Avertir le modérateur

06/04/2019

La Saison Roumaine 2019 à Grenoble. Ma rencontre avec Marion Le Roy Dagen et le récit de ma présence aux Rencontres de la Saison Roumaine à la Maison de l'International.

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth Blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,Radu bata,Bonjour à tous et toutes,

Le 26 mars 2019, j’ai eu la chance de rencontrer Marion Le Roy Dagen, lors de sa conférence à la Maison de l’International de Grenoble, dans le cadre de la Saison Roumaine, qui dure six mois, jusqu’en mai 2019.

C’est une femme exceptionnelle qui revient de loin et a vécu l’enfer, dans un orphelinat roumain sous la dictature de Ceausescu. Elle a été adoptée à l’âge de six ans par un couple français. saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth Blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,Radu bata,

Son témoignage s’inclut dans l’exposition proposée par Élisabeth Blanchet pour l’Association Française des Orphelins de Roumanie (voir les photos que j’ai mises plus bas, prises le 14 mars, jour du vernissage).

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth Blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,Radu bata,Marion Le Roy Dagen a écrit un livre : « L’enfant et le dictateur » et a témoigné dans un film : « L’enfant du diable », réalisé par Ursula Wernly Fergui. Elle raconte qu’à la naissance de son enfant, à l’âge de 38 ans, son passé la rappelle et lui demande de faire le chemin de la compréhension par rapport à son abandon. Elle souhaite trouver des réponses à ses questions. Pour cela, elle retourne sur les lieux de l’orphelinat, abandonné aujourd’hui, retrouve les acteurs de l’adoption, ainsi que ses parents biologiques, et comprend aussi qu’il y a eu de l’argent demandé par le gouvernement de Ceausescu, dans de nombreuses adoptions avec des pays étrangers, dont la France. saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth Blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,Radu bata,

Lorsque les enfants n’étaient pas handicapés et semblaient en bonne santé, la dictature roumaine aurait vendu des enfants… on va dire donner des enfants contre de l’argent, ce qui a provoqué l’arrêt de toute adoption à partir de juin 2001, lorsque le nouveau gouvernement s’est rendu compte que nombre d’enfants roumains étaient partis à l’étranger, sous couvert d’adoptions.

Bien sûr, les parents adoptifs ne sont pas responsables de cela, sachant que dans toute adoption avec l’étranger, même à l’heure actuelle, il est demandé de l’argent pour finaliser les papiers d’adoption. Il faut compter plusieurs milliers d’euros, suivant les pays ; ce chiffre comprend les frais judiciaires, les frais de traduction des documents et divers, les soins médicaux de l’enfant -à payer parfois depuis la prise en charge de l’enfant par l’institution-, les honoraires d’avocat, les frais de passeport, les frais de voyage, etc.

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth Blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,Radu bata,Je poursuis avec le témoignage de Marion Le Roy Dagen, qui arrive à retrouver ses parents biologiques, dans un voyage se trouvant au coeur du film : « L’enfant du Diable » ; sa colère envers eux se change alors en acceptation, car elle découvre en ses géniteurs deux êtres qui lui expliquent ce qui s’est réellement passé.

Sa mère a été manipulée pour abandonner son enfant, étant très jeune, malade et sans moyens financiers. Le père n’a su que plus tard qu’il avait un enfant. Ensuite, on leur a fait croire que Marion était décédée.

Ce qui m’a frappée dans le témoignage de Marion Le Roy Dagen, c’est ce cheminement de la colère d’une enfant abandonnée dans de terribles conditions jusqu’à ce miracle de l’amour qui a rendu possible la rencontre d'une enfant adoptée avec ses parents biologiques. L’apaisement et la paix retrouvée est palpable dans le film « L’enfant du diable », entre tous les acteurs d’une réalité si cruelle.

Sous la dictature de Ceausescu et même après la chute du dictateur, des milliers d’enfants ont été abandonnés, sous prétexte de handicap et aussi de pauvreté des familles.

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bataMa fille Julia vient de l’un de ces orphelinats. Elle a aujourd’hui 26 ans et j’avais déjà parlé d’elle dans ce blog, afin de raconter sa venue en France et son parcours. Vous pourrez lire mes deux articles, l’un daté du 22 avril 2008, et l’autre du 22 septembre 2009 :

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2008/04/22/solidarite-avec-l-enfance-en-actes-concrets-accueil-et-opera.html

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2009/09/22/je-temoigne-du-parcours-de-ma-fille-venue-d-un-orphelinat-de.htmlsaison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata


Il faut savoir que dans ces orphelinats roumains, les enfants ne mangeaient pas à leur faim et qu’il n’y avait aucune sortie à l’extérieur. Les lits à barreaux remplissaient l’espace et étaient installés les uns contre les autres. Les bébés ne sortaient pas de leur lit et partaient en camin spital (hôpital psychiatrique) vers l’âge de trois ans. Il y avait beaucoup de violence au sein de ces orphelinats, qui devenaient des mouroirs et des prisons. Les enfants devenaient fous et les adultes présents ont pu terriblement s’autoriser à des viols et des attouchements sur ces enfants.

                                  (Photo ci-dessus de ma fille Julia, en 2007, 6 ans après son arrivée)

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bataDepuis cette période terrible, les associations SERA et CARE ont contribué à sortir des milliers d’enfants de l’enfer, à retrouver leurs familles pour certains, à trouver des familles d’accueil pour d’autres en France, s’engageant à des opérations médicales et soins de santé. De nombreuses actions ont été faites pour améliorer le sort des orphelinats restants, mais il reste encore du chemin, notamment pour tous ces adultes marqués à vie par un sort d’enfermement dramatique.

Vous trouverez en fin d'article quelques photos que j’ai pu prendre à la Maison de l’International à Grenoble. Vous y reconnaitrez le groupe Slavak, ainsi que des photos de la célèbre Blouse roumaine, avec aussi l’un des poèmes de Radu Bata, créateur de « poésettes », dont certaines furent chantés le 14 mars par Jean-Christophe Prince, au piano. Vous y verrez aussi les officiels de la soirée d’inauguration, dont Madame l’Ambassadrice de Roumanie.

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bataSi vous souhaitez lire mon témoignage sur l’adoption de ma fille Julia venue de Roumanie en 2001, plus sur ma deuxième adoption au Bénin en 2003, vous pouvez commander mon livre : « À la rencontre d’un chemin nommé Solidarité » à l’adresse suivante, avec un chèque de 13 euros, plus 5,62 euros de frais de port, à l’ordre de l’association « Ô Chêne de Chloé ».

L’adresse de commande est  : « Ô Chêne de Chloé », 9 rue Simon Nora - 38000 Grenoble.saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

 

 

 

 

 

 

 

 

------------------------ Merci de m'avoir lue et à très bientôt !

 

NE MANQUEZ PAS MES

PHOTOS CI-DESSOUS

PLUS DIVERSES INFOS.

 

Chloé Laroche

--------------------------------------------------------------------------

 

Contacts indispensables :

 

GIR - Association Grenoble Isère Roumanie  
2, rue du Pont St Jaime 38000 Grenoble
Téléphone : 0476516529
Site : www.grenoble-isere-roumanie.fr
Mail : giroumanie@yahoo.fr


                                  --------------------------

 

AFOR - Association Française des Orphelins de Roumanie

6C rue des Buissonnées 38600 Fontaine

orphelinsderoumanie.org

 

-------------------------------------------------------------------------

-------------------------------------------------------------------------


Évènement de la Saison Roumaine à Grenoble 

en mai 2019 :


https://www.musee-en-musique.com/muzica/

Jeudi 23 mai 2019 à 12h30, auditorium du musée de Grenoble.

Muzică !

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bataAvec Clara Cernat, violon et Thierry Huillet, piano.

Hommage à des compositeurs roumains avec Clara Cernat, représentante de la brillante école de violon roumaine, et Thierry Huillet, pianiste et compositeur français, lauréat de grands Prix d’interprétation tels que le 1er Prix du Cleveland International Piano Competition.

Musique classique et populaire roumaine :
Enesco – Huillet – Porumbescu – Ciortea – Bartók

Un événement proposé dans le cadre de la « Ballade européenne » consacrée à la Roumanie.

Tarifs : 17 € – adhérent 13 € – réduit 8 €
Réserver en ligne chez Fnac Spectacles ou bien en appelant " Musée en Musique" au 04 76 87 77 31.


---------------------------------- puis ASSIETTE CONVIVIALE ROUMAINE AU RESTAURANT "LE 5", à 13 h 45. Sur réservation auprès de Musée en Musique au 04 76 87 77 31

Suivi à 15 h d'une rencontre-débat sur "l'Europe et la Roumanie à l'heure de sa présidence", à l'auditorium du Musée de Grenoble, organisée par l'UPEG, avec l'Ambassade de Roumanie et le Consulat Général de Roumanie de Lyon.

 

-------------------------------------------------------------------------

-------------------------------------------------------------------------



Mes photos de la Saison Roumaine... et une vidéo, visible sur ma chaîne Youtube :

 

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

À la Saison Roumaine de Grenoble, le groupe SLAVAK, le 14 mars 2019, à la Maison de l'International  :

https://youtu.be/yMM1Zuob8tE

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

 

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

 

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

 

Extrait de mon livre : "À la rencontre d'un chemin nommé Solidarité" ----------

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

 

---------------

 

Merci MARION LE ROY DAGEN

pour votre courage de témoigner

 

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

 

 

---------------LA BLOUSE ROUMAINE, DES AILES EN SOIE :

 

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

------------------------------------------------

Photos de mes enfants, dont Julia, recueillie en novembre 2001, grâce aux associations humanitaires SERA et CARE.

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

 

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

 

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

saison roumaine,grenoble,maison de l'international,marion le roy dagen,l'enfant du diable,afor,grenoble isère roumanie,slavak,nathalie kuhn,l'enfant et le dictateur,Élisabeth blanchet,film,livre,ceausescu,dictateur,adoption,naissance,parent,parentalité,ambassade,orphelin,photo,identité,orphelinat,famille,ma fille,témoignage,voyage,abandon,bébé,enfer,chloé laroche,solidarité,musée en musique,clara cernat,radu bata

16/11/2011

Je suis émue de la situation d'une maman congolaise privée de son existence. Mon propos sur l'identité, sur notre place dans la société, sur la légitimité reconnue ou non d'une adoption, d'un lien de coeur.

vigoureux,congo,afrique,identité,existence,adoption,exister,accueil,sans papiers,étranger,immigration,politique,frontiere,bénin,famille adoption,refus adoption,justice,tribunal,actualité,rapprochement familial,injustice,pétition,education sans frontieres,france,adolescence,colèreBonjour à tous et toutes,


J'avais déjà donné un lien dernièrement pour aider une maman congolaise à rentrer en France afin de retrouver ses enfants restés sur le territoire et de ramener deux de ses filles à Paris. Madame Vigoureux se trouve bloquée au Congo où elle s'était rendue afin de prouver son identité et de ramener un papier demandé par les autorités françaises.vigoureux,congo,afrique,identité,existence,adoption,exister,accueil,sans papiers,étranger,immigration,politique,frontiere,bénin,famille adoption,refus adoption,justice,tribunal,actualité,rapprochement familial,injustice,pétition,education sans frontieres,france,adolescence,colère

Il faut toujours prouver son identité alors que nous existons bel et bien, en tant qu'être humain. Pour ma part, combien de fois m'a-t-on demandé à la Caf notamment de prouver l'identité de mes filles adoptives, de prouver leur existence. La société nous a enregistré une fois mais d'années en années, combien de fois doit-on justifier de notre existence réelle et valable ?

Ma fille adoptive venue du Bénin fait les frais d'une situation scabreuse qui veut que son adoption ne soit pas reconnue en France. Issue d'une famille biologique dont le père est polygame et a abandonné tous ses enfants, les arrachant à leurs mères respectives, le dossier d'adoption subit les zones d'ombre de cette famille qui a menti au départ, se déclarant morts mais pourtant réellement bien vivants.

vigoureux,congo,afrique,identité,existence,adoption,exister,accueil,sans papiers,étranger,immigration,politique,frontiere,bénin,famille adoption,refus adoption,justice,tribunal,actualité,rapprochement familial,injustice,pétition,education sans frontieres,france,adolescence,colèreComment une adolescente peut-elle se construire et ne pas ressentir une colère sourde devant le refus français d'entériner son arrivée en France depuis 2003 ? En 2007, après un conseil de famille positif et l'accord d'une Juge des Tutelles, ma fille avait le coeur en joie et plein d'espoir. Depuis, tout est bloqué, lorsque d'audiences en audiences, de preuves en conclusions... le résultat entendu est : "Nous n'avons pas à entériner un lien affectif."

Cependant, si une famille adoptive n'est pas légalement acceptée par la société et qu'on lui demande par ailleurs d'exister au niveau de l'autorité, comment peut-elle s'enraciner dans la légitimité de son existence, puisque régulièrement, il m'a été dit : "Vous n'êtes pas sa mère aux yeux de la loi."

vigoureux,congo,afrique,identité,existence,adoption,exister,accueil,sans papiers,étranger,immigration,politique,frontiere,bénin,famille adoption,refus adoption,justice,tribunal,actualité,rapprochement familial,injustice,pétition,education sans frontieres,france,adolescence,colèreComment une enfant peut-elle s'enraciner dans son nouveau pays, y trouver la confiance de son identité grandissante, lorsqu'elle ne voit pas arriver de conclusions donnant une reconnaissance à ses parents adoptifs ? Elle rêvait d'avoir une carte d'identité, qu'elle n'a toujours pas, au bout de huit années. Elle portait notre nom à son arrivée en France. Ce nom lui a été arraché pour lui redonner définitivement son nom béninois. Déchirure infâme d'une société qui néglige de reconnaître un lien de coeur, l'identité d'un lien qui se veut loin du sang.vigoureux,congo,afrique,identité,existence,adoption,exister,accueil,sans papiers,étranger,immigration,politique,frontiere,bénin,famille adoption,refus adoption,justice,tribunal,actualité,rapprochement familial,injustice,pétition,education sans frontieres,france,adolescence,colère

Je suis désolée de tout cela, meurtrie pour ma fille, mais ne pouvant plus rien faire désormais, à part saisir la Cour européenne des Droits de l'Homme, je prête ma plume à d'autres familles en difficulté et ici, en l'occurrence, je souhaite que vous vous penchiez sur le cas de cette maman : Madame Vigoureux, en signant la pétition donnée plus bas et en lisant l'article ci-dessous envoyé par Éducation sans Frontières.

vigoureux,congo,afrique,identité,existence,adoption,exister,accueil,sans papiers,étranger,immigration,politique,frontiere,bénin,famille adoption,refus adoption,justice,tribunal,actualité,rapprochement familial,injustice,pétition,education sans frontieres,france,adolescence,colèreCette femme réside en France depuis vingt ans. On voudrait nous faire croire que cette personne n'a aucune existence ni identité française ?? Qu'elle n'a pas sa place ici avec ses enfants ? Quelle belle hypocrisie dans un état qui semble délaisser et rejeter tous ceux qui ne sont pas nés sur cette terre ! Pourquoi est-elle obligée de se justifier encore sur sa légitimité à exister dans notre pays ? Alors qu'elle a deux enfants nés ici, ayant la nationalité française !

Merci pour votre lecture de mon blog, qui compte près de cinq cents lecteurs par jour. 

Merci de signer en nombre la pétition dont vous trouverez le lien en bas du rapport ci-dessous.

 

vigoureux,congo,afrique,identité,existence,adoption,exister,accueil,sans papiers,étranger,immigration,politique,frontiere,bénin,famille adoption,refus adoption,justice,tribunal,actualité,rapprochement familial,injustice,pétition,education sans frontieres,france,adolescence,colèreChloé LAROCHE

 

 

______ "Depuis juillet dernier, une mère et ses deux filles de 13 et 15 ans, vivent un cauchemar, loin de chez elles, bloquées à Pointe-Noire, au Congo, faute de documents d’identité leur permettant de rentrer à Paris.


Brigitte Vigoureux, née au Congo et de nationalité belge, réside à Paris depuis plus de vingt ans. Quatre de ses enfants vivent avec elle, dont deux ont la nationalité française. Pour des raisons obscures que la Belgique refuse toujours de communiquer, à Paris, les autorités belges lui ont refusé le renouvellement de ses papiers d’identité et l’ont déclarée de nationalité indéterminée, ainsi que ses enfants. Elles lui réclament un certificat de naissance authentifié à la fois par son pays de naissance et par les autorités consulaires belges à Brazzaville.

En juillet dernier, munie d’un laissez-passer congolais, elle s’envole pour Brazzaville avec ses deux filles mineures, Thyssina 13 ans et Elaura 15 ans, afin de récupérer le document demandé. Sur place, elle effectue une demande de renouvellement de passeport auprès du consulat belge à Brazzaville, mais se heurte à un refus catégorique de l’ambassade. Brutalement devenues sans papiers et apatrides, Brigitte, Thyssina et Elaura ne peuvent rentrer à Paris. Bloquées depuis juillet à Pointe-Noire, elles ne survivent que parce qu’elles sont hébergées par la mère de Brigitte.

A Paris, son absence a totalement désorganisé la vie de la famille : le compte bancaire de sa mère ayant été bloqué, Amata, la cadette, attend sa bourse scolaire pour payer une partie des charges financières de l’appartement de la famille, Victor, l’aînée, étudiante devenue brutalement chef de famille, doit faire face à des problèmes de plus en plus aigus, et a dû trouver du travail pour régler les besoins les plus urgents. Quant au fils aîné qui vit au Canada, il a dû interrompre ses études, faute de pouvoir régler les frais de scolarité et s’est vu retirer son titre de séjour.

Thyssina et Elaura, de leur côté, n’ont pu effectuer leur rentrée scolaire, en septembre, dans les établissements du 13ème arrondissement de Paris où elles sont scolarisées : en 4ème au collège George Sand pour Thyssina, et en 2nde au lycée Claude Monet pour Elaura. En outre, depuis son arrivée à Pointe-Noire, Thyssina souffre du paludisme et a dû être hospitalisée.

L’avocat bruxellois qui cherche à démêler la situation administrative de Brigitte Vigoureux se heurte à un mur : en l’absence de gouvernement, il ne trouve aucun interlocuteur qui puisse lui fournir une explication. Et le consul de Belgique à Paris a prévenu le comité de soutien qui s’est organisé autour de la famille que le règlement de la situation administrative de Brigitte Vigoureux pourrait prendre des mois !

Pendant ce temps, la vie de la famille Vigoureux se dégrade de jour en jour. Dernier coup dur : Victor et Amata ont reçu une lettre d’huissier pour cause de loyers impayés !

Cela suffit !

Cette situation a assez duré : pour cause de carence de l’état belge, deux toutes jeunes filles sont déscolarisées, ont déjà perdu plus de deux mois de programmes scolaires et attendent de pouvoir rentrer chez elles, sans comprendre pourquoi elles subissent un tel ostracisme.

Thyssina et Elaura, ainsi que leur mère Brigitte Vigoureux, doivent revenir à Paris immédiatement !

Ces deux enfants n’ont pas à subir l’incurie de l’Etat belge !

C’est pourquoi nous demandons au défenseur de droits français, qui a été saisi du dossier, au ministre de l’intérieur, également saisi, d’accélérer les procédures en cours afin que Thyssina, Elaura et leur mère puissent enfin reprendre le cours de leur vie, ici, en France."

 

Et toujours : 
- Pétition pour leur retour : http://resf.info/article38830.html 
- Plus d’infos sur le blog Mediapart de RESF : http://resf.info/article38831.html

Contacts presse :
Marc Naelten (RESF Paris 5-13) : renaud-naelten@orange.fr 06 79 54 03 33
Daniel Cassiaux (collège George Sand) : 06 87 09 18 97
En Belgique : Nathalie Fessol : nath.edme.fessol@gmail.com 0032 2 763 02 09

 

19/03/2011

Un bébé est né mais n'a aucune identité. La maman est effondrée. La loi est implacable et la bêtise... sans limites.

Mn_55.jpgBonsoir à toutes et tous,

 

Ce soir, je choisis de vous communiquer cette lettre envoyée à tous les journalistes et à tous les médias.

Étant une journaliste libre et bénévole au service de la solidarité et de l'entraide, je vous transmets le courrier du Docteur Ménard, qui m'a beaucoup émue et révoltée.Mn_57a.jpg

Puisse ce bébé retrouver une identité et sa maman retrouver la tranquillité et la paix.

Je suis sensible à cette terrible histoire, car depuis huit ans, j'ai adopté et recueilli une enfant... qui est maintenant une adolescente de quinze ans... et qui n'a toujours pas la nationalité française ni de carte d'identité ni d'accueil de la France en son sein.

Je me bats toujours car elle n'est pas reconnue aux yeux de l'État français comme ma fille et je ne suis pas sa mère.... sauf pour des organismes intelligents comme la Sécu, la Caf... qui prennent en compte les personnes qui ont à charge et en responsabilité tel enfant et le prouvent.Mn_30a.jpg

J'ai créé une pétition pour la situation de ma fille :

http://www.mesopinions.com/L-adoption-de-ma-fille-n-est-pas-validée-en-France-depuis-7-ans-petition-petitions-63113acadfd163c940ec9228182e1d58.html#signer-petition

btn-signez-petition-1.png

Il est très difficile pour des parents et des enfants de vivre dans un espace-temps où personne ne veut de nous, ne nous considère, où les racines n'existent plus et où même les relations parentales et familiales sont reniées, comme si on appartenait au néant, au grand vide.

Mn_2a.jpgPuisse ce bébé être aidé !

Puisse ma fille être aidée aussi.

 

Chloé LAROCHE  ________________________


Communiqué de presse du 17 mars 2011____________________________

Par la diffusion de ce témoignage, le Syndicat de la Médecine Générale soutient ouvertement l’initiative d’un de ses membres, le Dr Didier Ménard.


"Amel est une jeune mère de famille, elle élève avec son mari deux charmantes petites filles. Lui travaille comme ouvrier, elle reste à la maison pour s'occuper du dernier né de trois mois. Leur séjour en France est totalement légal : ils disposent d'une carte de séjours de dix ans. A la cité des Francs-Moisins, à Saint-Denis, où ils habitent, tout cela est relativement habituel, du moins on pourrait le croire, car cette famille vit en fait un cauchemar : leur nourrisson est un « touriste de passage pour 3 mois ».

Amel est enceinte de sept mois quand elle doit partir en urgence en Algérie au chevet de sa mère gravement malade. Elle ne sait pas que ce voyage la conduira dans un monde kafkaïen. Elle accouche prématurément en Algérie à sept mois. Après cet épisode difficile à vivre, elle a hâte de rentrer auprès de sa famille. Hélas, la loi française ne le permet pas. Son enfant étant né à l'étranger, elle ne peut le ramener directement. Elle doit attendre un visa provisoire pour l'enfant, si elle veut revoir ses filles. Sinon, elle doit entamer une procédure de rapprochement familial. Amel s'effondre. Elle vit une dépression. Il faut absolument rentrer. Son mari et ses enfants lui manquent. Elle choisit le visa. Le retour à la maison ne résout pas le problème, loin s'en faut : une cascade de difficultés l'attend. La préfecture lui signifie qu'au terme du visa, elle doit retourner en Algérie et demander pour l'enfant le regroupement familial, ce qui peut prendre beaucoup de temps. En France, le bébé n'a aucun droit, même pas celui d'être rattaché à la Sécurité sociale de son papa, puisqu'il y est en séjour provisoire.

C'est cette situation qu'Amel me raconte un soir de janvier, quand elle m'amène le bébé qui a de la fièvre. Je le soigne et, bien forcé par la situation, je rédige l'ordonnance au nom de sa grande sœur en espérant que le pharmacien ne tiquera pas trop sur la posologie inadaptée.

Et je m'indigne ! Comment cela est-il possible ? Cet enfant a un papa qui travaille, qui cotise à la Sécurité sociale, qui a des droits. Je me renseigne auprès des personnes connaissant mieux que moi ces situations : eh bien, non, cet enfant n'a pas de droit, car il a eu le tort de naître où il ne fallait pas. Nous faisons le « forcing » à la CPAM du 93 pour procurer une couverture sociale à ce bébé car, si par malheur il devait être hospitalisé, le coût serait rédhibitoire. Il faut du temps et de la pugnacité, mais heureusement, nous y arrivons, car aujourd'hui, l'enfant est hospitalisé pour une infection des voies respiratoires. Mais cela ne change pas la situation du bébé qui va bientôt être clandestin, puisque tout le monde conseille à Amel, même les institutions sociales, de ne pas retourner en Algérie.

De toute façon l'état psychologique d'Amel ne le permet pas, état psychologique encore plus aggravé par la décision de la Caisse d'Allocation Familiale, qui demande le remboursement de la prime de naissance (eh oui, il y a là suspicion de fraude !) et qui, pour être certaine d'être remboursée, supprime le versement des autres prestations. Nous supposons que, comme d'habitude, quand il y a un problème déclaratif ou autre, la CAF suspend tout les allocations, fait son enquête, et prend sa décision. On remarquera qu'habituellement, en vertu des principes constitutionnels, il faut d'abord faire l'instruction avant de prononcer le jugement, mais pour la CAF, les principes constitutionnels sont accessoires ! Outre que la suppression arbitraire des prestations auxquelles elle a droit enfonce un peu plus cette famille dans la précarité, la violence institutionnelle qu’elle traduit projette Amel et les siens dans l’incompréhension et la détresse.

Comment en est-on arrivé là ? Dans quel monde vivons-nous, pour fabriquer des bébés clandestins ? Quelle faute Amel a-t-elle commise pour être autant punie ?

Je voudrais connaître celle ou celui qui au consulat de France a refusé de délivrer les papiers à cette jeune mère de famille. Il ou elle a appliqué la loi, me dira-t-on. Quelle loi ? Celle qui est écrite sur le fronton de son bâtiment : liberté, égalité, fraternité ou celle d'un Etat français redevenu ouvertement xénophobe. Je voudrais comprendre ce qui se passe dans la tête de tous ces acteurs de la préfecture qui, au nom de la France, perdent leur humanité. Les lois et les règlements ne cessent de brimer les étrangers. La France a-t-elle si peur qu’elle doive craindre la venue sur son territoire d'un nourrisson de trois mois ? Voit-elle en lui un possible perturbateur de l'ordre public ?

Comment peut on oublier à ce point les missions et les valeurs de la protection sociale, pour que la CAF se conduise de cette manière, est-ce le poison de la suspicion face à la fraude qui provoque ce comportement d'exclusion ?

Que puis-je dire à cette famille ? Que ce monde est devenu fou, de cette folie qui conduit à ne plus savoir faire la part des choses. Que la loi fixe les conditions de la vie en société, mais qu'elle n'est jamais à l'abri de devenir stupide et ignoble dans son application. Que la citoyenneté que les hommes et les femmes politiques prétendent défendre n'existe pas pour un bébé né de parents maghrébins.

La loi que nous allons appliquer pour cet enfant, c'est la loi de la cité, celle qui est faite de solidarité, de soutien, d'amour et de fraternité. Et nous allons nous mobiliser pour rendre à ce bébé ses droits, pour que son arrivée dans la vie ne soit pas à jamais marquée par la culpabilité d'être né où il ne fallait pas."

Docteur Didier MénardMn_7.jpgMn_3.jpg

Médecin généraliste à la cité des Francs-Moisins à Saint-Denis


 

COMMUNIQUÉ :

http://fontenay-diversite.over-blog.com/article-un-bebe-clandestin-69620293.html

 

Les photos de l'article choisies par l'auteur proviennent du site suivant :

http://www.photo-libre.fr/

 

<a href="http://www.photo-libre.fr">Photos Libres</a>

25/12/2009

J'écris à un adolescent qui frappe sa mère. À tous les adolescents qui frappent et terrorisent leurs parents.

gs343077.jpgLettre à un adolescent qui frappe sa mère,



Je viens te parler et tout d’abord te souhaiter un joyeux Noël.1780153.jpg

Ta mère a encore appelé le numéro vert “Jeunes Violence Écoute” mais tu ne le sais pas. Tu ne vois pas ses larmes et son désespoir.

Le numéro de Jeunes Violence Écoute est le 0 800 20 22 23.

Là-bas, ils reçoivent près de 650 appels par an de parents dans le cas de ta mère. Certains se font gifler, d’autres insultés tous les jours par leur fille, leur fils. Certains parents sont menacés de mort.images.jpeg

Toi, cette semaine, tu as poussé ta mère contre un mur et je ne répèterai pas ici ce que tu lui as dit.

Pourquoi cette haine, cette violence ? Pourquoi la laisser envahir ton coeur jusqu’à humilier ta mère, jusqu’à arracher le cordon comme on coupe un arbre qui nous embarrasse.

ks110392.jpgLe cordon de ta naissance existe ; il vit, même coupé par des ciseaux ; le lien physique et affectif existe et ta mère sera toujours ta mère, celle qui t’a donné la vie, celle qui t’a allaité, celle qui est allée travailler pour te nourrir, celle qui a passé cent nuits blanches, celle qui a eu peur de te perdre quand tu étais très malade, celle qui t’a toujours protégé de tous les dangers.bn267037.jpgbxp32798.jpg

Tu n’es pas devenu cet homme qui veut le pouvoir dans la maison et faire ce qu’il veut, au mépris des personnes autour ?!

Tu n’es pas devenu cette ombre qui insulte et méprise, qui domine avec sa force et qui terrifie son entourage ?!

Tu n’es pas devenu le crocodile qui te faisait peur tout petit, le requin qui croque tout ce qu’il trouve même si on dit de lui parfois qu’il est inoffensif... pour sauver ce qu’il reste de gentil en lui ?IS543-033.jpg

Ta mère va en être réduite à porter plainte un jour contre toi, même si elle ne l’a pas encore fait, par amour et... parce qu’elle pardonne tout.

Tu le sais et tu en joues. Tu joues de sa peur. Tu joues de ta force. Afin d’obtenir ce que tu veux. Afin de régner en maître.



k0045393.jpgMais tu as encore besoin de limites et tu en demandes. Tu as besoin qu’on puisse s’opposer à toi et... te laisser tout faire n’est pas la solution. Tu as besoin de tierces personnes qui pourraient venir aider ta mère : éducateurs, justice, juge des enfants, police, psychologues, amis, famille.

Ta mère a attendu longtemps dans le désarroi, trop longtemps. Elle est en dépression. Plusieurs fois, tu aurais pu devenir orphelin car elle a eu envie de mettre fin à ses jours. Voir son enfant nous battre ou nous menacer de mort, nous insulter des pires mots comme “va te faire enc”... est insupportable pour une maman.images2H85dq.jpeg

Aujourd’hui, les enfants ont grandi en étant gâtés par la technologie, en étant gâtés par leurs parents qui offrent tant, en étant pris dans une communauté sociale qui mêle l’abondance d’une société de consommation avec la peur des lendemains sans travail, avec la peur d’une terre qui se réchauffe et d’un futur imprécis, incertain.

BCP043-60.jpgQuand le sol se dérobe sous nos pieds et dans nos têtes, on peut être tenté de se défouler sur nos proches... mais ce n’est pas la solution, n’est-ce-pas ?!

Si tu mettais un peu d’amour dans tes gestes, dans tes mots... si tu voyais ta mère comme celle qui t’a donné la vie et t’a élevé... Et pas comme une femme que tu détestes parce que tu te prends pour l’homme de la maison, que tu n’es pas.ispi052097.jpg

Si tu prenais tes peurs, tes angoisses, tes envies de frapper... et que tu les mettais en un autre endroit que sur ta mère ? Tu pourrais aller faire de la boxe, des arts martiaux, apprendre une discipline, un ordre de vie, des limites naturelles enseignées. Tu pourrais aller courir, écrire des mots sur un cahier et le jeter dans la rivière... pour que personne ne reçoive ta haine, sauf l’univers.KS95587.jpg

Je vais te laisser et t’offrir quelques textes d’adolescents comme toi qui ont écrit dans le livre : “Poèmes d’adolescents / Avec ces quelques mots qui enfantent le jour” (Pédagogie Frénet-1974).BCP043-61.jpg

En ce jour où des enfants pleurent de faim et de misère, où des sans-abris dorment dans leur voiture ou dans la rue et pleurent ceux qui sont morts avant eux (265 sans-abris morts en 2008), en ce jour où des parents orphelins pleurent leur enfant décédé de maladie ou d’accident et regardent tristement le sapin planté sur la tombe...

Promets-moi de mettre ton énergie et ton envie de tout casser... à des causes justes... et non contre ta mère.

Chloé Laroche

imagesESoqva.jpeg__________________

“Il fait froid dans mon coeur comme il fait froid en hiver.
Un singe tremble dans la neige.

Il gèlera dans mon coeur comme il gèlera en hiver.
Un singe tombera dans la neige.

Un singe MOURRA dans la neige.”

(Marie-Odile, classe de troisième)


__________________

“Il s’abat des oiseaux sur toutes les vitres
Le sang gicle à chaque giboulée.
Il fait froid au-dehors
Et mon coeur est glacé
de cent mille averses
Qui m’inondent d’une grande tristesse.
Pas une larme de soleil
Pour déchirer un ciel impitoyable.
Les oiseaux meurent par milliers
Et s’abattent à jamais
Sur des vitres mouillées
Par le sang des années.”

Marie-Claire (classe de seconde)adolescent,violence,parent,mère solo,jeunes violence écoute,numéro vert parent battu,haine,insultes,éducation,société,noël,consommation

___________________

“Le jour où les voitures reposeront
en tas
Leurs roues tournant en vain
Nous courrons le long
des autoroutes vides
Criant, hurlant, chantant,
Fort, fort, fort.”

Olivier (classe de Première)

_____________________images0Xhlkh.jpeg

“Je rechercherai parmi les brumes du désert une voix humaine
J’écouterai à l’aube de l’humanité, la plainte d’un clavier
Je chanterai le délire d’une étoile éteinte par la foudre des hommes
Je maudirai les canons et leurs bruits sourds aux oreilles de Dieu
Je renierai les fleurs enflammées par le poison du coeur
Je serai hanté par l’arme de la mort dansla nuit souveraine
Je rechercherai l’homme de la mer et sa prière tintant aux larmes du soleil
Je pleurerai sur la tombe désemparée de la paix
J’adopterai l’enfant semé dans la terre du malheur
J’aimerai la mer et son visage doux comme l’amour
Je trouverai l’Homme errant dans la vie comme la bougie éclairant le jour
J’implorerai la voix chantant l’espoir d’un monde meilleur
J’adorerai le soleil comme une idole
Je haïrai le sang lâche.”

Anne-Marie (classe de Troisième)

_____________________________________________________________________________________________________

______________________________________________________________   JOYEUX NOËL À TOUS !! Chloéadolescent,violence,parent,mère solo,jeunes violence écoute,numéro vert parent battu,haine,insultes,éducation,société,noël,consommation


Copie de -22-.JPG

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu