Avertir le modérateur

09/03/2009

Lettre aux jumeaux dont l'avortement soulève une vague d'indignation contre le Pape, l'Église Catholique, le Vatican, à cause de l'excommunication prononcée contre la maman de cette enfant de neuf ans violée par son beau-père et enceinte de lui..

images-2.jpeg

Chers petits,

Vous étiez venus dans le ventre d'une enfant et des personnes sensées ont décidé d'arrêter votre venue, car votre mère avait neuf ans, que c'est encore une enfant et qu'elle subit depuis l'âge de six ans des viols de son beau-père, lequel était votre père. Cet homme abusait aussi votre tante de quatorze ans, laquelle est handicapée mentale.

Votre grand-mère ainsi que l'équipe médicale qui vous ont aidé à repartir sont maintenant jugés par ceux qui se prennent pour le porte-parole de Dieu. Ils sont tous "excommuniés", mis au ban de l'église, par l'Évêque de votre région, soutenu dans sa décision par le Pape.k0377678.jpg

Les croyants chrétiens et les catholiques sont révoltés de cette décision terrible. Le père Patrick Gourrier a déclaré aujourd'hui dans les Grandes Gueules : "Je crois en la défense de la vie mais ce qui n'est PAS HUMAIN ne peut être DIVIN." Il a rajouté que le Vatican montrait une absence totale de compassion dans cette situation et il a demandé au Pape de lever l'excommunication. "On inflige à cette famille une double peine !", a-t-il dit encore et il a prononcé aussi ces mots, inquiétants pour toute l'église : "Actuellement, la liberté de parole est un peu malmenée dans l'Église." J'ai trouvé ce prêtre très courageux dans ses propos car il prend partie officiellement, avec les risques que cela comporte pour lui, de défendre l'amour, la compassion, la compréhension, la colère contre l'intégrisme montant dans cette religion.

images-7.jpegSophie de Menton, qui réagit comme ce Père chaque jour dans les Grandes Gueules sur les ondes de RMC Radio, a prononcé ces mots et je vous les offre : "Cette excommunication est une insulte aux femmes... une insulte à l'Humanité."

Leur collègue animateur Jacques Maillot, très en colère, s'est prononcé lui aussi en ces termes : "On est en train de tuer Vatican II. Les catholiques doivent se mobiliser pour lutter contre cette montée de l'intégrisme. On peut faire pression sur nos évêques. Benoît 16 doit démissionner."

Un des auditeurs a d'ailleurs dit, très en colère, qu'il avait écrit à son évêque, pour demander à se faire dé-baptiser, afin d'être excommunié, en solidarité avec cette famille brésilienne.

Une mère de famille, Stéphanie de Grasse, a appelé aussi en disant : "Je suis en colère, très en colère. Cette excommunication envers la mère de cette enfant et l'équipe médicale est insupportable."images.jpeg

Une femme a écrit en disant de vous que vous étiez les bébés du diable : "Ce n'est pas les enfants de Dieu qui étaient dans le ventre de cette enfant, c'était les enfants du Diable."

Comment peut-on être humain, se dire croyant, et dire ce genre d' horreurs ? Alors... pour suivre la logique de Monique, l'enfant né d'un adultère est-il l'enfant du Diable lui aussi ? Et l'enfant né d'un viol... mais dont la mère n'a pu avorter, vous iriez lui dire en face que l'adulte qu'il est devenu porte le Diable en lui ??!!!!!! Arrêtez d'être si méchants, dans le jugement, dans l'enfer de vos pensées pourries et nauséabondes, dans cette haine qui transpire de votre coeur. L'enfer, c'est peut-être vous, Monique. L'enfer est pavé de bonnes intentions, de bonnes paroles bien hypocrites.

images-4.jpegVoilà, chers petits... Vous, vous êtes retournés au pays des Anges et vous voyez. Votre maman va être protégée, je l'espère, retirée de cet enfer qu'elle vivait, violée par ce beau-père... qui lui, n'est pas excommunié par le Vatican. À leurs yeux de démons déguisés, le viol est moins grave que l'avortement d'une petite fille qui serait morte de vous avoir mis au monde. Quel scandale ! pr79987.jpg

Je vous envoie plein de bisous et à votre maman aussi, ainsi qu'à votre Grand-mère. Dans mon coeur, celle-ci n'est pas excommuniée. Par contre, j'ai excommunié le Pape. Si je retourne à la messe un jour, et je le ferais, ce sera pour le Christ et son message d'amour et de fraternité, mais pas pour les beaux yeux du Vatican et de ses sbires.

Chloé LAROCHEk0435325.jpg

 

 

k0249251.jpg

_____________ Voici un texte qui raconte toute votre histoire :

 

SAMEDI 07 MARS 2009

AFP - L'archevêque de Recife (nord-est du Brésil) a excommunié la mère d'une enfant de 9 ans ayant avorté de jumeaux à la suite d'un viol, ainsi que toute l'équipe médicale, a-t-on appris jeudi de source médicale.

Mgr José Cardoso Sobrinho a argué qu'aux yeux de l'Eglise catholique l'avortement était un "crime" et que la loi de Dieu était "au-dessus" de celle des hommes.

"La loi de Dieu est au-dessus de n'importe quelle loi humaine. Alors, quand une loi promulguée par des législateurs humains est contraire à la loi de Dieu, cette loi n'a aucune valeur", a souligné Mgr Sobrinho qui menace d'attaquer la mère en justice pour "homicide".

La grossesse, de quinze semaines, de la fillette a été découverte il y a quelques jours quand elle a commencé à ressentir des douleurs et a été conduite à l'hôpital par sa mère qui n'était au courant de rien.

"La grossesse comportait de hauts risques et mettait la vie de l'enfant en danger", a déclaré à la presse le docteur Sergio Cabral qui a réalisé l'intervention mercredi dans un hôpital public de Recife, la capitale de l'Etat du Pernambouc.

La police a découvert que le beau-père de l'enfant abusait d'elle depuis qu'elle avait six ans, ainsi que de sa soeur aînée de 14 ans, handicapée de surcroît. Le beau-père de 23 ans, a avoué les délits et encourt 15 ans de prison.

L'interruption volontaire de grossesse est toujours interdite au Brésil, sauf en cas de viol ou de danger pour la vie de la mère. Cela n'empêche pas un million de femmes d'avorter clandestinement, lors d'opérations qui coûtent la vie à des milliers d'entre elles chaque année, selon les autorités. 

"L'état de la fillette s'appliquait aux deux cas et, comme médecins, nous ne pouvions pas faire courir de risques à une enfant de 9 ans, dont les organes ne sont pas encore formés", a ajouté le docteur Cabral.

Plusieurs organisations non gouvernementales de défense de la femme ont soutenu l'interruption de grossesse de la fillette.

Le ministère de la Santé tente actuellement de dépénaliser l'avortement mais il se heurte à la réaction de l'Eglise. Le Brésil est le plus grand pays catholique du monde.

 

Commentaires

Ouf ! Enfin des réactions ! Je vous assure que je souffre autant en tant que femme, mère et catholique. Bien à vous.

Ecrit par : ciboulette100 | 10.03.2009

 

Click here to find out more!
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu