou | 16/04/2013

Répondre à ce commentaire

J'ai laissé un long commentaire qui expliquait comment les meurtres s'étaient passés, générant ainsi nos ressentis et nos craintes... mais ce commentaire n'a pas été mis en ligne et je m'en étonne. Nos propos sur ce site seraient-ils filtrés ?
J'essaierai de vous parler de nouveau si j'ai une réponse quant à la suppression de mon précédent commentaire

Merci à vous de continuer à vous intéresser à nous...

Écrit par : pascale rogemond douzet | 23/04/2013

Répondre à ce commentaire

Quand l'avez-vous mis, Pascale, votre commentaire ? Je n'ai rien enlevé et normalement, il n'y a que moi qui peut enlever certains commentaires, étant responsable des contenus et encourant des poursuites si je laissais des propos contraires à la loi. Mais ici, je n'ai rien enlevé. Plein de pensées à vous et aux familles des victimes, ainsi qu'à mes lecteurs. Chloé Laroche

Écrit par : Chloé Laroche | 25/04/2013

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Chloé,

J'ai mis ce commentaire le 24 avril. Je répondais à Marco et Gillou. J'avoue que pour étayer certains sentiments, j'avais révélé certaines choses que seules les victimes connaissent. Comme c'était dur (je parlais de la façon dont Isabelle Rabou est morte.... vraiment. J'en parlais pour dire à Marco que le pardon est parfois impossible).
Mais, dites-moi, Chloé s'il est interdit de dire certaines choses sans doute fort choquantes.

Je suis contente de vous lire de nouveau

bien à vous

pascale rogemond douzet

Écrit par : pascale rogemond douzet | 27/04/2013

Répondre à ce commentaire

mon adresse mail étant donné que je n'ai pas eu votre commentaire:gillou2003@hotmail.com

Écrit par : gillou | 30/04/2013

Pascale, je n'ai pas vu ce commentaire dont vous parlez. Peut-être qu'il n'a pas été enregistré comme il faut à cause d'un bug du site. Ou bien est-ce que ce que vous disiez a été retiré d'office, ce qui est très rare, voire exceptionnel sur 20minutes.fr. Merci de me renvoyer votre message à : tagora@laposte.net
Bien à vous avec tous mes souhaits de courage et de force, 

Chloé L.

Écrit par : Chloé Laroche | 27/04/2013

Répondre à ce commentaire

Je prends connaissance des derniers commentaires, il y a de fortes chances pour qu'il y ait eu censure. Si des propos retirés d'office sur 20minutes.fr sont très rares Chloé, il était peut-être trop choquant de laisser des propos détaillant des actes barbares au vu de tous (surtout quand on sait qu'il s'agit de faits réels).
Je me doute bien qu'il est impossible pour les personnes concerncées par l'affaire d'arriver à pardonner, Pascale.... C'est pour cela que ces drames sont jugés par des personnes extérieures au cours des procès.
Si vous souhaitez me répondre en privé, puisque le commentaire censuré était destiné à Gillou et moi, je vous laisse mon email : marco6@outlook.com
Bien à vous,
Marco

Écrit par : Marco | 29/04/2013

Répondre à ce commentaire

Le commentaire dont vous parlez, que Pascale aurait envoyé... n'a jamais été envoyé, puisque sinon, j'en aurais eu la trace dans mes mails. ________

Rien ne peut vous faire comprendre la douleur des familles et je prends la mesure en vous lisant de combien on est loin de connaître la blessure immense des familles des victimes. Un procès n'est rien face à la cruauté des actes. L'humain ne peut juger comme l'univers va le faire.

Écrit par : Chloé Laroche | 29/04/2013

Répondre à ce commentaire

Bien que ce genre de deuil soit impossible à faire, un procès est quand même une réparation, même infime, un verdict aussi lourd permet de voir que la douleur des familles a été comprise, c'est déjà une justice de faite. 
Quant à l'univers ou une justice céleste il n'y a plus qu'à se convaincre qu'il y en a une !

Écrit par : Marco | 30/04/2013

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Marco,

Ce que je disais dans ce mail était la réalité et pouvait en effet être cruel. Je le redis pour justifier le fait que certaines personnes ne peuvent pas pardonner. Je disais donc que, si de mon côté, j'avais l'esprit et le coeur assez ouverts pour entrevoir "une rédemption", ce n'était pas le cas de ma famille ou de mon ami Louis Rabou. En effet, dans notre malheur, nous avons eu "la chance" (façon de parler) que mon papa meurt en quelques secondes sans savoir ce qui lui arrivait. Mais pour la fille de Louis Rabou... et plus tard pour Luisa et Nora... cela a été.. je n'ai même pas le mot pour décrire ce que cela a été. Louis Rabou ne peut pas pardonner parce qu'Isabelle a été séquestrée, violée, torturée, "saignée" comme a dit Siauve, transpercée à coup de parapluie puis on lui a roulé sur le corps... j'avance... je recommence... et cela pendant des heures...
Voilà l'horreur que je décrivais et les propos qui ont disparu. Il y en avait d'autres. Je ne les réitérerai pas ne sachant si ceux-ci vont passer.
Quand votre enfant a été martyrisé...on ne peut pas pardonner...c'est au-delà de la possibilité d'un papa ou d'une maman.
Personnellement, j'essaie de penser que le temps change chaque être et que tout le monde a droit à une autre chance. Mais... est-ce que tout le monde a droit a une autre chance ?
C'est si difficile ! Si difficile ! Il faut essayer d'être intelligent, lucide, cohérent... mais en quelques secondes, si nous avions les assassins devant nous... que ferions-nous ? Juste l'espace de visions horribles...

Je ne sais si ce mail va passer. On verra Marco. Merci de votre gentillesse. De votre intelligence.

pascale

Écrit par : pascale rogemond douzet | 05/05/2013

Répondre à ce commentaire

Je comprends très bien qu'on ne puisse pas pardonner des faits aussi horribles... Merci Pascale d'avoir réécrit ces mots et je refais mon article, car il le faut, afin de ne pas oublier, jamais.

Écrit par : Chloé Laroche | 05/05/2013

Répondre à ce commentaire
 

18/03/2013

Une famille en danger, renvoyée avec ses trois enfants en Albanie... Un jeune marocain en attente d'expulsion, alors qu'il poursuit ses études. Quel acharnement sur des innocents !

P1130863.JPGBonsoir à tous,


Ce soir, je suis indignée au plus haut point.

En effet, les évènements se durcissent quant aux familles expulsées et moi qui avais voté la gauche pour que plus jamais on n'expulse des enfants hors de France manu militari, écoliers ou lycées, ou encore des papas renvoyés de France sans leur famille... je déchante grandement et suis très déçue et horrifiée de ce que j'observe depuis l'année dernière, que ce soit envers des papas, mais aussi des mamans et des enfants scolarisés et même nés en France !images-1.jpeg

Je suis en relation avec le réseau Éducation sans Frontières et vous transmets parfois par mes articles depuis 2008 les appels et la détresse des familles expulsées ou enfermées en "camps de rétention".

Vous retrouverez mes articles sur le sujet dans les catégories : "Chloé défend les papas expulsés" et "Non aux expulsions et aux camps" (voir catégories à gauche de cette page).

Cette fois, c'est toute une famille, venue d'Albanie, qui a été expulsée de France le 14 mars. Je parle de Sélami et Améla MAXHURAJ, et de leurs trois enfants : Klévis, 12 ans, Ergy, 11 ans et Vonessa, 9 ans. Ils ont été chargés par la police dans deux voitures. Un avion les attendait pour les expulser vers l’Albanie. Discrètement et sans bruit.

1071171995.jpegIls risquent leur vie en Albanie, à cause de risques mafieux et d'histoires de vendetta, dont la maman a déjà été victime. Les trois enfants avaient trouvé en France depuis 2011 refuge et sécurité, bien qu'ils aient connu la vie dans la rue et à l'hôtel avec leurs parents, depuis leur arrivée dans notre pays. Ils parlent tous les trois très bien le français. Les deux garçons font du foot et Vonessa pratique la danse. Que vont-ils devenir, encore une fois transplantés, encore une fois exclus ?

Dernièrement, c'est un bébé de sept mois, Florina, qu'on a séparé de sa maman emprisonnée en camp de rétention. Elle l'allaitait encore. C'est intolérable. Que fait-on des Droits de l'Enfant dans notre pays ? Des droits des mamans, des parents ? Le 12 mars, la maman a été libérée, mais jusqu'à quand ??MM007.jpg

Je voudrais vous parler aussi d'un jeune homme de vingt ans d'origine marocaine, Taoufik Najem, qu'on risque d'expulser, alors que son frère a déjà été tué l'année passée dans son pays. Son père est en France depuis quarante ans. Pourtant Taoufik est emprisonné depuis le 8 mars en camp de rétention avant son expulsion imminente vers le Maroc. Il a obtenu son CAP Menuiserie en 2012 et poursuit vers un bac professionnel. Pourquoi le gouvernement français voudrait-il briser son avenir ?

Vous me lisez et peut-être voudriez-vous faire quelque chose pour ces familles.

Je vous propose d'aller voir le site d'Éducation sans frontières.org

et de lire les transmissions reçues par le réseau, transmissions que je vous livre ci-dessous. 

Ensuite, vous pourrez écrire aux différents emails du Gouvernement ou téléphoner pour défendre ces familles et protester.

Je vous en remercie par avance pour eux.

xbell0.jpgCar nous sommes des citoyens et nous avons le droit de dire que nous ne sommes pas d'accord, quand nous ne le sommes pas, dans un pays de liberté et protégeant les Droits de l'Homme... et ceux des Enfants.

Chloé LAROCHE


___________________________________

Infos

et transmissions de RESF  

(réseau Éducation sans frontières) :


 

LA VALLS DES EXPULSIONS

 

SE DANSE AVEC DES FAMILLES DEMEMBREES

 

 

 

"Expulsion en famille, les parents et les enfants sur un même vol commercial (et non sur un charter comme nous l’avions craint un moment pour la famille albanaise Maxhuraj expulsée le 13 mars sans que ni le ministère ni la préfecture coupables ne veuillent dire comment elle l’avait été), démembrement de familles, expulsion de lycéens en cours de scolarité, la palette des horreurs que le ministre Valls se plaît à mettre au service du président Hollande s’enrichit chaque jour.

 

Certes, comme le répètent Monsieur Valls et son cabinet, ces mesures sont légales, pour la bonne raison que ce gouvernement applique, et avec le zèle qu’on verra ci-dessous, des lois et des textes que le Parti socialiste avait vigoureusement dénoncés à leur promulgation. Etre dans la légalité n’a jamais empêché d’être dans l’odieux : l’esclavage, l’apartheid, la peine de mort, la torture ou, à une autre échelle, l’interdiction du vote des femmes ou l’interdiction de l’IVG, ont été des pratiques légales. Une légalité qu’il fallait respecter ou combattre ? Dans quel camp Valls aurait-il été ? Quand la loi organise des pratiques inhumaines ou odieuses, c’est la loi qu’il faut changer. Et, accessoirement, faire savoir à ceux qui l’appliquent avec zèle, l’estime dans laquelle on les tient."

 

 

 

 Pour faire savoir à qui de droit la haute estime dans laquelle sont tenus leurs agissements (les coordonnées des préfectures coupables figurent après chaque situation) :

 

A l'Elysée :

 

Secrétaire général : pierre-rene.lemas@elysee.fr

 

Directrice de cabinet : sylvie.hubac@elysee.fr

 

Directeur de cabinet adjoint : alain.zabulon@elysee.fr  

 

Chef de cabinet : pierre.besnard@elysee.fr  

 

Conseiller politique : aquilino.morelle@elysee.fr

 

A l'Intérieur :

 

Dircab  thierry.lataste@interieur.gouv.fr

 

Conseiller yves.colmou@interieur.gouv.fr

 

Dircab adjoint renaud.vedel@interieur.gouv.fr

 

Dircab adjoint thomas.andrieu@interieur.gouv.fr

 

Conseiller immigration : raphael.sodini@interieur.gouv.fr

 

Chef de cabinet sec.chefcab@interieur.gouv.fr

 

____________________________________________________________________

 


 

Florina, bébé de 7 mois arraché brutalement au sein maternel, Valls récidive !
Libérée sur décision préfectorale le 12 mars 2013

 

 

Il ne fait décidément pas bon d'être un bébé Rom de nos jours en France.... Florina n'a que 7 mois mais a connu déjà deux épisodes douloureux de séparation d'avec sa mère qui la nourrit au sein. Une première fois à la fin de l'année 2012 dans les mêmes circonstances : contrôlée à Gare du Nord, le préfet de police place la mère de Florina en rétention sur la base d'une Obligation de Quitter le Territoire Français en date de juillet 2012, soit antérieure à la naissance de sa fille. Depuis vendredi 8 mars, alors que nous célébrons la journée de la femme, Florina et sa mère Florentina souffrent de nouveau psychologiquement et physiquement de cette séparation arbitraire causée par une politique du chiffre qui consiste à expulser n'importe qui, n'importe comment, sans se soucier le moins du monde de l'intérêt supérieur de l'enfant qui doit pourtant prévaloir dans toutes les décisions administratives comme indiqué dans la Convention Internationale des droits de l'Enfant, ratifiée par la France. C'est d'ailleurs à ce titre que Florentina avait pu être libérée sur décision préfectorale, le 28 décembre dernier. Alors pourquoi trois mois après, les mêmes horreurs se reproduisent-elles contre cette maman et son bébé ? Florina refuse les biberons que lui donne son père depuis 3 jours. Remettre en liberté cette maman est une question de bon sens, rien de plus car il y va de sa santé et de celle de son enfant.

Pour féliciter les responsables de si glorieux faits : 
Préfet de police de Paris : Bernard BOUCAULT
Fax : 01 53 73 67 23
mail : prefpol.dpg-etrangers-secretariat@interieur.gouv.fr

A l'Elysée :
Secrétaire général : pierre-rene.lemas@elysee.fr
Directrice de cabinet : sylvie.hubac@elysee.fr
Directeur de cabinet adjoint : alain.zabulon@elysee.fr 
Chef de cabinet : pierre.besnard@elysee.fr
Conseiller politique : aquilino.morelle@elysee.fr

Matignon : premier-ministre@cab.pm.gouv.fr

A l'Intérieur :
Dircab thierry.lataste@interieur.gouv.fr
Conseiller yves.colmou@interieur.gouv.fr
Dircab adjoint renaud.vedel@interieur.gouv.fr
Dircab adjoint thomas.andrieu@interieur.gouv.fr
Conseiller immigration : raphael.sodini@interieur.gouv.fr
Chef de cabinet sec.chefcab@interieur.gouv.fr

mardi 12 mars 2013.

 

 

 

________________________________________________________________________________

 


 

Sans-papiers malgré lui, expulsé par Valls, la chaise de Taoufik restera vide lundi 18 mars au lycée Bartholdi (St-Denis) .

 


 

Taoufik NAJEM est scolarisé en classe de seconde TMA "Technicien Menuiserie Agenceur" au lycée Bartholdi et habite à la Courneuve avec son père qui réside  en France depuis 40 ans.

 

La première fois qu'il est entré en France, Taoufik n'avait que 12 ans. Il a été scolarisé à Drancy puis en raison de difficultés liées au logement, son père l'a renvoyé au Maroc. La situation du père stabilisée, il a pu revenir en France à l'âge de 15 ans et y vit depuis de manière continue. Il a obtenu son CAP "menuiserie" en juin dernier et poursuit ses études en vue d’obtenir un bac professionnel.

 

Enfermé à la prison pour étrangers de Vincennes depuis le 8 mars 2013 sur la base d'une obligation à quitter le territoire français délivrée contre lui en mai dernier, il risque d'être expulsé vers le Maroc dans les prochains jours. Seule la mobilisation citoyenne pourra empêcher qu’un jeune homme de 20 ans soit expulsé vers un pays où il ne souhaite pas retourner et où son frère ainé a été tué il y a un an.

 

Taoufik est décrit par le personnel du lycée comme un élève sérieux et assidu, loin du délinquant que Valls et ses exécutants essaient de nous décrire pour justifier ces reconduites arbitraires et iniques. Ainsi ses professeurs devront expliquer à leurs élèves, aux camarades de Taoufik dont beaucoup sont aussi nés ailleurs, pourquoi la France, pays des droits humains, expulse leur copain pour le seul fait qu'il n'a pas les bons papiers.

 

En France depuis 8 ans, Taoufik remplit pourtant les critères définis dans la circulaire du 28 novembre 2012. A quoi servent les promesses de réexaminer les dossiers antérieurs à la lumière de ce texte ? Quel danger un lycéen sans histoires  peut-il bien représenter pour la France ? Cette décision est d'autant plus absurde quand on sait que le métier auquel le conduiront ses études est en pénurie de main d’œuvre en France.

 

 Monsieur le Ministre, expliquez à ses camarades et ses professeurs où sont l'humanité et la nécessité de votre acte !

 

 

 

Pour sa libération :

 

Préfet de police de Paris : Bernard BOUCAULT

 

Fax : 01 53 73 67 23

 

mail : prefpol.dpg-etrangers-secretariat@interieur.gouv.fr

 

 

 

Pour l'annulation de son OQTF et sa régularisation :
Préfet 93: Christian LAMBERT

 

pref-secretariat-prefet@seine-saint-denis.gouv.fr

 

Fax secrétariat préfet : 01 41 60 58 07    
Directrice des étrangers : Arlette MAGNE

 

arlette.magne@seine-saint-denis.pref.gouv.fr

 

Fax : 01 41 60 56 63

 

Secrétaire général : Eric SPITZ

 

eric.spitz@seine-saint-denis.pref.gouv.fr

 

Fax : 01 41 60 59 28

 



28/11/2012

De l'importance du pardon... J'ai signé le Manifeste des Femmes contre le viol et je témoigne de l'importance de la parole, de l'expression de sa colère et de l'existence du pardon possible.

images-5.jpeg

Bonsoir à tous et toutes,


Dans ma vie, des personnes m'ont fait du mal.

Je reconnais avoir été victime et dernièrement, j'ai fait partie des femmes ayant signé le Manifeste des Femmes contre le viol paru dans le Nouvel Observateur, afin de faire avancer la prise de conscience nationale que les femmes souffrent et souvent en silence.

Il est important qu'elles parlent, qu'elles reconnaissent devant la société qu'on les a abusées un jour, certaines plusieurs fois dans une seule vie. Il est important qu'elles extériorisent leur colère intérieure par les mots dits, avant de se reconstruire dans la sérénité de leur existence.m31pp76f.jpg


Voici un article que j'ai écrit précédemment pour aider les femmes ayant subi le viol : 

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2011/02/15/je-vous-offre-des-liens-pour-vous-permettre-de-delier-vos-no.html#trackbacks

 

Vous êtes violé(e), vous avez été violé(e)... brisez le silence, brisons le silence. Je vous offre des liens pour vous permettre de délier vos noeuds.

__________________________________viol,manifeste contre le viol,nouvel observateur,témoignage,pardon,colère,viol buccal,viol sodomie,douleur,souffrance,humiliation,honte,libération,épreuve,victime,agresseur,proche,amour,amour inconditionnel,développement personnel,solidarité femmes,vérité,maltraitance,couple,homme femme,contrainte,viol par surprise,objet sexuel,sexe,parole,liberté de parole,journalisme,actualité,folie,pulsion,thérapie,schizophrénie,enfermement,père schizophrène,violence conjugale,amour filial,enfant,famille,compassion,maladie

Je suis persuadée qu'on peut s'en sortir, que les femmes violées ont la capacité de résilience, c'est-à-dire d'aller au-delà de leur souffrance pour vivre pleinement leur vie de femme.

Pour s'en sortir, il faut arriver à en parler, parler à un thérapeute, parler dans une association de défense des femmes, écrire ses maux en mots, coucher ses plaies sur le papier afin de délaver la souffrance morale et physique, vivre sa vie pleinement et oser la vivre, se réapproprier sa vie, son corps, sa sexualité, tourner la page... pour écrire d'autres chapitres : car la vie est trop courte pour la gâcher et accepter qu'un autre nous la gâche, surtout !

----------------------------------------------


MM012tif.jpgJe suis allée il y a neuf ans sur la tombe du professeur de violon qui m'avait imposée enfant des baisers sur la bouche, actes qui m'avaient conduite à avoir envie de mourir... Un jour, il a rentré sa langue. Cela s'appelle un viol buccal sur mineur. Même "juste" sur les lèvres, c'est un viol. Il me menaçait à l'époque de se tuer si je parlais. J'ai écrit une lettre que j'ai déposée sur sa tombe, il y a donc neuf ans. Je lui ai écris ma colère, mon désespoir et mon humiliation. Et mon pardon aussi.

Voici une partie de ma lettre : viol,manifeste contre le viol,nouvel observateur,témoignage,pardon,colère,viol buccal,viol sodomie,douleur,souffrance,humiliation,honte,libération,épreuve,victime,agresseur,proche,amour,amour inconditionnel,développement personnel,solidarité femmes,vérité,maltraitance,couple,homme femme,contrainte,viol par surprise,objet sexuel,sexe,parole,liberté de parole,journalisme,actualité,folie,pulsion,thérapie,schizophrénie,enfermement,père schizophrène,violence conjugale

Monsieur G., je viens en ce jour sur votre tombe vous pardonner pour ce que vous m'avez fait, alors que j'étais enfant et votre élève. Je vous libère, votre âme et vous, pour que vous puissiez aller en paix vers Dieu, dans la lumière.MM010.jpg

Le pardon libère la personne victime mais aussi la personne qui a fait du mal. Cela  permet à cette dernière, après avoir reçu la colère de la victime et l'expression de sa souffrance.... (ceci étant important)... de savoir qu'une porte est ouverte pour qu'il, qu'elle, se réconcilie avec sa propre conscience et sa propre âme.

images-1.jpegDernièrement, j'ai écris un poème concernant une chose grave subie dans ma pré-adolescence, qui a été de me voir exposée nue sur une table devant ma famille, en punition de je ne sais quoi, punition décidée par mon propre père. 

J'ai choisi d'enlever cet article ensuite dans un acte de pardon : pour dire que pardonner, que nettoyer les actes d'un proche qui nous a blessé, -faits appartenant au passé-, c'est important pour rendre l'innocence au présent et à l'avenir. Même si au fond, la blessure est toujours là, on peut affirmer que pardonner, c'est se réapproprier l'intégrité de sa propre existence coupée des actes subis par un autrui malfaisant mais souffrant lui aussi.

symbole-objet-cadeau-coeur-brise_3304536.jpgMon père a fait des choses qui m'ont fait souffrir et souffrir ses enfants, sa femme, -ma mère-... Il était violent, insultant, humiliant. Il nous frappait, nous faisait lutter tous nus, enfants ; il obligeait mon plus jeune frère et ma soeur à dormir ensemble et m'a mise dans un kayak pour descendre seule à l'âge de douze ans une rivière sur des dizaines de kilomètres ; il a fait de même avec mon frère cadet. Il a tué mon chien, m'a jetée dans les orties pour me fortifier à l'âge de six ans, nous levait à la douche froide, nous a coupés du monde, mes frères, ma soeur et moi. Il fallait suivre le rythme de ses élucubrations sur une race originelle qu'il pensait avoir retrouvée dans ses écrits innombrables... race qu'il voulait faire revivre à travers nous, ses enfants.viol,manifeste contre le viol,nouvel observateur,témoignage,pardon,colère,viol buccal,viol sodomie,douleur,souffrance,humiliation,honte,libération,épreuve,victime,agresseur,proche,amour,amour inconditionnel,développement personnel,solidarité femmes,vérité,maltraitance,couple,homme femme,contrainte,viol par surprise,objet sexuel,sexe,parole,liberté de parole,journalisme,actualité,folie,pulsion,thérapie,schizophrénie,enfermement,père schizophrène,violence conjugale

Cependant, je lui ai pardonné et je l'aimais. Je suis toujours retournée vers lui, lui pardonnant ses mots et les maux qu'il nous imposait, lui redisant l'amour filial, important à mes yeux, reconnaissant par la suite sa maladie, la schizophrénie, comme parasitant son coeur et ses actes.

Aujourd'hui, il est mort d'une mort violente, le même jour que ma mère, le 21 juin, et ils me manquent car nos parents sont uniques et quand ils ne sont plus là, un grand vide demeure.

MM020.jpgCependant, je sais qu'ils sont partis dans un autre monde et que de là-haut, ils regardent ma vie, avec un regard de compassion et d'amour. Je leur envoie les belles images des montagnes qu'ils aimaient et la pureté des lacs qui effacent toute la laideur humaine.viol,manifeste contre le viol,nouvel observateur,témoignage,pardon,colère,viol buccal,viol sodomie,douleur,souffrance,humiliation,honte,libération,épreuve,victime,agresseur,proche,amour,amour inconditionnel,développement personnel,solidarité femmes,vérité,maltraitance,couple,homme femme,contrainte,viol par surprise,objet sexuel,sexe,parole,liberté de parole,journalisme,actualité,folie,pulsion,thérapie,schizophrénie,enfermement,père schizophrène,violence conjugale


Chloé Laroche ____________viol,manifeste contre le viol,nouvel observateur,témoignage,pardon,colère,viol buccal,viol sodomie,douleur,souffrance,humiliation,honte,libération,épreuve,victime,agresseur,proche,amour,amour inconditionnel,développement personnel,solidarité femmes,vérité,maltraitance,couple,homme femme,contrainte,viol par surprise,objet sexuel,sexe,parole,liberté de parole,journalisme,actualité,folie,pulsion,thérapie,schizophrénie,enfermement,père schizophrène,violence conjugale


Lire aussi mon article du 25/11/2011 :

 

25/11/2011

 

Pour la Journée de Lutte contre les Violences faites aux femmes, je livre mon témoignage de la femme que je suis. Se relever du pire mais surtout, parler.

 

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2011/11/25/pemoignage-de-la-femme-que-je-suis.html#trackbacks


___________________Ce blog a reçu 396 031 visites depuis sa création en avril 2008, avec 23627 visites en septembre 2012. 

1300661403-ange-voyance.gif




21/11/2012

Pour Aliona, jeune femme russe qui s'est suicidée par amour... Le massacre des roses de l'amour.

ALIONA______________rose066.jpg



Aliona, je pense à toi

tu es partie l'âme brisée

à cause d'un homme au coeur muré

dans l'autre monde tu t'es enfuie


Aliona, tu étais belle29179551.png

spirituelle souriante joyeuse

l'amour a brûlé ton essence-ciel

tu t'es donnée sans retour


Aliona, tu t'es offerte

à un homme qui t'a détruite

il aimait ton amour sans t'aimer

cela le rassurait, l'honorait


images-9.jpegAliona, tu as cru

en la sincérité de mots hypocrites

et tu es morte de douleur

car l'amour cruel tue


Aliona, tu es de celles

qui donnent sincèrement

mais trop sensibles et pures

meurent comme les roses


aliona,russe,femme russe,russie,écrivain,histoire vraie,compagne de russie,rencontre,amour,illusion,trahison,suicide,déception,mensonge,femme,homme,séducteur,france,roses,destruction,manipulation,danger,internet,love,mort,sentiment,fragile,sensibilité,promesse,néant,chasseur femmes,protection,dépendance,vie,espoir,guérison,resilience,voyage,égoïsme,sexe,sensation,plaisir,objet,femme objet,plan cul,mariage,couple,colère,chagrin,séparationAliona, tu as pensé

que l'éternité valait mieux

qu'un présent ôté de la présence

de l'être chéri, choyé


Aliona, tu es partie trop viteu15025134.jpg

à cause de l'égoïsme d'un homme

qui s'est servi de ton être

pour faire exister son néant


Aliona, tu es comme cette femme

violoniste jeune et belle

ayant sauté d'une falaise

pour un chagrin d'amour



aliona,russe,femme russe,russie,écrivain,histoire vraie,compagne de russie,rencontre,amour,illusion,trahison,suicide,déception,mensonge,femme,homme,séducteur,france,roses,destruction,manipulation,danger,internet,love,mort,sentiment,fragile,sensibilité,promesse,néant,chasseur femmes,protection,dépendance,vie,espoir,guérison,resilience,voyage,égoïsme,sexe,sensation,plaisir,objet,femme objet,plan cul,mariage,couple,colère,chagrin,séparationAliona, je pense à toi

je voudrais que plus personne

ne se détruise par amour

surtout pour un homme vain


Aliona, tu vivais en Russie

morte pour un homme d'ici

venu de mon pays

pour voler ta vie


BIC2062.jpgAliona, je prie pour toi

pour que les cieux te prennent,

te pardonnent ce geste insensé

de mourir pour un amour sans issue.


Aliona, la rose de ton coeur

s'est flétrie de chagrin

l'amour peut tuer

il faut que vous le sachiez...


Vous, hommes de peu d'amour, de peu de générosité, de peu d'humanité et de loyauté.


Chloé Laroche__________aliona,russe,femme russe,russie,écrivain,histoire vraie,compagne de russie,rencontre,amour,illusion,trahison,suicide,déception,mensonge,femme,homme,séducteur,france,roses,destruction,manipulation,danger,internet,love,mort,sentiment,fragile,sensibilité,promesse,néant,chasseur femmes,protection,dépendance,vie,espoir,guérison,resilience,voyage,égoïsme,sexe,sensation,plaisir,objet,femme objet,plan cul,mariage,couple,colère,chagrin,séparationimages-3.jpeg



 

___________________________

Le massacre des roses

de l'amour_________________

de Chloé Laroche 

Mn_16.jpg"Je veux rester 

Maître d'oeuvre 

De ma vie,"

 

a dit un jour un monsieur

à une dame qu'il aimait.......

 

"Aussi je te quitte

car je t'aime

et ainsi je demeure décideur".

 

Même si... êtreMn_10.jpg

maître d'oeuvre

cela veut dire

fouler aux pieds

les roses de l'amour

les mains enlacées

les mots tendres

les regards échangés.

 

Mn_22.jpgDes maîtres d'oeuvres

Il y en a plein le monde

Mais ils ne construisent pas

Ils détruisent sans relâche

Semant la discorde, le néant

Et les larmes amères

 

Des maîtres d'oeuvres

Il y en a plein l'époque

"Maîtres de leur vie"

En égoïsme solitaire

Au mépris des sentiments 

Et du respect de l'autre

 

Des maîtres d'oeuvreMn_25.jpg

Il y en a plein la Terre

Jouant avec les coeurs

Multipliant les conquêtes

Éphémères chimères

De sourires narcissiques

 

Maîtres d'oeuvre

En construction de mirages

Gardez votre triste monde

Où l'amour, le vrai, est absent

D'où l'amour, le vrai, s'est enfui 

Jusqu'au bout du désert nu

 

Des âmes meurtries.

 

Chloé Larochealiona,russe,femme russe,russie,écrivain,histoire vraie,compagne de russie,rencontre,amour,illusion,trahison,suicide,déception,mensonge,femme,homme,séducteur,france,roses,destruction,manipulation,danger,internet,love,mort,sentiment,fragile,sensibilité,promesse,néant,chasseur femmes,protection,dépendance,vie,espoir,guérison,resilience,voyage,égoïsme,sexe,sensation,plaisir,objet,femme objet,plan cul,mariage,couple,colère,chagrin,séparation

 

 

07/01/2012

Je mets mes lecteurs à l'honneur... Un bouquet de vos commentaires. Entre témoignages et indignation, colère et espoir. De la vie de chacun à l'existence des peuples.

commentaires lecteurs,actualité,blog,chloé laroche,injustice,colère,droit d'expression,liberté de parole,franc-parlé,dire,parler,manifester,s'indigner,poésie,condoléances,compassion,amour des autres,universel,monde,planète,écologie,villemin,police,ambulancier,moto,leschiera,corse,famille,charnolé,douzet,victimes,témoignages familles,adoption difficile,mort d'un enfant,deuil,douleur,empathieBonjour à tous et toutes !

 

Cela fait bientôt quatre ans que j'écris ce blog. Chaque jour, vous venez me lire nombreux, jusqu'à 500 parfois. Vous réagissez, m'écrivez, témoignez, remerciez, contrez, aimez ce que j'écris... 

 

Alors voici quelques uns de vos commentaires. À chaque fois, je mets le lien de l'article qui correspond au commentaire, en dessous des commentaires en rapport.

 

Merci à vous tous et aussi à tous ceux que je n'ai pas cités.

 

Chloé Laroche

 

 

______________________________________________________________________

 

 

commentaires lecteurs,actualité,blog,chloé laroche,injustice,colère,droit d'expression,liberté de parole,franc-parlé,dire,parler,manifester,s'indigner,poésie,condoléances,compassion,amour des autres,universel,monde,planète,écologie,villemin,police,ambulancier,moto,leschiera,corse,famille,charnolé,douzet,victimes,témoignages familles,adoption difficile,mort d'un enfant,deuil,douleur,empathieUne goutte de pluie, c’est une larme qui coule sur la joue d’un ange !

Bravo Chloé, on ne saurait mieux exprimer la détresse de cette jeune femme, et votre hommage est à la mesure de son sacrifice. 

 

Hélas, elle a emporté dans la nuit de l'oubli un petit être qui n'a pas eu sa chance.
Puissent les Anges, s'ils existent, le prendre dans leurs bras salvateurs !
Mais comme le jour renaît de la nuit qui le précède, 

faisons confiance au jour qui se lève !commentaires lecteurs,actualité,blog,chloé laroche,injustice,colère,droit d'expression,liberté de parole,franc-parlé,dire,parler,manifester,s'indigner,poésie,condoléances,compassion,amour des autres,universel,monde,planète,écologie,villemin,police,ambulancier,moto,leschiera,corse,famille,charnolé,douzet,victimes,témoignages familles,adoption difficile,mort d'un enfant,deuil,douleur,empathie  

 

Écrit par : vallguy | 18.08.2010

Une figure d’homme tel un ange
Portée par l’épée d’un regard mâle.
Je sais, femme, que cela te dérange,
Que je sois pâle derrière un fard.

Du vertige de l’amour bleu et pur
Aidé par des ailes légères…
Il advient un monstre perfide et dur
Paré de fiel et de fer.

C’est quand un homme devient coupable,
Que le mot ‘responsable’, pour lui, devient réel,
C’est quand ses rêves deviennent frêles
Que l’homme s’écroule comme du sable.

Et le sable n’est que poussière.

Écrit par : MATHIEU | 17.10.2010

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2010/08/17/hommage-a-une-femme-enceinte-qui-a-saute-du-6eme-etage-a-cau.html#comments

 

______________________________________________________________________________

commentaires lecteurs,actualité,blog,chloé laroche,injustice,colère,droit d'expression,liberté de parole,franc-parlé,dire,parler,manifester,s'indigner,poésie,condoléances,compassion,amour des autres,universel,monde,planète,écologie,villemin,police,ambulancier,moto,leschiera,corse,famille,charnolé,douzet,victimes,témoignages familles,adoption difficile,mort d'un enfant,deuil,douleur,empathie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci Chloé pour tous ces témoignages d'évènements difficiles et douloureux pour ceux qui les vivent et pour l'aide et le soutien apporté aux parents et aux familles meurtris.
Ta pensée est très lucide dans la vision des évènements, et il est important de ne pas passer sous silence ce qui se passe, même si certains évènements sont difficiles à entendre.
Je rends grâce à ton courage et à ta lucidité !
Je t'embrasse

Marc

Ecrit par : marcanciel | 08.08.2008

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/08/08/lettre-solidaire-pour-les-sinistres-endeuilles-solitaires.html

________________________________________________________________________

 

 

Pourquoi les couples se déchirent-ils de cette façon ? Comment en sont-ils arrivés à se haïr à ce point ? Quand les enfants sont témoins de ces drames, cela doit perturber l'enfant intérieurement : la peur ressentie, les cris répétés des parents en sa présence, l'angoisse qu'il doit avoir. 
Les violences verbales et physiques doivent être déclarées aux autorités, mais faut-il encore que les victimes le veuillent. Certaines restent en couple, surtout quand il y a un enfant, mais cela ne va pas rassurer l'enfant, au contraire, il sera traumatisé le restant de sa vie. S'il arrive quelquechose à la maman (ou le papa), l'enfant sera placé automatiquement et enlevé de son cocon familial, ce qui entrainera une angoisse supplémentaire pour le petit.

Les victimes doivent absolument dire ce qu'elles vivent au quotidien pour que le conjoint "attaquant" soit punit pour ses actes irresponsables.
N'hésitez surtout pas, votre vie dépend de votre choix de dire les faits. Vous devez le faire IMPERATIVEMENT.

Merci à Chloé de soulever ce très grave problème. 

Prenons conscience que cela peut arriver à n'importe qui.

Lolotte73

Ecrit par : Lolotte73 | 18.06.2009

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/06/18/hier.html#comments

 

______________________________________________________________________________

Je suis d'accord avec vous. Depuis l'annonce de cette horrible histoire, je suis traumatisée et j'en pleure parce que même si je ne connaissais pas ce petit bonhomme, la violence qu'il a subit me fait mal mais maintenant il ne souffre plus au moins. A force il devait être cassé de partout...Maintenant quoi qu'il se passe dans la vie, même si on a souffert on n'est pas obligé de faire souffrir quelqu'un d'autre! C'est trop facile. Ce monstre et la mère de Marc (qui pour moi n'est pas une mère) doivent payer pour cela, qu'ils vivent assez longtemps et qu'on leur rappelle tous les jours ce qu'ils ont fait ! Courage et bonne chance à son frère François.
Cordialement,

Écrit par : sandrine | 04.11.2008

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/10/28/quand-l-amour-depasse-l-entendement-quand-l-amour-devient-vi.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

 

Bonjour Chloé, bonjour à toutes les personnes qui se sentent seules. Non, vous ne l'êtes pas, il existe des gens comme Chloé, des associations qu'elle vous donne dans cette note qui peuvent vous aider. Vous avez le droit de vivre en ayant de l'aide : eh alors, ce n'est pas honteux d'être aidé, au contraire c'est réconfortant et cela peut vous aider à aller de l'avant. Bon nombre de ces organismes sont là pour vous écouter, pour vous aider, et ils le font avec un sourire et avec joie. 
Vous qui êtes seul avec des enfants, ne "partez" pas, ce sont vos enfants qui ont le plus besoin de ce seul lien familial qui leur reste. Ils ont besoin du parent qui est à leur côté (Amour, soutien, tendresse, etc...). Cet enfant, c'est un peu vous (imagé bien sûr) et la personne qui va vous aider, vous soutenir, et vous donner de son temps, de sa tendresse parfois. 
Ces organismes veulent vous aider, n'ayez pas honte d'être aidé, faites le pour vous et pour vos enfants. Courage et volonté, allez y prenez contact avec eux, ils vous accueilleront volontiers.
Personne ne veut que vous abandonniez. Vous n'êtes pas seul.
Merci à Chloé de son soutien.
Vous avez mon soutien également.
Lolotte73

Ecrit par : Lolotte73 | 17.09.2009

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/09/13/lettre-a-une-mere-de-famille-qui-risque-de-mettre-fin-a-ses.html#comments

______________________________________________________________________________

 

 

J'ai trouvé votre blog par le biais d'une alerte google ... çà vous dirait de passer nous laisser votre texte sur le forum où je suis ? 

http://www.dondesoidondevie.org/
Je suis Céline, maman d'un enfant transplanté rénal
Toute participation peut être bénéfique
Merci de m'avoir lue

Écrit par : Céline | 25.04.2010

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2010/04/16/j-ecris-pour-le-don-d-organes-pour-que-des-yeux-s-ouvrent-qu.html#comments

______________________________________________________________________________

 

Madame, 

 

Au nom du "blog de police", un groupe de discussion sur la réalité du métier des forces de l'ordre sur Facebook, qui regroupe près de 5000 policiers :
Merci de ce très beau texte.
Tout simplement.

Écrit par : Marc Louboutin | 12.03.2010

 

Merci beaucoup Madame, pour notre collègue. Si seulement plus de citoyens exemplaires comme vous êtes nous soutiendrez nous serions plus fort dans notre combat qui est avant tout d'assurer la sécurité de nos citoyens, merci encore.

Écrit par : Tony perus | 12.03.2010

 

Merci à toi, de penser à notre collégue, il en a besoin de cette chaleur humaine et de penser à nous par la même occasion. Je pense aussi à son épouse, ses enfants, ses parents. Et aux miens, si nous étions dans la même posture. J'aime ce métier, mais de plus en plus, je sens l'amertume me gagner face à cette bande d'incapables, incapables de gérer la sécurité de leurs "policiers", policiers qui leur font des tapis rouges lors de leur déplacement, alors que ceux-ci ne veulent pas voir " du bleu ". Vivement le changement ! C'est vous civils, citoyens qui feront le changement en réagissant ainsi, en soutenant notre métier ingrat.
Merci Chloé.

Écrit par : ludo | 12.03.2010

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2010/03/12/j-ecris-en-hommage-au-policier-dans-le-coma-attaque-avec-des.html#comments

 

________________________________________________________________________

 

Je dois dire que j'étais loin de connaître tout cela. 
Merci pour ce magnifique billet !

Serge

Écrit par : île de ré | 04.07.2011

Je suis d'accord avec vous. Il est de plus en plus prouvé que certaines cultures peuvent être faites sans pesticides. Les débats sur le biologique prennent de plus en plus d'ampleur et c'est avec des initiatives comme les votre que le débat avance et que l'opinion prend conscience des enjeux.

Écrit par : gameduell avis fr belote | 23.07.2011

Le plan Ecophyto 2018 initié par le Grenelle de l'Environnement a pour objectif de réduire de 50% l'utilisation des pesticides en agriculture et utilisations para-agricoles, comme le désherbage chimiques des bords des routes, par exemple. Ce qu'ils ne disent pas, c'est que ces mesures ne sont pas contraignantes et que, au dernier moment, la seule ligne qui aurait pu être décisive a été changée par ceci : "... toute alternative respectueuse de l'environnement doit être adoptée, partout où cela est en mesure d'être appliquée...". Cela signifie que si on estime que cela n'est pas en mesure d'être appliqué, rien n'est fait. Qui sera le juge ???

Écrit par : MATHIEU | 26.10.2011

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2011/04/01/mon-rapport-de-la-conference-du-professeur-plauchu-a-l-occas.html#comments______

 

___________________________________________________________________

 

 

bonjour à vous tous je n'ai que 10 ans mais je tiens à vous dire ceci, je pense trés fort aux haïtien(e)s et à tous les enfants, de toutes les souffrances qu'ils endurent comme la famine ....En tout cas j'espére que ça ira mieux pour toute la population haïtienne .

Bon courage !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : andréa | 14.01.2010

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2010/01/14/mes-pensees-pour-les-haitiens-et-leurs-proches-pour-tous-les.html#comments

 

______________________________________________________________________________

 

 

QUAND JE VOIS QUE MA COUSINE AIME UN HOMME DU CAMEROUN ET QU' IL NE PEUT PAS VENIR EN FRANCE C' EST DEGOUTANT PENDANT QUE DES COUPLES MARIES ICI EN FRANCE SONT EN TRAIN DE SE DECHIRER ET DIVORCER OU EST LA JUSTICE DANS TOUT CA???????

NICKOLE DU LE CREUSOT 71

Écrit par : PESCHER NICKOLE | 16.02.2009

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/08/10/je-suis-solidaire-des-amoureux-mis-au-ban-public-je-vous-fai.html

______________________________________________________________________________

 

J'ai été très ému par votre commentaire.

Je suis également ambulancier mais vais être licencié pour inaptitude pour des raisons de santé.

J'ai mon forum : http://bebert76.forumdediscussions.com/portal.htm 

 

Je vous ai dédié cette journée de la femme pour votre courage et pour votre amour de la profession.

Amicalement, Bertrand.

Écrit par : Bertrand | 08.03.2010

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/01/21/mon-temoignage-d-ambulanciere-et-d-accompagnatrice-de-sante.html

________________________________________________________________________

 

 

J'ai perdu mon arbre, il a été coupé lâchement pendant mon absence, c'est d'une douleur sans nom......

 

Écrit par : monarbre | 20.11.2010

 

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2010/11/03/j-ai-ecrit-ce-texte-pour-tous-les-amoureux-des-arbres-et-ceu.html#comments

 

 

 _______________________________________________________________________

 

Ces regards sont très touchant. Effectivement, on croise des gens et on leur fait un sourire : cela peut changer leur vie, et surtout ces sourires et ces regards échangés réchauffent les coeurs.

Écrit par : Lolotte73 | 24.06.2009

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/06/23/sur-la-route-de-mon-taxi-a-grenoble-je-croise-des-regards-vo.html

 

________________________________________________________________________

 

 

Merci à toi Chloé. le grand cousin de Jean-Baptiste.

Écrit par : missonnier frédéric | 07.02.2011

Merci Chloé pour ce super poème, et ce super blog !!!
Je suis très touché. JB était mon meilleur pote depuis plus de 10 ans... 
Je fais partie de l'association "Pour JB".

Le chauffard, en contrôle judiciaire, a pu partir un mois en vacance a l'étranger en août... et a récupéré son permis en octobre, 3 jours ! Mais "LA RAISON" lui a retiré à nouveau pour 6 mois de plus... Récemment, la justice a décidé de lui retiré son permis jusqu'au procès... => ET ON Y SERA TOUS, JUSQU'A SON ARRIVée EN PRISON ! 

Mon pote a fini en morceau, parce qu'il ralentissait 2 gars bourrés qui voulaient faire une course... Fred le zink a raison : la réalité me parait incroyable même 9 mois apres...
Dédicace pour toi * JiBizm *
Encore merci Clhoé ! 

Cordialement, Aurel

Écrit par : Plantier Aurélien | 07.02.2011

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2010/06/08/j-ecris-pour-jean-baptiste-martinet-un-motard-de-26-ans-tue.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

 

Merci aussi pour ce témoignage que je viens de découvrir. Pour avoir avoir été touché par ce sujet par deux fois, je sais à quel point il est difficile de trouver de l'information et des témoignages là dessus.
J'espère que beaucoup liront ce texte.

Écrit par : Lili | 16.05.2011

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2010/12/09/texte-ecrit-a-la-memoire-d-ousmanne-qui-a-l-age-de-onze-ans.html#comments

_______________________________________________________________________

 

Bonsoir,
Je viens de lire tous ces témoignages et le texte de la maman de Titouan m'a complètement retourné, je suis moi-même maman et je ne peux imaginer l'horreur qu'elle a vécu. Il faut se battre pour mettre des controles à un certain âge ou pour autres cas, il est anormal de laisser des dangers publics sur la route au détriment de personnes innocentes.
Ils détruisent des familles en attendant, c'est intolérable !!!

Écrit par : elodie moliere | 12.07.2010

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/07/01/pour-titouan-ecrase-contre-un-mur-par-une-personne-agee-inap.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

 

Bonjour,
Je suis heureuse de trouver ce blog. Cela veut dire qu'à ce jour, on pense encore à lui. Il ne faut pas que cette affaire tombe dans l'oubli. J'habite à Issoire et j'attends que l'on retrouve ce petit bout. Félicitations à tous. Continuons ensemble à penser à lui.

Écrit par : tigrou | 03.10.2008

Bonsoir chloé 

et bien comme beaucoup je pense je suis à la recherche de nouvelles du petit Antoine n'habitant pas loin d'Issoire je me sens concernée par ce qui arrive mais vraiment je trouve ça inadmissible ce qui arrive à ce petit garçonnet et oui quel parent ?? ou plutôt quelle mère ?? qui peut se faire appeler "MAMAN " peut laisser son fils de 6 ans seul et elle aller au resto ???
moi perso je n'ai pas de réponse !!! si quelqu'un en a une je veux bien qu'il me la donne !!
bref je souhaite de tout coeur que ce petit bonhomme soit retrouvé sain et sauf !! pourtant une petite voix me dit que c'est plutôt mal parti !! 
aucune piste jusque là !! vraiment c'est quelque chose d'attristant moi même jeune maman de 25 ans d'un petit yais de 11 mois je ne peux imaginer ce qui arrive ! 
bref voilà ma pensée 
quant à toi chloé ton blog est vraiment sympa 
bonne continuation

Ecrit par : pauline | 26.09.2008

 

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/09/14/ce-soir-je-pense-au-petit-antoine-disparu-a-issoire.html#comments

------------

_______________________________________________________________________

 

 

Je tiens à présenter mes sincères condoléances aux parents des enfants qui ont vécu ce terrible drame à la crèche de Termonde, je suis de tout coeur et en pensées à chaque instant.

je suis moi-même une maman d'un petit garçon de 20 mois qui fréquente une crèche et je peux ressentir l'immense douleur que cela puisse être de traverser une telle épreuve.

De tout mon coeur, je suis avec vous, beaucoup de courage et une immense pensées aux enfants devenus des petits anges !

Écrit par : vincent | 24.01.2009

 

Mes très sincères condoléances aux parents des petites victimes innocentes.
Pleurez, ça fait du bien, soyez bien entourés et épaulés, et prenez courage. Vos enfants étaient des fabuleux rayons de soleil, j'en suis sure. Qu' ils reposent enfin en paix.

Mes condoléances également à la famille de la puéricultrice qui est décédée en protégeant les bout choux.

Courage, beaucoup de courage aussi aux blessés, famille des blessés, et habitants de Termonde et des alentours.

Cet acte de barbarie, j'ai énormément, comme tout le monde, énormément de mal à le cautionner, normal, mais aussi beaucoup de mal à comprendre ce qu'il s'est passé dans la tête de ce malade mental.

Mon coeur et mes pensées sont avec vous, famille, amis et habitants de Termonde et des alentours, sincèrement.

Écrit par : Aude | 26.01.2009

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/01/23/condoleances-adressees-a-la-creche-le-pays-des-fables-aux-pa.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

 

Bonsoir Mme Laroche

Je découvre votre blog, j'ai regardé vos archives, vos témoignages me touchent, j'espère qu'il va continuer, car vous avez sûrement aidé plein de gens, un grand merci à vous.

Écrit par : linda | 22.07.2011

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2011/06/23/pour-marie-jeanne-je-veux-tout-oublier-me-plonger-dans-les-y.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

 

Que Dieu te bénisse Chloé, ce témoignage me bouleverse, me prend aux tripes. Combien tu as raison en dénoncant notre société merdique où le respect de l'être humain n'existe plus, tout cela me révolte et me fait détester, haïr le monde politique qui a laissé faire et donné le "pouvoir" entre les mains mafieuses des pseudos financiers qui placent l'argent volé aux peuples dans des "paradis fiscaux" : le monde à l'envers. N'ayez crainte , viendra un jour où nous nous révolterons contre ses puissances maléfiques qui font de nos vies de l'esclavage. Paix à l'âme de cette Mère qui n'en pouvait plus et je souhaite de tout coeur que ses enfants vengeront un tant soit peu leur Maman, ce jour viendra.......

Écrit par : bruno | 14.09.2008

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/09/13/une-femme-s-est-tue-le-jour-de-la-rentree-scolaire-au-moment.html#comments

_______________________________________________________________________

 

Votre initiative est bonne et vous avez raison d'inviter vos lecteurs à soutenir Florence Cassez. Moi j'ai créé le mouvement artistique pour elle sur myspace (www.myspace.com/uaforflorencecassez) rejoignez nous puisque vous êtes musicienne ! écrivez moi à anonymeduo@hotmail.fr
fred alan ponthieux

Écrit par : ponthieux | 17.08.2009

 

_______________________________________________________________________

 

 

Merci chloé pour tes réponses et de nous lire ça fait plaisir, je comprends mieux ta vie ton univers... je suis touchée de voir que tu as des enfants du monde entier ; ma maman qui me porte beaucoup d aide et de soutien, aussi a adopté une ptite fille et je serais toujours en admiration pour ces femmes qui savent aimer un enfant comme le sien même s'ils n' ont pas son sang... je trouve dommage que tu ne tolère pas le niqab et la burqa parce que tu sembles sensible et respectueuse à la fois, comment réagirais-tu si demain je viens vers toi, moi MARY avec mon niqab avec qui tu discutes est ce que tu me rejetterais ?? est ce que tu m'éviterais ?? refuserais tu de me regarder en face ?? moi qui respecte ce que tu entreprends... et dis moi si en grandissant ta fille yacinthe très mimi qu'elle est, souhaiterait de son plein gré porter le niqab comment réagirais-tu ? ne faudrait il pas respecter son choix et l'aimer malgré tout ??? c'est tout simplement cela que l'on demande...

Ecrit par : mary | 22.06.2009

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/06/20/du-niqab-et-de-la-burqa-mon-coeur-est-serre-pour-ces-enfants.html#comme

_______________________________________________________________________

 

 

Oui,comme vous dîtes nous n avons plus eu de suite aux autopsies, er pourtant qui sait comment autour de moi on a remué internet,en vain, comme les tv journaux et radios n'en parlaient plus. Ce n'est pas que le fait que je sois Cap-Verdienne, mais la vérité doit être sue.

Écrit par : Moreira | 17.12.2011

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/02/08/je-n-oublie-pas-cette-maman-originaire-du-cap-vert-retrouvee.html#comments

 

_______________________________________________________________________



Je viens de lire de belles phrases.
J'apprécie beaucoup ce que tu écris.
Ton blog est vraiment magnifique
avec beaucoup de vérité et de sensibilité.
Petite Chloé, continue à l'écrire, il fait du bien à 
de nombreuses personnes.
J'espère que vous avez passé 
un très bon Noël, toi et tes enfants.

Écrit par : Un admirateur invétéré | 25.12.2010

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2010/12/25/heureux-noel-a-toute-la-terre-pour-tous-mes-lecteurs-a-tous.html#comments

 

 _______________________________________________________________________

 

Je viens de découvrir votre blog, que je trouve très agréable à lire !
Continuez comme ca.

Écrit par : amour | 13.09.2011

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2011/01/03/mon-propos-sur-l-amour-et-les-relations-amoureuses.html#comments

 _______________________________________________________________________

Merci de me rassurer vous êtes un ange, mon bébé arrivera le mois d'aout , je vais me battre pour lui , je l'aime tellement malgré qu'il n'est pas encore la , j'aime aussi le papa mais c'est un amour différent , le cœur d'une femme peut contenir différents amours aussi fort les uns que les autres . je considère que je mène une guerre , m'a seule arme c'est que je maitrise la langue de ce pays et je peut me défendre mais des fois je baisse les bras , quand on m'accuse d'être venu pour les papiers alors je doit me justifié 1000 fois , j'ai fait tout pour réussir dans mon pays (un bac , une licence , et un travail d'assistante de direction) mais les parents avait décidé que la réussite d'une femme c'est le statut d'épouse et par la a commencé mon cauchemar . il faut dénoncé la dépendance des femmes venus dans le cadre d'un regroupement familiales est cette soumission est encouragé par les préfets qui donnent raisons au mari violent quelque soit les circonstances sous prétexte qu'il faut faire du chiffre. mon ex mari m'a violé de la plus ignoble des façons, je ne souhaite a aucune femme de vivre cela ; et le préfet a approuvé, je considère que c un double viol.
merci d'être la madame, votre blog est très bien , j'avait posté auparavant mon histoire ailleurs et j'ai eu des réponses horribles ( retourne dans ton pays etc.....) mais vos réponses me donne la force maintenant je ne suis plus toute seule.

Écrit par : leila | 16.03.2009

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/03/15/une-future-maman-d-origine-algerienne-m-a-ecrit-desesperee-e.html

 _______________________________________________________________________

 

 

Bonjour Chloé,

Les administrations sont inhumaines en cas de décès d'un proche. Je comprends que pour la Caf et les impôts cela choque : je suis entièrement d'accord. Ces personnes (ou enfants) ont été déclarées à leur naissance, pourquoi les raye-t-on d'un seul coup de crayon ou de souris parce qu'ils sont partis. C'est honteux, un peu de dignité, zut (pour être polie).
Que les administrations trouvent un moyen pour laisser exister le souvenir de nos défunts. Je ne sais pas moi, par exemple un sigle qui signifierait : décédé, pour que leur mémoire reste intact à nos yeux.
Merci Chloé pour ce témoignage.

Ecrit par : Lolotte73 | 05.08.2009

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/08/02/hommage-a-cillian-sausset-petit-garcon-decede-dans-un-accide.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

Bonjour,
Je suis en train de lire le volume 'Mangez-le si vous voulez' et je vais lire votre conte. Cette histoire vécue abominable de 1870, j'espère qu'elle ne se répétera plus jamais. Nous sommes soi-disant plus civilisés, maintenant. Mais c'est incroyable, comment une foule, et la plupart le connaissaient, peut devenir folle en quelques instants...

Écrit par : Marlène | 19.10.2010

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/08/22/pardon-a-alain-de-moneys-massacre-par-les-habitants-d-un-vil.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

Je viens de découvrir ton site.
Je voulais prendre quelques instants pour venir te souhaiter mes sympathies pour la perte de ton enfant.

Je sais exactement ce que tu vis.

J'ai perdu, le 14 février 2009, mon mini bébé. J'étais à 23 semaines et 1 jour, j'ai des contractions qui ont commencé et j'ai dû accoucher de mon bébé qui a été en vie durant 1 heure.

Je me demande si on est capable de vivre après une aussi grosse perte...

au lieu de sur-vivre ?

Je tiens à te faire un câlin virtuel même si nous ne nous connaissons pas du tout.

Une maman qui a très mal
Elizabeth

Ecrit par : Elizabeth | 02.03.2009

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/02/14/poeme.html#comments

_______________________________________________________________________

 

 

Bonjour Chloé,
Il est très important de parler de la solidarité humaine. C'est tellement rare de nos jours. Ces témoignages sont bouleversant d'humanité, comme quoi, on peut vivre et sauver des vies en se donnant la peine de regarder autour de soi et de voir que quelqu'un a besoin d'aide.
Merci.

Écrit par : Lolotte73 | 12.01.2010

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2010/01/12/mon-hommage-a-des-hommes-qui-n-ont-pas-hesite-a-se-jeter-dan.html#comments

_______________________________________________________________________

 

Merci pour le poème, tout est exact, j'ai vraiment envie de rajouter : ne me dites pas Soyez fort, je ne comprends pas pourquoi je devrais être fort !

Ecrit par : Lionel | 06.03.2009

 

J'ai été très touchée par vos messages, Élizabeth et Lionel. 
Élizabeth, je pense à vous et à votre bébé.
Vous êtes au milieu de la rivière en plein courant et c'est cela "sur-vivre" : arriver à retrouver les bords, plus calmes... d'où on regarde cet endroit où l'on était quand on essayait de surmonter les flots, les larmes sans fin et la peine immense qui nous submerge.
Je vous envoie plein de pensées et de roses.
Sincèrement vôtre,
Chloé Laroche

Ecrit par : Chloé Laroche | 07.03.2009

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/02/14/poeme.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

Bonjour Chloé,

Je n'avais pas encore lu cette note qui date de janvier. Je suis tout à fait d'accord avec vous quand vous dites que les personnes qui sont parties, elles sont toujours à nos côtés, dans notre coeur. Comme je le dis aussi, elles ont un regard protecteur (du Ciel) sur nous qui sommes sur Terre. Je suis persuadée que nos proches (au Ciel) sont nos anges gardiens. Le deuil est quelque-chose d'horrible, il provoque une douleur, un arrachement du coeur. Je n'ai même pas les mots pour décrire cette douleur. Je l'ai vécue (tante, cousin, grands-parents) et il faut essayer de continuer à vivre malgré cette douleur. Je pense qu'ils (nos proches au ciel) savent que l'on est anéanti par ce deuil, mais ils nous soutiennent à leurs manières et nous donnent le courage d'avancer.
Chloé, continuez à écrire ces notes. Vous écrivez avec votre coeur et votre émotion. On ressent, je dirais même que l'on vit vos notes.
Merci.

Ecrit par : Lolotte73 | 27.07.2009

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/01/19/signes-de-l-au-dela-par-avion-pour-une-maman-endeuillee.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

Bonjour
je viens de vous lire et je tenais a vous apporter le peu de force et d'énergie que j'ai. je suis aussi une maman qui a perdu son fils unique âgé de 23 ans il s'appelle Loïc, il est décédé dans un terrible accident de voiture le 15 septembre 2008 ma souffrance est immense et je suis seule aussi je me suis éloignée de ma sœur et mon frère j'ai perdu ma maman quand j'avais 19 ans et mon papa il y a six ans et j'ai aussi eu a l'âge de 25 ans un très grave accident de la route voilà c'est une vie terrible et je suis là sur mes deux jambes a continuer d'avancer. toutes mes pensées vont pour nos enfants je vous embrasse

Écrit par : charieau | 20.02.2010

 

merci de ces mots reconfortant la perte d'un enfants est la pire chose au monde pour des parents pour cela ne devrait pas exister s'il y avait un dieu ces choses là n'arriveraient pas mais pour moi le temps n'arrange pas les choses cela fait 3 ans et demi que j ai perdu mon ange et la souffrances est toujours au même point je n'arrive pas à penser à autre chose qu'à lui il me manque énormement

Écrit par : sab | 28.03.2010

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/11/06/reponse-au-sos-d-un-maman-qui-a-perdu-son-fils-emporte-par-u.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

Quand la mauvaise fée Précarité se penche sur un berceau, en France, elle voue l’enfant au malheur sanitaire, scolaire, social, culturel, familial. Les deux millions d’enfants qui vivent en dessous du seuil de la pauvreté (950 euros par mois, après les transferts sociaux) dans notre pays cumulent les inégalités et subissent un déterminisme social effrayant.
« De jeunes mamans sortent aujourd’hui de la maternité sans savoir où elles vont trouver un abri pour le soir même. Dans ce cas, la femme est fragile, le lien entre elle et son bébé a du mal à se mettre en place, c’est à ce moment que de nombreux placements à l’aide sociale à l’enfance sont décidés.

Écrit par : poupee | 20.11.2010

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2010/11/06/parcours-du-combattant-pour-une-demande-de-rsa-reflexion-sur.html#comments

 

______________________________________________________________________

 

Alors là, j'ai les larmes qui montent. Troisième note que je lis aujourd'hui de vous et je suis très touchée. Cette histoire est malheureusement courante, mais on en parle pas. Merci à vous d'en parler. Je pense que ce vécu est très difficile à exprimer et à vivre (pour vous, cet homme et sa fille). Si vous travaillez dans l'environnement des personnes handicapées, je vous félicite. Vous avez du coeur, de l'amour et beaucoup de reconnaissance, ça se sent dans ce que vous dites dans cette note. Merci d'aider les gens, c'est très valorisant pour vous et pour eux. Je suis certaine qu'ils en sont reconnaissant.

Écrit par : lolotte73 | 26.05.2009

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/05/15/la-peine-vecue-au-quotidien-dans-le-handicap-et-l-absence.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

Bonjour,
Je suis une maman en grande souffrance depuis 5 ans de la perte tragique, par noyade accidentelle, de ses 2 enfants uniques, de 18 et 13 ans. Je survis trés difficilement. Je voudrais savoir s'il y a des mamans qui ont perdu plusieurs enfants comme moi pour partager nos ressentiments. Merci. Marie.
http://2angessebmel.skyrock.com

Écrit par : Marie | 06.09.2009

Marie,
J'ai trouvé votre mot sur mon blog aujourd'hui. Je suis allée sur votre blog , magnifique témoignage d'amour pour vos deux enfants. Je vous envoie mille pensées dans ce cauchemar que vous vivez. Perdre ses deux enfants est une chose horrible et il vous faut beaucoup de courage pour survivre. Quand vous écrivez que ce monde est dur, c'est vrai. Au bout d'un certain temps, plus personne ne vit l'absence de nos enfants comme nous et on est seul pour porter cette croix invisible mais si lourde. La seule chose qui nous porte : nos enfants vivent en nous, comme une femme enceinte porte ses enfants sans les voir. Elle sent qu'ils sont là. Ils sont là. Et nous, on a encore cette vie, ce souffle et ces mains pour donner. Il y a tant à faire sur cette terre, tant de malheureux, tant d'enfants sans personne. Trouvez ceux à qui vous pourrez donner du bonheur et votre vie se poursuivra jusqu'à l'issue ultime où chacun de nous s'en va. Je vous embrasse très fort. N'hésitez pas à venir lire dans la catégorie "Survivre à la mort d'un enfant" sur mon blog. J'envoie plein de pensées et de bisous à vos deux enfants si beaux. Ma fille s'appelait Océana et c'est vers la mer que je me suis tournée à sa mort. La mer a pris vos enfants. Puisse le ciel et les anges les protéger et leur donner tout l'amour de leurs parents. Chloé L

Écrit par : Chloé Laroche | 07.09.2009

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/11/02/ne-pas-laisser-tomber-les-parents-dans-le-deuil-larmes-et-re.html

---------------------------------

 

_______________________________________________________________________

 

Bonsoir,

Petit-fils de Marcel DOUZET, je tiens juste à vous présenter nos remerciements pour ceux qui envoient toujours de belles pensées pour les jeunes filles disparues et des pensées toutes aussi belles pour notre grand-père.

le temps n'a pas tous les tamis qu'on voudrait bien lui preter.

Écrit par : docquin | 14.12.2010

Je reviens, une fois de plus sur les commentaires. Malgré mon chagrin éternel, il est évident que j'ai pensé mille fois à la réinsertion de ces hommes qui ont torturé, violé, mutilé, tué... Je n'ai pas l'esprit fermé et je crois à la rédemption. Si je savais qu'El Borgi n'est plus le El Borgi qui a tué mon père "pour le plaisir"... qui a confirmé 2 ans plus tard, lors du procès, le plaisir qu'il avait eu à le tuer et le manque total de remords de l'avoir fait... si j'étais sûre de cela... alors je serais en paix. Je n'ai pas envie de me venger de cet homme. Je ne suis pas un assassin et cela ne ramènerait ni mon père, ni les autres jeunes filles assassinées.
J'espère qu'El Borgi, Siauve, Feurstein et Jaouen ont fait un tel travail sur eux-mêmes qu'ils ne reconnaissent plus ces hommes de 20 ans qui ont commis le pire et qui étaient eux. Mais j'avoue qu'en ce qui concerne El Borgi et surtout Siauve... je ne suis sûre de rien. Et comme Chloé l'a dit... lorsque ces hommes sortiront l'important serait, outre le fait d'être irréprochables, d'être discrets à vie.Je précise que ces pensées sont les miennes et qu'elle ne reflètent pas celles de la plupart des membres de ma famille ou des familles des jeunes filles qui ont subi l'horreur. Le pardon est parfois impossible face à de tels meurtres. Il ne faut pas oublier que nous sommes tous morts quelque part aussi et que nos vies ont été brisée. Maintenant j'ai la foi et j'espère que Dieu pardonnera ce que les hommes ne peuvent pas pardonner. Pascale rogemond douzet

Écrit par : Pascale rogemond douzet | 13.07.2011

 


Je crois à la rédemption parce que j'ai la foi. Sans bigotterie aucune. C'est en moi comme j'ai un coeur. La foi aide beaucoup. Elle n'empêche pas le chagrin mais l'atténue souvent. Elle ne permet pas la haine mais l'ouverture d'esprit. Ce n'est pas toujours simple. Il y a des souvenirs, des dates qui font resurgir des colères. Il faut faire le dos rond, penser à ce qui est bon pour ne pas sombrer à cause de la laideur. Oui, chère Marie-Laure... ce n'est pas facile...
Nous savons "l'évolution" des assassins par des tas de ficelles : nous demandons des extraits de naissance avec dernière mentions marginales. Cela nous a permis d'apprendre que FEurstein s'est marié en prison. Nous avons aussi des amis qui ont fait partie de l'enquête et qui nous préviennent quand quelque chose bouge. Ainsi, nous avons appris il y a dix-huit mois que Jaouen a été libéré. Je pense que FEurstein le sera bientôt.
C'est par des tuyaux que je ne citerai pas que nous avons appris que Siauve avait été interné en prison, qu'il avait "pété les plombs". Je pense que comme assassin d'une fillette de 12 ans, de jeunes filles et d'une personne âgée... il a dû être pris à partie par les co-détenus. Il faut dire que Siauve était déjà quelqu'un de "dérangé" avant. Preuve est de ce qu'il a été capable de faire ! Et ainsi que je l'ai déjà écrit, les experts l'avaient déclaré "perturbé" et non réinsérable (le seul point positif étant sa jeunesse à l'époque)
Quant à l'assassin de mon père, Thierry El Borgi, il va passer son doctorat en informatique et nul doute qu'en 2019 une demande de remise en liberté sera faite, puisqu'il aura accompli ses 30 de peine incompressible. La suite appartient à la justice. Mais il ne faut pas être dupe : ils vont tous sortir de prison et nous le saurons.
Je prie pour que ces hommes soient vraiment réinsérables car si l'un d'eux venait à tuer de nouveau... ce serait une nouvelle tragédie : celle de la récidive.
J'ai bien du mal à y penser. Là, en vous écrivant, cela me fait monter les larmes aux yeux.
Il faut vraiment que nous nous aimions beaucoup, nous êtres humains si beaux et si vaillants... pour que nous soyons vainqueurs de ces êtres qui ont osé prendre des vies... comme cela... pour le plaisir...
J'ai écrit avec mes tripes... pardonnez-moi 
pascale rogemond douzet

Écrit par : pascale rogemond douzet | 01.11.2011

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/04/09/je-rends-hommage-a-isabelle-rabou-a-noria-et-luiza-a-marcel.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

-------------------------

Honte à ceux qui portent des accusations à tort et à travers ce ne sont pas des corses ceux là. Chez nous comme chacun le sait on est intègre, on ne balance personne quoi que ça puisse nous couter, yvan lui est un vrai corse fier de ses convictions on peut d'ailleurs voir ou ça le mêne u tintacciu. J'aporte mon soutien à Yvan et à sa famille pour tout leur courage. Que justice soit enfin faite et que le coupable soit un homme et se dénonce. forza yvan j'espère que tu puisses bientôt retrouver les tiens et ton île qui t'est si chère.

Écrit par : nathalie | 01.04.2009

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/03/26/je-defends-yvan-colonna-et-juge-que-son-proces-est-inequitab.html

 

_______________________________________________________________________

 

Chloé, je vous remercie infiniment de vos 2 réponses qui sont le plus vraisemblables. Je vous trouve d'une grande générosité et d'un grand humanisme, nous le sentons profondément dans vos propos. Merci à vous.

Je suis Papa de 2 bout "chou également et ce drame m'a personnellement touché aussi dans ma chair, et lorsque je pense à ce corbeau et meurtrier ma décence m'empêche de dire des mots qui ne seraient pas convenables sur ce forum.

En effet mes questions parlaient de précaution envers la famille Villemin, car la veangeance de ce meurtrier n'a eu de cesse pendant 4 ans, et encore à l'heure actuelle puisqu'il se tait, le ou les complices.

Souhaitons de tout notre coeur que les langues et les consciences se délient pour ce petit ange Grégory, car un crime d'enfant ne peut rester impuni.

Merci Chloé de votre dévouement

Laurent BENICHOU

Écrit par : BENICHOU | 09.11.2009

 

Un très beau texte, bravo Chloé, ainsi que de nombreux posts tres.....
humain. Ca fait du bien de voir que tous les hommes n'ont pas un coeur
de pierre. Ce qui serait bien c'est que mb, qui et devenue quadra aujourd'hui
retrouve la memoire, ainsi nous nous approcherions de cette verité qui
nous fuis depuis 25 ans. Mais là, c'est pas gagné.

Écrit par : bob5406 | 08.11.2009

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/10/10/hommage-au-petit-gregory-villemin-dont-on-a-retrouve-le-corp.html

 

______________________________________________________________________

 

Bonjour,

franchement le fait d'avoir passé une dizaine de minutes de lecture sur votre blog, sosmaman , je me suis dis qu'il faut que je te le dise par rapport à l'arche-de-zoé c'est très juste ces gens là ont foutu de la merde dans la tete de tout le monde moi je suis burkinabè je vis au Bénin à Cotonou j'ai un ami français qui vient juste pour ses vacances mais depuis cette histoire de l'arche-de-zoé on voit que pendant nos visites dans les familles je sens une sorte de méfiance , c'est plus comme avant mais c'est dommage mais on peut rien il faut encore du temps
que les gens sachent que tout le monde n'est pas ainsi
merci pour ton récit sur ton blog et continue ainsi
harouna

Écrit par : Harouna | 30.05.2008

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/05/18/la-difference-entre-ce-qu-on-appelle-etre-bien-et-le-bien-un.html#comments

_______________________________________________________________________

 

Bonjour Chloé .
Je cherchais un moyen de pouvoir partager ma révolte et mon dégoût pour cette affaire, mais surtout mon soutien à la famille Leschiera. Alors merci pour ce blog. Tout à commencé par une convocation au tribunal d'Aix en provence en 2008, je ne connaissais pas l'affaire, et c'est en lisant les journaux le jour même de la convocation que j'ai découvert les différentes composantes de celle-ci. Je n'ai pas été tiré au sort comme juré, mais au lieu de partir comme toutes les autres personne non désignés, je suis resté dans la salle d'audience pour attendre les différentes parties. Et là je me suis retrouvé à quelques centimètres des accusés, des avocats et de la famille du berger et j'ai ressenti toute la pesanteur du malaise et de la détresse de la famille Leschiera et cette espèce de détachement malsain du clan Vérando. Mais ma révolte va plus à l'encontre de ceux qui ont instruit l'affaire, ce manque de professionnalisme et de discernement est une honte pour notre pays et me laisse réfléchir sur la défense de nos droits les plus élémentaires, honte à ceux qui ont mené l'enquête, c'est à croire qu'elle a été "légèrement" dirigé dans un certain sens . Pour finir je voudrais rendre un hommage à Pierre qui me semblait être un homme de parole et de courage confronté à la veulerie et la lâcheté de certains. (éternel recommencement).
Merci à ceux qui ont eu le courage de lire ces mots jusqu'à la fin et sachez que je soutiens à 100% la fille de Pierre Leschiera dans son combat et j'espère ne pas être le seul. Salutations !

Écrit par : marc | 17.12.2010

 

Bonjour,

Tout d'abord je me présente, je suis Cécile la cousine et la filleule de Pierre Leschiera, berger à Castellar.

Je viens de prendre connaissance de votre hommage pour Pierre et je vous en remercie vivement.

Le connaissiez-vous pour en parler avec tant de vérité ?

Merci de faire vivre sa mémoire de cette façon.

Salutations.

Cécile

Écrit par : Ros Cécile | 28.08.2009

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/11/12/hommage-a-pierre-leschiera-berger-pres-de-menton-abattu-le-1.html

 

_______________________________________________________________________

 

Coucou, je pense que tu as tout dit.
Même si l'on est abattu par une nouvelle, que l'on a plus rien, le corps et l'esprit ont la force de nous faire nous relever et repartir dans la vie. Avec plus ou moins de facilité, plus ou moins de temps mais c'est comme ça!
Merci pour cette soirée et cet article !

Écrit par : Laura | 16.03.2011

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2011/03/16/prendre-sa-revanche-sur-la-vie-c-est-la-ligne-droite-mes-pro.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

"Bonsoir à tous,
nous vous remercions pour vos messages d'encouragement et de soutien ainsi que pour vos signatures.
Nous revenons vers vous pour vous dire que le combat est encore long et difficile et que sans le soutien de la population, nous n'arriverons pas à faire évoluer la loi en faveur des pères.
L'année 2011 sera décisive, car ce sont les jugements en cassation pour la reconnaissance de paternité et l'adoption qui seront rendus.
Nous aurons besoin de la présence d'un maximum d'entre vous, selon vos disponibilités, aux audiences qui se dérouleront à Paris. Nous préciserons les dates sur le site dès que nous en aurons connaissance.
Il faut bien comprendre que les jugements actuels tendent à faire disparaître à jamais l'état civil complet de Jeanne au profit d'une nouvelle identité.
Ces faits sont d'une extrême gravité et il faut les combattre.
Continuez à faire connaître l'histoire et le site de Jeanne et Julien (www.j-charnole.fr).
Merci encore à vous tous.
Amitiés,"

La famille Charnolé au complet.

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2010/05/13/que-le-pere-de-jeanne-julien-charnole-puisse-rencontrer-sa-f.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

Bonjour, je viens de découvrir votre site, et j'en reste sans voix. Nous sommes nous aussi parents de deux enfants roumains qui sont arrivés en france en 2000 à l'age de 8 ans avec un dossier médical OK. Au départ c'était difficile bien sur, car il y avait le barrage de la langue, et puis un de mes garçon a commencer a manifester des troubles du comportement comme votre fille, en se mordant jusqu'au sang, en criant, en tapant partout et surtout en détruisant tout dans sa chambre en particulier. Ils sont suivis depuis leur arrivée par des professionnels psy psychiatre et autres. Mais un de mes garçons a été obligé d'être hospitalisé dans un hopital psychiatriaque depuis l'année dernière suite a la mort de mon père. Je pense que c'était le deuil de trop. Il y a un mois nous avions mis en place avec les professionnel un programme qui le prenait en charge a l'hopital et le reste a la maison le matin et le soir puisqu'il n'a pas été gardé dans son IME car il fallait un éducateur pour lui tout seul. Donc nous n'avons pas eu le choix. A aujourd'hui mon mari et moi travaillons a plein temps. Je me pose de plus en plus de question sur son avenir, car il ne peut pas rester seul même a la maison. Il pète les plombs comme il dit, des vagues d'angoisse l'envahissent et il fait de grosses bêtise. Il a même tenté de se suicider a plusieurs reprise alors qu'ils nous aime. Son frère quand à lui suit une scolarité dans un IME et il a du mal aussi mais il s'accroche.

 

C'est vrai que ces enfants ont souffert, mais on nous a menti sur leur dossier et ensuite lorsqu'on demande des explications ont nous réponds que le dossier est vide et qu'il ne comprenne pas pourquoi au début tout allait bien et que au bout d'une année tout à foirée. Au départ nous ont mettait cela sur le compte de la nouveauté, un peu d'hyper activité, il avait envit de tout découvrir après être resté 8 ans enfermé. Mais aujourd'hui les crises sont de plus en plus violentes, mais de plus en plus rares aussi. Alors j'espère que l'avenir serait bon pour eux, car nous les aimons tellement que je ne supporterais pas qu'ils leurs arrivent quoi que ce soit. En ce moment je suis en arret car je suis épuisé, et je pense demander un mi temps pour l'année prochaine pour mieux gérer les choses. Je vous dis bon courage également avec vos enfants et merci du message d'espoir.

Écrit par : le chenadec | 26.11.2010

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/09/22/je-temoigne-du-parcours-de-ma-fille-venue-d-un-orphelinat-de.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

Chère Chloé,

Je vous invite à lire mon livre "AGREMENT POUR L'ENFER" : mon amour n'a pas suffi (editions PERSEE).

"J'ai écrit mon histoire d'échec d'adoption d'une fillette née en Colombie non pas avec une plume d'écrivain mais avec ma plume de souffrance.
Rien de pire que de s'attacher à un enfant qui vous renie, on n'échappe pas à cette blessure. L'adoption qui devrait être une belle aventure humaine peut devenir une mise à mort d'indifférence et d'humiliations.
Ce livre de la vie nosu entraîne au fil des pages avec des envolées poétiques, des images, des recherches, dans le domaine de la symptomatologie chez l'enfant adopté "grand" et un panaroma d'une Justice à deux vitesses.
Peut-être sera-t-il la petite étincelle qui va permettre de démystifier l'adoption toujours réusssie et ouvrir un vrai débat d'émotions contradictoires : les uns sont-ils faits pour les autres ? Une recette sans prétention pour éviter un tel naufrage.
"Agrément pour l'enfer" n'est pas un règlement de compte envers l'enfant mais une mise en garde pour tous ceux qui fondent tant d'espoir dans la démarche très difficile que constitue l'adoption internationale".


Chère Chloé, je pense que nos témoignages sont importants pour que les autres parents sachent qu'ils ne sont pas les seuls. Cela aide effectivement beaucoup et nous rend dans une normalité, en tout cas un possible.
Ces témoignages sont aussi nécessaires pour que tous les intervenants et la société sortent du roman rose de l'enfance et osent regarder les problèmes et les analyser. C'est la seule façon d'arriver à y apporter des solutions...

Recevez toute ma sincérité et mon amitié.
Jeanne

Écrit par : Jeanne | 02.09.2010

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/04/13/histoire-difficile-de-l-adoption-de-ma-fille-au-benin.html

 

_______________________________________________________________________

 

Je suis très attristé par cette histoire. Malheureusement je suis dans ce cas. Sauf que, en ce qui me concerne, je suis né sous X, que mon dossier est tenu au secret, que tous mes papiers sont falsifiés. J'étais abandonné à la naissance, or que selon mon acte de naissance, indique une adresse, en dépit du matricule que je porte, vu qu'allouer par l'assistance public dès ma naissance, mais réfute une maison de santé, bien que rien n'y sera indiqué, plutôt qu'une maison individuelle. Mais sans pour autant que je serais né à domicile. Alors que j'ai été convoyé en provenance d'allemagne pour San Salvadour, un centre de cure marine, à moins d'un an. Mélange d'identité, de bébé, trafic...Je ne sais plus quoi penser...Bien à vous. Gilles

Écrit par : Birckenstock dit lobale | 14.10.2011

 

Je connais bien la Maman qui fait tout pour sa Fille. Huit années c'est long dur et pénible de se voir refuser de formaliser son adoption.

Écrit par : perli | 14.04.2011

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2011/03/19/un-bebe-est-ne-mais-n-a-aucune-identite-la-maman-est-effondr.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

Je suis consternée par le comportement du père qui ne réfléchit visiblement pas aux conséquences désastreuses qu'il inflige à ses enfants. 
Comment vont pouvoir se construire psychiquement ces deux enfants alors qu'ils sont abreuvés de haine quotidienne contre leur mère et vraisemblablement tout ce qui touche à notre société de manière générale....
Cet homme semble être aveuglé par la vengeance au point d'aller jusqu'à détruire ses propres enfants. C'est juste effarant...
Je connais bien Sabine, c'est une fille saine et solide. Même divorcée jamais elle n'irait abaisser le père devant ses enfants dans un but de déstabilisation de toutes façons stérile.

Écrit par : Marie Elizabeth Peyrard | 23.03.2011

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2010/01/24/une-maman-pleure-ses-deux-enfants-de-3-et-6-ans-retenus-en-t.html#comments

 

_______________________________________________________________________

 

La première fois que ma fille de 16 ans m'a traitée de 'sale pute' c'était sous l'emprise de la drogue.. je ne le savais pas.. violence verbale puis physique, lunettes cassées.. impuissance face au non respect de mon autorité mais incapable de porter plainte suite à ses sorties nocturnes.. j'aurais dû à ce moment là précisemment.. et comme disait son père, elle était mineure ! puis à plusieurs reprises gifles, insultes et violence mènent à avoir peur de son enfant ! je n'y aurait pas cru.. et pourtant 5 ans plus tard.. lorsque l'on se retrouve la chemise de nuit arrachée derrière son cou et obligée de se sauver en tanga, seins nus par dessous pour éviter d'autres claques.. devant le frére et les copains des enfants.. alors là c'est comme un viol.. on crie et on ne veut plus voir ses enfants tellement on a honte.. on pleure on hurle comme terrorisée.. et la police met votre fille alcoolisée dehors, alors qu'elle dit aux gendarmes que ce n'est pas pour une petite claque que vous avez mérité ! et toujours impossible de porter plainte contre sa propre fille que l'on voit encore petite et mignonne dans notre coeur de maman.. et pourtant si diabolique sous l'effet de ces dépendances.. Je lui reparle mais ne veux plus qu'elle vive sous mon toit ! Je l'aime mais reste méfiante.. Bridget

Écrit par : bridget | 14.10.2010

 

Mon fils a 32 ans et c est souvent psychologique mais là il m'a poussée dans le mur et insultée ce n est pas la premiere fois mais c est rare 
leur père était pareil ils ne savent pas me parler 
je les ai élevés seule et obligée d etre le pere et la mere malgre moi je comprends que il a remplace son pere mais j en ai assez je ne veux plus lui parler 
j en ai marre que tout le monde se défoule sur moi et qu'on ne me respecte pas 
malgré mon chagrin voir mes enfants me fait plus de mal que de bien malgré qu'ils sont toute ma vie 
voila merci de partager cette souffrance

Écrit par : arm | 13.10.2010

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/12/25/j-ecris-a-un-adolescent-qui-frappe-sa-mere-a-tous-les-adoles.html#comments

  ______________________________________________________________________________

 

Votre réaction Madame est courageuse moi même victime petit garcon de 12 ans il m'a fallu 20 ans pour en parler et par là même exclu l'auteur de toute poursuite. J'ai longtemps cru que l'oubli serait une solution cela m'a même fait croire que j'avais voulu cette agression et que par conséquent j'étais homosexuel. Incapable aujourd'hui encore de relations sexuelles, votre combat n'est pas vain cela a au moins le merite d'accelerer le processus de guerison. Ne vous focalisez pas toutefois sur les auteurs, esperons que la justice s'en charge correctement, mais sur votre enfant car etre victime induit un sentiment de faiblesse et de honte or en fait il ne s'agit que d'un concours de circonstance la plus courageuse et la plus forte des personne peut etre victime d'agression, le fait de rester passif lors d'une agression est le pire sentiment c'est ce qui conduit au fait de se sentir responsable alors qu'il ne s'agit que de peur un reflexe normal chez toutes personnes. Et puis on arrive enfin a l'accepter et a vivre avec.

Écrit par : NC | 23.03.2010

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/10/09/letttre-d-une-maman-a-sa-fille-victime-d-un-viol-en-reunion.html#comments

 _____________________________________________________________________

 

Je suis le grand-père de Yannis décédé à Pont de Cheruy le 15 juillet 2008 dans la voiture de son papa qui l'a oublié à la suite d'un banal accident de la circulation pour lequel il s'était arrété afin d'apporter son aide.
Merci pour ces quelques lignes pleines de compassion pour le malheur qui a enlevé notre petit Yannis a notre affection. Plus de 2 ans aprés, je continue tous les jours de lui parler , de lui dire combien on l'aime ici bas. 
Un enfant tient d'autant plus de place qu'il est petit, mais cette place n'est rien à coté de l'immensité du vide laissé par son départ.
Il faut être conscient du fait que un tel trou noir peut arriver à tous, même à ceux qui se croient à l'abri, et toute condamnation est totalement inutile et ne fait malheureusement pas progresser les choses.
Personne ne veut en entendre parler, même pas ceux qui devraient être en première ligne , à savoir constructeurs et equipementiers automobiles. Que dire des pouvoirs publics qui ne bronchent pas à la vue d'un enfant même pas attaché dans un vehicule , parfois même sur le siege avant?
Je suis en colère , car personne ne peut dire "je ne savais pas" , et tout le monde fait la sourde oreille. Je sais , par experience que des solutions existent pour quasiment tous les accidents concernant des enfants dans des vehicules, en circulation ou en stationnemment.
Merci malgré tout Chloé pour ce blog sur lequel je suis tombé par hasard. Vous montrez qu'il y a toujours une lueur d'espoir. Merci

Écrit par : Christian | 05.10.2010

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/07/16/pour-l-enfant-decede-oublie-par-son-pere-dans-une-voiture-po.html

 

Au sein de mes collègues, amis et famille, tout le monde est terrifié. Tout le monde accable ces papas (et ces mamans) qui "oublient" leurs enfants en pleine canicule dans une voiture. Les cas sont de plus en plus nombreux depuis 2-3 ans en Belgique, France, Pays-Bas... 
Je voudrais soutenir ces parents qui, après ces drames, n'auront plus de vie, plus assez de larmes pour pleurer, et personne sur qui rejeter la faute !!! Que EUX, tous seuls, avec leur immense souffrance et le mépris des autres ..... Le monde est devenu tel, que je remercie le ciel d'avoir des ados de 14 et 16 ans. Car dans l'état d'eprit dans lequel je me retrouve aujourd'hui, dans ce monde de fous, je me dis que.... aïe aïe, je ferais quoi de mes deux tous petits anges en bas-âge ?? On court, on s'inquiète pour son couple, son job, les finances,... On perd les pédales... on prend des médocs pour dormir, on en reprend pour être en forme, on se dit qu'il va y avoir une nouvelle guerre mondiale ... On meurt.... 
Je soutiens de tout coeur ces parents effondrés.... et j'embrasse tous les petits anges qui boivent aux fontaines dans un monde meilleur , un monde que ces papas et mamans auraient sûrement bien eu envie de leur offrir..
.Écrit par : babou2505 | 26.09.2008

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/07/16/pour-l-enfant-decede-oublie-par-son-pere-dans-une-voiture-po.html

______________________________________________________________________

 

Je viens de lire votre message (en faisant une recherche sur le livre de Pema) qui me touche beaucoup. Moi aussi j'ai "prié" pour Ingrid Betancourt et je souffre tous les jours de la souffrance que je vois autour de moi, de l'égoïsme et de l'intolérance, de la cruauté ambiante .. je me demande constamment pourquoi certaines personnes sont sadiques, méchantes, ingrates ...
Je souffre beaucoup actuellement - c'est comme un deuil - car ma fille de 33 ans a eu un accident de moto qui la laisse paraplégique. Je souffre tant de la voir souffrir, physiquement et moralement , de constater que son bel avenir est brisé. Suite à une nouvelle opération, elle est moralement anéantie...et n'a plus la force et l'optimisme qu'elle montrait il ya quelques semaines.
Moi aussi, je vais me tourner vers une activité consacrée aux souffrants. Je n'y avais jamais pensé avant...
de tout coeur avec vous, 
Monique

Écrit par : monique lehnardt | 07.02.2011

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/07/16/pour-l-enfant-decede-oublie-par-son-pere-dans-une-voiture-po.html

______________________________________________________________________

 

06/01/2012

Deux jeunes enfants nés en France voient leur père expulsé en Chine, dans un pays où ils seraient eux-mêmes étrangers. Appel urgent à agir pour cette famille. MR MO A ÉTÉ EXPULSÉ LE 7 JANVIER.

Article Urgent ______________ URGENCE URGENCE URGENCE URGENCE URGENCE URGENCE______________________________

monsieur mo,chine,expulsion,famille démembrée,resf,reseau education sans frontieres,politique,actualité,urgent,appel à faxer,écrire,indigner,s'indigner,immigration,camp de rétention,suicide,enfants,famille,chinois,étranger,40 jours de rétention,noël seul,préfet,arrachement,indignation,colère,pétition,aubervilliers

J'ai été alertée par la situation d'un jeune chinois de 28 ans, Monsieur Mo, qui est en France depuis l'âge de 18 ans.

Il est dans notre pays depuis dix ans et a eu deux enfants qui ont deux et trois ans, nés tous les deux en France : Félix et Soufia. monsieur mo,chine,expulsion,famille démembrée,resf,reseau education sans frontieres,politique,actualité,urgent,appel à faxer,écrire,indigner,s'indigner,immigration,camp de rétention,suicide,enfants,famille,chinois,étranger,40 jours de rétention,noël seul,préfet,arrachement,indignation,colère,pétition,aubervilliers

Changfeng s'est construit sur notre territoire depuis sa majorité, à une période fragilisée de la vie où il sortait de l'état d'enfance pour entrer dans le monde des adultes.

Il a été arraché à sa famille en décembre, à ses enfants et sa femme, pour être placé en centre de rétention et être expulsé vers la Chine, son pays de naissance.

monsieur mo,chine,expulsion,famille démembrée,resf,reseau education sans frontieres,politique,actualité,urgent,appel à faxer,écrire,indigner,s'indigner,immigration,camp de rétention,suicide,enfants,famille,chinois,étranger,40 jours de rétention,noël seul,préfet,arrachement,indignation,colère,pétition,aubervilliersIl devait être expulsé hier mais il a fait une tentative de suicide, devant l'issue dramatique de cet arrachement cruel.

Après quelques heures d'hospitalisation, il a été ramené très rapidement en Centre de rétention.

Il doit être expulsé ce dimanche.


Vous pouvez l'aider à rester en France en faxant le message suivant ou en écrivant à l'adresse mail donnée plus bas. Vous pouvez le personnaliser, mais en veillant à demeurer courtois dans vos propos :


Monsieur Changfeng MO est arrivé en France depuis dix ans. Il était alors âgé de 18 ans. Il y a fondé une famille. Ses jeunes enfants Félix, 3 ans, et Soufia, qui aura 2 ans en février, sont privés de leur père depuis 37 jours. Le petit Félix a "fêté" son anniversaire le 15 décembre sans son père. Félix et Soufia et leur mère Hongxia ont passé Noël dans l'angoisse.

Monsieur le Préfet, je vous demande de libérer immédiatement Monsieur MO afin qu'il retrouve sa famille au plus vite.

Je vous prie de croire, Monsieur le Préfet, à mes salutations respectueuses. 

Le 6 janvier 2012, à ...........

Signature
--------------------------------

 

Mail de la préfecture de police



 

prefpol.dpg-etrangers-secretariat@interieur.gouv.fr

 

Fax du cabinet du Préfet :  01 53 71 67 23 


_________________ Merci de votre aide pour aider cette famille à rester unie en France et sans être obligée de rentrer en Chine, car en Chine, les deux enfants seraient considérés comme des étrangers et seraient non scolarisés.monsieur mo,chine,expulsion,famille démembrée,resf,reseau education sans frontieres,politique,actualité,urgent,appel à faxer,écrire,indigner,s'indigner,immigration,camp de rétention,suicide,enfants,famille,chinois,étranger,40 jours de rétention,noël seul,préfet,arrachement,indignation,colère,pétition,aubervilliers


Chloé LAROCHE

________________________ 


______MR MO A ÉTÉ EXPULSÉ LE 7 JANVIER___________

VOICI LE LIEN VOUS PERMETTANT DE PROTESTER ET DE SIGNER LA PÉTITION CONCERNANT CETTE FAMILLE.

Merci de signer et de diffuser largement cette pétition.

http://www.educationsansfrontieres.org/?page=article&id_article=40591

monsieur mo,chine,expulsion,famille démembrée,resf,reseau education sans frontieres,politique,actualité,urgent,appel à faxer,écrire,indigner,s'indigner,immigration,camp de rétention,suicide,enfants,famille,chinois,étranger,40 jours de rétention,noël seul,préfet,arrachement,indignation,colère,pétition,aubervilliers

http://www.educationsansfrontieres.org/article40351.html

16/11/2011

Je suis émue de la situation d'une maman congolaise privée de son existence. Mon propos sur l'identité, sur notre place dans la société, sur la légitimité reconnue ou non d'une adoption, d'un lien de coeur.

vigoureux,congo,afrique,identité,existence,adoption,exister,accueil,sans papiers,étranger,immigration,politique,frontiere,bénin,famille adoption,refus adoption,justice,tribunal,actualité,rapprochement familial,injustice,pétition,education sans frontieres,france,adolescence,colèreBonjour à tous et toutes,


J'avais déjà donné un lien dernièrement pour aider une maman congolaise à rentrer en France afin de retrouver ses enfants restés sur le territoire et de ramener deux de ses filles à Paris. Madame Vigoureux se trouve bloquée au Congo où elle s'était rendue afin de prouver son identité et de ramener un papier demandé par les autorités françaises.vigoureux,congo,afrique,identité,existence,adoption,exister,accueil,sans papiers,étranger,immigration,politique,frontiere,bénin,famille adoption,refus adoption,justice,tribunal,actualité,rapprochement familial,injustice,pétition,education sans frontieres,france,adolescence,colère

Il faut toujours prouver son identité alors que nous existons bel et bien, en tant qu'être humain. Pour ma part, combien de fois m'a-t-on demandé à la Caf notamment de prouver l'identité de mes filles adoptives, de prouver leur existence. La société nous a enregistré une fois mais d'années en années, combien de fois doit-on justifier de notre existence réelle et valable ?

Ma fille adoptive venue du Bénin fait les frais d'une situation scabreuse qui veut que son adoption ne soit pas reconnue en France. Issue d'une famille biologique dont le père est polygame et a abandonné tous ses enfants, les arrachant à leurs mères respectives, le dossier d'adoption subit les zones d'ombre de cette famille qui a menti au départ, se déclarant morts mais pourtant réellement bien vivants.

vigoureux,congo,afrique,identité,existence,adoption,exister,accueil,sans papiers,étranger,immigration,politique,frontiere,bénin,famille adoption,refus adoption,justice,tribunal,actualité,rapprochement familial,injustice,pétition,education sans frontieres,france,adolescence,colèreComment une adolescente peut-elle se construire et ne pas ressentir une colère sourde devant le refus français d'entériner son arrivée en France depuis 2003 ? En 2007, après un conseil de famille positif et l'accord d'une Juge des Tutelles, ma fille avait le coeur en joie et plein d'espoir. Depuis, tout est bloqué, lorsque d'audiences en audiences, de preuves en conclusions... le résultat entendu est : "Nous n'avons pas à entériner un lien affectif."

Cependant, si une famille adoptive n'est pas légalement acceptée par la société et qu'on lui demande par ailleurs d'exister au niveau de l'autorité, comment peut-elle s'enraciner dans la légitimité de son existence, puisque régulièrement, il m'a été dit : "Vous n'êtes pas sa mère aux yeux de la loi."

vigoureux,congo,afrique,identité,existence,adoption,exister,accueil,sans papiers,étranger,immigration,politique,frontiere,bénin,famille adoption,refus adoption,justice,tribunal,actualité,rapprochement familial,injustice,pétition,education sans frontieres,france,adolescence,colèreComment une enfant peut-elle s'enraciner dans son nouveau pays, y trouver la confiance de son identité grandissante, lorsqu'elle ne voit pas arriver de conclusions donnant une reconnaissance à ses parents adoptifs ? Elle rêvait d'avoir une carte d'identité, qu'elle n'a toujours pas, au bout de huit années. Elle portait notre nom à son arrivée en France. Ce nom lui a été arraché pour lui redonner définitivement son nom béninois. Déchirure infâme d'une société qui néglige de reconnaître un lien de coeur, l'identité d'un lien qui se veut loin du sang.vigoureux,congo,afrique,identité,existence,adoption,exister,accueil,sans papiers,étranger,immigration,politique,frontiere,bénin,famille adoption,refus adoption,justice,tribunal,actualité,rapprochement familial,injustice,pétition,education sans frontieres,france,adolescence,colère

Je suis désolée de tout cela, meurtrie pour ma fille, mais ne pouvant plus rien faire désormais, à part saisir la Cour européenne des Droits de l'Homme, je prête ma plume à d'autres familles en difficulté et ici, en l'occurrence, je souhaite que vous vous penchiez sur le cas de cette maman : Madame Vigoureux, en signant la pétition donnée plus bas et en lisant l'article ci-dessous envoyé par Éducation sans Frontières.

vigoureux,congo,afrique,identité,existence,adoption,exister,accueil,sans papiers,étranger,immigration,politique,frontiere,bénin,famille adoption,refus adoption,justice,tribunal,actualité,rapprochement familial,injustice,pétition,education sans frontieres,france,adolescence,colèreCette femme réside en France depuis vingt ans. On voudrait nous faire croire que cette personne n'a aucune existence ni identité française ?? Qu'elle n'a pas sa place ici avec ses enfants ? Quelle belle hypocrisie dans un état qui semble délaisser et rejeter tous ceux qui ne sont pas nés sur cette terre ! Pourquoi est-elle obligée de se justifier encore sur sa légitimité à exister dans notre pays ? Alors qu'elle a deux enfants nés ici, ayant la nationalité française !

Merci pour votre lecture de mon blog, qui compte près de cinq cents lecteurs par jour. 

Merci de signer en nombre la pétition dont vous trouverez le lien en bas du rapport ci-dessous.

 

vigoureux,congo,afrique,identité,existence,adoption,exister,accueil,sans papiers,étranger,immigration,politique,frontiere,bénin,famille adoption,refus adoption,justice,tribunal,actualité,rapprochement familial,injustice,pétition,education sans frontieres,france,adolescence,colèreChloé LAROCHE

 

 

______ "Depuis juillet dernier, une mère et ses deux filles de 13 et 15 ans, vivent un cauchemar, loin de chez elles, bloquées à Pointe-Noire, au Congo, faute de documents d’identité leur permettant de rentrer à Paris.


Brigitte Vigoureux, née au Congo et de nationalité belge, réside à Paris depuis plus de vingt ans. Quatre de ses enfants vivent avec elle, dont deux ont la nationalité française. Pour des raisons obscures que la Belgique refuse toujours de communiquer, à Paris, les autorités belges lui ont refusé le renouvellement de ses papiers d’identité et l’ont déclarée de nationalité indéterminée, ainsi que ses enfants. Elles lui réclament un certificat de naissance authentifié à la fois par son pays de naissance et par les autorités consulaires belges à Brazzaville.

En juillet dernier, munie d’un laissez-passer congolais, elle s’envole pour Brazzaville avec ses deux filles mineures, Thyssina 13 ans et Elaura 15 ans, afin de récupérer le document demandé. Sur place, elle effectue une demande de renouvellement de passeport auprès du consulat belge à Brazzaville, mais se heurte à un refus catégorique de l’ambassade. Brutalement devenues sans papiers et apatrides, Brigitte, Thyssina et Elaura ne peuvent rentrer à Paris. Bloquées depuis juillet à Pointe-Noire, elles ne survivent que parce qu’elles sont hébergées par la mère de Brigitte.

A Paris, son absence a totalement désorganisé la vie de la famille : le compte bancaire de sa mère ayant été bloqué, Amata, la cadette, attend sa bourse scolaire pour payer une partie des charges financières de l’appartement de la famille, Victor, l’aînée, étudiante devenue brutalement chef de famille, doit faire face à des problèmes de plus en plus aigus, et a dû trouver du travail pour régler les besoins les plus urgents. Quant au fils aîné qui vit au Canada, il a dû interrompre ses études, faute de pouvoir régler les frais de scolarité et s’est vu retirer son titre de séjour.

Thyssina et Elaura, de leur côté, n’ont pu effectuer leur rentrée scolaire, en septembre, dans les établissements du 13ème arrondissement de Paris où elles sont scolarisées : en 4ème au collège George Sand pour Thyssina, et en 2nde au lycée Claude Monet pour Elaura. En outre, depuis son arrivée à Pointe-Noire, Thyssina souffre du paludisme et a dû être hospitalisée.

L’avocat bruxellois qui cherche à démêler la situation administrative de Brigitte Vigoureux se heurte à un mur : en l’absence de gouvernement, il ne trouve aucun interlocuteur qui puisse lui fournir une explication. Et le consul de Belgique à Paris a prévenu le comité de soutien qui s’est organisé autour de la famille que le règlement de la situation administrative de Brigitte Vigoureux pourrait prendre des mois !

Pendant ce temps, la vie de la famille Vigoureux se dégrade de jour en jour. Dernier coup dur : Victor et Amata ont reçu une lettre d’huissier pour cause de loyers impayés !

Cela suffit !

Cette situation a assez duré : pour cause de carence de l’état belge, deux toutes jeunes filles sont déscolarisées, ont déjà perdu plus de deux mois de programmes scolaires et attendent de pouvoir rentrer chez elles, sans comprendre pourquoi elles subissent un tel ostracisme.

Thyssina et Elaura, ainsi que leur mère Brigitte Vigoureux, doivent revenir à Paris immédiatement !

Ces deux enfants n’ont pas à subir l’incurie de l’Etat belge !

C’est pourquoi nous demandons au défenseur de droits français, qui a été saisi du dossier, au ministre de l’intérieur, également saisi, d’accélérer les procédures en cours afin que Thyssina, Elaura et leur mère puissent enfin reprendre le cours de leur vie, ici, en France."

 

Et toujours : 
- Pétition pour leur retour : http://resf.info/article38830.html 
- Plus d’infos sur le blog Mediapart de RESF : http://resf.info/article38831.html

Contacts presse :
Marc Naelten (RESF Paris 5-13) : renaud-naelten@orange.fr 06 79 54 03 33
Daniel Cassiaux (collège George Sand) : 06 87 09 18 97
En Belgique : Nathalie Fessol : nath.edme.fessol@gmail.com 0032 2 763 02 09

 

28/09/2011

Ils leur avaient dit : "Vous ne craignez pas l'expulsion, vous avez huit enfants." Mais c'était sans faire avec le service de l'Immigration qui a décidé d'agir avec inhumanité.


étranger,tchetchenie,immigration,politique,actualité,école,resf,reseau education sans frontieres,pologne,huit enfantsBonjour à toutes et tous,

 

 

étranger,tchetchenie,immigration,politique,actualité,école,resf,reseau education sans frontieres,pologne,huit enfantsJ'ai pleuré en lisant le texte que je vous transmets ci-dessous, article que le Réseau d'Éducation sans Frontières m'a envoyé en urgence.étranger,tchetchenie,immigration,politique,actualité,école,resf,reseau education sans frontieres,pologne,huit enfants

Alors, je vous en conjure, mes chers lecteurs, écrivez pour cette famille (aux mails et fax donnés plus bas) et battons-nous pour que ces huit enfants d'une même famille reviennent dans leur école et ne vivent plus ce choc de l'expulsion.étranger,tchetchenie,immigration,politique,actualité,école,resf,reseau education sans frontieres,pologne,huit enfants

 

Cordialement à tous,

 

Chloé LAROCHEétranger,tchetchenie,immigration,politique,actualité,école,resf,reseau education sans frontieres,pologne,huit enfants

 

 

 

___________________________________________________________________________________________

 

Renvoi d’une famille Tchétchène

Opération policière préfectorale

ce matin, 27 septembre, à La Roche sur Yon :

 

"A 6.00 heures ce matin, à la mosquée de la Roche sur Yon, une cinquantaine de gardes mobiles, policiers et représentants de la préfecture sont venus réveiller et interpeller une famille tchétchène de 2 adultes et 8 enfants, la famille Dzhanaraliev.
Rue bloquée dans le quartier, déploiement de force sans commune mesure avec la situation d'une famille paisible ne représentant aucun danger et dont 7 des 8 enfants âgés de 2 à 18 ans, sont scolarisés à La Roche sur Yon.

Tout ce cirque policier pour renvoyer en Pologne, pays supposé de leur entrée en Europe. Juridiquement et administrativement cette réadmission est contestable et une saisine du Conseil d'état est en cours.

De plus lors de leur passage en Pologne, ils ont subi des maltraitances, ce qui explique leur demande de d'asile en France. Or, le 22 septembre, la cour de justice européenne, par la voix de son procureur général, a statué sur le fait que des demandeurs d’asile ne peuvent être transférés vers un autre état membre, lorsqu’il y a pour eux un risque d’une atteinte grave aux droits que la Charte des droits fondamentaux  leur garantit.

 

La famille bouleversée, en détresse, avec les enfants en pleurs, a seulement pu contacter la bénévole de la Cimade qui les suivait depuis plusieurs semaines.
Arrivés sur place, aucun membre des associations qui les ont soutenus depuis leur présence à La Roche sur Yon (Vendée) n'a été admis à les assister, les réconforter, lors de cette opération. Le fort dispositif de sécurité empêchait tout contact avec la famille et même tout accès à la rue.

Rien ne justifiait l'heure, l'urgence et un tel déploiement des forces de l'ordre.

Dans quel état se trouvent les enfants ayant subi une telle interpellation matinale ?

 

Au-delà de la violence inhérente à un tel évènement, il convient de préciser que le plus jeune des enfants est atteint d'une pathologie cardiaque ayant nécessité une opération lourde. L'avis d'un cardiologue pédiatrique est indispensable avant tout long déplacement.

Une nouvelle fois, on stigmatise ceux qui aident des personnes en détresse, on bafoue les plus élémentaires des droits de protection de l’enfance et on crée, sous la pression d'un ministère de plus en plus répressif, un climat malsain, propice à toutes les interprétations.

Une nouvelle fois, la France s’apprête à bafouer le droit communautaire et à s’abstraire d’une décision de justice. 

 

RESF Vendée demande que cessent ces situations inadmissibles. L'Etat doit  permettre aux associations de remplir leur mission en toute circonstance.

 L'humanité doit prendre le pas sur les chiffres.

L'indignation des élus, des associations, des mouvements politiques et syndicaux qui suivent cette famille est totale !

 

Histoire récente :

 

Pendant la guerre de 1994 en Tchétchénie le père a aidé des combattants. 13 hommes de sa famille ont été tués dans cette période.

A la fin de la guerre pourchassés par le gouvernement prorusse, ils se sont cachés pendant 3 ans environ, se séparant et bougeant sans cesse.

En 2006, la situation devient intenable, le père est recherché et menacé, ils partent en Pologne avec leur passeport, demandent l'asile, obtiennent un droit de séjour de 2 ans mais sans le statut de réfugiés

En Pologne, ils ont subi des maltraitances, (en particulier un des enfants est violemment battu gardant des séquelles physiques et psychologiques importantes)

Ils ont pris peur et la famille sans avoir pu informer le père se réfugie au Danemark.

En mars 2010, le Danemark les renvoie en Pologne. Devant l'angoisse des enfants.

ils n'y restent que 2 jours et repartent en Tchétchénie toujours sans le père.

Ils sont 1 mois tranquilles puis  ils sont sommés de dire où est le père et comme moyen de pression les 2 enfants ainés sont séquestrés une nuit par des paramilitaires. Depuis l'ainé est resté mutique.

En octobre 2010, en insécurité totale ils se réfugient au Danemark, qui demande leur retour vers la Pologne.

Terrorisés, ils rejoignent le frère de Madame en séjour régulier en Suède.

Le père qui n'avait pas revu sa famille les rejoint en Suède. Même histoire, la Suède demande le retour en Pologne.

Ils fuient de nouveau mais cette fois ci vers la France (Strasbourg) pensant pouvoir demander l'asile car ayant quitté l'UE pendant plus de 6 mois. Les preuves de leur séjour en 2010 en Tchétchénie sont jugées non probantes par le préfet du Bas Rhin. Celui-ci refuse leur admission et ordonne leur retour immédiat en Pologne.

La famille arrive alors en Vendée en juin 2011, est accueillie par les associations locales d'aide et ces 3 derniers mois est logée en modulaire dans la cour de la mosquée avec l'accord et l'aide de la Mairie.

Ils se trouvent au centre de rétention de Rennes et risquent leur renvoi de nouveau vers la Pologne alors que ne sont pas connus les résultats des derniers recours – Conseil d'état en particulier."

 

Dernière heure : Magomed a été gardé à l'hôpital, le vol est donc annulé pour demain !
La communauté tchétchène de Rennes organise un rassemblement devant le CRA demain.

ON A QUELQUES HEURES DE PLUS POUR EMPECHER L’INACCEPTABLE DE SE PRODUIRE !

 

 

 

Précisions sur la famille  Dzhanaraliev

mère Rumissa 06 12 1974

père Musa 30 06 1966

Murid 02 04 1993  Garçon

Mashad 07 07 1995 G 

Muslim 31 O5 1997 G

Elina 13 11 1998 Fille

Eliza 13 08 2000 F 

Rajana 06 03 2005 F

Malik 20 04 2007 G

Magomed 14 02 2009 G (c'est lui qui a subi une opération du cœur à la naissance) 

 

Fax, mails, coups de téléphone pour dire, sans injure ni diffamation ce qu’on pense de tout ça :

Coordonnées de la Préfecture du Bas-Rhin qui est en charge du dossier

raphael.lemehaute@bas-rhin.pref.gouv.fr

pierre.ory@bas-rhin.pref.gouv.fr

infos@bas-rhin.pref.gouv.fr

 

secretaire-general@bas-rhin.pref.gouv.fr

par fax

03/88/21/61/ 55 (fax du secrétaire général)

03/88/21/62/ 16 (fax de la préfecture)

03/88/21/68/ 07 (fax du sous-préfet)

Quand on n’a pas de fax : http://fax-gratuit.net/tt/index

Préfecture de la Vendée qui a organisé cette expulsion de façon inqualifiable.

Téléphone 33 2 51 36 70 85

fax +33 2 51 05 51 38

 

Là où se prennent les décisions 
Elysée : 01 42 92 81 00

Elysée fax : 01 47 42 24 65
http://www.elysee.fr/ecrire/index.html <http://www.elysee.fr/ecrire/index.html> 

Maxime Tandonnet (conseiller immigration) a été viré. Il n’a officiellement pas de remplaçant mais Guillaume Larrivé est de retour depuis mars : longtemps  conseiller immigration de Sarkozy (avec Tandonnet) au ministère de l’intérieur. Il connait bien et n’aime pas le réseau. Raison de plus pour se rappeler à son bon souvenir :guillaume.larrive@elysee.fr

Mais aussi au Conseiller spécial Henri Guaino henri.guaino@elysee.fr 

et au secrétaire général xavier.musca@elysee.fr

Ministère de l’Intérieur

claude.gueant@interieur.gouv.fr

Directeur de cabinet : stephane.bouillon@interieur.gouv.fr

Dircab-adjoint : georges-francois.leclerc@interieur.gouv.fr

Les membres du cabinet chargés de l’immigration :

pierre.regnault-de-la-mothe@interieur.gouv.fr

henri.zeller@interieur.gouv.fr

christophe.reynaud@interieur.gouv.fr

 

Secrétariat général à l’Immigration :

Fax: 01 77 72 61 30 et 01 77 72 62 00 Standard 01 77 72 61 00
Secrétariat général 
secretariat-general@immigration-integration.gouv.fr 

Secrétaire général : stephane.fratacci@immigration-integration.gouv.fr  01 77 72 61 65

Directeur de cabinet : gautier.beranger@immigration-integration.gouv.fr 01 77 72 62 66

Chef de cabinet : charlotte.orgebin@immigration-integration.gouv.fr 01 77 72 62 40

 


07/12/2010

Quand un chien vient apporter l'espoir à une maman endeuillée. Nouvelle de l'ange-chien. Dédiée à ma chienne Haka, tuée quand j'avais treize ans.

SI UN ÉDITEUR LISAIT CE TEXTE ET CE BLOG ET QU'IL AIT L'IDÉE DE RÉÉDITER CET OUVRAGE ET CES TEXTES, MERCI DE CONTACTER L'AUTEUR DU BLOG... QUI RECHERCHE UN ÉDITEUR POUR PLUSIEURS LIVRES...chloe.email@laposte.net. Merci d'avance !

Cette nouvelle est la septième du livre de Chloé LAROCHE : "les Semences de l'Après-Vie"_______________________________

 

 

1785616.jpgLe

Trésor

de

l’Ange-Chien

____________ Nouvelle n° 7 de Chloé LAROCHE


CE TEXTE EST PROTÉGÉ ET TOUS DROITS RÉSERVÉS





“Elle s’en est allée avant que d’être une femme
N’étant qu’un ange encore, le ciel a pris son âme.”

Victor Hugo





Sa vie n’avait plus aucun sens ; Benoît venait de perdre sa fille et errait dans les rues, tapant dans les murs, criant aux étoiles, s’arrêtant dans chaque bar.

On lui avait pris son bébé, son unique raison de vivre...

Elle était morte comme un cygne part au ciel ; elle avait chanté sa chanson préférée et avait dit à ses parents :

k0312646.jpg-Je vous aime ; je sais que je vais mourir car je suis très malade. Je vais partir dans un autre monde, un monde de lumière d’où je vous enverrai tout l’amour de l’univers... Je vois, comme je vous vois, le monde qui m’attend... Je vois un homme avec un chien... Il a une auréole autour de la tête et le chien me sourit avec ses yeux.”

Cette petite fille avait quatre ans et s’appelait Angélique ; elle était atteinte par une leucémie depuis de longs mois et savait que les médecins ne pourraient pas la sauver.

En entendant les paroles étranges prononcées par sa fille, Thérèse lui avait demandé :

-Comment est le chien que tu vois ?” ...

Angélique lui avait répondu :

-C’est un terrier noir russe, maman ; j’en ai vu un sur un livre comme lui !”1807450.jpg

A ces mots, la jeune mère pâlit, fondit en larmes et sortit de la chambre de sa fille ; elle alla frapper à la porte du bureau de la psychologue de l’hôpital ; celle-ci la fit asseoir et lui demanda ce qui se passait.

Thérèse répondit :

-Lorsque j’avais dix ans, mes grands-parents, qui m’ont élevée après le décès de ma mère, m’ont offert un jeune terrier noir russe ; je devais m’en occuper mais mon grand-père, qui était extrêmement sévère, l’a traumatisé par de mauvais traitements ; mon chien avait très peur de lui et faisait de plus en plus de bêtises ; il s’enfuyait à chaque fois qu’il le pouvait... J’aimais cet animal, madame, mais je ne pouvais rien faire pour changer le cours des choses !... Enfin, un été, alors que je rentrais de vacances, je n’ai plus retrouvé mon chien ; mon grand-père l’avait tué... d’un coup de couteau, m’a-t-il dit... comme ça, parce qu’il était devenu insupportable  ! Il m’a dit : “Il a poussé un cri horrible ; jamais je ne pourrais refaire cela...”. Madame, personne ne sait combien j’ai souffert et ce que le deuil d’un animal peut faire dans la tête d’un adolescent... Aujourd’hui ma fille va mourir et elle l’a vu, ce chien ! Elle l’a vu l’attendre de l’Autre côté... Mon chien vit... donc ma fille vivra et nous nous retrouverons tous. Oui, aujourd’hui j’ai un glaive planté dans le coeur, croisé avec un couteau... mais, comme si nous étions au jour de Pâques, je crie ma foi en la résurrection, cette vie qui existe après la mort.

k1024162-1.jpg-Madame, lui répondit la psychologue, si cela vous fait du bien de croire en tout ce que vous venez de me dire... alors je vous encourage à y croire !

-Mais madame, je ne vous demande pas de me dire si vous êtes d’accord pour que je continue à croire ce que je crois... Non, j’ai besoin que vous me compreniez vraiment, que vous me rejoigniez dans ce que j’éprouve, que vous éprouviez toutes ces émotions que je ressens...

-Madame, répliqua la psychologue, je suis là pour vous aider, non pour fusionner avec vous. Vous êtes seule là où vous êtes ; personne ne peut vous y rejoindre ! Tout ce que je peux vous dire, c’est : croyez en ce qui vous fait du bien... Le deuil que vous allez endurer et que vous commencez à percevoir est la chose la plus terrible qui puisse arriver à un être humain... et vous êtes trop bouleversée pour juger des choses clairement !

-En fait, madame, vous me dites que les fleurs se ferment au crépuscule... mais vous ne voulez pas savoir si elles s’ouvrent ou non à l’intérieur d’elles-mêmes, la nuit, lorsque tout est obscur ! Vous vous fichez que je crois à cela ou à autre chose... Merci de votre condescendance. Au revoir !”

IS1060.jpgThérèse sortit du bureau et alla respirer à l’entrée de l’hôpital. Son regard se perdit dans celui des passants affolés par la détresse qui se lisait sur son visage. Elle avait envie de les prendre un par un et de les secouer, comme elle aurait secoué Dieu, si elle l’avait eu en face d’elle... “Pourquoi me prendre ma fille ? “Dieu sait ce qu’il fait,”  m’a dit l’aumônier. Peut-être, mais est-ce Dieu qui fait cela ? Le veut-Il vraiment ? Voulait-Il la mort de tous ces petits rwandais, de tous ces petits algériens assassinés, de tous les enfants juifs déportés par les nazis, de tous les enfants cheyennes massacrés à Sand Creek ? Alors, pourquoi attribuer à Dieu un rôle qu’Il n’a peut-être pas... ?” Les questions se bousculaient dans la tête de Thérèse.

-Mon Dieu, j’aime tant ma fille... Je ne peux pas croire qu’elle va partir ! Là-haut, si Tu m’écoutes, envoie-moi un signe pour me prouver que Tu peux intervenir dans nos vies et que Tu peux protéger l’Amour.”

A ce moment-là, une petite fille apparut, au bout de la rue, tenant en laisse un chien... C’était un terrier noir russe !

Il s’échappa soudain, laissant sa jeune maîtresse stupéfaite.
-Trésor, viens ici tout de suite !”

Le chien s’était dirigé vers Thérèse et lui faisait une fête digne de tous les anges du ciel...IS065-087.jpg

La petite fille, étonnée, vint chercher Trésor et dit à la jeune femme :

-Jamais encore il n’avait fait une chose pareille ! Je ne comprends pas ! Excusez-moi pour lui !”.

Thérèse lui sourit et dit :

-Votre Trésor m’a donné le plus beau des signes du Ciel ! Il est venu vers moi pour que je sache vraiment qu’un de ses frères, que j’ai connu, est bien vivant dans l’Au-delà et qu’il faut que je fasse CONFIANCE, confiance en ce que je ne sais pas... pour ma fille qui va partir le rejoindre.”

Thérèse retourna alors au chevet de sa fille avec la paix de Dieu au fond du coeur et la conviction intérieure qu’Il se trouvait à leurs côtés, quoi qu’il se passe.

k0009923.jpgElle parla avec Benoît, son mari, mais celui-ci avait du mal à considérer Dieu comme un allié et un ami, dans cette lente agonie qu’ils vivaient tous. Il écoutait sa fille ; il entendait sa femme ; mais son coeur était déchiré par le chagrin.

Leur fille Angélique s’envola comme ils savaient qu’elle allait s’envoler.

Le coeur de Benoît éclata en mille morceaux... que Dieu ne put recoller malgré sa bonne volonté de Créateur.

Car Dieu ne peut pas recoller tous les morceaux...

Seul le Temps peut le faire, car le Temps est l’Amour que Dieu sème sans dire que c’est Lui qui sème.


Chloé LAROCHE

 

PS : lorsque j'étais adolescente, un proche a tué mon chien Fox-terrier dans le même descriptif que le chien tué dans ma nouvelle ;  beaucoup d'éléments autobiographiques se trouvent dans ce récit à travers le cheminement de l'acceptation dans la mort d'un enfant.k2533404.jpg

 

____________________________ Les photos choisies par l'auteur pour son article proviennent du site http://www.fotosearch.fr/photos-images/chiens.html avec des photos libres de droits.



Prends ma Confiance
Et que dans ta conscience
Elle soit ta Foi

(HAÏKU de Chloé L.)

 

________________________ Ce texte est protégé et ne doit pas être recopié ou utilisé sans l'accord de l'auteur.

Ouvrage déposé. ______________

"Les Semences de l'Après-vie" est l'ouvrage inspiré par l'amour infini que porte Chloé Laroche à sa fille Océana, envolée à l'âge de deux ans et demi vers l'Au-Delà. Elle a écrit 13 nouvelles dans ce livre qu'on ne trouve plus dans le commerce. C'est pour cela que Chloé a choisi de partager avec vous ces 13 nouvelles dans ses 13 prochains articles, ici sur son blog.... "Je souhaite par ce livre donner force et courage à toutes les personnes endeuillées et leur dire que la mort n'est pas véritable séparation ni trou noir du néant ; les êtres aimés disparus sont unis à nous pour la vie... qui ne finit pas."

(extrait de la 4ème de couverture du livre de Chloé Laroche)______________________________________


 

29/12/2009

Une française aime un algérien. Elle est enceinte de lui mais n'a plus le droit de le voir car il a été expulsé vers l'Algérie le 6 août 2009. L'identité nationale, c'est donc ça... Enlever un père à son enfant avant même qu'il ne soit né ?!

imagesDGkJ3g.jpeg_______"Mohamed doit obtenir un VISA lui permettant d'être présent pour la NAISSANCE de son enfant !"_______________________imagesXGHX5b.jpegAI03120.jpg

 

Bonsoir à tous et toutes,

Ce soir, j'ai reçu cet appel urgent des Amoureux au Ban public pour Angelina et son amoureux Mohammed. Ils s'aiment et attendent un enfant. Ils se sont mariés et lui a été expulsé de l'autre côté de la mer. Alors que Angelina va donner le jour à leur enfant, Mohammed se bat pour revenir.

imagesX9Lt0C.jpegMais la France fait la sourde oreille. Elle préfère se battre pour l'identité nationale et voir naître un nouveau petit français sans papa. Cela doit être la nouvelle France, celle qui croit qu'une seule couleur doit vivre ici et que nous demeurerons longtemps français en éliminant les browns, les noirs, les jaunes, les rouges, les violets et les gris. Peut-être que les stroumpfs trouveront grâce à leurs yeux. Je suis en colère pour cette famille, en colère contre les autorités françaises, en colère contre la politique d'immigration qui -pour faire du chiffre- écartèle les familles.

Ramenez Mohammed en France près de sa femme, s'il vous plaît.imagesESoqva.jpeg

Chloé Laroche

 

_______________________Signez la pétition : http://placeauxdroits.net/petition2/index.php?petition=28 ____________

 

TEXTE DES AMOUREUX AU BAN PUBLIC :

(http://amoureuxauban.net)

 

hennapose5.jpg"Mohamed, algérien, et Angelina, française, se sont mariés en France en avril 2008. Suite au mariage, Mohamed dépose une demande de titre de séjour qui est rejetée plusieurs mois plus tard avec obligation de quitter le territoire français. Le 5 août 2009, alors qu'Angélina est enceinte de 4 mois, Mohamed est arrêté au domicile conjugal par la police. Conduit au centre de rétention, il est expulsé le lendemain vers l'Algérie.

Le 8 octobre, l'avocate de Mohamed a saisi le consulat de France à Annaba d'une demande de visa. Le 25 novembre, Mohamed a confirmé cette demande en redéposant un dossier auprès des autorités consulaires françaises. A ce jour, aucune réponse n'a été donnée à ces demandes malgré l'imminence de l'accouchement d'Angélina. Le couple vit dans l'angoisse de ne pas pouvoir être réuni pour la naissance de leur enfant prévue dans moins d'un mois.imageseuowdM.jpeg

Nous, signataires de la pétition, nous associons aux Amoureux au ban public pour demander qu'un visa soit délivré à Mohamed dans les meilleurs délais afin qu'il soit présent auprès de son épouse pendant les derniers jours de grossesse et pour la naissance de l'enfant.

Nous dénonçons l'expulsion de Mohamed qui a constitué une violation manifeste du droit au respect de la vie familiale garanti par l'article 8 de la Convention européenne des droits de l'homme."

Signez la pétition : http://placeauxdroits.net/petition2/index.php?petition=28

 

imagesOwKKHX.jpeg_____________ Urgent !!

Ecrivez à M. William BUNEL, consul de France à Annaba (Algérie) :
contact@ambafrance-dz.org

Monsieur le Consul,

Nous souhaitons attirer votre attention sur la situation de M. Khelfa Mohamed Fares qui vous a saisi d'une demande de visa en qualité de conjoint d'une ressortissante française.

Monsieur FARES et son épouse française, se sont mariés en France en avril 2008. M. FARES a été reconduit à la frontière le 6 août 2009 alors que sa femme était enceinte de 4 mois. Son avocate vous a saisi d'une demande de visa le 8 octobre dernier, demande confirmé par le dépôt auprès de vos services par M. FARES d'un dossier de visa le 25 novembre. A ce jour l'intéressé n'a reçu aucune réponse à cette demande et le couple vit dans l'angoisse de ne pas pouvoir être réuni pour la naissance de leur enfant prévue dans moins d'un mois.

Compte tenu des circonstances particulières de cette affaire, nous vous demandons par la présente de procéder à l'instruction de la demande de visa dans les meilleurs délais afin que M. FARES puisse être auprès de son épouse pour l'accouchement.

Veuillez recevoir, Monsieur le Consul, l'expression de ma considération distinguée.

Votre signature____

05/03/2009

Mon propos ce soir sur la "violence" des enfants, sur le travail des instituteurs, sur l'impact du deuil, des adultes, de leurs comportements, de leur exemple... sur les enfants.

Bonsoir à tous et toutes,

 

thumb_bebe~1.jpgLundi matin, j’ai écouté avec bonheur le témoignage d’une institutrice en maternelle, Tina, sur RMC. Elle témoignait sur les enfants dits “difficiles” et répondait à la question : “Êtes-vous d’accord pour le dépistage précoce de la violence chez les jeunes enfants ?”... Elle a répondu : “Mais on le fait déjà dans les écoles. On dépiste les comportements débordants des enfants dont on s’occupe et, en travaillant avec les parents, on arrive à aider l’enfant. Il est vrai que si les parents baissent les bras et délaissent l’éducation et l’accompagnement de leur enfant, c’est perdu, on n’y arrive pas... Mais vous vous rendez compte, ce serait stigmatiser un enfant que de le mettre dans un fichier pour un acte violent, pour un comportement inquiétant à une époque de sa vie. Cela le suivrait partout, durant toute sa existence. Non, il faut aider l’enfant qui a des problèmes de comportement. Il a besoin qu’on l’aide, qu’on l’écoute. C’est essentiel.”thumb_bebe~9.jpg


Un enfant qui est violent peut l’être, à mon sens, à cause d’un deuil, à cause d’un traumatisme, à cause d’un manque (manque de sa mère ou de son père qui travaille trop ou est absent), pas assez de calins, d’attentions, trop de négligence, ou alors un manque total de limites... qui l’insécurise aussi. Un enfant peut être violent parcequ’il a vu un film, des images qu’il ne devait pas voir, même pornographiques, anodines pour certains mais graves pour de jeunes enfants, perturbés par la mise en scène de la sexualité d’adultes. Certains parents laissent leurs enfants visionner de tels films avec eux ; j’en ai eu le témoignage et la confirmation, sans savoir qui sont ces personnes, mais elles existent et je ne pense pas qu’elles se vantent de cela !!! Je suis horrifiée de savoir que de tels parents agissent ainsi et font plus graves encore.thumb_cee2c671.jpg

thumb_swimming-ba45bies-8.jpgBrigitte Lahaie disait très justement dans son émission d’aujourd’hui sur RMC, à propos du divorce et de la séparation des parents, que être adulte, c’est savoir protéger ses enfants et faire passer leur intégrité et leur équilibre avant de satisfaire nos envies et nos désirs. Je pense que dans le cadre d’un divorce, si l’un des parents se sert de l’enfant comme objet de chantage et de monnaie d’échange dans la relation à son ex-conjoint, le petit aura bien du mal à grandir en paix, sans violence : cette violence peut être rentrée, telle une colère de volcan souterraine qui explose un jour brutalement soit par une violence qui s’exprime par des mots, de l’agressivité, un mal-être général. Deux parents qui se séparent doivent le faire intelligemment pour leurs enfants et se comporter en adultes, c’est-à-dire dans la paix, la communication et une organisation à l’écoute des enfants et de leur rythme. Un père qui dit et avoue humblement qu’il ne peut assumer la garde de son fils mais qu’il sera toujours là pour lui et qu’il le prendra régulièrement à des moments bien définis et réguliers... ce père est un point d’équilibre pour un enfant, un point d’ancrage, de rassurance pour l’enfant. Un jeune homme a témoigné dans l’émission en disant que le divorce de ses parents s’était passé merveilleusement car il avait libéré son père et sa mère, et qu’ils ont réussi à aimer leur fils chacun, sans conflit entre eux et en total accord, pour le bien de leur enfant. C’est bien cela être adulte.thumb_bebe3.jpg

À propos du deuil d’un enfant et de ses conséquences, je peux témoigner pour mon fils. Mon fils avait trois ans quand son papa est décédé, l’année passée. Cela a provoqué beaucoup de tristesse et puis de la colère en lui, qui s’est transformée en agressivité, en coups sortant de lui et qui se portaient sur moi. Après il me disait : “Maman, c’est parce que Papa est parti.”.. ou bien : “Je suis en colère pour mon Papa.”

Ce n’est pas facile de voir son enfant lever la main sur vous, si petit, prendre ses petits poings et vous frapper au visage, comme si les vivants étaient coupables de rester, comme si la colère pouvait traverser les corps physiques pour parler aux morts, coupables d’être partis.

thumb_1187463400.jpgJ’ai toujours réagi par la douceur, l’écoute, la fermeté aussi de lui dire que frapper sa mère est interdit. Lui proposer un coussin pour frapper dessus, sortir cette colère.

Je l’ai beaucoup entouré, écouté, rassuré. Parfois j’ai mis des mots sur des émotions que je ressentais de lui, sur son deuil, sur cette colère qui ne se disait plus mais qui était là.

Il a eu aussi une période où il voulait quelque chose et puis son contraire tout de suite après, puis il revenait ensuite à son premier choix, avec une contradiction dans son comportement très inquiétante.

L’homéopathie l’a beaucoup aidé dans tous ces passages. Pour ce comportement dont je viens de parler, un remède s'est révélé miraculeux : "Staphysagria" en 9 ch trois fois par jour, trois granules, durant plusieurs jours. Ce remède convient aussi pour la colère rentrée. Pour la perte d’appétit, l'agressivité, les crises de colère, le remède "Lypocodium" en 15 ch (3 granules deux fois par jour durant plusieurs jours) a été très efficace. Vous pouvez aller voir un médecin homéopathe pour vous faire aider pour vos enfants et vous-même. Il y a aussi des livres très bien sur comment soigner ses enfants et les aider en homéopathie, sans forcément courir chez les médecins. Ceci est d'ailleurs recommandé aujourd'hui par la Sécurité Sociale, qui apprécie de nos jours que nous nous prenions en main. L'homéopathie n'est pas très chère et chacun pourrait s'autonomiser en s'intéressant de plus près à cette médecine douce et peu coûteuse.


thumb_swimming-ba45bies-8.jpgPour en revenir au deuil vécu par un enfant : quand j’ai perdu ma fille Océana il y a douze ans, mon neveu, qui avait à peu près le même âge qu’elle, a beaucoup souffert du départ de ma fille. Il avait trois ans et demi et ce deuil brutal l’a mis en face de cette réalité de la mort, absence inéluctable qui peut ébranler le psychisme d’un enfant. À l’époque, des adultes lui ont dit que ma fille était sous la terre dans une boîte et qu’elle n’existait plus.... Plus rien que le néant. Comment voulez-vous qu’un enfant vive avec ces mots ? De mon côté, je lui ai parlé du papillon, lui disant que la mort, c’est une nouvelle vie qui commence, que l’âme quitte son enveloppe et prend son envol pour d’autres chemins... et surtout que l’amour se poursuit, que notre amour est infini, éternel, ne meurt pas, lui. Que ma fille vivait dans notre coeur, qu’elle était partie mais que, nous, nous poursuivions notre route en la gardant dans nos pensées bien vivante.thumb_normal_bibi.jpg

Au début de la semaine, un petit garçon a été accusé d’avoir poignardé sa soeur... Chacun sur les ondes a parlé de la violence chez les enfants, de cette société, des jeux vidéo, de la télévision... En fait, ce n’était pas lui qui avait frappé, c’était sa mère. Une mère dépassée par sa propre vie, ses responsabilités... Le trou noir.

Combien d’enfants voient leurs parents dépassés, perdus, sans espoir, sans le goût de la vie, sans réactions.... Combien payent dans leur comportement celui des parents ? Combien prennent sur eux les croix de leurs ascendants...
Combien servent d’éponge aux larmes de leur mère, de leur père ?

thumb_329421558[1].jpgJe pense à ces fillettes qui ne voient plus leur père car leur mère a décidé de partir à mille kilomètres du domicile conjugal.

Je pense à cette petite fille emmenée par sa mère aux États-Unis. Je pense à son père qui a fait une dépression de ne plus la voir. Depuis, il a refait sa vie et a refondé une famille.

Je pense à cette mère qui a laissé ses quatre enfants pour vivre le grand amour. La plus âgée avait treize ans. Elle s’est occupée de ses frères et soeurs. Ils ont vu leur père se tordre de chagrin au plus profond du coeur.

Où sont les adultes ?thumb_Bebe_.jpg

Réveillez-vous, les enfants ont besoin de vous pour devenir d’autres adultes responsables et harmonieux.

Secouez-vous, les enfants de ce monde ont besoin de votre écoute, de votre parole, de votre regard, de votre force intérieure, de votre courage, de votre énergie pour avancer et se battre dans un monde qui demande des forces nouvelles et battantes.

Chloé LAROCHE

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu