Avertir le modérateur

19/08/2014

Mon défi à la solitude, mal de nos contrées perdues, mal du siècle, maladie des coeurs et des vies isolées même dans la foule...

Défi à la solitude_________________2011 01 16 019 yourdine.jpg


Solitude, quand tu nous tiens, mal du siècle envahissant tous nos couloirs, toutes nos maisons et nos foyers.... Solitude du couple qui va mal, solitude de celui qui est là sans être là, de celle qui dort à côté de celui qui n'est pas vraiment là, solitude de l'ouvrier qui fait un travail difficile sous le regard neutre d'un patron non bienveillant mais plutôt dans l'avidité du gain, solitude sur la route de celui qui conduit et qui a envie de dormir mais ne peut s'arrêter sous la pression de son entreprise, solitude de celle qui vend son corps à de nombreux hommes pour ne pas que sa famille ait des ennuis, solitude de celui qui dort dans sa voiture après le travail, de celle qui vit dans la rue avec son enfant, solitude de cet homme qui vient de perdre son bébé et sa femme dans un accident de voiture, solitude de cette dame âgée qui a perdu ses deux enfants et les pleure dans le secret de son coeur, accident de voiture et cancer, solitude de celle qui vit seule son traitement de chimiothérapie sans en parler à sa famille, solitude maudite des célibataires qui ne trouvent pas chaussure à leur pied, comme ce monsieur au terme de sa vie, handicapé, qui me dit ne pas avoir d'enfant ni s'être jamais marié, avec une tristesse infinie au bord des yeux, solitude pour ce jeune homme qui me dit qu'il a trop peur pour aimer, qu'il a laissé passer des jeunes filles souhaitant être avec lui mais par trop de passé douloureux, lui a reculé, donc solitude encore par trop de protection, choix sans concession de liberté pour un bien-être solitaire.P1180905.JPG02012011126 - copie 3.jpg



Mais non, solitude, tu ne gagneras pas, car nous mettrons de l'amour, de la solidarité, de l'entraide dans nos vies et plus jamais un malade ne restera tout seul chez lui sans nouvelles en rentrant de l'hôpital, plus jamais une mère isolée ne restera seule durant des jours sans soutien à élever son bébé comme sur une île déserte au coeur de la ville égoïste, plus jamais un homme ne se pendra avec ses enfants pour ne pas avoir assez parlé, pour avoir rompu le fil de l'humanité, plus jamais un enfant ne restera tout seul chez lui pendant que ses parents travaillent, avec la télévision comme seule gardienne, plus jamais une personne handicapée ne se retrouvera avec ses désirs étouffés par pauvreté d'amour, par interdiction de caresses en obligation d'exclusion, plus jamais la solitude ne prendra de coeur en otage, laissant le soleil d'autrui entrer dans tous les coeurs .solitude,deuil,vieillesse,amour,accident,seul,tristesse, désespoir,entraide,solidarité,défi,changement,regard,autrui,compassion,attention,aimable,amabilité,tact,amitié,générosité,valeurs humaines,humanité,espoir,maison de retraite,ambulancier,âge,vieux,jeune,mort,sdf,argent,pauvreté,handicap,couple,désamour,divorce,peur,refus,aimer,désir,cancer,


Chloé Laroche

01/04/2014

Le bonheur, c'est quoi ? Celui de la planète ? Se garder, se réserver, fuir... ou s'engager et tout donner ? La Terre a besoin de toi, de moi, de vous et aussi de la politique.

bonheur,écologie,politique,valls,science,progrès,sens,vie,terre,planète,grenoble,roms,expulsion,trêve hibernale,sdf,pauvreté,crise,argent,richesse,générosité,brunet,radio rmc,gouvernement,hollande,ogm

Article dédié tout particulièrement à

Cécile Duflot, José Bové

et Pascal Canfin______


Bonjour à tous et toutes,

 

Nous sommes sur terre mais que savons-nous du bonheur ? De ce bonheur de quitter la terre en ayant suffisamment aimé, en ayant donné ce qu'on pouvait donner, en ayant conservé les acquis de la terre au lieu de dilapider, en ayant tout fait pour donner une planète vivable à nos enfants et au futur, en n'écoutant pas nos intérêts personnels égotiques ni notre souhait de fuite et de recul quant à nos engagements profonds  ?

Aujourd'hui, Monsieur Brunet sur Radio RMC a déclaré :

"Super, formidable, les écologistes nous quittent car Monsieur Valls arrive au pouvoir. Magnifique, sans eux, on va pouvoir étudier les OGM à tout va, expérimenter les gaz de schistes, faire jouer le progrès au maximum... Plus personne pour arrêter tout ça !"bonheur,écologie,politique,valls,science,progrès,sens,vie,terre,planète,grenoble,roms,expulsion,trêve hibernale,sdf,pauvreté,crise,argent,richesse,générosité,brunet,radio rmc,gouvernement,hollande,ogm

C'est cela le bonheur, c'est cela l'avancée de la civilisation ? Aller de l'avant en expérimentant tout et n'importe quoi, en risquant de générer de nouveaux cancers et de nouvelles distorsions chez nos enfants, lesquels sont nourris de plus en plus aux végétaux transformés, au lait de vache bourré d'antibiotiques, à la viande alimentée aux hormones, aux salades enduites d'insecticides, aux OGM inclus dans les plats, dans les céréales et dans les yaourts à notre insu ?

C'est cela le bonheur et l'exercice de l'intelligence humaine ? Gaspiller à tout va alors que nous pourrions déjà travailler sur l'économie d'énergie au lieu d'en chercher de nouvelles dont on ne sait pas où elles nous mèneront ? 

bonheur,écologie,politique,valls,science,progrès,sens,vie,terre,planète,grenoble,roms,expulsion,trêve hibernale,sdf,pauvreté,crise,argent,richesse,générosité,brunet,radio rmc,gouvernement,hollande,ogmC'est cela le bonheur et la maturité politique ?

Quitter le gouvernement parce qu'il y a un nouveau Premier ministre. Je ne félicite pas les écologistes du Gouvernement qui ont fait cela aujourd'hui, laissant le champ libre à des pratiques de recherche de progrès alimentant toujours les mêmes : les plus gros, ceux qui donnent de la voix et du pognon, les industries qui marchent virtuellement et au réel sur l'existence et la santé des populations.

Le bonheur, c'est de rester coûte que coûte sur le bateau, c'est de rester petit et près de l'humain, c'est d'avoir réussi à gagner la Mairie de Grenoble pour en faire une commune écologiste, c'est de lutter contre la montée du racisme, c'est d'aller aider les familles Roms qui galèrent avec des gamins dans les rues, à Paris, à Fontaine, et ailleurs.bonheur,écologie,politique,valls,science,progrès,sens,vie,terre,planète,grenoble,roms,expulsion,trêve hibernale,sdf,pauvreté,crise,argent,richesse,générosité,brunet,radio rmc,gouvernement,hollande,ogm

Le bonheur, c'est d'avoir des enfants quand le ciel décide de vous les envoyer, en sachant qu'ils apportent avec eux sous l'aile une baguette de pain, c'est de donner sa chance à la vie au mépris de l'égoïsme et de la carrière absolue, c'est de laisser le choix à la femme qui a décidé de ne pas être mère mais de lui dire qu'un jour, au fil des années et des différents avortements, elle pleurera (peut-être) d'être toute seule et de se retrouver avec les mains desséchées, sans tendresse à partager.bonheur,écologie,politique,valls,science,progrès,sens,vie,terre,planète,grenoble,roms,expulsion,trêve hibernale,sdf,pauvreté,crise,argent,richesse,générosité,brunet,radio rmc,gouvernement,hollande,ogm

Le bonheur, c'est de dire à cette femme de quatre-vingt sept ans, qui regarde son coffre-fort bien plein et qui ne vit que pour cela... :

"Regardez là-bas, de l'autre côté de la mer, il y a des peuples qui meurent de faim, donnez-leur par "Action contre la faim".... Et regarde là-bas, de l'autre côté de ton quartier, en France, aujourd'hui, il y aura des familles pauvres expulsées à la fin de la trêve hivernale... Donne, donne, donnez.... !!"

bonheur,écologie,politique,valls,science,progrès,sens,vie,terre,planète,grenoble,roms,expulsion,trêve hibernale,sdf,pauvreté,crise,argent,richesse,générosité,brunet,radio rmc,gouvernement,hollande,ogm,cécile duflot,josé bové,pascal canfin,déception,Le bonheur, c'est de contrer le malheur avec son coeur et ses forces de vie, c'est de surmonter les épreuves et de savoir accepter les cadeaux de la vie, c'est de ne pas être plus fier que sa propre destinée au point de refuser un ministère au mépris de la Terre qui demande que nous soyons présents pour elle, à tous les postes de l'Humain...

Cette dernière phrase, ainsi que l'ensemble de cet article, est dédié aux Écologistes qui viennent de refuser un super ministère offert par Manuel Valls... et en plus en menaçant d'exclure ceux des leurs qui accepteraient cette offre ! Cette pratique et menace d'exclusion se dessine à mes yeux comme une manifestation sectaire et désobligeante pour tous les sympathisants Verts de France. Le bonheur est dans le pré mais pas dans celui des Verts !

Chloé LAROCHE


https://fr.news.yahoo.com/écologistes-deelv-refusent-participer-au-gouvernement-valls-182906429.html

19/01/2014

Mon coup de chapeau au Père Fréchet, hommage à une personnalité de Grenoble authentique qui a gardé sa foi en la solidarité et en l'entraide envers ses frères cabossés et sans-abri.

jean_frechet.jpgBonsoir à tous et toutes,


Il y a des personnes qu'on ne peut oublier et qu'on ne doit pas oublier. Voici une personne qui nous a quittés il y a trois ans et dont je souhaite vous reparler, après un premier article écrit en mars 2011 en hommage à cette personnalité authentique.th-82.jpeg

Je viens vous entretenir en ce dimanche maussade de janvier du Père Jean Fréchet qui pendant des décennies sur Grenoble a aidé les sans-abris sur la paroisse Saint-Paul. Il y avait des caravanes pour les sans-domicile-fixe au pied de son église et des personnes par centaines défilaient pour venir chercher le vendredi matin du lait et à manger ainsi que des vêtements.

Il avait ouvert rue de Stalingrad un restaurant nommé le "51" où on mangeait pour 0 à 5 francs et où les musiciens comme moi animaient des soirées afin de réchauffer le coeur de tous les "cabossés" de la vie, comme le Père les appelait.th-84.jpeg

Le Père Fréchet, malgré toute cette générosité, a été parfois en conflit avec des habitants du quartier des Alliés qui auraient préféré un quartier "propre" et puis il a été agressé aussi et volé, mais il n'a jamais baissé les bras, a toujours pardonné. Il avait cette foi en l'humain et en la solidarité qui l'a conduit à rester en place et en amour de son prochain durant plus de quarante ans.

th-83.jpegIl écrivait et réunissait ses textes dans des recueils et des livres, dont il donnait le profit à son association, celle de Saint-Paul. Il nous a quittés il y a trois ans mais son âme est là, dans le coeur de tous ceux sur qui il a posé ses yeux de clairvoyant de l'infini.père fréchet,hommage,sans abris,paroisse saint paul,grenoble,exception,personnalité,écrivain,prêtre,curé,violoniste,entraide,accueil,bonté,bleu,blog,lecteurs,succès,amour,autrui,dimanche,actualités,mode,pauvreté,politique,détresse,cabossés,aide,soutien,noël,témoignage,le 51,restaurant solidaire,amitié,concert gratuit,sdf,pauvre,caravane,démunis,mort,manque,décès,paroisse,église,voisin,alliés,agression,solitude,algérie,guerre

J'étais sa violoniste, pas sa bonne (sourire), la violoniste du curé... et je me souviens qu'il disait : "Les sans-abris, ceux qui n'ont plus rien, les cabossés de la vie, il n'ont pas besoin seulement de manger, mais aussi de se divertir, de rire, de chanter, de sourire à la vie, d'avoir de la joie" et c'est pour cela qu'il s'entourait d'artistes.th-78.jpeg

À l'occasion de Noël, il organisait un grand repas gratuit pour toutes les familles dans le besoin et il nous demandait d'animer. Des jouets étaient donnés aux enfants. Un de ses plus gros chagrins a été le jour où l'un de ses protégés, un père de famille, s'est tué. Ce papa s'est suicidé le jour où les services sociaux venaient lui enlever ses enfants. Père Fréchet, toi qui es parti au Ciel, fais que la relève soit assurée sur terre après toi, par toutes ces personnes qui oeuvrent pour l'entraide, la compassion et l'engagement de tendre la main aux souffrants et aux cabossés de la vie.th-67.jpeg

père fréchet,hommage,sans abris,paroisse saint paul,grenoble,exception,personnalité,écrivain,prêtre,curé,violoniste,entraide,accueil,bonté,bleu,blog,lecteurs,succès,amour,autrui,dimanche,actualités,mode,pauvreté,politique,détresse,cabossés,aide,soutien,noël,témoignage,le 51,restaurant solidaire,amitié,concert gratuit,sdf,pauvre,caravane,démunis,mort,manque,décès,paroisse,église,voisin,alliés,agression,solitude,algérie,guerreNon, je ne t'ai pas oublié, je n'ai pas oublié quand tu as baptisé mes filles, ni lorsque tu as enterré ma fille Océana. Tu savais que si après je ne suis pas souvent revenue jouer pour toi, pour vous, c'est que mon violon avait trop de larmes dans le corps. Maintenant, il a repris du poil de la bête et j'ai eu un fils en 2005.

Chloé LAROCHEpère fréchet,hommage,sans abris,paroisse saint paul,grenoble,exception,personnalité,écrivain,prêtre,curé,violoniste,entraide,accueil,bonté,bleu,blog,lecteurs,succès,amour,autrui,dimanche,actualités,mode,pauvreté,politique,détresse,cabossés,aide,soutien,noël,témoignage,le 51,restaurant solidaire,amitié,concert gratuit,sdf,pauvre,caravane,démunis,mort,manque,décès,paroisse,église,voisin,alliés,agression,solitude,algérie,guerre

___________________________________________


Mon précédent article sur le Père :

https://sosmaman.20minutes-blogs.fr/archive/2011/03/18/le...


Témoignage du Diocèse et biographie :

http://www.diocese-grenoble-vienne.fr/une_deces_frechet.html


LES PAROLES DU PÈRE JEAN FRÉCHET :

 

  • "L'Evangile c'est de la dynamite, c'est du feu."
  • "Mon rôle, c'est de maintenir le cap sur Jésus-Christ."
  • "L'Evangile, c'est mon combat, c'est le sel de la terre ; les pauvres c'est sacré."
  • "Un prêtre doit prendre des risques, se mouiller au nom du Christ."
  • "Il ne s'agit pas d'avoir de la religion mais bien de la foi."

 

Eléments de bibliographie

Voici quelques ouvrages écrits par le P. Fréchet (liste non exhaustive).

  • La vie dans les Terres froides
  • Vie, traditions, coutumes des Terres froides et du Dauphiné, Bellier, 2000
  • Déclarons la paix, préfacé par Jean-Paul II,  1986
  • La vie d'un enfant vaut tout l'or du monde
  • Ces jeunes de la fin de siècle
  • La guerre d'Algérie racontée aux jeunes et à mes neveux et nièces, dans la série Entre la foi et la colère, 2002

A Grenoble, le Père Fréchet a tendu la main chaque année en permanence et ceci depuis 1962.

 

Pour vous donner une idée de ses actions, voici quelques chiffres

pour l’année 2000 :

·        222 personnes logées dans 48 lieux de vie, dont 28 appartements.

·        400 familles secourues et aidées, soit environ 2000 personnes

en permanence.

·        56 "sans papiers" logés, nourris et défendus auprès des pouvoirs publics.

·        13 198 repas servis dans ses restaurants pour SDF.

·        2 fermes de réinsertion, des chantiers.

·        … et aussi 12 000 personnes soignées et aidées à l’hôpital

Jean Fréchet au Pérou !

 

 Hommages :

http://gemmani.fr/post/2011/03/17/Reaction-a-la-disparition-de-Jean-Frechet
 
http://www.micheldestot.fr/ville-grenoble/
hommage-au-pere-frechet/ 

PHOTOS : je remercie le site BING.COM ainsi que les blogs et sites m'ayant aimablement prêté leurs images. Il y a bien sûr ma collection personnelle et mes propres photos. Voyez aussi mes albums photos à droite de cette page.

 

16/04/2013

Cela ne m'intéresse pas de savoir qu'un tel possède trois maisons ou garde six millions en banque. Ce qui m'intéresse, ce n'est pas ce que les autres gagnent, mais ce qu'ils font de leur argent et de leur coeur.



crise,impôts,cahuzac,patrimoine,transparence,ministre,politique,mensonge,paradis fiscaux,honte,pauvreté,gauche,droite,confiance,argent,bien,fortune,pauvre,riche,partage,entreprise,délocalisation,chômage,vote,électeur,cagnotte,solidarité,isf,gouvernement,hollande,président,touraine,situation patrimoniale,portail du gouvernement,allocations familiales,caf,familles mono-parentales,parents,richesse,respect,france,actualité,opinion,mère,suicide,parlement,vindicte,pardonBonsoir à tous et toutes,

 

En ce moment, nous assistons à un déballage des propriétés et avoirs de nos hommes politiques du gouvernement actuel.

Cela ne m'intéresse pas de savoir qu'un tel possède trois maisons ou garde six millions en banque.

Cela ne m'intéresse pas qu'un ministre soit la risée de ses collègues parce qu'il a mis ses sous dans un paradis fiscal afin d'éviter des impôts.

Ce qui m'intéresse, ce sont les mesures qui seront prises pour qu'on empêche les entreprises de délocaliser, pour qu'on empêche les personnes gagnant de l'argent de partir dans d'autres pays, pour qu'on empêche des patrons non déficitaires de fermer leur boîte alors qu'elle fonctionne et leur interdire de licencier pour recréer avec du personnel moins cher.crise,impôts,cahuzac,patrimoine,transparence,ministre,politique,mensonge,paradis fiscaux,honte,pauvreté,gauche,droite,confiance,argent,bien,fortune,pauvre,riche,partage,entreprise,délocalisation,chômage,vote,électeur,cagnotte,solidarité,isf,gouvernement,hollande,président,touraine,situation patrimoniale,portail du gouvernement,allocations familiales,caf,familles mono-parentales,parents,richesse,respect,france,actualité,opinion,mère,suicide,parlement,vindicte,pardon

Ce qui m'intéresse, ce sont les mesures qui seront prises pour qu'on aide les femmes seules ou hommes seuls avec un seul enfant, lesquels pour l'instant n'ont aucune allocation familiale, alors que des familles aisées avec deux ou trois enfants touchent des aides conséquentes de l'État sans en avoir vraiment besoin.

Ce qui m'intéresse, ce n'est pas ce que les autres gagnent, mais ce qu'ils font de leur argent et de leur coeur. 

Ce qui m'intéresse, c'est cette parole de Patrick Sébastien disant  avoir touché les allocations familiales mais sans en avoir besoin,  et qu'il aurait souhaité les rendre afin que d'autres familles dans le besoin en aient le bénéfice.

crise,impôts,cahuzac,patrimoine,transparence,ministre,politique,mensonge,paradis fiscaux,honte,pauvreté,gauche,droite,confiance,argent,bien,fortune,pauvre,riche,partage,entreprise,délocalisation,chômage,vote,électeur,cagnotte,solidarité,isf,gouvernement,hollande,président,touraine,situation patrimoniale,portail du gouvernement,allocations familiales,caf,familles mono-parentales,parents,richesse,respect,france,actualité,opinion,mère,suicide,parlement,vindicte,pardonCe qui m'intéresse, ce n'est pas que Jérôme Cahuzac se suicide parce que se trouvant acculé par la vindicte générale, mais qu'il se rachète par des actions honorables et une discrétion rachetant ses mensonges. S'il pouvait rapatrier son argent et payer ses impôts, cela serait parfait.

S'il pouvait en passant, avec tous les ministres ayant un peu de fortune, créer une caisse commune de solidarité pour tous les expulsés de France, expulsés de leur logement avec leurs enfants en ce début de printemps, cela éviterait bien des drames et bien des souffrances pour la France d'en bas.crise,impôts,cahuzac,patrimoine,transparence,ministre,politique,mensonge,paradis fiscaux,honte,pauvreté,gauche,droite,confiance,argent,bien,fortune,pauvre,riche,partage,entreprise,délocalisation,chômage,vote,électeur,cagnotte,solidarité,isf,gouvernement,hollande,président,touraine,situation patrimoniale,portail du gouvernement,allocations familiales,caf,familles mono-parentales,parents,richesse,respect,france,actualité,opinion,mère,suicide,parlement,vindicte,pardon


Chloé LAROCHE____________________

 

30/12/2012

Lettre au Président HOLLANDE et au Ministre Manuel VALLS pour défendre les Roms, les pères expulsés, un jeune hémiplégique expulsé et de jeunes étrangers en danger de retour dans leur pays.


immigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidaritéMonsieur le Président François HOLLANDE,

Monsieur le Ministre Manuel VALLS,

 


J'ai l'honneur de vous écrire pour vous dire que je suis profondément déçue par votre politique de l'Immigration.immigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidarité

Pendant le Gouvernement de Monsieur Sarkozy, je me suis indignée et ai souvent écrit pour des familles expulsées de France, dont on arrachait si souvent pour se faire les enfants exclus de France aux bancs de leur école, comme cela s'est passé à l'école du Jardin de Ville de Grenoble, ma ville, et dans bien d'autres écoles, au pays des Droits de l'Homme et bien entendu des Droits de l'Enfant.

immigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidaritéSans parler des pères expulsés alors que leurs enfants nés en France pleuraient l'absence d'un père... Combien de fois ai-je répété au cours de mes articles dans "Chloé défend les pères expulsés" que mon fils a perdu son papa à cause d'un cancer à l'âge de quarante-sept ans... qu'il le pleure à cause de la mort, cause inéluctable... mais ces enfants qui pleurent et sont privés de leur père ne sont frappés du destin que par la cause de certains hommes politiques, aux terribles mains guidées par des lois iniques et inhumaines.

immigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidaritéAujourd'hui, après avoir voté pour vous en ayant l'espoir que les étrangers présents sur le sol français et ayant des enfants scolarisés en France ne se verront plus jamais inquiétés, que les camps de Roms ne seront plus jamais expulsés sans relogement décent, que des jeunes mineurs ne seront pas renvoyés dans leur pays avec la mise en danger pour beaucoup que ce renvoi leur apporte... Je suis déçue donc de voir que la même politique d'immigration s'est mise en place, que les Roms se voient expulsés de lieux en lieux, qu'ils sont comme Marie et Joseph rejetés par tous avant d'avoir été accueillis à la marge de la société, dans une étable, que des enfants Roms à Grenoble errent dans les rues et ne sont pas scolarisés, qu'à Fontaine, on a relogé douze personnes dans 25 mètres carré, qu'une femme enceinte Rom a accouché et a été renvoyée avec son bébé au bout de trois jours à peine dans son campement, que les pouvoirs locaux grenoblois répondent : "On ne peut s'occuper de toute la misère du monde". immigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidarité

Il est facile de jeter la pierre à un campement de Roms et à cette population qui "fait peur". Quand on veut noyer son chien, on l'accuse de la rage. C'est ce qui s'est passé pour l'évacuation du camp de Roms à La Tronche, près de l'Hôpital. Les habitants se sont plaint et au final, le camp a été expulsé lamentablement. Les associations avaient commencé un travail d'insertion avec eux et d'aide aux enfants. Après, chaque famille ayant été disséminée, le travail n'a pu être poursuivi, au détriment d'un grand nombre de petits Roms.

immigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidaritéJe souhaite vous dire et vous signaler que lorsque la population d'un quartier a envie d'accueillir les Roms comme des êtres humains normaux, cela se passe très bien ; les Roms sont respectueux et renvoient une image d'harmonie et de respect des consignes et des quartiers. Personne ne déplore de vols et de cambriolages, car chacun a fait un pas vers l'autre. Cela s'est passé cet automne au quartier des Granges d'Échirolles, avec un témoignage d'une habitante, Cheryl Pereira, qui un jour, recevant un tract horrible de médisances sur le campement de Roms basé près d'Alpexpo, entre Grenoble et Échirolles, a décidé de s'occuper d'eux et de renverser l'opinion, en regardant avec ses propres voisins chaque Rom à travers un oeil empli d'humanité et de respect envers des êtres humains vivant dans des conditions terribles, sous des tentes, par toutes conditions atmosphériques.immigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidarité

Un collectif s'est monté pour venir en aide à ces Roms, les emmenant chez le médecin, leur apportant couvertures et vêtements, consolidant leurs tentes, trouvant gâteaux et repas chauds. Il y avait une soixantaine de personnes, dont beaucoup de femmes et d'enfants. Ils avaient froid, craignaient les rats. Des enfants marchaient en sandalettes, les pieds tout mouillés.


immigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidarité,sarkozyEt puis, ils ont été évacués vers un gymnase de Grenoble. Le collectif s'est relayé pour servir des repas chauds, trouvant de multiples idées pour venir en aide aux Roms. Lorsque soudain, honteusement, les familles ont été évacuées du gymnase. Certaines, ayant des enfants mineurs, sont parties en foyer, les autres dans la rue... Le collectif continue de soutenir ces familles, interpelant sans relâche les autorités.

Ce collectif se nomme :

«Collectif citoyen des habitants des Granges et d’Echirolles, soutien aux gens de l’ex-Yougoslavie, atterris sous des tentes sur les terrains d’Alpexpo».

immigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidaritéJe viens d'apprendre par ailleurs que vous avez refusé la demande d'un jeune handicapé de onze ans de pouvoir revenir sur le sol français, expulsé sous le gouvernement de Monsieur Sarkozy. Il se nomme Blendon Gashi et a été expulsé vers le Kosovo avec son frère jumeau et ses parents en janvier dernier par ordre de Monsieur Guéant. Depuis, Monsieur Ayrault refuse son retour, malgré que cette expulsion ait empêché une opération très importante prévue pour le petit garçon, devant traiter les conséquences de son hémiplégie.immigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidarité

Cet enfant était scolarisé avec son frère à Châlons-en-Champagne. De quel droit arrache-t-on des enfants à une classe, à une école, à un traitement médical, à la France devenue leur pays ? De quel droit respectez-vous fidèlement la décision ignominieuse de Monsieur Guéant ? De quel droit refusez-vous d'octroyer des visas à ces enfants, à cette famille déjà assez marquée par le sort ?

immigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidaritéComment avez-vous pu en outre enfermer le jeune Ahmed Sohail, 23 ans, et ordonner contre lui un avis d'expulsion pour le 30 décembre ? Ce jeune a vu ses parents assassinés au Pakistan. Il a pu être sauvé en venant en France, à l'âge de quinze ans, où il se trouve depuis donc huit années. S'il retourne là-bas, il sera enfermé. Il faudrait qu'une personne verse trois cent euros pour qu'il soit libéré. Mais là-bas, il ne connaît plus personne. Il a manqué son CAP de plombier à cause de tous ces déboires, à cause de l'absence de papiers, à cause surtout du rejet de notre pays. Pourtant, aujourd'hui, il ne connaît qu'une langue, le français.immigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidarité

De plus, à cette date du 30 décembre, un papa cap-verdien, Monsieur Ribeiro, doit aussi être expulsé de Marignane alors qu'il vit en France depuis douze ans et qu'il a un enfant, un fils qui n'a pas vu son papa depuis septembre, celui-ci étant enfermé en camp de rétention pour étrangers. Cet enfant est scolarisé en CP, il est né en France et va être privé d'un père vivant à quatre mille kilomètres de lui.

Je vous parle de l'actualité, du présent des expulsions. Malheureusement, il y en a eu de nombreuses autres depuis votre élection. Cela me déçoit tellement, me remplit de larmes...

immigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidaritéJe vous fais cette lettre car je me suis engagée personnellement dans la cause de la défense des étrangers, accueillant successivement chez moi trois jeunes filles africaines, placées par des juges français chez moi et par la Sauvegarde de l'Enfance et l'ASE. J'ai vu leur détresse, j'ai entendu leur histoire, très douloureuse pour chacune, avec des viols, le meurtre d'un père pour l'une devant ses yeux, un avortement suite à un viol pour l'autre. Je reconnais les efforts des associations et du Gouvernement français pour elles et pour grand nombre d'étrangers, mais par pitié, ne renvoyez pas de papas, ne séparez pas les familles, n'enlevez pas les enfants de leur école, ne démembrez pas les familles, ne rejetez pas de France les étrangers mineurs, les lycéens, les jeunes vivant depuis des années sur notre sol.immigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidarité



J'ai recueillie en 2003 une jeune béninoise. Je viens d'obtenir pour elle seulement ce mois-ci, au bout de presque dix années de combat, une carte d'identité et la nationalité française. C'est un grand bonheur pour cette enfant devenue ma fille. Je remercie pour cela le Gouvernement français, le Tribunal de Grenoble, dont Monsieur Parra, la Préfecture et la Mairie de Grenoble.

Je vous prie, Monsieur le Président, Monsieur Manuel Valls, d'accéder à mes demandes indiquées ci-dessus et de faire revenir le jeune Blendon Gashi, ainsi que de ne pas expulser le jeune Ahmed Sohail ni le papa cap-verdien, Monsieur Ribeiro. Je vous remercie aussi de ne plus expulser de pères de famille et de ne plus séparer de familles, au nom des Droits de l'Enfant et de l'Homme.

Veuillez agréer, Monsieur le Président et Monsieur le Ministre, l'expression de mes sentiments distingués, respectueux et courtois.


Chloé LAROCHE______________________________________immigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidaritéimmigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidarité

immigration,lettre au président,lettre à manuel valls,hollande,guéant,ayrault,politique,lettre ouverte,resf,réseau education sans frontieres,expulsion étranger,hémiplégie,handicapé,droits de l'enfant,granges,échirolles,cheryl pereira,roms,camps,relogement,sans papiers,pauvreté,crise,hospitalité,exclusion,gymnase,camp de rétention,cra,blendon gashi,kosovo,ahmed sohail,ribeiro,marignane,main tendue,honte,solidarité 




ARTICLES À LIRE  (en rapport avec mon article) :


http://www.rue89.com/2012/11/09/pourquoi-nous-avons-aide-les-roms-en-bas-de-chez-nous-echirolles-236889

http://www.educationsansfrontieres.org/article45489.html?var_confirm=92zdxktX

http://www.educationsansfrontieres.org/article45335.html

 

_____________________ Si vous voulez les aidez, lisez ceci et écrivez..... SIGNEZ les pétitions :



1/ Vol prévu à Roissy pour Ahmed SOHAIL jeune ressortissant pakistanais de 23 ans arrivé en France à l'âge de 15 ans.

Ses parents, victimes de persécutions, et sans doute assassinés depuis, avaient fait le pari de lui donner une chance en le confiant à un passeur.

Il s'est retrouvé à 15 ans, errant dans les rues de Paris. Balloté de foyer en foyer pour mineurs étrangers, il fugue à plusieurs reprises. Pris en charge par l’ASE en 2006, il tente de se reconstruire dans une famille d’accueil. A 18 ans, il bénéficie d’un contrat “jeune majeur” passé avec l’ASE et obtient un titre de séjour « étudiant » jusqu’à 21 ans. Mais au terme de ce contrat, plus d’accompagnement social, plus de logement.

Il trouve un patron disposé à l’embaucher comme plombier. Il demande le changement du statut étudiant au statut salarié. Mais la Préfecture de Seine-Saint-Denis fait traîner les choses, plus d’un an, tant et si bien que le patron, lassé, renonce à employer Ahmed qui se retrouve sans emploi et sans papiers ! Résultat... une OQTF de mai 2011. Ahmed travaille, comme plombier (il a un CAP), comme maçon, ou électricien. Il est hébergé chez des compatriotes, à qui il verse régulièrement un loyer. Il a des amis, ses éducateurs se souviennent de lui et témoignent en sa faveur.

Il est en rétention depuis plus d’un mois, depuis le 21 novembre 2012 et il devrait être monté de force dans un avion le 30 décembre à destination d’un pays où personne ne l’attend.

 

Préfet de police de Paris : Bernard BOUCAULT

Fax : 01 53 73 67 23
mail : prefpol.dpg-etrangers-secretariat@interieur.gouv.fr

 

 

2/ Expulsion programmée à Marignane pour M. Ribeiro

Depuis le 3 septembre, M. Ribeiro, cap-verdien, père d’un enfant français scolarisé en CP n’aura connu que l’enfermement : .garde à vue + rétention (25 jours) + rétention (20 jours) + prison (2 mois) + rétention (25 jours), il vient d’apprendre qu’il sera expulsé demain 30 décembre.

Dangereux criminel, ou étranger contre lequel la machine à expulser s’acharne ? Le 18 octobre, après 44 jours au CRA de Marseille, veille de sa fin de période de rétention, M. Ribeiro a refusé l’embarquement à l’aéroport de Marignane.  

Le TGI d'Aix en Provence l’a condamné à 2 mois de prison ferme, qui l’ont conduit à la  prison des Baumettes pour "s’être soustrait à une mesure de reconduite à la frontière". Le 6 décembre, jour de sa « libération », 4 policiers l’ont cueilli directement à la prison pour le ramener  au centre de rétention.

M. Ribeiro vit en France depuis 12 ans, il a déjà eu une carte de séjour, dont le renouvellement lui a été refusé suite au verdict du juge des affaires familiales considérant que depuis sa séparation avec sa femme, il n’assurait pas convenablement l’éducation de son fils, E. Depuis, son ex-compagne a écrit au juge pour expliquer les dégâts que causerait une expulsion. Un père peu présent dans l’éducation de son fils, ce n’est pas pareil qu’un père banni à 4000 km!. Et pendant que la justice délibère, pendant que le préfet prend ses arrêtés d’expulsions, pendant que la police trimbale Mr Ribeiro de cellule en cellule, ce petit garçon n’a vu son père qu’au travers d’un parloir depuis 4 mois, ne l’a pas vu à Noël et si nous n’arrivons pas à faire revenir M. le Préfet sur sa décision, ne le verra plus.

Pourtant, le 18 janvier, M. Ribeiro doit repasser devant le juge des affaires familiales, et prétendre à nouveau à une carte de séjour pour parent d’enfant français. Pourtant, la pétition lancée par le RESF a recueilli plus de 1000 signatures. Pourtant, M. Charroux, député de la circonscription de Martigues, a écrit au Préfet pour attirer son attention sur cette situation. Pourtant une délégation du RESF et de la LDH a été reçue à la sous-préfecture d’Istres pour demander la libération de Mr Ribeiro.

Demain, M Ribeiro doit passer à 10 h 30 devant un Juge qui pourrait décider de sa mise en liberté.  ! Quelques heures plus tôt, il aura été conduit  à l’aéroport

 

Préfecture des Bouches du Rhône : Standard 04 84 35 40 00

Prefet 13 :  hugues.parant@bouches-du-rhone.pref.gouv.fr;

Secretariat general :  pref-secretariat-sg@bouches-du-rhone.gouv.fr;

Directeur de cabinet :  christophe.merlin@bouches-du-rhone.gouv.fr

Directeur service Immigration et intégration :  francis.izquierdo@bouches-du-rhone.gouv.fr

 

 

3/ Un père géorgien enfermé au CRA de Saint-Jacques de La Lande

Zviad SULADZE, géorgien, réside avec sa famille à Saint-Brieuc, il a été interpelé par la police à Rennes lors d’un contrôle routier le 18 décembre et conduit au Centre de Rétention Administrative de Saint-Jacques de La Lande

En France depuis 2004, il a demandé plusieurs fois l’asile et a sollicité sa régularisation, mais les réponses furent toujours négatives.

Il est père de 2 enfants, Olga 16 ans, venue rejoindre son père après le décès de sa mère il y a deux ans en Géorgie, et scolarisée au Sacré-Cœur, et un petit garçon de 21 mois d’un second mariage.

Le matin de Noël, la Police des frontières (PAF) est venue au domicile de la famille. Depuis, Olga et sa belle-mère vivent dans la crainte. Zviad est malade, il a un rendez-vous à l’hôpital de Saint-Brieuc le 15 janvier. Mais il peut être monté dans l’avion à tout moment.

 

Préfecture Ile et Vilaine : Tél: +33 2 99 02 10 35

Télécopie : +33 2 99 02 10 15

Préfet : michel.cadot@ille-et-vilaine.gouv.fr

Secrétaire général : claude.fleutiaux@ille-et-vilaine.gouv.fr

 

 

Préfecture des Côtes d’Armor (22) : Tél : +33 2 96 62 44 22

Fax : +33 2 96 62 05 75

Préfet : pierre.soubelet@cotes-darmor.gouv.fr

Tél : +33 2 96 62 43 88

Fax : +33 2 96 62 44 21


Téléphone :  +33 2 96 62 43 28

Fax : +33 2 96 62 43 28

 

Et là où se prennent les décisions :

A l'Elysée :

Secrétaire général : pierre-rene.lemas@elysee.fr

Directrice de cabinet : sylvie.hubac@elysee.fr

Directeur de cabinet adjoint : alain.zabulon@elysee.fr

Chef de cabinet : pierre.besnard@elysee.fr

Conseiller politique : aquilino.morelle@elysee.fr

Matignon : premier-ministre@cab.pm.gouv.fr

A l'Intérieur :

Conseiller yves.colmou@interieur.gouv.fr

Dircab adjoint renaud.vedel@interieur.gouv.fr

Dircab adjoint thomas.andrieu@interieur.gouv.fr

Conseiller immigration : raphael.sodini@interieur.gouv.fr

Chef de cabinet sec.chefcab@interieur.gouv.fr

 

 

NOUS EXIGEONS LE RETOUR DE BLENDON GASHI

Le 18 janvier 2012 au matin, Blendon GASHI, 10 ans, hémiplégique, était expulsé avec ses parents et son frère jumeau Blendi vers le Kosovo. Cela se passait sous Sarkozy et Guéant.

Interpellé sur ces faits inacceptables, le gouvernement Ayrault refuse de revenir sur la décision de son prédécesseur et l’entérine : la demande de visa de la mère de Blendi et Blendon pour ses fils et elle-même vient d’être rejetée par les services consulaires sur instruction du cabinet du ministre de l’Intérieur.

Ces faits déshonorent ceux qui les ordonnent, ne peuvent que bouleverser ceux qui les exécutent et font honte à ceux qui les laissent se commettre. Il faut réagir !

Nous exigeons le retour immédiat et sans délai de Blendon et de sa famille en France pour qu’il bénéficie des soins que son état impose.

Pour voir la liste des premiers signataires et signer : http://www.educationsansfrontieres.org/article45489.html?id_rubrique=

 

19/07/2012

Des voitures brûlent dans mon quartier de la Villeneuve, dans la discrétion de la presse et la peur de la population devant ce mutisme flagrant.

__________________________________________________

Bonsoir à tous et toutes,

 

On ne nous dit pas tout... 

la villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoissebien sûr pour ne pas affoler la population, mais dans mon quartier de la Villeneuve, de nombreuses voitures ont brûlé cette nuit et durant ces derniers jours

Il y a dix cars de CRS basés devant la clinique du Mail la nuit, à cinq cent mètres de chez moi, depuis le début de la semaine, mais personne ne vient empêcher les incendiaires d'agir.

Seuls les pompiers viennent pour éteindre les carcasses fumantes.

la villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoisseJe regrette qu'on ne nous ait pas averti de ne pas laisser nos voitures par ici.

J'ai pris un PV en juin pour m'être stationnée sur un trottoir dans mon parking, en bas de chez moi, à Villeneuve Sud. Un soir où je n'ai trouvé aucune place et durant une période où les travaux nous avaient mangé au moins sept places. Ce soir-là, comme souvent, je me suis interdit de me garer sur le grand parking d'à côté, devant le Centre de Santé... où tant de voitures brûlent et où ma voiture de travail a brûlé en 2010. 

la villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoisseC'est si injuste de prendre une contravention alors qu'on n'a pas le choix et qu'on ne peut se garer de façon sécurisante à certains endroits libres. Car on le sait, si on met son véhicule en ces mêmes endroits, on se le fait brûler à coup sûr. J'ai appelé la police pour me plaindre. Ils m'ont dit qu'on ne devait pas se garer à cheval sur un trottoir. Même si ce trottoir n'est jamais emprunté par personne... car il atterrit nulle part.

Il faut savoir que à la Villeneuve, on ne sait jamais si on va retrouver sa voiture le matin en partant au travail... alors Messieurs les policiers, je vous demande un peu de compassion et de mansuétude, s'il vous plaît... pour les habitants de ce quartier.

À l'heure où j'écris, dans la nuit, j'entends une explosion. Encore une voiture. Cela ne s'arrêtera donc jamais ? J'ai acheté ma voiture d'occasion avec un micro-crédit. Je ne peux pas me permettre aujourd'hui de la voir partir en fumée.

Et je pense ce soir à tous ceux qui ont déjà vécu ceci à la Villeneuve.

______________________________________

la villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoissePourtant, de belles choses se passent dans ce quartier, comme ce magnifique concert où j'ai accompagné avec mon trio Odyssée tous les enfants de la Villeneuve le 1er juin 2012 dans un spectacle en plein air émouvant et grandiose de chants du monde entier, orchestré par les intervenants musicaux du Conservatoire.la villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoisse

la villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoisseMonsieur Michel Destot, Maire de Grenoble, m'avait écrit après cet évènement ces quelques phrases que j'ai gardé précieusement :la villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoisse

la villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoisse"Petits et grands ont savouré à juste titre ce moment chaleureux, fraternel et chargé d'émotion, preuve s'il en était besoin du formidable pouvoir de la musique dont la magie transcende les peines et les différences. Je sais aujourd'hui combien vous êtes attachée à votre beau quartier, la Villeneuve, dont nous sommes fiers et heureux de fêter le quarantenaire."la villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoissela villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoisse

 

Chloé L.la villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoissela villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoissela villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoissela villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoissela villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoissela villeneuve,grenoble,police,pompiers,voitures incendiées,incendie,voiture brûlée,quartier difficile,concert 1er juin,enfants chorale villeneuve,40 ans villeneuve,mutisme,crs,maire,destot,habitant,silence,médias,actualité,pauvreté,voiture,incendiaire,contravention,stationnement,injustice,travaux,parking,place,se garer,peur,angoisse

 

 

 

29/12/2011

Cher Père Noël, voici ma lettre d'après-Noël... d'une maman face au monde.

père noël,lettre,cadeau,noël,pauvreté,mort enzo,enfant noyé,deuil,parent en deuil,mort,étranger,expulsion,resf,reseau education sans frontieres,sans-papiers,rom,chat,mort d'un animal,solitude,centre rétention oissel,besançon,grenoble,isèreCher Père Noël,

 

J'ai constaté que tu as eu beaucoup de travail cette année et que tu as dû faire plaisir à beaucoup d'enfants. Je te remercie beaucoup pour tout ce que tu fais et pour cet amour que tu donnes à tous les enfants du monde.

 

J'ai constaté aussi que beaucoup de mamans se sont affairées à préparer Noël, le repas de famille et l'accueil des convives. J'en ai vu plein les magasins qui vous aidaient, Père Noël, ainsi que des papas.


Puissiez-vous aider ces parents en plantant un sapin dans leur coeur afin qu'il les aide en gardant à jamais leur vie intacte pour leurs enfants.


Puissiez-vous aider les parents en deuil qui pleurent leur enfant en ces périodes de réjouissance et de faste, qu'ils aient un petit cadeau au fond du coeur pour leur petit disparu. 


J'ai pensé très fort aux parents du petit Enzo emporté par une rivière trois jours avant Noël. Quelle mort cruelle pour un enfant de deux ans qui avait toute sa vie devant lui. Mais il est parti vers son destin comme le Petit Prince a tracé droit dans le désert, disparaissant sans se retourner. Père Noël, mettez dans ses souliers au ciel quelques cadeaux et des papillotes, qu'il s'envole vers les anges avec l'espoir de vous avoir vu.


père noël,lettre,cadeau,noël,pauvreté,mort enzo,enfant noyé,deuil,parent en deuil,mort,étranger,expulsion,resf,reseau education sans frontieres,sans-papiers,rom,chat,mort d'un animal,solitude,centre rétention oissel,besançon,grenoble,isère,réveillon solidaire,solidarité,amitié,indifférence,consommation,convivialité,don,partagePuissiez-vous aider toutes les mamans, tous les papas en difficulté matérielle... afin qu'il n'y ait pas que des oranges sous le sapin et qu'il y ait plein de belles boules dans l'arbre de Noël, ainsi que mille rêves réalisés en 2012.


Père Noël, je te confie un chat doré perdu, tombé dans le coma qui s'appelait Caramel. Il était tatoué et est resté seul sans qu'on s'intéresse à lui ni qu'on le mène à temps chez le vétérinaire. Ses deux maîtres retraités le pleurent. Il était leur seul enfant. Il est mort en Isère.


Je te dis à l'année prochaine et n'oublie pas mes enfants, qu'ils aient longue vie et protection, l'amour de moi, leur maman, et toujours la douceur des anges sur leur chemin.


père noël,lettre,cadeau,noël,pauvreté,mort enzo,enfant noyé,deuil,parent en deuil,mort,étranger,expulsion,resf,reseau education sans frontieres,sans-papiers,rom,chat,mort d'un animal,solitude,centre rétention oissel,besançon,grenoble,isère,réveillon solidaire,solidarité,amitié,indifférence,consommation,convivialité,don,partageN'oublie pas non plus de glisser dans les souliers usés des sans-papiers leur identité française et surtout que des familles étrangères ayant des enfants ne soient pas séparées ou jetées dans des centres de rétention, comme ce garçon rom qu'on a séparé de son papa à Noël, son père dont il ne sait quand il le reverra... Comme ces enfants qui ont passé Noël derrière des grillages, arrachés aux bancs de leur école, en vue d'une expulsion vers un autre pays, qui n'est pas le leur.


Père Noël, lis-donc cette page internet :

http://www.educationsansfrontieres.org/article40333.html


père noël,lettre,cadeau,noël,pauvreté,mort enzo,enfant noyé,deuil,parent en deuil,mort,étranger,expulsion,resf,reseau education sans frontieres,sans-papiers,rom,chat,mort d'un animal,solitude,centre rétention oissel,besançon,grenoble,isèreCette année, j'ai invité chez moi plusieurs personnes seules en cette veillée et réveillon de Noël. J'aimerais, cher Père Noël, refaire la même chose l'année prochaine, car pour moi, quand tu descends du ciel, c'est pour honorer le partage et la solidarité.


Et surtout, repousser très loin l'indifférence, l'individualisme et l'isolement.


Chloé LAROCHE


père noël,lettre,cadeau,noël,pauvreté,mort enzo,enfant noyé,deuil,parent en deuil,mort,étranger,expulsion,resf,reseau education sans frontieres,sans-papiers,rom,chat,mort d'un animal,solitude,centre rétention oissel,besançon,grenoble,isère,réveillon solidaire,solidarité,amitié,indifférence,consommation,convivialité,don,partagepère noël,lettre,cadeau,noël,pauvreté,mort enzo,enfant noyé,deuil,parent en deuil,mort,étranger,expulsion,resf,reseau education sans frontieres,sans-papiers,rom,chat,mort d'un animal,solitude,centre rétention oissel,besançon,grenoble,isère,réveillon solidaire,solidarité,amitié,indifférence,consommation,convivialité,don,partage


Nota : ce blog est visité en moyenne par cinq cents lecteurs chaque jour. Merci à vous tous de me lire si nombreux et pardon de ne pouvoir honorer cet espace par un article par jour.













21/07/2010

Un jeune papa est tombé à la Villeneuve sous les yeux de sa mère. Karim tué par la police d'une balle dans la tête et un quartier sur les dents. Mon article sur les événements de la Villeneuve, en hommage à la mère de Karim.

j0ufgmtk.jpgJ’habite à quelques centaines de mètres de l’endroit où Karim Boudouda est mort à la Villeneuve il y a six jours.

 

C'est une belle et terrible histoire d'amour, celle d'un fils qui vient se faire tuer sous les fenêtres et les yeux de sa mère... et je vais vous la raconter. Mais c'est aussi celle d'un jeune papa qui venait d'avoir un bébé âgé d'à peine onze jours.Unknown-1.jpeg

 

Karim est allé braquer le casino d’Uriage, vendredi dernier, petite ville de l’Isère dont la réputation est plutôt d’être riche.ALeqM5ja6Dd7jJrrGuA2ejWtlg0Z_Edqrw.jpeg

 

Et la Villeneuve est plutôt un quartier pauvre de Grenoble avec une population qui dans l’ensemble ne roule pas sur l’or.

 

Karim avait 27 ans et avait déjà été condamné trois fois pour vol à main armée. Là, il a récidivé et malheureusement il en est mort ce vendredi.

 

Quand il a été poursuivi par la police d’Uriage puis par deux autres voitures d'agents de l'ordre de Grenoble, il s’est dirigé vers son quartier, au pied de l’immeuble de sa mère.

 

Il aurait pu fuir ailleurs, ne pas enflammer son quartier.

 

Non, il est venu juste là où était sa mère et il a reçu une balle dans la jambe, le pied plus précisément.

 

xn1cwcks.gifJe suis secouriste et je ne peux admettre que personne n'ait rien fait pour lui laisser la vie et en tout cas lui porter les secours qui aurait pu le maintenir en vie... puisqu’en définitive, la police lui a tiré une balle dans la tête.

 

Pour ceux qui jugent la mère parce qu’elle voulait porter plainte, je pense que vous n'imaginez pas le chagrin de cette maman, cet arrachement des tripes qu'elle a subi... alors j'appelle à plus de respect et de dignité envers cette femme et je rejette amèrement les propos très critiques à son encontre entendus autour de moi, car à travers cette plainte, cette femme sort sa colère et exprime son deuil très lourd.

 

Aujourd’hui je tiens d’ailleurs à dire que la mère de Karim ne souhaite plus porter plainte et qu’elle a été d’une dignité remarquable, appelant tous les jeunes de la Villeneuve à rétablir la paix dans le quartier.

 

1279727523.jpegEt mes propos ne veulent pas dire que je suis contre la police. La police a été présente ces jours-ci dans le quartier pour éviter d'autres drames et aussi que des dizaines de voitures évitent d'être brûlées, suite à la centaine de véhicules incendiés depuis la mort de Karim.

 

Car le drame de ce quartier est que des centaines de familles se voient touchées dans leur devenir économique par la destruction de leur voiture, et j’en fais partie (voir mon article du 20 janvier 2010). Des personnes venaient de terminer de payer leur voiture et se sont trouvées très en colère de voir leur bien partir en fumée. Mais vous me direz, qu’est-ce qu’une voiture en face d’un mort ? C’est ce que pensent certains jeunes d’ici en exprimant leur colère de cette façon. Mais ils expriment aussi leur désoeuvrement, leur ressentiments, leur haine d’une société sans avenir, leur mal-être personnel.948814903.jpeg

 

Des dizaines de familles ont déjà fui la Villeneuve et une école maternelle, celle des Charmes (où j'ai travaillé en 1985), a fermé depuis 10 ans, par manque d'effectifs, il faut le savoir. Car la violence fait fuir. On se fait brûler une voiture, puis deux. C’est trop. On se fait racquetter, on voit tomber plein de choses des balcons et les policiers reçoivent sur eux des frigos, des batteries et toutes sortes de choses. C’est invivable à la longue et pour rester, il faut savoir jongler et naviguer avec la vague. Il faut savoir aussi constater le positif du quartier, un quartier où le social a pris sa place, avec des structures accueillantes comme la salle de sport de Rachid (détruite au cours du week-end...), comme la bilbliothèque du Patio, comme le parc magnifique de la Villeneuve, comme la piscine qui se trouve en son sein, comme la Maison des Habitants, comme les MJC Villeneuve et Balladins, avec la Cordée, comme le restaurant “L’arbre fruité” de Femmes Solidarité, comme le Jardin des Poucets, comme le Ciné Villeneuve, etc .

 

Unknown.jpegJean-Sébastien Faure a écrit en 2008 dans son ouvrage “Villeneuve, vues dedans” : “Arrivé à Grenoble en 1993, j’ai souvent été mis en garde quant à la «dangerosité» de La Villeneuve. Dix années se sont écoulées avant que je décide d’aller me rendre compte par moi-même et de laisser mes a priori à l’entrée de ce quartier afin de mieux le comprendre. Je n’y ai entrevu que de belles personnes, de belles histoires, des sourires… Un accueil propre à l’utopie de ce lieu. Ne comprenons-nous pas un peu mieux les choses lorsque nous les voyons ? J’ai été fasciné par l’engagement que chacun déploie afin que ce lieu continue à porter son utopie fondatrice. Parfois avec un peu d’amertume mais toujours avec l’espoir d’aller de l’avant.”

 

Mais dans l’esprit de certaines personnes, le racisme monte et les idées d’extrême-droite se font entendre dans les galeries profondes de l’Arlequin, des Baladins et de Constantine. On entend ainsi : “C'est la faute aux arabes et aux noirs". Je m'insurge contre ce genre de propos, propos venant de l'ignorance de certaines personnes qui dissèquent le monde en noir et blanc, en races et en couleurs de peaux. Ce sont les fantômes de la peur qui prennent l’esprit de certains habitants, contrairement à d’autres comme moi qui pensent que des crises, il y en a toujours eu et il y en aura encore... Et que de toute façon, c'est toujours les mêmes qui payent... de leur vie, de leur santé ou de leur porte-monnaie : ceux de la France d'en bas.

 

1279647314.jpegBrice Hortefeux est venu dans le quartier suite aux événements dramatiques de ces derniers jours. Il est resté très peu de temps et n’est même pas allé saluer la mère de Karim.images-3.jpeg

 

Cette femme a pourtant été un élément essentiel de l’arrêt de la violence à la Villeneuve, alors qu’elle venait de perdre le fruit de ses entrailles, son fils. Mais le mépris est de mise dans notre société pour les parents qui ne savent pas tenir leur progéniture.

 

Chloé Laroche

 

PS : Jo Briant est un militant de la Villeneuve depuis 1972 et vient d'écrire un article sur ce qui vient de se passer dans ce quartier, texte que vous pourrez lire avec le lien suivant :  http://www.millebabords.org/spip.php?article14768

 

_____________________________________________________________________________________________________________________

 

Mon article du 20 janvier 2010 :

20.01.2010

Je trouve désolant que des personnes oisives anéantissent l’instrument de travail qui sert d’outil de déplacement à des personnes à mobilité réduite. Mon véhicule TPMR brûlé cette nuit à la Villeneuve de Grenoble.

948814903.jpeg

1812726167.jpeg

Bonsoir à tous et toutes,

540218185.jpeg



Ce matin, j’ai eu le choc de découvrir la voiture de mon travail brûlée sur le parking du quartier de la Villeneuve Sud, en face de la Maison de Santé. C'était un véhicule marqué par le sigle des personnes handicapées. Ce sigle était détruit près du véhicule dont l’intérieur a entièrement fondu dans un brasier d’enfer et la vision de tous ces transports anéantis dans le souvenir des routes croisées.

83410016.jpeg

Tous les jours je transporte des personnes handicapées mentales et physiques. Des enfants, adolescents et adultes. Des personnes âgées aussi. Ma voiture de transport représente pour eux la liberté d’un déplacement, une écoute sensible et un accompagnement sur leur route solitaire.

2132177115.jpeg



Je trouve désolant que des personnes oisives anéantissent l’instrument de travail qui sert d’outil de déplacement à des personnes à mobilité réduite.

1778337955.jpeg

Que ceux qui ont posé cet acte ne connaissent jamais le handicap et la maladie, la terrible expérience de l’amputation et la douleur d’être dépendant et immobilisé.

1872627037.jpeg

Savaient-ils en détruisant sciemment ce véhicule qu’une mère de famille salariée élevant seule ses enfants a été pénalisée à cause de cet acte de vandalisme incendiaire et qu’une société de transport s’en trouve très affectée, car cela engendre des frais d’enlèvement de la carcasse, du temps perdu en plainte déposée et en démarches diverses avec des pertes financières... !!

1988839021.jpeg



Je souhaite que la vie ouvre une fenêtre dans l’esprit de ceux qui ont mis le feu... afin que le feu de l’esprit leur mette du plomb dans l’aile.

Et qu'un jour ils prennent conscience que la fraternité bat dans l'aile des anges qui offrent leur coeur.

 

Chloé LAROCHE

 

 

09/11/2008

La solidarité est le privilège des pauvres. Mon témoignage de maman isolée et comment je m'en sors face aux contradictions sociales. Nouvelle politique de la CAF.

Mn_1.jpgLA SOLIDARITÉ EST LE PRIVILÈGE DES PAUVRES. Mon témoignage personnel de mère isolée et mes déboires avec la CAF.

Tuyaux, aides et idées pour les plus pauvres, bas salaires et minimas sociaux.

____________________________________________________________________

Bonsoir,

 

Mon poème "Ode pour les Pauvres" a été retenu par le site des Habitants du Pays des Olonnes en Vendée pour illustrer la Journée de la Pauvreté, laquelle se déroule chaque année le 17 octobre.

Je remercie ce site (http://www.paysdesolonnes85.fr) d'avoir pensé à la Journée de la Pauvreté et j'ai voulu faire cet article-ci pour aider à ma façon les plus démunis par des idées et astuces, ou connaissances d'aides dont nous sommes parfois ignorants... par mon témoignage aussi, car en France, ces choses-là sont si taboues que chacun garde pour soi sa misère et sa réalité financière. Il faut dire que lorsqu'en face, on voit des personnes qui touchent des millions par an (le salaire moyen des 50 premiers patrons français s'établit à 383.000 euros par mois, d'après un chiffre de 2007), cela met un certain malaise et une injustice monte, d'autant que l'État manie actuellement beaucoup d'argent pour sauver les banques et le système capitaliste. Le patron le mieux payé de France en 2007, Jean-Philippe Thierry, à la tête d'AGF Allianz, a empoché 23,2 millions d'euros de salaire, soit 1,9 million d'euros par mois, selon le classement établi par Capital.

Je dois dire que dans ma vie, cela n'a pas été tout rose, étant déjà l'aînée de quatre enfants, avec un seul salaire, celui de mon père, pour faire vivre tout le monde. Mn_10.jpgLes vêtements venaient du marché et les jouets venaient de la récupération. Pour moi, les marques n'existaient pas et je ne m'en plains pas. Je me contentais de ce que j'avais. Le moindre cadeau venu des grands-parents était un trésor. Mes parents ont quand même pu me payer des cours de violon, un certain temps, ce que beaucoup d'enfants n'ont pas, faute de moyens. Et puis, à l'âge de dix-huit ans, mes parents m'ayant laissée en France pour partir à la Réunion, j'ai dû travailler tout en passant mon Bac. J'ai donc fait un TUC pour 1200 francs par mois, 20 heures par semaine. C'était en 1984. Cela a duré plus d'un an, puis j'ai commencé des études avant d'être acceptée à Lyon dans une école où là, parallèlement à mes études, j'ai travaillé au noir, pour améliorer mon statut d'étudiant. Travail au noir dans une école de musique officielle (!!!!) en donnant des cours de violon et de solfège. Motus et bouche cousue.

 

Puis, quand j'ai eu mon diplôme (1989), j'ai vécu avec mon ami d'alors, qui était objecteur de conscience, gagnant deux mille francs par mois pendant deux ans, et j'ai dû travailler pour que nous puissions vivre décemment, mais nous avons eu des périodes difficiles notamment l'été, où étant musicienne vacataire durant l'année scolaire, il n'y avait plus de revenus ni d'aide de chômage durant les vacances d'été. Nous avons alors obtenu des aides alimentaires, avec des bons donnés par la Mairie. Nous allions au magasin avec ces bons nous permettant de manger. Je faisais les vendanges pour compléter.

Mn_41.jpgDans ma vie, j'ai eu d'autres périodes difficiles, notamment aussi quand j'ai été enceinte de ma première fille, en 1994... période où son père, mon nouveau compagnon après l'objecteur de conscience, a fait des dettes à mon insu, me volant ma carte bleue et faisant des achats intempestifs. J'étais enceinte de huit mois, et ma banquière n'a eu aucune compassion et m'a refusé un chèque, bloquant le compte, sans me prévenir. J'ai dû remuer ciel et terre pour m'en sortir et pouvoir payer le loyer. Puis, après ma séparation avec cet homme, j'ai dû me débrouiller seule matériellement pour élever ma fille. Son père ne m'aidait pas du tout, me disant : "Tu touches les allocations familiales, et comme je cotise déjà pour eux sur mon salaire, je n'ai pas à t'aider." Depuis, ma fille est décédée, trente mois après sa naissance, brutalement, d'une encéphalite foudroyante, en février 1997.Mn_30a.jpg

Puis, j'ai recueilli deux enfants grandes (8 et 10 ans), orphelines de Roumanie et du Bénin, en 2001 puis 2003, avec un homme entré dans ma vie six mois avant que ma fille Océana décède :  Marc, devenu aujourd'hui mon ex-mari après plusieurs années de vie commune.

J'ai ensuite donné la vie à Yourdine en 2005, merveilleux cadeau de la vie et évènement de bonheur et joie incommensurable sur mon chemin.

J'ai choisi d'être en congé parental durant trois ans, après la naissance de cet enfant. Son père n'a pas respecté ses promesses et n'est pas venu vivre avec nous, nous abandonnant bien qu'il ait reconnu son fils. Je vivais avec environ mille euros par mois, sans l'aide du papa de mon petit garçon, père qui pensait comme l'autre : "Tu peux avoir par la CAF l'allocation de parent isolé, alors débrouille-toi avec ça," me disait-il... "et puis, un enfant, à cet âge là, ça ne coûte pas cher." Cet homme est décédé cette année, après avoir repris un contact avec notre fils depuis plusieurs mois (voir mon hommage "Adieu au père de mon fils").

J'ai donc aujourd'hui trois enfants à charge. Le père de mes deux filles adoptives, mon ex-mari, est retraité et ne m'aide pas financièrement par manque de moyens. En janvier 2007, la loi a changé et a demandé aux mères isolées, divorcées ou séparées, de poursuivre les pères en justice, sinon la CAF menaçait d'arrêter l'aide "d'allocation de parent isolé" et l'aide nommée "soutien familial", voire demandait le remboursement des sommes attribuées. Le père de mes filles devait 150 euros par mois de pension depuis le divorce, pour nos deux filles recueillies au Bénin et en Roumanie, somme qu'il n'a jamais versée et que je ne réclamais pas, par choix et compréhension pour lui. La CAf a réclamé courant 2007 qu'il verse la totalité depuis le divorce, pour se rembourser des sommes versées pour moi en allocation de parent isolé, c'est-à-dire : 5208 euros.Mn_1b.jpg

Mn_23.jpgComme mon ex-mari ne pouvait donner cette somme et que j'ai refusé d'engager des poursuites à son encontre, nous sommes retournés ensemble devant le Juge aux Affaires Familiales pour demander un abaissement de la pension ou une annulation, ce qui aurait arrêté les poursuites de la CAF. Je suis allée défendre mon ex devant le JAF, sans avocat (erreur colossale !), et je suis ressortie en pleurs car humiliée par la Juge, qui n'a pas pris de gants pour me dire que ma démarche n'était "pas normale", que j'étais à la limite de la "fraude", que j'avais une position douteuse et que je n'avais pas non plus demandé de pension au père de mon jeune fils. Je paraissais être une mère OVNI dans ce monde où les pères sont régulièrement poursuivis pour non-paiement de la pension et où même des mères ayant les moyens n'hésitent pas à poursuivre leur conjoint dans l'embarras matériel.

Le JAF n'a pas voulu revenir sur le montant de la pension décidée lors du divorce. Elle n'a pas voulu statuer et revenir sur une décision de justice, reconnaissant à demi-mot que la décision d'alors n'avait pas de fondement puisque mon ex-mari n'est pas officiellement le père de ces deux filles, étant subrogé tuteur pour l'une et pour l'autre, l'adoption n'est toujours pas reconnue en France (voir article dans "Handicap et Adoption"). Il n'a donc officiellement aucune obligation alimentaire. Mais la justice est fière et a du mal à reconnaître ses contradictions, ce qui expose ensuite les personnes humaines à en assumer les conséquences dans leur vie quotidienne. Car si la CAF avait eu la confirmation écrite et reconnue de cette situation par la Justice, elle n'aurait pas engagé ce qui suit et qui me pénalise.

Mn_33.jpgComme j'ai refusé de poursuivre mon ex-mari et de lui faire des ennuis pour la pension, la CAF m'a demandé alors de leur faire un courrier, comme quoi je "renonçais officiellement à la pension". Sinon, ils allaient poursuivre mon ex par voie d'huissier, en lui réclamant les 5208 euros. Mon ex-mari va avoir 68 ans et il est parti endetté de son commerce de libraire. J'ai choisi de faire la lettre demandée, me condamnant à retourner les poursuites contre moi !!

Au final, il demeure que j'assume pour ces trois enfants et que la CAF s'est retournée contre moi pour rembourser les sommes que mon ex-mari aurait dû payer !!!!! Ils ont baissé la dette de 5208 euros à 2421 euros, touchés par ma situation, dette prélevée chaque mois sur mes allocations. Dernièrement, suite à une lettre de mon avocate, ils ont accepté d'enlever à ma dette 1906 euros. Par contre, ils n'acceptent toujours pas que je touche l'allocation de Soutien Familial, de 80 euros par mois, donnée quand l'autre parent est dans l'impossibilité d'aider. Mais désormais, ils la versent pour mon jeune fils... depuis que son papa est décédé.

Je suis scandalisée par cette situation où on demande à une maman de rembourser les aides qu'on lui a données parce que le père ne l'aide pas.

Mn_59b.jpgJe ne suis pas une profiteuse du système et je n'ai pas l'intention de profiter d'aides. Quand je me suis retrouvée au chômage après mon agression au mois de mars 2008, (voir le récit dans "Ne tirez pas sur l'ambulance"), on m'a octroyé 800 euros par mois d'allocations chômage, et cela jusqu'en 2010 (!!). J'aurais pu, comme j'en entends certains et comme je le constate auprès de certaines personnes, profiter de cette allocation et flouer le système, afin de m'occuper de mes enfants à plein temps et rester sans activité, pour me remettre totalement du choc de l'agression. Au lieu de cela, j'ai immédiatement retrouvé un emploi, lequel me donnait un salaire équivalent à l'allocation chômage. Aujourd'hui, d'un CDD, je suis passée en CDI... et je me dis que la vie vaut qu'on se batte pour elle et qu'on soit utile aux autres, dans le cadre d'un travail comme je fais : conduire et accompagner des personnes handicapées et âgées. Profiter des aides chômages et du RMI, en choisissant de vivre aux crochets des contribuables, sans donner de soi, est dommageable pour soi et les autres.

______________  ------------ ________________ ------------------Mn_11.jpg

Mn_47a.jpgQuand on est une maman isolée avec trois enfants à charge et peu de revenus... on est obligé de trouver des astuces et des lieux moins chers pour s'habiller, habiller les enfants, manger, payer les charges, le loyer, etc. J'y suis toujours arrivée, en me privant moi-même, c'est-à-dire, je n'achète pas de CD, DVD, de vêtements dans les magasins normaux (à Grenoble, je vais à La Remise), je ne sors pas ou très peu, ne consomme pas. La nature et les ballades sont mon plaisir ainsi que la lecture, l'écriture, la musique. Aujourd'hui, je retravaille mais je n'ai guère plus, pour quatre personnes à nourrir. Il faut y arriver et penser que la première chose importante est de pouvoir payer son loyer. Car sans logement, tout devient plus difficile et les enfants ont besoin d'un lieu de vie. 

Je voudrais vous donner ci-après quelques idées pour y arriver :

- Un n° vert a été installé pour aider les ménages les plus pauvres à payer leur EDF et GAZ (bénéficiaires de la CMU, du RMI, parent isolé) :

c'est le 0800 333 123 (afin de demander l'Aide "Tarif de Première Nécessité"). Cette info n'est pas suffisamment connue et je la partage.

-Il existe des endroits où on s'habille, on se meuble, on trouve vaisselle, livres, jeux, meubles... pour peu de monnaie : il y a EMMAUS, OZANAM, LA REMISE, LE SECOURS CATHOLIQUE et bien d'autres associations d'entraide sur tout le territoire.

(À Grenoble, La Remise existe en deux lieux : avenue Jean Perrot et au 35, rue Général Ferrié (tél : 04 76 46 02 94). On y trouve des vêtements neufs et en excellent état à partir d'un euro, des pantalons à trois euros cinquante.

-Pour manger, il faut utiliser les magasins de hard discount, tels que ED, LIDL, LEADERPRICE. La note baisse considérablement dans ces magasins et les fruits et légumes sont de très bonne qualité. Quand on n'a pas le sou, mieux vaut cuisiner les légumes avec comme base alimentaire des céréales, et faire en plus des crudités comme des carottes, tomates, endives et salades. Sur les marchés aussi, on peut bénéficier de prix, en y allant en fin d'horaire.

-Penser à toujours payer son loyer, priorité essentielle au reste. Si vous n'y arrivez pas, alors allez voir l'assistante sociale, pour obtenir une aide ponctuelle mais ne laissez jamais dégénérer une situation de retard dans ce domaine. Beaucoup de sont retrouvés acculés à l'expulsion pour s'être laissés débordés ou pour avoir eu trop de fierté, refusant les aides et mains tendues des services sociaux.Mn_115b.jpg

 

_______ Si vous avez vous aussi des idées à me soumettre et à partager avec mes lecteurs, alors ajoutez votre commentaire !!!!

Il sera le bienvenu.

 

Sincèrement vôtre,

Chloé Laroche

 

Mn_35b.jpg__________________________Voici mon poème :

 

ODE POUR LES PAUVRES

 

La dignité n’est pas le privilège des riches

Dans le Quart-Monde, hommes et femmes marchent debout

Surtout ne me soutenez pas que les pauvres trichent

Ou alors essayez de vivre avec eux sans le sou

Chez nous ils sont des milliers d’êtres à souffrir de faim

Exclus et rejetés par le don du pain quotidien

Ils ont perdu leur travail, leurs enfants, tous leurs espoirs

Et très souvent ne savent ni lire ni écrire

Mais ils gardent le courage d’esquiver le pire

Même si quelques uns pour fuir se mettent à boire

 

 

Tant que vivra la misère l’Homme ne peut rire

Dans notre beau pays combien d’enfants n’ont pas de jeux

Les sourires de leurs parents sont rougis de soupirs

À Noël mille tristes larmes emplissent leurs yeux

Puissent ceux qui possèdent donner à ceux qui n’ont rien

De l’argent, des vêtements, des jouets ou un jardin

Pour qu’enfin dame Solidarité s’émerveille

D’avoir autant de fiers fidèles à son service

Et surtout n’attendez pas un instant plus propice

Mais donnez bien vite avant le brouillard du sommeil

 

 

Dans la rue grise les mendiants sont les baromètres

De la générosité sans fard des passants pressés

Qui saura entrouvrir assez grande sa fenêtre

Pour accueillir cette femme assise avec son bébé ?

Le confort, le luxe et l’argent seraient-ils si jaloux

Pour susurrer qu’elle aurait peut-être en elle des poux

Ce ne sont que prétextes de gens lâches et sans coeur

Pensez au lendemain : ces âmes seules dans le froid

Ne laissez pas s’éteindre leur étincelle de joie

Qui au feu d’un foyer leur rendrait un nouveau bonheur

 

 

Joseph disait que “la misère est l’oeuvre des hommes”

Il ajoutait : “Seuls les hommes peuvent la détruire”

Aujourd’hui l’indigence a reperdu de ses formes

Le Mouvement d’Aide à Toute Détresse la fait fuir

Depuis déjà trente-cinq ans que ce groupe a surgi

Grâce à toi qui te nommais père Joseph Wresinski

La misère est toujours là mais des hommes se battent

Pour dire qu’elle existe et pour la faire reculer

Si chacun les aide elle devra rendre les clés

Qu’elle a volées aux tristes sans-logis... échec et mat !

 

Ce poème est extrait de l'ouvrage "Soleil d'amour Soleil de Colère" de Chloé Laroche, édité en 2000, aux éditions L'Âme du Ciel. Il a été écrit en hommage au Père Joseph Wresinski, fondateur du Mouvement ATD Quart-Monde

"Le 22 décembre 1992, l’Assemblée générale des Nations Unies proclamait le 17 octobre journée internationale pour l'élimination de la pauvreté (résolution NU). Elle invitait ainsi les états et les associations à mettre la question de la pauvreté à l’ordre du jour et à entreprendre les démarches nécessaires pour réellement combattre la pauvreté. La date choisie fait référence au rassemblement sur le Parvis des Droits de l’Homme et des Libertés à Paris le 17 octobre 1987. Ce jour-là était inaugurée une dalle en l’honneur de toutes les victimes de la faim, de l’exclusion et de la violence.

Chaque 17 octobre, des personnes se réunissent dans le monde entier pour rappeler que la pauvreté est une violation des droits de l’homme."

 

____________________________ Commentaires paru sur le site de http://www.paysdesolonnes85.fr, après la parution de mon poème :

 

________C'est un bien beau poème, mais hélas la pauvreté de nos jours, il ne devrait plus en avoir on reviens en arrière.je vous souhaite une trés bonne journée amicalement

Guilaine.

 

 _______Joseph Wresinski avait bien raison en signalant que la misère est l'oeuvre des hommes, et qu'ils sont les seuls à pouvoir la détruire.

     Depuis le 17 octobre 1992, malheureusement, cette misère n'a fait qu'augmenter. 

      Oui, la pauvreté est une violation des droits de l'homme.

      Amitiés.

     Dédé. 

 

_______"Dans notre beau pays combien d’enfants n’ont pas de jeux"....

Combien de pays sont concernés par cette phrase ? 

A peu près tous.

Malheureusement....

Clo 

 

________Très beau poème à la vérité si crue et si bouleversante. on nous parle de crise économique. les banques sont aidées à coup de milliards d'euros et de dollars virtuels déboursées par des gouvernements qui ne représentent qu'eux-mêmes. La misère, elle, avance toujours et encore.

 Patrick 

 

_________Oui la dignité n'est pas le privilège des riches et la solidarité est elle le privilège des pauvres. Enfin, c'est ce que j'ai pu constater.

Amitié

Thierry

 

________________

Mn_1.jpg

 

 

_______________________

Mn_1.jpg

 

 

 

 

 

 

07/08/2008

Dieu seul le sait mais nous aussi. Pauvreté et solidarité, avec ATD Quart Monde, l'Abbé Pierre et Coluche. Poème contre les Négationnistes. Poème "Sidéens, femmes et divorcés".

Ces poèmes sont extraits de l'ouvrage de Chloé Laroche, édité en 2000 : "Soleil d'amour Soleil de Colère" -ISBN : 2-9516004-0-2, aux éditions L'Âme du Ciel.

 

PANTOUM POUR L'ABBÉ PIERRE ET COLUCHE________________1231960303.jpg




À toi l’Abbé Pierre qui fit jaillir ces mots :
“Servir premier le plus souffrant” même avant soi
À toi Coluche pour qui Pierre est un héros
Voici ce qu’un jour tu lui dis : “Eh ben voilà”


“Servir premier le plus souffrant” même avant soi
L’Abbé nous y invite avec ses chiffonniers
Voici ce qu’un jour tu lui dis : “Eh ben voilà”
Lui offrant un chèque de solidarité


L’Abbé nous y invite avec ses chiffonniers
Ils vivent si pauvres pour donner le bonheur
Lui offrant un chèque de solidarité
Tu lui fis un clin d’âme des Restos du Coeur


Ils vivent si pauvres pour donner le bonheur
Dans l’immense toit d’Emmaüs né pour l’Amour
Tu lui fis un clin d’âme des Restos du Coeur
Tous les deux vous resterez en nous pour toujours


Dans l’immense toit d’Emmaüs né pour l’Amour
La mort n’existe plus car la vie nous gagne
Tous les deux vous resterez en nous pour toujours
Car grâce à vous l’indifférence est au bagne

Janvier 1993____________________________________________________64888910.jpg

 

 

ODE POUR LES PAUVRES___________________

En hommage au Père Joseph Wresinski,
fondateur du Mouvement ATD Quart-Monde




La dignité n’est pas le privilège des riches
Dans le Quart-Monde hommes et femmes marchent debout
Surtout ne me soutenez pas que les pauvres trichent
Ou alors essayez de vivre avec eux sans le sou
Chez nous ils sont des milliers d’êtres à souffrir de faim
Exclus et rejetés par le don du pain quotidien
Ils ont perdu leur travail, leurs enfants, tous leurs espoirs
Et très souvent ne savent ni lire ni écrire
Mais ils gardent le courage d’esquiver le pire
Même si quelques uns pour fuir se mettent à boire


Tant que vivra la misère l’Homme ne peut rire
Dans notre beau pays combien d’enfants n’ont pas de jeux
Les sourires de leurs parents sont rougis de soupirs
À Noël mille tristes larmes emplissent leurs yeux
Puissent ceux qui possèdent donner à ceux qui n’ont rien
De l’argent, des vêtements, des jouets ou un jardin
Pour qu’enfin dame Solidarité s’émerveille
D’avoir autant de fiers fidèles à son service
Et surtout n’attendez pas un instant plus propice
Mais donnez bien vite avant le brouillard du sommeil


Dans la rue grise les mendiants sont les baromètres
De la générosité sans fard des passants pressés
Qui saura entrouvrir assez grande sa fenêtre
Pour accueillir cette femme assise avec son bébé ?
Le confort, le luxe et l’argent seraient-ils si jaloux
Pour susurrer qu’elle aurait peut-être en elle des poux
Ce ne sont que prétextes de gens lâches et sans coeur
Pensez au lendemain : ces âmes seules dans le froid
Ne laissez pas s’éteindre leur étincelle de joie
Qui au feu d’un foyer leur rendrait un nouveau bonheur


Joseph disait que “la misère est l’oeuvre des hommes”
Il ajoutait : “Seuls les hommes peuvent la détruire”
Aujourd’hui l’indigence a reperdu de ses formes
Le Mouvement d’Aide à Toute Détresse la fait fuir
Depuis déjà trente-cinq ans que ce groupe a surgi
Grâce à toi qui te nommais père Joseph Wresinski
La misère est toujours là mais des hommes se battent
Pour dire qu’elle existe et pour la faire reculer
Si chacun les aide elle devra rendre les clés
Qu’elle a volées aux tristes sans-logis... échec et mat !




Janvier 1993  64888910.jpg____________________________________________________________________________________




MORTS EN ALGÉRIE____________2 août 1996

Dédié à  Monseigneur Claverie




Mort à Oran
Mort en priant
Tu étais de ceux
De la colère de Dieu

L’humanité blessée
N’oubliera pas ton feu
Les étoiles versent les larmes
Qui naissent du sang qui coule

Tu te nommais Pierre
Évêque en Algérie
Et tu maudissais la guerre
Que livre la horde sauvage

Cette horde criminelle
Qui tua sept de nos frères
Moines éperdus de prières
Âmes folles de Dieu

Mais Dieu est grand
Car Il est Allah
Il est Jéhovah
Yahvé tout-puissant

Sa colère doit être grande
Devant la foi qui tue
Il n’aime que l’Amour
Unissant tous les croyants

L’Algérie était heureuse
Lorsque je l’avais visitée
Mais aujourd’hui elle pleure
Et ses larmes coulent en chaque femme


Chaque algérienne qui se tait ou qui crie
Chaque journaliste qui vit dans la terreur
Chaque religieux qui tremble pour les siens
Chaque chauffeur qui meurt près de son Évêque

 

225582826.jpg

 

SIDÉENS, FEMMES ET DIVORCÉS________________________


(Dédié à Monseigneur Jacques Gaillot, évêque d’Évreux
et à mon amie feu Aimée Guicharet qui soutenait les sidéens)



Quand la Pierre de l’Église renia Jésus
La foi des fidèles ne s’arrêta pas là
Aujourd’hui lorsque le Sida nous met à nu
Le Pape nie l’objet empêchant le trépas
Saint-Pierre aussi avait renié Jésus trois fois
Mais son amour de Dieu fut plus fort que l’effroi
Un séropositif ne peut plus donc aimer
Puisque sans préservatif il devient tueur
Laisserez-vous des enfants perdre le bonheur
D’avoir trouvé l’amour, même contaminé ?


Quand la Pierre de l’Église renia Jésus
Marie et ses soeurs en foi ne faiblirent point
Pourtant ici encore la femme est exclue
Certains parlent du mythe d’Ève si lointain
Saint-Pierre aussi avait renié Jésus trois fois
Mais son amour de Dieu fut plus fort que l’effroi
Salomé était de la race de Judas
Pourquoi exclure les femmes donnant la vie
Pour un péché qu’elles n’ont même pas commis ?
Femmes évêques, pourquoi ne serait-ce pas ?


Quand la Pierre de l’Église renia Jésus
L’amour des coeurs les uns pour les autres croissait
Aujourd’hui deux amours successifs sont reclus
Un homme divorcé ne peut aimer après
Saint-Pierre aussi avait renié Jésus trois fois
Mais son amour de Dieu fut plus fort que l’effroi
Quelqu’un m’a dit : “L’Église sert de garde-fou”
Mais quel jeune serait assez fou pour mourir
Sur l’autel du Sida dans la foi du pire ?
Quelle femme battue peut chérir son époux ?_____________Février 1993

 

EN VÉRITÉ_______________________


“Pour ne pas oublier, il faut savoir à son tour.
Pour faire savoir, il ne faut pas accepter d’oublier.”
L’abbé Pierre




La vérité ne tue pas
C’est le silence qui tue
Mais il y a aussi des vérités
Qui tuent
Car elles font le silence
Sur les autres
Les autres vérités


En effet
La vérité n’est vraie
Que si le silence sonne faux
Car il y a des silences
Qui sont vrais
Authentique vérité
De celui qui prie
De celle qui médite
De celui qui appelle en soi
L’ultime vérité


La vérité ne tue pas
C’est le silence qui tue
L’homme qui se tait devant
Sa femme qui se tait
Chacun se terre dans sa vérité
Sans chercher à partager
Ses quatre vérités
Honnêtement
Avec l’autre sincèrement


La vérité est tue
Et les mensonges naissent
Toute honte bue
Le silence tue
La vérité qui se noie
Au bord des coeurs
Assoiffés d’authentique
De cristal limpide
De franchise infinie
Terrible souffrance
Du mutisme sans fond


Mais toute vérité
N’est pas bonne à se dire
Le silence est parfois
Le tombeau de secrets
Inaccessibles à certaines vérités
Et puis il y a celles qui sont admises
Par ceux qui croient
Détenir l’unique vérité :
Celle qui peut tenir au silence
Les pires crimes contre l’Humanité
Souffrances tues
Êtres tués une seconde fois
Par la Négation de la Vérité




1996_________________________________________________Poème dédié aux déportés victimes
du Nazisme, envoyé
aux Négationnistes

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu